NEWS OFF AMERICAN COMPANY INTERNET COUNCIL - DIACONESCO.TV in English, French, Italiano ...06-32-17-36-33

26 avril 2016

TRAVAUX DE LA LIGNE T2 DU NOUVEAU TRAMWAY "ESTROSI" A NICE : QUAND CE DERNIER ROULERA-T-IL ?

Les travaux ligne 2 du tramway niçois en surface et en souterrain seront-ils définitivement finis cette fin de décennie 2020 ?

GRANDS TRAVAUX PHARAONIQUES VILLE DE NICE POUR LA LIGNE 2 DU TRAMWAY DITE LIGNE T2 OUEST-EST 

P1110882

LES GRANDS TRAVAUX SUR LA PLACE GARIBALDI DU TRAMWAY LIGNE 2 OUEST-EST - Photo Presse signée Gérard Diaconesco - 19.04.2016 - Nice

La ligne 2 du tramway de Nice, appelée T2 ou « Ligne Ouest-Est », est une ligne de transport en commun en site propre du tramway de Nice en cours de développement et qui sera exploitée par la régie Ligne d'Azur qui sera mise en service en fin 2017 (?), reliant d’un côté le port et d’un autre côté soit le   Centre Administratif soit le terminal 2 de l’aéroport de la commune de Nice. 

Historique

Chronologie

  • Fin 2017 : mise en service prévue entre CADAM / Aéroport Terminal 2 et Île de Beauté

Naissance du projet

À la suite du succès de la ligne 1 du tramway, le maire de Nice, Jacques PEYRAT, décide de créer une nouvelle ligne traversant la totalité de Nice d’est en ouest. Cette ligne permet de desservir tout le quartier ouest de la ville qui représente environ 200 000 personnes, de transporter plus de passagers (environ 105 000) qu’avec les bus (environ 70 000) ainsi que d’alléger le trafic routier.

Premier projet

Créé par Jacques PEYRAT entre fin 2007 et début 2008, le premier projet de la ligne devait être entièrement en surface pour relier le port à l’aéroport en utilisant les voies de transport en commun en site propre des bus. Arrivé à la fin de son mandat en mars 2008, l’élection de Christian ESTROSI élu nouveau Maire de Nice met un terme au projet.

Deuxième projet

Réalisation

Le 25 juin 2008, Christian ESTROSI annonce que la ligne 2 sera construite sur la Promenade des Anglais, ce qui aurait permis de réduire les coûts et de construire la ligne plus rapidement dans la mesure où il n’y aurait eu que peu voire pas de travaux préparatoires à faire. Les rames devaient être alimentées par le sol afin d’éviter qu’une ligne aérienne de contact ( caténaire électrique ) ne détériore le cadre.

tram2-pdv07_04 Le projet de passage sur la Promenade, controversé, a finalement été abandonné. Le 9 octobre 2009, le maire de Nice a annoncé que la ligne 2 du tramway sera construite en centre-ville, abandonnant le tracé passant par la Pomenade des Anglais. Le nouveau projet prévoit que la ligne 2 sera longue de 8,6 km dont 3,6 km en tunnel. La ligne desservira en surface l’aéroport de Nice-Côte d'Azur, la future gare multimodale de Saint-Augustin (correspondance avec la SNCF, le futur TGV et la future ligne 3 du tramway) puis passera par l’avenue René-Cassin, l’avenue de la Californie et la rue de France. À partir de l’intersection avec le boulevard François Grosso, le tracé deviendra souterrain avec les stations Alsace-LorraineMusiciensPlace Wilson (proche de la future nouvelle mairie de Nice),GaribaldiÎle de Beauté ( port de Nice ) et Place Arson. Le tracé retrouvera alors la surface jusqu'à son terminus, la  gare SNCF de Nice-Riquier.

Le planning des travaux est alors estimé à une mise en service en 2016 :

  • 2011 : travaux de prolongement de la ligne 1 vers l’hôpital Pasteur 2 ;
  • 2013 : 2015 : mise en service de la ligne 3 de l’aéroport à l’Allianz Riviera ;
    • percement du tunnel en centre-ville pour la ligne 2 ;
    • mise en service de la ligne 1 jusqu’à l’hôpital Pasteur 2 ;
    • travaux de la ligne 3 dans la plaine du Var ;
  • 2016 : mise en service de la ligne 2 de Saint-Augustin au port.

830px-Nice_Tramway_Ligne_2_Plan_2009

944px-Nice_Tramway_Ligne_2_Carte_2009

 

C’est en juillet 2010 que la communauté urbaine Nice-Côte d'Azur, qui est le ma^tre d'oeuvre, attribue le marché de maîtrise d'oeuvre, marché estimé à 47 millions d’euros, au groupe Essia (Egis Rail, STOA), à Pierre Schall Architecte, Ingérop et (Atelier Villes & Paysages) ainsi qu’aux entreprises Razel-Bec, Eurovia,   Travaux Publics Spada de Nice et STCM.

En décembre 2010, Christian Estrosi modifie de nouveau le tracé de la ligne 2, stoppée à la place Île de Beauté, au port de Nice. En revanche, il n’a pas été décidé si le tramway allait s’arrêter en surface ou en souterrain. Christian Estrosi apporte alors une solution alternative en proposant l’arrêt en extérieur directement sur le quai Cassini. Le début des travaux est prévu pour 2013 et le coût total de la ligne est estimé à 758,7 millions d’euros ( ? ) montant de 2009.

 

944px-Nice_Tramway_Ligne_2_Carte_2009

1011px-Nice_Tramway_Ligne_2_Carte_2011

 

Des sondages géotechniques sont effectués en mai 2011 par Ginger CEBTP dans le but d’effectuer des mesures géophysiques et des diagraphies sismiques afin de déterminer le comportement dynamique des sols.

Après avoir mené pendant trois mois une enquête publique entre décembre 2011 et janvier 2012 puis la diffusion des résultats en mars, des changements apparaissent sur la ligne :

  • le quai Cassini pourrait accueillir le terminus à l’est au lieu que ce soit sur la place Île de Beauté en surface comme en souterrain ;
  • une nouvelle station au niveau de l’église Sainte-Hélène est créée, le nombre de stations passe donc de dix-neuf à vingt ;
  • un dédommagement pourrait être donné pour la perte de chiffre d’affaires des commerçants pendant toute la durée des travaux.

À la suite de cette enquête, le Préfet des Alpes-Maritimes a donné son accord pour le lancement des travaux de la ligne 2 du tramway niçois. Cependant, certains problèmes peuvent apparaître sur le tronçon souterrain du fait de la nature géologique du sous-sol ( un substrat mélangeant sable, galets et argile devenu friable par les nappes phréatiques ) et du surcoût financier engendré (?).

 

1011px-Nice_Tramway_Ligne_2_Carte_2011

1011px-Nice_Tramway_Ligne_2_Carte_2012

 

En 2013 , la ligne est découpée en deux tronçons. La première partie doit être mise en service en 2017 mais uniquement entre les stations CADAM / Aéroport Terminal 2 et Jean Médecin. La mise en service de la seconde partie entre les stations Jean Médecin et Île de Beauté, à savoir les deux stations souterraines Durandy et Garibaldi et du terminus situé sur le quai Cassini, doit être effective à partir de 2019.

Le coût des travaux est estimé à 770,7 millions d’euros (?)  dont 758,7 millions (?) défini en 2009 plus 12 millions à la suite des modifications apportées par l’enquête publique et est financé en partie par l’État (52,8 millions), le Conseil Général 06 (50 millions), le Conseil Régional de PACA (26 millions), les Fonts européens de développement régional (3 millions) et la Société Aéroportuaire (entre 10,2 et 12,6 millions ( ? ).

Le planning des travaux est défini en plusieurs étapes :

  • Juillet 2010 : sondages géotechniques ;
  • Décembre 2011 – janvier 2012 : enquête publique ;
  • Mi-2012 : travaux de diagnostics archéologiques ;
  • Mi-2013 : travaux de terrassement des stations ;
  • Mi-2014 : percement du tunnel en centre-ville ;
  • 2015 : fin des travaux de surface au niveau des stations enterrées ;
  • 2015 : début des travaux sur l’avenue de la Californie ;
  • Fin 2017 : mise en service de la ligne entre CADAM / Aéroport Terminal 2 et Jean Médecin ;
  • 2019 : mise en service de la ligne entre Jean Médecin et Île de Beauté.

À l’ouest, les travaux commencent à la mi-2013 avec des déviations de réseaux et la démolition des bâtiments du Marché d'intérêt national qui sera, à terme, transféré vers la plate-forme agroalimentaire de " La Gaude 23" dans le but de construire un   pont ferroviaire sous la ligne de Marseille-Saint-Charles/ à Vintimille au croisement du boulevard René-Cassin et de l’avenue Lindbergh. À l’est, les travaux préparatoires sur la rue Catherine-Ségurane débutent le 21 octobre 2013, initialement prévus pour début 2013, avec la reconnaissance et la déviation des réseaux et les diagnostics archéologiques pour une durée de huit mois.

P1110891

P1110893

P1110898

P1110902

P1110903

P1110904

P1110906

P1110909

P1110913

P1110914

P1110919

P1110923

LES TRAVAUX DU TRAMWAY DE LA RUE CATHERINE-SEGURANE AU BAS DE LA COLINNE DU CHÂTEAU - Photos Presse signées Gérard Diaconesco 19.04.2016 - NICE -

Le marché du tunnel urbain, long de 3,2 km avec quatre stations enterrées et estimé à 270,9 millions d’euros, est attribué par la métropole Nice Côte d'Azur, maître d’ouvrage, le 7 novembre au groupement d’entreprises Thaumasia ( Soletanche Bachy, CSM Bessac, SYSTRA, Colas Midi Méditerranée, SNAF Routes et Garelli) piloté par les travaux Publics BOUYGUES alors en concurrence deux ans plus tôt avec EIFFAGE Travaux Publics, Pizzarotti et Ghella .

Les travaux du Boulevard Victor-Hugo et ceux du Jardin Alsace-Lorraine pour le percement du futur tunnel avec ses différentes stations du Tramway T2 en sou-sol sont devenus un gigantesque chantier qui bien entendu a crée une nuisance sans commune mesure pour son environnement et fait arrêter toute activité économique du coeur de Nice pour de nombreux mois, voir d'années. ( ? )

Les Photos presse du Chantier signées Gérard Diaconesco.

P1120122

P1120130

P1120132

P1120133

P1120144

P1120141

P1120147

P1120148

P1120156

P1120157

P1120163

P1120166

P1120186

P1120191

P1120218

P1120207

P1120227

P1120230

P1120236

P1120245

 

Les travaux préparatoires (reconnaissances des réseaux et diagnostics archéologiques) au centre de Nice sur la rue de France débutent le 28 avril 2014 pour une durée de deux mois et demi.

1280px-Tramway_Nice_T2_travaux_IMG_20140625_171305

 Le Tunnelier pour le creusement du tunnel de la ligne T2 du tramway niçois 

 

2048x1536-fit_roue-coupe-descendue-puits-entree

5722677_tunnelier-nice_545x460_autocrop

1280px-Tunnelier_Agathe_MB_TCL_Oullins_Ibou

Tunnelier ayant servi pour la ligne B du métro de Lyon.

thuamasia1 C’est à partir du 10 septembre 2014 que les travaux souterrains commencent, l’objectif étant la construction d’un puits d’entrée pour le tunnelier de 9,5 m de diamètre et 70 m de longueur. C’est le même type d’outil ayant servi au métro de Lyon en 1984 pour la ligne D et en 2010 pour le prolongement de la ligne B. Les stations seront, quant à elles, faites en parois moulées.

 

Afin de réaliser cet ouvrage, les parois moulées sont excavées jusqu’à 28 m de profondeur dans lesquelles sont glissées des cages d'armature au moyen d’une grue puis remplies de béton. Le terrassement a lieu puis un premier lit de butons est fixé, la dalle de couverture est alors posée en laissant des ouvertures avec l’extérieur et en retirant les butons. Le terrassement continue sous la dalle en fixant un deuxième puis un troisième lit de butons. Une fois au fond du puits, un radier est coulé et tous les butons sont retirés. Dès lors, le tunnelier est descendu en pièce détachées et assemblé au fond du puits afin de commencer le creusement du tunnel.

En octobre 2014, le planning est rallongé d’une année. Les travaux de construction du tunnelier ne commençant pas avant 2016, la mise en service est retardée d’une année et le premier tronçon de la ligne, de l’ouest jusqu’à Jean Médecin, ne devrait donc pas être mise en circulation avant 2018 (?). Les fouilles archéologiques entreprises en même temps que les travaux ne devraient pas retarder le planning et permettre de découvrir un mur de fortification, partant de la tour du Barri Vieil plus au nord, perpendiculaire à la ligne du tramway et traversant la rue de France. Du côté des caractéristiques techniques, le tramway devrait circuler à une vitesse de 30 km/h au niveau du port, 70 km/h en souterrain et enfin 50 km/h en surface jusqu’à l’ouest de la ville. L’alimentation électrique des sections en plein air doit se faire soit via des batteries embarquées soit via une alimentation par le sol (?)   Quant aux autres sections, elles doivent être alimentées grâce à une alternative à la ligne aérinee de contact. 

Une enquête est lancée du 7 avril au 17 mai 2015 afin de déterminer les espèces d’arbres qui seront placés le long du tracé. Le résultat de l’enquête donne entre autres l’orme de Sibérie, le charme-houblon et l’aulne. 

Le 5 octobre 2015, ALSTOM TRANSPORT est choisi comme constructeur des rames. L’alimentation électrique des rames en surface se fait via une alimentation par le sol en utilisant la technologie de stockage d’énergie « Lithium Capacitor ».

Le 25 janvier 2016, le tunnelier, mis en place sur la rue Catherine-Ségurane, est baptisée du nom de « Catherine » en référence à Catherine Ségurane l'héroïne niçoise qui sauva la ville de Nice en 1543 par l'attaque des troupes turques de Barberousse.

 Le début du creusement commence à la mi-mars 2016 pour une durée de onze mois environ. Ses caractéristiques sont une moyenne d’avancement de 10 m/jour, un diamètre de creusement de 9,68 m, une profondeur moyenne de creusement de 25 m et un volume de déblais évacués par barge de 200 000 m3.

P1110930

 Barges sur le Port Lympia de Nice - Ptos Presse Gérard Diaconesco - C. COPYRIGHTS - 19.04.2016 - NICE

Présentation Générale

La ligne 2 est une ligne directe du terminus Île de Beauté jusqu'à la station Pôle multimodal de Saint-Augustin. À partir de cet arrêt, la ligne bifurque vers deux directions : soit vers le terminus du centre administratif soit vers le terminus de l’aéroport. La ligne circulera de h 30 à h 30.

 

grand_arenas_3

grand_arenas_3(1)

Elle devra suivre une fréquence horaire de quatre minutes sur le tronc commun (pouvant baisser à trois minutes) et de huit minutes sur les branches séparées (pouvant baisser à six minutes). La vitesse commerciale moyenne atteindrait 21 km/h (19 km/h en surface et 25 km/h en souterrain).

Tracé

1011px-Nice_Tramway_Ligne_2_Carte_2012


Carte géographique prévisionnelle.

La ligne permet de relier l’est et l’ouest de Nice. L’arrêt Île de Beauté, positionnée sur le quai Cassini juste à côté de la place de l’Île de Beauté, dessert le quartier du port avec l’église de Notre-Dame du Port et le port Lympia à proximité avec la possibilité de prendre le ferry en direction de la Corse.

P1110934

P1110935

P1110930

P1110932

P1110942

P1110939

P1110948

P1110954

P1110957

P1110959

P1110961

Travaux du tramway ligne 2 sur le quai cassini du port Lympia de Nice - Photos Presse signées Gérard Diaconesco - 19.04.2016 

est-ouest-original

Une fois le tramway parti, le trajet se fait en souterrain. La prochaine station Garibaldi se trouve juste en dessous de la place GARIBALDI  et est en interconnexion avec l’arrêt Garibaldi en surface de la ligne 1. Le trajet continue jusqu’à Durandy avec la place Wilson puis Jean Médecin, également en interconnexion avec l’arrêt Jean Médecin en surface de la ligne 1. Il permet de desservir le quartier de l'avenue Jean Médecin et ses diverses enseignes en surface. La station du Jardin Alsace Lorraine est la dernière station à être en souterrain et dessert le quartier Thiers.

P1110881

P1110882

P1110883

P1110885

P1110886

P1110887

P1110888

P1110890

Travaux du tramway ligne 2 pour la station de la place Garibaldi à côte de la célèbre statue de Joseph Garibali - Photos Presse signées Gérard Diaconesco - 19.04.2016 - NICE

Une fois que la ligne a rejoint le même axe que la rue de France, elle va progressivement ressortir en surface pour continuer son trajet le long de la rue de France puis tout le long de l’avenue de la Californie en desservant le quartier Gambetta à l’arrêt Grosso ( à proximité du C.U.M. ), le quartier des Baumettes aux arrêts Magnan et Lenval ( à proximité de la Fondation de l' Hôpital LENVAL, le quartier de FABRON aux arrêts FabronSainte-Hélène ( à proximité de l'église Sainte-Hélène),Vallon Barla et Ferber, et le quartier de Caucade aux arrêts Cassin / Kirchner et Cassin / Saint-AugustinPôle multimodal de Saint-Augustin dessert le quartier d’affaires de l’Arénas avec à proximité l’actuelle gare de Nice Saint-Augustin et la future gare du TGV, le Parc PHOENIX et le musée des Arts Asiatiques. Il s’agit également de l’arrêt où la ligne va bifurquer dans deux directions différentes.

D’un côté, la ligne va se diriger vers l’aéroport de Nice Côte d'Azur pour desservir Aéroport Terminal 1 puis Aéroport Terminal 2 son terminus.

D’un autre côté, la ligne va remonter le long du boulevard Paul-Montel pour desservir le quartier des Moulins, qualifié de Zone Urbaine Sensible (ZUP), aux arrêts Paul Montel et Digue des Français puis arriver à son terminus CADAM où se trouve le Centre Administratif où siège le Conseil Général des Alpes-Maritimes ainsi que le Stade Charles-Ehrmann, le Palais NIKAÏA à proximité construit par l'ancien Maire de Nice Jacques PEYRAT.

Stations

Plan prévisionnel.
Plan prévisionnel de 20 stations de la ligne 2 du tramway Ouest-Est
       StationCoordonnéesLieuCorrespondances
      x       Île de Beauté

* 43° 41' 55""

* N7° 17' 07" E

Le Port de Nice Ferries
      x       Garibaldi

* 43° 42' 06"

* N7° 16' 50"E

Le Port de Nice
Ligne 1 tramway
      x       Durandy

* 43° 42' 08"

* N7° 16' 20"E

Carabacel, Nice 
 
      x       Jean Médecin

* 43° 42' 06"

* N7° 16' 02"E

 Jean Médecin, Nice  
Ligne 1 tramway
      x       Alsace Lorraine

* 43° 41' 51"

* N7° 15' 22"E

Thiers, Nice
 
      x       Grosso

* 43° 41' 35"

* N7° 14' 59"E

Gambetta, Nice 
 
      x       Magnan

* 43° 41' 29""

* N7° 14' 42"E

Baumettes, Nice  
      x       Lenval

* 43° 41' 22"

* N7° 14' 28"E

Baumettes, Nice  
      x       Fabron

* 43° 41' 13"

* N7° 14' 14"

Fabron, Nice  
      x       Sainte-Hélène

* 43° 41' 02"

* N7° 14' 02"E

Fabron, Nice  
      x       Vallon Barla

* 43° 40' 54"

* N7° 13' 53"

Fabron, Nice   
      x       Ferber

* 43° 40' 38"

* N7° 13' 42"E

Fabron, Nice  
      x       Cassin / Kirchner

* 43° 40' 21"

* N7° 13' 27"E

Caucade, Nice  
      x       Cassin / Saint-Augustin

* 43° 40' 10"

* N7° 13' 10"E

Caucade, Nice  
      x       Pôle multimodal de Saint-Augustin

* 43° 40' 12"

* N7° 12' 53"E

Saint-Augustin, Nice
Gare SNCF
  x           Paul Montel

* 43° 40' 35"

* N7° 12' 23"E

Saint-Augustin, Nice

 
  x           Digue des Français

* 43° 40' 37"

* N7° 12' 09"E

Saint-Augustin, Nice  
  x           CADAM

* 43° 40' 34"

* N7° 11' 57"E

Sainte-Marguerite, Nice  
          x   Aéroport Terminal 1

* 43° 39' 59"

* N7° 12' 47"E

Arénas, Nice
Aéroport (terminal 1)
          x   Aéroport Terminal 2

* 43° 39' 39"

* N7° 12' 19"E

Arénas, Nice
Aéroport (terminal 2)

Aménagement

Les stations seront équipées de deux quais d’une part et d’autre de la voie, d’abribus avec sièges et de distributeurs automatiques de titres de transport. Les stations Aéroport Terminal 2 et Paul Montel seront équipées d’un seul quai central. La station Pôle multimodal de Saint-Augustin sera équipée de trois quais unilatéraux dans les trois directions du port, du centre administratif et de l’aéroport. Lors de leur construction, les quais seront longs d’environ 52 m.

L’aménagement pour les personnes à mobilité réduite est constitué de quais spécialement construits à la même hauteur que le plancher du tramway.

Exploitation

Matériel roulant

Infrastructure

Schéma détaillé du dépôt
 Schéma de la ligne
LEGENDE 
uENDEaq-
uSTRq-
uSTRq-
uvSTRq uvSTRq uvÜSTrq
uENDEeq-
  (1) Voie d’essai (300 m)
uv-STR uSPLe+l uvSTRq uvENDEeq uv-SHI2gr
  Deux voies sur fosse
uv-STR
uSPLe+l
uvSTRq uvENDEeq uvSTR
  Deux voies de levage
uSPLa+l
uSPLa+l
uv-SHI2gr
uABZrg uSTRq uENDEeq uvSTR
  Voie de peinture et de remisage pour une rame
uvENDEe-
uvSTR uvSTR uABZrg uSTRq uENDEl uvSTR
  Voie de reprofilage et de remisage pour une rame
uv-ENDEe
uvENDEe uvENDEe uSTR uvSTR
  (2) Une voie de remisage pour deux rames et cinq pour trois rames
uSTR num3l uvSTR
  (3) Station service couverte
uSHI1r uvÜWB
   
uvSTR-
uvSTRq uvSTRq uvSTRr
   
uvCONTf
   

 Étant donné qu’il n’y aura pas d’interconnexion physique avec la ligne 1 et que le dépôt deHenri Sappia est trop petit pour accueillir les rames de la ligne 1 et 2 en même temps, un nouveau dépôt sera construit à côté du terminus du centre administratif.

Le centre opérationnel du tramway est situé entre l’autoroute A8 et le Palais NIKAÏA pour une superficie totale d’environ 40 000 m2. Il est assez grand pour accueillir les rames de 44 m de la ligne 2 ainsi que des futures lignes 3 et 4 soit une soixantaine de rames environ. Il est composé d’un atelier de maintenance, un centre de remisage de 2 860 m2, un poste de commande centralisé de 130 m2 et d’un parc relais de deux cent cinquante places (250).

Tarification

La Société aéroportuaire a obtenu que la tarification appliquée sur la section de l’aéroport, à savoir entre la station Aéroport Terminal 2 et Pôle multimodal de Saint-Augustin, sera gratuite au même titre que la navette en bus gérée par l’aéroport qui navigue entre les deux terminaux.

Fréquentation

Elle est estimée à 105 000 voyageurs par jour pour arriver à terme à 140 000.

Parc relais

NomCoordonnéesNombre de placesStatut
Digue des Français
250 (estimé) Projet (2018)
Ferber
250 (estimé) Projet (2018)
Magnan
50 (estimé) Projet (2018)
Saint-Augustin

* 43° 40' 12"

* N 7° 12' 49"E

184 (dont 4 pm PM R
3 000 (estimé)
Ouvert

 

EN CONCLUSION

Cette saga sur la construction de la ligne 2 du tramway "Estrosien" aura fait couler bien d'eau sous les ponts du Paillon, avec ses multiples rebondissements, ses différents recours en Justice entrepris dès le début du projet de la Mairie d' ESTROSI par une opposition toute confondue et réunie contre les différents tracés prévus par la nouvelle majorité communale en 2008 ( passage sur la mythique Promenade des Anglais, passage en souterrain par un long tunnel de métro de 3,5 kms dans les entrailles de notre bonne ville de Nice, opposition de la part de nombreux comités de quartiers et de commerçants hostiles eux aussi à son passage soit en surface ou en souterrain ! ).

tram_ca_roule_039

 La construction de la ligne 1 du tramway "Peyratiste" avait été elle aussi en tâchée de nombreuses polémiques, d'obstructions et de procès de toutes sortes entrepris par l'opposition d'alors de la Gauche réunie, mais le maire Jacques PEYRAT (1995-2008 ) avait quant à lui bien ficelé son dossier en faisant ressortir qu'avant de faire rouler son tramway sur la ligne 1 il était indispensable de refaire toutes les canalisations en sou-sol d'eaux pluviales et d'égouts de la ville de Nice, celles-ci ayant déjà plus d'un siècle d'existance, ce qui fit prolonger les travaux jusqu'en 2007 lors de sa mise en route, le pari de maître Jacques PEYRAT était dès lors gagné mais ce qui ne l'empêchera pas d'être battu à la Mairie par Christian ESTROSI l'année suivante en 2008.

En ce qui concerne la nouvelle ligne 2 du tramway niçois dont les études et la conception des travaux remontent dèjà à 2008 dès l'arrivée aux affaires de la ville de Nice avec la nouvelle équipe municipale de Christian ESTROSI, il est certain qu'il ce sera passé près de 10 ans avant que la première rame ne roule enfin d'Ouest en Est en étant encore optimiste surtout sur la bonne fin des travaux du tunnel en souterrain ?

Quand à son coût financier final nul aujourd'hui n'est à même de pouvoir chiffrer par avance son montant définitif  (? ) au vu de toutes les contraintes techniques que vont rencontrer ses différents concepteurs et entrepreneurs d'ici la fin des travaux, espérons que cela ne devienne pas "le tonneau des Danaïdes" que l'on remplit sans fin pour les niçois ?

Gérard Diaconesco

Inauguration en 2007 de la ligne T1 du Tramway niçois de la mandature Jacques Peyrat :

http://diaconescotv.canalblog.com/archives/2015/09/01/32566850.html

 

106134898

Photo Presse signée Gérard Diaconesco - C. COPYRIGHTS ALL RIGHTS - NICE - 2007 -

Posté par DIACONESCO_TV à 07:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


24 avril 2016

IL ETAIT UNE FOIS LA LEGION ETRANGERE AVEC MAÎTRE JACQUES PEYRAT QUI A DEFILE DANS LES RUES DE NICE LE 23.04.2016 POUR CAMERONE

JOURNÉE DU SOUVENIR DE LA BATAILLE DE CAMERONE AU MEXIQUE DE LA LÉGION ÉTRANGÈRE AVEC SON PRESIDENT DE NICE MAÎTRE JACQUES PEYRAT ANCIEN SÉNATEUR MAIRE DE LA VILLE DE NICE (1995-2008) QUI PRESIDERA CETTE CÉRÉMONIE.

103955612

Ce samedi 23 avril 2016 a eu lieu à Nice la journée de commémoration de "Camerone" des troupes de la Légion Étrangère qui depuis sa création en 1831 par le Roi des Français Louis-Philippe autorisait  de prendre dans ses rangs des corps militaires composés d'indigènes et d'étrangers hors du territoire continental.

Ce corps d'élite de l'armée française a été durant toute cette longue époque historique de notre pays sur tous les fronts de guerre en donnant  le plus de nos soldats morts tombés au champ d'honneur pour que vive la FRANCE.

Maître Jacques Peyrat ancien officier parachutiste de ce corps d'élite qui en son temps participa à la guerre d'Indochine et celle d'Algérie en est depuis un an le nouveau Président de l'Amicale de la Légion Étrangère de la section de Nice.

Ce samedi 23 avril 2016 a débuté une messe du souvenir pour tous les anciens militaires de la Légion Étrangère qui donnèrent en leur temps leur vie pour la FRANCE.

Cette messe a débuté dès 9h 30 à l'église notre Dame du Port sur la place de l'île de beauté.

La messe finie, les participants et anciens militaires ont accompagné les autorités Civiles et Militaires jusqu'au Monument aux morts de la ville de Nice pour un dépôt de gerbe en souvenir de tous nos soldats morts au champ d'honneur.

Cérémonie finie, un grand concert musical a été donné autour du kiosque à musique sur la Promenade des Anglais par l'orchestre de l'Amicale de la Légion Étrangère, avec en avant première, un défilé militaire de soldats légionnaires sur la Promenade des Anglais qui était parti du Monument aux morts pour arriver au kiosque à musique du Jardin Albert 1er.   

Dès 15h 30 Maître Jacques Peyrat a donné au C.U.M. sur la Promenade des Anglais une conférence de près de deux heures retraçant toute l'histoire de la présence française durant la période coloniale et d'Outre-mer de la France.

Gérard Diaconesco

Membre de l' U.N.C. Nice 06

 

Photos Presse reportage excusif et couverture TV de Agency Press Internatioal DIACONESCO.TV - C. Copyrights and all rights - 23.04.2016 - Nice -

 

P1120251

P1120253

P1120255

P1120256

P1120258

P1120259

P1120261

P1120263

P1120265

P1120268

P1120269

P1120271

P1120272

P1120276

P1120281

P1120285

P1120292

P1120294

P1120297

P1120299

P1120300

P1120302

P1120310

P1120312

P1120313

P1120315

P1120319

P1120320

P1120327

P1120328

P1120331

P1120332

P1120336

P1120337

P1120340

P1120342

P1120345

P1120347

P1120351

P1120352

P1120353

P1120354

P1120355

P1120365

P1120369

P1120370

P1120376

P1120378

P1120382

P1120384

P1120387

P1120391

P1120393

P1120397

P1120398

P1120400

P1120402

P1120403

P1120408

P1120410

P1120411

P1120414

P1120416

P1120425

P1120432

P1120434

P1120435

P1120439

P1120442

P1120447

P1120452

P1120453

P1120454

P1120456

P1120457

P1120461

P1120465

P1120466

P1120469

P1120472

P1120475

P1120477

P1120480

P1120485

P1120487

P1120489

P1120492

P1120495

P1120496

P1120500

P1120502

P1120508

P1120509

P1120510

P1120517

P1120521

P1120530

P1120532

P1120533

P1120534

P1120535

P1120538

P1120539

P1120540

P1120542

P1120546

P1120552

P1120554

P1120557

P1120561

P1120564

P1120571

P1120576

P1120590

P1120591

P1120592

P1120593

P1120594

Fin du reportage de 118 photos sélectionnées et réalisées en exclusivité par Gérard Diaconesco Photographe officiel de l' U.N.C. NICE 06.

