NEWS OFF AMERICAN COMPANY INTERNET COUNCIL - DIACONESCO.TV in English, French, Italiano ...06-32-17-36-33

28 juillet 2016

DONALD TRUMP AUX PORTES DE LA MAISON BLANCHE !

DONALD TRUMP PEUT-IL LE FAIRE ?

Editorial de Gabriel ROBIN

Donald Trump peut-il le faire ?

 

 
Print Friendly

CoYzUdGXYAAI2le

CoW8c42VIAANWmf

Dans deux sondages réalisés à la suite de son investiture officielle par le parti Républicain, Donald Trump est donné gagnant.

Nous étions quelques-uns, parmi les contributeurs de Boulevard Voltaire, à avoir vu venir Donald Trump de loin, alors que personne ne croyait en ses chances. Le milliardaire est dorénavant aux portes de la Maison-Blanche, après avoir écrasé tous ses concurrents lors des élections primaires des républicains.

Donald Trump a déjoué tous les pronostics parce qu’il a répondu aux attentes d’une partie de l’Amérique lassée par l’establishment. N’en déplaise à Ted Cruz, plus conservateur sur les questions de mœurs, l’extravagant homme d’affaires est aujourd’hui le mieux placé pour battre les démocrates. Peut-il le faire ? L’hypothèse prend de l’épaisseur. Dans deux sondages parus lundi, et réalisés à la suite de son investiture officielle par le parti républicain, Donald Trump est donné gagnant. S’il était attendu que Donald Trump profite de la convention des républicains pour donner une nouvelle dynamique à sa campagne, ces résultats ont tout de même de quoi étonner après les quelques cafouillages des derniers jours, notamment le plagiat révélé dans un discours de son épouse.

Donald Trump a-t-il encore une marge de progression après avoir fédéré autour de lui les mécontents ? Oui, à en croire le démocrate engagé Michael Moore, cinéaste de son état. Ce dernier juge que le New-Yorkais peut progresser dans les quatre États de la Rust Belt(Michigan, Ohio, Pennsylvanie, et Wisconsin), traditionnellement démocrates, pour des raisons comparables à celles qui ont conduit au Brexit. L’accord de libre-échange nord-américain, signé par Bill Clinton en 1994, ayant contribué à désindustrialiser cette région de cols bleus.

 

2015-04-10t143601z1351007603waseb4a0t5601rtrmadp3usa-election-clinton

 

Hillary Clinton est loin de susciter l’enthousiasme des électeurs démocrates, hors les Afro-Américains et les femmes. Son image est désastreuse, entachée par plusieurs scandales, dont un déclenché par Bernie Sanders, lequel a déclaré que le parti avait été « du côté de madame Clinton dès le premier jour », sous-entendant que les primaires étaient jouées d’avance. Hillary Clinton est une néo-conservatrice, au même titre que son mari qui fut, avant George W. Bush, le premier adepte de cette doctrine politique. Il est responsable de la fin des accords Roosevelt (le fameux Banking Act de 1933) qui a donné plein pouvoir à la haute finance sur l’économie réelle, et sa politique étrangère fut interventionniste.

De son côté, Donald Trump n’est pas un doctrinaire. Son programme tient pourtant du paléo-conservatisme d’un Patrick Buchanan : anti-immigration massive, moins interventionniste que les précédents exécutifs, protectionniste sur le plan économique, favorable à l’entrepreneuriat dans l’économie réelle. La campagne de Donald Trump fait curieusement écho aux difficultés que traverse la France : les attentats islamistes ont aussi touché les États-Unis, la société multi-ethnique est en crise suite aux émeutes et aux attentats d’une partie de la communauté noire américaine (un schéma qui s’exporte, comme nous pouvons le constater ces derniers jours à Beaumont-Sur-Oise), les WASP américains ont le sentiment d’être déclassés et étrangers du pays que leurs ancêtres ont bâti… Bref, une situation explosive.

 

108371804

 

Dans ce contexte, Donald Trump peut gagner. Sera-t-il un atout pour nous ? Peut-être. Sa démesure et ses outrances nous amusent mais nous sont profondément étrangères. L’homme a du flair. C’est un commercial pragmatique qui a bien ciblé où pouvaient se trouver ses parts de marché. Tiendra-t-il pour autant ses promesses ? En 1998, Donald Trump plaisantait dans les colonnes de People Magazine : « Si je devais participer à la course à la Maison-Blanche, je participerais en tant que républicain. Ils sont les électeurs les plus stupides. Ils croient tout ce que dit Fox News. Je pourrais mentir, ils continueraient à avaler. Je parie que mes scores seraient étourdissants. » Ces vieilles déclarations peuvent inquiéter, mais un élément rassure : Donald Trump sera tenu par son électorat une fois en poste car sa campagne césariste lui interdira la sortie de route. Sous peine de troubles majeurs.

 

cdc9be8916225c6864b6c7e7cfd715c7

Juriste 

Source: http://www.bvoltaire.fr/gabrielrobin/donald-trump-peut-il-le-faire,274163?

***************************************************************

CoctvebXgAEb9Sp

Coa6nuwUIAEEtFl

CoPZM9QWAAI362B

Cl7r9bAVYAE6d5o

Posté par DIACONESCO_TV à 12:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


27 juillet 2016

FRANCAIS FRANCAISES IL FAUT RENTRER EN RESISTANCE !

L'HECATOMBE DE FRANCAIS CONTINUE DE PLUS BELLE AVEC LE TERRORISME ISLAMIQUE EN FRANCE IL FAUT RENTRER EN RESISTANCE !

SAINT-ÉTIENNE-DU-ROUVRAY :

et un de plus !

Editorial de Luc Sommeyre

pere-hamel

Share Button

Mardi 26 juillet

Père Hamel

L’islam radical poursuit ses actes de guerre. Deux « barbus » (aux dires des premiers témoins) ont égorgé un brave curé de campagne, le père Jacques Hamel âgé de 86 ans, ordonné prêtre en 1958, à Saint-Étienne-du Rouvray, au sud de Rouen (Seine-Maritime) et tuant deux otages qu’ils avaient retenus dans la petite église. Cet acte de guerre a débuté à 09:45. L’assaut a été donné à 11:00. Les deux bâtards ont été abattus. Un policier semble avoir été blessé.

carte-saint-etienne-du-rouv

La ville de Saint-Étienne-du-Rouvray est connue pour sa municipalité d’ultragauche favorisant l’accueil des migrants avec la complicité active de la mairie de Rouen.  Ce transfert des migrants de Calais devait leur permettre de jouir « d’un temps de répit, dans des conditions stables et rassurantes, au cours duquel ils pourront bénéficier d’un suivi sanitaire et social, prendre la mesure de leur situation et reconsidérer leur projet d’immigration au Royaume-Uni », avait estimé la préfecture du Pas-de-Calais. Communes visées entre autres en Seine-Maritime : Grand Quevilly et Saint-Étienne-du-Rouvray, communes voisines au sud de Rouen.

Mgr Dominique Lebrun, Archevêque de Rouen, interrompt son séjour à Cracovie où il assistait aux rencontres des JMJ pour se rendre au chevet des victimes et se recueillir sur la dépouille du Père Hamel. Mgr Lebrun précise : « L’Église catholique ne peut prendre d’autres armes que la prière et la fraternité entre les hommes ». − Certainement, Monseigneur ! Nous vous savons gré d’avoir précisé que cette réserve n’implique QUE « L’Église catholique » en tant que telle. Mais les laïcs, eux, ne sont pas membres du clergé et ne sont soumis qu’au devoir de l’Honneur. Merci à Mgr Lebrun pour cette précision subliminale.

FAUT-IL QU’ON ATTENDE QUE LES BARBUS ÉGORGENT TOUS NOS CURÉS, VIOLENT TOUTES NOS FEMMES ET RÉDUISENT NOS COMPATRIOTES À L’ESCLAVAGE LE PLUS BESTIAL POUR QU’ENFIN LE PEUPLE DE FRANCE SE LÈVE ?

« Aux armes, Citoyens,
« Formez vos bataillons,
« Marchons, marchons…
« Qu’un sang impur 
« Abreuve nos sillons ! »

Vous connaissez ?

NB : à Saint-Étienne-du-Rouvray, on a quand même une consolation : Cazeneuve et Hollande se rendent sur place. Avec des bougies ? − Sans doute. Mais aussi pour « inviter les Français à faire bloc ». Ah bien ! Nous voilà rassurés.

Titre Rémoracliquez sur le cadre ci-dessus pour accéder au synopsis de l’Opération Rémora

L’un des deux chiens-tueurs portait un… bracelet électronique !

EXIGEONS DE L’ÉTAT LA MISE IMMÉDIATE EN CAMP DE RÉTENTION DE TOUS LES « FICHÉS “S” » POUR CAUSE DE RADICALISME ISLAMIQUE S’ILS SONT DE NATIONALITÉ FRANÇAISE ET LEUR EXPULSION SANS APPEL S’ILS NE LE SONT PAS.

MAINTENANT !

Luc SOMMEYRE

Share Button
***********************************************************

RÉSISTANCE

Share Button

Pour Luc Sommeyre, « la parole est aux actes ».  Certes, dénoncer inlassablement les mensonges des états-voyous qui gouvernent les Nations d’Europe est un travail de fond indispensable que l’on doit poursuivre sans relâche.

Mais il est un moment où les Hommes – ceux qui pensent être des Hommes – doivent prendre conscience que les contemplatifs ne nourrissent que les bûchers.

IL FAUT QUE LA RÉSISTANCE S’ORGANISE EN RÉSEAUX LOCAUX, CONCRÈTEMENT, EFFECTIVEMENT ET RÉELLEMENT, PARTOUT EN FRANCE COMME EN EUROPE.

M. Sommeyre met en garde contre toute réaction illégale, violente et désespérée qui mettrait le feu aux poudres et ferait plus de mal que de bien. Rien de ce qu’il suggère n’est illégal. Tout ce qu’il propose est de DÉFENDRE NOS DROITS FONDAMENTAUX : regroupez-vous entre amis sûrsAUTOUR DE VOUS. Là où vous vivez « comme un poisson dans l’eau ». Dans la plus grande discrétion et sans folklore. Votre prise de conscience sera le levain des prochains Maquis sans lesquels la France sera perdue. Petit-à-petit, d’autres se lèveront.

SANS CE COMMENCEMENT D’ACTION RÉFLÉCHIE, NOTRE PATRIE VA ENTRER EN AGONIE.

« AU NOM DE DIEU (pour les Croyants en une religion révélée quelle qu’elle soit, que je respecte) AU NOM DES DIEUX ET DE LA NATURE (pour les Païens qui rejettent les dogmes, parmi lesquels je me reconnais) AU NOM DE LA PATRIE ET DE NOTRE CIVILISATION : RÉVEILLEZ-VOUS ! »(LS)


AttentionCe document n’est nullement un appel à la lutte armée non plus qu’à la création d’une association quelconque (une de plus : non merci !).

Il constitue simplement un rappel des BASES INDISPENSABLES à la constitution de tout GPA de divers niveaux (Groupe de Protection et d’Autodéfense) qu’en d’autre temps on appelait “maquis”.  Nul ne sait en effet comment les choses vont tourner dans les semaines et les mois qui viennent. Sachons simplement que la météo est mauvaise…

En tout état de cause, il est impératif de ne pas “communiquer” sur ce sujet par les voies auxquelles nous sommes (malheureusement) accoutumés : téléphone mobile, Internet, etc.

Les 10 recommandations in fine sont des impératifs absolus.

LS

En cliquant sur le lien ci-dessous, vous pourrez télécharger directement le document « RÉSISTANCE ».

Vous pouvez aussi laisser ci-dessous les commentaires et suggestions qui vous semblent justifiés et profitables à tous.

RÉSISTANCE

À DIFFUSER ABONDAMMENT ET PAR TOUS MOYENS !


 

Share Button

Posté par DIACONESCO_TV à 16:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

TOUT SUR LE PARTI DE LA FRANCE AVEC SON PRESIDENT CARL LANG

LE PARTI DE LA FRANCE AVEC

SON PRESIDENT CARL LANG 

7039469-10771700

CARL LANG Président du PARTI DE LA FRANCE 

 

26 juillet 2016

COMMUNIQUE DE PRESSE DE CARL LANG PRESIDENT DU PARTI DE LA FRANCE

RÉSISTANCE NATIONALE : LA

 

NATION ET LE PEUPLE EN ARMES

101990296_o

Rédigé le Mardi 26 Juillet 2016 à 14:58 

 

Carl Lang et Le Parti de la France s’insurgent contre le nouvel acte de barbarie islamiste perpétré aujourd’hui à Saint-Etienne-du-Rouvray et revendiqué par l’Etat islamique.

Le Parti de la France s’associe à la douleur des proches du prêtre égorgé et des fidèles blessés par les assassins islamistes et apporte à la communauté des catholiques de France son soutien  indéfectible. 
Il est temps que nos compatriotes comprennent que les niaiseries déclamatoires du « vivre ensemble », les appels répétés à la « fraternité citoyenne et républicaine » ainsi que les logorrhées politiques et médiatiques du « pas d’amalgame » ne sont pas une réponse aux actions révolutionnaires et terroristes menées par les « soldats de l’Islam ». 

Le Parti de la France qui a déjà présenté ses mesures de sécurité nationale et de défense du peuple français rappelle l’urgente nécessité de constituer une garde nationale de 100 000 volontaires, formés, encadrés et armés en toutes circonstances, comme première étape d’une nation et d’un peuple en armes. 

La France et son peuple sont aujourd’hui en état de légitime défense

Les effectifs annoncés par le ministre de l’Intérieur de la « réserve opérationnelle » composée de 9 000  volontaires dans la gendarmerie et de 3 000 dans la police sont dérisoires au regard des enjeux de sécurité intérieure et de la guerre de religion que nous font les militants de l’Etat islamique. 

La réponse se doit d’être aussi une réponse politique à cette guerre politico-religieuse et révolutionnaire. 

Le Parti de la France appelle tous les sympathisants de la cause nationale attachés à la défense de notre modèle de civilisation, à notre sécurité et à nos libertés ainsi qu’au droit du peuple français à rester lui-même à s’engager à ses côtés afin d’organiser la résistance nationale. 
  
Carl Lang 
Président du Parti de la France 

9838911-15907475

 

Retrouvez le PARTI DE LA FRANCE sur

TWITTER :

7027570-10753207

25 juillet 2016

LES MENSONGES DE L'ETAT SOCIALISTE FRANCAIS DEPUIS 2012

TRUCAGES ET MENSONGES, LES

 

DEUX MAMELLES DE LA GAUCHE

Editorial de l’Imprécateur

Share Button

Que veut cacher le gouvernement ? Une demande sidérante du parquet de Paris, dont le procureur est très médiatisé comme porte-parole du gouvernement à chaque attentat, est parvenue à la mairie de Nice : détruire les vidéos de 24 heures d’images provenant de six caméras nommées et numérotées, mais aussi de toutes les scènes depuis le début de l’attentat ayant eu lieu sur la promenade des Anglais, dans la nuit du 14 juillet.

De bonnes raisons sont invoquées : Le parquet de Paris évoque un souci « d’éviter la diffusion non contrôlée de ces images« , et une justification juridique est donnée : les articles 53 et L706-24 du Code de procédure pénale et de l’article R642-1 du Code pénal. C’est peut-être la première fois dans l’histoire de la Justice qu’un procureur invoque la loi pour faire disparaître des preuves d’un crime ! Le plus étonnant est que la Sous-direction antiterroriste (SDAT) procédait depuis une semaine à la sauvegarde de ces documents et qu’elle n’a pas fini le travail.

Tout le monde se demande maintenant ce que les agents du Procureur de Paris ont trouvé dans les premiers visionnages pour que subitement, une semaine après le crime, mais surtout juste après que Libération ait titré « mensonge », il soit urgent d’empêcher que certaines vidéos puissent être vues par d’autres que les personnes au service des intérêts du gouvernement.

Ce pourrait être par souci de la protection des familles des victimes qui ne souhaiteraient pas que les corps trop abimés de leurs parents soient vus. C’est l’argument du gouvernement, mais il y avait aussi des centaines de particuliers qui les ont filmés et aucun abus grave n’a été constaté de leur part. La question que se pose la mairie de Nice et que l’on se pose aussi certainement à Libération, c’est : n’y aurait-il pas sur ces vidéos la preuve d’un retrait volontaire de la police nationale sur ordre du ministère de l’Intérieur pour laisser le champ libre à l’accès du camion de Bouhlel sur la Promenade des Anglais ? Car la démonstration d’une complicité, même passive, de l’Etat socialiste avec le terrorisme islamique dénoncé par le Président de la République serait un coup dur pour ce dernier, en ouvrant la porte à deux hypothèses : soit le président a menti, soit il était sincère mais ignorait qu’il y aurait au sein même de son gouvernement des gens qui complotent pour empêcher qu’il puisse se représenter.

Pour le moment c’est l’explication noble qui prévaut : « La PJ et le parquet ont demandé d’effacer les images de 140 caméras (sur plus d’un millier) afin d’éviter l’utilisation malveillante de ces dernières par souci de la dignité des victimes et pour éviter la reprise de ces images par les sites internet djihadistes à des fins de propagande« . Enfin, à la chancellerie, on précise que la demande d’un effacement « complet » s’explique par l’impossibilité de procéder à des destructions partielles sur ce type de matériel. C’est exact, justement pour éviter que l’on puisse effacer des images qui seraient des preuves, donc on ne détruit pas ou on détruit tout.

Donnons au gouvernement le bénéfice du doute, en lui faisant observer que c’est la maladresse de la procédure engagée contre la mairie qui a provoqué ce doute. Et faisons lui observer que plusieurs (6 ?) services comme la Police judiciaire… et l’Elysée lui même ont demandé et obtenu des copies des vidéos litigieuses. Avec plusieurs organismes en possession des vidéos, il est statistiquement certain qu’elles ressurgiront un jour ou l’autre. La Justice déposera-t-elle plainte contre le président de la République s’il refuse de détruire les copies qu’il détient ou si avant de rendre le CDRom sur lequel elles se trouvent, il en fait une seconde copie ?

Mais au fait, que dit la loi ? C’est en l’occurence (1) le Code de procédure pénale : « La diffusion, par quelque moyen que ce soit et quel qu’en soit le support, de la reproduction des circonstances d’un crime ou d’un délit, lorsque cette reproduction porte gravement atteinte à la dignité d’une victime et qu’elle est réalisée sans l’accord de cette dernière, est punie de 15 000 euros d’amende. » C’est clair, c’est net, mais il y a un problème : et si la victime est morte ? Dans ce cas, l’accord doit être donné par sa famille, dit la jurisprudence. Bien.

La curiosité vient de l’interprétation qui en est donnée par le gouvernement socialiste, diffusée aux medias par la cellule com de l’Elysée et reprise, entre autres, par Télérama et Media/net : « La notion de preuve et d’information prévalant toujours dans le choix de diffuser ou non une photographie, la publication se justifie aisément dans descas comme celui du petit Aylan ou des meurtres de Noirs par des policiers aux États-Unis… » Oh là là ! Ce ne serait pas un peu raciste, ça ? La publication de photos serait licite si elle vise à culpabiliser les Blancs européens (Aylan) et les Républicains américains (policiers blancs tirant sur des « Afro-américains ») ?

AperçuSchermSnapz001 2

Pour illustrer la démonstration : Si l’on prend la photo dans son entier, on voit des gens qui prennent la pose, les visages sont tournés vers le photographe, dans moins d’un mètre d’eau comme le montre le type à droite qui est debout avec de l’eau jusqu’aux genoux. De plus, au premier plan il y a un rocher. Rien de  dramatique, rien de stressant, rien de culpabilisant. Seule la partie encadrée de blanc a été publiée, donnant l’impression que la photo a été prise au large où ces pauvres gens étaient en train de se noyer. Ça, c’est bon pour culpabiliser ces salauds de Blancs des pays occidentaux qui rechignent à accepter les migrants. Des trucages comme celui-là, on en trouve des centaines dans les médias.

images

La photo du petit Aylan en était un : la première photo du corps d’Aylan le montre balloté entre les rochers. Ceux qui l’ont trouvé l’ont sorti de l’eau et déposé sur un minuscule bout de plage entre deux rochers.

images-3

La photographe de l’agence turque qui a la propriété commerciale de LA photo d’Aylan  demande aux secouristes arrivés de le déplacer , l’un d’eux va l’emmener plus loin sur la plage.

images-1

La photographe ne demande pas que l’on repêche le corps de son frère et de sa mère qui flottent un peu plus loin, tout le monde s’en fout !

images-2

Tout est prêt pour le scoop mondial : Aylan est la victime non de son passeur de père qui voulait que sa famille l’accompagne pendant qu’il ferait soigner ses dents gratuitement en Europe et a voulu faire des économies en entrant en migrant avec son canot pneumatique instable, alors que sa soeur qui vit au Canada lui avait envoyé l’argent nécessaire pour le voyage.

Aylan est mort par la faute de ces salauds de Blancs européens qui par leur pingrerie obligent les pauvres migrants à prendre des risques inconsidérés. c.q.f.d.

À l’inverse : « Dans le cas du Bataclan, à Paris, ou de l’attentat de Nice, difficile d’invoquer le caractère « instructif » de certaines images diffusées. Et si la décence n’est pas un rempart assez haut, la loi est pourtant claire« . Oui, claire elle l’est sur la protection des familles, pas sur l’interprétation raciste et politique qui en est faite ensuite. On entre dans le raisonnement d’extrême gauche : montrer les corps de Blancs massacrés par des Africains (originaires du Maghreb ou d’Afrique noire) pourrait les culpabiliser. Or, ils sont par définition les victimes historiques des Blancs. Donc en tuant des Blancs les Africains commettent non un crime mais une double bonne action : débarrasser la Terre d’un Blanc et, coup double si c’est un Français, d’un descendant de colonialistes. Donc, il ne faut pas montrer ces photos et même les effacer pour qu’elles ne puissent pas servir de preuves dans l’instruction d’un procès de l’immigration extra-européenne et musulmane involontairement (au niveau des migrants, mais pas des décideurs mondialistes) porteuse de criminels terroristes islamistes.

Donc ? Publier la photo d’une poupée sur le trottoir de Nice, à côté de ce que l’on suppose être le corps dissimulé par une bâche de la petite fille qui la tenait dans ses bras  pouvant symboliser la cruauté des islamistes envers les enfants, le gouvernement et Facebook l’interdisent.

Avec ces interprétations racialistes (2) de la loi, on entre dans un processus dont il semble que même Libération comprenne (en titrant « mensonge ») qu’il commence à sentir très mauvais.

L’Imprécateur

1: mot globish venant de l’anglais « occurrence »

2 : le racialisme est une théorie issue du racisme qui prétend expliquer les phénomènes sociaux par les races et l’hérédité : Les Blancs modernes sont mauvais parce qu’ils sont européens et parce qu’ils descendent de générations précédentes qui furent colonialistes et esclavagistes, d’où le comportement haineux et méprisant de l’extrême gauche pour les Européens en général et les Français en particulier.

Share Button
***********************************************************************************************
LA FRANCE SOUS LA MENACE
DU MENSONGE PATHOLOGIQUE
SOCIALISTE
Editorial de l' Imprécateur 
Share Button

« C’est toute la France qui est sous la menace du terrorisme islamiste« . Il l’a dit, Hollande, il l’a dit ! Après avoir répété pendant des années qu’il ne fallait pas « faire d’amalgame« , que « l’islam est compatible avec la démocratie » et que l’islam est « une religion de tolérance, d’amour et de paix« .

Il l’a dit ! Il a osé associer « terrorisme » et « islamisme », un mot dont la racine est « islam ».

Ils sont pourtant nombreux, les intellectuels, historiens, écrivains, journalistes musulmans laïcs (1) à avoir écrit et dit que le malheur du monde musulman n’est pas du à l’économie (leurs pays sont riches), à l’histoire (elle fut belle), à l’Occident (ils viennent s’y réfugier),mais à l’interprétation de l’islam et du Coran qu’en font une minorité de musulmans. Minoritaires certes, mais très riches, très actifs et très armés.

Des européens aussi le disent, comme Pierre Conesa, ancien haut fonctionnaire au ministère de la Défense redevenu depuis 2012 ministère de la Guerre. Parlant du salafisme (principal pourvoyeur du terrorisme), il explique qu’il n’y a pas de bon ou de mauvais salafisme, il peut être quiétiste (recherchant la perfection dans la passivité) ou guerrier, mais toujours il incarne une idéologie totalitaire qui s’appuie sur une misogynie absolue, une hiérarchie des peuples, des genres et des races (musulmans, « gens du Livre », femmes, autres Noirs et mécréants juste bons à faire des esclaves), la certitude de détenir la vérité et le goût du sang.

Il l’a donc dit, Hollande. Mais va-t-il en tirer les conclusions, poser les bonnes questions et apporter les bonnes réponses ? Non, parce que son éducation ne le lui a pas appris.

Michel Rocard expliquait pourquoi dans un entretien avec la journaliste Judith Waintrauh publié en 2001.
Il avait seize ans, dit-il, quand il annonça à son père qu’il voulait faire Sciences po. Yves Rocard était physicien, directeur du laboratoire de l’Ecole Normale Supérieure où fut mise au point la bombe nucléaire française. « T’es un con ! lui répondit son père, tu es incapable de communiquer avec le vrai progrès de l’humanité, avec les sciences exactes, donc tu n’es pas doué et tu vas apprendre à baratiner… à parasiter les autres, à les paralyser… » Sur ce, il lui coupa les vivres, contraignant Michel à travailler pendant deux ans comme tourneur-fraiseur.
Plus de cinquante ans après, Michel Rocard disait que ç’avait été « une leçon formidable » qu’il avait « retenue toute sa vie« .
Il est vrai qu’ayant été probablement le seul socialistes à avoir vécu avec des ouvriers, il était capable d’écouter tout le monde et d’avoir des relations amicales avec les personnes les plus invraisemblables, comme son amitié profonde avec Brigitte Bardot née de leur amour commun pour les animaux (2).

Yves Rocard a eu deux prix Nobel de physique parmi ses élèves, il était remarquablement intelligent et avait parfaitement jugé Sciences Po. Michel a finalement « fait » l’ENA, comme Chirac, Giscard et Hollande. Et c’est comme Yves Le Gallou et Philippe de Villers qu’à la fin de sa vie il jugeait ces deux écoles, « on n’y apprend rien« , « on y rentre avec trois mille mots, on en sort avec trois cents« . Mais on a appris à baratiner et à nager dans les eaux troubles de la haute administration. Pire, on y perd tout esprit créatif, l’imagination n’y est pas à l’honneur.

Michel Rocard disait lui-même des politiques issus de ces deux écoles « Il ne faut pas leur demander une pensée inventive… ils ne sont pas là pour ça, ils font un métier de sauvage« .

FirefoxSchermSnapz001

Libération, qui n’est pas spécialement un journal réactionnaire ou d’extrême droite, titrait récemment sur le mot « mensonge« , en parlant des explications et des affirmations données par Cazeneuve pour expliquer les ratés de la police nationale qui, selon des témoins, et, semble-t-il les vidéos de surveillance municipales, avait déserté le point d’entrée sur la Promenade des Anglais par lequel est passé le camion de Mohamed Alouaiej Bouhlel.

« Mensonges », on pourrait aussi titrer ainsi le livre qui donnerait l’intégrale des discours de Hollande. Des discours qui, à de rares exceptions près comme celui du Bourget, sont filandreux, ânonnés sur un débit aussi mou que celui qui les prononce et dépourvus d’idées neuves pour résoudre autrement que par des emplâtres les problèmes actuels : chômage, dette, déficit, sécurité, identité, immigration de masse, terrorisme national.

« Menteurs vous mêmes ! », ripostent en substance les socialistes, « tout va mieux, mais le peuple français ingrat n’a pas encore compris les éminents bienfaits qu’il aura un jour de la politique que nous menons depuis quatre ans ».
Sauf que ce n’est pas depuis quatre ans que cette politique est menée, mais depuis trente cinq et déjà, en 1989, les déficits gonflaient comme le chômage, les migrants arrivaient et Rocard disait à Anne Sinclair au sujet de l’immigration de masse « La France ne peut pas accueillir toute la misère du monde, la France doit rester une terre d’asile politique, mais pas plus » (la dernière partie de sa phrase a été « oubliée » par les médias politiquement corrects).
La solution n’était pas donnée, mais, au moins le constat était fait et la question posée.

D’autres questions devraient être posées par le président et les ministres, à tout le moins ils devraient se les poser à eux-mêmes.

Pourquoi leurs amis arabes, saoudiens, qataris, koweitis, émiratis et autres refusent-ils obstinément d’accueillir des réfugiés alors que ceux-ci parlent leur langue, pratiquent leur religion, alors qu’ils ont de vastes pays « et des moyens financiers colossaux dont ils réservent l’usage à des opérations financières juteuses en Occident ?

Pourquoi ces pays Arabes réfractaires aux immigrés objectent-ils à ces reproches qu’ils ont peur parce qu’ils savent que parmi les immigrés il y a de nombreux terroristes » ?

Pourquoi sur 1268 attentats recensés dans le monde en 2015, dont 81 touchant plus de 20 victimes (3), tous ont été commis par des musulmans (4) qu’on peut ensuite requalifier en « terroristes, « djihadistes », « radicalisés », « fous », comme on veut, et pas un seul par des chrétiens, des protestants, des bouddhistes, des shintoïstes ?

Pourquoi, en France même, tous les attentats sont-ils commis au nom de l’islam ?

Pourquoi y en a-t-il eu ces deux dernières années cent fois plus que pendant tout le siècle précédent ?

Pourquoi est-il stupide de parler d’ « adversaires » comme le fait Hollande, ou d’ « ennemis » comme le fait Valls  ? Avec des adversaires ou des ennemis, on peut discuter, négocier la paix… c’est impossible avec l’islam et la parole de son Dieu (le Coran) qui interdit la compromission avec les mécréants : Ils se soumettent, deviennent dhimmis et paient la zaka ou ils meurent.
Mais pourquoi le Coran recommande-t-il d’épargner les femmes et les enfants ? Parce que, dit le Coran, ils sont la propriété, le butin des soldats de l’islam (qui peuvent les garder comme esclaves ou les revendre au marché) et donc les tuer serait voler ces soldats qui ont mérité d’Allah.
Mais pourquoi un hadith récent dit-il qu’on peut tuer (le mot arabe est « gâcher » !) les femmes et les enfants des occidentaux ? Parce que répond-t-il, ils ne peuvent pas (pas encore ?) être mis en esclavage ou vendus dans les pays occidentaux (5).

Pourquoi le sang des Français ne vaut-il rien aux yeux des islamistes ?

Pourquoi la presse ne parle-elle pas des 14.000 prisonniers, très majoritairement arabes, égorgés (pas fusillés ni gardés dans des camps, mais bien égorgés) par l’E.I. ?

Pourquoi, en 2005, la Tunisie a-t-elle poussé à partir vers la France le père et le fils Bouhlel que la police tunisienne était fatiguée de surveiller en permanence et dont même leur parti islamiste, Ennadha, ne voulait plus en raison de leur violence, et pourquoi la France les a-t-elle laissé entrer sans contrôle ?

