NEWS OFF AMERICAN INTERNET COUNCIL COMPANY - DIACONESCO.TV Phone : 06.32.17.36.33 mail : diaconesco@gmail.com

24 février 2021

SECTION OF THE REAL ESTATE IN THE WORLD

A GOOD INVESTMENT ADVICE SAFER WITH THE GLOBAL CRISIS AND ECONOMIC RECESSION LOOMING FOR YEARS TO COME, PUT YOUR ASSETS AND YOUR CASH IN STONE !

REAL ESTATE IMMOBILIARE  - INTERNET COUNCIL LLC 

Direct contact : Gérard DIACONESCO

MOBILE PHONE  : 0033 (0) 6-32-17-36-33   

MAILS : diaconesco@uno.it  diaconesco@gmail.com

Register International number : 559508-94

State off ORERGON - USA NUMBER 71763297 

Official Site Internet : https://diaconesco7.wixsite.com/my-site-1

2148174_les-biens-immobiliers-sont-tres-lourdement-taxes-en-france-web-tete-0301205699552

 

 

 

SALE - PURCHASE - LEASE - TRANSACTION -

MANAGEMENT - HOUSES - VILLAS - BUILDING LAND -

GEOLOGICAL EXPERTISE OF LAND FOR

CONSTRUCTION OR OTHER ...

LEGAL AND FINANCIAL EXPERTISE

FINANCIAL ASSEMBLIES -

APARTMENTS - BUILDING - GARAGES - SHOPS - 

PLACES RINGS AT THE PORT FOR RECREATIONAL

CRAFT - YACHTS - PLAISANCE BAOT ...

29703229_p2970329029703397

297034482970357929703603

297037412970366630185627

DIRECT CONTACT :

Gérard DIACONESCO

MOBILE PHONE : 0033 (0) 6-32-17-36-33 on SIGNAL and

TELEGRAM or WATSAPP

MAILS : diaconesco@uno.it

               diaconesco@gmail.com

**********************************************************************************

We take for sale all real estate to know: individual houses, villas of

master, ruins, apartments in the old, plots, closed individual garages,

parking, large estates, hotels for sale, restaurants, inns, bars, places

pleasure boats ...etc...

*********************************************************

IN FRENCH - EN FRANCE - IN ITALIA ...

A GAIRAUT, Nice proximité d 'ASPREMONT

 A vendre ancienne bergerie toute en pierre du

XVII ème siècle entièrement remise refaite à neuve

Prix : 1 390 000 euros

soit 5.346 euros/m2

Entre Gairaut et Aspremont, ancienne Bergerie en pierre du

17 ème siècle, Refaire à neuve, vue dominante et panoramique

et mer, entièrement rénovée, matériaux d'exceptions

 

- 260 m2 habitable

- 7 pièces

- 4 chambres,

- 4 salles de bains

- 1 grande buanderie

- 1 studio indépendant

- 1 superbe piscine

- 1 cuisine d'été

- 1 four à pains

- 2 grands garages

- plusieurs parkings

- 1 terrain de 1.500 m2

Propriété d'exception ayant de très bonnes énergies

Foncier annuel / 2.400 euros

 

A GAIRAUT, Nice near ASPREMONT


For sale old sheepfold all stone

seventeenth century

completely refurbished redone to new


Price: € 1,390,000


Between Gairaut and Aspremont, old stone Sheepfold

of the 17th century, Refurbish new, dominant and

panoramic view and sea, completely renovated,

exceptional materials


- 260 m2 habitable
- 7 pieces
- 4 bedrooms
- 4 bathrooms
- 1 large laundry room
- 1 independent studio
- 1 beautiful swimming pool
- 1 summer kitchen
- 1 bread oven
- 2 large garages
- several car parks
- 1 plot of 1.500 m2
Exceptional property with very good energies
Annual real estate / 2.400 euros

 

A GAIRAUT, Nizza vicino a ASPREMONT


In vendita vecchio ovile tutto in pietra del

diciassettesimo secolo completamente

ristrutturato rifatto a nuovo


Prezzo: € 1.390.000


Tra Gairaut e Aspremont, vecchio ovile in pietra del

17 ° secolo, Refurbish nuovo, dominante e vista

panoramica e mare, completamente rinnovato,

materiali eccezionali


- 260 m2 abitabili
- 7 pezzi
- 4 camere da letto
- 4 bagni
- 1 grande lavanderia
- 1 studio indipendente
- 1 bella piscina
- 1 cucina estiva
- 1 forno per il pane
- 2 grandi garage
- diversi parcheggi
- 1 lotto di 1.500 m2
Proprietà eccezionale con energie molto buone
Immobili annuali / 2.400 euro

290

291

292

293

294

295

296

297

298

300

301

302

303

304

305

307

308

309

4672

4673

4674

4675

4676

4677

**********************************************************************************

ANTIBES - CENTRE à vendre villa de

ville individuelle

de 165 m2 sur un terrain de 424 m2

PRIX  : 630 000 euros 

VENDU

Description :

Dans le Quartier de PONTEIL à ANTIBES à vendre villa

de ville individuelle dans un emplacement exceptionnel

d'une surface totale de 165 m2 dont 130 m2 habitable sur

un terrain de 424 m2

Cette belle Maison individuelle est composée :

- 1 Entrée principale

- 1 Séjour double avec cheminée

- 1 cuisine indépendante pouvant être ouverte

sur le Séjour

- 2 chambres

- 1 bureau

- 1 salle de jeux ou bibliothèque de 33.00 m2

- 1 salle de bains avec toilettes

- 2 salles d'eau avec toilettes

- 1 grande terrasse de 17 m2

- 1 grand garage de 20 m2

Foncier annuel / 1.150 euros

 

ANTIBES - CENTER for sale detached

town villa of 165 m2 on a plot of 424 m2


Description :


In the district of PONTEIL in ANTIBES for sale

detached town villa in an exceptional location with

a total area of 165 m2 including 130 m2 on a plot

of 424 m2

This beautiful detached house is composed of:


- 1 main entrance
- 1 double living room with fireplace
- 1 independent kitchen that can be opened on the stay
- 2 bedrooms
- 1 office
- 1 games room or library of 33.00 m2
- 1 bathroom with toilet
- 2 shower rooms with toilets
- 1 large terrace of 17 m2
- 1 large garage of 20 m2
Annual land / 1.150 euros

 

ANTIBES - CENTRO in vendita villa indipendente

di 165 m2 su un terreno di 424 m2


PREZZO: 630.000 euro

VENDUTO


Descrizione :


Nel quartiere di PONTEIL a ANTIBES in vendita villa

di città indipendente in una posizione eccezionale con

una superficie totale di 165 m2 di cui 130 m2 su un

terreno di 424 m2


Questa bellissima casa indipendente è composta da:


- 1 ingresso principale
- 1 soggiorno doppio con camino
- 1 cucina indipendente che può essere aperta durante il soggiorno
- 2 camere da letto
- 1 ufficio
- 1 sala giochi o biblioteca di 33,00 m2
- 1 bagno con servizi igienici
- 2 bagni con doccia e servizi igienici
- 1 grande terrazza di 17 m2
- 1 ampio garage di 20 m2
Terra annuale / 1.150 euro

3902

3903

3904

3906

3907

3908

3909

3910

3912

3913

3914

3915

3916

3917

3918

3919

 

************************************************************************************

A vendre grand Domaine de Maître

de 162 hectares

proche de DRAGUIGNAN - VAR

Prix : 7 875 000 euros

Description du Domaine de 1 620 000 m2

Domaine de 162 hectares, 1.900 m2 de construction

rénovée, une carrière de dressage olympique avec

possibilité d'en construire une deuxième, un parcours

de minigolf, un practis de golf de 370, un bassin à

carpes de 120 m2, un lac de 3.000 m2, une piscine

de 12 x 16 mètres, un hangar de 600 m2, un

abri agricole de 300 m2, une source d'eau potable,

une salle de sport, un hamman , une piste

d'atterrissage d'ULM, 1 Héliport avec 200

rotations par an.