Pour agrandir chaque photo il faut cliquer dessus.

Nice23avril16-Mat

 

LES VIDEO DE LA JOURNEE DU 23 AVRIL 2016 AVEC LA LEGION ETRANGERE A NICE DU REALISATEUR TV Gérard Diaconesco

Première partie de :

Il était une fois la Légion étrangère à Nice pour la commémoration de Camerone

Il était une fois la Légion étrangère à Nice 2 ème partie

 

JACQUES PEYRAT ET LA LEGION ETRANGERE

2009_10_18_legion_etrangere_pionniers

defile_legion

CZaZN6nU8AEamcW

20$1$parachutistes

 

 http://diaconescotv.canalblog.com/archives/2013/04/17/26945812.html

LA BATAILLE DE CAMERONE AU MEXIQUE EN AVRIL 1863

images

imgres

 

 http://diaconescotv.canalblog.com/archives/2013/04/17/26945812.html

LA CHUTE DE "DIEN BIEN PHU" GUERRE D'INDOCHINE 

dien bien fu 4

dien bien fu giap

DIEN BIEN PHU 2

dien bien phu 5

dien bien phu 7

dien bien phu dongvietminh

Dien_Bien_Phu002

dienbienphu 6

DienBienPhu-vietminh

 

http://diaconescotv.canalblog.com/archives/2012/05/08/21074443.html

23 avril 2016

JEANNE ... REVIENS ! ... par José CASTANO Historien-écrivain

JEANNE ... REVIENS ! ...

LA FRANCE EST EN DANGER

110231822_o

       

 « Grand-pitié ! Jamais personne ne secourut la France si à propos et si heureusement que cette Pucelle, et jamais mémoire de femme ne fut si déchirée. » (Etienne Pasquier)

 Il y a cinq siècles, la France était dans le même piteux état qu’aujourd’hui. Une jeune femme de 18 ans, choisie par la destinée, se porta à son secours. Quand elle intervint en 1429, la situation était des plus critiques… La guerre civile ravageait le pays et les Français étaient divisés en deux camps : Les Bourguignons et les Armagnacs. Son nom : Jeanne d’Arc. Sa devise : « Dieu premier servi ».

Née le 6 janvier 1412 à Domrémy, en Lorraine, très pieuse, elle grandit en pleine tourmente de la guerre de Cent Ans. A treize ans, elle déclare avoir entendu des voix célestes qui lui auraient donné l’ordre de ramener le Dauphin sur le trône et de libérer la France de la présence anglaise. Elle résiste pendant quatre ans avant de répondre à cet appel. Obéissant à ces voix, elle part à Vaucouleurs pour rencontrer le capitaine Robert de Baudricourt et le convaincre de l’aider à obtenir une audience auprès du Dauphin.

A Chinon, Jeanne rencontre le futur Charles VII et lui fait part des voix qu’elle a entendues. Méfiant, Charles lui fait subir des interrogatoires menés par les autorités religieuses à Poitiers, qui vérifient entre autres sa virginité. Elle leur fait quatre prédictions : Les Anglais lèveront le siège d'Orléans, le roi sera sacré à Reims, Paris rentrera dans le domaine royal de Charles et le duc d'Orléans reviendra de sa captivité en Angleterre.

            Ebranlé par tant de convictions, Charles accepte alors de lui confier une armée pour libérer Orléans des mains des Anglais.

           Jeanne que l’on surnomme désormais « la Pucelle » part pour Orléans vêtue d’une armure et d’une épée. Elle envoie une missive aux Anglais pour les prévenir de sa venue et leur demander de quitter la ville. Les Anglais refusent. Ils la déclarent sorcière.

Le 7 mai 1429, avant l’attaque de la bastide des Tournelles, elle harangue son armée en ces termes : « Entrez hardiment parmi les Anglais ! ». Transcendés par tant de courage, les soldats français bousculent les lignes ennemies infligeant aux Anglais leur première défaite. Orléans libérée, Jeanne remonte vers Reims, délivrant chacune des villes sur son passage.

Le 17 juillet 1429, Charles est couronné roi de France dans la cathédrale de Reims et prend le nom de Charles VII. Jeanne d’Arc a rempli sa mission : Donner à la France un roi légitime et inverser le cours de la guerre de Cent ans.

Missionnée par le nouveau roi afin de libérer Paris, Jeanne est faite prisonnière à Compiègne le 23 mai 1430 par les Bourguignons. Le 21 novembre, elle est vendue aux Anglais par Jean de Luxembourg, comte de Ligny, pour la somme de dix mille livres et emmenée à Rouen, siège du gouvernement anglais de la France, pour être jugée par un tribunal religieux français.

Ouvert le 9 janvier 1431, son procès en hérésie conduit par le servile Pierre Cauchon, évêque de Beauvais au service du roi d’Angleterre, révèlera des juges félons vendus à l’étranger qui campe sur le sol de France : « L’évangile selon Pilate » selon l’expression de Péguy…

Ce procès durera deux mois et sera entaché de nombreuses irrégularités… deux mois durant lesquels Jeanne sera entravée la nuit par une barre de bois, chaînes aux pieds, gardée à vue jour et nuit par des soldats ennemis. Cauchon, acharné à perdre Jeanne, aura à cœur de falsifier les textes et multiplier les malversations. A l’une de ses questions : « Pourquoi votre étendard fut-il plus porté en l'église de Reims, au sacre, que les étendards des autres capitaines? », Jeanne répondra sans ambages : « Il avait été à la peine, c'était bien raison qu'il fût à l'honneur ! »… Et quand ses juges lui demanderont si Dieu haïssait les Anglais, elle prophétisera de la sorte : « De l'amour ou de la haine que Dieu a pour les Anglais, je n'en sais rien, mais je sais bien qu'ils seront tous boutés hors de France, excepté ceux qui y périront »…

Ainsi, le bon sens, l'ironie et la grandeur d'âme d'une illettrée de dix-neuf ans laisseront pantois ses savants accusateurs à qui elle répliquera courageusement : « Le dicton des petits enfants  est : On pend quelquefois des gens pour avoir dit la vérité ! ». Sommée de renoncer à ses « erreurs », elle aura cette simple réponse : « Je suis bonne chrétienne, bien baptisée, et je mourrai bonne chrétienne ».

Quand elle comprend qu’elle n’échappera pas au bûcher, Jeanne aura des accents bouleversants : « Hélas ! Me traite-t-on ainsi horriblement et cruellement, qu’il faille que mon corps net et entier, qui ne fut jamais corrompu, soit aujourd’hui consumé et brûlé en cendres ! »

Abandonnée de tous, Jeanne sera brûlée vive le 30 mai 1431 à Rouen, sur la place du Vieux-Marché.… sans que Charles VII n’intervienne pour la sauver. Ses dernières paroles iront à l’évêque Cauchon : « Évêque, je meurs par vous ! » et, sur le bûcher de feu, elle libéra son ultime cri d’amour : « Jésus ! »

Dans « Les tapisseries », Charles Péguy écrira : « Elle n’avait passé ses humbles dix-neuf ans que de quatre ou cinq mois et sa cendre charnelle fut dispersée aux vents »…

14978612-au-puy-du-fou-philippe-de-villiers-travestit-jeanne-d-arc

Jeanne d’Arc ne connaissait d’adversaire que les ennemis de la France et n’avait de cesse de s’inquiéter de « la grande pitié du Royaume de France ». Ce qui lui importait, c’était que l’étendard national flottât haut et fièrement dans un ciel libre, que le pouvoir suprême fût entre des mains dignes, celles d’un homme sans autre parti que celui de la patrie et jugeant de toutes choses en raison du seul intérêt du pays.

Dans ce monde où Isabeau de Bavière avait signé à Troyes la mort de la France, dans ce monde où le dauphin doutait d'être dauphin, la France d'être la France, l'armée d'être une armée, elle refit l'armée, le roi, la France...

« En tenant compte des circonstances de ses origines, de sa jeunesse, de son sexe, de l'analphabétisme et de la pauvreté de son environnement, des conditions hostiles dans lesquelles elle dut exercer ses fabuleux talents et remporter ses victoires, tant sur le champ de bataille que dans le prétoire face à ces juges iniques qui l'ont condamnée à mort, Jeanne d'Arc demeure, aisément, de très loin, la personnalité la plus extraordinaire jamais produite par la race humaine » a écrit Mark Twain, écrivain américain.

Aujourd’hui, on sait bien ce qui se passerait si, par extraordinaire miracle -que nous ne méritons pas- Jeanne était de retour, les laquais de télévision et les scribouillards la taxeraient de « racisme », du moment qu’elle voudrait libérer la France. On tendrait à sa sincérité tous les pièges possibles. Au lieu de l’aider et admirer, on ne s’occuperait qu’à la faire trébucher, à la déconsidérer, à l’écœurer. Hélas ! On y parviendrait sans doute, car quel cœur propre peut survivre aux ignominies de la « politicaille » ?

Dans ce royaume de France désormais méconnaissable soumis à la  « pensée unique » cette machine du mensonge, livré au terrorisme, à l’intégrisme religieux, décérébré, sans mémoire, gangrené par les syndicats, les associations adeptes de la tartufferie des droits de l’homme et de l’antiracisme, miné par l’insécurité, les émeutes, les grèves et le chômage, résigné à la stagnation, au recul, à la déchéance et à la fin, quand en entendrons-nous un qui nous propose, comme Jeanne d’Arc, l’ardeur, l’action, l’honneur, l’élan, le sacrifice, la gloire, la patrie ? Mais non, il n’est question que de combinaisons, de petites alliances qui permettent de prendre les petites places et, par-dessus tout, de réchauffer sans cesse, pour en tirer son profit et y gagner sa croûte, l’opposition et presque la haine, entre Français.

Et pendant ce temps, la France crédule et soumise est en danger… La France inexorablement se meurt. Et ce quatrain prémonitoire extrait de « La demoiselle d’Orléans », merveilleusement interprétée par Mireille Mathieu à la mémoire de Jeanne d’Arc est là pour nous le rappeler :

« Avant la fin du millénaire

   Si ne s’élève aucune voix

   C’est dans une langue étrangère

   Que seront rédigées vos lois »

 

José CASTANO

e-mail : joseph.castano0508@orange.fr

 

9230767-14730774

 

 

Posté par DIACONESCO_TV à 08:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

22 avril 2016

NON A L'ENTREE DE LA TURQUIE EN EUROPE NON A L'ENTREE DE LA TURQUIE EN EUROPE !

UNION EUROPEENNE – TURQUIE : LA REVOLTE DES PEUPLES EUROPEENS, SEULE VOIE DE SALUT POUR L’EUROPE ?

000-general-antoine-martinez

 

Editorial du général Antoine Martinez

 


Share Button

Combien de temps encore les citoyens européens vont-ils supporter, non seulement l’aveuglement et l’irresponsabilité des dirigeants de l’Union européenne dans la gestion de la crise migratoire, et notamment leur incapacité à protéger les frontières extérieures qui nous conduit à des lendemains douloureux, mais également leur arrogance et leur mépris à l’égard des peuples européens dont l’avis ne compte pas s’agissant de l’adhésion future de la Turquie à l’UE ?

 

turquie-europeenne

 

 

L’éditorial du 07 décembre dernier  » Chronique d’un désastre annoncé « , publié après la signature, le 29 novembre 2015, d’un marché de dupes entre le Président du Conseil européen et le Premier ministre turc relançant les négociations d’adhésion de la Turquie à l’Union européenne, tentait de montrer que ce pays ne peut pas être admis au sein de l’Union européenne pour des raisons évidentes découlant de sa géographie, de son histoire et de sa culture. Il y était démontré, en outre, que devant les dangers que fait peser l’invasion migratoire en cours sur la sécurité et sur l’identité des peuples européens, la Turquie ne peut pas être considérée comme un partenaire ou un allié dans la gestion de cette crise majeure en raison de son attitude plus qu’ambiguë à l’égard de l’État islamique et de son rôle non seulement passif mais actif sur les flux migratoires en Mer Égée et sur la route des Balkans.

Rappelons l’essentiel de l’argumentation présentée dans l’éditorial du 07 décembre dernier.

dites-non-à-la-turquie

La Turquie ne doit pas être admise au sein de l’UE, même si sa candidature a pu être acceptée de façon irresponsable lors du Conseil européen d’Helsinki, le 11 décembre 1999, et des négociations engagées depuis. Il s’agit d’une question de bon sens qui en fait une question de principe. En effet, la première des conditions à remplir pour un pays candidat est d’être un pays européen. Or, géographiquement la Turquie s’étend sur ce que, depuis l’Antiquité, les géographes ont dénommé “ l’Asie Mineure ”. Le nier c’est refuser d’accepter la réalité et s’exposer à des erreurs de jugement qui peuvent conduire à des fautes politiques dont les conséquences ne sont pas mesurables immédiatement. La géographie disqualifie donc la Turquie comme futur membre de l’UE qui aurait, de fait, une frontière commune avec la Syrie, l’Irak, l’Iran. C’est simplement insensé. Elle discrédite également ceux qui ont accepté sa candidature et qui continuent de la soutenir.

constantinople_1453_conquete_turque_wikipedia_dmz (8)

e__internet_intranet_sfs_CLIO_PHOTOLISTEPHOTOLISTE_20090625123952_turq_600_

ob_09ebcb_miniature-affrontement-musulmans-paien

Empire-ottoman

prise-constantinople-

 

Par ailleurs, sur le plan historique, les relations entre l’Europe et la Turquie au fil des siècles ont été plus que complexes et difficiles. La bataille de Lépante (1571), le siège de Vienne (1683), le refoulement des Turcs des Balkans aux XVIIIème et XIXème siècles sont bien la marque d’un antagonisme profond dans la relation Europe-Turquie. Cet antagonisme a d’ailleurs posé depuis longtemps à l’Europe la question de son identité et a été un élément important dans l’émergence d’une conscience européenne. Enfin, culturellement la Turquie appartient à une civilisation différente par ses valeurs de celle de l’Europe chrétienne issue de l’Antiquité gréco-romaine. Là aussi la géographie y a laissé son empreinte car tout sépare un espace, européen, façonné par l’héritage judéo-chrétien qui a su dissocier le spirituel du temporel d’un autre espace, moyen-oriental, modelé par l’islam. Il faut donc accepter l’évidence: ni géographiquement, ni historiquement, ni culturellement la Turquie n’est un pays européen.

 

ladhesion-de-la-turquie-lue-debloquee-mais-pas-sans-conditions

 

Ensuite, dans la crise actuelle des flux migratoires massifs qui submergent depuis plus d’un an l’Europe après avoir provoqué l’éclatement de Schengen et mis en évidence l’incompétence et la passivité criminelles des dirigeants de l’Union européenne, la Turquie ne peut pas être considérée comme un partenaire pour résoudre un problème majeur qui résulte précisément d’une action délibérée et mûrement réfléchie de sa part. Il faut bien comprendre que la Turquie – pays allié militaire au sein de l’OTAN, pays laïc depuis près d’un siècle par la volonté d’un homme, Atatürk, imprégné des principes de 1789, nourri par les auteurs des Lumières et par Napoléon, qui imposa par la force «  l’européanisation «  de son pays – n’a plus rien de commun avec celle de M. Erdogan et des islamistes au pouvoir aujourd’hui qui rêvent de la renaissance de l’empire ottoman et du Califat.

le-president-turc-tayyip-erdogan-lors-d-une-conference-de-presse-a-ankara-le-9-septembre-2015_5414695

Il faut rappeler que dès le début des révolutions survenues dans le monde arabo-musulman avec le «  printemps arabe «  la Turquie, ainsi que l’Arabie saoudite et le Qatar ont soutenu activement les djihadistes notamment d’Al-Nosra, Ahrar-al-Sham, Ghouraba-al-Sham et Fatah-al-Islam avec pour objectif le renversement du régime laïc du président Bachar el Assad contribuant, de ce fait, au développement de la guerre civile sur le territoire de la Syrie. La Turquie est donc responsable, pour partie, comme tous ceux qui soutiennent les djihadistes, des 250 000 morts attribués au seul président syrien ainsi que de l’exode du peuple syrien vers le Liban, la Jordanie et la Turquie, et depuis plusieurs mois vers l’Europe.

On peut même affirmer que l’invasion migratoire que subit l’Europe depuis plusieurs mois a été favorisée par la Turquie.

Enfin, la Turquie n’est pas un allié dans la lutte contre l’État islamique. En effet, elle s’est engagée, avec d’autres, depuis l’émergence du «  printemps arabe « , dans un combat visant à faire tomber le régime syrien, régime laïc ce qui est insupportable pour des musulmans, notamment d’obédience sunnite. Alors, les dirigeants turcs participent non seulement indirectement mais directement au soutien des différentes factions islamistes et djihadistes et de l’État islamique. La situation géographique de la Turquie en a fait un passage géostratégique exploité par ses dirigeants pour le transfert des djihadistes venus des pays d’Europe et d’Asie.

Par ailleurs, des livraisons et des ventes d’armes ont lieu ainsi que des soins sanitaires prodigués aux djihadistes blessés dans des hôpitaux en échange de pétrole. D’ailleurs, des journalistes turcs d’opposition ont été récemment inculpés pour avoir dévoilé et publié des articles sur ces livraisons d’armes par les services secrets turcs.

6884012-10522895

En outre, des membres des forces spéciales turques sont engagés dans la partie nord de la Syrie en soutien de factions djihadistes turkmènes. La Turquie fait croire qu’elle participe à la lutte contre l’État islamique alors que dans cette guerre ses seuls objectifs sont le renversement du régime syrien actuel et l’affaiblissement, voire la neutralisation des milices kurdes qui se battent contre les djihadistes et qui sont considérées comme un danger sur le plan politique pour l’État turc.

4467452_3_4686_des-peshmergas-dans-la-region-de-sinjar-au_fd13fa6823a246eba14579411bb310a4

Il a paru utile d’adresser cet éditorial du 07 décembre au Président de la Commission européenne, M. JUNCKER, accompagné d’un message lui faisant part de l’incompréhension, pour un citoyen européen ayant servi sous l’uniforme et soucieux des intérêts de l’Europe, du manque de lucidité et de clairvoyance des dirigeants de l’Union européenne qui mènent l’Europe au désastre et rappelant que les peuples des pays membres ont pourtant leur mot à dire sur leur avenir.

n-TURQUIE-EUROPE-large570

Envoyé le 30 décembre 2015, ce courrier recevait une réponse le 29 janvier dernier.
Un extrait de cette correspondance mérite d’être présenté ci-après car elle révèle, s’il en était besoin, le décalage énorme qui existe entre les inquiétudes des citoyens qui souhaitent être consultés sur des sujets concernant leur avenir et les objectifs poursuivis par les dirigeants européens sourds, aveugles et qui, manifestement, vivent dans un autre monde.

 » … Je vous remercie pour votre courriel du 30 décembre 2015 adressé au Président de la Commission européenne, dans lequel vous partagez vos idées sur les relations entre l’Europe et la Turquie. M. Juncker m’a demandé de vous répondre.

Nous vous sommes reconnaissants de l’information fournie par votre correspondance et nous prenons note de vos préoccupations. J’aimerais aussi attirer votre attention sur notre dernière « stratégie d’élargissement de l’UE et ses considérations sur la Turquie.

Le rapport souligne que « la politique d’élargissement de l’UE est un investissement dans la paix, la sécurité et la stabilité en Europe » qui « offre aux pays aspirant à l’adhésion une possibilité réelle à la fois de réaliser des progrès considérables dans leur marche vers l’UE au cours de la période à venir et de tirer parti des avantages d’une intégration plus étroite avant même d’adhérer à l’UE ». Par la suite le rapport souligne que « les derniers élargissements aux pays d’Europe centrale et orientale ont apporté de nombreuses opportunités » et dans cet esprit nous continuons à travailler sur la continuation de ce projet porteur avec « les pays des Balkans occidentaux et la Turquie »… « 

Chacun le constatera : la stratégie des dirigeants de l’Union européenne refuse de tenir compte d’un critère pourtant essentiel, à savoir la géographie. L’Europe et l’Asie mineure, c’est donc pour eux la même chose. Que l’Union européenne ait, si la Turquie y est admise, une frontière avec la Syrie, l’Irak et l’Iran ne dérange pas ces dirigeants. Après tout, on pourrait même dans quelques années proposer à ces pays  de rejoindre à leur tour l’Union européenne puisque la stratégie adoptée par cette dernière repose sur un besoin d’investir dans la paix et chacun sait qu’il y a urgence en matière de paix dans cette région du monde.
Ce n’est pas sérieux. On prend les citoyens européens pour des imbéciles.

Les dirigeants de l’Union européenne considèrent, en outre, que les citoyens n’ont pas à s’exprimer, et surtout qu’ils ne doivent pas s’exprimer, car ils pourraient désapprouver leur stratégie, même si elle est contraire aux intérêts des peuples européens. D’ailleurs, les dernières lignes de cet extrait de correspondance confirment bien l’obstination, l’entêtement des dirigeants de l’Union européenne dans leur projet d’accueillir la Turquie au sein de l’Europe : «  …et dans cet esprit, nous continuons à travailler sur la continuation de ce projet porteur avec …la Turquie «  ! Les arguments de l’éditorial contre l’adhésion de la Turquie à l’Union européenne qui mériteraient d’être analysés sont ainsi ignorés et balayés par une simple affirmation : la Turquie doit devenir membre de l’Union européenne. Circulez, il n’y a rien à voir !

Alors, face à l’absence de vision, face à l’incapacité à définir un projet politique mobilisateur et à protéger les citoyens européens, face au refus de l’évidence de la part des dirigeants de cette Union européenne à la dérive et au silence de nos propres gouvernants, il revient à présent aux peuples européens, et donc au peuple français, de se réveiller et de se manifester. Il faut être lucide car deux possibilités – pas trois – se  présentent dorénavant aux peuples européens : la résignation, c’est à dire la soumission au diktat de ces technocrates qui conduisent les nations européennes à leur perte, ou la révolte.
Cette dernière semble devoir être la seule voie pour le salut de l’Europe.
                       

Le 20 avril 2016

Général (2s) Antoine MARTINEZ

000 Général Martinez 000 general-antoine-martinez

 

dites-non-à-la-turquiedites-non-à-la-turquiedites-non-à-la-turquie

Posté par DIACONESCO_TV à 14:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

21 avril 2016

FACE A LA MONTE EN PUISSANCE DU TERRORISME ISLAMIQUE NOUS DEVONS NOUS BATTRE ET RESISTER !

2016 : POURQUOI RÉSISTER ?

110196020_o

Editorial de Luc Sommeyre)


Share Button

 



OPÉRATION RÉMORA sera développée sur Radio Courtoisie [1] le vendredi 27 mai de 12:00 à 13:30 – rediffusions à 16:00 et à minuit le même jour. Podcast téléchargeable sur le site de Radio Courtoisie la semaine suivante.



Aujourd’hui

L’Algérie est au bord de l’effondrement économique. Les jours du gouvernement du Président Bouteflika – lui-même fort malade, comme l’a fort élégamment” montré Manuel Valls sur son compte Twitter – sont comptés. Sa chute imminente est prévisible avant la fin de l’été. Contrairement aux déclarations tactiquement optimistes de l’actuel gouvernement américain [2] (pyromane-pompier du bassin méditerranéen) la situation en Tunisie n’est pas stabilisée. Les avancées de l’État Islamique en Libye où la situation est catastrophique, ont débordé la frontière. En Algérie, les cellules dormantes du FIS [3] ont été réveillées par la nébuleuse islamo-terroriste (Daesch, AQMI, Boko Haram, etc.) dirigée par Riyad, l’allié indéfectible des Américains depuis le Pacte du Quincy (voir LA RÉSISTANCE EN 2016 – les acteurs en présence). Au Maroc, la situation économique va fortement ralentir en 2016 ce qui renforcera les positions des islamistes, de plus en plus virulents et organisés. Même les USA commencent à reconsidérer leurs positions marocaines.

LE MAGHREB TOUT ENTIER EST AU BORD DE L’EXPLOSION.

Conséquence immédiate ? – Un afflux phénoménal de nouveaux « réfugiés » que l’on pourra compter par plusieurs de dizaines de milliers chaque mois voire chaque semaine pour les premiers temps, débarquera en France. Le Camp des Saints où Jean Raspail tançait déjà les prélats vendus à l’ennemi [4], sera le décor de notre quotidien.

Islam

L’État Islamique nous a déjà averti de l’envoi de « 500.000 combattants d’Allah » qui débarqueront principalement sur les côtes d’Italie et de France. N’ayez crainte : ils seront tous accueillis par nos actuels gouvernements et toute la classe bobo-décadente comme des « réfugiés pauvres-et-dans-la-détresse » [5] sans distinction aucune. Ce prochain tsunami migratoire sera bien plus important encore que tout ce que nous avons subi ces derniers temps « en provenance de Syrie ». Voir : L’INVASION PROGRAMMÉE du Général Martinez et INVASION EN COURS : LA STRATÉGIE ISLAMISTE de Maurice D.

img55de3671afa30

La chute prochaine du gouvernement algérien sera l’élément déclenchant de troubles graves et coordonnés d’une rare violence programmés par Riyad à l’échelon de l’Europe sous l’œil attendri et hypocrito-compatissant de Washington. En d’autre temps, on appelait ça une « guerre civile ». Mais le Système qui a choisi d’exterminer nos Peuples par asphyxie lente, expert ès-déformation sémantique, trouvera sûrement une appellation moins alarmante. Toujours est-il que le résultat sera le même.


Les fantasmes

Des Patriotes sincères, outragés depuis longtemps par les crimes abominables de plus en plus nombreux commis par les islamo-terroristes et leurs alliés ethno-déracinés, parlent de « prendre les armes » ou bien de « prendre le maquis » pour tenter de faire face à cette guerre civile désormais prévisible. Si le réflexe est honorable, la démarche n’en n’est pas moins utopique. Prendre le maquis en 1941 était un jeu d’enfant par rapport aux conditions environnementales de 2016.

L’évolution technologique dans les domaines de l’écoute téléphonique, de la surveillance Internet, de la géolocalisation, de la reconnaissance faciale et vocale et de bien d’autres encore – sans compter les taupes infiltrées – auraient tôt fait de jeter bas toute tentative de Résistance classique. Rangez donc vos vieilles pétoires et même les fusils d’assaut les plus sophistiqués que chevauchent les chimères de certains. Vous allez vous faire mal ! Dans tous les cas de figure, ceux qui voudraient jouer les Superman seraient identifiés à la vitesse de l’éclair et neutralisés par les forces du Système en moins de temps qu’il ne faut pour l’écrire. Ils subiraient au mieux le désagrément des geôles de notre chère ripoublique (ce qui est grave pour eux) mais surtout feraient défaut à la Résistance Moderne (ce qui est grave pour nous).

D’où le slogan de l’Opération Rémora lancé sous forme de boutade : « Il vaut mieux passer pour un con que pour une cible ».


Que faire ?

1ère option : pour sauver sa peau, fuir à l’étranger

Cette conclusion n’est pas sotte. Mais tous les lâches n’ont pas les moyens de fuir. Pour tempérer mon dépit, j’admets que certains d’entre nous agiront hors nos frontières plus efficacement que s’ils demeuraient emmurés dans la citadelle France.

  • Dans les années 1790, de nombreux nobles qui n’étaient pas pour autant des affameurs du Peuple comme le braillaient Danton et Robespierre avant que leurs propres troupes ne leurs coupassent le cou, ont choisi de s’abriter avec les leurs hors de nos frontières pour combattre les effets pervers de la Terreur.
  • En 1940, de nombreux Français ont rallié les côtes anglaises pour former les Forces Françaises Libres.

Bref, la tactique de la « prise de recul » est une option. Mais d’évidence, celle-ci n’est pas souhaitable pour tous non plus qu’à la portée de la multitude.

2nde option : pour sauver sa peau, résister

Le Français d’origine gauloise est individualiste voire égoïste. C’est une des constantes de nos Peuples qui, tous ensemble, forment la France moderne.

Aujourd’hui anesthésié au goutte-à-goutte de la bienpensance télévisée par le Propagandastaffel [6] du Système, tant qu’on ne touche pas au RSA, à la Sécurité Sociale, aux allocations familiales, à la Française des Jeux et au réservoir de sa voiture pour aller en week-end, le Français, amorphe, ne bougera pas.

Mais la mémoire d’un Peuple est un palimpseste [7]. Si ses qualités intrinsèques se sont largement estompées, elles n’ont pas disparu pour autant. Vu l’évolution de la situation économico-financière et l’inévitable prochaine explosion de la bulle monétaire, les restrictions drastiques qui s’en suivront vont mettre à mal le RSA, la Sécurité Sociale, les allocations familiales, la Française des Jeux et le réservoir de la voiture. Et là, réapparaîtra l’âme originelle de notre Peuple, dépouillée de ces épluchures de la modernité. Conscient de cette vraisemblance, le Système joue contre la montre et tente de mettre le Français hors d’état de [lui] nuire avant qu’il sorte de la « salle de réveil ».

Aujourd’hui, le Français résiste à l’envie de résister.

Demain, il résistera tout court.