Pourquoi le gouvernement et les médias français ont-ils laissé entendre depuis une semaine que l’attentat de Nice était l’acte isolé d’un dépressif alors que l’on sait aujourd’hui qu’il y avait tout un groupe avec lui qui le préparait depuis plusieurs mois et que l’E.I. a versé 100 000 euros à sa famille en Tunisie pour la remercier d’avoir donné un martyr à la cause de l’islam (6) ?

Pourquoi les vidéos comme celle-ci-dessous sont-elles censurées en France ?

Il y a bien d’autres questions, mais une question subsidiaire s’impose :

Pourquoi Hidalgo peut-elle dépenser 100.000 euros pour une manifestation religieuse musulmane au frais des contribuables parisiens sans qu’aucun organisme de contrôle des finances de la ville de Paris ne réagisse ?

L’Imprécateur

1 : Abdennour Bidar, Mohamed Sifaoui, Boualem Sansal… parmi d’autres

2 : Ils se téléphonaient une fois par semaine, l’épouse de Rocard était, à la demande de Michel, administratrice de la fondation Bardot et Bardot appelait Michel « mon petit fiancé ».

3 : source Le Monde : http://www.lemonde.fr/les-decodeurs/visuel/2015/11/25/les-actes-terroristes-de-l-etat-islamique-ont-fait-plus-de-1-600-morts-depuis-la-proclamation-du-califat_4817362_4355770.html

4 : En tête Etat islamique et Boko Haram, 872 morts à eux deux, presque à égalité (454 et 418 morts), suivis de diverses wilayas nationales. Les musulmans sont de loin en tête du nombre des victimes, ces deux organisations ayant décidé d’épurer l’islam de ses « modérés », essentiellement chiites au Moyen-Orient et Afrique du Nord (par E.I.) et soufis en Afrique noire (par B.H.)

5 : https://www.youtube.com/watch?v=UTQ2STQm6gw (20 minutes d’explication de ce qu’est l’islam)

6 : Comme expliqué par l’un des frères de Mohamed Bouhlel à la police tunisienne qui lui demandait l’origine de cette somme envoyée par Mohamed et saisie sur l’ami qui la transportait de Marseille à Tunis.

Share Button

téléchargement

*************************************************************************

IL A TELLEMENT MENTI AUX

 

FRANCAIS QU'EN 2017 C'EST

 

LA FIN DE HOLLANDE SELON

 

LE JOURNAL LE

 

NOUVEL OBSERVATEUR                      

( Pourtant journal de gauche )

 

111694123

UN TERRIBLE RÉQUISITOIRE

Avec franchise et courage le grand journal de gauche le Nouvel Observateur s’adresse au Président de la République , François Hollande ...

C'est une Bombe pour le médias .... c'est un scoop!

On a rarement vu un journal de gauche écrire un article aussi virulent sur un président lui-même de gauche !!!

A noter que l’article n'est pas signé du nom d'un journaliste, (qui risquait de se faire virer), mais de la Rédaction, ce qui implique la  responsabilité de l’ensemble du journal !!!

Bravo pour le courage de son directeur Laurent Joffrin ! Bonne lecture

 

" Monsieur Hollande, 

Je ne vous appelle pas par votre titre, car, sauf le respect que je vous dois en tant que citoyen, je ne vous considère pas comme mon Président.

Ô combien vous avez gesticulé lors de vos discours de campagne, dénigrant votre prédécesseur en disant que la situation de la France était de son fait et que vous, "moi président" , aviez toutes les solutions.

Qu'en est-il à ce jour?

Pouvez-vous regarder la France droit dans les yeux en disant que vous avez été honnête et que vous n'avez pas menti ? 

Vous vous vouliez être à la tête d'un gouvernement exemplaire, et "'moi président'", vous n'alliez pas vous entourer de gens ayant eu affaire à la justice.

Presque tous, ce ne sont pas des casseroles qu'ils traînent derrière eux, mais des quincailleries!

Dois-je vous rappeler le passé judiciaire de votre premier ministre et d'autres membres du gouvernement? 

Ce fut là votre premier faux pas.

Que dire de la nomination de Lionel Jospin ?  Et d'Henri Emmanuelli ? 

Les vieux éléphants du P.S devaient sans doute vous manquer… "moi président" je serai le président de tous les Français, et il n'y aura pas de chasse aux sorcières…

C'est ce que vous disiez. 

Nicolas Sarkozy a vraiment été un président d'ouverture, et il l'a prouvé en nommant des ministres de gauche à son gouvernement.

Et vous?  Qu’avez-vous fait? 

Vous vous êtes contenté de nommer des amis, pour la plupart sans aucune véritable expérience, comme vous-même d'ailleurs…

Et vous faites limoger des hauts fonctionnaires de l'État sous prétexte que ce sont des proches de votre prédécesseur.

Sans parler de votre ex-compagne qui faisait "virer" des journalistes qui osent s'exprimer.

Bien sûr, les autres journalistes sont à votre botte, preuve en est que lors de vos interviews, ils n'osent pas poser les questions essentielles  qui intéressent tant les Français, et lorsqu'ils en posent, vous les éludez par votre sens de la périphrase et du double langage.

Alors, aujourd'hui, faisons un nouveau constat de vos actions… en vacances bientôt ainsi que votre gouvernement.

Pensez-vous que ces vacances soient bien méritées?   Hormis créer des commissions (qui nous coûtent très cher), vous balader et serrer des mains, poser sur une photo dès que vous entendez le bruit d'un appareil, qu 'avez-vous fait de concret?

Pas grand chose…

Hormis créer des impôts et surtout des taxes, détruire ce que Nicolas Sarkozy a mis en place, et faire en sorte que la classe moyenne passe à la classe basse... 

La philosophie du socialisme est une belle chose quand elle est réellement appliquée: être en faveur des classes les plus défavorisées.

Mais ce n'est pas ce que vous faites car vous n'êtes pas pauvre et ne savez même pas ce que cela veut dire.

Par vos mesures, vous faites en sorte de tirer la France vers le bas, je dirais même vers l'abîme.

Elle est belle votre notion du socialisme !

Vous n'aimez pas les riches, cela est une chose entendue… 

Mais alors vous ne devez pas vous aimer vous-même... pas plus que tous les membres du gouvernement que vous avez choisis... tous fortunés! 

Car vous en faites partie. C'est si facile d’échapper à la fiscalité en créant des S.C.I. 

En ce qui concerne la valeur de vos appartements à Cannes, avez-vous versé un dessous de table à l'agent immobilier pour qu'il fasse une estimation si basse? 

En parlant de Cannes, cela me fait penser au Fort de Brégançon…

Votre ex-compagne s'y était rendue en avion pour vérifier qu'il n'y avait pas de risques d'être surpris par des paparazzi durant vos vacances.

Qui a payé le billet?  Vous, elle, ou le contribuable?

Et les 14 cartons de coussins de luxe?  Qui paye?

Sans parler du coût de réaménagement des accoudoirs des Falcon(450.000 euros ) pour pouvoir y mettre du champagne

C'est vrai que ce n'est pas la même dimension que celle des bouteilles de jus d'orange de votre prédécesseur,qui ne buvait pas d'alcool ! 

Vous n'aimez pas les riches, mais vous aimez le luxe ! 

En parlant de Falcon, cela me fait penser à:  avion. 

Avion me fait penser à voyage.

Voyage me fait penser à étranger. 

Savez-vous, monsieur Hollande, quelle est votre image à l'étranger? 

Peut-être que durant vos balades au Tour de France, au Festival d'Avignon, aux J.O de Londres vous n'avez pas eu le  temps de lire des journaux tels que 'The Economist' , 'Herald Tribune' ou encore 'Der Spiegel'

Vous devriez pourtant, et vous seriez désagréablement surpris…

Ils ne parlent pas de vos frasques vestimentaires (qui pourtant ont fait la risée du monde entier), mais simplement de votre incapacité au niveau économique et de votre incapacité à gérer une crise.

Il est vrai qu'au niveau économie vous devez être sur un nuage.

Durant votre campagne vous disiez être au courant de tous les chiffres, ce qui 'moi président' vous permettait de vous engager sur des   promesses à ce jour utopiques et irréalisables, car vous vous êtes rendu compte de la réalité des choses.

Tout comme vous vous êtes rendu compte que la situation de la France n'est pas du fait de Nicolas Sarkozy, mais du fait d'une crise mondiale.

Mais il est vrai que c'est tellement plus facile de critiquer et tout mettre sur le dos de son adversaire, même si cela manque cruellement d'élégance. 

Mais une fois que l'on est au pied du mur on le voit mieux, et c'est dans ce mur que vous menez la France. 

L'Europe, le Monde sont en crise, mais ce n'est pas la faute de Nicolas Sarkozy. 

Mais il est vrai que la France n'est pas concernée. C'est un pays riche aucunement concerné par la crise.

La preuve en est, que vous annulez la dette de la Côte d'Ivoire.

Dette dont le montant aurait pu éviter aux salariés de P.S.A de se retrouver sur le tapis.

Dois-je vous rappeler, Monsieur Hollande, que la Côte d'Ivoire a, il y a quelque temps, chassé les ressortissants français de façon violente, et que des soldats français sont morts pour les défendre?

Vous disiez 'moi président' je serai celui de la transparence. 

Laurent Fabius fustige Nicolas Sarkozy qui a reçu le président de la Syrie, et vous ?

Vous recevez en catimini le tyran sunnite Hamad Ben Issa El-Khalifa, roi du Bahreïn.

Alors pourquoi ne pas l'avoir invité de façon officielle ? Soyez transparent comme vous disiez l'être.

Beaucoup de Français aujourd'hui s’interrogent, et doutent de vous.

Même les gens de gauche qui ont voté pour vous, doutent et ne croient plus en vous.

Fin 1981, lors d'un sondage, plus personne n'avait voté pour François Mitterrand, dont vous vous réclamez être le fils spirituel.

Mais contrairement à lui, vous n'avez aucun charisme réel, hormis celui d'avoir gesticulé durant votre campagne. 

Et d'appeler à vous une certaine catégorie de population en promettant le droit de vote (à un certain niveau) aux étrangers. 

Je ne vais pas fustiger moi-même, mais allez donc passer vos vacances dans certains pays… mais pas en tant qu'invité des autorités... en bas, avec le peuple!!!

Vous verrez comment cela se passe… 

Mais c'est vrai, avec vos appels aux voix, nous devons nous taire devant les musulmans que vous voulez si bien intégrer.

Sachez, Monsieur le  ' 'moi président' ', que la France n'est pas aveugle.

Votre état de grâce n'a duré que peu de temps (voir les sondages), et la France va se réveiller.

Même les Français qui on cru en vous, subjugués par votre séance d'hypnotisme durant votre campagne, commencent à en avoir marre de votre immobilisme et de vos balades!

LA FRANCE N'EST PAS DUPE ET SAURA SE FAIRE ENTENDRE

Monsieur Hollande, votre place n'est pas à celle d'un chef d'état !

Toutes considérations politiques mises à part vous êtes souriant, ouvert au dialogue, aimant le sport et la bonne bouffe, bref, vous semblez être un homme sympa. 

Alors, soyez un homme sympa en quittant ces fonctions, car vous n'avez pas les épaules assez larges pour en assumer la charge."

La rédaction

***********************************************************

Posté par DIACONESCO_TV à 10:37 - Commentaires [0] - Permalien [#]


23 juillet 2016

LA SERIE NOIRE D'ATTENTATS CONTINUE DE PLUS BELLE EN EUROPE DUE A UNE IMMIGRATION MASSIVE DE MIGRANTS ISSUE DE L'ISLAM !

L'ATTENTAT A MUNICH EN

ALLEMAGNE FAIT 10 MORTS

ET 27 BLESSES 

PAR UN SEUL HOMME

GERMANO-IRANIEN

( radicalisé ou pas ? )

Munich

Ce qu'il faut savoir sur l'identité du tueur de Munich

 

SOURCE : © AFP 2016 Andreas Gebert / dpa
INTERNATIONAL
08:54 23.07.2016(mis à jour 09:00 23.07.2016) URL courte
Fusillade à Munich 

1026922293

Malgré les rumeurs qui faisaient état de la présence de plusieurs tireurs, la police munichoise a finalement reconnu lors d’une conférence de presse qu'il s'agissait d'un seul homme: un Germano-Iranien de 18 ans.

Juste après la fusillade de Munich qui a fait neuf morts, un porte-parole de la police munichoise a tenu une conférence de presse afin de révéler les premiers éléments de l'enquête, qui permettent d'y voir plus clair l'identité du tireur.

Double nationalité

"L'auteur est un Germano-Iranien de 18 ans de Munich" qui n'était pas connu des services de police. Il vivait depuis déjà deux ans dans la capitale bavaroise avec la double nationalité allemande et iranienne, a déclaré le chef de la police locale Hubertus Andrä lors d'une conférence de presse.

Pourtant, selon le chef de la police locale, les motivations du tireur sont "totalement floues", c'est pourquoi la police explore l'environnement personnel du jeune homme.

571596964_B979275338Z

Nationaliste ou islamiste?

Certains affirment que l'auteur a crié quelque chose au moment de passer à l'acte. Les uns prétendent l'avoir entendu dire "Je suis allemand". D'autres rumeurs assurent qu'il a crié "Allah Akbar".

​Mais le porte-parole de la police locale n'a pas été en mesure de confirmer ce que le tueur a dit, ajoutant que la vidéo à ce sujet devait encore faire l'objet d'une analyse.

"Nous essayons de déterminer qui a dit quoi", a déclaré un porte-parole.

 

le-centre-commercial-oez-a-munich-capture-gmap-1469205363

 

Armes

Le jeune homme était armé d'un pistolet. Aucun fusil n'a été retrouvé dans son sac à dos, qui a été inspecté par une équipe de déminage. Il a commencé à tirer en début de soirée avec un pistolet sur des gens à la sortie d'un restaurant McDonald's, avant de continuer la fusillade dans le centre commercial voisin, semant la panique, puis de prendre la fuite.

Une patrouille de police l'a alors blessé à l'arme à feu mais le jeune homme a réussi à prendre la fuite. Son corps sans vie n'a été trouvé que plus tard, vers 18h30 GMT, par la police, qui a constaté qu'il s'était donné la mort.

Les forces de l'ordre ont pensé dans un premier temps avoir affaire à trois auteurs car une voiture suspecte avec deux hommes à bord avait été aperçue par des témoins en train de fuir à vive allure près du lieu des faits. "Il s'est avéré que les deux hommes n'avaient absolument rien à voir" avec cela, a dit M. Andrä.

1208852137_B979275338Z

Le bilan de la fusillade s'établit à neuf personnes tuées par le jeune homme, auquel s'ajoute l'auteur lui-même, qui s'est suicidé, a indiqué la police. Seize personnes ont été blessées, a indiqué la police sur son compte Twitter. Dans un précédent bilan, elle avait avancé le chiffre de 21 blessés. Il a ajouté, selon l'AFP, que des enfants figuraient parmi les blessés et de "jeunes personnes" parmi les décédés. 

1026921722

**********************************************************

De nouveaux détails concernant l’identité de l’auteur de la fusillade perpétrée vendredi soir émergent cet après-midi.

Munich après la fusillade du 22 juillet 2016
L'IDENTITE DU TUEUR "FOU"
DE MUNICH ENFIN ETABLIE
IL S'AGIT DE ALI DAVID SONBOLY
DE LA DOUBLE NATIONALITE
GERMANO-IRANIENNE 
Le Germano-Iranien de 18 ans qui a tué vendredi soir 9 personnes à Munich et en a blessé 27 autres a été identifié par la police comme Ali David Sonboly, indiquent les médias locaux allemands.

À ce jour, la police n'a établi aucun rapport entre l'auteur de la fusillade et Daech. Le tireur est né et avait grandi dans la capitale bavaroise, n'avait donc aucun lien avec la crise migratoire et était suivi sur le plan psychiatrique, ont précisé la police et le parquet bavarois.

L'auteur de la fusillade, détenteur de la double nationalité allemande et iranienne, a agi seul et n'était pas connu des services de police. Fils d'un chauffeur de taxi et né en Allemagne, le jeune homme souffrait "d'une forme de dépression", a souligné le procureur.

********************************************************** 

Posté par DIACONESCO_TV à 12:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

21 juillet 2016

NEWS INTERNATIONAL : LA TROISIEME GUERRE MONDIALE ARRIVE-T-ELLE CET ETE 2016 ?

UNE ARMADA MASSIVE DE BÂTIMENTS DE GUERRE US-OTAN SE DIRIGE SUR LA TURQUIE POUR L'ATTAQUER 

polynesie-francaise-participation-de-la-fregate-de-surveillance-prairial-a-l-exercice-rimpac-2012-6

mercredi 20 juillet 2016

Une armada massive se dirige sur la Turquie pour l'attaquer

SOURCE :

Un rapport sombre du Conseil de sécurité (SC) circulant dans le Kremlin d'aujourd'hui indique que l'Agence fédérale pour le transport aérien (Rosaviatsiya) a  interdit à tous les citoyens russes de se rendre à la République de Turquie après que le ministère de la Défense (MoD) a rapporté que deux armadas navales US-OTAN opérant actuellement dans la mer noire ont combiné et mis les voiles vers les eaux territoriales Turques  en vue d'attaquer la Turquie, et qui comprend 14 navires de guerre turcs  déclarés "disparus" de leur flotte par le gouvernement de Turquie.
Selon ce rapport, au moment de l’échec du coup d'Etat US-CIA du 15 Juillet contre le président turc Recep Tayyip Erdoğan (et contre lequelle Mod avait mis en garde en Décembre), deux flottes navales des États-Unis et l'OTAN menaient les exercices de guerre dans la Mer Noire, d'une échelle sans précédent, le premier étant désigné comme Black Sea Breeze, et le second Sea Breeze 2016.
Ce rapport note que le ministère de la Défense avait longtemps averti que  ces navires de guerre US-OTAN ont été prévus, en réalité, pour soutenir la tentative de coup d’État manqué contre le gouvernement démocratiquement élu de Turquie.
Ce qui a été confirmé tôt ce matin, lorsque ces manœuvres "planifiées" depuis un certain temps, viennent d’être annulés, et que les navires ont commencé de se déplacer en formation de combat vers  les eaux turques. 
 
Ce rapport indique, en outre, que le prétexte  à donner aux peuples occidentaux pour ces attaques en force de l’US-OTAN contre la Turquie est que le régime Obama a pour objectif de protéger ses 90  bombes nucléaires B61, stockées à la base aérienne d’Incirlik en Turquie.  Ces bombes sont stockées dans des coffres-forts inviolables, enterrés sous un plancher à l’épreuve des bombes, et à l'intérieur d'un périmètre de sécurité.
Ce périmètre de sécurité est actuellement encerclé par les forces militaires turques fidèles au président Erdoğan,  les Occidentaux estiment donc que ces bombes nucléaires ne sont " plus en sécurité".
La base aérienne d'Incirlik

"Les bombes à hydrogènes en Turquie attendent 

que les malfaiteurs les utilisent"

© AP Photo/ Emrah Gurel
INTERNATIONAL
17:30 18.07.2016(mis à jour 18:52 18.07.2016) URL courte
84304227

Selon un magazine américain, le coup d'État en Turquie témoigne d'une situation sécuritaire instable sur la base aérienne d'Incirlik, disposant d'un important stock d'armes nucléaires.

L'une des questions les plus importantes pour la sécurité nationale de l'ensemble des pays du monde dans le contexte du coup d'État avorté en Turquie le 15 juillet est celle de savoir à quel point la protection des stocks de bombes à hydrogène sur la base turque d'Incirlik est fiable, lit-on sous la plume de l'observateur du magazineNew Yorker Eric Schlosser.

"La base d'Incirlik dans le sud-est de la Turquie contient le plus important stock d'armes nucléaire de l'Otan. Samedi matin, l'ambassade américaine à Ankara a publié un +Avertissement sur la situation d'urgence aux citoyens américains+ qui disait que la base d'Incirlik avait été privée d'électricité et qu'il n'était plus possible ni d'y entrer ni d'en sortir. Incirlik a eu à utiliser des générateurs de secours. Il a également été interdit aux avions déployés sur cette base de décoller et d'atterrir. Le niveau d'alerte a été augmenté jusqu'à celui du régime de renforcement des mesures antiterroristes Delta. C'est le niveau le plus haut que l'on décrète en cas d'attentat ou de menace d'attentat", lit-on dans l'article.

Dimanche, l'ex-commandant de la base aérienne Incirlik, le général Bekir Ercan Van, avait été accusé de complicité dans l'affaire de la tentative de coup d'État perpétrée en Turquie le 15 juillet dernier et avait été arrêté. A la date de la rédaction du présent article, les vols d'avions américains ont repris, mais la base était toujours privée d'électricité, rapporte le New Yorker. 

Par ailleurs, selon Hans M. Kristensen, directeur du Nuclear Information Project at the Federation of American Scientists, plus de 50 bombes à hydrogènes B-61 se trouvent dans les stocks d'Incirlik, soit 35% du nombre total ce type d'armes nucléaires inclus dans l'arsenal otanien. La charge nucléaire de la B-61  peut être modifiée en fonction de la mission concrète et peut s'élever de 0,3 à 170 kilotonnes. A titre de comparaison: la charge ayant détruit la ville japonaise de Hiroshima atteignait 15 kilotonnes. 

Incerlik se situe près de la frontière turco-syrienne et les avions et les drones qui y sont déployés attaquent les troupes du groupe terroriste État islamique. En raison de la proximité de la base des régions syriennes contrôlées par les terroristes et au regard de la vagues d'attentats terroristes commis en Turquie ces derniers temps, le Pentagone a ordonné aux membres des familles des militaires américains qui servent à Incerlik de quitter la base sur-le-champ.

Même si la base d'Incerlik abrite plus de munitions nucléaires que n'importe quelle autre base de l'Otan, elle ne dispose d'aucun avion américain ou turc capable de les transporter.

"Les bombes ne font qu'attendre sous terre le moment d'être utilisées, probablement par des malfaiteurs", conclut l'auteur.

La Turquie, désormais, blâme  ouvertement les États-Unis pour la tentative de coup d’État. Elle lui a présenté des preuves prouvant que c’est bien "la figure de proue et marionnette» de la CIA, Fethullah Gülen, qui est le principal responsable de cette tentative de Coup. Le président Erdoğan effectue une purge massive de  plus de 50.000 soldats, policiers , juges, fonctionnaires et enseignants (tous ceux qui ont été suspendus ou détenus) ayant tout type d'association avec les États-Unis.

PHO1bd0d8ba-209d-11e4-ab27-9b872d020e83-805x453

Tout ceci a alarmé le régime Obama qui a donc décidé de passer à l’offensive.
De même, le régime Obama craint que les Turcs ne soient plus freinés (par les Américains et l'OTAN) dans leurs  bombardement contre forces kurdes, soutenues par des forces américaines en Irak,  bombardements qui ont déjà commencé il y a quelques heures .

arme-atomique

Quant à savoir dans quel délai cette énorme armada US-OTAN va frapper la Turquie dans le but réel d'éliminer le président Erdoğan une fois pour toutes, les analystes du renseignement russe, dans ce rapport, ne le disent pas. Ce Coup d’état a été, depuis longtemps, soutenu par les États arabes sunnites de la région. Un officiel Saoudien haut placé  a révélé que de hauts responsables gouvernementaux de Riyad et d’Abu Dhabi ont été informés par le régime Obama du coup d’État bien avant qu'il n’ait lieu.
Bien que ne connaissant pas la "phase finale" de cette dernière catastrophe en Turquie du régime Obama-Clinton, ce rapport conclut, elle est loin d'être la seule. Les Américains doivent maintenant réévaluer leur soutien à leurs «amis terroristes islamiques modérés » [1] :

- et après que  trois officiers militaires français aient été tués en Libye (État défaillant créé par les USA) car leur hélicoptère a été abattu par des terroristes islamistes en dehors de Benghazi, 
 

***********************************************************
[1] Les «rebelles modérés» du Harakat Nour al-Din al-Zenki, soutenus par Les États-Unis ont capturé un enfant palestinien de 10 ans, l'accusant d'être un "espion" de la milice pro-gouvernementale palestinienne, Liwa al-Qods, et lui coupèrent la tête pour cela. L'événement s’est passé dans le camp de réfugiés "Handarat Camp" dans le nord d'Alep. Nour al-Din al-Zenki opère dans la région, près de la ville d'Alep et reçoit une aide financière des États-Unis, dans un programme  de la CIA pour soutenir les soi-disant "groupes de rebelles modérés "

Nour al-Din al-Zenki est affilié au commandement militaire suprême (SMC) de l'Armée Syrienne Libre (ASL), créée et soutenue à bouts de bras par l'Occident (surtout la France et les USA). Elle constitue une partie majeure des unités de l’ASL, et collabore avec divers groupes djihadistes, y compris la filiale d'Al-Qaïda en Syrie, Al Nosra.

Le porte-parole adjoint du département d'État, Mark Toner, a déclaré aux journalistes, lors d'un briefing quotidien mardi, que les États-Unis pourraient revoir l'aide au groupe si les rapports du garçon décapités sont confirmés. Toner a refusé de fournir des informations sur la réaction des États-Unis face à cet horrible crime.
 

images

 

 

Pendant ce temps, les frappes aériennes de la coalition menée par les USA auraient tué environ 60 civils dans le village de Tokhar près de Manbij en Syrie. Divers rapports indiquent plutôt un nombre de 56 à 120 morts civiles, y compris les enfants, à la suite des frappes aériennes américaines. Lundi, 21 civils ont été tués dans des frappes aériennes de la coalition américaine sur Hazawneh au nord de Manbij. La coalition, qui a fourni un appui aérien aux opérations militaires kurdes à Manbij, n'a pas encore fourni de commentaires. Toutefois, si commentaires il y aura, ils vont appeler ces faits des dommages collatéraux, ou des erreurs à oublier, comme ils l’ont fait après avoir bombardé l’hôpital de Médecins Sans Frontières à Kunduz, en Afghanistan.

 
SOURCE : Hannibal GENSERIC

VOIR AUSSI :

Posté par DIACONESCO_TV à 11:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

19 juillet 2016

VOTE DONALD TRUMP IS 100% AMERICA 1ST !

VERY FAST VOTE DONALD TRUMP

FOR SAVE AMERICA !

Cns0P-ZXgAAUW03

« Retour sur le blog

Posté par DIACONESCO_TV à 18:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

ISLAMEXIT !

ISLAMEXIT 

Editorial de ROSALY 

SOURCE :ISLAMEXIT
PUBLIÉ PAR ROSALY LE 19 JUILLET 2016

Coup-de-pied-au-cul-des-musulmans1

Suite au terrible massacre de Nice, les articles critiques sur l’inertie honteuse de nos gouvernements se succèdent. Tous demandent une prise de position ferme, des mesures fortes pour combattre cet ennemi, que nos irresponsables au pouvoir refusent de nommer : l’islam.

Après celui de Magdi Cristiano Allam, voici la traduction d’un autre article italien « Islamexit » paru sur Il Giornale.it, qui propose carrément l’interdiction de l’islam et l’expulsion des musulmans modérés, suivi d’un éditorial d’Alexis Brézet, directeur des rédactions du Figaro, intitulé : « Une riposte sans pitié», que j’ai découvert sur Jihad Watch, traduit en anglais.

Si les musulmans modérés n’arrêtent pas les jihadistes islamistes, nous devons tous les expulser. C’est un épilogue politiquement incorrect, mais inévitable.

Qu’ils arrêtent de nous mentir, ces pleutres au pouvoir ! Les islamistes peuvent nous massacrer, où ils veulent, quand ils le décident et de la manière qu’ils choisissent. Il est impossible de protéger une société d’ennemis qui méprisent leur propre vie et glorifient le massacre de civils innocents.

Pour ces monstres, chaque bain de sang est une victoire. Pour nous, chaque massacre est une expérience affreusement dévastatrice et douloureuse. Si nous protégeons nos théâtres, ils frappent les aéroports, si nous surveillons nos gares, ils massacrent les gens qui se promènent en famille un jour de fête nationale.

Les gouvernements, pour apaiser l’anxiété de leurs citoyens, font patrouiller des soldats : exposés à la folie meurtrière de nos ennemis, ils deviennent eux-mêmes des cibles à abattre, des moutons à égorger.

Sur le plan militaire, il n’y a pas de solution. Le responsable du massacre de Nice était un voyou islamiste tunisien, qui, le jeudi 14 juillet, au volant d’un camion loué, a parcouru en zigzag la Promenade des Anglais sur 2 km, fauchant tout être humain se trouvant sur son passage, le réduisant en une poupée disloquée ensanglantée, pour la gloire d’Allah. Plus de 84 morts, 202 blessés, parmi lesquels une cinquantaine d’enfants, frappés avec la précision d’un Hérode du XXIe siècle.

Pourquoi inventer des fictions télévisées ayant pour thèmes des invasions d’Aliens, quand les Aliens sont déjà parmi nous, semblables à nous, nous haïssant par obligation coranique, prêts à nous annihiler sans aucune pitié.

Après chaque massacre de civils occidentaux perpétré par les fidèles d’Allah, nous assistons aux diatribes habituelles sur « l’islam modéré », et sur les jihadistes, hypocritement présentés comme faisant partie d’une toute petite minorité d’affreux, sales et méchants, quand ils ne sont pas décrits comme de pauvres êtres en errance souffrant de troubles mentaux. Des déséquilibrés, capables toutefois de planifier avec précision et une froide détermination des massacres de masse et de les exécuter en hurlant le cri de guerre des soldats mahométans : Allahu akbar !

Ce scénario se joue avec l’aval d’Obama auquel il serait impossible de faire prononcer, même sous la torture, l’adjectif « islamique ».

Il s’agit d’un pur négationnisme, dont le but est de préserver cette fausse vérité de deux islams qui s’opposent. Si c’était vrai, le bon islam aurait déjà produit les anticorps nécessaires à la destruction du mauvais islam.

La gauche mondiale s’insurgea contre Donald Trump, quand ce dernier demanda de suspendre temporairement l’entrée de son pays aux migrants en provenance de régions où prospère le terrorisme, après le massacre de San Bernardino par un citoyen américain d’origine pakistanaise, rejoint par sa femme, une terroriste islamiste pakistanaise.

Pourtant, il serait utile de rappeler que les premiers migrants siciliens et calabrais qui commirent des délits à la Nouvelle Orléans furent poursuivis par une foule en furie, jugés et renvoyés en Italie, sans état d’âme.

« Il faut travailler avec les Services de Renseignements ». C’est devenu un mantra de la gauche. Encore une idiotie ! Ces Services travaillent sous couverture, mais que peuvent-ils faire sans la collaboration des citoyens musulmans dits modérés qui ne veulent rien entendre, comme s’il ne s’agissait pas de leur guerre, cette guerre que leurs frères sont en train de répandre partout en Occident, semant mort et désolation.

Le monde islamique modéré ne s’aligne pas à nos côtés et ne combat pas ses frères. Il se contente de condamner d’un air faussement contrit, sans manquer de souligner après chaque attentat que les musulmans sont les premières victimes du terrorisme…

Un « islamexit » se produisit déjà au XVe siècle en Espagne : la Reconquista du monde chrétien via l’expulsion massive de musulmans d’Espagne en 1492 par Isabelle de Castille et Ferdinand d’Aragon, tandis que Christophe Colomb partait à la découverte du Nouveau Monde.