For sale large estate of 162 hectares near

DRAGUIGNAN - VAR


Price: € 7,875,000


Description of the Domain of 1,620,000 m2


162 hectare estate, 1,900 m2 of renovated construction,

an Olympic training career with the possibility of

building a second one, a mini golf course, a golf practice

of 370, a carp pond of 120 m2, a lake of 3,000 m2 , a pool

of 12 x 16 meters, a shed of 600 m2, a 300 m2 agricultural

shelter, a source of drinking water, a gym, a hamman,

a ULM airstrip, 1 Heliport with 200 rotations per year

 

In vendita grande tenuta di 162 ettari

vicino a DRAGUIGNAN - VAR


Prezzo: 7.875.000 €


Descrizione del dominio di 1.620.000 m2


162 ettari di terreno, 1.900 m2 di costruzione rinnovata,

una carriera olimpionica con la possibilità di costruire

un secondo, un campo da minigolf, un campo da golf di

370, un laghetto di 120 m2, un lago di 3.000 m2 , una

piscina di 12 x 16 metri, un capannone di 600 m2, un

riparo agricolo di 300 m2, una fonte di acqua potabile,

una palestra, un hammam, una pista di atterraggio ULM,

1 eliporto con 200 rotazioni all'anno

4441

4443

4442

************************************************************************************

HAUTEURS DE NICE à vendre superbe

villa toute en pierre de 780 m2 environ dans

un magnifique Parc paysagé et fermé

de 3.100 m2

 

PRIX  : 3.650.000 euros

soit 4.679 euros/m2

Description

Dans un Domaine fermé à 10 minutes du centre ville

et 20 minutes de l'aéroport international de Nice à vendre

superbe villa en pierre de 780 m2 environ

Vue panoramique exceptionnelle sur la ville et la mer

Nombreuses terrasses de 300 m2 sur un magnifique parc

paysagé de 3.100 m2

 

- 1 appartement de gardien indépendant

- 1 grande piscine chauffée

- 1 grand garage pour 4 voitures

- 1 grand parking couver pour 3 places de voitures

 

HEIGHTS OF NICE for sale beautiful villa

all stone of 780 m2 in a beautiful landscaped

and closed park of 3.100 m2


PRICE: 3.650.000 euros


Description


In a closed Domain 10 minutes from downtown and

20 minutes from Nice International Airport for sale beautiful

stone villa of 780 m2 approximately


Exceptional panoramic view of the city and the sea


Numerous terraces of 300 m2 on a beautiful landscaped

park of 3.100 m2


- 1 independent caretaker's apartment
- 1 large heated pool
- 1 large garage for 4 cars
- 1 large parking hatch for 3 cars places

 

ALTEZZE DI NISSA in vendita bella villa

tutta in pietra di 780 m2 in un bellissimo

parco paesaggistico e chiuso di 3.100 m2


PREZZO: 3.650.000 euro


descrizione
In un dominio chiuso 10 minuti dal centro e 20 minuti

dall'aeroporto internazionale di Nizza in vendita bella

villa in pietra di 780 m2 circa
Vista panoramica eccezionale della città e del mare
Numerose terrazze di 300 m2 su un bellissimo parco

paesaggistico di 3.100 m2


- 1 appartamento indipendente del custode
- 1 grande piscina riscaldata
- 1 ampio garage per 4 auto
- 1 ampio parcheggio per 3 posti auto

1580

1581

1582

1583

15841585

1586

1587

1590

 ***********************************************************************************

A vendre magnifique propriété à GRASSE

Quartier Saint Jacques

Style Mas Provençal

Prix : 1 290 000 euros

VENDU

Propriété magnifique toute en pierres de taille de 240 m2

Terrain bien complanté de 3.100 m2

Une piscine de 12 x 6 mètres Construction exceptionnelle

dans un environnement de toute tranquillité

Foncier annuel / 3.500 euros 

 

For sale beautiful property in GRASSE

Saint Jacques district

Mas Style Provençal


Price: € 1,290,000


Magnificent stone property of 240 m2
Pleasant ground of 3.100 m2
A pool of 12 x 6 meters Exceptional construction in an

environment of tranquility
Annual land / 3.500 euros

 

In vendita splendida proprietà nel distretto

di GRASSE Saint Jacques

Mas Stile Provenzale


Prezzo: € 1.290.000   

VENDUTO
Magnifica proprietà in pietra di 240 m2
Terreno piacevole di 3.100 m2
Un pool di 12 x 6 metri Costruzione eccezionale

in un ambiente di tranquillità
Terra annuale / 3.500 euro

1092

1093

1094

1095

1096

1097

1098

1100

1101

1103

1104

1105

1106

1107

1108

 ***********************************************************************************

NICE proche centre ville à vendre Maison de

Maître du XIX ème siècle de 430 m2

 

Prix : 1 750  000 euros avec honoraires

de 5,26% sur prix TTC 

VENDU 

 

honoraires à la charge de l'acquéreur

 

Description

 

Proche du centre, dans un domaine privé, Magnifique

Maison de Maître à vendre au passé d'histoire

Située au cœur d'un Parc arboré de 1.455 m2, cette imposante

demeure du XIXème siècle qui abrita Guiseppe GARIBALDI

dispose de 430 m2 de surface habitable composée

 

- 1 triple séjour de 150 m2

- 1 cuisine indépendante de 30 m2

- 6 chambres

- 1 bureau

- 1 terrasse de 150 m2

- 1 piscine

- 1 double garage

- Parkings

Vue panoramique avec de très belles prestations 

 

NICE near downtown for sale Mansion

of the nineteenth century of 430 m2


Price: 1,750,000 euros with a 5.26%

fee on all taxes fees charged to the purchaser


Description


Near the center, in a private domain, Magnificent

mansion for sale in the past of history
Located in the heart of a wooded park of 1.455 m2,

this imposing house of the nineteenth century which

sheltered Guiseppe GARIBALDI has 430 m2 of living

space composed


- 1 triple room of 150 m2
- 1 independent kitchen of 30 m2
- 6 rooms
- 1 office
- 1 terrace of 150 m2
- 1 pool
- 1 double garage
- Parkings
Panoramic view with great benefits

 

 

NISSA vicino al centro in vendita Mansion

del diciannovesimo secolo di 430 m2
Prezzo: 1.750.000 euro con una commissione

del 5.26% su tutte le tasse
commissioni addebitate all'acquirente

VENDUTO


descrizione


Vicino al centro, in un dominio privato, magnifica villa

in vendita nel passato della storia
Situato nel cuore di un parco alberato di 1.455 m2,

questa imponente casa del XIX secolo che ospitava

Guiseppe GARIBALDI ha 430 m2 di spazio abitabile composti


- 1 camera tripla di 150 m2
- 1 cucina indipendente di 30 m2
- 6 camere
- 1 ufficio
- 1 terrazzo di 150 m2
- 1 piscina
- 1 garage doppio
- Parcheggio
Vista panoramica con grandi benefici