De gré ou de force. Et pourquoi n’aura-t-il pas le choix ? − Parce que l’ennemi ne le lui laissera pas. Jetez donc un coup d’œil à l’image qui, plus haut, illustre cet article. Et ne pensez pas une seconde qu’il s’agisse d’un montage.


Ou plutôt si, il a le choix. Je suis trop rapide en raisonnement. Deux autres voies sont ouvertes :

  1. Vous pouvez vous convertir. C’est simple et rapide. Il faut et il suffit de prononcer (devant un imam et deux témoins musulmans de préférence) la phrase suivante : « أشهد أن لا إله إلا الله وأشهد أن محمد رسول الله ». N’oubliez pas de lire de droite à gauche. Ah… vous ne lisez ni ne parlez Arabe ? Pas grave. Apprenez simplement le prononcé phonétique, ça fera l’affaire : « Achhadou an lâ ilâha illallâhou wa achhadou anna mouhammadan rasoûloullâh ». Vous voulez la traduction ? − Vous êtes exigeant ! Bon… en tant que futur-nouveau converti, je vous la donne quand même : « J’atteste qu’il n’y a pas de divinité excepté Dieu, et j’atteste que Mahomet est le Messager de Dieu. » Ça n’est quand même pas bien compliqué ! Faites donc un petit effort… En islam, on ne vous demande pas de comprendre, mais de vous soumettre. C’est simple, non ? N’oubliez pas qu’الإسلام (islam) veut simplement dire « soumission ».
  2. La circoncision pour les hommes ou l’excision pour les femmes n’est qu’une formalité sans importance : on vous fera ça en quelques minutes. Même sous anesthésie puisque vous vous montrez coopératif ! Après, la vie est belle. Vous aurez simplement à renier vos origines, à cracher sur l’ignoble histoire de France, ses arts et sa littérature décadente que vous méprisez désormais bien sincèrement, à revêtir une djellaba informe en vous couvrant la tête d’une serpillère, à détruire vos photos de famille et vos disques, cd-roms et autres supports d’une musique infâme désagréable aux oreilles d’Allah et reposer votre âme dans la fraîche quiétude de la mosquée la plus proche cinq fois par jour avec en prime un petit verre peinturluré de thé à la menthe. Que demandez-vous de plus ? N’oubliez pas quand même de payer la زَكَاة (zakât) au calife du coin. That’s it!
  3. Les plus combattifs pourront aussi survivre dans une société complètement islamisée en prenant le statut de ذمّي (dhimmi). Là, c’est un peu moins confortable mais on n’a rien sans rien. Vous n’aurez pas à vous convertir pour autant que vous vous déclariez officiellement chrétien ou juif : les gens du Livre ou اهل الكتاب (ahl al-kitâb). Bon, d’accord, ça commande de serrer un peu les fesses, mais en faisant bien attention à ne pas offenser les Barbus, c’est jouable. Le dhimmi est un citoyen de seconde zone toléré par les islamistes. En gros, un soumis aux soumis. Brillante position ! Il ne paye pas la zakât au calife local mais le جزية (djizîa), impôt moins noble mais un peu plus lourd. Pas grave. Là, vous pourrez encore subsister. Avec l’aide d’Allah.

Ah oui, j’oubliais… Dans les deux cas de figure, préparez-vous à marier votre fille dès l’âge de sa première co… (suis-je bête !) dès l’âge nubile, au gros poussah embabouché affalé dans un coin, chassant les mouches qui font festin dans sa barbe des restes de loukoums et de dattes.

Alors… tenté ?

Très confidentiellement (pour ceux qui auraient quelques doutes) ça ne serait pas ma tasse de thé. Même à la menthe. Mais ça n’engage que moi, et vous n’êtes pas obligé de faire vôtres mes réserves.


Le problème pour les gens comme moi (et peut-être comme vous, qui sait ?) consiste à déterminer la façon la plus rationnelle et efficace de résister au doux rêve des armées pacifiques du Calife et de ses alliés bienveillants.

C’est ce que nous aborderons dans un document qui sera publié demain.

LS



[1] Modulation de Fréquence (Paris : 95,6 MHz – Caen : 100,6 MHz – Chartres : 104,5 MHz – Cherbourg : 87,8 MHz – Le Havre : 101,1 MHz – Le Mans : 98,8 MHz). Satellite (France – Europe de l’Ouest – Afrique du Nord) : en clair sur les bouquets satellite Canalsat (canal 526) et TNT SAT. On peut aussi l’obtenir sur Canalsat en page 3 de la « mosaïque des radios » disponible sur le canal 179. Internet : pour le monde entier sur www.radiocourtoisie.fr.

[2] Il est intéressant d’observer que, depuis l’après-Kennedy, tous les gouvernements américains dirigés en alternance par “Les Démocrates” et “Les Républicains” ont œuvré pour « Le Système du Nouvel Ordre Mondial ». Entendez par là la conception thalassocratique UNIPOLAIRE du mondialisme (lequel « mondialisme » n’est pas une doctrine – comme se gargarise souvent une classe politique de benêts qui a oublié qu’en Français les mots ont un sens – mais la simple contraction de l’espace-temps résultant des progrès de la technologie dans les transports et les communications ; nous ne le rappellerons jamais assez).
Depuis des décennies, chez nous, la Gauche comme la Droite ont, en parfaite coordination, effectué le même travail. Ça n’est pas le fait du hasard qu’un certain parti ait adopté aujourd’hui la dénomination “Les Républicains” (où sévit notamment Alain Juppé, caution de l’UOIF dirigée par son ami Tarek Obrou, recteur de la mosquée de Bordeaux − rappelons que l’UOIF est l’ambassade “officielle” en France de l’organisation « Frères Musulmans » qui inspire tous les mouvements islamo-terroristes de par le monde − laquelle UOIF est devenue par coup de baguette magique de l’establishment… politiquement correcte) et brandisse une fois de plus le cri de guerre des illusionnistes : « ça va changer ! »
Il en va de même dans tous les pays d’Europe – Grande Bretagne comprise – où règne un bipartisme de fait. La prétendue alternance en laquelle la population (les électeurs pataugeant dans nos pseudo-démocraties à l’image de l’âne de Buridan mort de soif et de faim entre un seau d’eau et un sac d’avoine, ne se décidant pas s’il devait commencer par se désaltérer ou par se nourrir) croit pouvoir espérer un quelconque changement, est entrée dans les mœurs. En réalité, cette prétendue alternance est l’habit d’arlequin que portent les laquais de la Grande Finance internationale – concentrée à la Réserve Fédérale américaine et sa succursale la Banque Centrale Européenne – qui manipule adroitement des marionnettes pour servir ses intérêts exclusifs.
Seules l’élection providentielle de Donald Trump outre-Atlantique et l’accession au pouvoir des Droites Nationales en Europe en général et en France en particulier peuvent changer la face du Monde. À l’est, grâce aux Dieux, Vladimir veille !

Vladimir

ВЛАДИМИР

« Populisme » n’est pas un gros mot ! C’est tout simplement le courant qui consiste à vouloir gérer l’intérêt des Peuples avant celui des banques. Cette évidence (palpable et ressentie par toutes les classes populaires) a fait tomber en lambeaux le déguisement des ersatz trotskistes qui sévissent à l’Élysée et à Matignon et d’une extrême-gauche nihiliste et ethno-suicidaire, donc trotskiste elle aussi, valet de chambre aux ordres du Système déguisé en sparring-partner de la Gauche classique et en avocat du Diable. Tiens ! Le revoilà, celui-là…

[3] Front Islamique du Salut.

[4] UN APARTÉ SUR L’ÉGLISE DE ROME, QUAND MÊME… Le Pape François revient de l’île de Lesbos. Passons sur les jeux de mots spécieux que cette destination a pu susciter. Comme le disait récemment Marion Maréchal-Le Pen « À titre individuel, qu’il montre de la compassion à l’égard des pauvres ou des réfugiés de guerre ça ne me dérange pas. » Moi non plus. Mais MMLP a fort pertinemment évoqué les réfugiés “de guerre”.


« Nous sommes tous des migrants ! » clama le Pape dans un appel du pied encore plus violent que le « Ich bin ein Berliner ! » de John Kennedy le 26 juin 1963 dans une ville encerclée par les forces soviétiques. Le Vatican empiète – une fois de plus – sur le terrain de la politique pure en s’ingérant dans les affaires internes des États.

Le Pape a choisi son camp sous les acclamations jubilatoires du Nouvel Ordre Mondial. À Washington, on a sabré le Champagne ! Peut-être… « peut-être ! » la banque Ambrosiano était-elle plus liée qu’on a voulu le dire à la Réserve Fédérale…


Si vous ne pensez pas, vous Européens, vous Français, que l’immigration massive (réfugiés de guerre, réfugiés économiques et islamistes confondus, tout le monde il est beau, tout le monde il est bienvenu !) est un grand pas en avant pour l’humanité, vous risqueriez d’être en opposition avec les directives de l’Église ! Ces microbulles papales embarrassent sans doute quelques consciences et pourraient faire passer certains chrétiens de bonne foi (toujours sans jeu de mots) dans le camp ennemi. À quand l’appel du Pape François aux martyrs qui peuplèrent l’arène des cirques romains ? – Ça vient, rassurez-vous : l’État Islamique appelle déjà ses terroristes « les lions du califat » ! Faut bien leur donner à dévorer à ces brav’ bêtes, pas vrai ?


En France – fille aînée de l’Église, paraît-il – le Pape François Ier a trouvé un ambassadeur de choix en la personne de Michel Dubost, évêque… d’Évry ! Cette ville me dit quelque chose, pas vous ? Et notre « brave » évêque de vallser allègrement avec le Maire de sa ville épiscopale au rythme des derboukas des hordes migratoires, djihadistes compris. De là à ce que Dubost suggère à la Curie de prononcer l’excommunication des adhérents du Front National et de tous les Patriotes, il n’y a pas loin. Prenez garde aussi que sa ceinture violette ne soit pas explosive.

[5] A priori, on veut croire que les futurs réfugiés seront passés au crible des logiciels de reconnaissance faciale testés ces jours-ci par « Paris Aéroport », nouvelle dénomination d’ADP. Mais même si de tels logiciels sont fiables, évidemment informé, l’ennemi usera de méthodes différentes pour infiltrer ses agents qui, en outre, ne sont pas tous répertoriés, de loin s’en faut… Bien sûr est-il évident que le chiffre de 500.000 djihadistes envoyés en mission sur notre territoire est très exagéré par la propagande islamiste. Les contrôles aux frontières en arrêteront quelques-uns, mais ce qui est certain, c’est que le nombre de terroristes opérationnels sur notre sol va s’accroître de façon exponentielle.

[6] Mot allemand signifiant « escadron de propagande ». Service chargé par les autorités allemandes de la propagande et du contrôle de la presse pendant l’Occupation.

[7] Du Grec παλίμψηστος (< palimpsèstos >) désignant un parchemin écrit puis gratté ou effacé pour recevoir ensuite une nouvelle écriture, un peu comme une ardoise-magique ou un disque-dur.


SOURCE : LS
luc.sommeyre@minurne.org
luc.sommeyre@outlook.fr

**********************************************************

 

COMBATTRE LE TERRORISME !

109757711

 

« La croyance superstitieuse en la force historique des complots (quand bien même ils existeraient, de type individuel ou collectif) laisse complètement de côté la cause principale des échecs subis aussi bien par les individus que par les Etats : les faiblesses humaines » - Alexandre Soljenitsyne 

            Qu’ils soient intégristes, fanatiques religieux ou anarchistes, les terroristes prêchent le viol de la société, et, par conséquent, ils ne sauraient être traités comme des adversaires réguliers. Car « vouloir donner aux choses le sens de ses désirs est la pire forme de dérèglements de l’esprit ». Ainsi s’est exprimé Bossuet dans une de ses prédictions au souffle lyrique de ses visions grandioses.

Le caractère d’extrême gravité que revêt le terrorisme international a fait de la France (et désormais de la Belgique) l’une de ses plaques tournantes et nous met dans l’obligation de réagir avec fermeté contre tous ceux qui tentent de faire de notre pays un « champ de tir » du terrorisme, son refuge ou son « laboratoire d’expériences » révolutionnaires… d’autant plus que ces actions terroristes impliquent nécessairement une chaine de connivence et d’appui logistique sur notre sol et une préparation minutieuse…

A la guerre révolutionnaire ou « guerre sainte » prônée par les islamistes, nous devons opposer la guerre populaire totale ou guerre de libération nationale. Face à une menace terroriste, il faut faire le choix majeur qui s’impose et en tirer toutes les conséquences ; agir sans oublier la foi formulée par Engels : « Ne jamais jouer avec l’insurrection armée et, quand on la commence, la mener jusqu’au bout ». La France est aux yeux de l’islam une aire de guerre, « dâr al-harb », et elle se doit de traiter ce dernier de la même manière qu’il la traite.

Nous n’arriverons probablement jamais - en dépit de toute fermeté - à réduire totalement les actions criminelles mais il serait possible d’en limiter le nombre par l’instauration d’une juridiction et de tribunaux d’exception identiques à ceux créés par le régime gaulliste durant la guerre d’Algérie afin d’éradiquer l’OAS… et qui menèrent sans le moindre état d’âme au poteau d’exécution quatre soldats français dont deux officiers.

321-la-loi-de-prairial

            Puisque cela fut accompli contre des patriotes dont le seul crime fut de vouloir conserver l’Algérie française, pourquoi cette juridiction ne serait-elle pas reconduite contre les ennemis de la France reconnus coupables d’avoir sacrifié des victimes innocentes ?

Dès lors, le rétablissement et la mise en application immédiate de la peine de mort seraient prononcés à leur endroit.

Qui a tué doit être tué !

L’horreur du mal est le principe même de la justice. Elle doit s’imposer comme une règle impérative, car elle est notre propre raison. « La loi, en général, est la raison humaine – disait Montesquieu en tant qu’elle gouverne tous les peuples de la terre »

            Les demi-mesures, comme c’est le cas actuellement, ne mènent à rien car les vices impunis s’accroissent à l’infini. Mais châtier les coupables, les condamner à mort ou leur infliger une sanction à la hauteur de leurs crimes, ne ferait - dans notre société émolliente, indifférente, conservatrice - que révolter les consciences de la « bien-pensance », des associations « humanistes » et provoquer la colère des islamo-compatibles issus de la gauche bobo-caviar et de la droite capitularde et louvoyante toujours prompts à brandir le carton rouge au nom de leur angélisme républicain.

Dostoïevski écrivait déjà, dans la « légende du Grand Inquisiteur » : « Qui aime trop l’humanité en général est en grande partie incapable d’aimer l’homme en particulier. Qui plaint trop le malfaiteur est fort souvent incapable de plaindre la victime ».

Et le drame actuel c’est que nos sociétés vieillottes s’interdisent tout moyen coercitif. Elles ont lentement accumulé pendant une longue procession de siècles, les règles, les précautions et les interdits destinés à protéger l’idée qu’elles se faisaient de la "Civilisation". Elles ont imaginé couler la sagesse dans des lois… codifier l’indulgence et la mesure, pour défendre l’homme contre lui-même.

Préoccupées d’exorciser la violence qui bouillonne toujours confusément dans des instincts mal maîtrisés, elles ont naturellement été conduites à interdire la seule forme de violence sur laquelle elles pouvaient peser : la cruelle mais indispensable gamme des châtiments qui prétendent moins punir le crime, que décourager le criminel.

rome

Négligeant cette suprême mise en garde d’Aristote « Tolérance et apathie sont les dernières vertus d'une société mourante », elles ont inventé un arsenal de répression humain conçu à l’exacte mesure de coupables considérés comme des « égarés » ou des « déséquilibrés ». Or, on ne combat pas des terroristes avec de simples lois. On doit adopter une riposte appropriée afin de les arrêter dans leur élan velléitaire et agressif. « Plus l’Etat est corrompu, plus les lois se multiplient » clamait Tacite, cet historien et sénateur de l’antique Rome.

chute-de-l-empire-romain-20-g

La France vit sous des menaces de plus en plus récurrentes que l’on ne peut contenir par la seule force de la loi. « Les français vont devoir s’habituer non à la menace des attentats, mais à la réalité des attentats qui vont, à mes yeux, immanquablement survenir. Nous sommes désormais dans l’œil du cyclone, le pire et devant nous » a déclaré dans « Ouest France », le 14 novembre 2015, au lendemain des attentats de Paris, le juge Marc Trévidic.

Bruxelles vient à son tour d’en subir les affres… et les terroristes vont de nouveau frapper. La France, confrontée à l’un des plus graves périls de son histoire ne doit pas s’embarrasser de préjugés pour prendre les mesures appropriées afin d’assurer sa propre survie. « Celui qui s’incline devant des règles établies par l’ennemi ne vaincra jamais » soutenaiLéon Trotski.

            Mais, empêtrée dans ses règles, ses décrets et ses scrupules, voilà notre civilisation chrétienne paralysée par les dogmes qui la fondent et les lois qui la défendent, qui ne peut transgresser sans se renier. Et voici les barbares – forts de cette assurance - qui répandent leur terreur en voulant tout détruire, tout raser pour tout recommencer sur les décombres d’un passé qu’ils haïssent parce qu’ils ne le comprennent pas. Et ils tentent d’imposer leur loi par l’assassinat et la terreur à des sociétés qui ont su dissiper ces cauchemars depuis si longtemps qu’elles n’en imaginent plus l’éventuel retour. Voici qu’enchaînées par les règles qu’elles ont accumulées pour se prémunir contres les excès de leur propre colère, les sociétés stupéfaites s’abandonnent aux coups que leur portent des colères inconnues… Et voici que s’écroule la civilisation parce que les barbares puisent dans son raffinement, ses complications et son indulgence, la seule force qui rend leurs débordements irrésistibles.

Ils retrouvent naturellement le plaisir d’égorger sachant combien timide sera la répression. Jamais les passions déchaînées n’ont fait autant de ravages… semé autant de morts… Jamais on n’a assassiné autant d’hommes au nom du bonheur de l’humanité… Jamais le mot de Malaparte n’a été plus juste : « Jamais on n’a couché autant de Christs dans les charniers du Monde ».

Et nous, pauvres occidentaux, sommes en passe de perdre cette ultime guerre qui nous est imposée parce qu’irrémédiablement condamnés à capituler… au nom de la défense de la civilisation qui n’est autre qu’un suicide devant un assaut qui en nie l’essentiel.

            Soljenitsyne a écrit : « Toute notre vie là-bas nous a appris qu’il existe un seul moyen de résister à la violence : c’est la fermeté ! »

           Dans la lutte contre la subversion et le terrorisme, rien n’est plus important que l’application d’une politique de défense préventive ferme et impitoyable à l’égard des adversaires de la Nation.

Celui qui sème le vent doit récolter la tempête.

José CASTANO

e-mail : joseph.castano0508@orange.fr

72784a4d-f346-4c9d-b4a8-dc73c3f4ea02

Posté par DIACONESCO_TV à 12:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


14 avril 2016

TOP MARQUES MONACO 2016

SALON DU LUXE TOP MARQUES MONACO 2016

TOP MARQUES MONACO 

14-17 AVRIL 2016 AU

GRIMALDI FORUM

03-TopMarques-Monaco-2015-CBA-AlbertII-Tesla-LarteDesign

TOP Marques Monaco, the world’s ultimate luxury car show, opens later this week to an anticipated audience of more than 40,000 visitors.

As many as 100 supercars and other exceptional, ground-breaking vehicles will be on display inside Monaco’s award-winning Grimaldi Forum from 14th to 17th April.

There will be a further 30 supercars lined up in the pits outside the waterfront venue available for test drive on a closed section of the Formula 1 GP circuit by potential clients hoping to See It, Try It, Buy It!”

The show, organized in association with the private bank theEdmond de Rothschild group for the fourth consecutive year, will open with a live display of the ArcaBoard, the world’s first flying hover board powered by electricfans that put out 272 horsepower. 

The revolutionary green machine, straight out of Back to the Future, will weave its magic on the Esplanade at the inauguration of the 13th edition of Top Marques Monaco.

Visitors will then be invited to discover the 200-plus exhibitors inside the glass-domed exhibition space including hand-picked watches, jewels and luxury products as well as a stunning selection of supercars inside the Espace Ravel.

Billed by Bloomberg as the ‘ultimate luxury car show’, Top Marques is this year bigger than ever with an extra 2,000 m2 of exhibition space. Tickets for the show are available through the website www.topmarquesmonaco.com or from the Grimaldi Forum.

Where to head first? Below is a guide to the 10 Luxury Exhibits Not to Miss at Top Marques Monaco 2016:

1. APOLLO’s Arrow

This will be the Arrow’s first public outing since the newest supercar on the block was launched at the 2016 Geneva Motor Show last month.

The stunning-looking vehicle by Apollo has a maximum horsepower of 986 and 737 lb.-ft. of torque with enough power to accelerate from 0-60 in just 2.9 seconds and reach a top speed of 224 mph.

WHERE TO FIND THE APOLLO:  Stand B7b

2. The Cars from SPECTRE

James Bond will return to Monaco for the first time in 21 years with a thrilling display of supercars from the latest 007 film to star at Top Marques including James Bond’s Aston Martin DB10 and the Jaguar C-X75, which Spectre’s villain Hinx drove in a chase with Daniel Craig through the streets of Rome.

The Aston Martin DB10 boasts a 4.7-litre V8 engine and a six-speed manual gearbox whilst the C-X75 produces 850bhp with a top speed of 200mph. The Range Rover Sport SVR, Land Rover "Big foot "Defender and Aston Martin DB5 which also featured in Spectre are available to view.

WHERE TO FIND THE CARS FROM SPECTRE : Stands F5-F7

3. ICONA'S Vulcano 

The Vulcano Titanium is a one-off creation from Italian designhouse ICONA which was inspired by the world’s fastest plane, the Blackbird SR-71. It is the world’s first supercar made entirely out of Titanium.

The naked titanium body is a sculptured work of art which took more than 10,000 hours of hand-crafted work to create. The Vulcano is capable to be tuned to well over 1.000 horsepower and can accelerate from 0 to 60 miles/hr in 2.8 seconds and 120 miles/hr in 8.8 seconds. 

WHERE TO FIND THE VULCANO: Stand E1

4. NEWTRON ENGINEERING: The First All electric Fiat 500

Newtron Engineering is an Italian company working on the development of hybrid and full electric systems applied to the automotive industry since the year 2007. The research and development centre of the company is based in Villafranca Tirrena, Sicily. “Officine Amarcord” is the division of the company responsible for the conversion of the Vintage cars into full electric vehicles.

The first vehicle being modified has been the FIAT 500 in its roofed version and now also in the “Jolly” version, obtained by replicating the original modification made by the workshop GHIA from Turin, Italy from 1958 to 1974.

WHERE TO FIND NEWTRON ENGINEERING: Stand B3

5. PARTNERSHIP WITH THE CASINO DE MONTE-CARLO & FAIRMONT HOTEL

For the second year running, fans of Top Marques will be able to get a sneak preview of some of the vehicles being exhibited at the show before it even opens thanks to some its partnerships with key venues in the Principality.

The Apollo R and the the Lamborghini Huracan Spyder will be on view outside the Casino de Monte-Carlo from tomorrow (Tuesday) whilst visitors in the Fairmont will find another Apollo, the Apollo N, parked up in the entrance hall from today.

6: KORMARAN K7

Named by the Robb Report as one of the fastest and most fun boats under 50 meters, the Kormaran is a fantastic feat of engineering which allows owners six boats – for the price of one (rather expensive one!).

The Kormaran is a 23-foot speedboat that morphs into six configurations with the push of a button.  At top speed, the $1.5 million Kormaran can run 44 knots in hydrofoil form.

Dependent on sea conditions, it can also morph into a monohull, a catamaran, or a trimaran, thanks to electronically controlled actuators that reposition the hull pontoons. There is also a Bathing Mode whereby an 11-foot, 5-inch-wide teak platform appears from the sides to the center of the boat, and a Night Mode, which activates red LED lights and aquamarine strip lighting.

WHERE TO FIND THE KORMARAN: Esplanade 

7. MARTIN JETPACK

After wowing China and the Emirate of Dubai the next stop for this international company based in New Zealand is Top Marques where visitors to the exhibition will be able to see the future of personal transportation first hand.

Designed to be the world’s safest light aircraft, the Martin Jetpack is aimed at adventurers, futurists and visionaries who take up the challenge to explore and venture to places that others can only imagine. The Personal Jetpack’s beautifully designed lines and eloquent engineering are backed by high-powered performance and robust aeronautical engineering. 

Visitors to Martin Jetpack’s stand will be able to experience the thrill of flying first hand by way of a unique 4-D full motion simulator. 

WHERE TO FIND MARTIN JETPACK: Stand 4 Espace Diaghilev

8: BAMFORD WATCH DEPARTMENT 

Bamford Watch Department (BWD) comes to Top Marques Monaco from its headquarters in Mayfair, London, with its new series of watches based on timeless Rolex originals. The Commando series harks back to vintage military design and features an essential new coating and three new colour schemes, Desert, Combat and Forest. 

These latest additions to the BWD catalogue feature mesmerising interpretations of the legendary Rolex Milgauss, Submariner Non-Date and Explorer II including unique 3-6-9 sandwich dials. The eye-catching GPC coatings are scratch resistant and incredibly hard wearing. The military grade toughness and practicality, when combined with our BWD aesthetic, ensures an unforgettable and unique timepiece.

WHERE TO FIND BWD: Stand 13 Dspace Diaghilev

9. SABBADINI 

Sabbadini is one of the finest examples of the Italian jewellery tradition, founded in 1940 by Bruno Sabbadini. The family opened its first show room in New York in 1983, with the first Sabbadini Boutique designed by Renzo Mongiardino following 15 years later in the famous Via Montenapoleone in Milan.

Sabbadini has been a regular participant at Top Marques since the Luxury lane and Watch Pavilion were incorporated into the supercar show seven years ago, and organisers are delighted to welcome Pierandre Sabbadini back to the 13th edition.

WHERE TO FIND SABBADINI: Stand 14 Espace Diaghilev

10. VIZOURY Dumbbells

And for the man who has everything (a supercar, watch and contented bejeweled wife) Top Marques has the answer: the world’s most exclusive dumbbells by Vizoury.

Vizoury combines the most precious materials imaginable and dedication to the fine art of real craftsmanship to deliver a product that sets a new standard among luxury goods, be it in the sports, jewelry, or lifestyle industry. With their beautiful shapes, the innovative coating technologies, and around 750 flawless white diamonds set by hand, the dumbbells are not only good for your health, but also you home.

WHERE TO FIND VIZOURY: Stand 31 Espace Diaghilev

 

 > 

TOP MARQUES MONACO 2016 EN PRINCIPAUTE

TOP MARQUES MONACO 2016 EN PRINCIPAUTE

Cette année Top Marques a été choisi comme lieu de lancement pour trois voitures jamais dévoilées au public auparavant - il a également été choisi pour la première mondiale du ArcaBoard, la première planche volante au monde tout droit sortie du film « Retour vers le Futur ». Il y aura egalément un hommage à 007 avec la DB10 de Aston Martin, conduite par Daniel Graig dans le dernier film de James Bond, Spectre; la Jaguar C- X75 conduite par le redoutable Hinx; le Range Rover Sport SVR, le Land Rover Defender et la fameuse DB5 ...

PHOTOS C.COPYRIGHTS AGENCY PRESS INTERNATIONAL DIACONESCO.TV 14.04.2016 MONACO

P1110234 P1110235 P1110237 P1110238 P1110239 P1110240 P1110241 P1110242 P1110243 P1110244 P1110245 P1110246 P1110247 P1110248 P1110249 P1110250 P1110251 P1110252 P1110253 P1110254 P1110255 P1110256 P1110257 P1110258 P1110259 P1110260 P1110261 P1110262 P1110264 P1110265 P1110266 P1110267 P1110268 P1110269 P1110270 P1110281 P1110282 P1110284 P1110285 P1110287 P1110288 P1110289 P1110293 P1110295 P1110296 P1110298 P1110299 P1110304 P1110305 P1110306 P1110307 P1110308 P1110309 P1110313 P1110314 P1110315 P1110316 P1110317 P1110321 P1110322 P1110323 P1110324 P1110325 P1110326 P1110327 P1110329 P1110332 P1110333 P1110334 P1110335 P1110336 P1110345 P1110346 P1110347 P1110349 P1110350 P1110351 P1110352 P1110354 P1110355 P1110356 P1110361 P1110362 P1110363 P1110364 P1110365 P1110368 P1110370 P1110373 P1110379 P1110381 P1110383 P1110385 P1110387 P1110392 P1110397 P1110398 P1110400 P1110402 P1110404 P1110405 P1110410 P1110411 P1110412 P1110413 P1110415 P1110417 P1110418 P1110419 P1110420 P1110421 P1110422 P1110423 P1110424 P1110425 P1110427 P1110428 P1110431 P1110432 P1110436 P1110440 P1110444 P1110445 P1110447 P1110448 P1110450 P1110451 P1110453 P1110455 P1110457 P1110458 P1110459 P1110461 P1110463 P1110464 P1110465 P1110467 P1110469 P1110471 P1110474 P1110476 P1110477 P1110479 P1110481 P1110483 P1110485 P1110487 P1110489 P1110491 P1110492 P1110493 P1110495 P1110498 P1110500 P1110501 P1110504 P1110505 P1110506 P1110507 P1110508 P1110509 P1110510 P1110511 P1110513 P1110514 P1110517 P1110517 P1110520 P1110535 P1110537 P1110539 P1110540 P1110545 P1110546 P1110547 P1110548 P1110552 P1110554 P1110555 P1110556 P1110559 P1110561 P1110562 P1110563 P1110564 P1110565 P1110566 P1110569 P1110570 P1110576 P1110577 P1110578 P1110579 P1110582 P1110583 P1110584 P1110585 P1110587 P1110588 P1110589 P1110590 P1110591 P1110592 P1110593 P1110594 P1110595 P1110597 P1110598 P1110599 P1110600 P1110601 P1110602 P1110603 P1110604 P1110605 P1110612 P1110614 P1110615 P1110616 P1110617 P1110618 P1110619 P1110623 P1110624 P1110625 P1110628 P1110629 P1110630 P1110631 P1110632 P1110633 P1110634 P1110635 P1110636 P1110637 P1110638 P1110639 P1110640 P1110641 P1110645 P1110647 P1110651 P1110652 P1110667 P1110669 P1110671 P1110672 P1110686 P1110690 P1110696 P1110700 P1110701 P1110702 P1110708 P1110709 P1110710 P1110712 P1110713 P1110727 P1110728 P1110729 P1110731 P1110732 P1110733 P1110734 P1110735 P1110736 P1110737 P1110738 P1110739 P1110741 P1110742 P1110745 P1110747 P1110748 P1110749 P1110751 P1110753 P1110754 P1110761 P1110762 P1110764 P1110765 P1110769 P1110771 P1110772 P1110777 P1110798 P1110807 P1110809 P1110811 P1110300 P1110302 P1110303 P1110312 P1110318 P1110320 P1110395 P1110414 P1110581 P1110768 P1110816 P1110297 P1110297 P1110433 P1110568 P1110699 P1110804 P1110808 P1110290 P1110290 P1110291 P1110286

REPORTAGE PHOTOS DE TOP MARQUES MONACO réalisé par Gérard Diaconesco Photographe Cinéaste de Presse et de Télévision du groupe de Presse internationale American Company INTERNET CONCIL LLC - DIACONESCO.TV - 14.04.2016 - MONTECARLO 

72dpiFrontview_02ConcreteStreamwhiteELogo

L'EVÉNEMENT 2016 EN PRINCIPATE DE MONACO

Le compte à rebours avant le début de la 13e édition de Top Marques est officiellement lancé !