Malheureusement, les très catholiques Isabelle et Ferdinand chassèrent également toute la communauté juive, gardienne des trésors de la culture.

Pourrions-nous agir de la sorte de nos jours ? Nos lois et notre morale nous l’interdisent (pour l’instant), le sens commun l’abhorre, le Pape islamophile, protégé par ses hauts murs, s’y opposerait fermement.

(L’exemple funeste espagnol avec l’Inquisition et Torquemada n’est, toutefois, pas un modèle à suivre. D’autres solutions plus conformes à nos valeurs devraient être envisagées, si cela devait s’avérer nécessaire pour notre survie.)

Mais, aujourd’hui, nous en avons assez de ces discours à la fois défaitistes et rassurants, car cette Guerre de l’islam contre le monde libre engendrera de plus en plus de massacres d’innocents. Les seules opérations militaires, même secondées par les forces de l’ordre, ne pourront pas mettre fin à ces boucheries, il sera nécessaire d’agir à d’autres niveaux.

Faire comprendre aux musulmans modérés qu’il n’existe que deux alternatives :

Soit ils assument le fardeau de se débarrasser de leurs frères jihadistes et acceptent de réformer leur livre sacré, soit ils refusent, et alors il y aura une séparation forcée, un « islamexit » décidé par un Peuple en furie.

Ce serait un épilogue politiquement très incorrect, mais il n’y aura pas d’autres solutions, si nous voulons sauver nos vies, celles de nos enfants et le peu qu’il reste de notre civilisation.

Dans son éditorial « Une Riposte sans pitié » Alexis Brézet exprime toute sa douleur et sa colère sans langue de bois et rejoint en quelque sorte les réflexions exprimées dans l’article ci-dessus :

Jamais dans l’Histoire un ennemi n’a bénéficié d’autant de complaisance de la part de celui qu’il combat

Merah, Charlie, le Bataclan, Magnanville, et maintenant Nice… Combien de temps avant que nos yeux se dessillent ? Combien d’attentats sauvages, de massacres aveugles avant que nos dirigeants se résignent à admettre que le fanatisme islamiste a engagé une lutte à mort contre notre pays et notre civilisation ?

Combien de victimes innocentes — hommes, femmes et enfants — avant que nos gouvernants se décident enfin à prendre contre ces fous d’Allah les mesures sans pitié qu’appelle leur barbarie ?

Merah, Charlie, le Bataclan, Magnanville, et maintenant Nice… Plus de deux cents quatre vingt noms gravés dans la mémoire de notre pays, et toujours les mêmes coups de menton, les mêmes déclarations solennelles, les mêmes trémolos dans la voix. Et ensuite ? Quelques soldats supplémentaires dans les rues, quelques rustines législatives, quelques bombardements lointains, et puis, plus rien…

« Nous sommes en guerre ! » Désormais, c’est dit. Après bien des atermoiements, l’expression est désormais sur toutes les lèvres. Mais, au fond, qui le croit vraiment ? « Aux armes, citoyens ! », crions-nous à pleins poumons, mais nos armes sont celles de la paix : des bougies, des hashtags, des cortèges et les subtilités de notre Code de procédure pénale.

Drôle de guerre, en vérité ! Nous laissons nos frontières (nos lignes, diraient les soldats) ouvertes à nos ennemis. Les agents recruteurs du djihad prêchent impunément leur idéologie de haine dans des mosquées financées par l’ennemi. Les « traîtres » partis combattre en Syrie sont soumis à un simple stage de « déradicalisation ». Quant aux « fichés S », susceptibles de se constituer en « cinquième colonne », ils gambadent dans la nature au motif qu’ils « n’ont encore commis aucun crime »…

La guerre, quelle guerre ? Mais nous vivons comme si nous étions en paix ! L’état d’urgence n’empêche ni les manifestations syndicales ni les rassemblements festifs, dont certains prétendent sans rire qu’ils sont « la meilleure réponse à l’État islamique »…

Le président de la République lui-même semble ne pas y croire : il a tranquillement annoncé, le 14 Juillet, la fin de l’état d’urgence et l’allégement du dispositif « Sentinelle », avant de faire machine arrière toute dans la nuit, quand la tragique réalité l’a rattrapé…

Car les soldats du Califat, eux, ne font pas la guerre à moitié. Ils viennent jusque dans nos bras « égorger nos fils et nos compagnes », et nous offrons la protection de nos lois à ceux-là mêmes qui veulent nous détruire !

Jamais dans l’Histoire un ennemi n’a bénéficié d’autant de complaisance de la part de celui qu’il combat.

Cet aveuglement volontaire n’a que trop duré. Pour gagner la guerre, il faut la mener sans demi-mesure ni pusillanimité. Et pour donner à ceux dont c’est la mission quelque chance de l’emporter, il nous faut réarmer. Réarmement militaire et policier, bien sûr. Réarmement législatif, partout où cela est nécessaire. Réarmement moral, surtout, pour surmonter collectivement ce syllogisme pervers drapé dans les oripeaux du « vivre ensemble » qui prétend disqualifier, en France, toute action un peu énergique contre les racines de l’islamisme radical au motif que « ce serait faire le jeu des terroristes ». Comme si nous les combattions mieux en tendant notre cou à leur couteau ! Comme si le plus sûr chemin vers des affrontements intercommunautaires n’était pas précisément la démission de l’État, seul détenteur de la force légitime, et seul garant de la paix civile…

Évidemment, pour venir à bout de l’hydre islamiste il n’existe aucune arme miracle. Nous n’écarterons jamais tout risque d’attentat. Est-ce une raison pour ne pas tout tenter ? Bien sûr, cette guerre qui nous a été déclarée sera longue et difficile. Nous essuierons sans doute d’autres défaites. Raison de plus pour ne pas perdre davantage de temps.

Merah, Charlie, le Bataclan, Magnanville, Nice… C’est maintenant qu’il faut agir si nous voulons un jour interrompre la sinistre litanie.

Alexis Brézet a entièrement raison.

Quand j’entends un Premier ministre censé veiller à la sécurité des citoyens auxquels il doit sa fonction, répéter en boucle que nous allons devoir apprendre à vivre avec le terrorisme et son cortège d’horreurs, cela me révulse.

Son défaitisme est un signal de faiblesse envoyé aux assassins d’Allah. Son devoir n’est-il pas de rassurer ses concitoyens en leur annonçant la détermination du gouvernement à prendre des mesures-chocs, quitte à déplaire aux communautés musulmanes ? Non, il demande aux gens de continuer à vivre dans la peur, car tel est désormais leur destin. C’est surréaliste.

Nous vivons une époque étrange, où nos dirigeants nous incitent à tendre nos cous aux égorgeurs islamiques, plutôt que de prendre des mesures fortes pour éliminer les bouchers islamistes et leurs sympathisants. Ils préfèrent nous sacrifier par crainte de froisser les communautés musulmanes et leurs richissimes bienfaiteurs arabo-musulmans.

On nous demande de nous résigner à nous faire massacrer par ces monstres islamistes.

Or ces créatures ont été invitées par les Eurocrates de Bruxelles, soutenues par les politiciens de gauche, de droite, les babas cool écologiques, les intellectuels arrogants et hypocrites, les artistes déconnectés de la réalité et un clergé partiellement converti à la « beauté » de l’islam.

Ce sont eux les vrais racistes, occupés à détruire nos identités nationales et souveraines, afin de construire un melting pot absurde.

Ce sont eux qui planifient l’immigration de masse suicidaire pour notre avenir, car elle détruira l’Europe, ce que nous sommes, ce que nous fûmes, en la transformant en Eurabia beaucoup plus rapidement que ne l’avait imaginé Oriana Fallaci, cette grande dame visionnaire, traitée de folle de son vivant par les acteurs malfaisants de ce plan diabolique.

Comme l’a récemment déclaré le ministre de l’Intérieur polonais, le multiculturalisme, le politiquement correct, l’immigration de masse sont responsables de la terreur qui s’abat sur l’Europe. Et il serait temps que nos irresponsables au pouvoir le reconnaissent au lieu de continuer à enfouir leur tête dans le sable et nous conduire vers l’abattoir islamique.

Et s’ils refusent, qu’ils soient démis de leurs fonctions au plus vite, car nul n’est irremplaçable, encore moins de tels incapables, dont les consciences sont rougies par le sang des victimes des attentats terroristes islamistes exécutés par leurs « protégés ».

SOURCE : Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Rosaly pour Dreuz.info.

**********************************************************************************************

SOURCE : PUBLIÉ PAR GILLES WILLIAM GOLDNADEL LE 18 JUILLET 2016

Camion

Gilles-William Goldnadel dresse la liste des sept facteurs qui expliquent le développement du terrorisme islamiste.

Par un très cruel paradoxe apparent, au fur et à mesure que la liste des suppliciés s’allonge, les raisons idéologiques du supplice vont commencer à disparaître. Pour le dire autrement, sous les coups de boutoir de l’horrible réalité, les sept piliers de la vérité confisquée sur lesquels l’islamisme criminel s’est arc-bouté sont en train de s’effondrer, un à un.

Le premier pilier reposait sur l’interdit du nom. On ne nomme pas l’islam, fusse-t-il radical et terroriste sauf à blasphémer. L’esprit du 11 janvier contre lequel j’avais mis en garde au risque d’être excommunié, reposait tout entier sur une messe œcuménique et compassionnelle où l’on tairait le nom. La messe n’eut rien d’œcuménique, le nom fut tu et l’on continua de tuer en son nom.

Aujourd’hui, le pouvoir – pour autant qu’on puisse le nommer ainsi – aurait voulu ressusciter feu Charlie, frère de Oui- Oui, non par esprit de compassion mais uniquement pour tenter d’éviter la reddition des comptes qu’une opposition jusque-là patiente jusqu’à l’excès s’est résolue enfin à exiger de lui.

Par une étrange logique, un ministre de l’Intérieur qui hier encore s’auto-congratulait pour une fête de l’Euro sans mort, refuse de tirer les conséquences politiques de cent morts sur une zone festive à Nice. Se livrant à un concours de vitesse pathétique avec l’assassin, il change d’avis sur son islamisme aussi rapidement que l’autre se serait radicalisé.

Le même ministre avait cru pouvoir prendre de haut les observations de la commission d’enquête parlementaire présidée par Georges Fenech et qui, en termes pourtant mesurés, n’accepte pas de mettre sur le dos de la seule fatalité le massacre du Bataclan et préconise une réforme des services de renseignement après avoir constaté leur défaillance à ne pas avoir mis hors d’état de nuire les trois terroristes que pourtant ils connaissaient.

Le premier secrétaire du Parti Socialiste, plutôt que d’adopter un profil modeste, a cru également devoir morigéner le président Fenech, dans l’espoir aussi inutile qu’indécent d’imposer le silence pour raisons lacrymales.

Quant à Christian Estrosi, celui-ci paraît-il, à en croire d’autres éminences socialistes, ne serait pas fondé à s’étonner des ravages causés par un homme seul sur une zone protégée, en plein état d’urgence.

L’unité nationale de façade d’hier a servi à cacher l’islam radical. Toute aussi factice, elle voudrait aujourd’hui dissimuler les responsabilités évidentes du système et les fautes éventuelles des hommes.

Le second pilier de l’islam terroriste repose sur la criminalité d’habitude de ses serviteurs, ou, plus exactement, la manière indolente dont la France a traité l’islamo-gangstérisme, pour reprendre l’expression de Malek Boutih. Par une triste loi commune, tous ceux qui ces derniers mois auront pourri la vie de la France et gâché des vies françaises sont des hors-la-loi issus de la petite ou moyenne délinquance de droit commun. Curieusement, personne ne s’est interrogé sur cette constante donnée. Elle ne s’explique pas uniquement par goût de la violence et de la transgression. Elle trouve son fondement dans la détestation profonde de la société française, de ses enfants et de ses lois. Elle s’inscrit sans doute également dans leur observation de la faiblesse insigne de la justice française dont les délinquants étrangers ou issus de l’immigration devinent confusément qu’elle ne se sent plus la légitimité, par mauvaise conscience, de punir réellement.

Le système est d’une perversité dialectique, car c’est précisément dans cette mauvaise conscience que les délinquants islamistes puisent complaisamment les raisons de leur ressentiment victimaire.

C’est là où le fatalisme désormais trop commode des autorités doit s’arrêter.

Personne n’a la stupidité de prétendre que l’on peut éviter facilement l’acte suicidaire d’un fanatique déterminé à tuer, mais personne non plus ne peut soutenir que dans le carnage de Nice, la faiblesse judiciaire endémique n’ait sa part de responsabilité.

L’auteur du massacre est un ressortissant tunisien. Il disposait d’un titre de séjour temporaire. Pendant plusieurs années, il est acquis qu’il a commis divers vols et délits liés à sa violence. Plus récemment, il a fait l’objet d’une condamnation à une peine de prison assortie du sursis pour agression avec une arme. Il s’agissait donc d’un très mauvais sujet.

Dans une société humaine digne de ce nom, qui ne serait pas accablée par une mauvaise conscience pathologique, obligation est faite à l’étranger de se conduire convenablement dans le pays d’accueil, sauf à être renvoyé sur le champ. Il s’agit des règles traditionnelles de l’hospitalité. Le sens de ces règles a échappé depuis longtemps aux acteurs politiques et aux magistrats de l’ordre judiciaire qui n’y songent même plus.

Si tel n’avait pas été le cas, le massacre de Nice n’aurait pas été commis et une centaine de vies auraient été épargnées.

Si tel n’avait pas été le cas, l’islamo-gangstérisme ne caractériserait pas aujourd’hui lourdement la société criminelle française et ne constituerait pas le vivier naturel du terrorisme islamiste.

À lire ce qui précède, on aura compris que je ne fais pas porter sur le gouvernement actuel de gauche la responsabilité principale d’un drame dont les acteurs sont à trouver dans l’ensemble de la société politico-médiatique française qui s’est abreuvée de la même idéologie xénophile dès le biberon.

Il n’en demeure pas moins qu’une partie de la gauche gouvernementale aura encore aggravé le phénomène pernicieux.

Christiane Taubira, avec son lyrisme habituel, twittait au lendemain du massacre de Nice :«nous n’avons plus de mots. Nous sommes simplement armés d’une certitude : nous sommes les plus forts».

Ces mots sont creux et aussi vides de sens que la politique judiciaire calamiteuse menée par l’ancienne Garde des Sceaux.

Répugnance dogmatique devant l’enfermement qui constitue toujours la moins mauvaise des prophylaxies. Refus esthétique de la sévérité carcérale contre la récidive qui constitue la clé de voûte de toute politique judiciaire juste et dissuasive. Refus philosophique de la déchéance de nationalité pour les terroristes qui aura définitivement ruiné le peu de crédit qu’il restait à un chef de l’État qui avait eu le machiavélisme de gribouille de lui accorder sa propre confiance.

Christiane Taubira, par ses mots creux et sa politique pleine d’idéologie en toc, aura rendu moins forte la société française.

Quoi qu’il arrive, on cachera à l’opinion le viol des femmes allemandes par l’Autre d’Orient, on tentera d’expliquer que le terroriste est un déséquilibré

Le quatrième pilier qui soutient fermement le terrorisme islamiste s’appelle l’islamo-gauchisme. Je le nomme d’autant plus volontiers et souvent que j’ai constaté combien son usage agaçait ceux qui y participent peu ou prou. Je rappelle ici qu’il n’a rien à voir avec les musulmans mais tout avec les gauchisants qui, par détestation pathologique de l’Occident blanc et révérence obséquieuse symétrique pour l’altérité orientale, sont tétanisés par l’idée même de condamner cette dernière quelles qu’en soient les circonstances.

Cette idéologie reflexe sommaire demeure puissante dans les médias, à commencer par ceux d’Etat. Raison pourquoi, quoi qu’il arrive, la déraison médiatique commande de retarder l’heure de la vérité qui la fâche. Quoi qu’il arrive, on cachera à l’opinion le viol des femmes allemandes par l’Autre d’Orient, on tentera d’expliquer que le terroriste est un déséquilibré, un dépressif, un dément irresponsable. Tout sauf à devoir prononcer enfin, mais le plus tard, le mot qui fâche et qui fait tâche.

Le cinquième pilier n’est qu’un avatar du quatrième. Nous le nommerons l’antiracisme de pacotille. Sa méthode est la diversion. Le leurre psychologique. Il tend à faire croire que le gentil c’est l’Autre et que le méchant fait partie du peuple autochtone. Le danger principal viendrait en fait de lui. Le démon a plusieurs noms : l’extrême droite, l’ultra droite, le populisme. Notre premier ministre, ordinairement mieux inspiré, vient à présent d’inventer le danger de «trumpisation»…

On pourrait tout aussi bien l’appeler le loup. Car cet antiracisme de pacotille ne cesse de rejouer l’histoire du petit Pierre. À force d’avoir crié stupidement au loup brun depuis 30 ans, la société politico-médiatique française a été prise à revers par le loup vert. La vraie bête immonde, celle-là, raciste, antisémite, fasciste et terroriste. Mais vivante.

Le sixième pilier de l’islamisme criminel est enfoui bien profondément dans le refus idéologique de dire la réalité sans haine ni crainte. Il est faux de prétendre que la société française est menacée d’un accès purulent de racisme anti- musulman.

Elle en est incapable. Elle en est prémunie. Il n’est venu à la tête, même malade, même encolérée, d’aucun Français de souche de venir mortellement se revancher de l’islamisme contre un musulman parce qu’il était musulman. Tous les sondages montrent qu’au contraire, malgré les attentats, les Français regardent leurs compatriotes musulmans sans essentialisme agressif. Contrairement à ce qu’on voudrait faire croire, les Français ne se sont pas radicalisés mais se sont libérés radicalement.

Ils ne craignent plus, en dépit d’un chantage au racisme qui ne fonctionne plus, de mettre en cause une partie de l’islam politique ou guerrier. Ils ne craignent plus non plus de questionner l’immigration et les ratés calamiteux de l’intégration. S’ils savent que la majorité des musulmans français est paisible et pacifique, ils savent aussi qu’une minorité nombreuse de celle-ci regarde le terrorisme islamique avec complaisance et compréhension. Au demeurant, un sondage du très respecté Pew Research Center évalue ce nombre autour d’un pourcentage de 30 %. Ainsi, tout en innocentant justement la majorité des musulmans de ce pays, il commande malgré tout de dire les choses sans trembler.

Car, et c’est le dernier pilier, le plus imposant, le plus terrorisant aussi, sur lequel repose le terrorisme islamiste : l’immigration islamique et l’immigrationnisme idéologique qui la soutient.

Arithmétiquement parlant, il explique plus que tout la difficulté technique à endiguer le phénomène terroriste, tant le vivier à surveiller, quand bien même est-il connu, repéré et même fiché est nombreux. Et pourtant, dès les morts du terrorisme enterrés dedans la terre froide, l’islamo-gauchisme idéologique s’emploie à terroriser ceux qui excipent du principe de précaution pour refuser l’entrée massive et illégale de davantage de migrants islamiques.

Est-il, par exemple, tellement difficile d’objecter à la démagogie de la maire de Paris qui décide, sans concertation avec les populations concernées, d’installer des camps de migrants sans-papiers en pleine ville, les propos irresponsables de son responsable du logement, le communiste Ian Brossat, qui reconnaissait, sur mes questions, au micro de RMC, qu’il n’était pas question de reconduire les migrants non éligibles au droit d’asile ? Comment davantage montrer son mépris pour les lois du pays et le droit à la sécurité et au bonheur des habitants qui y demeurent ?

Mais peu importe après tout ce que peuvent continuer à dire ceux qui se cachent derrière les piliers du mensonge, la vérité est à présent une idée neuve en Europe.

SOURCE : Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Gilles-William Goldnadel. Publié avec l’aimable autorisation du Figaro Vox.

 

A propos de l’auteur

 

 

Fondateur et président de l'association Avocats Sans Frontières, et président de l'Association France-Israël, Gilles-William Goldnadel se déclare « hostile à toutes formes d’antisionisme et d’antisémitisme indépendamment de leur orientation politique » (Le nouveau bréviaire de la haine) et dénonce l’émergence d’un « nouvel antisémitisme » d’une certaine partie de la gauche.

Outre son engagement en faveur de l'État d’Israël, il est reconnu comme proche des milieux de droite (Une idée certaine de la France), et assez loin de l'extrême droite.

Publications : Le Blognadel (2009) aux Editions de Passy Conversation sur les sujets qui fâchent avec Alexandre Adler (2008) chez Jean-Claude Gawsewitch Les Martyrocrates (2004) chez Plon Le Nouveau Bréviaire de la haine (2001) chez Ramsay Une idée certaine de la France (1998) France-Empire.

**********************************************************************************************

Posté par DIACONESCO_TV à 10:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

18 juillet 2016

LES MASSACRES DE FRANCAIS INNOCENTS CA SUFFIT MONSIEUR LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE !

14 JUILLET – CARNAGE À NICE :

84 MORTS – 202 BLESSES GRAVES

ÇA SUFFIT ! TAISEZ-VOUS !

AGISSEZ OU PARTEZ,

BANDE D’INCAPABLES !

Editorial de Marc Le Stahler

Share Button

Nice

 

Comme d’habitude, comme après Charlie, comme après le 13 novembre, comme après Merah, comme après Magnanville, comme après chaque carnage, nous voilà obligés d’écouter les discours convenus, insignifiants et sirupeux, des tristes incompétents qui nous dirigent, plus soucieux de leur carrière et de leur réélection − voire de leurs futiles soucis capillaires − que de la sécurité des citoyens et du salut de la France.

Nous n’avons que faire de vos allocutions idiotes, de vos « pensées pour les victimes et leurs familles », de la « France frappée en plein cœur », de vos discours saluant comme à l’accoutumée « l’organisation des secours », la « solidarité des citoyens », et de tout le reste !

TAISEZ-VOUS, BANDES D’INCAPABLES !
Pauvres cuistres imbéciles ! Et en premier lieu le premier d’entre-vous, qui osait se pavaner encore hier, tout fier de son dernier défilé quinquennal, même pas gêné et encore moins honteux de la divulgation du salaire de son coiffeur personnel (10.000 euros/mois ), et même assez stupide, crédule et naïf pour annoncer la fin prochaine de l’état d’urgence pour revenir sur cette annonce quelques heures plus tard ! S’il faut sortir de l’état d’urgence, pauvre nullité crasse, c’est pour proclamer l’état de siège, décréter les arrestations préventives pour tous les islamistes connus, fichés S voire même supposés, instaurer la Loi Martiale et rétablir la peine de mort pour les crimes de complots terroristes !

TAISEZ-VOUS, BANDES D’INCAPABLES !
Laissez la compassion aux proches, aux citoyens, aux religieux et aux chefs d’états étrangers…

TAISEZ-VOUS et AGISSEZ !
Après ces années de mensonges, de tergiversations, de faux-fuyants, de fuite devant les réalités, de collaboration de fait avec l’ennemi, désignez le et combattez-le enfin, cet ennemi sournois et implacable, qui parle au nom d’un Dieu sanguinaire, qui cherche par tous les moyens à détruire − entre autres − la France qui vous a été confiée !

TAISEZ-VOUS, BANDES D’INCAPABLES !
Cessez de désigner les « fanatiques », le « terrorisme », « DAESH », et même l' »État Islamique » !


Le responsable est tout simplement l’islam. Cet islam guerrier et cruel qui a déclaré la guerre à l’Occident, à l’Europe, à la France. Cet islam, qui n’a rien à voir avec "la religion d’amour, de tolérance et de paix" que vous avez tenté de nous vendre à tout prix avec la complicité des médias et de la bien-pensance, cet islam responsable in fine de toutes ces attaques monstrueuses.

Car si tous les musulmans ne sont pas des meurtriers, tous ces attentats − sans exception − sont perpétrés au nom de l’islam.

 

TAISEZ-VOUS, BANDES D’INCAPABLES !
Cessez de flatter cette prétendue religion ! Cessez de la financer et de la soutenir, cessez de faciliter la construction de mosquées en vous affranchissant illégalement de la Loi de 1905. Cessez de collaborer honteusement en souhaitant sans vergogne « bon Ramadan », « bonne fête de l’Aïd » et autres balivernes ; en organisant, sur fonds publics, les stupides « ruptures de jeûne » !

Écoutez plutôt les ordres abominables et criminels qui sont envoyés à la population musulmane vivant sur notre sol, de « tuez les mécréants partout et par tous les moyens ». Et bien entendu au nom d' »Allah le miséricordieux » (quelle triste dérision !)

On leur demande même, cruelle ironie, face à la menace d’échec du Califat, de ne plus rejoindre les troupes islamiques de Syrie, comme si la guerre devait maintenant se déplacer totalement sur notre sol.

Ne comprenez vous donc pas ?

TAISEZ VOUS, BANDES D’INCAPABLES ! ET AGISSEZ ENFIN !
Pour ces 10 mois qui vous restent, votre devoir est de remettre la France en ordre de Défense puis de Riposte. Les Français et l’Histoire attendent de vous les mesures de fermeté qui s’imposent. Des mesures de Guerre, de prévention et de répression à la fois. L’arrêt total de l’immigration, la mise au pas de ces zones de non-droit que vous avez laissé se créer et s’étendre, la fin des trafics, la prison en isolement pour tous les trafiquants, du plus jeune « chouffeur » aux chefs de réseaux. Plus de connivence entre la justice et les délinquants. Plus d’exonération d’emprisonnements pour les « petites peines », stupidement justifiée par le manque de prisons.

S’il manque 20% de cellules, toutes les peines doivent être réduites de 20% mais le passage en case prison doit être obligatoire.

 

TAISEZ-VOUS, BANDES D’INCAPABLES ! ET AGISSEZ ENFIN !
Cessez d’opposer à notre défense, constamment et benoîtement, cet « état de Droit », qui justifie et autorise tous les laxismes.

Nous sommes en Guerre et nos ennemis utilisent précisément à nos dépens ces lois faites initialement pour protéger notre démocratie et nos compatriotes.

Et, s’il le faut, déclarons pour un temps en France − à titre de moratoire − l’illégalité de l’islam, puisque c’est en son nom que cette guerre est menée et justifiée.

Marc Le Stahler

CnkOXlKXYAAeQIU

LES MASSACRES DE FRANCAIS INNOCENTS CA SUFFIT MONSIEUR LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE !

**********************************************************

LA FRANCE " EN POINTE "

CONTRE LE TERRORISME ?

MIEUX VAUT EN RIRE ...

par l’Imprécateur

Share Button

image

Il faut écouter au moins une fois sur France 3 « Questions au gouvernement » pour constater combien ce gouvernement est sourd et aveugle, faute, hélas, d’être muet.

Le ou la député (e), quelle que soit la question posée s’entend invariablement répondre que sa question n’a pas lieu d’être, voire qu’elle est honteuse pour celui ou celle qui la pose, car jamais un gouvernement n’a autant fait pour… ( les pauvres, les agriculteurs, les jeunes, les enseignants, les forces de l’ordre, l’armée, la sécurité, les retraités …), que le ministre interrogé s’est personnellement pleinement impliqué dans la solution, que si les choses ne sont pas encore parfaite c’est parce que la Droite a laissé une situation désastreuse, que le président Hollande a personnellement trouvé ou approuvé les remèdes apportés pour que tout aille mieux.

Dans la réponse ministérielle, « le président Hollande » doit être cité toutes les trois phrases environ, sinon le ministre-larbin se fait réprimander par les lapins crétins de la communication élyséenne. Ils n’ont toujours pas compris que si la côte de popularité de Hollande est aussi basse (+12 %) c’est en partie parce que les Français ont une indigestion du président Hollande, finissent par vomir ce président que l’on voit partout, qui a un avis sur tout, et particulièrement sur les sujets auxquels il n’entend rien, qui décide – au moins officiellement – de tout, dont le nom est cité au moins dix fois dans tout journal d’information, qui se pose en leader de l’Europe, voire en leader du Monde et affiche en toute circonstance le sourire auto-satisfait de celui qui a tout raté mais ne le sait pas.

images-1

Bernard Cazeneuve, ci-devant ministre de l’Intérieur, récusait récemment à « Questions au gouvernement »  toute faute dans la politique de lutte contre le terrorisme, fruit des décisions du président Hollande comme il se doit. Pourtant des voix se font entendre pour rappeler que depuis qu’il est à son poste jamais les terroristes n’ont fait autant de victimes (250 morts en 18 mois), que ces attentats ont eu lieu pendant son merveilleux « état d’urgence » qui n’empêche aucun terroriste de pénétrer en France s’il n’y était déjà, d’y circuler à son aise et de pénétrer à son gré dans les lieux soi-disant les mieux protégés.

Georges Fenech, président de la Commission parlementaire d’enquête sur les attentats qui avait produit un rapport dénonçant les erreurs commises dans la lute anti-terroriste et proposant des solutions déclare : « Le gouvernement n’a pas pris en compte nos propositions. Nous n’avons pas eu de réponse du président Hollande ni du Premier ministre, le ministre de l’Intérieur nous a répondu que nos propositions étaient « irréalistes »… ce gouvernement est autiste « . Que disait le rapport ? Qu’il n’y a aucune coordination au niveau européen dans la lutte anti-terroriste, que la fusion des services de renseignements (RG-DST) les a désorganisés et cassé leur efficacité passée, que la Justice est devenue un problème en relâchant systématiquement des criminels et des terroristes multirécidivistes qui n’ont souvent accompli que le tiers de leur peine… que  2.000 jeunes sont en Syrie en train de s’y entrainer au djihad et que ce n’est pas en les nounounant (se comporter avec eux comme le fait une nounou) à leur retour que l’on diminuera leur dangerosité, etc. Pour finir, il dit qu’il faut cesser de parler d’une « union nationale » qui n’aurait de sens que si le président et son gouvernement prenaient des mesures efficaces de lutte contre le terrorisme et cessaient de médiatiser à outrance un saupoudrage de mesures inutiles qui font que « La France n’est pas prête à affronter le terrorisme « .

Dans la nuit du massacre de Nice par un islamiste tunisien, Hollande a fait des déclarations qui ne sont que la répétition des mesures inefficaces prises antérieurement : renforcer l’opération « sentinelle » avec des réservistes ? Mais « sentinelle » et les dix militaires qui patrouillaient sur la promenade des Anglais ont-ils empêché Mohammed A. Bouhlal d’y pénétrer ?

images

Cette photo, diffusée par plusieurs chaines TV est issue du fichier public 

https://www.google.com/search?q=attentat de Nice%2C images&ie=utf-8&oe=utf-8&aq=t&rls=org.mozilla:fr:official


Elle est « poignante » comme l’a déclaré une journaliste d’ITélé en la commentant. Seul Facebook refuse de la publier, son PDG, Mark Zuckerberg n’est pourtant pas un islamiste, mais son directeur Facebook-France peut-être ?