1767

1768

1769

1770

1771

1772

************************************************************************************

A vendre belle villa individuelle à

LA COLLE-SUR-LOUP de 150 m2

Prix : 599 000 euros

VENDU

Description

Dans secteur résidentiel de LA COLLE-SUR-LOUP

Belle villa de style provençal, individuelle et de plein

pied d'une surface de 150 m2

Elle est composée :

- Une entrée

- 1 séjour avec cheminée

- 1 cuisine indépendante

- 2 chambres

- 1 studio modélable en 2 pièces

-  1 terrasse tropézienne

- 1 salle de bains

- 1 salle de douche

- 2 WC

Chaque pièce donne sur une terrasse ouverte avec vue

sur le village sans aucun vis à vis

Terrain clos et aménagé de 2.400 m2, arboré,

possibilité de construire une piscine

- 1 grand sous-sol

- 1 abri pour voiture

- nombreux stationnements

Foncier annuel / 1.053 euros  

 

For sale beautiful detached villa in

LA COLLE-SUR-LOUP of 150 m2


Price: 599 000 euros


Description
In residential area of LA COLLE-SUR-LOUP
Beautiful Provencal style villa, single and full foot

with a surface of 150 m2


She is composed :
- An entrance
- 1 living room with fireplace
- 1 independent kitchen
- 2 bedrooms
- 1 studio modelable in 2 rooms
- 1 roof terrace
- 1 bathroom
- 1 shower room
- 2 toilets
Each room overlooks an open terrace overlooking the

village without any opposite


Closed and done up ground of 2.400 m2, sported,

possibility of building a swimming pool

 

In vendita bella villa indipendente a

LA COLLE-SUR-LOUP di 150 m2


Prezzo : 599 000 euro

VENDUTO


descrizione
In zona residenziale di LA COLLE-SUR-LOUP
Bella villa in stile provenzale, singola e piena con

una superficie di 150 m2


È composto da:
- Una voce
- 1 soggiorno con camino
- 1 cucina indipendente
- 2 camere da letto
- 1 studio modellabile in 2 camere
- 1 terrazza sul tetto
- 1 bagno
- 1 bagno con doccia
- 2 bagni
Ogni camera si affaccia su una terrazza aperta con

vista sul villaggio senza alcun opposto
Terreno chiuso e chiuso di 2.400 m2, sportivo,

possibilità di costruire una piscina.

 4472

4473

4474

4475

4476

 ***********************************************************************************

A vendre Villa avec piscine

à Cagnes/sur/Mer

 

Prix : 589 000 euros

VENDU

 

A Cagnes/sur/Mer à vendre dans zone résidentielle

une belle villa individuelle :

 

- 143 m2 ( 100 m2 loi Carrez )

- 1 jardin de 400 m2

- Terrasses

- 1 Piscine

- 1 séjour salle à manger 43 m2

- 1 cuisine indépendante donnant sur terrasse

- 4 chambres

- 2 salles de bain

- 3 WC

- Combes aménagés de 20 m2

- nombreux rangements

-1 cave

- 1 garage de 22 m2

- 1 parking

Villa proche des transports, écoles, commerces ,

du Centre commercial Polygone Riviera, accès

autoroute

 

Foncier annuel / 1.122 euros

 

For sale Villa with swimming pool

in Cagnes / sur / Mer


Price: 589 000 euros


In Cagnes / sur / Mer for sale in residential area a

 

beautiful detached villa:
- 143 m2 (100 m2 Carrez law)
- 1 garden of 400 m2
- Terraces
- 1 Pool
- 1 living room dining room 43 m2
- 1 independent kitchen opening onto terrace
- 4 bedrooms
- 2 bathrooms
- 3 WC
- Combes arranged of 20 m2
- plenty of storage space
-1 cellar
- 1 garage of 22 m2
- 1 parking
Villa close to transport, schools, shops, the Polygone Riviera

shopping center, highway access
Annual land / 1.122 euros

 

In vendita Villa con piscina a

Cagnes / sur / Mer


Prezzo: 589 000 euro

VENDUTO


A Cagnes / sur / Mer in vendita in zona residenziale

una bellissima villa indipendente:
- 143 m2 (100 m2 legge Carrez)
- 1 giardino di 400 m2
- Terrazze
- 1 piscina
- 1 soggiorno sala da pranzo 43 m2
- 1 cucina indipendente che si apre sulla terrazza
- 4 camere da letto
- 2 bagni
- 3 WC
- Pettine organizzato di 20 m2
- un sacco di spazio di archiviazione
-1 cantina
- 1 garage di 22 m2
- 1 parcheggio
Villa vicino ai trasporti, scuole, negozi, centro commerciale

Polygone Riviera, accesso all'autostrada
Terra annuale / 1.122 euro

 4982

4983

4984

4985

4986

4987

4988

4989

*************************************************************

Cagnes-sur-Mer à vendre belle villa

individuelle style Mas Provençal de 310 m2

 

Prix : 1 300 000 euros 

VENDU

 

Description

 

à Cagnes-sur-Mer dans résidentiel proche ville et musée

Renoir à vendre belle villa individuelle de style provençal

de 310 m 2 habitable

 

- 1 séjour de 70 m2 ouvert sur une large terrasse de 44 m2

- Exposition plein Sud avec vue panoramique sur la mer

- 5 chambres dont 1 avec terrasse tropézienne de 7 m2

donnant vue sur la mer

- Dressings

- 2 Salles de bains

- 3 Salles de douche

- 4 WC

- 1 Appartement indépendant de 13 m2 pour gardien

- 1 grande cave

- 1 buanderie

- Double garages avec possibilités de parking

- Villa proche des transports, du centre ville, des

commerces et accès à l'autoroute

- 1 Parc arboré de 2.200 m2

 

Cagnes-sur-Mer for sale beautiful detached

villa Mas Provençal style of 310 m2


Price: € 1,300,000


Description
in Cagnes-sur-Mer in residential near town and museum Renoir for sale beautiful villa style provencal
310 m 2 living space
- 1 living room of 70 m2 open on a large terrace of 44 m2
- South exposure with panoramic sea views
- 5 bedrooms, 1 with terrace of 7 m2 overlooking the sea
- Dressings
- 2 bathrooms
- 3 shower rooms
- 4 WC
- 1 independent apartment of 13 m2 for caretaker
- 1 large cellar
- 1 laundry
- Double garages with parking possibilities
- Villa close to transport, downtown, shops and access to the highway
- 1 wooded park of 2.200 m2

 

Cagnes-sur-Mer in vendita bella villa

indipendente in stile provenzale di 310 m2


Prezzo: € 1.300.000

VENDUTO


descrizione
a Cagnes-sur-Mer in residenziale vicino alla città e al museo Renoir in vendita bellissima villa in stile provenzale
310 m 2 spazio vitale
- 1 soggiorno di 70 m2 aperto su una grande terrazza di 44 m2
- Esposizione sud con vista panoramica sul mare
- 5 camere da letto, 1 con terrazza di 7 m2 con vista sul mare
- Medicazioni
- 2 bagni
- 3 bagni con doccia
- 4 WC
- 1 appartamento indipendente di 13 m2 per custode
- 1 grande cantina
- 1 bucato
- Doppie garage con possibilità di parcheggio
- Villa vicino ai trasporti, al centro, ai negozi e all'accesso all'autostrada
- 1 parco alberato di 2.200 m2

3216

3217

3218

3219

3220

3221

3215

************************************************************************************

NICE-GAIRAUT à vendre très

belle villa d'architecte

Prix : 1 680 000 euros soit

4.786 euros/m2

Description

Très belle villa d'architecte de 351 m2 avec vue

panoramique sur le Cap d'Antibes et le Cap Férat

- 9 chambres

- 6 salles de bains

- Terrasses

- 1 piscine

- Parking/Garage

- 1 terrain de 2.200 m2

Propriété divisée en 3 appartements refaits à neuf

- nombreuses dépendances

Foncier annuel / 3.400 euros

 