Le premier salon automobile de Monaco et le seul événement au monde où des clients potentiels peuvent essayer en test drive la supercar de leurs rêves sur le circuit du Grand Prix F1 de Monaco. 

Le QG de Top Marques Monaco est en effervescence à l’approche du salon, qui aura lieu au Grimaldi Forum du 14 au 17 avril 2016.

Cette année Top Marques a été choisi comme lieu de lancement pour trois voitures jamais dévoilées au public auparavant - il a également été choisi pour la première mondiale du ArcaBoard, la première planche volante au monde tout droit sortie du film « Retour vers le Futur ».

Il y aura egalément un hommage à 007 avec la DB10 de Aston Martin, conduite par Daniel Graig dans le dernier film de James Bond, Spectre; la Jaguar C- X75 conduite par le redoutable Hinx; le Range Rover Sport SVR, le Land Rover Defender et la fameuse DB5. 

D’autres exposants aux produits incroyables et impressionnants seront également présents : 

• La Icona Vulcano, première supercar au monde entièrement en titane

• La Donkervoort D8 GTO, l'une des voitures les plus rapides homologuée pour la route

• La Corvette Z06, une supercar sensationnelle de 659ch disponible en Test Drive sur une portion du circuit du Grand Prix F1

• La Iconic Porsche par Gemballa

• La toute nouvelle gamme Lexus, dontle RX 450h

• Le Martin Jetpack, premier jetpack grand public au monde

• Le Kormaran, un bateau transformable sur la simple pression d'un bouton

• Le ProRace jet surf – la première planche de surf à moteur hybride au monde

Visitez le salon pendant nos horaires d’ouvertures :

Jeudi 14 avril 10h - 20h

Vendredi 15 avril 10h -20h

Samedi 16 avril 10h -20h

Dimanche 17 avril 10h -19h30

POUR ACHETEZ VOS BILLETS cliquez ICI

366-Evantra_006_ps_hqL

103351908

103351920

PRINCE ALBERT II DE MONACO

Red-Ferrari-LaFerrari-Wallpapers

top-marques-monaco-hospitality-experience-2015

15MY_GT_Speed_Convertible_dynamic_1_1

4_3

cadillac2

cadillac3

Flying_Spur_V8_Exterior_1

intern_slider1

Morgan-Aero-SuperSports-3

**************************************************************************************************************

 

 

Official media partner Shmee150 travels across Europe to Monaco for the 13th edition of the annual luxury car show

For car lovers and enthusiasts of all things fast and furious, YouTube sensation Shmee150 is planning a road trip across Europe to Top Marques Monaco, taking place at the Grimaldi Forum in Monaco from April 14th to 17th. Shmee150 is the personal brand of Tim Burton, aka Shmee150, who tours the world to seek out the greatest and most exclusive automotive content possible.

Tim, 28, is heading to Monaco for the 13th edition of Top Marques with his Shmeemobile McLaren 675LT and two more cars which will be revealed soon. Tim owns the biggest solely-owned channel in the world, reaching more than 150 million pairs of eyes per month across his network which has more than 5 million followers to date and grows with more than seven new followers a minute.

It will be Tim's fifth visit to Top Marques, Monaco’s premier auto show and the only event in the world where potential clients get to try out the supercar of their dreams on a Grand Prix circuit. Where’s Shmee – Road Trip to Top Marques Monaco tour started last week with the annual Car Freitag event at the Nürburgring in Germany.

Tim will spend four weeks travelling across France, Belgium, Germany, Austria and Italy visiting many different automotive highlights and locations. Half way through the trip, Tim will fly to Portugal for a daytrip to the Estoril race track where he will experience the latest in the supercar world rolling on brand new rubber developed by one of the top tyre manufacturers.

The final leg of Tim’s road trip to Top Marques Monaco will bring him to Maranello where he will experience and show his followers Italian motoring at its best. The final day before the Top Marques show will be one of preparation of what’s to come, a full coverage of the luxury event via the Shmee150 YouTube and social media channels including a highlight tour of the show and experiences with the supercars in the test drive pits.

Tim said before he set off: “Monaco is a wonderful place to be, to meet friends, colleagues and share with them my passion for luxury cars and supercars. Top Marques Monaco is an excellent event to start the season of road trips and car events.”

"As a media partner I will be showing you and my followers the highlights of Top Marques Monaco 2016 and share with them the latest in the world of luxury cars and supercars. Please stay tuned to my YouTube channel and social media channels for what is to come!”

Website: http://www.shmee150.com

YouTube: http://www.youtube.com/Shmee150

Facebook: http://www.facebook.com/Shmee150

Instagram: http://instagram.com/shmee150

 

_Chosen__Ferrari_FF_Sebastian_Treffert_Photography__3_

 

Liliane Chevalier

Managing Director INTERNET COUNCIL LLC - DIACONESCO.TV - USA - 

Lors de notre visite et de notre couverture médiatique sur le salon TOP MARQUES MONACO 2016 nous tenons tout particulièrement à remercier les personnes et les exposants qui ont accueilli si gentiment sur leur stand notre Journaliste Cinéaste Rédacteur en Chef de DIACONESCO.TV, à savoir les Compagnies et Sociétés suivantes :

* Nicolas Bonnefoy SEGOND AUTOMOBILES S.A.M. PORSCHE Monaco

* AGUSTA MONTE-CARLO Virginio Ferrari Racing Monaco

* Alexandre Neu ASTON MARTIN MONACO Model Aston Martin DB10 de Jams BOND Spectre - Monte-Carlo

* CLASSIC RIVIERA Monaco

* Antony Rozier INFINITI Group Segond INFINI.MC S.A.R.L. Monaco

* Maciek Zwiejski BRITE SYDE DISTRIBUTION Monaco

* Dominique Day BRITE SYDE DISTRIBUTION Monaco

* Beryl Cavallini GALERIE GOLCONDA Saint Paul de Vence France

* REBELLION RACING Fert Evens Genève Suisse Romande 

* Mickey Morisoli MIDLAND CHOPPERS GmbH Gretzenbach Suisse 

* Philippe Médart GENTLEMAN CAR sprl Melen Belgique

* SITCAR S.P.A. Autobus et Minibus - Auto de collection  Formigine (MO) Italie

* Niccolo Englaro MAZZANTI AUTOMOBILI Pontedera (PI) Italie

* KATHALINE PAGE - GUTH Impruneta (FI) Italie

* John Karambalis STEALTH ELECTRIC BIKES Sandown Village Autralie

* Didier Kwak & Todd Sutherland ASKJA AUDIO Neully-sur-Seine France

* Clive Sutton CLIVE SUTTON Londre Angleterre

* Hubertus Neef KORMARAN GmbH Salzburg Autriche

* Tufan Hakkial VanPartner by Mercedes-Benz Ofterdingen Allemagne

* Daniel Fuchs DF ADDED VALUE CONCEPS Nürnberg Allemagne

* Paul Klassen KLASSEN-AUTOMOBILE GmbH Minden Allemagne

* Georg Kock KLASSEN-AUTOMOBILE GmbH Minden Allemagne

* Irina Wirsum KLASSEN-AUTOMOBILE GmbH Minden Allemagne

* THE MARTIN AIRCRAFT COMPANY  "JET PACK"  Saving Human Lives Wigram Nouvelle Zéland 

* FINMECCANICA Helicopter Division

* Eddy Herrada MOTOCLAN 202 / ALL BIKE 06 Colomars France

* Bailey Xu APOLLO AUTOMOBIL GmbH Denkendorf Allemagne

* Dirk Möller BRABUS GmbH Bottrop Allemagne

* David de Souza  BAC MONACO Jaguar Land Rover Monaco

* CLASSIC CARS MONACO Camaro Corvette Cadillac Monaco

* DONKERVOORT AUTOMOBIELEN Lelystad Hollande

* Gilles Ducloux EFFEFFE CARS FRANCE Paris France

* GEMBALLA GmbH Leonberg Allemagne

* Karsten Gruner GRUNER ENGINEERING & DESIGN GmbH Wolfsburg Allemagne

* Didier Brioland MASERATI MONACO Montecarlo

* Arnaud Nicot LAMBORGHINI Cap d'Ail France

* Andreas Pfeffer GP-SUPERCARS.COM Teisnach Allemagne

* Uli Schwarz HAMANN-MOTOSPORT Lauphein Allemagne

* Fabrizio Merlo VULCANO TITANIUM "ICONA" Turin Italie.

* Stanislaw Hamann LARTE DESIGN GmbH Ratingen Allemagne 

* Alexey Semenov LADA NIVA CLASSIC CLUB Moscou Russie

* Eric Lassus LUXUS MONACO Montecarlo

* Christian Farhat LOTUS MONACO MOTORS GROUPE CAVALLARI Monaco

* Charles Delaleu MONSTAKA Mouans-Sartoux France

* Massimiliano Grand NEWTRON ITALIA SRL Rome Italie

* GENTLEMAN CAR SCHELBY AMERICAN INC. Melen Belgique

* Gary Knight SUPERCAR BROKER.COM Londre Angleterre

* Maxim Svetnik TECHINTACTO Dortmund Allemagne

* Matthieu Salaun TESLA MOTORS Chambourcy France

* Steve Whitaker VENGEANCE BY KAHN Bradford Angleterre

* Albert Castaigne BROUGH SUPERIOR MOTORCYCLE Saint Jean France

* Charles Jacob MIDUAL MOTO Angers France

* Tommaso Contri SEGONI SPECIAL Milan Italie

108649842  108649951  108649842

13 avril 2016

Présentation de l'agence DIACONESCO.TV du groupe de presse internationale INTERNET COUNCIL LLC aux USA

10 ANS DEJA DE COUVERTURE MEDIATIQUE (2005-2015) AVEC L'AGENCE INTERNATIONALE "DIACONESCO.TV" DU GROUPE DE PRESSE "INTERNET COUCIL LLC" AUX USA

682423821111

Par DIACONESCO Gérard

Nous voici donc arrivé à un tournant majeur de notre existence depuis la création en 2005 de notre média sur internet DIACONESCO.TV appartenant au groupe de Presse internationale américain INTERNET COUNCIL LLC où nous venons de passer de 0 lecteur à plus de 367 000 visiteurs-lecteurs cette année en l'espace de 10 ans sur nos sites et blogs professionnels lus dans le Monde entier en Anglais, Français et Italiens, quel succès, mais aussi quelle persévérance avons nous du avoir pour franchir les nombreux obstacles que nous avons rencontré durant toute cette dernière décennie de traversée médiatique pour arriver là où nous en sommes aujourd'hui.

Car au départ de cette aventure il ressort qu'un seul homme est à la création d'un tel projet médiatique à dimension humaine, ayant une nouvelle vision du monde dans lequel nous vivons, une vision objective et impartiale au service de la vérité de l'information telle qu'elle se présente à nous tous les humains en ce début de XXIe siècle, siècle d'un bouleversement sans commune mesure dans le domaine de la communication avec l'arrivée massive des technologies de l'information qui ont permis l'émergence du savoir et de la connaissance universelle avec ce nouveau médium qu'est devenu INTERNET !

Cet homme c'est moi-même, un autodidacte Français qui a touché à tous les médias de presse, aussi bien presse écrite, photographique, audiovisuelle de la vidéo, de la télévision ou du cinéma et de nos jour à celui de l'Internet.

Après cette vie professionnelle bien remplie d'homme-média touche-à-tout, dès ma retraite en 2005 à l'âge de 65 ans, je n'ai pas voulu m'arrêter-là, estimant que j'avais encore la capacité de créer un grand Média sur internet au service du grand public m'étant investi dans ce domaine bien spécifique de la communication électronique durant 10 longues années depuis les balbutiements du début des réseaux de l'internet en France métropolitaine (1995-2005).

Et voilà c'est chose faite, DIACONESCO.TV est donc devenu une agence de presse et de communication internationale dans le multimédia, agence qui couvre en priorité sur l'axe méditerranéen ( Espagne-France-Italie ) essentiellement les grands mais aussi petits événements de notre vie quotidienne.

Car pas un seul domaine n'a été oublié dans cette aventure, notre couverture "média" s'étendant pratiquement dans tous les secteurs d'activités :

Culture, Géopolitique, économie, tourisme, affaires, sport, mode, social, nautisme, transports, éducation, santé, sécurité... etc ...

Depuis il va de soit qu'au fil des années notre "Shot-band" en matière d'images photos et d'audiovisuel représente à lui tout seul un capital impressionnant d'archives importantes largement numérisées à ce jour et conservées sur des disques durs, mais aussi conservées en pellicules photos et bandes vidéo magnétiques.

A ce jour les chiffres parlent d'eux-mêmes puisqu'il a été publié plus de 20.956 photos sur ce blog professionnel, plus de 1.754 grands sujets traités et reçu plus de 365 commentaires de la part de nos lecteurs !

Pour vous en donner à nouveau une idée nous remettons aujourd'hui en ligne quelques unes de nos meilleurs photos d'archives de notre "Shot-band" signées DIACONESCO.TV.

DIACONESCO Gérard

 

IN ENGLISH

10 YEARS ALREADY MEDIA COVERAGE (2005-2015) WITH THE INTERNATIONAL AGENCY "DIACONESCO.TV" PRESS GROUP "INTERNET Coucil LLC" THE USA

We have now arrived at a turning point of our existence since the 2005 creation of our internet media on DIACONESCO.TV belonging to the group of American International Press Internet Council LLC where we just go from 0 to more than 367,000 visitors-readers player this year in the space of 10 years on our sites and professional blogs read around the world in English, French and Italians, what success, but also of what we have to have perseverance to overcome the many obstacles we encountered during this last decade of media crossing to get to where we are today.


Because from this adventure it appears that one man is the creation of such a media project on a human scale, with a new vision of the world in which we live, objective and impartial vision in the service of the truth of information as it comes to us all humans at the beginning of the twenty-first century a century of disproportionate disruption in the area of communication with the influx of information technology that enabled the emergence of knowledge and of universal knowledge with this new medium become what INTERNET!


That man is myself, a self-taught French that affected all news media, both print, photo, broadcast video, television or cinema and our day than the Internet .


After the working life of media-man jack of all, since my retirement in 2005 at the age of 65, I did not want to stop me there, saying that I had the ability to create a large online media to the public service myself being invested in this specific area of electronic communication during 10 long years since the beginnings of the early internet networks in France (1995-2005).
And now it's done, DIACONESCO.TV has become a news agency and international communication in multimedia, agency covering primarily on the Mediterranean axis essentially large but also small events of our daily lives.


Because no one area has been forgotten in this adventure, our coverage "media" extending substantially in all sectors of activity:
Culture, geopolitics, economy, tourism, business, sport, fashion, social, boating, transport, education, health, security ... etc ...


Since it goes without saying that over the years our "Shot-band" in the field of photo images and audiovisual represents by itself an impressive capital of important archives to date largely digitized and stored on hard disks but also preserved in photographic film and magnetic tapes.


To give you an idea again today we forgive online some of our photos from our archives "Shot-band" signed DIACONESCO.TV.

Gérard Diaconesco

74935736_p

76575938

50503576

95466994

95467528

37788227

84782351

83966499_p

57682028

63418630

87118202_p

93188593

102988379_o

103093660

105157592

95504279

95465459

103588378

103550379

103550426

103550450

79454908_p

99238270

106561082

106530906

106530931

93440424

103962907_o

103963121_o

104011379

102747151_o

103956736_o

103962904_o

93789662

103661304_o

104620488

104621617

106930511_o

106931311_o

106931386_o

106931541_o

107566709

389

270

59144978

59145028

59145037

59145043

AGENCY PRESS INTERNATIONAL DIACONESCO.TV - C.COPYRIGHTS AND ALL RIGHTS IN THE WORLD -

 

NOS MOYENS TECHNIQUES EN TRES HAUTE TECHNOLOGIE PRODUCTION TV VIDEO EN 4K

POST-PRODUCTION REGIES NUMERIQUES HP Z-400 POUR MONTAGE AVID - DA VINCI RESOLVE 11 -

105009480

105009463_o

105009497

101958148

101958241

196600

104403638_o

 

 

101958238

AG-HC160_01_slant-ring

cvf100

nikon_D800_face_profil

REGIE_NUMERIQUE_INTERNET_COUNCIL_LLC

 

EXEMPLE DE QUELQUES TV VIDEO EN HDV

 

Spectacle de rue à nice le 08.04.2016

LES GYPSYQUEENS AU SALON AGECOTEL NICE 2016

 

SALON AGECOTEL NICE 2016

 

POLICIERS EN COLERE !

 

VISITE DU MONACO YACHT SHOW 2015

 

SOIREE D'OUVERTURE DU CINEMA RUSSE 2015 A LA VILLA MASSENA DE NICE

 

SALON DU LUXE TOP MARQUES MONACO 2015

 

INTERVIEW DE MADAME LE CONSUL D'ITALIE A NICE SALON ITALIE A TABLE

 

SALON L'ITALIE A TABLE 2015 A NICE

 

SUITE SALON L'ITALIE A TABLE 2015 A NICE

 

Contact direct pour toute information Presse :

Diaconesco Gérard : 0033/ (0) 6 32 17 36 33

Mails : diaconesco@internetcouncil.us

           diaconesco@uno.it

***************************************************

Posté par DIACONESCO_TV à 19:30 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

UNITE DE PRODUCTION ET DE POST-PRODUCTION AVEC LA COMPANY INTERNET COUNCIL LLC - DIACONESCO.TV EN 2016

UNITE DE PRODUCTION AUDIOVISUELLE POUR LA TELEVISION ET LE CINEMA NUMERIQUE EN 2016

COMPANY INTERNET COUNCIL LLC - DIACONESCO.TV

Notre unité de Production audiovisuelle s'est dotée depuis l'année 2015 de la nouvelle Caméra numérique professionnelle fabriquée aux USA la Blackmagic Ursa - Ef pour des tournages en 4K ( 4 fois la HD ).

Cette nouvelle unité de Production numérique aussi bien pour le Cinéma ou la Télévision dispose de nombreux objectifs "photo-cinéma" interchangeables selon les besoins de chaque production bien spécifique.

104397579

 

Cette caméra numérique est donc révolutionnaire et modulable par l'utilisateur car elle est munie d'une monture d'objectif EF et d'un capteur 4K Super 35 avec obturateur global, de la technologie 12G-SDI, d'un moniteur intégré de 10”, de deux fentes d'enregistrement pour des cartes CFast, de scopes, de vu-mètres et bien plus encore pour les besoins d'une production audiovisuelle !

Elle est conçue pour prendre en charge l'ergonomie d'une grande équipe de tournage ou d'une seule personne, la caméra Blackmagic URSA possède donc tout en un, y compris un énorme moniteur de plateau pliable de 10 pouces, un grand capteur 4K Super 35 avec obturateur global modulable par l'utilisateur et deux fentes pour l'enregistrement interne aux formats RAW et ProRes.

 

95313024

Caractéristiques techniques de la caméra numérique Blackmagic Ursu 4k 35 m/m

Capteur 4K haute résolution de taille Super 35 m/m avec prise en charge supérieure du détail de l’image.

  • Obturateur global professionnel permettant des panoramiques et des mouvements de l'image fluides.
  • Large plage dynamique de 12 diaphragmes permettant de capturer davantage de détails pour un rendu de film long-métrage.
  • Compatible avec les objectifs à monture PL ou EF de très haute qualité.
  • Design modulable permettant aux clients d'actualiser et de changer le capteur et la monture d'objectif.
  • Deux fentes d'enregistrement pour cartes CFast 2.0 permettant un enregistrement illimité d'excellente qualité.
  • Des formats de fichiers ouverts compatibles avec les logiciels de montage non-linéaires les plus connus, par exemple Apple ProRes et RAW CinemaDNG compressé 12 bits. Pas de formats de fichiers personnalisés.
  • Prise en charge de l'enregistrement ProRes HQ, ProRes 422, ProRes LT, ProRes Proxy à des résolutions jusqu'à l'Ultra HD.
  • Dispose de toutes les connexions standard, y compris deux entrées XLR mic/line avec alimentation fantôme, une sortie 6G-SDI pour le monitoring avec état de la caméra superposé à la vidéo, une sortie d'alimentation XLR à 4 broches pour alimenter le viseur, une entrée de monitoring 6G-SDI, un jack pour le casque, le contrôle à distance LANC et une alimentation DC 12V à 4 broches standard.
  • Microphones stéréo intégrés pour l'enregistrement du son.
  • 3 moniteurs LCD indépendants intégrés pour les paramètres de la caméra ainsi que la saisie des métadonnées. Grand écran pliable de 10 pouces très lumineux permettant un contrôle HD avec large angle de vue.
  •  Prend en charge la capture Ultra HD et HD 1080 à 23.98, 24, 25, 29.97, 30 et jusqu'à 60 images par seconde.
  • Comprend un système de refroidissement liquide qui permettra des fréquences d'images plus élevées lorsque les capteurs pourront les prendre en charge.
  • Prise en charge des montures de trépied à attache rapide et des supports pour batteries V-Mount et Anton/Bauer Mount.
  • Inclut une version complète du logiciel de montage et d'étalonnage DaVinci Resolve.

101958148

 

Caméra numérique professionnelle : conçue pour les longs-métrages, les publicités télévisées et bien plus encore !

La caméra professionnelle Blackmagic URSA a été conçue pour les longs-métrages haut de gamme, les spots publicitaires, la production de séries télévisées, les documentaires, le journalisme électronique, les clips musicaux et bien plus encore.

Lors de travaux impliquant une grande équipe de production de plusieurs techniciens et opérateurs, nous pouvons facilement équiper la caméra d'objectifs cinéma de haute qualité, de rails, d'un mécanisme de contrôle de la mise au point, de porte-caches et bien plus encore. Avec des scopes intégrés pour l'exposition, la mise au point et les niveaux audio, il est aisé pour les directeurs de la photographie d'obtenir systématiquement de parfaits résultats.

101958273

Le grand écran de 10 pouces dédié aux assistants permet de contrôler et de mettre à jour les paramètres de la caméra indépendamment du directeur de la photographie. Grâce au grand moniteur de plateau pliable, aux scopes intégrés et à la fonction d'enregistrement interne, nous n'avons plus besoin de matériel de plateau supplémentaire lorsque nous tournons en solo, car tout est intégré à la caméra. Tout notre matériel de tournage est intégré dans un design extrêmement léger et portable !

85450858_p

LA POST-PRODUCTION NUMERIQUE TELEVISUELLE OU CINEMATOGRAPHIQUE

104546205

 

La Post-Production est assurée par nos Bancs de montage informatiques en :

- DAVINCI RESOLVE 11

- AVID COMPOSER 8.0

- FUSION 7 , etc...

- Avec les logiciels MICROSOFT WINDOWS 7 et 8.1 Pro sur machines informatique de montage vidéo PC HP-400

105009463_o

La Company Internet Council LLC - Diaconesco.tv est une Compagnie américaine dont le siège social est basé aux U.S.A. à SALEM CITY dans l'Etat de l'OREGON.

La Compagnie Internet Council llc - Diaconesco.tv est essentiellement tournée vers la Production et la Post-Production Audiovisuelle pour les marchés Européens et Mondiaux de Télévision. Elle propose de nombreux services entre autres ceux pour la Production Vidéo Numérique ainsi que pour la Production Télévision Haute Définition ( 4K, HDTV, HDV... )

Ses unités de montages informatisés avec ses stations PC de montage au tout numérique en temps réel servent à monter des films vidéo professionnels aux différents standards numériques en 4k, HDVD, DV, DV-Cam... aussi bien pour les Entreprises, la Publicité ou les Chaînes de Télévision classique ainsi que les Web-Télévisions et le Cinéma numérique.

Nos unités de montage permettent de faire des copies en DV, DVD, HDVD, 4 K ou bien des transferts de films dans les différents standards et formats existant toujours sur support de bandes magnétiques et bien entendu de disques numériques.

Pour toute demande de renseignements ou étude de devis gratuit sans aucun engagement quelconque de votre part, vous pouvez soit nous envoyer votre demande par mail, fax, ou bien nous joindre par téléphone, nous nous tiendrons toujours à votre entière disposition pour répondre le plus rapidement possible à vos besoins, sans oublier de nous faire parvenir vos coordonnés exactes, à bientôt. Merci.

Gérard Diaconesco

Mobile :    

Tél-Fax en Italie pour l'Erope :

0039/ 0184 208 291

Mails : diaconesco@uno.it

          internetcouncil@internetcouncil.us

          diaconesco@internetcouncil.us

            

62424879_p

105009519

Posté par DIACONESCO_TV à 13:48 - Commentaires [0] - Permalien [#]

NOUVELLE UNITE DE PRODUCTION ET DE POST PRODUCTION CHEZ DIACONESCO.TV DES JUIN 2015

LA NOUVELLE CAMERA POUR LE CINEMA NUMERIQUE PROFESSIONNEL BLACKMAGIC URSA - EF

DIACONESCO.TV S'EQUIPE AU PRINTEMPS 2015 POUR LA PRODUCTION ET LA POST-PRODUCTION POUR LE CINEMA ET LA TELEVISION DE LA CAMERA NUMERIQUE 4K PROFESSIONNELLE BLACKMAGIC URSA - EF

BlackMagic

direct contact phone in Europa :

0033/ (0) 6.32.17.36.33

Production Cinéma et Télévision au nouveau standard 4k avec Caméra Black Magic ursa pro

 

c03781543_209x189

 

c04381533_209x189

 

 

Post-Production Bancs de montage en DAVINCI RESOLVE 11- AVID COMPOSER 8.0 - FUSION 7 - Avec MICROSOFT WINDOWS 7 et 8.1 sur machines PC HP-400

 

Blackmagic620

 

SALON DU LUXE TOP MARQUES MONACO 2015

 

blackmagic-ursa-ef-5

MATTHIEU RICARD AU TIBET

LE MOINE DU TIBET MATTHIEU RICARD RECU AU MONACO PRESS CLUB EN 2015

 

Petit tour du stand Blackmagic au NAB 2014, le point sur les annonces camera URSA et Studio, le scanner etc ... https://vimeo.com/92065395

NAB 2014 - Blackmagic Caméras Studio et URSA / Scanner Cintel etc ...

Caméra numérique révolutionnaire modulable par l'utilisateur munie d'une monture d'objectif EF et d'un capteur 4K Super 35 avec obturateur global, de la technologie 12G-SDI, d'un moniteur intégré de 10”, de deux fentes d'enregistrement pour cartes CFast, de scopes, de vu-mètres et bien plus encore !

Conçue pour prendre en charge l'ergonomie d'une grande équipe de tournage ou d'une seule personne, URSA possède tout en un, y compris un énorme moniteur de plateau pliable de 10 pouces, un grand capteur 4K Super 35 avec obturateur global modulable par l'utilisateur et deux fentes pour l'enregistrement interne aux formats RAW et ProRes. Comme l'assemblage du capteur et de la monture d'objectif peut être modifié, vous pouvez choisir entre des montures d'objectif EF ou PL, ou même un capteur vidéo broadcast avec une monture B4. Cela signifie que vous pourrez passer à la technologie de pointe en termes de capteur dans le futur et investir dans un boîtier dès à présent !

blackmagic-ursa-ef

Caractéristiques clé des modèles Blackmagic URSA PL et URSA EF

    Capteur 4K haute résolution de taille Super 35 mm avec prise en charge supérieure du détail de l’image.

  •     Obturateur global professionnel permettant des panoramiques et des mouvements de l'image fluides.
  •     Large plage dynamique de 12 diaphragmes permettant de capturer davantage de détails pour un rendu de film long-métrage.
  •     Compatible avec les objectifs à monture PL ou EF de très haute qualité.
  •     Design modulable permettant aux clients d'actualiser et de changer le capteur et la monture d'objectif.
  •     Deux fentes d'enregistrement pour cartes CFast 2.0 permettant un enregistrement illimité d'excellente qualité.
  •     Des formats de fichiers ouverts compatibles avec les logiciels de montage non-linéaires les plus connus, par exemple Apple ProRes et RAW CinemaDNG compressé 12 bits. Pas de formats de fichiers personnalisés.
  •     Prise en charge de l'enregistrement ProRes HQ, ProRes 422, ProRes LT, ProRes Proxy à des résolutions jusqu'à l'Ultra HD.
  •     Dispose de toutes les connexions standard, y compris deux entrées XLR mic/line avec alimentation fantôme, une sortie 6G-SDI pour le monitoring avec état de la caméra superposé à la vidéo, une sortie d'alimentation XLR à 4 broches pour alimenter le viseur, une entrée de monitoring 6G-SDI, un jack pour le casque, le contrôle à distance LANC et une alimentation DC 12V à 4 broches standard.
  •     Microphones stéréo intégrés pour l'enregistrement du son.
  •     3 moniteurs LCD indépendants intégrés pour les paramètres de la caméra ainsi que la saisie des métadonnées. Grand écran pliable de 10 pouces très lumineux permettant un contrôle HD avec large angle de vue.
  •     Prend en charge la capture Ultra HD et HD 1080 à 23.98, 24, 25, 29.97, 30 et jusqu'à 60 images par seconde.
  •     Comprend un système de refroidissement liquide qui permettra des fréquences d'images plus élevées lorsque les capteurs pourront les prendre en charge.
  •     Prise en charge des montures de trépied à attache rapide et des supports pour batteries V-Mount et Anton/Bauer Mount.
  •     Inclut une version complète du logiciel de montage et d'étalonnage DaVinci Resolve.

blackmagic-ursa-ef-3


Capteur et monture modulables par l'utilisateur : faites votre choix entre toute une gamme de capteurs et montures d'objectif !