La police, prévenue par les policiers en faction à la barrière franchie par le camion n’a mis que 45 secondes pour le stopper en tuant le musulman devenu « fraîchement radicalisé », nous dit-on, qui était au volant et tirait sur les policiers. 45 secondes de trop, soit, car à 80-90 kmh il a pu parcourir 2 kms et écraser près de 202 personnes en tuant 84, et plus à venir. Mais imaginons que la police ait attendu la BRI ou le GIGN et pour intervenir, comme au Bataclan, l’autorisation du ministre de l’Intérieur qui aurait lui-même demandé l’aval de l’Elysée afin que le président Hollande ait le temps d’arriver sur les lieux du massacre pour s’y montrer, éploré, aux caméras ?

Aller bombarder la Syrie et l’Irak ? Mais pour quel résultat ? Ce sont les Russes et l’armée régulière de El-Assad qui ont fait reculer Daech, pas les bombardements français précédés de lâchers de tracts pour inviter la population (donc les djihadistes) à s’éloigner des cibles visées. Ni les bombardements américains d’ailleurs, qui ne sont que du cinéma  puisque ce sont eux qui, avec l’Arabie Saoudite, ont organisé le chaos en Syrie.

L’état d’urgence ? Tout aussi inefficace puisqu’il n’est respecté par personne : 3021 (au 7 janvier 2016) perquisitions administratives (sans intervention d’un juge) pour environ 350 armes trouvées, dont une cinquantaine d’armes de guerre, mais finalement une seule mise en examen ! L’État lui-même a autorisé des manifestations (CGT, Nuit debout…) qui étaient autant d’appels aux casseurs et aux terroristes potentiels, voire les a organisées lui-même, comme les « fan-zones ». L’état d’urgence a surtout permis au gouvernement de fermer des blogs d’opposition, de harceler de procès et d’amendes les journalistes désobéissants aux « éléments de langage » fournis par la très coûteuse cellule de communication de l’Elysée.

images-2

Christian Estrosi, président de PACA, a adressé au président de la République une lettre « À la veille du 14 juillet et au lendemain de l’Euro 2016… » où il commence par rappeler au président les risques qui entouraient ces deux manifestations majeures de juillet 2016, en raison de la menace terroriste. Il reproche au président son refus d’établir la mise en place de la reconnaissance faciale pendant l’Euro, critique « l’élévation (du niveau) du plan Vigipirate et la mise en place de l’état d’urgence« . Selon lui, ces mesures en demandent trop aux policiers, pas assez équipés pour faire face à la menace terroriste. Le lendemain, un camion déboulait sur la promenade des Anglais.

Il est surprenant de voir un homme aussi rusé que le président Hollande ne pas écouter, rester aussi fermé dans ses convictions socialo-archaïques sur la non-dangerosité des criminels et des terrorises et l’innocuité de l’islam fondamentaliste.

Il est surprenant de voir les autorités politiques, les associations (CCIF par exemple) et la presse de gauche, toujours soucieuses de dégager la responsabilité islamique, de tenter de faire croire à des « loups solitaires » des « alcooliques », des « fraichement radicalisés », des « troubles mentaux » alors que tous les spécialistes de l’islam fondamentaliste et du terrorisme qui lui est lié, comme le journaliste et historien d’origine algérienne Mohammed Sifaoui, constatent que tous les attentats commis en France l’ont été par des gens qui étaient déjà dans des filières islamistes.

On peut dire que c’est Daech qui les pousse au crime ou que les « fraichement radicalisés » sont des cas pathologiques, mais quelle que soit la cause du carnage, la responsabilité de l’islamisme est totale et c’est cette idéologie mortifère qu’il faut combattre sans faillir. En commençant par fermer toutes les mosquées salafistes et expulser sans tergiverser tous les imams qui y prêchent le djihad. En second lieu, en instaurant un contrôle et un filtrage sévère de tous les migrants qui viennent en France. Même si l’enquête sur le carnage de Nice n’en est qu’à ses prémices, le procureur de Paris a relevé que le mode opératoire de cet attentat « correspond très exactement aux appels permanents aux meurtres » (cité par Causeur) lancés par les groupes djihadistes qui vivent tranquillement en France. Ce serait, pour une fois, une bonne application du Principe de précaution inscrit dans la Constitution.

L’Imprécateur

***********************************************************************************

Posté par DIACONESCO_TV à 19:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

17 juillet 2016

TOUT SUR LE SANGLANT ATTENTAT A NICE SUR LA PROMENADE DES ANGLAIS LORS DU FEU D'ARTIFICE DU 14 JUILLET

MASSACRE ET CARNAGE A NICE SUR LA PROMENADE DES ANGLAIS LORS DU FEU D'ARTIFICE DU 14 JUILLET 2016

CnaEhfPWAAERICX

Le président du conseil régional Provence-Alpes-Côte d'Azur, Christian Estrosi, s'adresse aux Niçois.

4742999lpw-4743122-article-christian-estrosi-jpg_3671031_660x281

Hier, 14 juillet 2016, Nice, notre ville, a vécu dans la chair de femmes, d’hommes et d’enfants la pire tragédie qu’elle ait connue depuis la Seconde Guerre mondiale.
Tous les Français, déjà si durement frappés à Paris, à Montrouge, à Saint-Denis en janvier et en novembre 2015, et de nombreux peuples – je pense aux Belges, eux aussi endeuillés – s’unissent autour de notre ville, de ses visiteurs, de chacun de vous, pour vous dire leur affection et leur soutien, et je les en remercie en votre nom.

Ces femmes, ces hommes, ces enfants que la mort a frappés, que la fureur a blessés, c’étaient des Niçois, c’étaient des visiteurs fascinés par la beauté de Nice, c’étaient des innocents.

Peu importe les mobiles qui ont guidé leur assassin, un seul mot vient sous ma plume pour le qualifier: un terroriste ivre du venin répandu par d’autres terroristes sur toute la planète.

Je sens monter autour de moi la colère.
Je sens monter autour de moi la haine.
Je peux comprendre ces sentiments.

Ils m’ont emporté, moi aussi, sur notre Promenade, à la vue de ces corps ensanglantés des victimes de tous âges, de toutes couleurs de peau, de toutes origines, et parmi eux tant d’enfants!

Et puis le cœur a pris le dessus, et d’autres sentiments m’ont envahi, envers les victimes, ceux qui nous ont quittés et ceux qui restent, ceux qui souffrent dans leur chair, ceux qui souffrent dans leur âme, leurs parents, leurs amis qui les cherchent encore, qui les pleurent déjà, et à qui je veux dire combien je suis bouleversé, et combien je veux me battre pour faire rendre justice à leurs morts et à leurs blessés.

Dans l’immédiat, la ville de Nice, secondée par nombre d’entre vous, s’est montrée à la hauteur de son historique sens de la solidarité, dans les limites que la loi lui laisse. Et au CUM, avec les cellules de soutien psychologique, comme dans les hôpitaux, les fonctionnaires municipaux, les experts ont accueilli les victimes et leurs proches. Je peux en témoigner: vous avez tous été impeccables.

Je tiens aussi à complimenter les forces de sécurité qui ont fait de leur mieux pour stopper et mettre hors d’état de nuire le terroriste, les services de secours et d’incendie, les services hospitaliers et le corps médical qui ont réussi à sauver des vies. Mais si les sentiments, la colère, la haine, la compassion sont humains, ils sont inefficaces.
Et ce qui me guide, aujourd’hui, ce n’est pas le chagrin, ce n’est pas la pitié, c’est une froide, une implacable détermination.

Je suis froidement déterminé à exiger que la République frappe, sur son territoire et à l’extérieur, avec une force inégalée, dont nos gouvernants actuels sont incapables.
Je suis froidement déterminé à faire changer la loi et à la faire appliquer dans toute sa légitime dureté, alors que nous sommes en guerre et que la ville de Nice, si elle peut contribuer au maintien de la paix, n’a pas les armes pour faire la guerre. Et je veux savoir pourquoi.

Pourquoi, alors que j’ai demandé il y a quinze jours à la préfecture de rehausser le niveau de sécurité des Prom’ Party, il m’a été répondu qu’on n’y voyait pas de nécessité, en l’absence d’alerte particulière? Pourquoi, alors que depuis deux ans, je ne cesse de réclamer du gouvernement de nouveaux moyens de combattre le terrorisme, des moyens en armement pour nos policiers nationaux et municipaux, des moyens réglementaires, des moyens législatifs, on ne m’a jamais répondu? Pourquoi, alors que depuis deux ans, je ne cesse d’alerter le gouvernement sur les faiblesses dont nos ennemis peuvent se saisir, sur nos frontières, dans nos cités, n’a-t-il pas tiré les leçons de l’expérience, voire anticipé sur la menace? Pourquoi le président de la République, à qui j’ai écrit le 13 juillet une lettre comme prémonitoire, pour lui demander de renforcer les moyens de la police, proclame sa volonté de lever l’état d’urgence le 14 juillet à midi, pour annoncer qu’il le remettra en vigueur le15 juillet à 3h45?

À ces questions, pour l’heure, je n’ai pas de réponse. Il faudra les donner, ces réponses, et vite!

Niçois et visiteurs amoureux de Nice ont payé de leur sang ce si long silence.

La date sacrée du 14 juillet, qui devrait être une date d’union, de célébration et de joie est désormais, pour longtemps, entachée de tristesse et de mort.

Nice, grande ville de France et du monde, subit cruellement aujourd’hui l’aveuglement des uns et la barbarie des autres.
Nice n’oubliera rien.

Vous qui avez été frappés, vous qui avez été blessés, nous qui avons vécu ces tristes jours porterons longtemps dans nos cœurs cette vive blessure.
Un homme fou de haine a aujourd’hui couvert de sang innocent notre Promenade, ce magnifique visage de la liberté et du bonheur de vivre que Nice offre la France et au monde.

Il a défiguré Nice. Mais Nice guérira, tandis qu’il sera lui maudit pour toujours. Car toujours, dans son histoire, Nice est sortie plus forte des épreuves qui l’ont bouleversée, et un jour prochain, nous verrons sourire à nouveau sur notre Promenade le visage niçois du bonheur.

Christian ESTROSI

Président de la Métropole Nice Côte d'Azur

Président de la Région PAC

33512658

 La messe à la Cathédrale Sainte Réparate dans le vieux Nice avec les élus Niçois en présence de Nicolas SARKOSY le 15.07.2016

**********************************************************

LUTTE CONTRE LE TERRORISME : POUR UNE NATION EN ARMES

 

Rédigé le Vendredi 15 Juillet 2016 à 08:53 

7118376-10908211

 

Carl Lang et le Parti de la France adressent toutes leurs condoléances aux familles et proches des victimes fauchées hier soir à Nice par un tueur binational Franco-Tunisien. 
Par ailleurs sous contrôle judiciaire, ce tueur illustre une nouvelle fois le laxisme irresponsable et criminel du système judiciaire français ainsi que les sanglantes conséquences des politiques dites d'intégration républicaine des immigrés.
 

Le Parti de la France rappelle pour la énième fois les mesures politiques et de sécurité intérieure qu’il réclame depuis près de deux ans:
  

  • la réforme du code de nationalité et la fin de la politique d’attribution automatique de la nationalité française pour les étrangers nés en France, véritable politique de destruction de l’identité nationale. 
  • la déchéance immédiate de la nationalité pour tous les binationaux associés à des réseaux islamistes ou criminels ;
  • le rétablissement des contrôles aux frontières nationales. Notre sécurité intérieure étant directement menacée, la France doit sortir immédiatement de l’espace Schengen. L’absence de contrôles aux frontières intérieures de l’Union est en effet un cadeau fait à tous les trafiquants d’armes ainsi qu’aux réseaux djihadistes ;
  • l’arrêt immédiat de toute immigration en provenance des pays arabo-musulmans à l’exception éventuelle d’un soutien humanitaire accordé aux Chrétiens d’Orient persécutés. Il est temps d’en finir avec le processus d’immigration-colonisation et d’islamisation de la France ;
  • l’expulsion immédiate de tous les étrangers en situation illégale en France ;
  • la mise en place d’une structure nationale de coordination de nos moyens de renseignements ;
  • Le décuplement des moyens affectés à nos services de renseignement et à nos forces spéciales ;
  • La création d’une garde nationale composée de volontaires formés, encadrés et armés en permanence et ce, dans l'esprit nécessaire  d’une Nation en  armes et le souhait d'associer tous les Français volontaires à la lutte pour le  rétablissement de notre sécurité intérieure; 

Face à la guerre révolutionnaire qui a commencé et qui se livre sur notre territoire, si le Président de la République et son gouvernement ne sont pas capables de prendre les mesures nécessaires et urgentes de sauvegarde nationale et de lutte contre les réseaux et les tueurs djihadistes et autres, le mieux pour la France et les Français est qu’ils partent. 

Carl Lang  
Président du Parti de la France

**********************************************************

Attentat de Nice: la nuit où la télé française a sombré

SOURCE : Titiou Lecoq

France

 15.07.2016 - 9 h 59, mis à jour le 15.07.2016 à 12 h 15

 

Le naufrage a eu lieu sous nos yeux. Il a été long, violent et retransmis en direct.

L’une des choses qui m’a frappé d’abord après l'attaque de Nice, ça a été nos réactions. Évidemment, beaucoup de rumeurs ont circulé les premières dizaines de minutes sur internet. Mais on a aussi, malheureusement, acquis des réflexes. On contacte les proches possiblement concernés. On (re)met en place le hashtag #PortesOuvertes. On rappelle que les sources les plus fiables restent ceux de la préfecture, place Beauvau, Nice Matin, etc. On se répète que non, il ne faut pas propager d’images du carnage. On se refile les démarches à effectuer pour signaler des comptes qui contreviennent à cela. Dans l’ensemble, on essaie de se gérer pour ne pas transformer les réseaux sociaux en vaste n’importe quoi.

Et on allume la télé.

Et très vite, on découvre que les chaînes, elles, ont tout oublié. C’est la panique. Au début, BFM et iTélé sont les premières à couvrir l’événement. Il y a ce moment totalement irréaliste où elles diffusent un gros plan du feu d’artifice de Paris avec Björk en fond sonore et en-dessous un bandeau sur Nice. Mais, à la limite, vu l’absence d’information confirmée à ce stade, je comprends qu’elles ne se jettent pas sur le live immédiatement

Aveu: l’espace d’un instant, j’ai même cru qu’elles allaient être sérieuses.

ATTENTAT DE NICE

Suivez la situation en direct sur notre live

VOIR LE LIVE

Je zappe régulièrement sur TF1 pour vérifier qu’elle continue bien de diffuser Destination Finale 5, le film sur l’histoire de gens qui meurent. Un bon choix. En plus, le cinquième volet, c’est clairement pas le meilleur de la série. En même temps, à partir de 00h30, comme prévu, Canal + lance la diffusion d’un live de… Eagles of Death Metal à l’Olympia. Incroyable.

Le choix de la rumeur

En fait, le problème, c’est qu’à partir d’une heure du matin, TF1 passe en mode direct. Et leur mode direct, c’est LCI. Je n’avais pas d’avis sur cette chaîne (je ne l’avais jamais regardée) et là, paf, je découvre qu’ils pédalent dans la merde. Je suis désolée, il n’y a pas d’autres mots. Diffusion de photos trash, témoignages inutiles de personnes totalement déboussolées (comme ce monsieur qui parlait de «gens morts et allongés»), des personnes qui ont clairement besoin d’aide psychologique plutôt que d’une interview par téléphone. Mais, nettement plus grave, LCI est aussi, à ma connaissance, la première à parler de prises d’otage.

Alors que BFM et iTélé font le silence sur cette rumeur qui circule, LCI se lance allègrement: «On parle de prises d’otage.» Ok. Parfois, on parle aussi de balais de chiottes qui volent mais jusqu’à preuve du contraire, ils n’existent pas. Et ils n’en parlent pas pour dire «mais rien n’est confirmé, ce sont des rumeurs». Non. ILS les évoquent, comme ça, au passage.  

Pendant ce temps, iTélé et BFM ont eu le temps de faire venir leurs experts. Par contre, les individus qui font les bandeaux n’ont pas encore repris tout à fait leurs esprits. C’est la seule explication pour que ce bandeau ait tourné aussi longtemps sur iTélé:


Le cuisinier qui ne sait rien. Ça valait vraiment le coup d’en faire un encart. Mais à partir d’une heure du matin, c’est l’escalade du seau de merde entre TF1 et France 2. D’abord, les deux se tirent visiblement la bourre à qui rediffusera le plus la vidéo du camion qui roule. Sur France 2, la journaliste qui précise qu’ils rediffusent cette vidéo «au ralenti». Histoire qu’on profite bien de tous les détails. La même journaliste qui nous dit qu'elle a «sans doute été filmée par un touriste». Ce qui signifie que madame diffuse une vidéo dont elle ignore totalement la provenance. (Et pourquoi un touriste d’après elle? Parce que c’est flou?)  

Un nouveau cap dans le n'importe quoi

Et ensuite, c’est l’incompréhensible. L’insoutenable. L’accélération du naufrage: France 2 interviewe un homme à côté du cadavre de sa femme.

Je reste sans voix. (Mais pas les journalistes de France 2.) Ce n’est pas que d’ordinaire j’ai une estime considérable pour le traitement de l’information sur la grande chaîne du service public, mais on vient de franchir un cap. A tel point que France 2 s'est excusé le 15 juillet.*

A LIRE AUSSI

Les attaques à bord de véhicules, un mode opératoire préconisé par les djihadistes

LIRE L'ARTICLE

Le problème, ce n’est pas celui d’un besoin de pudeur, d’un refus d’affronter l’horreur (même si cela joue aussi et à mon avis, dans le bon sens). Le premier problème que pose cette interview «sur le vif» est purement pragmatique: comment vérifier que cet homme ne dit pas n’importe quoi? Comment vérifier son identité? Donc, on laisse tomber la prudence habituelle et zou, on y va franco.

Alors que les comptes des forces publiques comme Place Beauvau nous enjoignaient, à nous internautes, de cesser de diffuser des images du massacre, France 2 contrevenait à toutes ces demandes

Le deuxième problème c’est que si cet homme parle aussi clairement, c’est parce qu’il est dans un état du genre de l’état dissociatif. Il vient de perdre sa femme et son fils. Il répond aux questions de la télé. À ce moment-là, c’est au journaliste de décider de ne pas faire cette interview, de comprendre que c’est à lui de prendre cette décision et pas à cet homme qui en est incapable dans ce moment-là.

Il y a de nombreuses années, j’ai rencontré une journaliste qui faisait des reportages pour le JT de France 2. Elle devait partir suivre une femme qui partait se faire euthanasier à l’étranger. Elle avait décidé de dire non à la chaîne. Au début, j’ai pensé qu’elle était motivée par une pudeur un peu hypocrite. Et puis elle m’a expliqué «si j’accompagne cette femme, si je la filme, la simple présence de ma caméra risque de l’influencer. Imaginons qu’elle veuille changer d’avis, qu’elle recule devant l’euthanasie. Elle risque de ne pas le faire à cause de moi. Même si je ne lui mets aucune pression. Je ne dois pas faire ça. Il faut la laisser».

A LIRE AUSSI

Après l'attentat de Nice, l'émotion des premiers dessins

LIRE L'ARTICLE

Wikileaks craque

Pendant ce temps, sur Twitter, c’est une autre «institution» qui vrille. Sous prétexte de dénoncer l’état d’urgence, l’état policier, l’état qui nous ment et ne sait pas nous protéger, le compte Twitter de Wikileaks poste d’abord un lien vers YouTube d’une vidéo… Une vidéo filmée par un homme sur la Promenade des Anglais qui avance au milieu des corps sans vie et des flaques de sang et des cris des vivants. Mais comme ils devaient craindre que YouTube censure trop vite ce film, ils l’intègrent également directement dans leur fil Twitter. Le journaliste de Télérama Olivier Tesquet les interpelle, en vain.

Que s’est-il passé cette nuit? Ce n’est évidemment pas la première fois que les chaînes d’infos font des erreurs pendant ces lives particulièrement difficiles. Mais cette fois, on ne pourra pas dire que «c’est BFM, ils sont moches et vilains et nuls». La palme de l’horreur revient à France 2. La palme de la rumeur à LCI/TF1.

Il s’est passé un phénomène très contradictoire qui n’a pas échappé à de nombreux internautes. Alors que les comptes des forces publiques comme Place Beauvau nous enjoignaient, à nous internautes, de cesser de diffuser des images du massacre, France 2 contrevenait à toutes ces demandes. L’irresponsabilité n’était pas du côté prévue. Sur internet, je voyais les gens à titre individuel adopter plutôt de bons réflexes (même si, évidemment, il y a eu les messages de connards disant qu’ils avaient des photos des victimes qu’ils acceptaient de vendre), s’organiser pour s’aider dans la mesure du possible, les médias les plus emblématiques ont agi comme si c’était la première fois de leur vie qu’ils se trouvaient face à cette situation.

À moins que, et cette hypothèse est nettement plus horrible, à moins que précisément la répétition de l’horreur ne désensibilise certains, ne fasse sauter les digues de l’humanité et du respect. Dernière question que je n’arrive pas à m’ôter de la tête: auraient-ils couvert le drame de la même manière s’il avait eu lieu à Paris, à côté de chez eux. Est-ce que, si c’est à Nice, on s’autorise plus de latitude?

En tout cas, on attend avec impatience les avis du CSA.

**********************************************************************************************

CONFÉRENCE DE PRESSE A NICE DU PROCUREUR DE LA RÉPUBLIQUE FRANÇAISE François MOLINS

attentat-nice-francois-molins-mohamed-lahouaiej-bouhlel (1)

 

Le Procureur de la République Française François MOLINS chargé de la section antiterroriste du Parquet de Paris tenait une conférence de presse au Palais de Justice de Nice le vendredi 15 juillet 2016 dès 17 heures pour livrer à la Presse les premiers éléments de l'enquète judiciaire en cours sur l'attentat meurtrier qui a frappé la Ville de Nice lors du feu d'artifice au soir du 14 juillet sur la Promenade des Anglais.

 

" Mesdames, Messieurs,

Je voudrais d'abord avoir une pensée émue envers l'ensemble des victimes de cette nouvelle barbarie terroriste qui a touché hier soir la ville de Nice, et envers leurs proches.

Al'heure où je vous parle, nous déplorons la mort de 84 personnes, dont des enfants. 202 personnes ont été blessées, dont au moins 52 en état d'urgence absolue, et parmi celles-ci 25 sont en réanimation.

Le terroriste conduisant le camion a été abattu pour l'empêcher de poursuivre son action criminelle.

Je voudrais souligner l'engagement des premiers services de Police intervenant qui ont réussi à neutraliser cet individu et ont ainsi permis d'éviter d'autres victimes.

Je voudrais plus largement rendre hommage à l'ensemble des services de l'Etat mobilisés à la suite de cette tragédie, forces de sécurité, pompiers et services de secours, médecins, associations d'aide aux victimes, mais également l'ensemble des habitants de Nice qui ont fait preuve d'un exemplaire sens du devoir et de la solidarité.

Je souhaite également souligner la mobilisation des équipes de l'Institut médico-légal de Nice et de l'ensemble des médecins et personnels qui ont proposé leur assistance pour que les procédures d'identification des victimes puissent débuter dans les meilleurs délais. Ce processus est nécessaire pour avoir une certitude absolue de l'identité des victimes.

Je m'attacherai à ce que toutes les mesures soient prises pour accélérer au maximum cette attente douloureuse.

Je rappelle que la cellule interministérielle d'aide aux victimes a été immédiatement activée après l'attentat et qu'elle est joignable au 01 43 17 56 46.

Cette cellule vise à apporter un soutien et une réponse personnalisée aux besoins des victimes et de leurs proches : accompagnement psychologique, écoute, démarche administrative, aide sociale ...

Une cellule d'information du public a également été mise en place, elle est joignable au 04 93 72 22 22.

S'agissant de l'enquête judiciaire, en étroite collaboration avec le Procureur de la République de Nice qui a dirigé les premiers actes d'investigation, mon Parquet s'est saisi peu après une heure du matin, en activant immédiatement la cellule de crise de la section anti-terroriste du Parquet de Paris.

Quatre magistrats de mon Parquet se sont immédiatement rendus à Nice et dirigent cette nuit les opérations de Police judiciaire.

L'enquête, confiée à la DCPJ et à la DGSI, a été ouverte des chefs :

- d'assassinats et tentatives d'assassinats en bande organisée et en relation avec une entreprise terroriste,

- de tentatives d'assassinats sur personnes dépositaires de l'autorité publique, en bande organisée et en relation avec une entreprise terroriste,

- et d'association de malfaiteurs en vue de préparer des crimes d'atteintes aux personnes.

J'en viens aux faits tels qu'ils ressortent des premières constatations et premiers témoignages.

Jeudi 14 juillet, vers 22 heures 45, un homme circulant seul à bord d'un camion frigorifique de 19 tonnes, loué le 11 juillet à une société de location de Saint Laurent du Var et qui aurait dû être restitué mercredi 13 juillet, a pénétré sur la Promenade des Anglais en provenance du quartier Magnan.

Il a roulé sur une distance de 2 kilomètres environ, entre les numéros 11 et 147 de la Promenable, et a violemment percuté de tès nombreux spectateurs rassembés sur la Promenade pour assister au feu d'artifice du 14 juillet.

Le terroriste a tiré à plusieurs reprises sur 3 policiers, à hauteur de l'hôtel Negresco. Les policiers ont répuqué et ont poursuivi le camion, qui a cependant encore réussi à rouler sur près de 300 mètres. Ils sont parvenus à le neutraliser par des tirs, à hauteur du Palais de la Méditerranée.

Le terroriste a éé retrouvé mort sur le siège passager.

Le remorque du camion ne contenait qu'un vélo et 8 palettes vides.

Dans la cabine du camion, ont été découverts :

- un pistolet automatique de calibre 7.65 m/m,

- un chargeur, 

- des cartouches percutées de 7.65 m/m et de cartouches non percutées de 7.65 m/m,

- un 2ème pistolet automatique, factice,

- deux répliques de fusil d'assaut ( kalachnikov et M16 ), 

- une grenade percée,

- un téléphone portable, en cours d'exploitation,

- divers documents, également en cours d'exploitation.

Ont également été découvertes, toujours dans la cabine du camion, une carte conducteur et une carte bancaire au nom de Mohamed LAHOUAIEJ BOUHLEL, né le 3 janvier 1985 en Tunisie et domicilié à Nice.

Les relevés et comparaisons des empreintes papillaires ont permis de confirmer l'identité du terroriste.

Mohamed LAHOUAIEJ BOUHLEL était chauffeur livreur. De nationalité tunisienne, il était marié et père de famille.

Son épouse a été placée en garde à vue ce matin à 11 heures.

Mohamed LAHOUAIEJ BOUHLEL était connu des services de police et de justice pour des faits de menaces, violences, vol et dégradations commis entre 2010 et 2016, et avait été condamné le 24 mars 2016 par le Tribunal correctionnel de Nice à une peine de 6 mois d'emprisonnement avec sursis pour des faits de violences volontaires avec arme commis en janvier 2016.

Il est en revanche inconnu des services de renseignements, tant au niveau national que local, et n'avait jamais fait l'objet d'aucune fiche ou signalement de radicalisation.

Les premières exploitations de vidéo-surveillance permettent de repérer le camion utilisé par le terroriste dans le quartier Auriol, dans l'Est de Nice, où il était garé depuis le 13 juillet.

Le camion a été récupéré le 14 juillet à 21h34 par Mohamed LAHOUAIEJ BOUHLEL, lequel est arrivé seul, à vélo, vélo retrouvé dans la remorque du camion. Il s'est ensuite rendu vers l'Ouest de la ville.

Le camion réapparaît à 22h30 dans le quartier Magnan, avant de prendre la direction de la Promenade des Anglais.

Des perquisitions ont été réalisées ce matin à deux adresses connues du mis en cause. Divers matériels informatiques et de téléphonie ont été saisis, ainsi que différents documents.

Ces matériels sont en cours d'exploitation.

Tels sont les seuls éléments que je peux vous communiquer à ce stade des investigations, pour préserver au maximum le travail des enquêteurs, qui s'attachent notamment à exploiter l'ensemble des armes et matériels saisis et de très nombreuses données de téléphonie et de vidéo-surveillance.

L'enquête vise en effet à déterminer :

- les conditions dans lesquelles l'auteur a pu se procurer l'arme dont il a fait usage et le camion utilisé pour ses crimes,

- et s'il a pu bénéficier de complicités.

Elle s'attachera également à déterminer les éventuels liens de Mohamed LAHOUAIEJ BOUHLEL avec les organisations criminelles terroristes islamiques, puisque si l'attentat d'hier n'a pas été à cette heure revendiqué (nota : depuis DAECH de l'Etat Islamique vient de le revendiquer ), je rappelle cependant que ce type d'action correspond très exactement aux appels permanents aux meurtres de ces organisations terroristes, tels qu'elles le prescrivent notamment dans leurs revues ou vidéos.

Je vous remercie de votre attention, et vous tiendrai informés dès que possible des avancées de l'enquête."

François MOLINS

Procureur de la République Française

 

33512490

La carte de séjour temporaire de Mohamed Salmene LAHOUAIEJ BOUHLEL retrouvée dans le camion de la mort 

**********************************************************

P1130565

P1130566

P1130567

P1130568

P1130569

P1130570

P1130571

P1130572

P1130573

P1130574

P1130574

P1130575

P1130577

P1130578

P1130579

P1130580

P1130581

P1130582

P1130583

P1130584

P1130589

Photos Agency Press International DIACONESCO.TV  libres de tous droits - 15.07.2016 - NICE -

**********************************************************************************************

CnaAoRqWEAAv_zp

CnfQqVYXgAEb_so

Cngc5iIWgAAEc4o

CnZndafWIAAneZV

CnZnnxyXgAAkm0F

CnZnOC_WgAQhrhh

CnZqzZbXEAAlL0L

CnZrP77W8AEreIr

CnZtYYLXYAAsLB7

Photos Presse Nationale et Internationale (merci à eux)

***********************************************************************************Attentat islamiste de Nice: un journal tunisien dévoile tout sur le jihadiste auteur de l’attentat

proxy

Dans cette article exceptionnel on découvre l’identité du tunisien auteur de l’attentat jihadiste qui a fait plus de 84 morts dans la nuit du 14 au 15 juillet 2016 à Nice. Les médias français protègent manifestement la confrérie des Frères Musulmans liée au Qatar. 

Il s’appelle Mohamed Lahouaiej Bouhlel, originaire de Mseken et fils d’un membre du parti islamiste Ennahda connu pour son extrémisme. Il n’est donc pas franco-tunisien mais tunisien vivant en France depuis huit ans avec une carte de séjour, des aides sociales et autres avantages offerts aux étrangers. Ce citoyen tunisien vient de prendre la vie à 84 innocents.

Le terroriste qui conduisait le camion qui a écrasé 84 victimes à Nice n’est pas franco-tunisien comme cela a été annoncé par les médias français mais un émigré tunisien âgé de 31 ans, qui vivait en France depuis 2008 et qui a obtenu le séjour à la suite de son mariage avec une franco-tunisienne, sa propre cousine (elle s’appelle Hajer) qui est installée à Nice et dont il a eu trois enfants.