NICE-GAIRAUT for sale

beautiful architect villa


Price: 1 680 000 euros


Description
Beautiful architect villa of 351 m2 with panoramic views

of Cap d'Antibes and Cap Férat
- 9 rooms
- 6 bathrooms
- Terraces
- 1 pool
- Parking Garage
- 1 plot of 2.200 m2
Property divided into 3 apartments redone
- numerous outbuildings
Annual real estate / 3.400 euros

 

NISSA-GAIRAUT in vendita

bella villa d'architetto


Prezzo: 1 680 000 euro


descrizione
Bella villa d'architetto di 351 m2 con vista panoramica

su Cap d'Antibes e Cap Férat
- 9 camere
- 6 bagni
- Terrazze
- 1 piscina
- Parcheggio / Garage
- 1 lotto di 2.200 m2
Proprietà suddivisa in 3 appartamenti rifatti
- numerosi annessi
Immobili annuali / 3.400 euro

282

283

284

285

286

287

288

************************************************************************************

A vendre Villa Néo-provençale  de 170 m2

à Aspremont proche de Gairaut à Nice

 

Prix : 790  000 euros

VENDU

Poche Gairaut à vendre très belle villa style néo-provençale récente de 2006 sur 2 niveaux comportant 5 pièces dont :

- 3 chambres

-2 salles d'eau

- 1 cuisine d'été

- 1 piscine

- 1 parc de 1000 m2

- Parking pour plusieurs voitures

Calme absolu, vue panoramique, ensoleillement, très belles prestations

Foncier an / 1.800 euros

 

For sale Provencal villa of 170 m2 in

Aspremont near Gairaut in Nice


Price: 790 000 euros


Pouch Gairaut for sale beautiful villa neo-Provencal style recent 2006 on 2 levels with 5 rooms including:
- 3 rooms
-2 shower rooms
- 1 summer kitchen
- 1 pool
- 1 park of 1000 m2
- Parking for several cars
Absolute calm, panoramic view, sunshine, very nice services
Foncier year / 1.800 euros

 

In vendita villa provenzale di 170 m2 in

Aspremont vicino a Gairaut a Nizza


Prezzo: 790 000 euro

VENDUTO


Pouch Gairaut in vendita bella villa in stile neo-provenzale recente 2006 su 2 livelli con 5 camere tra cui:
- 3 camere da letto
-2 bagni con doccia
- 1 cucina estiva
- 1 piscina
- 1 parco di 1000 m2
- Parcheggio per diverse auto
Calma assoluta, vista panoramica, sole, servizi molto carini
Foncier anno / 1.800 euro

4416

4417

4418

4419

4420

4421

4422

4423

4424

************************************************************************************

NICE OUEST à vendre belle

villa provençale de 190 m2

Prix : 949 000 euros avec

honoraires inclus de 4. 59 % sur prix TTC

soit 4.995 euros/m2

A 8 minutes du centre ville avec aperçu sur mer belle villa style provençal sur 2 niveaux

- 2 jolies pièces en rez-de-jardin inférieur donnant sur la piscine avec abri télescopique

- 1 Pool house

- 1 atelier de peinture de 20 m2

- combes aménagés de 23 m2 non inclus

- 1 jeu de boules

- 1 bassin d'agrément

- Arrosage automatique du terrain de 2.553 m2

- Portail d'entrée automatique

- Garage/ Parking et dépendances

Foncier annuel / 1.967 euros

 

NICE WEST for sale beautiful

provencal villa of 190 m2
Price: 949 000 euros with fees

included of 4. 59% on price including tax


At 8 minutes from the city center with sea view beautiful provencal style villa on 2 levels
- 2 nice rooms in lower garden level overlooking the pool with telescopic shelter
- Pool house
- 1 painting workshop of 20 m2
- built-in areas of 23 m2 not included
- 1 set of balls
- 1 ornamental pond
- Automatic watering of the ground of 2.553 m2
- Automatic entry portal
- Garage / Parking and outbuildings
Annual land / 1.967 euros

 

NIZZA OVEST in vendita

bella villa provenzale di 190 m2


Prezzo: 949.000 euro con tasse

incluse di 4. 59% sul prezzo, tasse incluse


8 minuti dal centro della città con vista sul mare bella villa in stile provenzale su 2 livelli
- 2 belle camere nel livello inferiore del giardino con vista sulla piscina con riparo telescopico
- Pool house
- 1 laboratorio di pittura di 20 m2
- aree integrate di 23 m2 non incluse
- 1 set di palle
- 1 laghetto ornamentale
- Irrigazione automatica del terreno di 2.553 m2
- Portale di ingresso automatico
- Garage / parcheggio e annessi
Terra annuale / 1.967 euro

470

471

472

473

474

475

 

476

 

477

 

478

************************************************************************************

HAUTEUR DE NICE à Saint Pierre de Féric Très belle Maison Villa de 8 pièces à

vendre de Style villa californienne de 380 m2 composée de 8 pièces avec piscine sur

un terrain de 1.000 m2 avec jardin japonais, coin bureau terrasses, vue panomarique

sur la ville et les collines.

En étage, 3 chambres dont une suite, dressing, salle de douche, salle de bain balnéo

nombreuses terrasses, apperçu de la mer.

Garage et parking pour 5 véhicules, cave à vins, salle de gym, 2 pièces de 60 m2 

indépendantes, poolhouse, etc...

PRIX DE VENTE : 1 399 000 euros ttc

Honoraires d'agence à la charge du vendeur

soit 3.682 euros/m2

 

6691

6692

6693

6694

6695

6696

6697

6698

6699

6700

***********************************************************************************************

NICE VIEUX CHEMIN DE GAIRAUT

à vendre très belle villa style provençal composée de 6 pièces avec piscine,

parking et garage sur terrain de 1.500 m2 

Vue panoramique avec apperçu de la mer dans un havre de verdure luxuriante

Surface habitable 137 m2

PRIX de VENTE : 790 000 euros TTC

Honoraires d'agence à la charge du vendeur

soit 5.766 euros/m2

6953

6989

6991

6992

6993

6994

6995

6996

10979

10980

***********************************************************************************************

MAGNIFIQUE MAISON PROVENCALE A VENDRE SUR LES COLLINES

DE SAINT-PAUL-DE-VENCE COMPOSEE DE 5 PIECES DE 256 M2 DE

SURFACE HABITALE SUR UN TERRAIN PLAT DE 2 537 M2 

Cette belle maison de style provençal se compose de 5 pièces dont 4 chambres et un appartement d'amis

indépendant, avec piscine et poolhouse, un vaste sous-sol et garage pour plusieurs voitures, le grand jardin

est complanté d'essences méditerranéennes avec une exposition de Sud/Ouest avec vue dominante 

exceptionnelle et panoramique sur le vieux village de Saint-Paul-de-Vence et sa vaste campagne.