Blackmagic URSA dispose d'une tourelle modulable qui peut être retirée tout simplement en dévissant 4 boulons ! La tourelle de la caméra comprend un capteur, une monture d'objectif, et des connexions pour le contrôle de l'objectif. Elle pourra être actualisée dans le futur lorsque de nouveaux types de capteurs feront leur apparition sur le marché. Cela signifie que l'acquisition de votre prochaine caméra vous coûtera moitié moins cher car il ne sera pas nécessaire d'acheter une caméra entière. Faites votre choix entre les 4 modèles disponibles actuellement !
URSA EF comprend un fabuleux capteur d'image 4K de taille Super 35 avec obturateur global et une monture d'objectif EF permettant un contrôle actif de l'objectif. Vous pouvez à présent utiliser des objectifs photo DSLR peu onéreux de sociétés telles que Canon et Zeiss pour n'en citer que quelques-unes.
URSA Video B4, disponible ultérieurement en 2014, comprend un capteur complètement différent optimisé pour la vidéo broadcast en Ultra HD, ainsi qu'une monture d'objectif broadcast B4, une connexion de contrôle d'objectif broadcast et un filtre ND intégré.
URSA PL comprend un fabuleux capteur d'image 4K de taille Super 35 avec obturateur global et une monture d'objectif PL utilisée dans l'industrie du cinéma. C'est idéal lorsque vous devez utiliser des objectifs à monture PL pour obtenir un rendu cinématographique.
URSA HDMI ne comprend pas de capteur car elle dispose d'une entrée HDMI 4K et d'une plaque de montage pour connecter n'importe quelle caméra, par exemple une caméra reflex numérique. Bénéficiez d'un enregistrement ProRes, d'un contrôle, d'un son et d'un timecode de meilleure qualité que sur n'importe quelle caméra vidéo standard ou caméra reflex numérique !

caractéristiques camera blackmagic URSA EF

Caméra numérique professionnelle : conçue pour les longs-métrages, les publicités télévisées et bien plus encore !

Blackmagic URSA a été conçue pour les longs-métrages haut de gamme, les spots publicitaires, la production de séries télévisées, les documentaires, le journalisme électronique, les clips musicaux et bien plus encore. Lors de travaux impliquant une grande équipe de production, vous pouvez facilement équiper la caméra d'objectifs cinéma de haute qualité, de rails, d'un mécanisme de contrôle de la mise au point, de porte-caches et bien plus encore. Avec des scopes intégrés pour l'exposition, la mise au point et les niveaux audio, il est aisé pour les directeurs de la photographie d'obtenir systématiquement de parfaits résultats. L'écran dédié aux assistants leur permet de contrôler et de mettre à jour les paramètres de la caméra indépendamment du directeur de la photographie. Grâce au grand moniteur de plateau pliable, aux scopes intégrés et à la fonction d'enregistrement interne, vous n'avez pas besoin de matériel de plateau supplémentaire lorsque vous tournez en solo, car tout est intégré à la caméra. Tout votre matériel de tournage est intégré dans un design extrêmement portable !

 

blackmagic-ursa-ef-4

 

Un design repensé: tout le matériel de plateau intégré dans un design portable !

La taille professionnelle de Blackmagic URSA offre plus d'espace et intègre un système de refroidissement puissant permettant des fréquences d'images plus élevées tout en maintenant un châssis froid et un ventilateur silencieux. Le design en aluminium usiné est incroyablement robuste et a été conçu pour de grandes équipes de tournage. Ce dernier permet à l'utilisateur de changer de capteurs sur le terrain. Chaque zone de la caméra a été divisée en stations de travail pour le directeur de la photographie, l'assistant et l'ingénieur du son. La station du directeur de la photographie comprend un grand moniteur de plateau pliable de 10 pouces et un écran séparé de 5 pouces pour les paramètres, l'état de la caméra et les scopes. La station de l'assistant dispose d'un écran séparé pour les paramètres de la caméra, l'état et les scopes ainsi qu'une station audio comprenant les vu-mètres, les commandes et les connexions audio. Le grand écran signifie que vous n'avez pas besoin de matériel de plateau supplémentaire ce qui vous permet de vous déplacer facilement entre les prises de vue. Il vous suffit de plier le moniteur et vous voilà parti !  

 

blackmagic-ursa-ef-6

 

Tournage de qualité Ultra HD :capteur de taille Super 35 avec plage dynamique de long-métrage

URSA est une vraie caméra numérique professionnelle disposant d'un capteur 4K, d'un obturateur global et d'une incroyable plage dynamique de 12 diaphragmes. Sa large plage dynamique surpasse celle des caméras vidéo standard et même des caméras broadcast haut de gamme, vous bénéficiez ainsi d'images d'excellente qualité vous offrant un rendu de film numérique. La large plage dynamique conserve tous les détails des ombres et des hautes lumières, vous disposez ainsi d'une gamme étendue de niveaux de luminosité pour l'étalonnage dans la phase de post-production. La très grande taille du Super 35 permet de filmer de manière créative avec une faible profondeur de champ et le format haute résolution Cinema DNG RAW Ultra HD 12 bits sans perte vous offre une qualité sans pareil. Vous pouvez également filmer de la vidéo Ultra HD ou HD au format Apple ProRes™ pour faciliter le workflow en post-production grâce à des exigences de stockage minimales.

Deux fentes pour un enregistrement sans interruption : enregistrez en continu et ne manquez aucun événement important !

Blackmagic URSA est munie de deux fentes dédiées à l'enregistrement, vous n'aurez donc jamais à arrêter l'enregistrement pour changer de média. C'est une fonction essentielle lors du tournage d'un événement historique, d'une interview importante ou de n'importe quel autre événement où vous ne pouvez pas vous permettre d'arrêter l'enregistrement. Il vous suffit d'insérer une carte CFast vide dans la deuxième fente d'enregistrement et lorsque la carte actuelle est pleine, l'enregistrement continuera sur la seconde carte, ce qui vous permet de changer la carte pleine sans interrompre le tournage ! La fonction d'enregistrement intégrée prend en charge la nouvelle technologie de carte CFast qui permet un enregistrement d'une vitesse incroyable de 350 MB/s. C'est la solution parfaite pour un enregistrement RAW à haute fréquence d'image. Imaginez pouvoir filmer en RAW et lire ensuite votre vidéo sur un grand écran de 10 pouces pour la montrer à toute l'équipe de production !

 

blackmagic-ursa-ef-2

 

Conçue pour la production !

URSA a été conçue dans le but de ne pas avoir à déplacer toute une quantité de matériel d'un endroit à l'autre lors du tournage. Vous bénéficiez d'une caméra de production de taille normale comprenant tous les accessoires nécessaires, tels qu'un moniteur de plateau de 10 pouces, deux fentes permettant un enregistrement intégré, un enregistrement audio professionnel, des microphones intégrés, des scopes, deux écrans d’état et bien plus encore ! Comme de nombreux accessoires sont intégrés à la caméra, cette dernière est totalement modulable. Vous pourrez donc retirer et actualiser le capteur et la monture d'objectif dans le futur. Nous avons beaucoup investi dans le design d'URSA pour lui donner ce design modulable, vous n'aurez donc jamais à vous en débarrassez et acheter une nouvelle caméra.

Design révolutionnaire : léger et résistant à l'épreuve du temps !

URSA dispose d'un design très résistant en alliage d'aluminium, vous êtes ainsi en possession d'une caméra durable et prête pour le tournage dans n'importe quelles conditions. Le système de refroidissement liquide intégré garde les composantes internes froides, même avec de hautes fréquences d'image continues. L'énergie thermique est acheminée dans un grand échangeur thermique interne situé à l'arrière de la caméra. Ce dernier permet un refroidissement ne nécessitant qu'une utilisation minimale du ventilateur. URSA dispose également d'une puissance de traitement optimale ainsi que d'enregistreurs SATA 3 à carte CFast, qui sont plus rapides que les cartes disponibles actuellement. Vous possédez donc une caméra résistante à l'épreuve du temps qui dispose de la puissance nécessaire à la prise en charge de nouveaux formats et capteurs dès leur apparition sur le marché.

Capteur et monture d'objectif modulables : la première caméra modulable par l'utilisateur sur le terrain !

La tourelle de caméra révolutionnaire d'URSA est constituée d'une monture d'objectif et d'un capteur d'images. Ces derniers forment un module remplaçable qui se fixe à la caméra au moyen de 4 boulons. Comme cette caméra de production professionnelle est munie d'une tourelle remplaçable, vous pouvez moderniser votre caméra dès que de nouveaux capteurs et montures d'objectif apparaissent sur le marché. Pour changer de capteur, il vous suffit de dévisser les boulons et de retirer l'assemblage. Pour la première fois, vous pouvez actualiser votre caméra à votre convenance, car vous pouvez le faire vous-même ! De cette façon, vous sécurisez votre investissement dans le boîtier de la caméra et il vous suffira de remplacer la tourelle pour obtenir une toute nouvelle caméra équipée d'un capteur dernier cri.

 

caractéristiques camera blackmagic URSA EF

Grand viseur de 10” : moniteur pliable extrêmement clair doté d'un grand angle de vue

Dès à présent, vous aurez toujours un grand moniteur de plateau avec vous car URSA dispose d'un moniteur de 10” incroyablement clair doté d'un grand angle de vue. Vous n'aurez donc plus besoin d'emporter de moniteurs supplémentaires lors du tournage. Le moniteur intégré se déplie et s'incline vers le haut et vers le bas vous permettant de filmer très près du sol ou au-dessus de la foule très facilement. Le grand écran HD pleine résolution vous offre des images très claires, et vous permet de vous assurer que vos paramètres d'exposition sont parfaits et que votre mise au point est très nette. Le grand moniteur facilite le cadrage des prises de vue et vous permet de les montrer à toute l'équipe de tournage. Lorsque vous avez fini, il vous suffit de plier le moniteur et vous voilà parti !

Écran tactile perfectionné : 2 écrans permettant un contrôle intégral

URSA est pourvue de l'interface utilisateur la plus perfectionnée de toutes les caméras. Cette dernière comporte les paramètres, les commandes, le contrôle technique et deux écrans intégrés supplémentaires situés de chaque côté de la caméra. L'écran de gauche permet au directeur de la photographie de visualiser les paramètres, les scopes et l'état de la caméra au moyen de l'écran tactile. L’affichage de l'état de la caméra vous donne des informations sur le timecode, le format et la fréquence d'image. Vous y trouverez également l'histogramme indiquant l'exposition et un nouveau scope pour la mise au point ainsi que les niveaux et l'écrêtage audio. La caméra possède un deuxième écran similaire situé sur le côté droit et qui est destiné à l'assistant. Cet écran est pourvu des mêmes fonctions, mais elles sont complètement indépendantes de celles affichées sur l'écran du directeur de la photographie.

Connexions conformes aux normes de l'industrie : connectez votre matériel sans câbles spécialisés

URSA est dotée de connecteurs de qualité professionnelle et conformes aux normes de l'industrie, vous permettant une connexion qui ne nécessite pas de câbles spécialisés. Il est important de pouvoir disposer de connexions standard sur le lieu de tournage car il est difficile de prévoir à quel matériel vous devrez vous connecter. Vous bénéficiez de connexions vidéo qui prennent en charge la technologie 12G-SDI dernier cri, d'une sortie HD-SDI séparée et d'une alimentation de 12v qui vous permet d'ajouter un viseur électronique externe. La caméra comprend également 2 entrées audio symétrique analogique XLR avec alimentation fantôme commutable pour les microphones professionnels. URSA dispose également du contrôle à distance LANC, d’un connecteur XLR standard à 4 broches et plus encore. Où que vous alliez dans le monde, vous aurez toujours la certitude de pouvoir connecter votre caméra !

 

De multiples points de montage : utilisez toutes sortes d’accessoires tiers !

Que vous travailliez au sein d’une grande équipe ou en solo, il est essentiel de pouvoir connecter du matériel supplémentaire tel que des microphones externes, des convertisseurs fibre optique pour la production en direct ou de grands objectifs. URSA dispose de points filetés standard de 3/8” qui sont situés sur le haut de la caméra, ce qui facilite la fixation de matériel supplémentaire lorsque vous en avez besoin. Sur la face inférieure de la caméra, vous trouverez des plaques de verrouillage permettant l’utilisation de montures de trépied à verrouillage rapide. Vous pouvez ainsi monter URSA sur un trépied et retirer ce dernier en moins d’une seconde. C’est parfait lorsque vous devez tourner sur le vif. Sur la face arrière de la caméra, vous trouverez de multiples points de montage vous permettant de visser des plaques de montage pour batteries V-Lock ou Anton Bauer. Lorsque vous désirez utiliser de grands objectifs et des porte-caches, le point de montage du trépied situé sous la caméra est muni de montures pour rails de production et offre une compatibilité avec tous les rails tiers.

Personnalisez votre URSA !

Chaque production a ses exigences et il vous faut une flexibilité qui vous permet de personnaliser votre matériel de caméra pour chaque projet. URSA possède un design qui peut être personnalisé et actualisé à tout type de travail créatif. Votre caméra est dotée entre autres de divers points de montage, montures d’objectif et d’une compatibilité à des montures de batterie. Vous pouvez y ajouter une large gamme d’accessoires tels qu’objectifs, microphones professionnels, contrôleurs à distance LANC, batteries, trépieds et rails quand vous en avez besoin.

Objectifs cinéma professionnels,broadcast ENG ou photographiques !

Conçus pour les optiques professionnelles de la meilleure qualité, trois modèles d’URSA sont disponibles et vous donnent le choix entre des montures d’objectif PL, EF ou broadcast de type B4. URSA PL est la solution idéale pour les objectifs cinéma professionnels où tout a été mis en oeuvre pour concevoir l’objectif parfait. Pour une compatibilité plus étendue et l’opportunité d’utiliser de fabuleux objectifs photographiques, le modèle URSA EF répondra parfaitement à vos besoins. Ce dernier est compatible avec les objectifs reflex mono-objectif Canon et Zeiss et bien d’autres encore ! Le modèle URSA EF comprend également des connexions permettant de contrôler activement l’objectif pour ajuster la mise au point et le diaphragme. Le modèle URSA Broadcast a été conçu pour les objectifs broadcast ENG utilisés dans la production en studio de télévision ainsi que les événements sportifs et actualités en direct. Ce modèle sera disponible en fin d’année 2014.

Contrôle à distance de la caméra et de l’objectif

L’entrée jack de 2,5mm vous permet de contrôler la caméra et les objectifs à l’aide de produits de contrôle à distance externes ! LANC est un protocole universel, vous pouvez donc utiliser du matériel de nombreux fabricants tiers. Il vous sera alors possible de contrôler aisément les boutons start/stop de votre caméra. Avec des objectifs EF actifs, vous pouvez également contrôler à distance le diaphragme et la mise au point !

De multiples points de montage : utilisez tous types d’accessoires professionnels tiers

Avec URSA, vous bénéficiez d’une flexibilité vous permettant de monter n’importe quel accessoire, tel que des trépieds et piédestaux professionnels, des rails pour objectifs, des micros canons et bien plus encore ! La base du boîtier d’URSA est compatible avec des plaques pour trépied à verrouillage rapide et comprend un point de montage de 3/8’’ pour les plaques professionnelles utilisées dans les industries du film et de la télévision. Vous bénéficiez également de montures pour rails qui prennent en charge les plus gros objectifs. La face inférieure de la caméra a été spécialement conçue pour pouvoir pousser les rails à l’intérieur et en disposer quand vous en avez besoin. Les nombreux points de montage de 3/8’’ situés sur la poignée et la face supérieure de la caméra permettent de fixer aisément des viseurs, microphones ou n’importe quel autre accessoire requis. Vous pouvez même inverser la direction de la poignée pour mettre les points de montage plus en avant sur le boîtier de la caméra.

Batteries professionnelles : montures et alimentation externe professionnelles

URSA comporte un connecteur broadcast standard universel à 4 broches qui est compatible avec la plupart des sources d’alimentation de 12V – 30V. Lorsque vous tournez en plein air et désirez intégrer une batterie à la caméra, URSA dispose de points de montage sur la face arrière de la caméra. Ces derniers sont compatibles avec les plaques et batteries V-Mount et Anton Bauer Gold Mount. La prise pour ces montures de batterie est située sous la plaque même et toutes les prises de courant sont cachées et protégées contre tout dommage. Comme la caméra intègre la prise en charge des batteries V-Mount ou Anton Bauer et vous offre ainsi une solution d’alimentation complète, vous disposez de nombreuses heures de tournage sans interruption.

Viseurs électroniques : moniteur en HD 1080 même lors d’un tournage en Ultra HD !

Lorsque vous faites du tournage mobile de style caméra à l’épaule, URSA est pourvue d’une sortie vidéo down-convertie HD-SDI séparée et d’une prise de courant de 12V dédiée aux viseurs électroniques. La sortie dédiée au viseur permet une connexion à des viseurs électroniques tiers ou à des moniteurs de plateau LCD supplémentaires, et les alimente directement à partir de votre caméra. La sortie pour le viseur comprend toutes sortes d’informations concernant l’état de la caméra, y compris la fréquence d’image, le niveau de la batterie, le paramètre ISO, le format et l’état de l’enregistrement, les repères de visée et bien plus encore. Pour une compatibilité optimale lorsque vous travaillez en Ultra HD, la sortie de contrôle peut être configurée sur une down-conversion en HD 1080, vous pouvez donc utiliser n’importe quel moniteur ou viseur électronique tiers, y compris des téléviseurs standard pour le contrôle sur le plateau.

Du renouveau en matière de workflow sur le lieu de tournage !

URSA est la première caméra numérique, tout en un, comprenant tout le matériel nécessaire à la production ! URSA dispose de zones de travail dédiées au directeur de photographie, assistants et enregistreurs du son permettant à toute l’équipe de travailler en même temps. Cela donne donc l’opportunité à des équipes de n’importe quelle taille, y compris les réalisateurs de film indépendants, de passer plus de temps à tourner et moins de temps à installer des quantités de matériel supplémentaire. Non seulement URSA dispose de tout le matériel de production nécessaire, elle comprend également des connexions et des points de montage broadcast qui vous permettent de personnaliser votre matériel pour les productions les plus exigeantes. URSA est plus qu’une simple caméra de production professionnelle, elle changera complètement votre workflow de production !

Productions de longs-métrages et commerciales : capteur de taille Super 35 avec plage dynamique de long-métrage

Les longs-métrages et les productions commerciales nécessitent des images de la plus haute qualité et exigent une caméra qui puisse prendre en charge une grande équipe de production. URSA PL est une caméra 4K à large plage dynamique munie d’un capteur de 35 mm et d’un obturateur global et qui a été conçue pour prendre en charge les plus grands objectifs professionnels exigés par les réalisateurs de longs-métrages. URSA dispose du contrôle technique intégré réclamé par les grandes équipes de tournage, ainsi que de connexions et d’une compatibilité avec les montures standard, rails, trépieds, batteries et bien plus encore. Vous bénéficiez ainsi d’une caméra numérique haut de gamme, qui s’adapte à tous les types de productions, du long-métrage aux productions commerciales.

Séries et actualités télévisées : respectez vos délais même lors des productions les plus exigeantes !

La rapidité d’action est essentielle lorsque vous travaillez sur des actualités ou séries télévisées car ce sont des situations où vous tournez et changez de lieu constamment. Vous avez donc besoin d’une caméra robuste, fiable et facile à transporter qui produit de belles images. URSA comprend un boîtier léger en aluminium capable de résister à la rigueur d’une production quotidienne et qui peut être installé sur une monture de trépied à verrouillage rapide en moins d’une seconde. URSA est une caméra Ultra HD autonome qui intègre des capacités d’enregistrement et de contrôle technique. Il ne vous est donc pas nécessaire de transporter du matériel supplémentaire et vous pouvez respectez vos délais même lors des productions les plus exigeantes.

 

BMD_URSA_2-PWEI

 

Films indépendants : solution de production autonome

Lorsque vous disposez d’un budget serré et d’une petite équipe de production, il vous faut une caméra qui intègre le plus de fonctionnalités possibles. URSA EF est la solution idéale pour les films indépendants pour lesquels il est nécessaire d’utiliser tous les types d’objectifs photo et objectifs professionnels. Cette dernière permet également l’utilisation d’objectifs munis de caractéristiques optiques variées intégrant des effets visuels et un style de tournage vidéo très cinématographique. URSA est une caméra professionnelle complètement autonome qui comprend tout le matériel de plateau dont vous avez besoin. Il ne vous est donc pas nécessaire de louer des moniteurs de plateau onéreux, des enregistreurs audio et vidéo séparés, ou des scopes externes. Imaginez pouvoir économiser assez d’argent sur les frais de location de matériel et par conséquent pouvoir utiliser des objectifs plus grands et de meilleure qualité, ou même investir cet argent dans la caméra.

Photographes et cinéastes : optimisez votre caméra reflex numérique !

Les caméras reflex numérique sont parfaites pour la photographie mais elles ne possèdent pas les fonctionnalités nécessaires pour produire de la vidéo de haute qualité. Vous ne disposez donc pas d’une plage dynamique complète et êtes limités en termes d’étalonnage et de travaux de finition. URSA HDMI est le parfait enregistreur professionnel pour les cinéastes DSLR qui doivent produire de la vidéo de la plus haute qualité à partir des caméras et objectifs qu’ils possèdent. Il vous suffit de connecter la sortie HDMI de votre caméra reflex numérique à URSA HDMI. Vous pouvez à présent enregistrer des fichiers ProsRes de haute qualité à partir de votre caméra reflex numérique. Vous bénéficiez également des fonctionnalités intégrées d’URSA telles que le contrôle, les scopes et l’enregistrement audio pour produire des fichiers vidéo de qualité optimale qui sont prêts pour le montage et la post-production. 

rigged

 

 

Blackmagic-design-pttlgr-1

Blackmagic-design-pttlgr-6

Blackmagic-design-pttlgr-8

Blackmagic-design-pttlgr-10

Blackmagic-design-pttlgr-7

Blackmagic-design-pttlgr-4

Blackmagic-design-pttlgr-9

Cfast-card-image

12 avril 2016

SORTIE DU LIVRE DE L'AUTEUR ANNE CUIF : " L'HOMME ET L'ANIMAL INSEPARABLE DESTIN " AUX EDITIONS DU SCRIBE L'OPALE

L'HOMME ET L'ANIMAL

INSEPARABLE DESTIN

de l'Auteur Anne Cuif

sorti aux Editions du Scribe l'Opale

IMG_20160225_222216

 

Vient de sortir en cette fin du mois de Février 2016 aux Éditions du Scribe l'Opale le dernier livre de l'auteur Anne Cuif au titre évocateur pour son amour des animaux : "L'homme et l'animal Inséparable destin".

C'est un viscéral amour pour les bêtes qui a conduit Anne Cuif à écrire ce livre qui allie Nouvelles, Poèmes, Biographie, Textes d'Auteurs et Citations, ainsi qu'une vraie réflexion sur la condition animale.

Cet ouvrage donne corps à son combat pour la défense des animaux car une partie de sa vente sera versée à la Société de Défense des Animaux ( S.D.A. ) de la ville de Nice où elle réside depuis de nombreuses années.

Anne Cuif , en dépit d'une activité médicale prenante a toujours su s'évader dans la peinture comme dans l'écriture : Beaux Arts et Faculté de lettres de Rouen.

Elle pratique désormais les deux activités à plein temps. Sa plume l'amène souvent à parler des animaux qui font partie intégrante de sa vie.

Pour acheter cet ouvrage de 220 pages au prix de 18 Euros ttc plein d'amour et de tendresse pour la gente animale :

anne.cuif@gmail.com

06.67.78.90.43

IMG_20160225_222216IMG_20160225_222216IMG_20160225_222216

 

PHOTOS DE LA SOIREE VERNISSAGE ET PRESENTATION DU DERNIER LIVRE DE L'ARTISTE ANNE CUIF A MOUGINS - C. COPYRIGHTS AND ALL RIGHTS - AGENCY PRESS INTERNATIONAL DIACONESCO.TV - MOUGINS 19.03.2016

P1100831

P1100833

P1100834

P1100836

P1100838

P1100842

P1100844

P1100845

P1100864

P1100865

P1100877

P1100904

P1100905

P1100911

P1100924

P1100935

P1100946

P1100969

P1100988

P1100991

 Photographe de Presse Gérard Diaconesco - Agency Press International DIACONESCO.TV - MOUGINS 19.03.2016 - C. COPYRIGHTS 

Posté par DIACONESCO_TV à 11:45 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

DONALD TRUMP PRESIDENTIAL CAMPAIGN 2016

Donald Trump presidential campaign, 2016

From Wikipedia, the free encyclopedia

téléchargement

"Donald Trump presidential campaign" redirects here. For his 2000 presidential campaign, see Donald Trump presidential campaign, 2000.
Donald J. Trump for President
Trump 2016.svg
Campaign U.S. presidential election, 2016
Candidate Donald Trump
Affiliation Republican Party
Status Announced: June 16, 2015
Headquarters 725 Fifth Avenue
ManhattanNew York
Key people Corey Lewandowski, campaign manager
Paul J. Manafort, convention manager
Katrina Pierson, national spokesperson
Hope Hicks, press secretary
Michael Glassner, deputy campaign manager
Daniel Scavino Jr., director of social media
Receipts US$25,526,319 (2016-03-16[1])
Slogan Make America Great Again![2]
Website
Official website

Donald Trump, a businessperson and television personality, announced his candidacy for President of the United States at the Trump Tower in New York City on June 16, 2015 with the slogan "Make America Great Again!"[3] His campaign manager is Corey Lewandowski.[4]

Trump's populist positions in opposition to illegal immigration, free trade, and military interventionism[5][6][7][8] earned him particular support among blue-collar voters.[9] Trump has become the consistent Republican front-runner in public opinion polls.[10][11][12][13][14] Many of his remarks have been highly controversial among the public, other political candidates, the media, and Trump's business partners, some of whom have ended their business relationships with him as a result. Several world leaders have also expressed concerns about the prospect of his becoming president.[15][16] His campaign has been extensively covered by most mainstream media sources, allowing him to eschew large campaign contributions and supporting political action committees (super PAC's), which Trump has criticized along with politicians who use them.[17][18] His abstention from political correctness has been a staple theme of his campaign, and has proved to be popular among his supporters.[19][20] Trump's most polarizing and widely reported statements have been on issues of immigration and border security, on which he has proposed deportation of all illegal immigrants, construction of a substantial wall on the Mexican–American border, and a temporary ban on alien Muslims entering the U.S.,[21] while speaking extensively about perceived issues pertaining to illegal immigrants traveling over the Mexican border into the U.S.[22][23]

Trump's campaign rallies have attracted large crowds, as well as public controversy. Some of the events have been marked by incidents of violence against protesters by Trump supporters, mistreatment of some journalists, and disruption by a large group of protesters who effectively shut down a major rally in Chicago. Trump said he himself wished to punch protesters, and has defended their ejection from his events, but has also said he hopes that he has not encouraged physical force to subdue or remove protesters.[24][25] Trump is opposed to the broad protection currently afforded to journalists against legal accusations of libel.[26][27]

As of April, Trump is the clear Republican frontrunner having won 20 states and one U.S. territory and accumulating 743 convention delegates.