 

9851836-15932680

Il s’appellait Mohamed Lahouaiej Bouhlel et il est originaire de la ville sahélienne de Mseken (Gouvernorat de Sousse) où il est né le 3 janvier 1985. Selon nos sources policières en Tunisie, sa mère s’appelle Cherifa et son père est membre du parti islamiste Ennahda et il est connu à Mseken comme étant un extrémiste violent que la police de Ben Ali surveillait de près et qui est devenu après janvier 2011 l’un des leaders locaux d’Ennahda à Mseken. Le criminel de Nice ne s’est donc pas improvisé terroriste, mais il né et a baigné dans un milieu familiale favorable à la violence et au radicalisme. Il en va de même de sa belle famille.

Le permis de conduire du terroriste et sa carte de séjour ont été retrouvés dans le camion qu’il a utilisé comme une arme de guerre avant de se faire descendre par des agents municipaux qui étaient heureusement armés, contrairement à d’autres régions qui refusent le port d’armes à la police municipale. Non satisfait d’avoir tué autant de personnes innocentes, le terroriste tunisien voulait finir son parcours criminel sur un manège pour enfants. 

Selon certaines sources, cette crapule terroriste était mariée et père de 3 enfants. Son voisinage interrogé le décrit comme « pas très religieux, (qui) ne fait pas la prière, aime les filles et la salsa ». Des propos habituels qui montrent combien un intégriste daéchien peut dissimuler son vrai visage avant de passer à l’action. Et des criminels pareils, il y en a des centaines et des milliers en France. Pour nous, ce terroriste est né dans un milieu intégriste et il était « culturellement » prédisposé à devenir un terroriste. Les services de police devrait d’ailleurs s’inquiéter du fait que l’un de ses proches travaille à l’aéroport de Nice !

L’ayant identifié grâce aux documents retrouvés dans le camion et à l’analyse de ses empruntes digitales, les autorités policières ont pu retrouver rapidement son adresse. Une perquisition a eu lieu à son domicile aujourd’hui vers 09H30 en présence de membres du Raid lourdement armés. Vers 11H00, des membres de la police technique et scientifique étaient toujours présents dans l’appartement situé dans un petit immeuble d’un quartier populaire de l’est de la ville.

Mohamed Lahouaiej Bouhlel n’était pas connu des services de renseignement français pour radicalisation et ne disposait pas d’une fiche S de sûreté pour lien avec le terrorisme. Il était par contre bien connu des services de police pour des faits de droit commun, principalement des violences avec arme, violences conjugales, menaces et vol. 

Après analyse et enquête, le corps de cette crapule sera expédié en Tunisie, où sa famille, ses amis, ses voisins l’enterreront probablement en « martyr » (à la palestinienne), comme tous les criminels que ce pays autrefois civilisé et moderne a produit depuis la « Révolution Arabe » dite du jasmin qu’on avait fait faire à la populace tunisienne et que l’ensemble des politiciens et journalistes Français avaient à l’époque salué, acclamé et exalté.

Il y a à peine un mois, la France de Monsieur Hollande recevait en grande pompe le chef des Frères musulmans tunisiens, Rached Ghannouchi. Parmi les objectifs non avoués à l’égard d’un tel doctrinaire de l’islamo-terrorisme, encadrer, contenir et empêcher la jeunesse française de confession musulmane de basculer dans le radicalisme !

Pour demander des comptes aux agents de la Confrérie des Frères Musulmans en France, voici leur adresse: http://www.uoif-online.com/contact/

Nebil Ben Yahmed 
source: tunisie-secret

**********************************************************************************************

CnZndafWIAAneZV

Attentat de Nice : la criminelle politique des portes ouvertes

En période estivale, l’attentat de Nice a frappé des touristes de tout pays. Un Italien est décédé, trois sont encore hospitalisés et plus de 30 manquent à l’appel. 

Francesco Storace, homme politique italien, secrétaire national de « La Destra » (La Droite), ancien membre du parti Alliance nationale après avoir été membre du Mouvement Social Italien, le pendant du Front National français, actuel conseiller régional de la région Lazio, a publié une réflexion sur Giornale d’Italia qui s’attaque à la bien-pensance actuelle, coupable de la prolifération sur le sol européen de « loups ».

« L’horreur de l’attentat de Nice gèle le sang (…) Il faut lancer de sérieuses réflexions : le bric-à-brac de la bien-pensance est entrain d’introduire la guerre chez nous. Une guerre anarchique, une guerre basée sur la terreur et sur la surprise. L’ennemi veut tuer tout de notre monde : notre liberté, avec la démocratie; le fait de pouvoir sortir dans un restaurant, d’aller danser, de regarder les feux d’artifices ou une partie de foot; c’est l’antichambre pour nous enfermer chez nous, nous faire plier.

Cet ennemi a un nom, précis et clair. C’est cette politique criminelle des portes ouvertes, ce sont ceux qui, au nom d’un sens de la pitié et de l’égalité abstrait, ouvrent en grand les entrées de notre pays et de l’Europe. C’est cette politique idiote et myope qui voit les différents service secrets européens ne pas collaborer ensemble, au nom d’une pensée débile d’autonomie. Le compte doit être présenté à la chancelière allemande, Angela Markel, avec ses portes ouvertes; au président français, François Hollande, pour l’exécrable état des services de sûreté transalpins. 

Chez nous, les champions de la bien-pensance sont innombrables et cela ne vaut pas la peine de les citer. Mais tous ils ont dans les oreilles les déclarations contre le racisme à Fermo, ensuite démenties dans les faits, ces mêmes hauts représentants institutionnels qui s’étaient précipités à jacasser gardant alors le silence. Ou ceux qui régulièrement détruisent les forces de l’ordre chaque fois que cela est possible avec des coupes, des identifications, des armes et du matériel obsolètes (…)

Arrêtons avec l’idéologie du bon sauvage ! Devant nous il y a des loups. Qui ont démontré de ne pas connaître la pitié. Hier, la peur de l’immigration clandestine était celle de perdre son travail. Aujourd’hui, – après des dizaines d’années de portes ouvertes -, c’est celle de perdre la vie. Sans savoir pourquoi. »

SOURCE : Francesco de Villasmundo

***********************************************************************************

Posté par DIACONESCO_TV à 12:11 - Commentaires [0] - Permalien [#]

13 juillet 2016

FOR SAVE AMERICA VOTE DONALD TRUMP NEW PRESIDENT IN 2016 !

FOR SAVE AMERICA VOTE

DONALD TRUMP NEW PRESIDENT 

108371804

 

Electoral Map. July 13, 2016. TRUMP 246 | Hillary 210 | Toss Up 82

Share it on the Facebook,etc as much as possible! if You like Donald TRUMP!!!

Made by http://StatesPoll.com 

Based on General Election Match Up Polls.

(TRUMP vs Hillary )  

Electoral Map July 13, 2016

TRUMP 246 | Hillary 210 | Toss Up 82

References and detail below,

Considering Turnouts, Which State: TRUMP has 2% leads, I classify it as ‘lean to TRUMP’ (when TRUMP is behind, until 4% gap = Swing States.)

TRUMP already proved it GOP Primary&Caucus.(Especially in Swing States. (Avg poll numbers from Real Clear Politics.)

NH Primary. (avg 31% on the Polls -> Primary Day 35.3% +4.3%)

NV Caucus. (avg 42% on the Polls -> Caucus Day 45.9% +.39%)

Florida Primary. avg 43.0% on the Polls -> Primary Day 45.8% +2.8%) 

Pennsylvania. ( avg 48.3% on the Polls -> Primary Day 58.1% +9.8%)

 

1. Toss Up Swing States : Total 82 Electoral Votes

 

1) New Hampshire: (4 Electoral votes)

PPP (6/22-6/23, 2016)  578 RV

Hillary 43% | TRUMP 39%

http://www.realclearpolitics.com/docs/2016/PPP_NH_June_2016.pdf

 

2) Colorado(9 Electoral votes): Latest Poll

 * Harper‘s poll(7/7-7/9) doesn’t show Cross tabs/ Sample and Methodology detail (i have no idea is this poll skewed or not.) so I didn’t include it. I’m waiting Monmouth Poll. 

(1) CBS News/YouGov(6/21-6/24, 2016) 

Hillary 40% | TRUMP 39% | Johnson 4% | Stei 1% 

my conversion: TRUMP 40.9% | Hillary 37.6% | Johnson 4.2% | Stein 1.4% 

This Poll overweighted DEM. Underweighted REP )

details: http://statespoll.com/post/146504658435

 

3) North Carolina (15 Electoral votes): Latest Poll

(1) CBS/YouGov 6/21-6/24, 982 LV

Hillary 44% | TRUMP 42% | Johnson 2% | Stein 1%   

https://www.scribd.com/doc/316764934/CBS-News-2016-Battleground-Tracker-North-Carolina-June-2016

(2) Civitas 6/21-6/23. 600 LV 

Hillary 42% | TRUMP 40% | Johnson 6% | 

My Analysis(Details): http://statespoll.com/post/146685716660

(3) PPP (6/20-6/21, 2016). 947 RV

TRUMP 43% | Hillary 43% | Johnson 4% | Stein 2% 

 

http://www.publicpolicypolling.com/pdf/2015/PPP_Release_NC_62316.pdf

 

4) Nevada (6 Electoral votes)

(1) Monmouth(July 7-10th, 2016 ) 401 LV

Hillary 45% | TRUMP 41% | Johnson 6%

http://www.monmouth.edu/polling-institute/reports/MonmouthPoll_NV_071116/

 

5) Ohio (18 Electoral votes)

Quinnipaic(6/30-7/11, 2016 ) 955 RV

TRUMP 37% | Hillary 36% | Johnson 7% | Stein 6%  

My analysis: http://statespoll.com/post/147336679435

 

6) Michigan: 16 Electoral votes

* GQR Poll(6/11-6/20) only had 300 LV.(too small for MI) so I didn’t include it.

(1) MI-Glengariff Group/WDIV-TV (5/24-5/26, 2016) TRUMP 39% | Hillary 43% (600 LV)

http://media.clickondetroit.com/document_dev/2016/05/31/May%202016%20Statewide%20Survey_1464708076371_6539948_ver1.0.pdf

 

7) Maine 2nd District (1 Electoral votes)

Maine 2nd district: TRUMP beat Hillary, Portland Press Herald/Maine Sunday Telegram 6/15-6/21. 222 LV

TRUMP 37% | Hillary 36% 

http://statespoll.com/post/146482681535

 

8) Virginia: 13 Electoral votes

PPP (6/13-6/15, 2016). 1032 RV

Hillary 42% | TRUMP 39% | Johnson 6% | Stein 2%

http://www.publicpolicypolling.com/pdf/2015/PPP_Release_VA_61616.pdf

 

1-2. Hold

6) Oregon(7 Electoral votes) 

(1) TRUMP vs Hillary: Icitizen, 6/23-6/27, 555 RV

(This poll sampling is very suspicious, anyway until the next polls, I classify Oregon for Blue state)

http://statespoll.com/post/147278546405/oregon-trump-vs-hillary-clinton-icitizen

 

(2) Clout Research (5/10-5/13) TRUMP 44% | Hillary 42% (657 LV)

http://cloutpolitical.com/wp-content/uploads/sites/31/2016/05/OR-Statewide-Poll-Memorandum-5-18-2016.pdf

 

1-3. Swing States which are lean to TRUMP : Total 55 Electoral votes

1) Iowa (6 Electoral votes)

Monmouth(July 8-11th, 2016 ) 401 LV

TRUMP 44% | Hillary 42% | Johnson 6% | Stein 1%   

http://www.monmouth.edu/polling-institute/reports/MonmouthPoll_IA_071216/

 

2) Florida(29 Electoral votes): Latest Poll

(1) Quinnipaic(6/30-7/11, 2016 ) 1015 RV

TRUMP 41% | Hillary 36% | Johnson 7% | Stein 3% 

https://www.qu.edu/images/polling/ps/ps05102016_Sw4b42d.pdf

(2) JMC Analytics (7/9-7/10, 2016 ) 700 LV

TRUMP 47% | Hillary 42% | Johnson 2% | Stein 1% 

http://www.realclearpolitics.com/docs/2016/JMC_Analytics_FL_July_2016.pdf

 

3) Pennsylvania (20 Electoral votes) 

Quinnipaic(6/30-7/11, 2016 ) 982 RV

TRUMP 40% | Hillary 34% | Johnson 9% | Stein 3% 

https://www.qu.edu/images/polling/ps/spa07132016_crosstabs_Smba72th.pdf

 

1-3. Swing States which are lean to Hillary : Total 20 Electoral votes

1) Minnesota (10 Electoral votes)

Star Tribune (4/25-4/27, 2016) TRUMP 35% | Hillary 48% (800 LV)

http://www.startribune.com/clinton-leads-trump-in-star-tribune-minnesota-poll/377701361/

2) Wisconsin: 10 Electoral votes

PPP, 6/22-6/23, 843 RV

http://www.americansunitedforchange.org/page/-/WisconsinResults616.pdf

Hillary 47% | TRUMP 39%

 

2. Basic Red States for TRUMP: 180 Electoral Votes

Alabama(9),Alaska(3), Arkansas(6),Georgia(16),Wyoming(3)

Idaho(4), Indiana(11),Kansas(6),Kentucky(8),Louisiana(8),West Virginia(5)

Mississippi(6) Missouri(10),Montana(3),Nebraska(4),South Carolina(9) Texas(38)NorthDakota(3),Oklahoma(7),SouthDakota(3),Tennessee(11),Utah(6)

2-2. Kinda Red States which are lean to TRUMP : 11 Electoral Votes

1) Arizona: 11 Electoral votes

 

PPP, 6/22-6/23, 691 RV.   TRUMP 44% | Hillary 40% | Not Sure 16% 

 

http://aufc.3cdn.net/7df2e97a499c038248_9qm6bxwgr.pdf

 

3. Basic Blue States for Hillary: 143 Electoral Votes

California(55),Delaware(3),DC(3),Hawaii(4),Illinois(20)

Maine 1st(1),Maryland(10),Massachusettes(11),

New York(29),Rhode Island(4),Vermont(3)         

       

3-2. Kinda Blue States which are lean to Hillary : 40 Electoral Votes

1) New Mexico(5 Electoral votes) 

PPP (5/13-5/15, 2016) TRUMP 33% | Hillary 41% (802 LV)

http://nmpoliticalreport.com/44100/clinton-leads-in-nm-in-three-way-race/

2) Connecticut(7 Electoral votes)

(1) Quinnipaic(6/1-6/5, 2016 ) 1330 RV

 

https://www.qu.edu/images/polling/ct/ct06072016_Cvf63kbw.pdf

Hillary 41% | TRUMP 36% | Johnson 6% | Stein 3% (Page 4)

3) New Jersey(14 Electoral votes)

Fairleigh Dickinson (6/22-6/26,2016) 712 RV

Hillary 52% | TRUMP 31%

http://view2.fdu.edu/publicmind/2016/160629/

 

4) Maine Statewide (2 Electoral votes)

TRUMP vs Hillary. Portland Press Herald/Maine Sunday Telegram 6/15-6/21. 475 LV

My Analysis Post:  http://statespoll.com/post/146485221410

5) Washington(12 Electoral votes)

 

2048d450-4b83-4e8e-89b5-ae66eef7dddf

150730_donald_trump_gty_1160

21911118-4c19-49a6-9ee4-ac37ede99aa3

106473988

106583995

106584008

108185140

108367314

113258383

483208412-real-estate-tycoon-donald-trump-flashes-the-thumbs-up

CTKtjsjUAAAE-HH

CUXJ29BWwAAkyWX

CUXOpC9UcAAV6j7_003

CUXOpELVEAA__Vd

CXBfcaMUwAAo1lL

CXBfMkuUkAAA391

CXBfUESVAAAifFQ

CXcf89PWkAAJmdc

CXCQKLkWEAI_7GT

CXGoLjoWEAA_WCQ

CXH7YRMWQAAGaVN

CXHp2qvVAAA4Rto

CXQoOu5UwAAXKd6

CXxpMJ2WYAAxK1z

CXG0JCBWQAA7y_y

was3830117

CYw0oRgWsAAco-o

CYiG0jsWcAE_gWk

 

Posté par DIACONESCO_TV à 15:04 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Catastrophe ferroviaire en Italie du sud le bilan est de 27 morts et de 50 blessés à ce jour

CATASTROPHE FERROVIAIRE

EN ITALIE DU SUD : COLLISION

MORTELLE ENTRE DEUX TRAINS

ROULANT A GRANDE VITESSE

LE BILAN EST TERRIFIANT

27 MORTS ET 50 BLESSES 

accident_train_italie

PHOTO PRESSE ITALIENNE ( merci à eux )

C'est dans la région des POUILLES au nord de la commune de BARI en Italie du Sud qu'une collision frontal s'est produite aujourd'hui 12 juillet 2016 vers 11h30 du matin entre deux trains roulant en sens inverse sur la même voie à grande vitesse.

Le bilan est terrifiant à ce jour, on compterait 27 morts et de 50 blessés qui ont été rapidement évacués dès l'arrivée des secours par de nombreuses ambulances locales et aussi par hélicoptère.

Immédiatement le Chef du gouvernement italien Mattéo RENZI s'est rendu sur place pour constater le bilan de la catastrophe qui ne s'explique toujours pas pourquoi deux trains à grande vitesse roulaient sur la même voie de chemin de fer chacun allant l'un vers l'autre ?

Il déclarait sur place : " Nous ne nous arrêterons pas tant que toute la lumière ne sera pas faite. Maintenant c'est le moment des larmes et il faut en premier lieu récupérer les victimes et les blessés".

Dans cette catastrophe ferroviaire l'une des plus grave qui vient de se produire en Italie depuis ces dernières années, il faudra attendre les conclusions de l'enquête en cours par les autorités pour dénoncer les responsabilités des uns et des autres qui en ressortiront.

Diaconesco Gérard

 

italie-au-moins-10-morts-dans-une-collision-ferroviaire

 

In italiano 

 

RAIL CATASTROFE IN SUD ITALIA:

collisione fatale che tra due treni

ALTA VELOCITA 'ROLLING il saldo

provvisorio è terrificante OLTRE 25

MORTI E DECINE DI FERITI

E 'nella regione Puglia a nord della città di Bari nel sud Italia che una collisione frontale si è verificato oggi 12 Luglio 2016 alle ore 11.30 tra due treni che viaggiano in direzioni opposte sulla stessa pista a alta velocità.

L'equilibrio che è terrificante ad interim, non ci sarebbe più di 27 morti e decine di feriti sono stati rapidamente evacuati dal l'arrivo dei soccorsi da molte ambulanze locali e anche in elicottero.

Immediatamente il capo del governo italiano Matteo Renzi è andato lì per vedere i risultati del disastro che ancora non spiega perché due treni ad alta velocità sono stati sulla stessa strada ferrata da ciascuno alla altro?

Ha detto che sul posto, "Non ci fermeremo fino a quando tutta la luce non sarà reso Ora è il tempo per le lacrime e lui deve prima recuperare le vittime e feriti.".

In questo treno relitto una delle più grave che è appena accaduto in Italia negli ultimi anni, ci vorranno i risultati dell'inchiesta in corso da parte delle autorità per denunciare le responsabilità di ogni altro che emergerà.

Diaconesco Gérard 

 

collision-ferroviaire-en-italie-le-bilan-salourdit-20-morts

 

les photos fournies par les médias italiens, merci à eux. 

accident_de_trainitalie 

accident_de_trainitalie

accident_train_italie

accident_train_italie

accident_train_italie

accident_train_italie

accident_train_italie

accident_train_italie

accident_train_italie

accident_train_italie

PHOTOS PRESSE ITALIENNE ( merci à eux )

10 juillet 2016

INTERVIEW DE PHILIPPE DE VILLIERS SUR LE SOMMET DE L'OTAN A VARSOVIE EN POLOGNE : "L'AMERIQUE NE CONCOIT LE MONDE QU'A SA BOTTE"

Philippe de Villiers sur le sommet de l'OTAN : «l’Amérique ne conçoit le monde qu’à sa botte»

107211252

8 juil. 2016 

 

SOURCE : http://lesmoutonsenrages.fr

 

Philippe de Villiers

Le sommet de l'OTAN apporte des nouvelles : davantage de soldats en Europe de l'Est, préparation aux cyberattaques... Une autre aventure américaine qui n'apporte rien de bon pour l'Europe, selon l'ancien candidat à la présidence Philippe de Villiers.

Philippe de Villiers, Fondateur du parti «Mouvement pour la France», a été candidat aux élections présidentielles de 1995 et 2007 et est l'auteur de plusieurs livres politiques dont le dernier est «Le moment est venu de dire ce que j'ai vu» (Albin Michel,‎ 2015).

XVM1daa316e-d02c-11e5-a066-f38098156ec4

RT France : Lors du sommet de l’OTAN à Varsovie les Etats-Unis ont annoncé le déploiment de 1.000 soldats en Pologne. Des milliers de soldats de l’OTAN participent aux entraînements en Europe de l’Est et dans les pays baltes. Selon Barack Obama, «l’agression russe contre l’Ukraine» menace l’Europe, c’est pourquoi il appelle à «renforcer la défense» de ses alliés en Europe centrale et orientale. Comment évaluez-vous cette prise de position ?

Philippe de Villiers : Je pense que la position européenne calquée sur les ordres reçus de l’Amérique, donc calquée sur la position américaine repose sur un contresens. L’Europe écrit depuis la fin de la guerre son avenir sur le continent américain. C’est l’Europe de l’après-guerre qu’on poursuit avant la chute du mur de Berlin alors que l’Europe doit être l’Europe «de l’Atlantique à l’Oural» en comprenant la Russie au sens que l’entendait le général de Gaulle quand il utilisait cette expression.

L'OTAN nous entraîne dans des aventures partout dans le monde qui ne sont pas les nôtres

Aujourd’hui il faut faire une Europe confédérale, c’est-à-dire celle qui s’appuie sur les souverainetés nationales à l’Est comme à l’Ouest, qui s’élargisse à la Russie qui peut servir d’interface pour les hommes de la puissance de demain. Il est absurde de considérer aujourd’hui Poutine et la Russie comme des ennemis. La Russie est notre amie, la Russie ne demande qu'à être notre amie. Elle est non seulement une alliée sur le plan historique, mais il y a des liens plus profonds – par exemple, Dostoïevski parlait français, écrivait en français. Et moi qui connais bien la Russie, je peux dire que c’est une absurdité de ne pas vouloir réunir les deux chrétientés de l’Europe – celle de l’Est et celle de l’Ouest.

C’est un crime de vouloir installer plus d’agressivité, plus de haine dans les nations qui étaient jadis sous le joug soviétique. Il faut leur expliquer que la Russie n’est pas leur ennemi, que la Russie n’est pas l’ennemi de l’Europe et que l’Europe ne doit pas continuer à se faire manipuler par Monsieur Obama et l’Amérique qui elle est agressive, qui dépense deux fois plus pour son budget militaire que l’ensemble des nations du monde.

07-bases-otan

 

L'OTAN n'a plus de raison sociale

On devrait faire de la Russie un allié de premier ordre

RT France : Lors du même sommet à Varsovie, il a été déclaré un renforcement de partenariat entre l’UE et l’OTAN. Jens Stoltenberg, le secrétaire général de l'OTAN, a déclaré que les deux organisations ont «une position commune sur la Russie : l’UE a imposé des sanctions économiques, l’OTAN a procédé au renforcement de la défense collective après la fin de la guerre froide, le plus important depuis la guerre froide». Cette coopération entre l’Union européenne et l’OTAN, a quoi peut-elle mener ?

Philippe de Villiers : A la guerre. L’OTAN est en fait le bras militaire de l’Amérique. L’OTAN nous entraîne dans des aventures partout dans le monde qui ne sont pas les nôtres. Souvenez-vous du Kosovo, des «printemps arabes», de la Syrie, de l’Irak. Il faut bien comprendre que le nouveau monde dans lequel nous sommes entrés n'est pas le monde de l’après-guerre. L’OTAN a été créé pour contrer l’Union soviétique. L’URSS est morte, le mur de Berlin est tombé, cela fait des décennies. Et donc l’OTAN n’a plus de raison sociale. 

La décomposition de l’Europe va maintenant aller très vite depuis le Brexit

 

nigel-farage-ukip

 

Il faut bien comprendre par exemple que Madame Merkel obéit à Monsieur Obama, obéit à l’OTAN quand elle se prosterne devant le sultan Erdogan parce que la Turquie est membre à part entière de l’OTAN et que c’est l’Amérique qui veut faire rentrer la Turquie dans l’Union européenne. Quand vous confiez votre défense, c’est-à-dire l’essentiel de votre puissance régalienne, à une autre nation que la vôtre – en l’occurrence les Etats-Unis – alors vous n’êtes plus indépendant. Donc vous ne pouvez plus avoir une diplomatie propre. C’est tragique pour la France et c’est tragique pour l’Europe. C’est un signe avant-coureur de la décomposition de l'EUROPE qui va aller très vite depuis le Brexit parce que les Anglais ont compris qu’il y avait une contradiction entre la loi anglaise et le loi européenne et que l’Europe c’était l’immigration à tout va.

 

MONNET, SCHUMAN et tous les autres grands prêtes de cette Europe supranationale ont menti

 

Aujourd’hui les Français sont de plus en plus nombreux à comprendre qu’on leur a menti. Monnet, Schuman et tous les autres grands prêtres de cette Europe supranationale ont menti. Ils ont dit que l’Europe ce sera la prospérité ; on voit que ce n’est pas le cas, la sécurité ; on voit que ce n’est pas le cas. Ils ajoutaient – et c’est le plus grand mensonge – que l’Europe ce serait l’indépendance, ce serait la puissance, c’est-à-dire l’émancipation des Etats-Unis. Il y aura les Etats-Unis de l’Europe qui s’émanciperont des Etats-Unis et c’est pour cela que les gens avaient voté «oui» à Maastricht en se disant qu’on sera une très grande puissance, on sera «une France démultipliée».

 

L'agression des pays baltes ne répondrait à aucun intérêt russe

On a une Amérique démultipliée qui met la main ferme et lourde sur le continent Européen

Aujourd’hui on n’a pas de France démultipliée, on a une Amérique démultipliée qui met la main ferme et lourde sur le continent européen pour empêcher à tout prix qu’il y ait entre la Russie, la France et d’autres pays européens un échange qui est dans l’ordre des choses et dans la nécessité de la paix et de l’harmonie. Je suis triste, je suis bouleversé, je suis effaré et écœuré de voir l’attitude des dirigeants européens qui sont des menteurs et des manipulateurs parce qu’ils sont eux-mêmes sujets aux mensonges américains et manipulés par l’Amérique.

 

OBAMA C'EST UN GRAND ENFANT

140613obama

RT France : Barack Obama a appelé l'OTAN à agir contre Daesh, la Russie et le Brexit. Selon vous, pourquoi le président américain met ces trois phénomènes dans le même panier ?

Philippe de Villiers : Obama dit n’importe quoi. Mais cela ne date pas d’aujourd’hui. Mettre dans le même panier le Brexit, DAESH et la Russie, c’est montrer qu’on comprend rien en histoire, qu’on est inculte. On ne peut pas commenter une position comme celle-là.

L’Amérique a une vision du monde qui est la même, c’est-à-dire un monde monocentré sur l’Amérique, alors que la Russie accepte le monde polycentré et travaille pour cela. Dans la conversation que j’ai eue avec Vladimir Poutine en août 2014, il m’a dit qu’il ne voulait pas un monde centré-américain, mais un monde qui soit organisé en pôles régionaux. C’est beaucoup plus sûr pour la paix.

philippe-de-villiers-a-rencontre-vladimir-poutine-jeudi-14-aout-11238543margo

Mais l’Amérique ne conçoit le monde qu’à sa botte. Tout ce qui lui résiste ou lui déplaît, c’est l’ennemi. Donc on fait un paquet cadeau. Avec la Russie, le Brexit et Daesh c’est une pochette surprise de la kermesse flamande. On met tout le monde dans le même panier. Mon père disait que les Américains sont sympathiques mais ils sont de grands enfants. Obama c’est un grand enfant.

 

L'Amérique est un pyromane qui met le feu à une maison et se met au premier rang en criant " au feu ! "  

56b0e32bc461880e2e8b4629

L'élection de Donald TRUMP pourrait changer la relation entre l'OTAN et la RUSSIE

RT France : L’OTAN et l’UE viennent de signer une déclaration commune afin de faire face «aux nouveaux défis», notamment aux " menaces hybrides " des cyberattaques. A votre avis, comment l’OTAN va-t-il contrer ces menaces cybernétiques qui pourraient menacer l’Europe ?

Philippe de Villiers : C’est assez amusant d’entendre le pyromane expliquer qu’il se propose de se faire pompier. En réalité sur cette question des cyberattaques, tous ceux qui ont un peu de renseignement savent que c’est l’Amérique qui est concernée en premier – c’est elle qui nous menace, c’est elle qui nous écoute, c’est elle qui installe des réseaux, c’est elle qui veut mettre la main sur toute cette communication nouvelle pour nous écouter, nous menacer et nous faire du chantage. On le sait très bien parce que Merkel, Hollande et tous les autres sont écoutés par l’Amérique. Donc s’il y a un risque de cyberattaque dans le monde alors il vient de l’Amérique. C’est drôle que les Etats-Unis demandent à l’OTAN de les aider à éteindre le feu parce que ce sont eux qui ont allumé le feu. L’Amérique me fait penser à ce pyromane qui met le feu à une maison et qui ensuite ne peux pas résister au plaisir de venir se mettre au premier rang en criant «au feu !»

 

NOUS NE SOMMES PAS LES NEVEUX DE L'ONCLE SAM

RT France : Est-ce que cette phase de tension entre l’OTAN et la Russie est surmontable ?

Philippe de Villiers : Le jour où il y aura un chef d’Etat en Europe, peut-être en France ou ailleurs, qui comprendra qu’on ne peut pas construire notre avenir sans la Russie ou contre la Russie – alors tout changera. Mais pour ça, il faut qu’il y ait un pays – la France – qui quitte l’OTAN. Tant que la France sera dans l’OTAN, les choses ne bougeront pas. Moi, j’appelle la France à quitter cette structure, cette organisation militaire qui pèse sur notre diplomatie, et dont nous ne recueillons aucun fruit, sinon une croissante dépendance par rapport à l’Amérique, l’Oncle Sam. Nous ne sommes pas les neveux de l'Oncle SAM.

Phlippe de VILLIERS

220px-Philippe_de_Villiers_-_Meeting_in_Toulouse_for_the_2007_French_presidential_election_0165_2007-04-16_cropped

 

Posté par DIACONESCO_TV à 16:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

07 juillet 2016

VOTE DONALD TRUMP NEW PRESIDENT U.S.A.

CHAMPAGNE POUR NOTRE MEDIA DIACONESCO.TV A L'INTERNATIONAL EN CE DEBUT DU MOIS DE JUILLET 2016 NOUS DEPASSONS LES 400.000 LECTEURS QUI NOUS LISENT REGULIEREMENT DANS LE MONDE EN ANGLAIS, FRANCAIS ET ITALIEN MERCI A TOUS POUR LEUR FIDELITE !

champagne-011

 

FOR MAKE AMERICA GREAT AGAIN VOTE DONALD TRUMP NEW PRESIDENT U.S.A. 