PRIX DE VENTE : 1 350 000 euros ttc

Honoraires d' Agence à la charge du vendeur soit

5.273 euros/m2

10958

10959

10960

10961

10962

10963

10964

10965

10966

10967

***********************************************************************************************

nice-1265937_640

Sélection de 12 beaux appartements à vendre Ville de Nice

 

NICE CARRE D'OR RUE DALPOZZO A VENDRE APPARTEMENT COMPOSE DE 3 PIECES - 50 M2

5 ème étage DANS BEL IMMEUBLE EN PIERRE APPARTEMENT ENTIEREMENT REFAIT A NEUF LUMINEUX ET

CALME PLEIN SUD SEJOUR AVEC CUISINE AMERICAINE EQUIPEE DONNANT AU SUD SUR BALCON -

2 CHAMBRES - SALLE D'EAU AVEC WC - BUANDERIE ET PLACARDS - MAGNIFIQUE TRES PEU DE CHARGES -

PRIX DE VENTE : 349 000 euros Honoraires d' Agence à la charge du vendeur

soit 6.980 euros/m2

10913

10914

10915

10916

10917

10918

10919

10920

10921

10922

**********************************************************************************************************

NICE CARRE D' OR RUE HOTEL DES POSTES A VENDRE APPARTEMENT

DE 135,14 M2 DANS RESIDENCE DE LUXE COMPOSE DE 4 PIECES  ASCENSEUR 

TERRASSE DE 13 M3 APPARTEMENT ENTIEREMENT REFAIT A NEUF -

CUISINE AMERICAINE ENTIEREMENT EQUIPEE - 3 CHAMBRES - 2 SALLES

D'EAU - WC - DRESSING - BEAUX VOLUMES - PARQUET DE GRANDE

QUALITE - RENOVATION SUPERBE 

PRIX DE VENTE : 1 090 000 euros ttc Horaires de l'Agence à la charge du vendeur

soit 8.066 euros/m2

10997

10998

10999

11000

11001

11002

11003

11004

11005

11006

 *********************************************************************************************************

 NICE AVENUE DES FLEURS A VENDRE BEL APPARTEMENT COMPOSE

DE 4 PIECES TRAVERSANT EXPOSITION SUD/NORD D'UNE SURFACE

DE 91 M2 -  IMMEUBLE RECENT EN ETAGE ELEVE - 1 GRAND SEJOUR

DONNANT SUR UNE TERRASSE PLEIN SUD - 1 CUISINE INDEPENDANTE -

3 CHAMBRES DONT UNE AU SUD - 2 SALLES DE DOUCHES - TOILETTE

INDEPENDANTE - NOMBREUX RANGEMENTS - AU CALME - PREVOIR DES

TRAVEAUX - UNE CAVE ET UN PARKING COMPLETE CE BIEN -

CHARGES 200 EUROS

PRIX DE VENTE : 550 000 euros ttc

soit 6.044 euros/m2

Honoraire d' Agence à la charge du vendeur

10926

10927

10928

10929

10930

10931

10932

10933

10934

 *********************************************************************************************************

 CENTRE VILLE DE NICE A VENDRE DANS TRES BEL IMMEUBLE CLASSE

ART DECO AVEC ENTREE SECURISEE APPARTEMENT DE 105 M2 COMPOSE

DE 4/5 PIECES DONNANT SUR BEAU JARDIN TRAVERSANT SUD-NORD -

DOUBLE SEJOUR - 2 GRANDES CHAMBRES + PETITE CHAMBRE POUVANT

FAIRE BUREAU - CUISINE INDEPENDANTE  AVEC PLACARDS - VUE

DEGAGEE SUR JARDIN - BELLE HAUTEUR SOUS PLAFOND AVEC MOULURES

ROSACES - 2 ème ETAGE AVEC ASCENSEUR - CLIMATISATION - CALME ET

ENSOLEILLE - CAVE - CHARGES 250 EUROS - 

PRIX DE VENTE : 640 000 euros

Horaires d'Agence à la charge du vendeur

soit 6.095 euros/m2

11069

11070

11071

11072

11073

11074

11075

11076

11077

11078

 *********************************************************************************************************

NICE COEUR DE CIMIEZ DANS UNE RESIDENCE DE STANDING A VENDRE

MAGNIFIQUE APPARTEMENT DE 4 PIECES DE 116 M2 DE SURFACE EN

ETAGE ELEVE - TRES ENSOLEILLE CET APPARTEMENT BENEFICIE 

D'UNE TERRASSE CIRCULAIRE OFFRANT UNE VUE DEGAGEE SUR

LA VILLE DE NICE ET LA MER -  1 DOUBLE SEJOUR / SALLE A MANGER DE

45 M2 AVEC TERRASSE VUE SUR LA MER - 1 CUISINE INDEPENDANTE

ENTIEREMENT TOUT EQUIPEE - UNE SUITE GENERALE AVEC SALLE DE

BAIN ET BAIGNOIRE BALNEO - 2 AUTRES CHAMBRES AVEC RANGEMENTS

DONT UNE AVEC SALLE DE DOUCHE + WC - TRES BELLE PRESTATION

AVEC MARBRE AU SOL ET PARQUET MARIN - CLIMATISATION DOMOTIQUE

UNE PLACE DE PARKING ET UNE CAVE COMPLETE CE BIEN -

PRODUIT RARE A DECOUVRIR ABSOLUMENT 

CHARGES : 467 euros 

PRIX DE VENTE : 649 000 euros ttc

Honoraires d' Agence à la charge du vendeur

soit 5.595 euros/m2

11007

11008

11009

11010

11011

11012

11013

11014

11015

11016

 *********************************************************************************************************

NICE  BOULEVARD VICTOR-HUGO PRES BOULEVARD GAMBETTA

A VENDRE EN EXCLUSIVITE DANS BEL IMMEUBLE ART DECO UN

APPARTEMENT DE 4 PIECES DE 103 M2 AVANT DERNIER ETAGE VUE

PLONGEANTE ET DEGAGEE SUR LE JARDIN ALSACE LORRAINE - GRANDE

ENTREE - SEJOUR ET CUISINE INDEPENDANTE SUR BALCON VUE JARDIN -

2 GRANDES CHAMBRES DONNANT SUR UN  BALCON DE 9 M2 - SALLE DE

BAIN AVEC WC + 1 AUTRE WC INDEPENDANT - 1 PIECE DE 9 M2 POUVANT

SERVIR DE BUREAU OU  EN FAIRE UNE TROISIEME CHAMBRE -

RANGEMENTS ET GRAND DRESSING - EMPLACEMENT D' EXCEPTION SUR 

LE GRAND BOULEVARD VICTOR-HUGO - GROS POTENTIEL - APPARTEMENT

TRAVERSANT TRES LUMINEUX - CAVE EN SOUS-SOL 

PRIX DE VENTE AVEC HONORAIRES INCLUS : 595 000 euros ttc

soit 5.772 euros/m2

11017

11018

11019

11020

11021

11022

11023

11024

11025

11026

 

 *********************************************************************************************************

NICE MONT BORON A VENDRE EN EXCLUSIVITE APPARTEMENT DE

5 PIECES DE 130 M2 DANS UN PALAIS BELLE EPOQUE AU DERNIER ETAGE -

APPARTEMENT TRAVERSANT SE COMPOSANT D' UN DOUBLE SEJOUR

DONNANT SUR UNE TERRASSE DE 30 M2 - 2 CHAMBRES - 1 BUREAU -

1 SALLE DE BAIN - 1 SALLE D'EAU + WC INDEPENDANT - 1 CUISINE - VUE

PANORAMIQUE SUR LA MER MEDITERRANEE JUSQU'AU CAP D'ANTIBES -

GARAGE DONT 999,99 % d' honoraires à la charge de l'acquéreur 

PRIX DE VENTE HORAIRES INCLUS : 1 260 000 euros ttc

soit 9.692 euros / m2

PRIX HORS HONORAIRES D'AGENCE / 1 200 000 euros

HONORAIRES A 5% A LA CHARGE DE L'ACQUEREUR 

 10952

10953

10954

10955

10956

10957

 **********************************************************************************************************

NICE ZONE PIETONNE/ PROMENADE DES ANGLAIS RARE A NICE

A VENDRE DANS UN IMMEUBLE DE STANDING SUPERBE APPARTEMENT

DE 3 PIECES DE 58 M2 -  VASTE SEJOUR DONNANT SUR UNE TERRASSE DE

10 M2 AVEC UNE VUE LATERALE SUR LA MER - 1 CUISINE INDEPENDANTE - 2 CHAMBRES -

I SALLE D'EAU - APPAREMENT LUMINEUX, CALME PROCHE DE TOUTE

COMMODITE A QUELQUES METRES DES PLAGES DE LA PROMENDE DES

ANGLAIS - 1 CAVE - 1 GARAGE EN SOUS-SOL COMPLETE CE BIEN

PRIX DE VENTE : 495 000 euros ttc 

soit 8.535 euros/m2

HONORAIRES D'AGENCE A LA CHARGE DU VENDEUR 

10935

10936

10937

 