 

512672576

Background

Since the 1988 presidential election, Trump has been considered a potential candidate for President in nearly every election.[28][29][30] In October 1999, Trump declared himself a potential candidate for the Reform Party's presidential nomination,[31] but withdrew on February 14, 2000.[32] In 2004, Donald Trump identified as a Democrat, openly supported Hillary Clinton, and donated a large sum of money to Democratic groups.[33] Trump rejoined the Republican Party in 2009. In early 2011, presidential speculation reached its highest point and Trump began to take a lead in polls among Republican candidates in the 2012 election. However, Trump announced in May 2011 that he would not be a candidate for the office.[34][35]

At the 2011 Conservative Political Action Conference (CPAC), Trump said he is "pro-life" and "against gun control".[36][37][38] He has spoken before Tea Partysupporters.[39][40][41] In December 2008, Trump emerged as an early supporter of the 2009 government backed rescue plan for the U.S. auto industry which by 2012 gained the support of 56% of Americans (63% support in Michigan), according to a Pew Research Center poll.[42] Trump opposed granting "fast track" trade-negotiation authority to President Barack Obama to negotiate the international trade agreements.[43]

Trump expressed a desire for stronger negotiations with China on trade, plus the imposition of tariffs if necessary.[44][45][46] Trump has called for a policy of leadership to deal with the Organization of Petroleum Exporting Countries (OPEC) which he has criticized for causing high oil prices.[47][48]

In 2011, polls had Trump among the leading candidates. A Wall Street Journal/NBC News poll from March 2011 showed Trump in the lead for the Republican nomination for president of the United States.[49] A February 2011 Newsweek poll placed Trump within a few points of President Obama in a potential 2012 presidential contest, with many voters undecided.[50] A poll released in April 2011 by Public Policy Polling showed Trump having a nine-point lead in a potential contest for the Republican nomination for President of the United States while he was still actively considering a run.[51][52] In December 2011, Trump placed sixth in the "ten most admired men and women living of 2011" USA Today/Gallup telephone survey.[53] Trump has been a featured speaker at the Conservative Political Action Conference (CPAC).[54] In 2013, Trump researched a possible run for President of the United States in 2016.[55] In October 2013, New York Republicans suggested Trump should run for governor of the state in 2014.[56] In February 2015, Trump did not renew his television contract for The Apprentice, which raised speculation of his candidacy for president of the United States in 2016.[57]

History

2015

Announcement

Donald Trump speaking at the 2015Conservative Political Action Conference (CPAC)

Trump formally announced his candidacy for the upcoming race for president. in the 2016 election on June 16, 2015. His announcement was held at a campaign rally at Trump Tower in New York City. In the speech, Trump drew attention to domestic issues such as illegal immigrationoffshoring of American jobs, the U.S. national debt, andIslamic terrorism, in a campaign strongly emphasized by the slogan "Make America Great Again."[63] Trump declared that he would self-fund his presidential campaign, and would refuse any money from donors and lobbyists.[64]

Following the announcement, most of the media's attention focused on Trump's comment on illegal immigrationwhere he stated: "When Mexico sends its people, they're not sending their best... They're sending people that have lots of problems, and they're bringing those problems with [them]. They're bringing drugs. They're bringing crime. They're rapists. And some, I assume, are good people."[65][66] Trump's statement was controversial and led several businesses and organizations—including NBCMacy'sUnivision, and NASCAR—to cut ties with Trump in the following days.[82] Reactions from other presidential candidates were mixed, with some Republican candidates disagreeing with the tone of Trump's remarks yet supporting the core idea that illegal immigration is an important campaign issue, while other Republican candidates, along with the leading Democratic candidates, condemning Trump's remarks and his policy-stances by saying that such comments are meant to inflame and incite.[88]

After the public backlash, Trump stood by his comments by citing news articles to back his claims up. Trump later clarified that he intended his comments to be aimed solely at the government of Mexico, specifically for using the insecure border as a means of transferring criminals out of their own country, and says he did not intend his comments to refer to immigrants themselves in general.[92]

Early campaign

Trump at an early campaign event in New Hampshire on June 16, 2015

After his announcement in New York, Trump immediately traveled to several states including Iowa and New Hampshire to campaign ahead of the 2016 Republican primaries.[96] In early July 2015, Trump also began campaigning in the West, giving rallies and speeches in Las Vegas and Los Angeles.[97][98] On July 23, he visited the Mexican border to highlight his stance with regards to opposition towards illegal immigration.[99]

In July, the Federal Election Commission released details of Trump's wealth and financial holdings that he submitted when he became a Republican presidential candidate. The report showed assets above $1.4 billion and outstanding debts of at least $265 million.[100][101] Shortly afterwards, Trump's campaign released a statement claiming his net worth to be over US$10 billion, but Forbes estimates that it is US$4 billion.[102]

On August 6, 2015, the first Republican primary debate took place on Fox News. During the debate, Trump notably refused to rule out a third-party candidacy. When pressed, he also refused to say he would endorse the eventual Republican nominee.[103] In September 2015, Trump eventually signed a pledge promising his allegiance to theRepublican Party.[104]

On August 21, 2015, the Federal Election Commission released a list of filings from super PACs backing candidates in the 2016 presidential race, which revealed Trump to be the only major presidential candidate among the Republican candidates who appeared not to have a super PAC supporting his candidacy.[105] Two months later, the Make America Great Again PAC, which had collected $1.74 million and spent around $500,000 on polling, consulting, and other activities,[106] was shut down after the Washington Post revealed multiple connections to the Trump campaign.[107][108]

John McCain comments

On July 18, 2015, Trump received criticism for saying of McCain: "He's not a war hero" and "He was a war hero because he was captured. I like people who weren't captured."[109][110] Trump acknowledged, "If somebody's a prisoner, I consider them a war hero"; however, he criticized "politicians like John McCain" for having "totally failed" on veterans issues and on securing the border.[111] Trump declared his support for veterans and pledged to "build the finest and most modern veterans hospitals in the world."[111][112][113]

Asked whether Trump should apologize to him for the remarks, McCain said on MSNBC: "I don't think so. I think he may owe an apology to the families of those who have sacrificed in conflict and those who have undergone the prison experience in serving their country."[114][115] Trump later stated that he did not owe the Senator an apology.[116][117][118] Investigative journalist Sharyl Attkisson detailed how the Washington Post had taken Trump's remarks on McCain out of context; she stated in part, "In fact, Trump's actual quote is the opposite of what is presented in the Post's first sentence."[119] Politifact rated Trump's claim that the quote was taken out of context as "mostly false".[120] Trump's comments generated disagreement among the other Republican presidential candidates, including Jeb BushScott Walker,Rick SantorumRand PaulBobby JindalMike Huckabee, and Chris Christie. Two candidates, George Pataki and Rick Perry, openly called on Trump to withdraw from the race over his comments. Conversely, two other candidates came to Trump's defense: Ben Carson and Ted Cruz, with Carson commenting that all differing opinions should be heard, and with Cruz opining that the party should stop its infighting altogether in order to unite.[121][122]

Border wall and illegal immigration

In his announcement speech, Trump promised that he would build "a great, great wall" on the United States–Mexico border, and has continued to lay emphasis on this proposal throughout his campaign, further stating that the construction of the wall would be paid for by Mexico.[65][123] He proposed a broader crack-down on illegal immigration, and in a July 6 statement claimed that the Mexican government is "forcing their most unwanted people into the United States"—"in many cases, criminals, drug dealers, rapists, etc."[124] In his first town hall meeting in Derry, New Hampshire on August 19, 2015, Trump stated: "Day 1 of my presidency, they're getting out and getting out fast."[125] These statements elicited considerable controversy.[124]

 

Trump and supporters attend a rally inMuscatine, Iowa, in January 2016. Multiple supporters hold up signs, which read "The silent majority stands with Trump".

José Antonio Meade Kuribreña, Mexican Secretary of Foreign Affairs, said that Trump "is a politician who ignores the context in which it is participating", with regard to U.S. international economic relations and Trump's comments.[126] Trump's Republican rival Jeb Bush stated that "Trump is wrong on this" and "to make these extraordinarily kind of ugly comments is not reflective of the Republican Party."[127] Trump acknowledged that Republican National Committee Chairman Reince Priebus asked him to tone down his rhetoric on immigration reform and stated that his conversations with the RNC were "congratulatory" as well.[128]

At a July 2015 rally in Phoenix, Arizona, Trump was welcomed by the Maricopa County Sheriff Joe Arpaio, turning over the lecturn for part of his speech to a supporter whose child was killed in Los Angeles in 2008 by a Mexican-born gang member.[129] The brother of Kate Steinle, who was murdered in San Francisco by an illegal immigrant, has criticized Trump for politicizing his sister's death, telling Anderson Cooper Trump's platform "isn't exactly what our family believes in."[130][131]

U.S. Senator Ted Cruz praised Trump for giving attention to illegal immigration, while Congressman Steve King also defended Trump's remarks about illegal immigration and crime.[85][132][133] Conservative radio host Rush Limbaughhas repeatedly praised Trump's comments and his continued response to the backlash, saying that Trump has successfully changed the debate and brought the issue of immigration reform back to the foreground, while also not backing down against media scrutiny and businesses severing ties with him.[134][135][136] Former Arizona governor Jan Brewer said, "I believe that Mr. Trump is kind of telling it like it really, truly is."[133][137][138] On July 10, 2015, Limbaugh cited a report which he claimed supports Trump's remarks about illegal immigration and crime.[139]

Univision announced it would no longer carry broadcasts of the Miss USA Pageant.[140] In response, Trump indicated the matter would be handled by legal action, and followed through by filing a US$500 million lawsuit against Univision. The complaint asserts that Univision is attempting to suppress Trump's First Amendmentrights by putting pressure on his business ventures.[141] NBC announced it would not air the Miss Universe or Miss USA pageant.[142][143] Afterwards, the multinational media company Grupo Televisa severed ties with Trump,[144] as did Ora TV,[145] a television network partly owned by Mexican billionaire Carlos Slim.[146] Trump gave the rights to broadcast the Miss Universe and Miss USA Pageants to the Reelz Channel.[147]

Paulina Vega, the current Miss Universe and former Miss Colombia, said that, although she repudiates the immigration remarks of Trump,[148] who in turn called her a "hypocrite",[149] she cannot give up the crown because her contract forbids it, and she could be sued.[150]

Mexico,[151] Panama,[152] and Costa Rica[153] will not send representatives to the Miss Universe competition.

Macy's announced it would phase out its Trump-branded merchandise.[154] Serta, a mattress manufacturer, also decided to drop their business relationship with Trump.[155] NASCAR ended sponsorship with Trump by announcing it would not hold their post season awards banquet at the Trump National Doral Miami.[156]ESPN decided to relocate its ESPY Celebrity Golf Classic to the Pelican Hill Golf Club in Newport Beach. The charity golf tournament was once scheduled to be held at a golf course owned by Trump.[157]

Reuters journalists found that Trump's companies sought to import 1,100 workers on H-2B visas since 2000.[158] The Trump-owned Palm Beach, Florida resort ofMar-a-Lago is notable for the large number of guest workers employed.[159] Pew Research found 59% of Americans oppose the wall.[160]

Temporary Muslim ban proposal

In remarks made following the November 2015 Paris attacks, Trump stated that he would support a database tracking Muslims in the United States and expanded surveillance of mosques.[161][162] Trump's support for a database of American Muslims "drew sharp rebukes from his Republican presidential rivals and disbelief from legal experts."[163]

Trump justified his proposals by repeatedly saying that he recalled "thousands and thousands of people ... cheering" in Jersey City, New Jersey, when the World Trade Center towers fell on September 11, 2001.[161][164] Politifact noted that this statement was false, giving it a "Pants on Fire" rating and reporting that it was based on debunked and unproven rumors.[163][165] Jersey City Mayor Steve Fulop called Trump's claim "absurd" and said that Trump "has memory issues or willfully distorts the truth."[166]

On December 7, 2015, Trump further called for a "total and complete shutdown on Muslims entering the United States until our country's representatives can figure out what the hell is going on."[167]

Following these remarks, on December 8, 2015, the Pentagon issued a rare statement of concern, stating "anything that bolsters ISIL's narrative and pits the United States against the Muslim faith is certainly not only contrary to our values but contrary to our national security."[168] The Prime Minister of the United KingdomDavid Cameron, and the Prime Minister of FranceManuel Valls, both issued statements in response to Trump's press release condemning him.[169][170] However, Geert Wilders, leader of the right-wing Party for Freedom in the Netherlands applauded his remarks calling them "brave" and "good for Europe".[171] Among the European right wing, Nigel Farage of the UK Independence Party called it "perhaps a political mistake too far"[172] and even Marine Le Pen of the far-right French National Front distanced herself from the idea.[173] Israeli Prime Minister Benjamin Netanyahu also rejected Trump's proposal, prompting Trump to "postpone" a planned trip to Israel.[174]

Trump was widely criticized by leading Republican Party figures, including Republican National Committee chairman Reince Priebus[175] and Republican leaders in South Carolina and Iowa.[176]

During the controversy regarding his comments, Trump alleged that "We have places in London and other places that are so radicalized that the police are afraid for their own lives." London's Metropolitan Police Service responded by stating "we think it's important to state to Londoners that Mr Trump could not be more wrong." London Mayor Boris Johnson, a member of the UK Conservative Party, demanded an apology and described Trump's comments as "ill-informed" and "complete and utter nonsense."[177]

Following Trump's controversial comments on Muslim immigration, a petition with the title "Block Donald J Trump from UK entry"[178] was opened in the UK, on the Parliament's e-petition website, calling on the UK government's Home Office to ban him from entering the country. By 5:00 am on December 11, the total number of signatures exceeded 500,000,[179] far above the threshold of 100,000 required for a Parliamentary debate.[180] On January 18, the UK's House of Commonsdebated whether to ban Trump,[181] but ended without a vote, as such a decision is reserved to the Home Secretary.[182] The three-hour long debate saw members on all sides of parliament describe Trump as "a buffoon", "crazy", "offensive", and "a wazzock".[183]

Trump signs the Republican loyalty pledge: If Trump does not become the Republican Party nominee for the 2016 general election, he pledges to support whomever the nominee may be, and to not[a] run as a third-party candidate.

Trump caused further controversy when he recounted an uncorroborated, apocryphal story about how U.S. generalJohn J. Pershing shot Muslim terrorists with pig's blood-dipped bullets in order to deter them during the Moro Rebellion. His comments were strongly denounced by the Council on American-Islamic Relations.[184][185][186][187]

Republican front-runner

48562504

Trump has consistently had high poll numbers during his candidacy.[188][189] A survey conducted by The Economist/YouGov released July 9, 2015, was the first major nationwide poll to show Trump as the 2016 Republican presidential front-runner.[190] A Suffolk/USA Today poll released on July 14, 2015, showed Trump with 17% support among Republican voters, with Jeb Bush at 14%.[191] A Washington Post/ABC News poll taken on July 16–19, showed Trump had 24% Republican support, over Scott Walker at 13%.[192] A CNN/ORC poll showed Trump in the lead at 18% support among Republican voters, over Jeb Bush at 15%,[14][193] and a CBS News poll from show of August 4ed Trump with 24% support, Bush second at 13%, and Walker third at 10%.[194]

A CNN/ORC poll taken August 13–16, 2015, in the swing states of Florida, Ohio and Pennsylvania showed Trump ahead of, or narrowly trailing Democratic candidate Hillary Clinton in direct match-ups in those states.[195] In Florida, Trump led by two points, and in both Ohio and Pennsylvania, he was within just five points of Clinton.[196]

Trump has had a persistently high popularity among Republican and leaning-Republican minority voters.[197][198][199][200] Surveys taken in late 2015 showed Trump polling unfavorably among women and non-white voters, with 64% of women viewing Trump unfavorably and 74% of non-white voters having a negative view of the candidate, according to a November 2015 ABC News/Washington Post poll.[201] A Public Religion Research Institute survey in November 2015 found that many of his supporters are working class voters with negative feelings towards migrants, as well as strong financial concerns.[202][203]

Numerous polls show Trump polling significantly favorably among minority and woman voters compared to past and present Republican presidential candidates, citing a September 2015 SurveyUSA poll. This poll also reports that Trump garners some support from voters outside of his party.[198][204] Trump's status as the consistent front-runner for the Republican nomination led to him being featured on the cover of Time magazine in August 2015, with the caption: "Deal with it."[205]

2016

Early caucuses and primaries

In the lead-up to the Iowa caucus, poll averages showed Trump as the front-runner with a roughly four percent lead.[206] Ted Cruz came in first in the vote count, ahead of Trump. Cruz, who campaigned strongly among evangelical Christians,[207] was supported by church pastors that coordinated a volunteer campaign to get out the vote.[208] Before the Iowa vote, an email from the Cruz campaign falsely implied that Ben Carson was about to quit the race, encouraging Carson's supporters to vote for Cruz instead.[209][210] Trump later posted on Twitter, "Many people voted for Cruz over Carson because of this Cruz fraud", and wrote, "Ted Cruz didn't win Iowa, he stole it."[211]

Following his loss in Iowa, Trump rebounded in the New Hampshire primary, coming in first place with 35% of the vote, the biggest victory in a New Hampshire Republican primary since at least 2000.[212][213] Trump "tapped into a deep well of anxiety among Republicans and independents in New Hampshire, according to exit polling data," running strongest among voters who feared "illegal immigrants, incipient economic turmoil and the threat of a terrorist attack in the United States."[212] Trump commented that in the run-up to the primary, his campaign had "learned a lot about ground games in a week."[214]

This was followed by another wide victory in South Carolina, furthering his lead among the Republican candidates.[215][216] He won the Nevada caucus on February 24 with a landslide 45.9% of the vote, his biggest victory yet; Marco Rubio placed second with 23.9%.[217][218]

Mitt Romney criticism

On February 24, 2016, former presidential candidate Mitt Romney called on Trump to release his tax returns, suggesting they contain a "bombshell".[219] On February 25, 2016, during the 10th Republican Party presidential debate, Trump claimed he would make the filings available after the conclusion of an Internal Revenue Service audit of the past "four to five years".[220]

Mitt Romney expanded his criticisms on March 3 by referring to Trump University, stating, "Donald Trump is a phony, a fraud. His promises are as worthless as a degree from Trump University. He's playing members of the American public for suckers: He gets a free ride to the White House, and all we get is a lousy hat."[221]

In contrast in 2012, while Romney was running for president, he praised Trump and sought his endorsement.[222][223][224][225] Regarding this endorsement, Romney remarked "That was a different time. He was a media personality and his biggest foible at that point was the whole birther thing."[226]

Rallies and crowds

Trump has held large rallies during his campaign,[227][228][229] routinely packing arenas and high school gymnasiums with crowds.[230] Trump "regularly drew thousands of people to rallies in Iowa, far more than any of his Republican rivals."[228]

A Trump rally on July 11, 2015, in Phoenix, Arizona, "drew several thousand people to the Phoenix Convention Center, making it one of the largest events for any candidate so far, though short of the crowd of 10,000 predicted by the Trump campaign."[231][232] Trump was introduced by Maricopa County Sheriff Joe Arpaio. During his speech, Trump invoked Richard Nixon's "silent majority" speech, saying "The silent majority is back."[231]

On August 21, Trump held a campaign rally at the Ladd-Peebles Stadium in Mobile, Alabama, with approximately 30,000 people in attendance.[233]

At a Trump campaign rally in Biloxi, Mississippi, in January 2016, YouTuber duo Diamond and Silk urged Democrats and independents in the audience to "ditch and switch"—i.e., to change their party affiliations to Republican in order to vote for Trump in closed primary states, which could be an important strategy for the Trump campaign.[234]

Trump's campaign released approximately 20,000 tickets for a 1,400-person venue for a January 7 rally in Burlington, Vermont. Ultimately, 2,000 people lined up at the door, and the campaign imposed a loyalty test at the door, admitting only Trump loyalists. Burlington's mayor and police chief criticized the campaign's handling of the event.[235][236]

Violence and expulsions at rallies
File:3 11 2016 Trump Rally at UIC Pavillion - Right after news of Trump's Postponement.webm
Trump rally at UIC Pavilion in Chicago on March 11, 2016, immediately after news of Trump's cancellation of attendance of the event.

There have been verbal and physical confrontations between Trump supporters and protesters at Trump's campaign events. Rally attendees have physically provoked protesters and members of the press in many rallies.[237][238] Some have accused Trump's rhetoric of inciting the violence.[239][240][241][242][243]

There have also been incidents near Trump properties related to the campaign. On September 3, 2015, Keith Schiller, Trump's longtime bodyguard and director of security, took an anti-Trump sign from a protestor, Efraín Galicia, outside Trump Tower in Manhattan. A scuffle ensued and Schiller punched Galicia in the head.[244][245][246]Galicia and four others subsequently filed suit against Trump, Schiller, four other security guards, and the Trump Organization, in New York state court, alleging Trump's security guards had assaulted them while they were lawfully demonstrating on a public sidewalk.[246]

The New York Times reported that the most "potentially dangerous recurring act committed by ordinary voters in the 2016 presidential cycle" is protesting Trump at one of his rallies; when a protest breaks out at a rally, "Trump supporters typically begin shouting, pointing, jeering — and sometimes kicking or spitting — at the protester, surrounding the offender in a tight circle."[247] "Trump's tone often seems to encourage aggression," and he "has berated security guards for not ejecting protesters quickly enough."[247] Trump's Republican rivals have blamed Trump for fostering a climate of violence and escalating tension at campaign events.[248]

Trump himself has "not been quick to criticize the violence" at his rallies.[249][250] In November 2015, Trump said of a protester in Birmingham, Alabama, "Maybe he should have been roughed up, because it was absolutely disgusting what he was doing."[251] On February 1, at a rally in Cedar Rapids, Iowa, Trump told a crowd, "So if you see somebody getting ready to throw a tomato, knock the crap out of 'em, would you? Seriously. Okay? Just knock the hell — I promise you, I will pay for the legal fees. I promise. I promise."[252] On February 23, 2016, at a rally in Las Vegas, Trump reacted to a protester by saying "I love the old days — you know what they used to do to guys like that when they were in a place like this? They'd be carried out on a stretcher, folks." He added "I'd like to punch him in the face."[253][254][255]

During an August 25, 2015, press conference, Keith Schiller removed Univision anchor Jorge Ramos from the event.[256][257] On September 3, 2015, Schiller was filmed punching a protester.[258]

On February 27, in Valdosta, Georgia, 30 Valdosta State University students were asked to leave a college building in advance of a Trump speech.[259]

At a rally on February 29, veteran photojournalist Chris Morris was grabbed by his throat and thrown to the ground by a member of the Secret Service.[260]

In March 2016, Politico reported that the Trump campaign has hired plainclothes private security guards to preemptively remove potential protesters from rallies.[261]On March 1, Kashiya Nwanguma attended a Trump rally in LouisvilleKentucky, with two anti-Trump signs. She reported that Trump supporters ripped her signs away, and shouted racial epithets and "leftist scum" at her.[262] A video of violence and verbal abuse against her was released on March 8, 2016 (Super Tuesday).[250]

Corey Lewandowski is seen allegedly grabbing the arm of reporter Michelle Fields in this still frame from video taken March 8, 2016, and released by the Jupiter Police Department on March 29, 2016.

After a Jupiter, Florida, news conference on March 8, Corey Lewandowski, Trump's campaign manager, is reported to have accosted Breitbart News reporter Michelle Fields "...moving her out of the way and nearly bringing her down to the ground" and caused bruising to her arm.[263] On March 11, Kurt Bardella, the company spokesman and longtime public relations consultant for Breitbart News, resigned his position due to Breitbart's lack of support for their reporter. Other Breitbart staff members have resigned in support of the reporter. Fields has filed a police report.[264] The National Press Club subsequently released a statement expressing alarm about "the increasing attacks and threats against journalists covering the United States presidential campaign, particularly after multiple unsettling reports from Donald Trump events" and urged presidential campaigns to respect the freedom of the press.[265][266]

On March 10, a protester being led by police from a rally in Fayetteville, North Carolina, was sucker punched by John McGraw, a Trump supporter. McGraw later told the media that the next time he saw the protestor, "we might have to kill him."[267] McGraw was subsequently charged with assault and battery.[249][268][269] On Meet the Press, Trump said that he had instructed his team to look into paying McGraw's legal fees and said, "He obviously loves his country."[267]

Anti-Trump protesters in Chicago on March 11, 2016

On March 11, during a rally in St. Louis, violence broke out between supporters of Trump and protesters, resulting in 32 arrests.[270] A planned event for later that day in Chicago drew confrontations between supporters and protesters in the arena at the University of Illinois at Chicago before Trump could come out to speak, due to an unusually large amount of protesters, and the campaign cancelled the rally due to safety concerns. While first reports from the Trump campaign stated that law enforcement was consulted,[271] this was denied by local police officials.[272] Trump later stated that he made the decision himself, commenting "I didn't want to see people get hurt [so] I decided to postpone the rally."[273][274][275][276][277]

On March 12, Thomas Dimassimo, 32, attempted to rush the stage as Trump was speaking at a rally in Dayton, Ohio; Dimassimo was stopped by Secret Service agents and subsequently charged with the misdemeanors of disorderly conduct and inducing panic.[278] Trump subsequently claimed on his Twitter feed and at rallies that the stage-rusher was tied to the Islamic State of Iraq and the Levant (ISIS or ISIL) terrorist group, citing a hoax video (discovered by one of Trump's "Internet people") which appears to have been created by an Internet troll.[279][280]Charles Lister, a fellow at the Middle East Institute, said: "This is utterly farcical; the video is incontrovertibly fake and Trump's accusations about it being linked to ISIS serve only to underline the totality of his ignorance on this issue."[280]

On March 13, Trump refused to take responsibility for clashes at his campaign events, criticized protesters who have dogged his rallies, and demanded that police begin to arrest rally protesters.[281] His Kansas City rally was interrupted repeatedly by protesters in the arena while protesters outside the event were pepper sprayed by police.[282][283] In an effort to dissuade future protesters, Trump may begin to request that protesters be arrested, "Because then their lives are going to be ruined."[284]

During a March 17 interview with CNN, Trump predicted "you'd have riots" if were denied the Republican nomination despite having the most delegates at the convention.[285]

On March 18, between 500 and 600 people engaged in a stand-off outside of a rally in Salt Lake City, Utah. Police officers formed a human barricade to separate the two groups, whom largely remained non-violent. Towards the end of the rally, two anti-Trump protesters unsuccessfully attempted to breach the entrance of the venue. Secret Service officers secured the inside of the venue and roughly 40 police officers in riot gear repelled the protesters from entering the building.[286] No arrests were made.[287]

On March 19, in Tucson, Arizona, a police officer who attended a rally for Trump as a spectator reported that protesters at the entrance to the arena were "acting so outrageous" that he thought they would incite a "brawl". He indicated the protesters were verbally abusive towards attendees of the event and in some cases were screaming profanity at families with children. At a second event on the same day, protesters formed a human wall to block the entrance to the rally.[288] A protester was punched and violently stomped during the rally while being escorted out. With him was another protester wearing a Ku Klux Klan style hood. A Trump supporter was charged with assault with injury and released.[289] At the same rally, a video shared by a CBS News reporter showed Trump's campaign manager Corey Lewandowski grabbing another protester by the collar. The video clearly shows Lewandowski grabbing hold of the man's shirt though the Trump campaign has pointed to another man as the one having tugged the protester enough to jar him.[290]

On Tuesday, March 29, 2016, Trump campaign manager Corey Lewandowski was charged with battery for the physical assault of reporter Michelle Fields.[291]Trump advised Lewandowski to “never settle the case” and accused Fields of changing her story once the video of the incident surfaced.[292] On April 13, it was reported that a Florida prosecutor had decided not to prosecute Lewandowski.[293]

Media coverage

Trump speaks at an Arizona rally in March 2016

Trump has spent only a modest amount on advertising—$10 million through February 2016, far behind opponents such as Jeb Bush ($82 million), Marco Rubio ($55 million), and Ted Cruz ($22 million).[294]Trump, however, has a "mammoth advantage in free media."[294] From the beginning of his campaign through February 2016, Trump "earned close to $2 billion worth of media attention, about twice the all-in price of the most expensive presidential campaigns in history" and "twice the estimated $746 million that Hillary Clinton, the next best at earning media."[294] In February 2016 alone, Trump earned "$400 million worth of free media ..., about what John McCain spent on his entire 2008 presidential campaign" and twice the amount of the next two candidates combined.[294] According to data from the Tyndall Report, which tracks nightly news content, through February 2016, Trump alone accounted for more than a quarter of all 2016 election coverage on the evening newscasts of NBCCBS and ABC, more than all the Democratic campaigns combined.[295][296][297] Observers have noted Trump's ability "to generate endless news coverage in the mainstream media almost at will."[298]

In response, a petition to "Stop promoting Donald Trump" accused the media of "relentlessly chasing ratings and devoting massive airtime to Donald Trump interviews and live coverage of his speeches" and quickly amassed over 200,000 signatures.[299] The media's coverage of Trump has generated some disagreement as to its effect on his campaign.[300] John Sides of The Washington Post said, "Trump is surging in the polls because the news media has consistently focused on him."[301] In a later analysis, The Washington Post said, "support for Trump appears to increase in spite of media coverage declining."[302] A December 2015 Rasmussen Reports survey showed that 47% of likely voters think most reporters are biased against Trump, 31% disagree, but 22% are not sure.[303] On September 21, 2015, Politico said, "blaming the press for the Trump surge neglects the salient fact that so much of the coverage of him has been darkly negative."[304] However, Barry Bennett – senior adviser to Donald Trump – said in response to the high amount of interviews Trump has given:

Well the demand is pretty high so it's hard not to do them. And it's free media. And we've literally gotten hundreds of millions of dollars worth of free media. No other candidate can talk when everybody is talking about you. So there's some strategic benefit to it.[305]

TV appearances and coverage of his tweets, rallies and controversial statements allowed Trump to dominate the media landscape on the cheap.[306] In an interview with CBS, Trump said of his campaign's plans to purchase advertising, "I think I'm probably wasting the money. But I'm $35 million under budget. Look, I was going to have 35 or 40 million spent by now. I haven't spent anything. I almost feel guilty ... I'm leading by, as you all say, a lot. You can take the CBS poll. You can take any poll and I'm winning by a lot. I don't think I need the ads. But I'm doing them. I almost feel guilty."[307][308][309]

In February 2016, in response to complaints from Trump that Fox News reporter Megan Kelly would be unfair to him in a Republican primary debate preceding theIowa caucuses, Fox released a sarcastic statement reading: "We learned from a secret back channel that the Ayatollah and Putin both intend to treat Donald Trump unfairly when they meet with him if he becomes president—a nefarious source tells us that Trump has his own secret plan to replace the Cabinet with his Twitterfollowers to see if he should even go to those meetings."[310] Trump responded by criticizing the "wise-guy press release" and withdrew from the debate, instead hosting a competing event in the state designed to raise money for wounded veterans on the day of the debate.[311][312]

Trump has frequently criticized the media, saying "the media is among the worst people I've ever met, I mean a pretty good percentage is really a terrible group of people. They write lies, they write false stories. They know they're false. It makes no difference. And frankly I don't call it thin-skinned, I'm angry."[313] He has constantly called upon his supporters to be "the silent majority", apparently referencing the media.[231] At a rally in Fort Worth, Texas, in February 2016, Trump stated that if elected he would "open up our libel laws so when they write purposely negative and horrible and false articles, we can sue them and win lots of money." Trump specifically referenced the New York Times and the Washington Post.[314][315]

In a March report by the Economist Intelligence Unit forecasting global risks for the month of April,[316] due to the "moderate probability" and "high impact" of a Trump presidency, his possible presidency ranked among the top 10 risks to global stability.[317]

People and groups

Trump family

Trump has called his wife Melania "my pollster" and said that she supports his presidential run.[318] Melania appeared at her husband's June 2015 campaign announcement and at the Fox News debate in Cleveland.[318] She has also conducted several televised interviews and appeared at a Trump rally in South Carolina along with other family members.[319] If Trump were to become president, the Slovenian-born Melania, a naturalized U.S. citizen, would become only the secondFirst Lady in history to be born outside the United States (after Louisa Adams, wife of John Quincy Adams).[320]

Fox News and Megyn Kelly

Trump was one of ten candidates in the main Fox News debate on August 6, 2015. At the beginning of the debate, Bret Baier asked the candidates whether, should they fail to win the Republican nomination, they would pledge not to run as an independent candidate and would support the eventual nominee. Trump was the only candidate who refused to pledge at that time. Baier questioned Trump about Obamacare,[321] Chris Wallace asked him about Mexican illegal immigrants,[322] andMegyn Kelly asked about how he would respond to a Clinton campaign saying that he was waging a "war on women".[323] Trump replied, "I think the big problem this country has is being politically correct."[324]

In a later interview with Don Lemon on CNN Tonight, Trump said that Kelly is a "lightweight" and had "blood coming out of her eyes, blood coming out of her... wherever."[325][326] Trump tweeted that his remark referred to Kelly's nose but was interpreted by critics as a reference to menstruationRedState.com editor Erick Erickson rescinded Trump's invitation to a RedState meeting, saying "there are just real lines of decency a person running for President should not cross."[327] The Trump campaign issued a statement calling Erickson "a total loser" and saying that anyone who thought Trump's comment was a reference to menstruation was "a deviant".[328]

Trump retained the first place after the debate, with an NBC News poll showing him at 23% support[329] and a Reuters/Ipsos poll at 24%,[330] followed by Ted Cruz at 13% and Ben Carson at 11%.[331]

In March 2015, Trump resumed his feud with Fox News and Kelly in a number of Twitter messages disparaging Kelly and calling for a boycott of her show. Fox News responded with a statement saying that Trump's "extreme, sick obsession" with Kelly "is beneath the dignity of a presidential candidate" and that the network "continue[s] to fully support her throughout every day of Trump's endless barrage of crude and sexist verbal assaults."[332][333]

Some critics have characterized Trump as a misogynist, including Mitt RomneyThe Christian Post, and a group of rabbis who boycotted his speech to theAmerican Israel Public Affairs Committee, among others.[334][335][336][337]

Veterans for a Strong America event

For more details on this topic, see Veterans for a Strong America.