110498199

 

Posté par DIACONESCO_TV à 16:17 - Commentaires [0] - Permalien [#]

06 juillet 2016

SCIENCES SCIENCES SCIENCES SCIENCES SCIENCES

I - LE MONOPÔLE MAGNETIQUE DE GEORGES LOCHAK 

GheCt_gmhXVa9hxuLu3VhDVPVGM (1)

On entend par monopôle magnétique un objet physique portant une charge magnétique unipolaire, nord ou sud, soit donc quelque chose d’inconcevable à notre échelle, puisque couper un aimant en deux aboutit à la constitution de deux aimants plus petits et non à celle de deux pôles magnétiques séparés. Par son pouvoir explicatif et prédictif, Le monopole magnétique de Georges Lochak est sans doute l’élément le plus prometteur d’une nouvelle physique à venir.

Maxwell introduit en 1873 l’idée de charge magnétique, homologue de la charge électrique, sinon qu’elle se caractériserait par une rotation axiale plutôt que par une vitesse comme pour l’électron. Pierre Curie qui travaille sur les symétries en cristallographie, précise en 1873 que la chiralité[1] de cet objet physique devrait être telle qu’il serait retourné par son reflet dans un miroir mais non inversé, à la façon d’une symétrie centrale, la notion de miroir s’entendant au sens de la physique des particules[2].

[1] Les mains sont chirales par exemple, elles sont semblables mais différentes, l’une est gauche et l’autre est droite.

[2] Il existe en physique différents type de miroirs qui ne concernent par forcément seulement la lumière visible, ni le seul photon. Ce sont des dispositifs qui varient selon leurs structures de surface et leurs matériaux, qui renvoient une image inversée du phénomène incident selon les règles de chiralité propres au phénomène.

En 1931 Dirac suggère à son tour l’existence d’une telle particule pour justifier de la quantification de l’électricité [3], spéculations que complètent Hooft et Polyakov en 1974 en affirmant la nécessité de l’existence du monopôle magnétique pour parachever toute théorie de grande unification. Le monopôle est alors envisagé comme un boson, doté d’une masse telle que son équivalence en énergie [4] le rejette dans les premiers temps de l’univers, lorsque celui était encore suffisamment chaud. Du fait même de cette grande valeur de masse-énergie nul espoir n’est permis de pouvoir le produire artificiellement. On en reste donc à cette idée d’une particule hypothétique que l’on ne pourra probablement jamais observer [5].

[3] L’analyse de Dirac par le formalisme permet de relier la charge électrique élémentaire, celle de l’électron, à la charge magnétique élémentaire, celle du monopole, en égalant leur produit à une composition de constantes, celle de Plank et la vitesse de la lumière. L’hypothèse monopole magnétique conditionne donc la pertinence de la quantification de l’électricité, la base même de la physique quantique. [4] Selon la fameuse formule E=mc2 [5] Sinon malgré tout sous la forme de rayonnement cosmique, voir le projet Antares.

La trace d’un monopôle et son image dans un miroir au germanium. L’objet et son image sont identiques, non pas inversées comme en optique, mais simplement tournés de 180° :

Georges Lochak, qualifié d’héritier de Louis de Broglie et président de la fondation du même nom, propose en 1983 un monopôle leptonique, de masse théoriquement nulle et intervenant dans les interactions faibles. Son existence découlerait, par l’application des lois de symétrie de Pierre Curie et de règles relatives au principe d’invariance de jauge, de la célèbre équation de Dirac [6], dont la solidité théorique reste indiscutée. L’argumentation repose sur une savante alchimie mathématique faite de groupes de symétrie, de pseudo-scalaires et de spineur de Dirac, d’algèbre de Clifford, d’équation de Poincaré et autres ingrédients théoriques de haut vol, du grand art [7].

[6] L’équation de Dirac décrit l’électron et son spin dans un formalisme qui réunit les équations probabilistes de la physique quantique à la relativité d’Einstein. Ce qui subjugue littéralement les savants de l’époque et encore de nos jours, c’est son pouvoir générateur pour la théorie, et sa beauté. Elle contient en elle-même plusieurs vérités physiques vérifiables, dont notamment celle de l’antimatière. On s’interroge ainsi sur la relation entre le vrai et le beau, on reparle des formes de Platon, sortes d’idées préexistantes aux objets du réel que l’écriture mathématique pourrait contenir et révéler. [7] Voir à ces propos l’ouvrage de G.Lochak intitulé « La géométrisation de la physique ».

0TJemg1vDcjFiEfSCVNmO4uRGxY

Le monopôle magnétique de Georges Lochak est un neutrino excité magnétiquement, le neutrino étant un lepton [8], donc un fermion et non un boson comme on l'avait jusqu'alors envisagé. Etant lié aux interactions faibles, il pourrait jouer un rôle important dans le fonctionnement des étoiles ainsi que dans nos expériences terrestres relatives à la fusion nucléaire. Une équipe russe du prestigieux institut Kurtchatov porte alors un grand intérêt aux travaux de Georges Lochak, car ils font la relation avec leurs observations concernant une expérience (2) d’explosion d’une mince feuille de titane plongée dans de l’eau déminéralisée par décharge électrique [9]. Les deux écoles travaillent depuis lors en étroite collaboration.

[8] Un lepton magnétique capable d’intervenir dans les interactions faibles Georges Lochak :

http://www.aflb.ensmp.fr/AFLB-274/aflb274p727.pdf

 [9] F100 .4

Les monopôles : une nouvelle fenêtre d’observation sur l’univers physique ; F93.2 - Rayonnement étranges, transmutations chimiques et monopôles magnétiques ; F93.3 - Détection expérimentale d'un rayonnement étrange et de transmutations d'éléments chimiques :

http://perso.latribu.com/rocky2/screen/fusion_index.html

 

Tchernobyl

hM__iXO5-A9Kx_lRX1hS_IzCAAc

L’accident de Tchernobyl, que l’on attribue habituellement à la défaillance d’une installation archaïque et à l’incurie de l’administration soviétique, est quelque peu réinterprété ici. Selon la thèse officielle il s’agirait d’un test de dispositifs de secours qui aurait mal tourné. La centrale est par ailleurs fortement critiquée pour ses réacteurs de type RBMK, suspectés d’instabilité et conçus originellement en fonction d’objectifs militaires. La perte de contrôle du réacteur serait le résultat d’une inhomogénéité induite dans le comportement du coeur du fait de la descente des barres de graphite, et d’une augmentation du coefficient de vapeur dans l’eau supercritique du circuit de refroidissement, cette eau participant à l’atténuation des réactions de fission, tout comme les barres.

 

tchernobyl-3

Pour Georges Lochak ces explications ne tiennent pas. Lors de l’accident le réacteur n’était qu’à 6% de son régime nominal et les barres de combustible avaient déjà perdu 75% de leur potentiel initial. L’argument d’une augmentation de vapeur dans l’eau serait incompatible avec les simulations et les essais en grandeur nature effectués avant la construction et ne rends pas compte de la soudaineté du phénomène. Quant à l’inhomogénéité induite par la descente des barres de graphite, cette question aurait été tranchée par Enrico Fermi dès les débuts de l’industrie nucléaire, c’est d’ailleurs ce mécanisme qui est partout prévu pour l’arrêt d’un réacteur.

Nous laissons ici les autres thèses alternatives mais signalons quand même la présence à proximité de la centrale d’un puissant dispositif radar pour la détection des missiles intercontinentaux, dénommé Duga-3. Après l’accident, l’institut Kurtchatov se rend sur place et constate un certain nombre d’indices intrigants. Une première explosion s’est produite dans la salle des turbines, de gros conducteurs électriques ont été arrachés de leurs attaches et projetés sur des conduites de vapeur. On suspecte l’action d’une force de Laplace [10], soit donc du magnétisme.

[10] Un conducteur électrique parcouru par un courant selon une direction x, plongé dans un champ magnétique orienté selon une direction y, subit une force de déplacement selon la troisième direction z de l’espace. Cette force de Laplace est notamment celle mise en oeuvre dans tout moteur électrique.

A l’intérieur du réacteur on constate des dommages modérés sur les parois, même les peintures semblent ne pas avoir véritablement subi le feu d’une réaction de fission non contrôlée. Une importante partie du combustible semble avoir disparu tandis qu’est apparu une grande quantité d’aluminium, absent pourtant de la construction, et la présence d’un uranium bien plus riche que la normale. Enfin des anomalies sur la composition isotopique du césium rejeté conduisent à conclure à un phénomène dominé par les interactions faibles. Dans un tel cas en effet les températures sont basses, relativement, et des phénomènes de transmutations se produisent, ce qui laisse donc entendre que l’essentiel du combustible n’a pas été projeté dans l’atmosphère mais s’est transformé.

On s’étonne aussi du soulèvement et du dépôt sur le côté du réacteur du couvercle en béton armé de ferraille de 2500 tonnes sans qu’une explosion suffisamment forte depuis l’intérieur de l’enceinte puisse l’expliquer. En outre des lueurs aux couleurs étranges [11] ont été vues par de nombreux témoins autour du réacteur.

[11] Dans “La supplication” de Svetlana Alexievitch : « … une lueur framboise, flamboyante. Le réacteur semblait être éclairé de l’intérieur… Ce n’était pas un incendie ordinaire, mais une luminescence. C’était très beau… On dit que la radiation n’a pas de couleur, mais les flaques étaient vertes ou jaunes, fluorescentes”

Pour Georges Lochak et les chercheurs de l’institut Kurtchatov [12] il faut aller chercher l’explication du côté des monopôles magnétiques, à la lumière de l’expérience de décharge électrique, équivalente à un court-circuit ou à un arc électrique lors de la coupure d’un circuit. A la suite d’un défaut électrique des gerbes de monopôles auraient été produites et guidées par les circuits de vapeur jusqu’au coeur du réacteur, diminuant alors la part de désintégration béta dans le combustible au profit [13] des désintégrations génératrices de neutrons, ceci expliquant l’effet d’emballement. (3)

[12] F110.6 - Une nouvelle hypothèse sur l'origine de la catastrophe Tchernobyl - D. Filippov, G. Lochak, A. Rukhadze, L. Urutskoïev.

http://www.perso.latribu.com/rocky2/screen/fusion_index.html

Les Détectives de l'histoire : Tchernobyl

http://www.dailymotion.com/video/xgozwb_les-detectives-de-l-histoire-tchernobyl-1_news

[13] Les réactions dans le coeur sont celles de la fission additionnée de désintégrations béta. Seules les premières participent à la réaction en chaine contrôlée par l’émission de neutrons, les secondes étant plutôt une gène dans le processus, mais dont la proportion est supposée connue et stable.

AZF Toulouse

2001-09-21 AZF Cratere Photo EDF-RTE 17h

Le 21 septembre 2001 se produisait sur le site d’AZF Toulouse l’explosion d’un stock de 400 tonnes d’ammonitrate, produit communément employé par les agriculteurs comme engrais et dont le stockage ne nécessite pas de précautions exceptionnelles. L’explication officielle ne convainc pas, à tel point que la totalité des personnes inculpées sont relaxées à l’issue du procès. L’enquête elle-même, menée par des personnalités proches du CEA ou d’organismes liés au secteur militaire telle la DGA, semble avoir omis volontairement plusieurs éléments, dont la question essentielle d’une première explosion dans les dix secondes précédant celle du stock d’ammonitrate, ainsi que des enregistrements sismographiques.

On sait en effet qu’une première explosion, du type énorme claquement de pneu, s’est produite de l’autre côté de la Garonne, sur le site secret défense de la SNPE, ou bien sous la colline de Pech David, le tout étant parcouru de tous-terrains militaires et d’un bunker enterré. La possibilité d’un essai d’arme électromagnétique EMP est notamment évoquée [14]. Il est aussi question d’un accident électrique sur la ligne électrique de la SNPE avant l’explosion. La piste électrique ou électromagnétique pour l’identification du problème initial est corroborée par les nombreux témoignages concernant des éclairs lumineux, des lueurs et des perturbations sur les équipements informatiques et les télécommunications.

[14] AZF-Toulouse : accident et secret d’état, NEXUS no 62

Fond 3D

On rapporte des phénomènes peu communs qui incitent Henri Lehn, de la fondation Louis de Broglie, et Georges Lochak à évoquer la possibilité d’une piste « monopôles magnétiques » [15]. Plusieurs témoins affirment avoir vu des boules de feu de la taille d’un ballon de football, se déplaçant à vitesse lente à quelques mètres au dessus du sol dans la direction du hangar de stockage. Ce qui n’est pas sans faire penser à la présence d’un tel phénomène de foudre en boule au dessus du pot de tir de l’expérience russe.

[15] F100.3 - AZF Toulouse, l'hypothèse des monopôles - Emmanuel Grenier :

http://perso.latribu.com/rocky2/screen/fusion_index.html

Henri Lehn propose à l’équipe d’Urutskoiev d’exposer un échantillon d’ammonitrate à leur générateur de monopôles magnétiques. L’échantillon est hermétiquement enfermé, séparé matériellement du générateur, et l’on constate que le rayonnement décompose bel et bien l’échantillon d’ammonitrate. La même expérience sera reproduite à l’université de Kazan avec un dispositif un peu différent, pour le même résultat, ceci à deux mètres de distance tandis que les énergies mises en jeu n’ont rien de commun avec ce que l’on suspecte du défaut électrique de Toulouse.

La présence d’un câble hors service enterré sous le hangar et passant sous la Garonne, de conduites d’eau et autres éléments associant conducteurs électriques et milieu humide laissent à penser qu’un arc électrique du type de ceux produits par l’équipe d’Urutskoiev aurait pu se produire. Des câbles rompus ont été prélevés sur le site de l’explosion et mis sous scellés, ils auraient pu faire l’objet d’une analyse isotopique, mais ont entre temps été vendus, par inadvertance sans doute, à la ferraille.

Les applications

maxresdefault

Voyons maintenant les applications qu’envisage Georges Lochak, ciblant principalement les projets et réalisations en cours dans le domaine du nucléaire.

On sait la difficulté qui s’annonce à gérer les hautes températures dans une machine telle qu’ITER, les instabilités prévisibles et le risque de disruption, soit donc un échec programmé selon certains experts [16].

Pour pouvoir fonctionner ITER devra porter à 200 millions de degré un plasma de deutérium et de tritium pour l’obtention d’une réaction quasi instantanée de fusion, tandis que sur le soleil la fusion des hydrogènes est très lente mais se déroule en continu, à une température estimée de 15 millions de degrés.

[16] ITER : chronique d’une faillite annoncée, NEXUS no 77 4 

Hors il se trouve que dans les réactions stellaires les interactions fortes sont en quelque sorte commandées par les interactions faibles. Ce sont les équations de réactions qui nous le disent, elles intercalent des étapes à interactions faibles au milieu des réactions plus générales, à interactions fortes. Ces forces d’interaction faible font intervenir les neutrinos, qui selon Georges Lochak pourraient y tenir un rôle de catalyseur, avec comme conséquence l’abaissement de la température nécessaire à leur dynamique.

Revenons sur terre et considérons le fait que le monopôle magnétique est un neutrino magnétiquement excité, il est donc manoeuvrable par l’emploi de champs magnétiques. Vient donc l’idée d’un dispositif possible pour produire et guider des flux de monopôles, qui pourrait aider un projet tel qu’ITER à aboutir au succès par l’abaissement de la température de fonctionnement. Un tel dispositif a été ainsi breveté par Georges Lochak sur la partie cyclotron [17] (accélérateur), tandis que la source nous est déjà connue au moins dans une version, celle de l’expérience russe, et que le collimateur est proposé par Nikolai Ivoilov sous la forme de bobines d’Helmholtz.

[17] Sur une possible fusion nucléaire quasi-catalytique à basse température, Georges Lochak :

http://aflb.ensmp.fr/AFLB-371/aflb371m767.pdf

Une autre série d’applications envisagées concerne les effets de transmutations [18]. En amont de la filière nucléaire à fission il s’agit de l’enrichissement de l’uranium autrement que par l’emploi d’une cascade de centrifugeuses, et du retraitement des déchets radioactifs en aval de cette même filière. On imagine sans qu’il soit nécessaire de préciser ce que peuvent être les enjeux militaires ou géostratégiques lorsque l’on évoque les termes d’enrichissement et de centrifugeuses, ainsi que les enjeux environnementaux sur le second point.

[18] Une fusion nucléaire sous catalyse peut-elle supprimer les déchets et se passer des températures de millions de degrés ?

Georges Lochak : http://lochak.com/Z-files/AB_Georges_Lochak_Forum.pdf

Des applications médicales sont aussi imaginables puisqu’il a été constaté une action biologique favorable du rayonnement « étrange » sur la croissance de la moelle osseuse chez la souris. Enfin, une dernière application est à mentionner dans cette série quelque peu restrictive d’applications potentielles, qui se trouve être déjà en oeuvre sans qu’on ne le sache jusqu’à présent. Il s’agit des techniques utilisées pour la destruction de blocs de béton par l’emploi d’une explosion de fils électriques dans des trous forés et remplis d’eau. Le procédé est employé depuis longtemps déjà, on n’avait pas jusqu’à présent d’explication sur l’impressionnante force déployée et l’effet obtenu.

La série est quelque peu restrictive, à mon sens, quoiqu’il soit mentionné dans une lettre à la jeunesse la possibilité de concevoir des réacteurs fonctionnant au fer, plutôt qu’à l’uranium. La communauté scientifique ne se montre pas très accueillante pour les idées nouvelles, ni les industries auxquelles elle reste liée, une certaine diplomatie peut donc prévaloir afin de pousser les choses en avant. On ne trouvera rien au CEA par exemple sur l’existence de ces monopôles magnétiques, qui sont de nature à faire diverger des mécanismes de fission nucléaire contrôlée. Comme le dit si bien Jean Paul Bibérian, ancien chercheur au CNRS et porte parole de la cause « fusion froide » en France, le message adressé à la population française sur la sûreté de fonctionnement de nos 58 réacteurs ne doit pas être brouillé [19].

[19] La fusion froide : Interview de Jean Paul Biberian sur KnowledgeTVlive :

http://www.youtube.com/watch?v=Cu8H1JNJLa0

Corentin Louis Kervran pour sa part, dans une vision peut être plus profonde, suggère cette idée que les atomiciens seraient restés fascinés par la violence du feu nucléaire, suite aux nombreux essais et explosions atomiques réalisés dans l’après guerre. Sa réflexion fait suite à ses échanges avec Olivier Costa de Beauregard, élève de Louis de Broglie. C’est là peut être un trait caractéristique de notre civilisation, d’attacher plus d’intérêt à la puissance destructrice plutôt qu’à la douceur. Pourtant, et au-delà de l’écologisme, un autre nucléaire semble être possible, un nucléaire que l’on pourrait presque qualifier de «nucléaire de la sobriété heureuse », et de l’intelligence créatrice. (5)

7I-Tj0P_7XLeV5Jata_-srAcRa8

  

II. De Kervran à Vysotskii

Corentin Louis Kervran [1], bien connu pour ses ouvrages sur les transmutations naturelles et biologiques, envoie en 1962 à Olivier Costa de Beauregard les résultats de ses premiers travaux. Directeur de recherche au CNRS et ancien élève de Louis de Broglie, Olivier Costa de Beauregard [2] était aussi un ami et un proche collaborateur de Georges Lochak.

[1] Corentin Louis Kervran, « A la découverte des transmutations biologiques » réédité aux éditions sciences libres. [2] Site officiel du physicien relativiste et quantiste, et philosophe des sciences, Olivier Costa de Beauregard :

http://www.costa-de-beauregard.com/fr/

Au premier abord la réaction du théoricien fut celle du scepticisme, de la défiance même dit-il, compte tenu des remises en cause que ces travaux impliquaient. Mais devant le sérieux des observations et des arguments présentés, il dû trouver la justification pour l’existence d’une troisième voie, entre la physique nucléaire des hautes énergies, dont les rayonnements sont incompatibles avec la vie biologique, et la chimie classique.

On prouve en 1973 l’existence des courants neutres tel que prédits par Weinberg, principal instigateur de la théorie électrofaible [3], tandis que l’on était sur la piste des neutrinos depuis que Wolfgang Pauli [4] avait dans les années 30 posé le postulat de l’existence du neutrino, mis en évidence en 1956 par Cowan et Reines. C’est sur cette base que porte la réflexion d’Olivier Costa de Beauregard. Tous calculs faits il conclue que les microorganismes responsables de l’effet Kervran trouveraient en suffisance, dans le rayonnement naturel, les neutrinos de 10MeV dont ils ont besoin, et même plus, pour transmuter des éléments.

[3] Les courants neutres de Weinberg concernent l’intervention du boson Z0 non chargé électriquement dans des réactions à faible énergie entre particules neutres tels les neutrinos. Leur observation contribue à asseoir la théorie électrofaible qui englobe force faible et force électromagnétique. [4] Wolfgang Pauli postule en 1930 l’existence du neutrino: "J’ai fait une chose terrible, disait-il, j’ai postulé une particule qui ne peut être détectée." Elle était nécessaire pour expliquer le spectre d’énergie d’une désintégration bêta.

Il justifie l’existence de ces phénomènes par le principe de néguentropie, c'est-à-dire la tendance du vivant à créer de l’organisation, en opposition à celui d’entropie, second principe de Carnot en thermodynamique selon lequel le tout tend au désordre. Il voit dans le rayonnement cosmique de neutrinos une source chaude tandis que la source froide serait le lac de Fermi, un réservoir de neutrinos à très basse énergie. Ainsi est-il concevable que la vie puisse trouver dans ce différentiel énergétique les ressources qui lui sont nécessaires à accomplir des transmutations. Olivier Costa de Beauregard postface l’ouvrage de Kervran intitulé « Preuves en biologie de transmutations a faible énergie». Il apporte ainsi la partie théorique qui faisait défaut.

Un avant gout de tout ceci avait été donné dès 1894 par Pierre Curie qui écrivait alors: « Il n’y aurait rien d’absurde, au point de vue de la symétrie, à supposer que les molécules dissymétriques douées de pouvoir rotatoire[5] optique soient naturellement chargées de magnétisme libre », le magnétisme libre étant un autre nom pour les monopoles magnétiques.

[5] Le pouvoir rotatoire dont il est question concerne la rotation du plan de polarisation d’un faisceau de lumière polarisée.

Hors la chaine d’ADN est l’exemple même de la molécule dissymétrique douée de pouvoir rotatoire. Elle est aussi pelotonnée sur elle-même dans la cellule, si bien qu’elle contient quantité d’eau et de sels dissous confinés dans des structures d’une exiguïté telle que c’est la mécanique quantique qui gouverne, et non la mécanique classique. La chaine d’ADN est donc à double titre susceptible de manifester des effets autres que seulement chimiques.

Le monde de la biologie est d’ailleurs rempli de ces chaines d’acides aminés évoquant la rotation, ainsi les enzymes qui catalysent les réactions et toutes les protéines en général. (6)

En changeant le catalyseur du vivant par celui des pressions, des températures et des durées, on arrive à peu près aux mêmes conclusions dans le domaine des transmutations naturelles, c'est-à-dire géologiques. Ceci concerne principalement pour Kervran la genèse du calcaire et du granite, et celle du pétrole. La thèse pour une origine abiotique [6] du pétrole a d’ailleurs fait l’objet d’une multitude d’études en Russie et en Ukraine, et l’on trouve sur le site de la fondation Louis de Broglie un papier intitulé « Sur l’origine des champs pétroliers géants », signé Claude Daviau [7], dans lequel on s’interroge sur la présence d’hydrogène dans ces gisements, hydrogène dont on sait qu’il pourrait être un sous produit de réactions nucléaires à basse énergie.

[6] On entend par « origine abiotique » du pétrole l’idée selon laquelle le pétrole ne serait pas le produit de la décomposition des végétaux préhistoriques, mais le résultat d’une activité strictement minérale. Blog resistance71. Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le pétrole abiotique.

http://resistance71.wordpress.com/2011/06/12/tout-ce-que-vous-avez-toujours-voulu-savoir-sur-le-petrole-abiotique/

[7] Annales de la Fondation Louis de Broglie. Lettre à la rédaction : sur l’origine des champs pétroliers géants. Claude Daviau

http://aflb.ensmp.fr/AFLB-324/aflb324m579.pdf

[ref supplémentaire ; « Nouvelle approche du modèle standard de la physique quantique en algèbre de Clifford» :

http://www.jepublie.com/livre-nouvelle-approche-du-996.aspx

ou en anglais

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-00907848

Ce papier fait suite au test effectué par l’explorateur Jean-Louis Etienne, qui embarque des pellicules X lors d’une expédition au pôle nord. On reconnaitra à son retour sur ces pellicules les traces caractéristiques que des monopoles magnétiques ont laissées dans l’environnement proche du pôle magnétique [8]. Des neutrinos excités magnétiquement sont donc émis par le soleil et déviés vers les pôles, nord ou sud selon leur « signe ».

[8] Annales de la Fondation Louis de Broglie. Lettre à la Rédaction : sur la présence de monopoles magnétiques légers au pôle Nord. Ghislain Bardouta, Georges Lochakb, Daniel Fargueb;

http://aflb.ensmp.fr/AFLB-324/aflb324m579b.pdf

En conséquence de quoi se pose la question de savoir ce qu’il se passe lorsque le champ magnétique terrestre subit de forts changements, changements dont on sait qu’ils se sont produits par le passé, notamment dans la version extrême de l’inversion pure et simple des pôles.

Puce-solenoid-Monopole-magnétique-4-répercutions-des-poles-magnétique-

Y aurait-il par ce biais une explication alternative concernant par exemple la fossilisation des ammonites ? Selon l’enseignement académique, la fossilisation pétrifiante serait le résultat du remplacement progressif de la matière organique par de la silice emmenée par l’eau. Mais la silice, et le silicium, sont connus comme étant peu solubles dans l’eau, au contraire de bien d’autres minéraux.

Cette explication heurte donc le sens commun, tandis qu’à la lumière de tout ce que nous avons dit, des transmutations, des monopoles et de la variabilité du magnétisme terrestre, il serait possible d’envisager un effet Kervran. Ainsi le silicium pourrait il être le résultat d’une fusion à basse énergie [9] du carbone et de l’oxygène qui composent la matière biologique, s’associant ensuite à l’oxygène restant pour cristalliser en silice. Ce genre de question, ou d’hypothèse, en engendre une multitude d’autres concernant l’histoire de notre planète, et notre propre histoire, tant il semble qu’on n’a pas pris en compte ces éléments mal connus mais qui sont pourtant absolument capitaux.

[9] Kervran désigne ce processus de fusion à basse énergie par le terme de frittage. Ici l’addition par frittage des 12 nucléons du carbone 12C et de ceux de l’oxygène 16O donne l’atome à 28 nucléons du silicium 28Si. Puis Si + 2O →SiO2, la silice.

Les travaux sur les transmutations biologiques se poursuivent de nos jours et se précisent, en particulier du côté de Vladimir Vysotskii en Ukraine, collaborateur de l’équipe d’Urutskoiev et intervenant régulier aux conférences ICCF sur la « fusion froide » [10]. Toujours du côté du soleil levant donc. Ce chercheur mène en particulier des expériences dans lesquelles des bactéries transforment le césium-137 radioactif en baryum-138 stable [11]. Ces résultats sont confirmés aux USA par Ludwik Kowalski de l'université d'État de Montclair, chercheur ayant passé sept années au laboratoire de Jolio Curie, par exemple et s’il en était besoin.

[10] The possible mechanism of creation of light magnetic monopoles in strong magnetic field of a laboratory system. in ICCF-14 International Conference on Condensed Matter Nuclear Science. 2008. Washington, DC. Adamenko, S. and V. Vysotskii.

http://lenr-canr.org/acrobat/AdamenkoSthepossibl.pdf

[11] Transmutation of stable isotopes and deactivation of radioactive waste in growing biological systems. Vladimir I. Vysotskii, Alla A. Kornilova

http://www.vglobale.it/public/files/2013/ANE_3339.pdf

Il semble bien qu’une telle approche soit d’ailleurs envisagée au Japon pour la décontamination des sols et des eaux de Fukushima. Ainsi le professeur Ken Sasaki de l’université Kokusai Gakuin de Hiroshima est sur cette même piste. On hésite entre étonnement et accablement à l’écoute des commentaires du reportage visionnable sur YouTube [12], qui suggèrent que ces bactéries captent le césium par effet phototrophe, le fixent donc, le césium et rien que le césium. On suppose qu’il suffira de les ramasser ensuite à la pince à épiler et au (7) microscope pour décontaminer les terres. Les commentaires sont donc trompeurs et ils ne résistent pas à l’analyse.

[12] Césium radioactif : des microbes transmutent la matière ~ Microbes used to remove cesium :

https://www.youtube.com/watch?v=1bKypeXZAZw

Se repose donc encore et encore inexorablement la même question. Pourquoi, alors que toutes les observations sont à disposition, appuyées par de grands noms de la physique, alors que tout n’est que promesse d’un monde meilleur et d’une sortie de crise, pourquoi cette chape de silence ? La sauvegarde des intérêts industriels et financiers suffirait elle à l’expliquer ? Les enjeux militaires le suffiraient-ils tandis qu’il est si facile de trouver des informations sur l’internet à ces propos ? On se perd en conjectures à essayer de comprendre.

Ne quittons pas Vladimir Vysotskii sans avoir signalé que ce chercheur travaille aussi sur la physique de l’eau, sur l’eau activée et sur la mémoire de l’eau. On est là aux avant postes du grand chambardement.

 

Réacteurs à fusion froide

afd452f04d_fusion_tri_alpha_Science_Magazine

Venons maintenant aux questions industrielles, à celle des réacteurs à fusion froide, terme employé communément pour désigner ces dispositifs. L’un d’eux est connu et l’on attend qu’il puisse sortir sur le marché, des problèmes de dépôts de brevets semblent faire obstacle. Il s’agit de l’E-Cat de Rossi et Focardi [13]. Ce dispositif emploie une poudre de nickel que la réaction transforme en cuivre, et en chaleur. On suspecte l’emploi d’un catalyseur tel que par exemple un stimulus par pulses électromagnétiques. Peut être cette hypothèse fait-elle écho au système développé par Brillouin Energy [14] qui revendique l’emploi d’un tel procédé pour catalyser les réactions, et dont le système est considéré comme appartenant à la même catégorie que l’E-CAT.

[13] E-CAT, une alternative à la fission et à la fusion nucléaires enfin validée ! NEXUS n° 87 , [14]  ou par Google avec “understanding brillouin pesn”;

Ce n’est ici que spéculation mais quand même, n’y a-t-il pas quelque question à se poser si l’on considère l’usage possible de pulses électromagnétiques dans ces réacteurs, tandis qu’à moins de dix kilomètres de la centrale de Tchernobyl se trouvait un radar très puissant générant des signaux électromagnétiques pulsés, et qu’il en serait de même dans le cas où une arme EMP aurait été testée dans les souterrains de la SNPE à Toulouse lors de l’accident de AZF ? Je pose la question.

Pour en revenir à la question plus générale du monopole magnétique, selon Georges Lochak il pourrait en exister d’autres que le « sien ». Il ne pense sans doute pas en écrivant cela aux monopoles magnétiques de la glace de spin, puisqu’il s’agit là d’une quasi-particule et non d’un corpuscule à proprement parler. C'est-à-dire un état localisé de la matière condensée [15], susceptible de se déplacer ou d’être déplacée, telle une onde ... De même que le monopôle magnétique suscite des approches qui lui sont distinctes mais intimement liées, telle celle des clusters d’électrons, voie soutenue par Michel Rambaut (CEA) et à laquelle se joint Henri Lehn ou encore Vladimir Vysotskii pour expliquer les réaction nucléaires à basse énergie (LENR).