10938

10939

 

10940

 

10941

 

10942

 

10943

10944

**********************************************************************************************************

NICE MUSICIENS A VENDRE MAGNIFIQUE APPARTEMENT DE 4 PIECES DE

100 M2 DE SURFACE - GRAND SEJOUR DE 35 M2 - 1 CUISINE AMERICAINE

TOUT EQUIPEE - 1 SALLE DE BAIN ET WC - 2 GRANDES CHAMBRES - ETAGE

ELEVE LUMINEUX - DOUBLE EXPOSITION - CLIMATISATION - 2 BALCONS -

PROCHE DE TOUTES COMMODITES - APPARTEMENT DANS UN ETAT

IMPECABLE - GRANDE CAVE - CHARGES 150 EUROS 

PRIX DE VENTE : 660 000 euros ttc 

Honoraires d'agence à la charge du vendeur

soit 6.600 euros/m2

11116

11117

11118

11119

11120

11121

11122

11123

11124

11125

**********************************************************************************************************

NICE AU COEUR DES MUSICIENS RUE BERLIOZ

A VENDRE APPARTEMENT DE 2 PIECES

DE 60 M2 DE SURFACE DANS IMMEUBLE BOUGEOIS EN REZ-DE-JARDIN -

TERRASSE DE 34 M2 - GRAND SEJOUR DE 24.40 M2 - 1 CUISINE

INDEPENDANTE - 1 CHAMBRE - 1 SALLE DE BAINS AVEC BAIGNOIRE ET

DOUCHE - 1 TOILETTE WC INDEPENDANT -  CAVE - BEAUX VOLUMES -

CALME ABSOLU - EXPOSITION SUD/ OUEST - RAVALEMENT A NEUF  DE LA

FACADE - BELLE COPROPRIETE DE 39 LOTS -

CHARGES ANNUELLES de 1.140 euros ttc

PRIX DE VENTE : 285 000 euros Horaires d'agence à la charge du vendeur

soit 4.750 euros / m2

8747

8748

8749

8750

8751

8752

8753

11094

11095

11096

 

*********************************************************************************************************

NICE CARRE D'OR NEGRESCO A VENDRE DANS LA PRESTIGIEUSE

RESIDENCE DU PALACE NEGRESCO MAGNIFIQUE APPARTEMENT DE 2

PIECES DE 67,1 M2 DE SURFACE - CET APPARTEMENT A ETE

COMPLETEMENT RENOVE DANS UN ETAT EXCEPTIONNEL - IL SE COMPOSE

D'UNE ENTREE AVEC DRESSING - 1 SEJOUR DE 22 M2 - 1 CUISINE

ENTIEREMENT EQUIPEE POUVANT ETRE AMERICAINE SANS AVOIR A

MODIFIER L'AMENAGEMENT - 1 CHAMBRE DE 20,50 M2 - 1 BELLE SALLE DE

BAINS DE 7,80 M2 - 1 TOILETTE WC - L'APPARTEMENT EST SITUE A 4 ème

ETAGE IL EST TRES LUMINEUX ET ENSOLEILLE - CALME ABSOLU - CAVE -

UNE ADRESSE MYTIQUE DANS LE PLUS CELEBRE PALACE DE LA

PROMENADE DES ANGLAIS DE NICE !

PRIX DE VENTE 450 000 EUROS ttc

Honoraires d' Agence à la charge du vendeur

soit 6.706 euros/m2

11154

11155

11156

11157

11158

11159

11160

11161

11162

11163

vente-appartement-nice-drzt-ptw0 NEGESCO 13

vente-appartement-nice-fmwt-ptw0 NEGESCO 11

vente-appartement-nice-gylu-ptw0 BEGESCO 6

vente-appartement-nice-hupr-ptw0 NEGESCO

vente-appartement-nice-jbfc-ptw0 NEGESCO 10

vente-appartement-nice-jxdf-ptw0 NEGRESCO 1

vente-appartement-nice-kjxd-ptw0 NEGRESCO 8

vente-appartement-nice-lbfu-ptw0 - NEGRESCO - 2

vente-appartement-nice-mpch-ptw0 NEGRESCO 5

vente-appartement-nice-tntv-ptw0 NEGESCO 9

vente-appartement-nice-ywmr-ptw0 NEGESCO 12

vente-appartement-nice-xdpk-ptw0 NEGESCO 7

vente-appartement-nice-thpb-ptw0 NEGRESCO 14

*********************************************************************************************************

NICE Au cœur du CARRE D'OR, rue du Congrès à vendre appartement de

4 pièces de 83 m2 de surface habitable 


Situé au DERNIER ETAGE d'un superbe immeuble art déco, sécurisé, appartement 4 pièces

traversant EST/OUEST avec TERRASSE. Vue parfaitement dégagée sur les collines, jardins

et les toits de la ville...très lumineux.

Composé d'une entrée, cuisine indépendante, séjour/salle à manger de 27m², 2 chambres,

une pièce de 9m² pouvant servir de bureau ou buanderie, salle de bains avec wc +

wc indépendant, rangements, dressing...


En très bon état.

Une cave complète ce bien.

Stores et volets électriques, magnifique parquet, emplacement d'exception pour cet

immeuble de prestige, commerces à proximité, Promenade des Anglais à quelques pas...

PRIX DE VENTE  : 670 000 euros ttc

soit 8.092 euros/m2

 

vente-appartement-nice-lwcw-ptw0

vente-appartement-nice-dham-ptw0 (1)

vente-appartement-nice-isww-ptw0 - 7

vente-appartement-nice-icnj-ptw0 - 15

vente-appartement-nice-amfr-ptw0 - 5

vente-appartement-nice-beaf-ptw0 - 8

vente-appartement-nice-dham-ptw0

vente-appartement-nice-dxgs-ptw0 - 13

vente-appartement-nice-tfrt-ptw0 - 17

vente-appartement-nice-vhpy-ptw0 - 6

 **********************************************************************************

SE VENDE IN CENTRO DI BORDIGHERA

APPARTAMENTO CENTRALE A BORDIGHERA

Piacevole appartamento ben diviso, in zona alberata,centrale

ed esclusivamente residenziale.

Dista a 100 metri dal giardino pubblico Lowe,

a 120 metri dai campi di tennis, a 150 metri dalla 

via centralissima commerciale di Vitt.Em.le e

a 350 metri dal mare.

Soleggiato,tranquillo con vista su tre facciate orientate a

Sud,Est e Nord

E’ sito al terzo piano, senza ascensore, ma con una scala

ad alzate comode.

E’ composto da ingresso,soggiorno con balcone,due

camere da letto con balcone,bagno e cucina con balcone.