The Veterans for a Strong America (VSA) organized an event for Trump on September 15, 2015.[338] According to the Associated Press, the IRS revoked the nonprofit status of the organization, and its endorsement of Trump raised campaign finance questions as corporations are restricted to donating up to US$2,700 to a campaign, but the event exceeded that amount.[338] Other concerns raised include reports that the VSA does not appear to have any members or relation with veterans.[339] According to CNN, the group "sounds like a charity" and "touted having more than a half-million supporters" but is in fact a political action group; CNN "found scant evidence" of the number of supporters claimed by the group. The group's tax-exempt status had been revoked before the event; the group is appealing.[340]

Roger Stone

Following the dust-up with Megyn Kelly, Roger Stone, Trump's veteran political adviser, left his campaign citing "controversies involving personalities and provocative media fights."[341] Despite this, Stone revealed in an interview with National Review that he is "the ultimate Trump loyalist" and remains effusive about Trump and his campaign.[342]

Lindsey Graham

On July 21, Trump publicly gave out Senator Lindsey Graham's phone number, a practice known as doxing, during a speech in South Carolina as a response to Graham calling him a "jackass".[343][344] Graham released a statement on Twitter that he would "probably [be] getting a new phone"[343] and later released a video in which he destroyed his phone.[345] Gawker subsequently released a phone number belonging to Trump,[346] and he responded by setting the phone number to play a campaign message. Trump's response was described as "brilliant" and Time magazine said, "You can't out-troll the Donald."[347][348]

Jeb Bush

The Jeb Bush–Trump dynamic was one of the most fiery relationships among the Republican contenders.[349][350] Bush's campaign spent millions of dollars on anti-Trump ads,[351][352][353] while in response Trump mocked Jeb Bush with the lasting epithet that he was "low energy".[354][355][356] During an exchange with Jeb Bushin the ninth Republican primary debate, the audience (most favoring Bush) repeatedly booed Trump.[357][358][359][360] Trump scoffed that the audience was made up of "Jeb's special interests and lobbyists".[357][361] When asked whether he remained in favor of impeachment for George W. Bush for starting the Iraq War, Trump said, "They [the George W. Bush administration] lied. They said there were weapons of mass destruction. There were none. And they knew there were none. There were no weapons of mass destruction."[362][363]

Yet, according to The Washington Post, the most telling aspect of the Bush-Trump duel may have been the fact that, "No candidate in the race was prepared for GOP voters' opposition to immigration, with the exception of Trump," and the anti-illegal immigration sentiment that Trump tapped into throughout the campaign, and, tellingly, with the Act of Love.[364]

Twitter controversies

On November 22, 2015, Trump tweeted an image containing racially charged and inaccurate crime data between blacks and whites, cited to a non-existent group.[365][366][367] The image appears to have originated with a neo-Nazi Twitter account.[368] When later asked by Bill O'Reilly about his sharing of the image, Trump confirmed that he had personally retweeted the image and said that it came from "sources that are very credible."[365] The Annenberg Public Policy Center'sFactCheck.org reported that the image was a "bogus graphic" in which almost every figure was wrong, "some of them dramatically so."[365] Politifact gave the image a "pants on fire" rating, reporting that the image was "packed with racially loaded and incorrect murder statistics".[366]

Trump also raised controversy by "retweeting" posts from white supremacist Twitter feeds, including posts from a user with the handle "WhiteGenocideTM" (a reference to the white genocide conspiracy theory).[369][370][371] Trump's actions were criticized by the Southern Poverty Law Center, which monitors hate groups.[372]

Jared Taylor and David Duke

Jared Taylor, a leading white nationalist who is the editor of the white supremacist magazine American Renaissance, has been an early and ardent Trump supporter. In January 2016, ahead of the Iowa caucuses, Taylor recorded a pro-Trump robocall paid for by the "American National" super PAC. Trump did not repudiate Taylor.[373][374]

On February 24, 2016, the white nationalist David Duke, a former Ku Klux Klan grand dragon, said on his radio show that "voting against Donald Trump at this point, is really treason to your heritage" and that he supports Trump. Duke stated: "I'm not saying I endorse everything about Trump. In fact, I haven't formally endorsed him. But I do support his candidacy, and I support voting for him as a strategic action."[375][376] Duke said that he supported Trump in part because of his hard-line stance on immigration.[377]

In response, the Anti-Defamation League called on Trump to distance himself from white supremacists and disavow their ideology.[378][379] At a press conference on February 26, when questioned, Trump tersely disavowed himself of Duke's support. But in an interview with Jake Tapper on February 28, Trump repeatedly claimed to be ignorant of Duke and his support. Republican presidential rivals were quick to pounce on his wavering, with Senator Marco Rubio saying they make Trump un-electable. Others questioned his professed ignorance of Duke by pointing out that in 2000 Trump called him a "Klansman".[380][381] Trump later blamed the incident on a poor earpiece he was given by CNN. Later the same day Trump highlighted his previous terse disavowal of Duke in a tweet posted with a video on his Twitter account.[382]

Condemnation from Republican foreign-policy experts

An open letter from 120[383] conservative foreign-policy and national-security leaders, released in March 2016, condemned Trump as "fundamentally dishonest" and unfit to be president.[384][385] Signatories to the letter included a number of former high-level George W. Bush administration figures (such as former homeland security secretary Michael Chertoff, former deputy secretary of state Robert Zoellick, former homeland security adviser Frances Townsend and former undersecretary of defense Dov Zakheim), and others, including Eliot A. CohenMax Boot, and Daniel W. Drezner.[383][384][386] The signatories specifically objected to Trump's vision of American influence in the world, calling it "wildly inconsistent and unmoored in principle," and stated that "[Trump's] admiration for foreign dictators such as Vladimir Putin is unacceptable for the leader of the world's greatest democracy." The letter also stated that Trump's "embrace of the expansive use of torture is inexcusable" and that Trump's "attempts to deny positions he has unquestionably taken in the past, including on the 2003 Iraq war and the 2011 Libyan conflict" are "simply misrepresentation."[383] The signatories wrote that "as committed and loyal Republicans, we are unable to support a Party ticket with Mr. Trump at its head." Critics noted that the signers of the letter are "the exact type of establishment Republicans against whom Trump has been railing".[383]

In March 2016, another group of foreign policy experts published a letter in Foreign Policy magazine, entitled "Defending the Honor of the U.S. Military from Donald Trump," against Trump's statements that he would direct the military to torture suspected terrorists and their families and target the families of terrorists and other civilians, stating that "every reputable legal expert we know has deemed [these activities] illegal."[387] The letter was signed by both neoconservatives and prominentrealists, such as Andrew J. Bacevich and Richard K. Betts.[388]

Religious community

Trump identifies as a Presbyterian and in campaign speeches has routinely praised and sometimes carried the Bible, often saying that his own book Trump: The Art of the Deal is his "second-favorite book after the Bible."[389] On occasion, Trump has "reflected a degree of indifference" to religion, causing unease among somesocial conservatives.[390] For example, Trump drew criticism in August 2015 after he declined to cite his favorite biblical passage;[391] has said that he does not ask God for forgiveness;[390] and at one church campaign appearance mistook the communion plate for an offering plate.[392]

Yet Trump has solicited the support of religious leaders, inviting in September 2015 dozens of Christian and Jewish leaders to his New York City offices for a meeting and laying on of hands prayer gathering.[393] Trump has praised prominent national evangelical leaders of the Christian right, including Tony Perkins andRalph Reed,[394] and has received a blessing from Greek Orthodox priest Emmanuel Lemelson.[395] In January 2016, Trump received the endorsement of Liberty University president Jerry Falwell Jr., a prominent evangelical leader.[396]

Trump has drawn high levels of evangelical support in spite of holding political views and religious commitments at odds with many evangelicals. The New York Times reported that "one of the prime paradoxes of the 2016 election" is that "A twice-divorced candidate who has flaunted his adultery, praised Planned Parenthood and admitted to never asking for God's forgiveness is the favorite of the Christian right."[397] Jonathan Merritt, writing in the The Atlantic, stated that although Trump is "immodest, arrogant, foul-mouthed, money-obsessed, thrice-married, and until recently, pro-choice," he appealed to "growing anti-establishment sentiments held by many evangelical Christians."[398]

Conversely, some Christian religious leaders have critiqued Trump. After finishing a trip to the U.S.-Mexico border, Pope Francis, the leader of the Catholic Church, asked about Trump's proposal to build a large border wall, said: "A person who thinks only about building walls — wherever they may be — and not building bridges, is not Christian. This is not in the Gospel. As far as ... whether I would advise to vote or not to vote, I am not going to get involved in that. I say only that this man is not Christian if he said things like that."[399] Trump then called the pope's comments "disgraceful."[399] The Holy See Press Office later said that the pope's comments were "in no way a personal attack" but instead were a general comment on Catholic social teaching that was "not at all a specific question, limited to this case."[400]

Other figures have made more direct religious-based critiques of Trump, including from the American Christian rightRussell D. Moore, the head of the Southern Baptist Convention's public-policy arm, the Ethics and Religious Liberty Commission, is a prominent Trump critic and has argued that Christians should vote for a conservative third party or independent candidates if Trump wins the nomination.[401][402] On the Christian left, preacher and New York Daily News columnist Shaun King has criticized Trump's racially charged rhetoric as inconsistent with Christianity, arguing that "his words stand in stark contrast to the compassionate Christ of the Bible."[403] Two sociologists of religion at Baylor University wrote that support for Trump does not square with Christian commitment, arguing that Trump lacks compassion, appeals to fear and anger, tells public falsehoods, and fails to model Christian virtues such as sacrifice, altruism, and charity.[404]

Hispanic and Latino Americans

Trump's popularity among Hispanic and Latino Americans is low; a nationwide survey conducted in February 2016 showed that some 80% of Hispanic voters had an unfavorable view of Trump (including 70% who have a "very unfavorable" view), more than double the percentage of any other Republican candidate.[405] These low rankings are attributed to Trump's anti-illegal immigrant rhetoric.[405][406][407] Alarm at Trump's rise has prompted an increase in the number of eligible Latino immigrants who have chosen to naturalize to vote against Trump.[407] Despite his poor national standing with Hispanic and Latino Americans, he constantly garners higher numbers from them than each of his Republican rivals, along with other minority groups.[197][198] At the same time, Trump has received pockets of Hispanic support, winning around 45 percent (plus or minus 10 percentage points) of the Hispanic Republican vote in the Nevada Republican caucuses (where about 8% of Republican caucus-goers were Hispanic),[408][409] and receiving some support among Cuban Americans in Florida.[410]

Women

There is a large gender gap in support for Trump, with women significantly less likely to express support than men.[411][412] Trump has a history of making sexist comments about women and has made a number of them during his campaign.[413][414] A poll in March 2016 showed women favoring Hillary Clinton 55% to 35% over Trump.[413]

Conservative movement

Trump's populist political positions which favor protecting Social Security and Medicare while increasing taxes on wealthy hedge fund managers differ from those of establishment Republican positions which favor tax cuts and reform of entitlements.[6][415][416] Rush Limbaugh, while clearly favoring Ted Cruz, relishes the degree to which Trump has exposed the conservative establishment as an elitist self-interested clique.[417][418] National Review, on the other hand, strongly opposes him—releasing a January 2016 special issue "Against Trump" in opposition to Trump's bid for the presidency.[419][420][421] National Review has continued with publishing opinion, by Kevin D. Williamson denouncing the communities that support Trump.[422][423]

They failed themselves. If you spend time in hardscrabble, white upstate New York, or eastern Kentucky, or my own native West Texas, and you take an honest look at the welfare dependency, the drug and alcohol addiction, the family anarchy—which is to say, the whelping of human children with all the respect and wisdom of a stray dog...[422]

James Kirchick, also writing in National Review, continued with more abuse of the demographic which strongly supports Trump, accusing Trump of mainstreaming "white racial grievance."[423]

There is a split of opinion regarding Trump among conservative commentators, some of whom, such as John Feehery of the lobbying firm Quinn Gillespie & Associates, say, "if it weren't for all the idiotic and racist comments, he would be kind of a breath of fresh air. ... He's someone who wants to get stuff done—a politician who's not beholden to any kind of ideology, not beholden to special interests. I don't think he is George Wallace in his heart of hearts. He's not a strategic threat to the future of the republic. He's just a buffoon and a political opportunist", while others, such as William Kristol, publisher of The Weekly Standard, do consider Trump to be a serious threat to the republic and to the conservative movement. Newt Gingrich sees him a positive force, saying, "Make America Great Again" means your children shouldn't be killed, your schools should actually work, there should be jobs in your neighborhood. I think that would shatter the fabric of the Democratic Party, and expose the degree to which they have exploited poor people without actually helping them. I think it would be very healthy for America."[424]

Support base

Trump's supporters fall into all demographics and income levels, but he finds stronger support than other Republican candidates among working and middle-class white male voters with annual incomes of less than $50,000 and no college degree.[422] In contrast to higher-income, college-educated voters, this group, particularly those with less than a high-school education, has suffered a decline in their income in recent years.[425] According to the Washington Post, support for Trump is higher in areas with a higher mortality rate for middle-age white people.[426]

A large sample of interviews with more than 11,000 Republican-leaning respondents from August to December 2015 found that the state supporting Trump most isWest Virginia, followed by New York, followed by six Southern states.[427]

According to one study, support for Trump by voters is correlated positively with factors (in order of statistical significance) (1) being white and having no high school diploma; (2) reporting their ethnicity as "American" on the census; (3) living in a mobile home; (4) having a job in agriculture, construction, manufacturing or trade; (5) having a history of voting for segregationists such as George Wallace in 1968; (6) being born in the United States and being an evangelical Christian. It is correlated negatively with (1) participation in the labor force; (2) a history of voting for liberal Republicans and (3) having protestant European ancestry.[428]

Campaign misstatements

In December 2015, Politifact named "the many campaign misstatements of Donald Trump" as its "2015 Lie of the Year," noting at the time that 76 percent of Trump statements rated by the factchecking website were rated "Mostly False, False or Pants on Fire," more than any other politician.[429][430] Norman Ornstein, a scholar at the conservative American Enterprise Institute, has said that "Trump came into an environment that was ripe for bombastic, inflammatory, outrageous statements without having to suffer the consequences," citing the rise of partisan media, popular desensitization to inflammatory rhetoric, and "the assault on science and expertise" as contributing factors.[429]

In March 2016, a group of three reporters at Politico Magazine analyzed 4.6 hours of Trump stump speeches and press conferences over a five-day period and found "more than five dozen statements deemed mischaracterizations, exaggerations, or simply false".[431]

Historical analogies

Historical comparisons in American politics

Historians Donald T. Critchlow and Niall Ferguson and political scientist Daniel Klinghard have compared Trump to William Jennings Bryan, a populist who won the1896 Democratic nomination "after his demagogic "Cross of Gold" speech in which he denounced the gold standard."[432][433][434] Scholars and observers have also compared Trump to figures as varied as Andrew Jackson,[435][436][437][438] Joseph McCarthy,[439][440] Father Charles Coughlin,[439][441][442] Jesse Ventura,[439][443]Huey Long,[435][439][444] Richard Nixon,[445][446][447] George Wallace,[448][449] Charles Lindbergh,[450] Nelson Rockefeller,[435] and relatively recent presidential aspirants H. Ross Perot and Patrick J. Buchanan.[439]

Fascism comparisons

Columbia University professor emeritus Robert O. Paxton, a scholar of fascism, has cited a number of parallels between Trump's campaign and the fascist movements of the 20th century, including "nationalism, aggressive foreign policy, attacks on the enemies inside and out without much regard for due process"; an obsession with perceived national decline; and the belief that the country needs a strong leader.[451] Paxton has stated that Trump "shows a rather alarming willingness to use fascist themes and fascist styles"[452] but has also said that "there are many ways in which Trump differs from the fascists."[451] Paxton and other fascism scholars, including Roger Griffin and Stanley G. Payne, classify Trump as a right-wing populist rather than a neo-fascist.[453]

Former president of Mexico Vicente Fox asserted Trump was a fascist, while New York City Mayor Bill de Blasio described Trump as a "proto-fascist".[454][455] Others disagreed; John Cassidy of the New Yorker wrote that Trump was not a fascist, but rather was "the latest representative of an anti-immigrant, nativist American tradition that dates back at least to the Know-Nothings" of the 1830s and 1840s,"[456] while Max Ehrenfreund of the Washington Post wrote that Trump was not a fascist because, among other things, his message was individualist rather than collectivist and he has not "called for suspending the U.S. Constitution."[457] Gianni Riotta wrote in The Atlantic that Trump's "xenophobic rhetoric, his demagoguery, and his populist appeals to citizens' economic anxieties certainly borrow from the fascist playbook" but that she was "dead sure" that Trump is not a fascist because he has no "rational, violent plan to obliterate democracy." Riotta commented that the "fascist" label unfairly "indicts [Trump's] supporters, who have real grievances that mainstream politicians ignore at their peril."[458]

Hitler and Mussolini comparisons

On Saturday, March 5, 2016, at a rally in Orlando, Florida, and in rallies since, Trump asked the crowd to raise their right hand to pledge their commitment to voting for him in the upcoming primaries. Afterwards Trump said "Don't forget you all raised your hands. You swore. Bad things happen if you don't live up to what you just did." before continuing with his speech.[459] As photos of the pledge circulated online, many pointed out the visual seemed reminiscent of scenes from Nazi Germany.[460][461] Former Anti-Defamation League leader Abe Foxman said that Trump was knowingly evoking fascist symbolism at his rallies.[462] Mexican President Enrique Pena Nieto also compared Trump's rhetoric to that of Hitler and Mussolini in an interview with Mexican newspaper Excélsior.[463][464][465]

On March 8, Trump was asked about the comparisons on The Today Show and Morning Joe. He responded on The Today Show by saying,

I don't know about the Hitler comparison. I haven't heard that, but it's a terrible comparison. I'm not happy about that certainly.[466] Well, I think it's ridiculous. I mean, we're having such a great time. Sometimes, we'll do it for fun. They'll start screaming at me: 'Do the swearing! Do the swearing!' I mean, they're having such a great time. ... Honestly, until this phone call, I didn't know it was a problem.[466][467]

When asked if he would stop asking for the pledge, Trump responded by saying that he would look into the matter.[466][468][469]

On February 28, Trump re-tweeted a Mussolini quote that had been posted from a parody account. When informed that the source of the quote was Mussolini, Trump responded that the origin of the quote made no difference.[470]

Comparisons to fictional characters

Pulitzer-winning columnist Kathleen Parker and others have likened Trump to Berzelius "Buzz" Windrip, the nativist demagogue in Sinclair Lewis's 1935 political novel It Can't Happen Here.[471][472][473][474]

Tiananmen Square

During the Republican debate on March 10, Trump stirred controversy by saying that the Chinese government's 1989 massacre of unarmed civilians in Tiananmen Square was "horrible" and "vicious" but also "shows you the power of strength." When challenged, he claimed he was not endorsing the massacre and proceeded to characterize the protest as a riot: "I was not endorsing it. I said that is a strong, powerful government that put it down with strength. And then they kept down the riot. It was a horrible thing. It doesn't mean at all I was endorsing it."[475]

Campaign finances

Percentage of the Republican primary or caucus vote received by Trump by state or territory.
  0.0–9.9%
  10.0–19.9%
  20.0–29.9%
  30.0–39.9%
  40.0–49.9%
  50.0%+

As of January 31, 2016, the Trump campaign had received $7.5 million in donations from individuals, $250,318 donated directly by Donald Trump himself, and a $17.78-million loan from the candidate.[476]The loaned amount can be repaid to Trump as other donations arrive.[476] According to reports to the FEC, the campaign had $1.9 million on hand as of February 20.[477]

Trump has said: "I am self-funding my campaign and therefore I will not be controlled by the donors, special interests and lobbyists who have corrupted our politics and politicians for far too long. I have disavowed all super PAC's, requested the return of all donations made to said PAC's, and I am calling on all presidential candidates to do the same."[17][18][478] Politifact reports that Trump's claims that he is "self-funding" his campaign are "half-true." By the end of 2015, Trump's campaign had raised $19.4 million, with almost $13 million (about 66%) coming in the form of a loan from Trump himself and the remainder (34%) coming from others' contributions.[479]

The announcement came a day after a main super PAC backing Trump closed amid scrutiny about its relationship to the campaign itself.[107][108] Although Trump attended at least two Make America Great Again Super PAC fundraising events, including one at the home of his daughter Ivanka's in laws,[107] he later said he never gave his endorsement to the super PAC or any of the other eight super PAC's supporting his run.[480][481] In addition to a $100,000 donation from Ivanka Trump's mother-in-law, the Make America Great Again super PAC accepted $1 million in seed money from casino mogul and longtime Trump business partner Phil Ruffin who, according to FEC filings, gave the money just two weeks after the super PAC was established; the super PAC spent about $500,000 on polling, consulting, and legal expenses before shutting down in the wake ofWashington Post coverage.[106] Trump has told campaign crowds he does not want monetary donations and criticized other candidates for accepting PAC financing.[108]

Political positions

Trump has stated that he is a "conservative Republican".[482] From an external perspective, German Vice Chancellor Sigmar Gabriel has termed Trump a right-wing populist similar to Marine Le PenGeert Wilders or Silvio Berlusconi.[483]