[15] On entend par matière condensée la matière dans une forme ayant une structuration minimale, tel que solide ou liquide, susceptible de présenter des caractéristiques propres à la structure. L’étude de la supraconductivité ou de quasi-particules relèvent de ce champ de recherche par exemples.

Laissons à Louis de Broglie le soin de conclure sur tout ceci, par cette lettre datée de 1978 dans laquelle il écrit: « L’histoire des sciences montre que, dans leur domaine, les plus grands progrès ont été effectués par des penseurs audacieux qui ont aperçu des voies nouvelles et fécondes que d’autres n’apercevaient pas. Si les idées des savants de génie qui ont été les promoteurs de la science moderne avaient été soumises à des commissions de spécialistes, elles leur auraient sans nul doute paru extravagantes et auraient été écartées en raison même de leur originalité et de leur profondeur », … puis plus loin: «Tandis que, par la force même des choses, s’appesantissent sur la recherche et sur l’enseignement le poids des structures administratives et des préoccupations financières, et la lourde armature des réglementations et des planifications, il devient plus indispensable que jamais de préserver la liberté de la recherche scientifique et la libre initiative des chercheurs originaux, parce qu’elles ont toujours été et resteront toujours les sources les plus fécondes des grands progrès de la Science ». 8

 

III. Annexes

1. Le modèle standard en physique des particules

Les principales particules élémentaires du modèle standard se répartissent dans deux grandes familles; les fermions qui constituent la matière et les bosons qui sont les vecteurs (porteurs) des forces fondamentales.

Les bosons sont à spin entier, ils obéissent à la statistique de Bose-Einstein, et sont notamment impliqués dans les phénomènes de supraconductivité et de lumière laser, le photon étant un boson. Les fermions sont à spin demi-entier, ils obéissent à la statistique de Fermi-Dirac et au principe d'exclusion de Pauli selon lequel ils ne peuvent pas se trouver au même endroit dans le même état quantique, règle applicable aux électrons notamment et d'où découle toute la classification périodique des éléments.

Les fermions se subdivisent eux mêmes en deux sous-groupes, les leptons et les quarks. Les quarks sont les constituants des protons et des neutrons, qui constituent eux-mêmes les noyaux des atomes, noyaux autour desquels gravitent des électrons. Les atomes s’associent en molécules, changer un atome en un autre atome est une réaction nucléaire tandis que changer une molécule en une autre molécule est une réaction chimique. Les deux catégories de réactions sont supposées être parfaitement circonscrites l’une de l’autre du fait des énergies sans commune mesure qui sont mises en oeuvre dans chacun de ces cas, ce que nuancent fortement les thèses ici présentées.

La physique désigne quatre forces fondamentales comme responsables des phénomènes que nous observons dans l’univers. La force nucléaire forte maintient la cohésion des noyaux, c’est de cette force que provient l’énergie des réactions de fission ou de fusion nucléaire. La force électromagnétique détermine l’architecture des atomes et des molécules. Elle s’oppose à la fusion des noyaux par l’effet de répulsion coulombienne, c’est cet effet que l’on invoque si l’on soutient l’impossibilité des réactions nucléaires à basse énergie. Nous allons voir plus loin les particularités de la force faible. Ces trois forces sont vectorisées par des bosons « de jauge », les gluons pour l’interaction forte, le photon pour l’électromagnétisme et les bosons W+ W- et Z0 pour l’interaction faible.

Quant à la gravité, quatrième force fondamentale, on attribue son influence à la courbure de l’espace temps plutôt qu’à l’existence d’un hypothétique graviton. Le boson de Higgs n’intervient pas dans la gravitation, c’est un boson dit « scalaire » qui confère une masse aux seuls trois bosons de l’interaction faible, parachevant ainsi l’édification du modèle standard. (9)

Pour revenir à l’interaction faible, elle est la principale responsable de la radioactivité naturelle, sous la forme de la désintégration radioactive bêta qui transforme les protons et les neutrons. Ces deux nucléons se distinguent par leurs structures internes, l’un est composé de deux quarks « up » et d’un « down » (udu) tandis que la composition est à l’inverse pour l’autre (udd). Le changement d’un quark en un autre entraine la transformation d’un type de nucléon en l’autre type. Cette transformation peut se faire dans un sens ou bien dans l’autre (β+ ou β-), proton vers neutron ou bien neutron vers proton, mais il existe différents autres modes pour ces transformations (K capture et hypothèse de Widom-Larsen, double désintégration béta). Les conséquences en sont celle de la modification des éléments ou des espèces isotopiques, mais voyons un cas concret.

Nous avons ici représenté les premières étapes du cycle de la réaction proton-proton, qui est l’un des deux principaux cycles de réactions nucléaires en oeuvre sur notre soleil. Le proton étant la même chose que l’hydrogène simple 1H, car ici on ne s’occupe pas des électrons ni de savoir ou ils se trouvent. Deux protons vont s’associer tandis que l’un des deux protons subit une désintégration bêta + (en bas à gauche) et se transforme en neutron. Cette désintégration sous entend qu’un quark « up » s’est transformé en quark « down », elle s’accompagne de l’émission d’un boson W+ qui dégénère immédiatement en un positron (un anti-électron) et un neutrino. A ce stade la réunion des deux protons initiaux se solde par un assemblage proton-neutron, soit donc un noyau de deutérium, un isotope de l’hydrogène connu pour être celui qui compose l’eau lourde, sur terre.

Une seconde étape va consister dans la réunion d’un autre hydrogène avec le deutérium formé, il s’agit cette fois ci d’une réaction de fusion nucléaire à proprement parler. Le résultat de cette réaction est un noyau d’hélium 3, le noyau ayant deux protons il s’agit bien de l’hélium. Mais surtout cette réaction de fusion génère un rayonnement gamma très intense allant s’étaler dans tout le spectre électromagnétique au fur et à mesure de sa propagation vers la surface de l’astre, fournissant ainsi une partie de l’énergie solaire rayonnée que nous recevons. On voit donc que dans ce cycle, les interactions faibles viennent en préalable à la fusion thermonucléaire vers l’hélium. On peut aussi constater qu’il y a bien un effet de transmutation d’un élément en un autre dans la première étape de désintégration bêta, ici un isotope de l’hydrogène en un autre.

On peut généraliser cette désintégration béta décrite en bas à gauche sur le dessin, en relisant ce processus selon d’autres cheminements et d’autres arrangements, conformément à ce qui a été déjà dit pour l’existence d’autres modes. Les particules peuvent ainsi être remplacées par leurs antiparticules, le positron par l’électron et le neutrino par l’antineutrino, en les faisant intervenir en absorption ou en émission afin de modifier les neutrons en protons ou bien l’inverse, le tout étant de respecter les règles relatives à la conservation de l’énergie.

Les neutrinos dont il est question ici sont les neutrinos dits électroniques. On ne sait à peu près rien de ce qu’il en serait avec l’intervention d’autres types de neutrinos, notamment du neutrino monopôle magnétique sinon ce qu’en suggère Georges Lochak, encore moins du neutrino stérile ou du neutrino de Majorana. Aux dires même des grands chercheurs, le boson de Higgs parachève admirablement bien l’édifice théorique du modèle standard. Sa découverte est une grande réussite technique, théorique et humaine, mais ce boson de Dieu ne fait que fermer la porte derrière soi, tandis que ce qui se trouve devant semble être un vaste et mystérieux monde de neutrinos, neutrino dont le grand défaut est celui de la discrétion. Il pourrait être la matière même de la masse manquante, et expliquer la victoire dissymétrique de la matière sur l’antimatière. (10)

 

2. L’expérience du groupe d’Urutskoiev

Les premières expériences mettant en jeu ce que l’on suspecte être des monopoles magnétiques datent de 1998, elles ont lieu à l’Institut Kurtchatov de Moscou, sous la direction de Léonid Urutskoiev. C’est le principal centre de recherche nucléaire russe, l’équivalent du CEA pour la Russie. L’expérience type consiste dans l’explosion d’une mince feuille de titane plongée dans de l’eau déminéralisée à l’aide d’une décharge électrique. Le courant détruit la feuille de titane par effet fusible, et se maintient au travers du plasma formé entre les électrodes.

On observe l’apparition d’une intense sphère luminescente au-dessus du pot de tir hermétiquement clos. Sa persistance après l’extinction du courant et la composition de son spectre lumineux, qui ne correspond ni à l’azote ni à l’oxygène de l’air, font que l’on ne peut attribuer l’effet à la formation d’un plasma de l’air.

On trouve par contre dans ce spectre les signatures du titane, de fer et de différents autres éléments initialement absents. La simple perception visuelle du phénomène suggère de la « foudre en boule », ce que les anglo-saxons nomment « light ball », la boule n’étant pas nécessairement constituée de charges électriques. C’est un sujet de recherche spécifique qui fait l’objet de conférences spécialisées en Russie (RCCNT&BL), et de contributions lors des ICCF consacrées aux réactions nucléaires à basse énergie.

Un « rayonnement étrange » émis depuis le pot laisse des traces en forme de chenilles sur les émulsions photographiques. La forme de ces traces, l’absence d’émission électronique, la capacité des particules associées au rayonnement à traverser les matériaux et à franchir les distances ainsi que leur sensibilité à l’application d’un champ magnétique permettent d’affirmer que l’on a affaire à des particules non neutres, mais non chargées électriquement. Les traces correspondent par ailleurs avec ce que la théorie de grande unification prévoyait pour les monopôles magnétiques classiques. L’analyse isotopique des échantillons après le tir indiquent une augmentation de la quantité de fer et une dispersion des isotopes du titane au détriment de l’espèce standard, ainsi que l’apparition d’éléments étrangers, ceci sans radioactivité ni neutrons. On conclut donc sur un phénomène de réaction nucléaire à basse énergie faisant intervenir les interactions faibles.

Deux échantillons de Fe-57, un matériau magnétique se prêtant bien à une analyse par spectrométrie Mössbauer [1], sont soumis aux pôles d’un aimant et exposés au rayonnement. On constate le déplacement des raies spectrales du magnétisme hyperfin des noyaux, en sens contraire selon le pôle auquel l'échantillon est soumis. On en conclut que le rayonnement est constitué de charges magnétiques mono-polaires. Enfin, Nicolas Ivoïlov de l’université de Kazan, qui a conçu un miroir à monopôle au germanium, montre sur une même pellicule la trace «aller» ainsi que la trace «retour». Les deux traces sont identiques et simplement pivotées d’une demi-rotation, caractéristique de cette chiralité quelque peu exotique du monopôle magnétique tel que prévu par la théorie.

[1] La spectrométrie Mössbauer est applicable au fer et à quelques autres éléments, c’est une technique d’analyse par résonnance nucléaire. Elle rend compte de la composition chimique et isotopique des échantillons, mais aussi d’autres paramètres plus spécifiques à l’état des atomes. 

SOURCE : Jean Moncade moncad_j@hotmail.com

***************************************************

Posté par DIACONESCO_TV à 18:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

04 juillet 2016

SCIENCES LE CERN

SCIENCE FICTION OU FAIT RÉEL

THAT IS THE QUESTION ?

un-charge-de-la-maintenance-parcourt-a-velo-les-installations-du-grand-collisionneur-de-hadrons-lhc-du-cern-le-19-juillet-2013-a-meyrin-pres-de-geneve_5350443

What portal did CERN open now? Strange Clouds Hover Above the LHC

 

QU'EST-CE LE CERN ?

 

États membres

Le CERN compte vingt et un États membres et de nombreux pays non européens participent également à ses activités

SOURCE :  

http://cds.cern.ch/record/1997222

Ce contenu est archivé dans le serveur CDS

Le CERN compte vingt et un États membres. De nombreux pays non européens participent à ses activités, sous des formes diverses.

Actuellement, les États membres sont : l’Allemagne, l'Autriche, la Belgique, la Bulgarie, le Danemark, l'Espagne, la Finlande, la France, la Grèce, la Hongrie, Israël, l'Italie, la Norvège, les Pays-Bas, la Pologne, le Portugal, la République slovaque, la République tchèque, le Royaume-Uni, la Suède et la Suisse. La Roumanie a le statut de candidat à l’adhésion. La Serbie et Chypre sont États membres associés en phase préalable à l’adhésion. La Turquie et le Pakistan sont États membres associés.

Les États membres ont des devoirs et des privilèges. Ils contribuent au budget et aux frais de fonctionnement des programmes du CERN ; ils sont représentés au Conseil, chargé des décisions importantes sur l'Organisation et ses activités.

Certains États (ou organisations internationales) qui, de façon permanente ou temporaire, ne peuvent pas devenir membres du CERN, ont le statut d’observateur. Ce statut permet aux États non‑membres d'assister aux réunions du Conseil et de recevoir les documents du Conseil, sans prendre part aux décisions de l'Organisation.

Des scientifiques de quelque 600 instituts et universités du monde entier utilisent les installations du CERN.

Les physiciens et leurs organismes de financement, qu’ils soient d'États membres ou non, sont responsables du financement, de la réalisation et de l'exploitation des expériences auxquelles ils collaborent. Le CERN investit une part importante de son budget dans la construction de nouveaux accélérateurs, tels que le Grand collisionneur de hadrons LHC, et il ne peut contribuer que partiellement au coût des expériences.

Les États et les organisations ayant le statut d’observateur sont la Commission européenne, l'Inde, le Japon, la Fédération de Russie, l'UNESCO et les États‑Unis d’Amérique.

Les États non-membres participant actuellement aux programmes du CERN sont l'Afrique du Sud, »l'Algérie, l'Argentine, l'Arménie, l'Australie, l'Azerbaïdjan, le Bélarus, le Brésil, le Canada, la Chine, Chypre, la Croatie, l'Estonie, la Géorgie, l'Inde, l'Iran, l'Irlande, l'Islande, le Maroc, le Mexique, le Pakistan, le Pérou, la Roumanie, la Serbie, la Slovénie, la Corée du Sud, Taiwan et l'Ukraine.

Le CERN a également des contacts scientifiques avec: l’Autorité palestinienne, la Chine (Taipei), Cuba, le Ghana, l’Irlande, la Lettonie, le Liban, Madagascar, la Malaisie, le Mozambique, les Philippines, le Qatar, le Rwanda, Singapour, le Sri Lanka, la Thaïlande, la Tunisie, l’Ouzbékistan et le Venezuela.

Pour en savoir plus sur les relations internationales du CERN, cliquez ici.

La moitié des physiciens du globe

Le CERN emploie 2500 personnes environ. Le personnel scientifique et technique du Laboratoire conçoit et construit les accélérateurs de particules et assure leur bon fonctionnement. Il contribue également à la préparation et à la mise en œuvre des expériences scientifiques complexes, ainsi qu'à l'analyse et à l'interprétation des résultats.

Environ 12 000 scientifiques visiteurs, soit la moitié des physiciens des particules du monde, viennent au CERN pour mener des recherches. Quelque 600 instituts et universités, 70 pays et 120 nationalités sont représentés.

797fb79eb5315d30fa667ba6dc304

Posté par DIACONESCO_TV à 16:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

01 juillet 2016

BREXIT BREXIT BREXIT BREXIT BREXIT BREXIT

Nigel Farage met les choses au point

Farage

30 juin 2016

7135

Partagez872

Tweetez78

Email

Nous reprenons in extenso le communiqué que nous venons de recevoir de Nigel Farage qui clarifie les choses suite à de nombreuses allégations erronées, voire mensongères diffusées dans une partie de la presse francophone, en France et en Belgique.

 » Je sais que les journalistes français et ceux de Belgique francophone me sont largement hostiles. Je sais que beaucoup parlent de moi comme d’un populiste, ou d’un leader d’extrême-droite. Au-delà des caricatures, je ne m’attendais pas à ce que certains de ces médias aillent jusqu’à désinformer leurs lecteurs afin de nuire à ma personne, à mes idées, et à mon pays.

J’ai découvert avec stupeur que les sites d’information français Libération, L’Obs, Europe 1, BFM TV, Les Échos, ainsi que les médias belges RTBF, La Libre, et Le Soir ont publié sur ma personne une information tronquée et malveillante.

En effet, ces médias ont affirmé, ou laissé entendre, que j’avais fait campagne sur une fausse promesse, celle de réorienter les 350 millions de livres que le Royaume-Uni fournit par semaine à l’Union Européenne vers le National Health Service. Je n’ai jamais fait cette promesse.

La campagne pour le Brexit a été menée d’un côté par UKIP, le parti que je préside, et de l’autre par un organisme subventionné par l’État nommé Vote Leave. Si UKIP et Vote Leave ont fait campagne dans la même direction, ils n’ont jamais été des alliés, n’ont pas tenu de meetings communs, et ne se sont jamais concertés pour savoir qui faisait quoi.

La redirection des subventions versées à l’Union Européenne vers le NHS a toujours été une promesse exclusive de Vote Leave. J’y suis donc totalement étranger, et que je ne l’ai jamais soutenue. Il va donc de soi que je ne saurais y être associé.

En conséquence, il s’avère que vos informations sont fausses et diffamatoires. Manifestement, vous n’avez pas compris qui faisait quoi durant toute la campagne référendaire. J’en déduis donc que vos lecteurs sont bien mal informés sur le Brexit. Néanmoins, à défaut de comprendre l’actualité, vous pourriez au moins faire l’effort de vérifier vos sources quand vous retranscrivez vos homologues britanniques, ou à défaut d’engager un traducteur compétent.

J’espère que par probité professionnelle et par respect pour vos lecteurs vous publierez ce communiqué adressé à chaque rédaction des médias invoqués par le présent message.

Bien cordialement,

Nigel Farage « 

 

Europe: les dissensions commencent !

 

1645
Print Friendly

Les ministres et hauts fonctionnaires en costume défilent à Bruxelles et dans toutes les capitales européennes, après le succès du Brexit. A peine David Cameron retourné à Londres, et le nouveau Conseil à 28-1=27 lancé, voilà que les Pays-Bas, par la voix de son Premier ministre Mark Rutte, demande avec force que son référendum refusant l’accord européen avec l’Ukraine (à 61% des votes exprimés!), soit pris en compte. Les forces centripètes commencent leur action…

Mark Rutte , le Premier néerlandais et le président ukrainien Porochenko: pas d'entrée même lointaine de l'Ukraine dans l'UE ont dit les Néerlandais...
Mark Rutte, le Premier néerlandais (à droite) et le président ukrainien Porochenko (à gauche): pas d’entrée même lointaine de l’Ukraine dans l’UE ont dit les Néerlandais…

Ce 28 juin, Mark Rutte a clairement dit combien les Néerlandais étaient opposés à ce que la Commission européenne de Jean-Claude Juncker leur fasse un enfant dans le dos, en lançant le processus d’adhésion de l’Ukraine (45 millions d’habitants) à l’UE, contre la volonté des citoyens européens. 

Même les socialistes néerlandais avaient dit non à l'Ukraine. Ce n'est pas tellement à l'Ukraine que le public a voulu s'opposer, qu'à la Commission de Bruxelles, perçue comme arrogante.
Même les socialistes néerlandais avaient dit non à l’Ukraine. Ce n’est pas tellement à l’Ukraine que le public a voulu s’opposer, qu’à la Commission de Bruxelles, perçue comme arrogante et inefficace, notamment sur le dossier immigration

Les Néerlandais comme tous les Européens sont échaudés par la négociation catastrophique menée sans mandat, d’abord par Angela Merkel à Istanbul avec le sultan Erdogan, puis par Donald Tusk, président de l’Union, et Jean-Claude Juncker, président de la Commission, avec le même Erdogan. La Commission européenne a vraiment trahi les Européens en négociant l’entrée sans visa des citoyens turcs (80 millions à peu près – personne ne sait combien parce qu’il n’y a pas de recensement en Turquie) moyennant une série de conditions.

Il nous revient que la Commission et le Conseil sont prêts à considérer que « la Turquie est en bonne voie d’appliquer les conditions demandées par Bruxelles » et que donc la suppression des visas peut être accordée sans attendre! Il serait purement scandaleux que la CE ait attendu l’après-Brexit pour accorder ce statut aux ressortissants turcs voyageant en Europe.

https://francais.rt.com/international/15292-referendum-pays-bas-gouvernement-association-ukraine

Le «non» de la part des Pays-Bas devrait normalement enterrer l’accord d’association entre l’Union européenne (UE) et l’Ukraine. L’accord Ukraine-UE était entré en vigueur à titre provisoire le 1er janvier 2016, mais devait être ratifié par tous les 28 membres de l’Union.

Le référendum avait été tenu suite à une pétition, lancée par le blog Geenstijl, populaire chez les jeunes, par un think tank, Forum voor Democratie, et par l’association Burgercomite EU. A la surprise générale, l’appel avait permis de collecter plus de 450 000 signatures, obligeant ainsi l’administration à organiser un scrutin sur la question. 

Une question: vous avez lu quelque part dans la presse belge (sauf en tout petit dans Le Soir) que le Ministre tchèque des Affaires étrangères avait demandé avant-hier la démission de Jean-Claude Juncker, suivi par le ministre lithuanien, puis par les Polonais? On l’occulte soigneusement. Seuls les médias « populistes » et les médias russes en ont parlé. La RTBF notamment enfile les mensonges concernant l’impréparation et l’incapacité du UKIP ou des conservateurs opposés à l’UE à s’organiser. Il y a longtemps que ce que vous livre la RTBF n’est plus de l’information…

C.T.

Posté par DIACONESCO_TV à 10:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

29 juin 2016

NOUVELLE UNITE DE PRODUCTION ET DE POST PRODUCTION CHEZ DIACONESCO.TV DES JUIN 2015

LA NOUVELLE CAMERA POUR LE CINEMA NUMERIQUE PROFESSIONNEL BLACKMAGIC URSA - EF

DIACONESCO.TV S'EQUIPE AU PRINTEMPS 2015 POUR LA PRODUCTION ET LA POST-PRODUCTION POUR LE CINEMA ET LA TELEVISION DE LA CAMERA NUMERIQUE 4K PROFESSIONNELLE BLACKMAGIC URSA - EF

BlackMagic

direct contact phone in Europa :

0033/ (0) 6.32.17.36.33

Production Cinéma et Télévision au nouveau standard 4k avec Caméra Black Magic ursa pro

 

c03781543_209x189

 

c04381533_209x189

 

 

Post-Production Bancs de montage en DAVINCI RESOLVE 11- AVID COMPOSER 8.0 - FUSION 7 - Avec MICROSOFT WINDOWS 7 et 8.1 sur machines PC HP-Z400

 

Blackmagic620

 

SALON DU LUXE TOP MARQUES MONACO 2015

 

blackmagic-ursa-ef-5

MATTHIEU RICARD AU TIBET

LE MOINE DU TIBET MATTHIEU RICARD RECU AU MONACO PRESS CLUB EN 2015

 

Petit tour du stand Blackmagic au NAB 2014, le point sur les annonces camera URSA et Studio, le scanner etc ... https://vimeo.com/92065395

NAB 2014 - Blackmagic Caméras Studio et URSA / Scanner Cintel etc ...

Caméra numérique révolutionnaire modulable par l'utilisateur munie d'une monture d'objectif EF et d'un capteur 4K Super 35 avec obturateur global, de la technologie 12G-SDI, d'un moniteur intégré de 10”, de deux fentes d'enregistrement pour cartes CFast, de scopes, de vu-mètres et bien plus encore !

Conçue pour prendre en charge l'ergonomie d'une grande équipe de tournage ou d'une seule personne, URSA possède tout en un, y compris un énorme moniteur de plateau pliable de 10 pouces, un grand capteur 4K Super 35 avec obturateur global modulable par l'utilisateur et deux fentes pour l'enregistrement interne aux formats RAW et ProRes. Comme l'assemblage du capteur et de la monture d'objectif peut être modifié, vous pouvez choisir entre des montures d'objectif EF ou PL, ou même un capteur vidéo broadcast avec une monture B4. Cela signifie que vous pourrez passer à la technologie de pointe en termes de capteur dans le futur et investir dans un boîtier dès à présent !

blackmagic-ursa-ef

Caractéristiques clé des modèles Blackmagic URSA PL et URSA EF

    Capteur 4K haute résolution de taille Super 35 mm avec prise en charge supérieure du détail de l’image.

  •     Obturateur global professionnel permettant des panoramiques et des mouvements de l'image fluides.
  •     Large plage dynamique de 12 diaphragmes permettant de capturer davantage de détails pour un rendu de film long-métrage.
  •     Compatible avec les objectifs à monture PL ou EF de très haute qualité.
  •     Design modulable permettant aux clients d'actualiser et de changer le capteur et la monture d'objectif.
  •     Deux fentes d'enregistrement pour cartes CFast 2.0 permettant un enregistrement illimité d'excellente qualité.
  •     Des formats de fichiers ouverts compatibles avec les logiciels de montage non-linéaires les plus connus, par exemple Apple ProRes et RAW CinemaDNG compressé 12 bits. Pas de formats de fichiers personnalisés.
  •     Prise en charge de l'enregistrement ProRes HQ, ProRes 422, ProRes LT, ProRes Proxy à des résolutions jusqu'à l'Ultra HD.
  •     Dispose de toutes les connexions standard, y compris deux entrées XLR mic/line avec alimentation fantôme, une sortie 6G-SDI pour le monitoring avec état de la caméra superposé à la vidéo, une sortie d'alimentation XLR à 4 broches pour alimenter le viseur, une entrée de monitoring 6G-SDI, un jack pour le casque, le contrôle à distance LANC et une alimentation DC 12V à 4 broches standard.
  •     Microphones stéréo intégrés pour l'enregistrement du son.
  •     3 moniteurs LCD indépendants intégrés pour les paramètres de la caméra ainsi que la saisie des métadonnées. Grand écran pliable de 10 pouces très lumineux permettant un contrôle HD avec large angle de vue.
  •     Prend en charge la capture Ultra HD et HD 1080 à 23.98, 24, 25, 29.97, 30 et jusqu'à 60 images par seconde.
  •     Comprend un système de refroidissement liquide qui permettra des fréquences d'images plus élevées lorsque les capteurs pourront les prendre en charge.
  •     Prise en charge des montures de trépied à attache rapide et des supports pour batteries V-Mount et Anton/Bauer Mount.
  •     Inclut une version complète du logiciel de montage et d'étalonnage DaVinci Resolve.

blackmagic-ursa-ef-3


Capteur et monture modulables par l'utilisateur : faites votre choix entre toute une gamme de capteurs et montures d'objectif !

Blackmagic URSA dispose d'une tourelle modulable qui peut être retirée tout simplement en dévissant 4 boulons ! La tourelle de la caméra comprend un capteur, une monture d'objectif, et des connexions pour le contrôle de l'objectif. Elle pourra être actualisée dans le futur lorsque de nouveaux types de capteurs feront leur apparition sur le marché. Cela signifie que l'acquisition de votre prochaine caméra vous coûtera moitié moins cher car il ne sera pas nécessaire d'acheter une caméra entière. Faites votre choix entre les 4 modèles disponibles actuellement !
URSA EF comprend un fabuleux capteur d'image 4K de taille Super 35 avec obturateur global et une monture d'objectif EF permettant un contrôle actif de l'objectif. Vous pouvez à présent utiliser des objectifs photo DSLR peu onéreux de sociétés telles que Canon et Zeiss pour n'en citer que quelques-unes.
URSA Video B4, disponible ultérieurement en 2014, comprend un capteur complètement différent optimisé pour la vidéo broadcast en Ultra HD, ainsi qu'une monture d'objectif broadcast B4, une connexion de contrôle d'objectif broadcast et un filtre ND intégré.
URSA PL comprend un fabuleux capteur d'image 4K de taille Super 35 avec obturateur global et une monture d'objectif PL utilisée dans l'industrie du cinéma. C'est idéal lorsque vous devez utiliser des objectifs à monture PL pour obtenir un rendu cinématographique.
URSA HDMI ne comprend pas de capteur car elle dispose d'une entrée HDMI 4K et d'une plaque de montage pour connecter n'importe quelle caméra, par exemple une caméra reflex numérique. Bénéficiez d'un enregistrement ProRes, d'un contrôle, d'un son et d'un timecode de meilleure qualité que sur n'importe quelle caméra vidéo standard ou caméra reflex numérique !

caractéristiques camera blackmagic URSA EF

Caméra numérique professionnelle : conçue pour les longs-métrages, les publicités télévisées et bien plus encore !

Blackmagic URSA a été conçue pour les longs-métrages haut de gamme, les spots publicitaires, la production de séries télévisées, les documentaires, le journalisme électronique, les clips musicaux et bien plus encore. Lors de travaux impliquant une grande équipe de production, vous pouvez facilement équiper la caméra d'objectifs cinéma de haute qualité, de rails, d'un mécanisme de contrôle de la mise au point, de porte-caches et bien plus encore. Avec des scopes intégrés pour l'exposition, la mise au point et les niveaux audio, il est aisé pour les directeurs de la photographie d'obtenir systématiquement de parfaits résultats. L'écran dédié aux assistants leur permet de contrôler et de mettre à jour les paramètres de la caméra indépendamment du directeur de la photographie. Grâce au grand moniteur de plateau pliable, aux scopes intégrés et à la fonction d'enregistrement interne, vous n'avez pas besoin de matériel de plateau supplémentaire lorsque vous tournez en solo, car tout est intégré à la caméra. Tout votre matériel de tournage est intégré dans un design extrêmement portable !

 

blackmagic-ursa-ef-4

 

Un design repensé: tout le matériel de plateau intégré dans un design portable !

La taille professionnelle de Blackmagic URSA offre plus d'espace et intègre un système de refroidissement puissant permettant des fréquences d'images plus élevées tout en maintenant un châssis froid et un ventilateur silencieux. Le design en aluminium usiné est incroyablement robuste et a été conçu pour de grandes équipes de tournage. Ce dernier permet à l'utilisateur de changer de capteurs sur le terrain. Chaque zone de la caméra a été divisée en stations de travail pour le directeur de la photographie, l'assistant et l'ingénieur du son. La station du directeur de la photographie comprend un grand moniteur de plateau pliable de 10 pouces et un écran séparé de 5 pouces pour les paramètres, l'état de la caméra et les scopes. La station de l'assistant dispose d'un écran séparé pour les paramètres de la caméra, l'état et les scopes ainsi qu'une station audio comprenant les vu-mètres, les commandes et les connexions audio. Le grand écran signifie que vous n'avez pas besoin de matériel de plateau supplémentaire ce qui vous permet de vous déplacer facilement entre les prises de vue. Il vous suffit de plier le moniteur et vous voilà parti !  