Superficie commerciale 80,00. (Superficie quota parte

del vano scala condominiale non conteggiato)

Ha diritto di accesso allo stenditoio sul lastrico solare

di uso comune.

Nel seminterrato ampia cantina e piccolo sottoscala.

La palazzina è vicina a Via Vittorio Veneto ed  è in

buon stato di manutenzione.

Ha soltanto 8 appartamenti ( due per piano) ed è

circondata da giardini,ville e altre modeste costruzioni

abitative.

Impianto di riscaldamento autonomo con caldaia

murale a gas.

Pavimenti in zona giorno in marmette 40x40 a grana

grossa e a grana  piccola in cucina.

Rivestimenti bagno e cucina in piastrelle ceramicate.

Palchetto nelle camere da letto.

Basse spese codominiali

Manutenzione curata da un amministratore.

Prezzo 295.000 € TTC. + Enregistrement Notaire

VENDUTO

86668751_p

86668755_p

86668758_p

86668761_p

86668767_p

IN FRENCH

APPARTEMENT CENTRAL BORDIGHERA

Bel appartement, bien divisé, dans une région boisée, centrale

et exclusivement résidentielle

Il se trouve à 100 mètres de la Lowe jardin, à 120 mètres des

courts de tennis, à 150 mètres de la rue centrale commerçante

Vitt.Em.le et à 350 mètres de la plage.

Ensoleillé, calme avec des vues sur trois côtés orientés vers

le sud, l'est et le nord.

Il est situé au troisième étage, sans ascenseur, mais avec un

bel escalier pour monter à l'aise.

Il comprend un hall d'entrée, salon avec balcon, deux chambres

dont une avec balcon, salle de bains et cuisine avec balcon.

Surface 82,00 m2. (Partie de surface de la cage d'escalier n'est

pas compté)

A le droit d'accès à sécher sur le toit plat d'usage courant.

Au sous-sol, grande cave et un petit sous-sol.

Le bâtiment a été construit au bord d'une route-voie publique

est en bon état.

A seulement 8 appartements (deux par étage) et est entouré

de jardins, de villas et autres petits bâtiments domestiques.

Installation de chauffage avec chaudière murale à gaz.

Carreaux de sol dans salon et 40x40 à gros grains dans

la cuisine.

Revêtements carrelage de salle de bains et cuisine ceramicate.

Parquet dans les chambres.

Faible charges.

Géré par un administrateur.


Prix 295.000 € TTC à négocier + Frais Notaire  

Vendu

*************************************************************

116493320

 

Beau Magasin Commercial en vente à Vallecrosia

Via Don Bosco, 67

Bloque "San Carlo"

La construction de 102 unités de logement.

Les façades du bâtiment ont été entièrement rénovées

Superficie de 60 m2 chiffre d'affaires brut.

Le bâtiment dispose de deux entrées, l'une de la cage

d'escalier à l'arrière et l'autre à la manière de Don Bosco.

Volet motorisé.

La boutique est en communication avec l'espace arrière

et se compose hall d'entrée, cuisine, chambre et douche-wc.

Le magasin est bien adapté pour être utilisé comme bureau-studio.

Vous pourriez également le louer pour faire un bon revenu annuel.

Dernièrement il a été loué à € 6.120 / par an.

Il y a déjà eu de nombreuses demandes de bail mais l'intention

est celui de le vendre.

Si vous le souhaitez vous pouvez demander un prêt bancaire

plus facile.

La Ville permet le changement de destination de la planification

de la boutique.

Chauffage central au gaz de ville et Cave dans le sous-sol.

Prix 100.000 € TTC ferme + Frais Notaire

06-32-17-36-33 / 07-89-44-23-80

116493336

116493338

116493339

LA MAGNIFIQUE COMMUNE DE VALLECROCIA SUR LA

MEDITERRANEE DE LA COSTA DEI FIORI EN LIGURIE ITALIE

 ********************************************************************

IN ITALIA :

Nel Comune di PERINALDO (886 abitanti)

Region di IMPERIA 

circondata dal verde degli ulivi e dai pini marittimi,si vende

piacevole casetta in posizione di quiete assoluta e soleggiata

dall'alba al tramonto.

Spazia su 360°

Domina le colline circostanti e ha una stupenda vista panoramica

imprendibile verso la vallata di Perinaldo e la vallata di Apricale.

Dista a 900 metri dal paese di Perinaldo,a 10 Km.dal mare ed è a

quota 542 metri s.l.m.

Si vede il mare, tutte le Alpi Marittime italiane e francesi, Baiardo,

Apricale, Perinaldo e Vallecrosia.

Costruita su tre piani con struttura portamte in cemento armato

e mur perimetrali ad intercapedine con una superficie di 130 mq.

commerciali.

Piano SEminterrato con garage e cantina.

Primo piano con ,soggiorno con caminetto e terrazzo

panoramico, camera, cucina,bagno e scaletta di accesso alla

mansarda.

Piano sottotetto,mansardato con due stanze e un w.c.

con soffitto perlinato.

Buona manutenzione ogni confort.

Strada, acqua,telefono,riscaldamento,forno a legna,comodo

deposito atrezzi in lamiera.

Terreno con vasca di riserva acqua, parzialmente cintato con

circa mq.1.800 da piantumare e piantumati ad uliveto e frutteto.

Tutti i muri principali sono rivestiti in pietra locale.

Esistente un vecchio casolare da ristrutturare.

Prezzo 250.000 €

VENDUTO

06 32 17 36 33

e-mail : internetcouncil@internetcouncil.us

75742588_p

75742594_p

75742604_p

75742612_p

75742626_p

75742643_p

75742656_p

75742668_p

75742680_p

75742688_p

75742691_p

75742710_p

75742711_p

75742726_p

75742738_p

75742749_p

75742756_p

75742768_p

75742774_p

75742782_p

75742800_p

75742809_p

75742832_p

75742851_p

75742858_p

75742940_p

Prezzo 250.000 € TTC

VENDUTO

*************************************************************************

SALES RESIDENTIAL VILLA AT BORDIGHERA

29706036

29706095

In hilly area, residential villa sun, ( Southern exposure-Ouest )

sale villa, surrounded by greenery, sunny and calm.

A few minutes from the sea, from the City center, and the exit.

Served by haft pubmino. Wonderful view, free, open on the sea,

between plains and the Cote d'Azur ( Menton, Monaco, Cap Ferrat,

Nice, Cap d'Antibes ... )

And' structured on three levels to 270 square meters. And

approximately 100 square meters of terraces. The basement floor

is composed of tree rooms, pantry-wines, bathroom, local boiler,

storageroom, corridor, stairwell giving access all'garage below.

The plan shows teran ( mq.42 ) with fireplace, dining room,

kitchen with the adjacent dining area, disengagement, entrance

and stairwell.

The first floor of the chamber with master bath, dressingroom

and terrace exclusive and two other rooms with bath and balcony.

Use of materials : marble, including the " Red France/ Rouge

Languedoc ), vietri ceramics original polychrome designs, and

hand-decorated wooden polchetti exotic. Large windows with

shatters in Douglas that make extremely bright rooms. Flaps

at motorized closure. Very good state of repair.

The villa is surrounded by lard on three provisions crags used

to roccaglia and garden planted trees essence of Mediterranean.

In front of the kitchen is equipped with a barbecue table and

a massive stone benches.

The valley is a garden bordered by a white stone balustrade

of Verona, the wide terraces are pared with tesserine

ceramicate of clinker, iron railings are massive forgered

Provencal style.