Endorsements

See also

Notes

References

  1. Jump up^ "Candidate (P80001571) Summary Reports – 2016 Cycle"Federal Election Commission. Retrieved March 16, 2016.
  2. Jump up^ Heather Long, Donald Trump trademarks 'Make America Great Again', CNN Money (October 8, 2015).
  3. Jump up^ "Donald Trump Presidential Campaign Announcement"CSPAN. June 16, 2015. Retrieved June 16, 2015.
  4. Jump up^ Ben Schreckinger and Cate Martel (July 22, 2015). The man behind Donald Trump's run. Politico. Retrieved July 23, 2015.
  5. Jump up^ Jonah Goldberg (August 19, 2015). "Donald Trump & Bernie Sanders -- America's Populist Backlash - National Review Online"National Review.
  6. Jump up to:a b "How Trump Exposed the Tea Party"POLITICO MagazineFor years the Republican elite has gotten away with promoting policies about trade and entitlements that are the exact opposites of the policies favored by much of their electoral base. Populist conservatives who want to end illegal immigration, tax the rich, protect Social Security and Medicare, and fight fewer foreign wars have been there all along. It’s just that mainstream pundits and journalists, searching for a libertarian right more to their liking (and comprehension), refused to see them before the Summer of Trump.
  7. Jump up^ "Nativism And Economic Anxiety Fuel Trump's Populist Appeal". NPR. September 4, 2015.
  8. Jump up^ Chris Lehmann (August 22, 2015). "Donald Trump and the Long Tradition of American Populism"Newsweek.
  9. Jump up^ Philip Bump (December 4, 2015). "Why Donald Trump's big advantage among those without college degrees is important"The Washington Post.
  10. Jump up^ Adam Sexton (January 5, 2016). "Donald Trump touts poll results to crowd in Claremont". WMUR.
  11. Jump up^ "Donald Trump blasts Barack Obama, touts poll numbers".
  12. Jump up^ Jennifer Agiesta (July 26, 2015). "CNN/ORC poll: Trump elbows his way to the top". CNN.
  13. Jump up^ "RealClearPolitics - Election 2016 - 2016 Republican Presidential Nomination".
  14. Jump up to:a b "Trump tops CNN poll of 2016 Republicans, says he leads 'movement'". Reuters. July 26, 2015.
  15. Jump up^ Reals, Tucker (March 10, 2016). "What the world thinks: Foreign leaders react to Trump". CBS News. Retrieved March 29, 2016.
  16. Jump up^ Dorell, Oren; Durando, Jessica (March 16, 2016). "Like 'Hitler'? How world leaders see Donald Trump"USA Today. Retrieved March 29, 2016.
  17. Jump up to:a b "Donald Trump Says Super PACs Should Give Money Back, Criticizes Opponents For Campaign Finance"International Business Times. October 23, 2015. Retrieved February 9, 2016.
  18. Jump up to:a b Johnson, Jenna (October 23, 2015). "Donald Trump tells super PACs supporting his candidacy to return all money to donors"The Washington Post. Retrieved October 23, 2015.
  19. Jump up^ "Trump to Megyn Kelly: I Don't Have Time For Political Correctness and Neither Does This Country". realclearpolitics.com. Retrieved February 13, 2016.
  20. Jump up^ Itkowitz, Colby (December 9, 2015). "Donald Trump says we're all too politically correct. But is that also a way to limit speech?"The Washington Post.ISSN 0190-8286. Retrieved February 13, 2016.
  21. Jump up^ "Donald J. Trump Statement On Preventing Muslim Immigration" (Press Release). donaldjtrump.com. December 7, 2015.Jump up^ "Donald Trump takes on Clinton, Bush and the Pope". CNN. RetrievedJanuary 27, 2016.
  22. Jump up^ See:Jump up^ Nguyen, Tina (March 11, 2016). "Donald Trump's Rallies Are Becoming Increasingly Violent"Vanity Fair. Retrieved March 12, 2016.
  23. Jump up^ Jacobs, Ben (March 11, 2016). "Trump campaign dogged by violent incidents at rallies"The Guardian. Retrieved March 12, 2016.
  24. Jump up^ Horwitz, Jeff (27 Feb 2016). "Trump wants to weaken libel laws amid feuds with reporters". Associated Press. Retrieved 15 March 2016.
  25. Jump up^ Ferris, Sarah (28 Feb 2016). "Trump doubles down on promise to 'open up' libel laws"The Hill. Retrieved 16 March 2016.
  26. Jump up^ Smith, Kyle (May 30, 2015). "Stop pretending — Donald Trump is not running for president"New York Post. Retrieved June 16, 2015.
  27. Jump up^ Madison, Lucy (October 4, 2010) "Donald Trump for President in 2012?", CBS News. Retrieved October 4, 2010.
  28. Jump up^ Zwick, Jesse (October 4, 2010) "Donald Trump for President?"The Washington Independent.
  29. Jump up^ "Donald Trump Ran for President in 2000 in Several Reform Party Primaries".Ballot Access News. Richard Wagner. Retrieved June 17, 2015.
  30. Jump up^ "Trump: Reform Party 'A Total Mess'"Chicago Tribune. February 14, 2000. Retrieved June 17, 2015.
  31. Jump up^ "Trump in '04: 'I probably identify more as Democrat'". CNN. July 22, 2015. Retrieved February 1, 2016.
  32. Jump up^ MacAskill, Ewen (May 16, 2011). "Donald Trump bows out of 2012 US presidential election race"The Guardian. Retrieved June 16, 2015.
  33. Jump up^ Diamond, Jeremy (June 16, 2015). "Trump jumps in: The Donald's latest White House run is officially on". CNN. Retrieved June 16, 2015.
  34. Jump up^ Gibson, David (February 11, 2011).Donald Trump, Family Values Conservative -- Believe It or Not. Politics Daily. Archived July 1, 2015, at the Wayback Machine.
  35. Jump up^ Milbank, Dana (February 13, 2011). "The Donald trumps the pols at CPAC".The Washington Post.
  36. Jump up^ "Political Leaders: Donald Trump On the issues". Ontheissues.org. RetrievedJuly 6, 2015.
  37. Jump up^ Jaime Fuller (April 12, 2014). "Ted Cruz and Rand Paul are the big draws at the Freedom Summit"The Washington Post.
  38. Jump up^ "Donald Trump Freedom Summit - Video". C-SPAN.org.
  39. Jump up^ "Trump bashes, boasts, and curses in first major Tea Party speech". CNN. April 16, 2011.
  40. Jump up^ Elspeth Reeve (February 23, 2012)."Most Americans Now Think Auto Bailout Was a Good Idea". Thewire.com.
  41. Jump up^ Meghashyam Mali, Trump threatens to 'break' trade pact with Mexico, Canada,The Hill (September 26, 2015).
  42. Jump up^ Kazin, Matthew (June 3, 2015). Donald Trump: I Would Be the Jobs President. FoxBusiness.
  43. Jump up^ Fletcher, Ian (April 19, 2011).Why Donald Trump Is Right on Trade
  44. Jump up^ Evans, Kelly (April 19, 2011)."Trump: If President I Would Tariff China at 25%?.The Wall Street Journal.
  45. Jump up^ Learsy, Raymond J. (April 20, 2011)."When It Comes to Gas Prices Donald Trump Trumps the Field"The Huffington Post.
  46. Jump up^ Censky, Annalyn (February 10, 2011).Trump: U.S. is a 'laughing stock'CNN.
  47. Jump up^ Haberman, Maggie (March 7, 2011).Trump tops Romney, Pawlenty. WNBC.
  48. Jump up^ Schoen, Douglas (February 21, 2011). "Obama Hits 50 Percent Approval Rating, According to New Newsweek/Daily Beast Poll"Newsweek / Daily Beast Company LLC. Retrieved June 16, 2015.
  49. Jump up^ Shadid, Aliyah (April 15, 2011)."Donald Trump takes lead in GOP primary poll, beats Romney, Huckabee, Palin, Gingrich, Bachmann, Paul"Daily News (New York). Retrieved April 17, 2011.
  50. Jump up^ "Public Policy Polling" (PDF). Retrieved September 25, 2011.
  51. Jump up^ "Donald Trump Places Sixth On Gallup's 'Most Admired' List"The Huffington Post, December 28, 2011.
  52. Jump up^ "Donald Trump to address CPAC"Yahoo! News. Retrieved June 16, 2015.
  53. Jump up^ "Trump researching 2016 Run"New York Post. May 27, 2013.
  54. Jump up^ Spector, Joseph (October 14, 2013). "N.Y. Republicans want Donald Trump to run for governor"USA Today. Retrieved October 31, 2013.
  55. Jump up^ Feely, Paul (February 27, 2015). "Trump won't renew 'Apprentice' so that he might focus on a presidential run"New Hampshire Union Leader.
  56. Jump up^ Full text: Donald Trump announces a presidential bidThe Washington Post, June 16, 2015.
  57. Jump up to:a b Reid J. Epstein (June 16, 2015).Donald Trump Enters 2016 Presidential RaceThe Wall Street Journal.
  58. Jump up to:a b John Santucci and Veronica Stracqualursi (June 16, 2015). Donald Trump Announces 2016 Presidential Campaign: 'We Are Going Make our Country Great Again'. ABC News.
  59. Jump up^ Susan Page (June 16, 2015).This time, Donald Trump says he's running. USA Today.
  60. Jump up^ TIME Staff (June 16, 2015). "Here’s Donald Trump’s Presidential Announcement Speech"TIME Magazine.
  61. Jump up^ [58][59][60][59][60][61] In the speech, Trump drew attention to domestic issues such as illegal immigrationoffshoring of American jobs, the U.S. national debt, andIslamic terrorism, in a campaign strongly emphasized by the slogan "Make America Great Again."[62]
  62. Jump up^ Adam B. Lerner (June 16, 2015). "The 10 best lines from Donald Trump's announcement speech"Politico.
  63. Jump up to:a b Epstein, Reid J., ed. (June 16, 2015). "Donald Trump Transcript: 'Our Country Needs a Truly Great Leader' - Washington Wire - WSJ"The Wall Street Journal. Retrieved July 17, 2015.
  64. Jump up^ Leibovich, Mark (September 29, 2015). "Donald Trump Is Not Going Anywhere Where does his political adventure end? "I have no idea. But I'm here now. And it's beautiful."". New York Times Magazine. Retrieved September 29, 2015.
  65. Jump up to:a b "Donald Trump: It's 'Okay' To Call Undocumented Immigrants 'Rapists'".The Huffington Post. July 12, 2015.
  66. Jump up^ Jonathan Capehart (June 17, 2015). "Donald Trump's 'Mexican rapists' rhetoric will keep the Republican Party out of the White House"The Washington Post.
  67. Jump up^ "NBC dumps Donald Trump - Business Insider"Business Insider. June 29, 2015.
  68. Jump up^ Jo Tuckman. "Divided Mexico unites against Trump: 'He has no respect for human beings'"The Guardian.
  69. Jump up^ Sally Kohn, CNN Political Commentator (June 17, 2015). "Kohn: Trump's outrageous Mexico remarks - CNN". CNN.
  70. Jump up^ Chris Moody, CNN Senior Digital Correspondent (July 7, 2015). "Donald Trump digs in on immigration". CNN.
  71. Jump up^ "Trump stands by statements on Mexican illegal immigrants, surprised by backlash". Fox News Channel. July 4, 2015.
  72. Jump up^ "Donald Trump's epic statement on Mexico - Business Insider"Business Insider. July 6, 2015.
  73. Jump up^ Ries, Al (July 15, 2015). "Is There a Marketing Lesson to Be Learned From Donald Trump?"Advertising Age. Retrieved January 18, 2016.
  74. Jump up^ "Donald Trump: I didn't expect business backlash to be "quite this severe"". CBS News. July 4, 2015.
  75. Jump up^ "Santorum praises Trump's focus on immigration". CBS News. July 5, 2015.
  76. Jump up^ "NASCAR Distances Itself From Donald Trump After Immigrant "Rapist" Remarks". Yahoo!. July 3, 2015.
  77. Jump up^ Givhan, Robin (July 1, 2015). "Macy's will end business relationship with Donald Trump"The Washington Post. Retrieved July 5, 2015.
  78. Jump up^ Stelter, Brian (June 25, 2015). "Univision dumps Trump, cancels Miss USA over his comments about Mexicans". CNN. Retrieved July 5, 2015.
  79. Jump up^ Bauder, David (June 29, 2015). "NBC to Donald Trump: You're fired; Televisa drops pageant". Associated Press. Retrieved July 24, 2015.
  80. Jump up^ [67][68][69][70][71][72][73][74][75][76][77][78][79][80][81]
  81. Jump up^ "Jeb Bush: Donald Trump's Immigration Remarks Offensive"The Huffington Post. July 4, 2015.
  82. Jump up^ "What Scott Walker Would Tell Donald Trump On a Debate Stage"Yahoo Screen. July 13, 2015.
  83. Jump up to:a b Ali Breland (July 3, 2015). "Cruz announces $51 million fundraising haul".Politico.
  84. Jump up^ Andrew Rafferty. "Bernie Sanders: Trump's Immigration Comments 'An Outrage'". NBC News.
  85. Jump up to:a b "Hillary Clinton to Donald Trump: 'Basta! Enough!'". ABC News.
  86. Jump up^ [83][84][85][86][87]
  87. Jump up^ "Election 2016: Donald Trump doubles down on Mexican immigrant remarks". CBS News. July 6, 2015. Retrieved July 17, 2015.
  88. Jump up^ "Donald Trump Goes After Immigrants Again, Claiming To Have Facts"The Huffington Post. July 1, 2015. Retrieved July 17, 2015.
  89. Jump up^ "Will Donald Trump move the needle on the immigration debate?". CBS News. July 10, 2015. Retrieved July 17, 2015.
  90. Jump up^ [89][67][90][91][87]
  91. Jump up^ "Trump riffs on policy, slams Hillary Clinton in Iowa". Desmoinesregister.com. June 17, 2015. Retrieved July 17, 2015.
  92. Jump up^ "Is Donald Trump for real in his campaign for president? New Hampshire thinks so - Metro"Boston Globe. July 2, 2015. Retrieved July 17, 2015.
  93. Jump up^ Brandon Gunnoe (June 17, 2015). "Donald Trump kicks off campaign in New Hampshire - 7News Boston WHDH-TV". Whdh.com. Retrieved July 17, 2015.
  94. Jump up^ [93][94][95]
  95. Jump up^ Los Angeles Times[dead link]
  96. Jump up^ "Campaigning in Las Vegas, Trump doubles down on immigration stance - Las Vegas Sun News". Lasvegassun.com. Retrieved July 17, 2015.
  97. Jump up^ "Border agents cancel meeting with Trump and he's not happy".
  98. Jump up^ "Donald Trump wealth details released by federal regulators"Yahoo News. Archived from the original on August 1, 2015. Retrieved August 9, 2015.
  99. Jump up^ Executive Branch Personnel Public Financial Disclosure Report (U.S. OGE Form 278e). Bloomberg Businessweek. July 15, 2015.
  100. Jump up^ "The government just released a document detailing Donald Trump's alleged $10 billion fortune"Bloomberg Business.
  101. Jump up^ "Sparks fly at opening of GOP debate as Trump won't pledge no independent run". Fox News Channel. August 6, 2015. Retrieved August 7, 2015.
  102. Jump up^ Allen, Mike; Schreckinger, Ben; Karni, Annie (September 3, 2015). "Trump calls GOP's bluff, The front-runner says he was promised nothing in return for signing the loyalty pledge.". Politico. Retrieved September 14, 2015.
  103. Jump up^ Wells, Nicholas - Did Time Magazine Just Doom the Donald?, CNBC, August 21, 2015. Retrieved August 22, 2015.
  104. Jump up to:a b Gold, Matea (February 4, 2016). "Longtime Trump friend seeded pro-Trump super PAC with $1 million"The Washington Post. Retrieved March 4, 2016.
  105. Jump up to:a b c Gold, Matea; Hamburger, Tom; Johnson, Jenna (October 18, 2015). "The inside story of Trump campaign's connections to a big-money super PAC"The Washington Post. Retrieved October 23, 2015.
  106. Jump up to:a b c Gold, Matea; Hamburger, Tom (October 20, 2015). "New ties emerge between Trump operation and super PAC"The Washington Post. RetrievedOctober 23, 2015.
  107. Jump up^ "Trump attacks McCain: 'I like people who weren't captured'".
  108. Jump up^ "Trump on John McCain: 'I like people who weren't captured'". Associated Press. July 18, 2015.
  109. Jump up to:a b Brian Powers (July 19, 2015).Trump: Politicians like McCain ‘have totally failed’. Des Moines Register.
  110. Jump up^ Martin, Jonathan; Rappeport, Alan (July 18, 2015). "Donald Trump Says John McCain Is No War Hero, Setting Off Another"The New York Times.
  111. Jump up^ Looking Back at Donald Trump’s 2015
  112. Jump up^ "MMcCain: Trump doesn't owe me an apology". MSNBC. July 20, 2015. Retrieved January 30, 2016.
  113. Jump up^ Sam Frizell (July 20, 2015). "John McCain Says Donald Trump Owes Veterans an Apology"Time. Retrieved January 30, 2016.
  114. Jump up^ "Donald Trump Says He Does Not Owe John McCain Apology". Yahoo!. July 20, 2015.
  115. Jump up^ David Rogers (July 19, 2015). "Donald Trump evades specifics on his draft deferment"POLITICO.
  116. Jump up^ Donald Trump avoided Vietnam with deferments, records show. "cbsnews.com". Retrieved July 17, 2015.
  117. Jump up^ Sharyl Attkisson (July 18, 2015). Fact Check: The Washington Post on Donald Trump and John McCain. SharylAttkisson.com.
  118. Jump up^ "Trump: I called McCain a 'hero' four times"@politifact.
  119. Jump up^ Benjy Sarlin. "GOPers denounce Donald Trump amid fiery feud with John McCain". MSNBC.
  120. Jump up^ Theodore Schleifer and Ashley Killough, CNN (July 2, 2015). "Pataki seeks to pressure GOP field over Trump comments". CNN.
  121. Jump up^ "Donald Trump: Mexico going to pay for wall". CNBC. October 28, 2015. Retrieved February 17, 2016.
  122. Jump up to:a b "Donald Trump just released an epic statement raging against Mexican immigrants and 'disease'"Business Insider. July 6, 2015. Retrieved February 17,2016.
  123. Jump up^ "Donald Trump emphasizes plans to build 'real' wall at Mexico border". Canadian Broadcasting Corporation. August 19, 2015. Retrieved September 29,2015.
  124. Jump up^ "Donald Trump "es un político que desconoce su realidad": Meade" (in Spanish). CNN. June 17, 2015. Retrieved July 6, 2015.
  125. Jump up^ "White House contenders Trump, Bush in virtual dead heat: Reuters/Ipsos poll". Reuters. July 11, 2015.
  126. Jump up^ "Trump: RNC call was 'congratulatory'". CNN. July 9, 2015. Retrieved July 17,2015.
  127. Jump up^ M. J. Lee and Pat St. Claire. (July 12, 2012).Trump draws thousands in Phoenix, continues immigration theme. CNN.
  128. Jump up^ Brother: Trump is sensationalizing sister's death, CNN (July 15, 2015).
  129. Jump up^ Meg Wagner, Kate Steinle’s brother slams Donald Trump for 'sensationalizing' San Francisco murderDaily News (New York) (July 15, 2015).
  130. Jump up^ Mark Hensch (July 1, 2015).GOP rep defends Trump's Mexico, rape remarks. The Hill.
  131. Jump up to:a b Mark Hensch (July 9, 2015).Ex-Arizona gov: Trump telling it like it is. The Hill.
  132. Jump up^ "Donald Trump's Blinding Achievement - The Rush Limbaugh Show". Rushlimbaugh.com. July 8, 2015. Retrieved July 17, 2015.
  133. Jump up^ "Is the Silent Majority with Trump? - The Rush Limbaugh Show". Rushlimbaugh.com. July 7, 2015. Retrieved July 17, 2015.
  134. Jump up^ "See, Trump Told You So - The Rush Limbaugh Show". Rushlimbaugh.com. Retrieved July 17, 2015.
  135. Jump up^ "Donald Trump 2016: Tired of Political correctness - POLITICO"POLITICO.
  136. Jump up^ "Brewer On Trump's 'Rapists' Remark: He's 'Telling It Like It Really, Truly Is'". Talkingpointsmemo.com. July 10, 2015. Retrieved July 17, 2015.
  137. Jump up^ Rush Limbaugh (July 10, 2010).Report Proves Trump Right on Illegal Alien Crime Numbers. Rush Limbaugh.com Premiere Radio Networks.
  138. Jump up^ Stelter, Brian (June 25, 2015). "Univision dumps Trump, cancels Miss USA over his comments about Mexicans". CNN. Retrieved June 29, 2015.
  139. Jump up^ Littleton, Cynthia (June 30, 2015). "Donald Trump Files US$500 Million Lawsuit Against Univision Over Miss USA Contract"Variety. Retrieved July 2, 2015.
  140. Jump up^ "NBC Cuts Business Ties with Donald Trump Over Immigration Remarks"NBC News. June 29, 2015. Retrieved June 29, 2015.
  141. Jump up^ "NBC fires Trump, drops pageants over candidate's insults to Mexicans". Reuters. June 30, 2015.
  142. Jump up^ Smith, Gerry (June 30, 2015). "Televisa Cuts Ties to Donald Trump Following NBC, Univision". Bloomberg. Retrieved July 1, 2015.
  143. Jump up^ "Carlos Slim y Televisa cancelan proyectos con Donald Trump". BBC Mundo. Retrieved July 1, 2015.
  144. Jump up^ Estevez, Dolia (June 30, 2015). "Carlos Slim's Ora TV Severs Ties With Donald Trump, Calling His Remarks About Immigrants "Racist""Forbes. RetrievedJuly 4, 2015.
  145. Jump up^ Natalie Tadena (July 2, 2015).Donald Trump’s Miss USA Pageant Lands on Reelz Cable ChannelThe Wall Street Journal.
  146. Jump up^ "Los comentarios de Trump, injustos e hirientes, dice Paulina Veg" (in Spanish). CNN. July 2, 2015. Retrieved July 6, 2015.
  147. Jump up^ "Donald Trump llama hipócrita a Miss Universo Colombiana"El País (in Spanish). July 5, 2015. Retrieved July 5, 2015.
  148. Jump up^ "Paulina Vega no 'abdicará' como reina ante Donald Trump" (in Spanish). Univision.com. July 6, 2015. Retrieved July 6, 2015.
  149. Jump up^ "Mexico won't send representative to Miss Universe pageant after Televisa pulls out". FOX. June 30, 2015. Retrieved July 6, 2015.
  150. Jump up^ "Panama snubs Miss Universe pageant in response to Trump's remarks". FOX. July 4, 2015. Retrieved July 6, 2015.
  151. Jump up^ "Costa Rica no enviará concursante a Miss Universo" (in Spanish). Univision.com. July 1, 2015. Retrieved July 6, 2015.
  152. Jump up^ "Macy's Cuts Ties with Trump: 'No Tolerance for Discrimination'". NBC News. Retrieved July 1, 2015.
  153. Jump up^ "Serta Mattress Maker Latest to Dump Trump". NBC News.
  154. Jump up^ "NASCAR Distances Itself From Donald Trump After Remarks". NBC News. Associated Press. July 3, 2015. Retrieved July 5, 2015.
  155. Jump up^ Megan Nicolai and Martin Wisckol (July 7, 2015). "ESPN cuts ties with Donald Trump, so Pelican Hill in Newport Beach gains celebrity golf tournament". Orange County Register.
  156. Jump up^ "Exclusive: Donald Trump's companies have sought visas to import at least 1,100 workers". Reuters. August 2, 2015.
  157. Jump up^ Charles V. Bagli and Megan Twohey (February 25, 2016). "Donald Trump Taps Foreign Work Force for His Florida Club"The New York Times. RetrievedFebruary 25, 2016.
  158. Jump up^ Pew Poll: 59% of Americans Oppose US-Mexico Wall
  159. Jump up to:a b Hillyard, Vaughn. "Trump's plan for a Muslim database draws comparison to Nazi Germany". MSNBC. Retrieved November 23, 2015.
  160. Jump up^ "Donald Trump Calls for Surveillance of 'Certain Mosques' and a Syrian Refugee Database"The New York Times. Retrieved November 23, 2015.
  161. Jump up to:a b Lauren Carroll, Fact-checking Trump's claim that thousands in New Jersey cheered when World Trade Center tumbledPolitifact (November 22, 2015).
  162. Jump up^ Jordyn Phelps, Donald Trump Again Says He Saw Cheering in New Jersey on 9/11, ABC News (November 22, 2015).
  163. Jump up^ Lauren Carroll New information doesn't fix Donald Trump's 9/11 claimPolitifact(December 2, 2015).
  164. Jump up^ Brent Johnson, Trump: 'Thousands' in Jersey City cheered on 9/11 (VIDEO),The Star-Ledger (November 22, 2015).
  165. Jump up^ Johnson, Jenna (December 7, 2015). "Trump calls for 'total and complete shutdown of Muslims entering the United States'"The Washington Post.
  166. Jump up^ "Trump's Muslim ban call 'endangers US security'". BBC News. December 8, 2015. Retrieved December 8, 2015.
  167. Jump up^ "David Cameron criticises Donald Trump 'Muslim ban' call". BBC News. Retrieved January 31, 2016.
  168. Jump up^ "Trump's Plan to Bar Muslims Is Widely Condemned Abroad"The New York Times. Retrieved January 31, 2016.
  169. Jump up^ Gowen, Annie. "British, French leaders join world condemnation of Trump's proposed ban on Muslims entering U.S."The Washington Post. RetrievedDecember 8, 2015.
  170. Jump up^ Stone, Jon (December 9, 2015). "Nigel Farage says Donald Trump's policy of banning Muslim immigration to the US is 'a political mistake too far'"The Independent. Retrieved December 12, 2015.
  171. Jump up^ Vale, Paul (December 11, 2015). "Donald Trump's Muslim Travel Ban Is Too Much Even For France's Marine Le Pen"The Huffington Post. Retrieved December 12,2015.
  172. Jump up^ LoBianco, Tom (December 10, 2015). "Trump 'postpones' Israel trip after Netanyahu criticism". CNN. Retrieved December 12, 2015.
  173. Jump up^ Nia-Malika Henderson, Senior Political Reporter (December 8, 2015). "Is GOP ready to unite against Trump for his Muslim ban?". CNN.
  174. Jump up^ Theodore Schleifer (December 8, 2015). "Donald Trump's Muslim travel ban plan criticized by GOP chairs". CNN.
  175. Jump up^ Frances Perraudin, Vikram Dodd and Angelique Chrisafis (December 8, 2015)."Met blasts Donald Trump for 'London police in fear' claim"The Guardian. Retrieved December 9, 2015.
  176. Jump up^ Thomson, Jason. "Donald Trump didn't get banned from UK, but he was called a 'wazzock'"The Christian Science MonitorISSN 0882-7729. RetrievedJanuary 19, 2016.
  177. Jump up^ "Donald Trump wins more support in US as petition to ban him from the UK passes half million signatures"The Daily Telegraph. December 11, 2015.
  178. Jump up^ "Trump UK ban petition passes 370,000 signatures". BBC News. December 10, 2015. Retrieved January 19, 2016.
  179. Jump up^ "Trump called a racist and buffoon as Parliament debates banning him from Britain"Los Angeles Times. Retrieved January 19, 2016.
  180. Jump up^ "Donald Trump debate: Ban risks making tycoon a 'martyr'". BBC News. Retrieved January 19, 2016.
  181. Jump up^ "British lawmakers debate banning Trump after Muslim comments". Reuters. January 19, 2016. Retrieved January 10, 2016.
  182. Jump up^ Jenna Johnson; Jose A. DelReal (February 20, 2016). "Trump tells story about killing terrorists with bullets dipped in pigs' blood, though there's no proof of it".The Washington Post. Retrieved February 28, 2016.
  183. Jump up^ LIAM STACK (February 22, 2016). "Trump's Remarks on Pigs' Blood Elicit Challenge From Sister of Chapel Hill Victim"The New York Times. RetrievedFebruary 28, 2016.
  184. Jump up^ Jeremy Diamond (February 20, 2016). "Trump cites story of general who dipped bullets in pigs' blood to deter Muslims". CNN. Retrieved February 28, 2016.
  185. Jump up^ Tessa Berenson (February 24, 2016). "The Real Story Behind Donald Trump's Pig's Blood Slander"Time. Retrieved February 28, 2016.
  186. Jump up^ Adam Sexton (January 5, 2016). "Donald Trump touts poll results to crowd in Claremont". WMUR.Jump up^ Brett LoGiurato – "Hillary Clinton Just Got More Awful Poll News – and There's Now an Opening for Joe Biden", Business Insider, August 20, 2015. Retrieved August 21, 2015.
  187. Jump up^ Colin Campbell (July 9, 2015).Donald Trump has surged to the top of 2 new 2016 polls. Business Insider.
  188. Jump up^ "Donald Trump leads GOP field in latest poll". Politico. July 14, 2015.
  189. Jump up^ Balz, Dan (July 20, 2015). "Poll: Trump surges to big lead in GOP presidential race"The Washington Post.
  190. Jump up^ Jennifer Agiesta, CNN Polling Director (July 26, 2015). "CNN/ORC poll: Trump elbows his way to the top". CNN.
  191. Jump up^ "Election 2016: CBS News poll – Donald Trump leads GOP field in race for the presidency". CBS News. August 4, 2015.
  192. Jump up^ Jennifer Agiesta - "CNN/ORC Poll: Donald Trump now Competitive in General Election", CNN, August 19, 2015. Retrieved August 21, 2015
  193. Jump up^ Brett LoGiurato - "Hillary Clinton Just Got More Awful Poll News -- and There's Now an Opening for Joe Biden", Business Insider, August 20, 2015. Retrieved August 21, 2015.
  194. Jump up to:a b http://www.washingtontimes.com, The Washington Times. "Donald Trump could win over Hispanics who fear job competition from illegal immigrants"The Washingtion Times. Retrieved 2016-03-21.
  195. Jump up to:a b c "SurveyUSA Election Poll #22490". surveyusa.com. Retrieved January 27,2016.
  196. Jump up^ Helm, Angela Bronner. "National Black Republican Association Endorses Donald Trump for President"The Root. Retrieved January 27, 2016.
  197. Jump up^ Barbaro, Michael; Corrales, John (November 30, 2015). "Donald Trump Courts Black Pastors, Claiming 'Great Love' in Meeting"The New York Times - First Draft. Retrieved January 27, 2016.
  198. Jump up^ Martin, Jonathan (December 1, 2015). "Wary of Donald Trump, G.O.P. Leaders Are Caught in a Standoff"The New York Times. Retrieved December 1, 2015.
  199. Jump up^ See "Anxiety, Nostalgia, and Mistrust: Findings from the 2015 American Values Survey". Public Religion Research Institute. November 17, 2015.
    As quoted by
    "Pessimism of white evangelical Americans is boon for Donald Trump"Christian Today. December 4, 2015. Half of all Americans now believe the country's best days are behind it, and this belief is particularly strong among white, evangelical Christians. This is one of the beliefs that Republican frontrunner Trump is capitalising on in his campaign and helps explain why he is doing so well. The pessimism about the state of the country is reflected in raised levels of concern about crime, racial tensions and immigration, the survey reports.
  200. Jump up^ Galston, William A. (November 17, 2015). "Trump Rides a Blue-Collar Wave".Wall Street Journal Column.
  201. Jump up^ Moyer, Justin W. (August 12, 2015). "CNN highlights some, well, interesting Donald Trump supporters"The Washington PostISSN 0190-8286. RetrievedJanuary 27, 2016.
  202. Jump up^ Laurent, Olivier (August 20, 2015). "Behind Time's Cover Shoot with Donald Trump and an American Bald Eagle"Time.
  203. Jump up^ "RealClearPolitics - Election 2016 - Iowa Republican Presidential Caucus". Archived from the original on February 2, 2016.
  204. Jump up^ "How Ted Cruz won the 2016 Iowa caucuses"POLITICO.
  205. Jump up^ "Ted Cruz Wins Republican Caucuses in Iowa"The New York Times. February 2, 2016.
  206. Jump up^ Ward, Jon (February 3, 2016). "Ben Carson holds a strange press conference to discuss Cruz 'dirty tricks'". Yahoo!.
  207. Jump up^ Tessa Berenson. "Iowa Caucuses: Ben Carson Accuses Ted Cruz of Dirty Tricks"Time.
  208. Jump up^ Amy Tennery (February 4, 2016). "Trump accuses Cruz of stealing Iowa caucuses through 'fraud'". Reuters.
  209. Jump up to:a b Patrick Healy & Jonathan Martin, Donald Trump and Bernie Sanders Win in New Hampshire PrimaryThe New York Times (February 9, 2016).
  210. Jump up^ New Hampshire Primary ResultsThe New York Times (2016).
  211. Jump up^ Nora, Kelly (February 9, 2016). "Trump and Sanders Prevail in New Hampshire"The Atlantic. Retrieved February 15, 2016.
  212. Jump up^ "Donald Trump wins South Carolina; Hillary Clinton takes Nevada". CNN. Retrieved February 21, 2016.
  213. Jump up^ Martin, Jonathan; Burns, Alexander (February 20, 2016). "Donald Trump Wins in South Carolina, Solidifying Lead in G.O.P. Race"The New York Times.ISSN 0362-4331. Retrieved February 21, 2016.
  214. Jump up^ "US election 2016: Donald Trump sweeps to victory in Nevada"BBC News. January 1, 1970. Retrieved February 25, 2016.
  215. Jump up^ "Trump Easily Wins Nevada Caucuses"Time.
  216. Jump up^ "Mitt Romney suggests there's a "bombshell in Donald Trump's taxes". CBS News. February 24, 2016.
  217. Jump up^ "What "bombshells" might lurk in Trump's tax returns?". CBS News. February 26, 2016.
  218. Jump up^ O'Keefe, Ed (3 March 2016). "Mitt Romney slams 'phony' Trump: He's playing 'the American public for suckers'"The Washington Post. Retrieved 3 March 2016.
  219. Jump up^ "Here’s What Mitt Romney Said About Donald Trump in 2012"Time. March 3, 2016.
  220. Jump up^ "The Way They Were: Trump and Romney in 2012". ABC News. March 3, 2016.
  221. Jump up^ "Trump: Romney begged me for the 2012 endorsement". CBS News. March 3, 2016.<span class="Z3988" title="ctx_ver=Z39.88-2004&rfr_id=info%3

    Posté par DIACONESCO_TV à 08:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
    Tags : , ,

10 avril 2016

EXPOS DU MOIS D'AVRIL 2016 A LA VILLA ARSON NICE

VILLA ARSON NICE

107863992

 Photo Agency Press International DIACONESCO.TV - C. COPYRIGHTS - APRIL 2016 - NICE

A NE PAS MANQUER EN AVRIL
 
 
LETTRE D'INFORMATION
AVRIL 2016
www.villa-arson.org

 
Visiteurs du Soir : "Apogée et Déclin" d'Antonio Contador /
Compilation GREV#1, Showcase Souvenirs from Earth

Exposition en cours : Sonia Boyce
Concert : Orchestre Inharmonique de Nice - X. Boussiron

Hors les murs : VISION - Recherche en art et en design / 
Salon art monte-carlo

Partenariats : La Galerie Ambulante
La Compagnie Humaine, spectacle déambulatoire

Cinéma L'ECLAT : Cycle Raoul Ruiz
A suivre... En vue
 
Evénement | Les Visiteurs du Soir 2016
 

CourtesyAntonio Contador

A l'occasion de la manifestation LES VISITEURS DU SOIR,
le Nouveau Musée National de Monaco et la Villa Arson présentent

APOGÉE ET DÉCLIN
Une performance d’Antonio Contador déléguée à deux comédien(ne)s
 
A l’instar des scènes de films dans lesquelles deux personnages distants de quelques mètres, sur une plage ou ailleurs, s’élancent dans les bras l’un de l’autre en slow motion, Antonio Contador conçoit une performance dans laquelle deux personnages – A et D – interprétés par deux comédien(ne)s, distant(e)s de plusieurs kilomètres, filent l’un(e) vers l’autre au pas de course et en temps réel. Dans l’élan effréné, des aveux à haute voix sont rendus publics par le biais d’un