 

blackmagic-ursa-ef-6

 

Tournage de qualité Ultra HD :capteur de taille Super 35 avec plage dynamique de long-métrage

URSA est une vraie caméra numérique professionnelle disposant d'un capteur 4K, d'un obturateur global et d'une incroyable plage dynamique de 12 diaphragmes. Sa large plage dynamique surpasse celle des caméras vidéo standard et même des caméras broadcast haut de gamme, vous bénéficiez ainsi d'images d'excellente qualité vous offrant un rendu de film numérique. La large plage dynamique conserve tous les détails des ombres et des hautes lumières, vous disposez ainsi d'une gamme étendue de niveaux de luminosité pour l'étalonnage dans la phase de post-production. La très grande taille du Super 35 permet de filmer de manière créative avec une faible profondeur de champ et le format haute résolution Cinema DNG RAW Ultra HD 12 bits sans perte vous offre une qualité sans pareil. Vous pouvez également filmer de la vidéo Ultra HD ou HD au format Apple ProRes™ pour faciliter le workflow en post-production grâce à des exigences de stockage minimales.

Deux fentes pour un enregistrement sans interruption : enregistrez en continu et ne manquez aucun événement important !

Blackmagic URSA est munie de deux fentes dédiées à l'enregistrement, vous n'aurez donc jamais à arrêter l'enregistrement pour changer de média. C'est une fonction essentielle lors du tournage d'un événement historique, d'une interview importante ou de n'importe quel autre événement où vous ne pouvez pas vous permettre d'arrêter l'enregistrement. Il vous suffit d'insérer une carte CFast vide dans la deuxième fente d'enregistrement et lorsque la carte actuelle est pleine, l'enregistrement continuera sur la seconde carte, ce qui vous permet de changer la carte pleine sans interrompre le tournage ! La fonction d'enregistrement intégrée prend en charge la nouvelle technologie de carte CFast qui permet un enregistrement d'une vitesse incroyable de 350 MB/s. C'est la solution parfaite pour un enregistrement RAW à haute fréquence d'image. Imaginez pouvoir filmer en RAW et lire ensuite votre vidéo sur un grand écran de 10 pouces pour la montrer à toute l'équipe de production !

 

blackmagic-ursa-ef-2

 

Conçue pour la production !

URSA a été conçue dans le but de ne pas avoir à déplacer toute une quantité de matériel d'un endroit à l'autre lors du tournage. Vous bénéficiez d'une caméra de production de taille normale comprenant tous les accessoires nécessaires, tels qu'un moniteur de plateau de 10 pouces, deux fentes permettant un enregistrement intégré, un enregistrement audio professionnel, des microphones intégrés, des scopes, deux écrans d’état et bien plus encore ! Comme de nombreux accessoires sont intégrés à la caméra, cette dernière est totalement modulable. Vous pourrez donc retirer et actualiser le capteur et la monture d'objectif dans le futur. Nous avons beaucoup investi dans le design d'URSA pour lui donner ce design modulable, vous n'aurez donc jamais à vous en débarrassez et acheter une nouvelle caméra.

Design révolutionnaire : léger et résistant à l'épreuve du temps !

URSA dispose d'un design très résistant en alliage d'aluminium, vous êtes ainsi en possession d'une caméra durable et prête pour le tournage dans n'importe quelles conditions. Le système de refroidissement liquide intégré garde les composantes internes froides, même avec de hautes fréquences d'image continues. L'énergie thermique est acheminée dans un grand échangeur thermique interne situé à l'arrière de la caméra. Ce dernier permet un refroidissement ne nécessitant qu'une utilisation minimale du ventilateur. URSA dispose également d'une puissance de traitement optimale ainsi que d'enregistreurs SATA 3 à carte CFast, qui sont plus rapides que les cartes disponibles actuellement. Vous possédez donc une caméra résistante à l'épreuve du temps qui dispose de la puissance nécessaire à la prise en charge de nouveaux formats et capteurs dès leur apparition sur le marché.

Capteur et monture d'objectif modulables : la première caméra modulable par l'utilisateur sur le terrain !

La tourelle de caméra révolutionnaire d'URSA est constituée d'une monture d'objectif et d'un capteur d'images. Ces derniers forment un module remplaçable qui se fixe à la caméra au moyen de 4 boulons. Comme cette caméra de production professionnelle est munie d'une tourelle remplaçable, vous pouvez moderniser votre caméra dès que de nouveaux capteurs et montures d'objectif apparaissent sur le marché. Pour changer de capteur, il vous suffit de dévisser les boulons et de retirer l'assemblage. Pour la première fois, vous pouvez actualiser votre caméra à votre convenance, car vous pouvez le faire vous-même ! De cette façon, vous sécurisez votre investissement dans le boîtier de la caméra et il vous suffira de remplacer la tourelle pour obtenir une toute nouvelle caméra équipée d'un capteur dernier cri.

 

caractéristiques camera blackmagic URSA EF

Grand viseur de 10” : moniteur pliable extrêmement clair doté d'un grand angle de vue

Dès à présent, vous aurez toujours un grand moniteur de plateau avec vous car URSA dispose d'un moniteur de 10” incroyablement clair doté d'un grand angle de vue. Vous n'aurez donc plus besoin d'emporter de moniteurs supplémentaires lors du tournage. Le moniteur intégré se déplie et s'incline vers le haut et vers le bas vous permettant de filmer très près du sol ou au-dessus de la foule très facilement. Le grand écran HD pleine résolution vous offre des images très claires, et vous permet de vous assurer que vos paramètres d'exposition sont parfaits et que votre mise au point est très nette. Le grand moniteur facilite le cadrage des prises de vue et vous permet de les montrer à toute l'équipe de tournage. Lorsque vous avez fini, il vous suffit de plier le moniteur et vous voilà parti !

Écran tactile perfectionné : 2 écrans permettant un contrôle intégral

URSA est pourvue de l'interface utilisateur la plus perfectionnée de toutes les caméras. Cette dernière comporte les paramètres, les commandes, le contrôle technique et deux écrans intégrés supplémentaires situés de chaque côté de la caméra. L'écran de gauche permet au directeur de la photographie de visualiser les paramètres, les scopes et l'état de la caméra au moyen de l'écran tactile. L’affichage de l'état de la caméra vous donne des informations sur le timecode, le format et la fréquence d'image. Vous y trouverez également l'histogramme indiquant l'exposition et un nouveau scope pour la mise au point ainsi que les niveaux et l'écrêtage audio. La caméra possède un deuxième écran similaire situé sur le côté droit et qui est destiné à l'assistant. Cet écran est pourvu des mêmes fonctions, mais elles sont complètement indépendantes de celles affichées sur l'écran du directeur de la photographie.

Connexions conformes aux normes de l'industrie : connectez votre matériel sans câbles spécialisés

URSA est dotée de connecteurs de qualité professionnelle et conformes aux normes de l'industrie, vous permettant une connexion qui ne nécessite pas de câbles spécialisés. Il est important de pouvoir disposer de connexions standard sur le lieu de tournage car il est difficile de prévoir à quel matériel vous devrez vous connecter. Vous bénéficiez de connexions vidéo qui prennent en charge la technologie 12G-SDI dernier cri, d'une sortie HD-SDI séparée et d'une alimentation de 12v qui vous permet d'ajouter un viseur électronique externe. La caméra comprend également 2 entrées audio symétrique analogique XLR avec alimentation fantôme commutable pour les microphones professionnels. URSA dispose également du contrôle à distance LANC, d’un connecteur XLR standard à 4 broches et plus encore. Où que vous alliez dans le monde, vous aurez toujours la certitude de pouvoir connecter votre caméra !

 

De multiples points de montage : utilisez toutes sortes d’accessoires tiers !

Que vous travailliez au sein d’une grande équipe ou en solo, il est essentiel de pouvoir connecter du matériel supplémentaire tel que des microphones externes, des convertisseurs fibre optique pour la production en direct ou de grands objectifs. URSA dispose de points filetés standard de 3/8” qui sont situés sur le haut de la caméra, ce qui facilite la fixation de matériel supplémentaire lorsque vous en avez besoin. Sur la face inférieure de la caméra, vous trouverez des plaques de verrouillage permettant l’utilisation de montures de trépied à verrouillage rapide. Vous pouvez ainsi monter URSA sur un trépied et retirer ce dernier en moins d’une seconde. C’est parfait lorsque vous devez tourner sur le vif. Sur la face arrière de la caméra, vous trouverez de multiples points de montage vous permettant de visser des plaques de montage pour batteries V-Lock ou Anton Bauer. Lorsque vous désirez utiliser de grands objectifs et des porte-caches, le point de montage du trépied situé sous la caméra est muni de montures pour rails de production et offre une compatibilité avec tous les rails tiers.

Personnalisez votre URSA !

Chaque production a ses exigences et il vous faut une flexibilité qui vous permet de personnaliser votre matériel de caméra pour chaque projet. URSA possède un design qui peut être personnalisé et actualisé à tout type de travail créatif. Votre caméra est dotée entre autres de divers points de montage, montures d’objectif et d’une compatibilité à des montures de batterie. Vous pouvez y ajouter une large gamme d’accessoires tels qu’objectifs, microphones professionnels, contrôleurs à distance LANC, batteries, trépieds et rails quand vous en avez besoin.

Objectifs cinéma professionnels,broadcast ENG ou photographiques !

Conçus pour les optiques professionnelles de la meilleure qualité, trois modèles d’URSA sont disponibles et vous donnent le choix entre des montures d’objectif PL, EF ou broadcast de type B4. URSA PL est la solution idéale pour les objectifs cinéma professionnels où tout a été mis en oeuvre pour concevoir l’objectif parfait. Pour une compatibilité plus étendue et l’opportunité d’utiliser de fabuleux objectifs photographiques, le modèle URSA EF répondra parfaitement à vos besoins. Ce dernier est compatible avec les objectifs reflex mono-objectif Canon et Zeiss et bien d’autres encore ! Le modèle URSA EF comprend également des connexions permettant de contrôler activement l’objectif pour ajuster la mise au point et le diaphragme. Le modèle URSA Broadcast a été conçu pour les objectifs broadcast ENG utilisés dans la production en studio de télévision ainsi que les événements sportifs et actualités en direct. Ce modèle sera disponible en fin d’année 2014.

Contrôle à distance de la caméra et de l’objectif

L’entrée jack de 2,5mm vous permet de contrôler la caméra et les objectifs à l’aide de produits de contrôle à distance externes ! LANC est un protocole universel, vous pouvez donc utiliser du matériel de nombreux fabricants tiers. Il vous sera alors possible de contrôler aisément les boutons start/stop de votre caméra. Avec des objectifs EF actifs, vous pouvez également contrôler à distance le diaphragme et la mise au point !

De multiples points de montage : utilisez tous types d’accessoires professionnels tiers

Avec URSA, vous bénéficiez d’une flexibilité vous permettant de monter n’importe quel accessoire, tel que des trépieds et piédestaux professionnels, des rails pour objectifs, des micros canons et bien plus encore ! La base du boîtier d’URSA est compatible avec des plaques pour trépied à verrouillage rapide et comprend un point de montage de 3/8’’ pour les plaques professionnelles utilisées dans les industries du film et de la télévision. Vous bénéficiez également de montures pour rails qui prennent en charge les plus gros objectifs. La face inférieure de la caméra a été spécialement conçue pour pouvoir pousser les rails à l’intérieur et en disposer quand vous en avez besoin. Les nombreux points de montage de 3/8’’ situés sur la poignée et la face supérieure de la caméra permettent de fixer aisément des viseurs, microphones ou n’importe quel autre accessoire requis. Vous pouvez même inverser la direction de la poignée pour mettre les points de montage plus en avant sur le boîtier de la caméra.

Batteries professionnelles : montures et alimentation externe professionnelles

URSA comporte un connecteur broadcast standard universel à 4 broches qui est compatible avec la plupart des sources d’alimentation de 12V – 30V. Lorsque vous tournez en plein air et désirez intégrer une batterie à la caméra, URSA dispose de points de montage sur la face arrière de la caméra. Ces derniers sont compatibles avec les plaques et batteries V-Mount et Anton Bauer Gold Mount. La prise pour ces montures de batterie est située sous la plaque même et toutes les prises de courant sont cachées et protégées contre tout dommage. Comme la caméra intègre la prise en charge des batteries V-Mount ou Anton Bauer et vous offre ainsi une solution d’alimentation complète, vous disposez de nombreuses heures de tournage sans interruption.

Viseurs électroniques : moniteur en HD 1080 même lors d’un tournage en Ultra HD !

Lorsque vous faites du tournage mobile de style caméra à l’épaule, URSA est pourvue d’une sortie vidéo down-convertie HD-SDI séparée et d’une prise de courant de 12V dédiée aux viseurs électroniques. La sortie dédiée au viseur permet une connexion à des viseurs électroniques tiers ou à des moniteurs de plateau LCD supplémentaires, et les alimente directement à partir de votre caméra. La sortie pour le viseur comprend toutes sortes d’informations concernant l’état de la caméra, y compris la fréquence d’image, le niveau de la batterie, le paramètre ISO, le format et l’état de l’enregistrement, les repères de visée et bien plus encore. Pour une compatibilité optimale lorsque vous travaillez en Ultra HD, la sortie de contrôle peut être configurée sur une down-conversion en HD 1080, vous pouvez donc utiliser n’importe quel moniteur ou viseur électronique tiers, y compris des téléviseurs standard pour le contrôle sur le plateau.

Du renouveau en matière de workflow sur le lieu de tournage !

URSA est la première caméra numérique, tout en un, comprenant tout le matériel nécessaire à la production ! URSA dispose de zones de travail dédiées au directeur de photographie, assistants et enregistreurs du son permettant à toute l’équipe de travailler en même temps. Cela donne donc l’opportunité à des équipes de n’importe quelle taille, y compris les réalisateurs de film indépendants, de passer plus de temps à tourner et moins de temps à installer des quantités de matériel supplémentaire. Non seulement URSA dispose de tout le matériel de production nécessaire, elle comprend également des connexions et des points de montage broadcast qui vous permettent de personnaliser votre matériel pour les productions les plus exigeantes. URSA est plus qu’une simple caméra de production professionnelle, elle changera complètement votre workflow de production !

Productions de longs-métrages et commerciales : capteur de taille Super 35 avec plage dynamique de long-métrage

Les longs-métrages et les productions commerciales nécessitent des images de la plus haute qualité et exigent une caméra qui puisse prendre en charge une grande équipe de production. URSA PL est une caméra 4K à large plage dynamique munie d’un capteur de 35 mm et d’un obturateur global et qui a été conçue pour prendre en charge les plus grands objectifs professionnels exigés par les réalisateurs de longs-métrages. URSA dispose du contrôle technique intégré réclamé par les grandes équipes de tournage, ainsi que de connexions et d’une compatibilité avec les montures standard, rails, trépieds, batteries et bien plus encore. Vous bénéficiez ainsi d’une caméra numérique haut de gamme, qui s’adapte à tous les types de productions, du long-métrage aux productions commerciales.

Séries et actualités télévisées : respectez vos délais même lors des productions les plus exigeantes !

La rapidité d’action est essentielle lorsque vous travaillez sur des actualités ou séries télévisées car ce sont des situations où vous tournez et changez de lieu constamment. Vous avez donc besoin d’une caméra robuste, fiable et facile à transporter qui produit de belles images. URSA comprend un boîtier léger en aluminium capable de résister à la rigueur d’une production quotidienne et qui peut être installé sur une monture de trépied à verrouillage rapide en moins d’une seconde. URSA est une caméra Ultra HD autonome qui intègre des capacités d’enregistrement et de contrôle technique. Il ne vous est donc pas nécessaire de transporter du matériel supplémentaire et vous pouvez respectez vos délais même lors des productions les plus exigeantes.

 

BMD_URSA_2-PWEI

 

Films indépendants : solution de production autonome

Lorsque vous disposez d’un budget serré et d’une petite équipe de production, il vous faut une caméra qui intègre le plus de fonctionnalités possibles. URSA EF est la solution idéale pour les films indépendants pour lesquels il est nécessaire d’utiliser tous les types d’objectifs photo et objectifs professionnels. Cette dernière permet également l’utilisation d’objectifs munis de caractéristiques optiques variées intégrant des effets visuels et un style de tournage vidéo très cinématographique. URSA est une caméra professionnelle complètement autonome qui comprend tout le matériel de plateau dont vous avez besoin. Il ne vous est donc pas nécessaire de louer des moniteurs de plateau onéreux, des enregistreurs audio et vidéo séparés, ou des scopes externes. Imaginez pouvoir économiser assez d’argent sur les frais de location de matériel et par conséquent pouvoir utiliser des objectifs plus grands et de meilleure qualité, ou même investir cet argent dans la caméra.

Photographes et cinéastes : optimisez votre caméra reflex numérique !

Les caméras reflex numérique sont parfaites pour la photographie mais elles ne possèdent pas les fonctionnalités nécessaires pour produire de la vidéo de haute qualité. Vous ne disposez donc pas d’une plage dynamique complète et êtes limités en termes d’étalonnage et de travaux de finition. URSA HDMI est le parfait enregistreur professionnel pour les cinéastes DSLR qui doivent produire de la vidéo de la plus haute qualité à partir des caméras et objectifs qu’ils possèdent. Il vous suffit de connecter la sortie HDMI de votre caméra reflex numérique à URSA HDMI. Vous pouvez à présent enregistrer des fichiers ProsRes de haute qualité à partir de votre caméra reflex numérique. Vous bénéficiez également des fonctionnalités intégrées d’URSA telles que le contrôle, les scopes et l’enregistrement audio pour produire des fichiers vidéo de qualité optimale qui sont prêts pour le montage et la post-production. 

rigged

 

 

Blackmagic-design-pttlgr-1

Blackmagic-design-pttlgr-6

Blackmagic-design-pttlgr-8

Blackmagic-design-pttlgr-10

Blackmagic-design-pttlgr-7

Blackmagic-design-pttlgr-4

Blackmagic-design-pttlgr-9

Cfast-card-image

27 juin 2016

DOSSIER BREXIT : L'ANGLETERRE CLAQUE LA PORTE A L'UNION EUROPEENNE DEFINITIVEMENT !

Boris Johnson, l’enfant terrible!

Boris-2-1068x668

543
Partages 46
Print Friendly

Le Brexit a, donc, été adopté avec plus de 1,2 million de voix d’avance sur les partisans du ‘Remain’. C’est une victoire nette, contre les élites mondialistes de Londres. Cela n’empêche pas des masses de jeunes gens de gauche de lancer une pétition demandant de voter à nouveau. Incroyable! On vote, le résultat ne vous arrange pas, on veut revoter! C’est ça leur démocratie?

Jeremy Corbyn, le patron des travaillistes, est un marxiste du plus beau rouge. Il est face à une révolte ouverte de son "shadow cabinet". Ca barde chez les socialistes!
Jeremy Corbyn, le patron des travaillistes, est un marxiste du plus beau rouge. Il est face à une révolte ouverte de son « shadow cabinet ». Ca barde chez les socialistes!

Du côté du parti travailliste, on en est au psychodrame. C’est la révolte ouverte contre le président du parti, le gauchiste Jeremy Corbyn. Corbyn a viré, ce dimanche matin, le ministre des Affaires étrangères, Hilary Ben, mais la moitié du « cabinet fantôme » du Labour a démissionné dans la foulée. Problème, car le très à gauche Corbyn, qui est resté neutre sur le Brexit, est très populaire chez les militants… En cas d’élections cette année, selon les ténors du parti, le « Labour » subirait une défaite retentissante, si elle garde le très peu charismatique Corbyn comme président.

Ceci écrit, la sortie de l’UE n’est pas encore (tout à fait) une réalité. C’est le Royaume-Uni qui doit déclencher l’application de l’article 50 du Traité européen pour la négociation de la sortie entre l’Europe des 27 et la Grande-Bretagne. Cameron n’est pas pressé. Il faut d’abord lui trouver un successeur… et le mieux placé, l’ancien maire de Londres, Boris Johnson, l’enfant terrible de la politique Outre-Manche n’a encore rien dit ce week-end après s’être fait injurier, samedi matin, par des gens de gauche devant sa maison de la circonscription (borough) d’Uxbridge-South Ruislip, dans le grand Londres.

Boris (appelez-le « BoJo » comme la presse tabloïde) est un excentrique. Fils de très bonne famille, il a le roi George II comme ancêtre, mais des racines française et turque. Né à New York, il a la double nationalité (US et britannique) et a fait ses études à Eton et Oxford (comme David Cameron). C’est un ours sympa, rigolard, mais très compétitif, qui adore le rugby. Il joue très bien et s’est fait casser le nez trois fois au rugby pendant ses études! Il adore le vélo et a lancé les « Boris bikes » à Londres pour se rire des embouteillages.

Comme maire de Londres (deux législatures), Boris s'est fait le champion de la "City" financière et des emplois hi-tech. Il sait que Londres ne devrait pas trop souffrir de la sortie de l'UE...
Comme maire de Londres (deux législatures), Boris s’est fait le champion de la « City » financière et des emplois hi-tech. Il sait que Londres ne devrait pas trop souffrir de la sortie de l’UE…

Un peu bohême (mais friqué), il devient journaliste pour le grand quotidien conservateur, le « Daily Telegraph » et est correspondant à Bruxelles, auprès de la Commission européenne. Bruxelles, il connaît et parle bien le Français. Il travaille, ensuite, pour le magazine de droite « Spectator », qu’il quitte pour se lancer en politique au tournant du siècle, à la demande de David Cameron. Il bat deux fois successivement Ken Livingstone, le maire rouge vif de la capitale, avant de se déclarer, par surprise, partisan du « Brexit » cette année.

Un coup de couteau dans le dos pour David Cameron; mais aussi un coup de poker comme Boris adore en faire, en pariant sur le Brexit, pour devenir Premier ministre, si Cameron échoue à persuader les britanniques de rester et doit démissionner. C’est fait! Cameron a démissionné! Mais, les ennemis de Boris sont légions… dans son propre parti! Boris comme Premier? Jamais!, disent de nombreux « tories ».

Dans le processus de désignation interne au parti conservateur, il pourrait connaître le sort du très populaire Michael Heseltine, battu par le peu brillant John Major dans l’élection interne par les cadres du parti. Wait and see!

Et puis, il se pourrait qu’il y ait des élections à l’automne et que le vainqueur décide de revoir la position de la Grande-Bretagne à propos du Brexit. C’est très peu probable, mais on ne sait jamais. Il y a aussi la volonté de l’Ecosse de refuser le Brexit et d’organiser un nouveau referendum sur la sortie du Royaume-Uni. Il y a peu d’inquiétude à Westminster que l’Irlande du Nord ou le pays de Galles décident de sortir, mais l’Ecosse…

Bref, la situation est très complexe à l’issue du referendum. Il serait normal que le UKIP de Nigel Farage soit impliqué dans un gouvernement conservateur, mais le parti de Cameron a déjà déclaré ce dimanche que « le UKIP avait déjà son unique député de Westminster, et qu’il travaillait efficacement en Commission parlementaire sur le sujet ».

Si Boris devient Premier ministre, il devra mettre une sourdine à ses sorties un peu « shocking », comme : « les djihadistes sont des branleurs qui pratiquent la masturbation intensive ». Il a déclaré cela en posant, armé, avec des combattants kurdes en Syrie. BoJo n’a peur de rien. A suivre…

L.R.

***********************************************************************************

Arrogance : Merkel, Juncker et Hollande n’ont rien compris…

Juncker-oreille

 

6880
Partages 1K
Print Friendly

La chancelière allemande, Angela Merkel, incarne l’Union européenne remise en cause aujourd’hui par la moitié du peuple britannique dans la gifle du Brexit (52% pour la sortie de l’Europe)… Sa naïveté et son entêtement dans l’appel d’air aux migrants, son incapacité à régler la crise de l’invasion migratoire auront été le facteur essentiel du refus de cette Europe-là par les Britanniques.

Merkel, obstinée, entêtée dans l'erreur, invite Tusk Hollande et Renzi. Les autres? Ils n'ont quà suivre...
Merkel, obstinée, entêtée dans l’erreur invite Tusk, Hollande et Renzi à Berlin pour discuter. Les autres? Ils n’ont qu’à suivre…,

Angela Merkel a regretté, ce vendredi, le « coup porté à l’Europe » et mis en garde contre toute réaction hâtive de l’UE, invitant à Berlin, lundi, pour en débattre, les dirigeants français et italien ainsi que le président du Conseil européen, Donald Tusk. Les autres comptent pour du beurre! L’arrogance habituelle.

Elle n’a rien compris. Le manque de collégialité du duo franco-allemand qui croit pouvoir tout décider sans consulter les autres est affligeant. Elle a prévenu les 27 autres états : « ne tirez pas des conclusions rapides et simples du référendum en Grande-Bretagne, qui diviseraient encore plus l’Europe ». Selon elle, il faut « analyser la situation avec calme et retenue, l’évaluer et ensuite prendre ensemble les bonnes décisions », sous-entendu les miennes.

Jean-Claude Juncker, le très déprimé Président de la Commission qui – semble-t-il – a retrouvé le chemin de Bruxelles, puisqu’il ne quittait plus guère Luxembourg depuis quelques semaines, continue, lui, avec les rodomontades : « nous sommes prêts à entamer les négociations rapidement avec le Royaume-Uni sur les conditions et critères de son retrait de l’UE. Jusqu’à ce que ce processus soit terminé, le Royaume-Uni reste membre de l’UE avec tous les droits et obligations qui découlent de ce statut. Le nouveau règlement pour le Royaume-Uni au sein de l’UE, qui avait été conclu en février, ne prendra pas effet et cesse d’exister. Il n’y aura pas de renégociations. Je le répète : il n’y aura pas de renégociations. J’attends des positions claires, que le processus d’incertitude ne dure pas trop longtemps.

Est-ce le début de la fin? No. Thank you ». (Et il quitte la salle sous des applaudissements).

David Cameron a eu l'élégance de démissionner. On attend la démission de Juncker, maintenant!
David Cameron a eu l’élégance de démissionner. On attend la démission de Juncker, maintenant !

Ce que les peuples européens attendent de Monsieur Juncker, c’est qu’il démissionne pour avoir planté TOUS les dossiers sur lesquels sa Commission est censée travailler. Ce serait une « grande chance pour l’Europe » que vous vous en alliez, Monsieur Juncker. Encore un petit cognac pour la route?

Si l’invasion de migrants musulmans a (presque) cessé en mer Egée, c’est parce que la Tchéquie, l’Autriche et les pays des Balkans ont décidé, SANS consulter l’UE, empêtrée dans ses non-décisions, d’aider la Macédoine à fermer sa frontière. Si l’accord bricolé avec la Turquie tombe à l’eau, c’est heureusement à cause de la Turquie, etc…

Reste à supprimer les sanctions idiotes de l’UE sur la Russie pour avoir repris sa base navale (Sébastopol) et le symbole de la nation russe (la Crimée).
Reste à régler le problème de la Grèce et de sa dette; la Grèce, qu’on a stupidement fait entrer dans la zone EURO (merci à Didier Reynders – MR, qui a signé cette imbécillité!)
Reste à renvoyer chez eux tous les migrants illégaux entrés depuis 2 ans et à fermer les voies d’arrivée par l’Italie, l’Albanie, les Balkans et toutes les autres frontières.
Reste à supprimer la politique impayable et erronée de soutien aux énergies dites renouvelables et qui ne le sont pas. Etc…
Reste à rendre la démocratie aux citoyens en retransformant l’Union européenne en une zone de libre-échange économique, assumée par des états libres et indépendants où le citoyen élit ses élus…

L.R.

***********************************************************************************

Royaume-Uni : les bobos contre-attaquent!

 
1508
Partages 145
Print Friendly

Alors que la victoire du Brexit au Royaume-Uni paraît incontestable, des euro-béats souhaitent changer les règles après le vote!

Les euro-béats vont-ils voler le résultat du Référendum? Le travail militant ne servira-t-il donc à rien?

Le résultat du Référendum

Pour rappel, le oui à la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne a atteint 51.9% des voix. Soit 17.410.742 votes. La différence avec le camp du maintient est de plus de 1,3 million de voix. Et ce, avec un taux de participation de 72%!

Les arguments des europhilous

A l’aide d’une pétition, une arnaque que n’importe qui peut signer, dont moi, les signataires demandent un nouveau vote… Rien que ça! Et au nom de quoi? Le manque de participation et le soi-disant trop faible écart entre le « Leave » et le « Remain ». Vous ne rêvez pas! Ils ordonnent donc que le seuil de participation atteigne au minimum 75% avec au moins 60% des voix pour un camp ou l’autre. Et puis quoi encore! Si le taux avait atteint 80% avec un score de 70% pour le départ, il aurait donc sans doute fallu avoir selon ces gens 90%, 95% ou 99%?

Et l’argumentaire ne s’arrête pas là. Ce seraient avant tout des « vieux » (plus de 65 ans) et des « pauvres » (des ouvriers, vous vous rendez compte!) qui auraient voté pour le Brexit. Et nos jeunes blancs-becs de gauche, de trouver qu’au fond il vaudrait mieux que les vieux ne votent pas « puisque le maintien dans l’Europe, c’est l’affaire ides jeunes qui seront sur terre plus longtemps que les vieux ». Du véritable délire!

Cessez de manquer de respect envers les électeurs ! Je sais qu’il est difficile de concevoir pour vous que des citoyens ordinaires puissent vouloir retrouver une destinée commune en dehors des folies imposées par l’Union Européenne depuis qu’elle est sous le joug du monde politique !

2816173169

l’Union européenne tend la corde qui la pendra. Il faut qu’elle se réforme rapidement. Sinon elle disparaîtra!

téléchargement

Des précédents

Je me souviens bien de la votation Suisse concernant les minarets. Lors d’une émission-TV, Oskar Freysinger avait magistralement remis l’écolo Cohn-Bendit à sa place. Ce dernier souhaitait remettre en cause le vote des suisses en proposant une nouvelle votation. Le charismatique leader de l’Union Démocratique du Centre (UDC) lui avait alors répondu : « Vous faites revoter tout ce qui ne vous plaît pas ». Compréhensible, la décision de la Suisse de mettre fin, une fois pour toutes, à sa demande d’adhésion à la Communauté économique européenne. En 2008, le référendum constitutionnel irlandais avait été rejeté par les citoyens. Le premier ministre polonais, Donald Tusk, avait déclaré : « Le référendum en Irlande ne disqualifie pas le traité de Lisbonne. L’Europe trouvera un moyen de le faire entrer en vigueur ». 

C’est cela la conception démocratique de l’Union européenne!

Il est bon de se souvenir ou de découvrir ce que pensait Ronald Reagan, un ami de Margaret Thatcher, une autre combattante pour la liberté et la souveraineté de son pays :  

« Dans cette crise actuelle, l’État n’est pas la solution à notre problème; l’État est le problème. De temps en temps, nous avons été tentés de croire que la société est devenue trop complexe pour être contrôlée par la discipline de chacun, que le gouvernement par une élite était supérieur au gouvernement du peuple, par le peuple et pour le peuple. Eh bien, si personne, parmi nous, n’est capable de se gouverner lui-même, alors qui, parmi nous, a la capacité d’en gouverner un autre? » RONALD REAGAN

D’ailleurs, une réunion de crise avait lieu le samedi 25 juin entre 6 pays pour discuter de la suite à donner au Brexit. 6 pays/27. Les autres membres apprécieront l’esprit de dialogue, de concertation, mais surtout de considération…

Bertrand ROCHETTE

Source: http://www.sudinfo.be/1608007/article/2016-06-25/brexit-une-petition-pour-un-nouveau-referendum-atteint-un-million-de-signatures

Posté par DIACONESCO_TV à 18:36 - - Commentaires [1] - Permalien [#]