The exterior facade is composed of cement Malta sandstone

mixed with white marble Carra, a portion is covered in green

stone of ' high Roya Valley.

L' main access is comfortable with a full-sale stone under

which a deposit is made for garden tools.

The garage can be accessed from the second entrance located

on private road below the villa.

*********************************************************************************

Villa ITALIA-BORDIGHERA

Prospetto Nord-Ovest 4

 IN ITALIA 

Il messaggio è pronto per l'invio con i seguenti file o

collegamenti allegati:


Salotto
Scala con ringhierina
Scala_e_ringhera
Camera  al Piano  Seminterrato
Cedro Ingresso
Corridoio Ingresso con la Cucina
Corridoio Piano Terreno
Il Tinello
Il Tinello ed il Giardino
La finestra del Tinello
Lavabo W.C. Salone
Locale caldaia
Particolare Ringhirina vano scala
Particolari Caminetto
Pergolato terrazza Camera Nord
Scala in Marmo Rosso Francia
Vano scala
Vano Scala 2
Atrio
Le vetrate in salone
Salone
Bordighera Foto 688
Cantina Foto 2
Dal Tinello
l Il caminetto
Palchetto A
Palchetto B
074_Caminetto_rivestito_in_rame
079_Scala_in_Marmo_pregiato
Angolo_cucina
Angolo_tinello
Atrio_e_salone
Bassorilievo in rame dello scultore Lentini
Bocca_caminetto
Camera_Nord-Ovest
Cantina
Inferriata scala garage
Interno Garage
per il   Primo Piano
Portome d'imgresso

29706070_p

29706122_p

29706144

29706277

29706305

29706287

29706343_p

29706352_p

29706361

29706385

29706395

29706433

29706450

29706467

29706479

29706502

29706530

2970665329706665

2970669129706695

THE PRICE 

Sales prices firm and final : 1.150.000 € or 1.311.000 $

+ Registrations and Notary fees

Information and direct contact at phone : 06 32 17 36 33  

Mail : internetcouncil@internetcouncil.us

SALE VILLA IN BORDIGHERA IN REGION IMPERIAL ITALY

 

 

In hilly area, residential villa sun, ( Southern exposure-Ouest ) sale villa, surrounded by greenery, sunny and calm. A few minutes from the sea, from the City center, and the exit. Served by haft pubmino. Wonderful view, free, open on the sea, between plains and the Cote d'Azur ( Menton, Monaco, Cap Ferrat, Nice, Cap d'Antibes ... ) And' structured on three levels to 270 square meters. And approximately 100 square meters of terraces. The basement floor is composed of tree rooms, pantry-wines, bathroom, local boiler, storageroom, corridor, stairwell giving access all'garage below.
The plan shows teran ( mq.42 ) with fireplace, dining room, kitchen with the adjacent dining area, disengagement, entrance and stairwell...

THE PRICE Sales prices firm and final : 1.150.000 € or 1.311.000 $ + Registrations and Notary fees

Pianta_il_Cedro Inferriata scala garage Interno Garage Facciata Sud (parziale) Panorama dietr la ringhiera Panorama_verso_la_costa_Azzurra Facciata Nord-Ovest Porta_spogliatoio_1°piano 079_Scala_in_Marmo_pregiato Cestello floreale Scala_e_ringhera Facciata Est Camera_Nord-Ovest Cedro Ingresso Cancello ingresso Scala con ringhierina Angolo_Sud-Ovest Salotto Bassorilievo in rame dello scultore Lentini Bocca_caminetto Cantina Copia di Agrumeto Scala Sud giardino 2 Angolo_tinello Finestrinocon Inferriatina in ferro a lavorazione artistica Portome d'imgresso Atrio_e_salone 074_Caminetto_rivestito_in_rame Chiavi decorative al Primo Piano LanternaTerrazzoNord Pergolato Nord Primo Piano 017_a_Porta_ingresso_e_Trifora_Bagno__Fuxia Gradini_in_Pietra Scala ingresso giardino Angolo_cucina Pianta di Datura fiorita Garage esterno 4 Dalla Villa si vede anche l'Ile du Levant La luna del 12 Marzo 09 ore 05 La luna cala verso la Costa Azzurra Scala in Marmo Rosso Francia Faccoata Nord 4 Facciata Nord Facciata Nord 2 Vano Scala 2 Facciata Ovest 2 Il Tramonto visto dalla Villa Sullo sfondo da destra-Mentone- Cap Martin -Montecarlo Barbecue 5 Il Tinello ed il Giardino Vano scala foto_varie_594 foto_varie_629 La trifora del bagno Padronale La finestra del Tinello Particolari Caminetto Villa vista dalla strada privata Villa e Garage Prospetto Nord-Ovest 4 l Il caminetto Bordighera Foto 688 panorama Sul mare -Cap -Ferrat e L'esterel dalla Villa il Cedro Facciata Sud-Ovest Salone Le vetrate in salone Atrio Atrio 1° Piano Bordighera e Vallecrosia Dopo il mare COSTA AZZURRA Il mare visto dal mio terrazzo con tele 004 crepuscolo Tramonto 12 Gennaio 2011 (3) Corridoio Ingresso con la Cucina Camera al Piano Seminterr Cantina Foto 2 Locale caldaia Particolare Ringhirina vano scala Lavabo W Dal Tinello Panorama verso La francia Vista panoramica dal giardino Piano Seminterrato Vista mare Vista La vetrata del tinello riflette il mare ecc Fiestre Camera e Spogliatoio Panorama dal Cedro (13) Panorama dal Cedro (1) Montecarlo Visto dalla Villa Mentone visto dal Cedro Panorama dal Cedro Mare mosso (5) Tramonto dietro La Tete de chien Corridoio Piano Terreno Il Mini Pergolato Copia di Planimetria Garage Copia (2) di Planimetria Primo Piano h Copia (2) di Planimetria Piano Terreno h Copia (2) di Planimetria Piano Seminterrato h 2 60 Villa Il Cedro Facciata Ovest Palchetto A Palchetto B per il Primo Piano


SALE VILLA AT BORDIGHERA

29978275

29978438

29978597_p

29978769

For sale on the first hill "Roman" of the town of Bordighera

900 meters from the sea and 1 500 meters from the City center

very beautiful Villa on three levels.

Its surfac area is 175 m2 + 74 m2 of balconies and terraces.

Its total  area of 212 m2 gross with large underground garage can

accommodate 2 vehicules and a corner for washing machines.

The basement which is still in the ground floor has a small

kitchen and a room, a bedroom bed, a corner shower, a room for

the 2 boilers gas heating city and a terrace overlooking the

garden ( 62 m2 + terrace ).

The ground floor includes a large living-dining room, kitchen

and a scale giving access to the first level of the house ( 52 m2 +

balconies and terraces ).

The first level consists of 2 bedrooms with bed, 1 bathroom

and two balconies ( 61 m2 + balconies ).

This villa is in the terminal phase of restructuring complete

rehabilitation and nine sanitation, paving, painting, etc...

In addition two new gas boilers City are planned for the

newly hot water and heating villa as a whole.

This villa has sunshine all year round in an area of absolute

tranquilty, with panoramic views of the Big Blue.

The Bus stop passing on the street running in downtown

Bordighera is a few steps from Villa.

A large garden planted with many species of trees and plants

of essence Mediterranean surrounds the property which is

protected by large iron gates straight.

 

THE PRICE :  

SALE PRICE : 900.000 Euros, negotiable on finishing the

work of restructuring.

Contact : internetcouncil@internetcouncil.us

Phone : 0632173633

29978319

29978351

29978374

29978380

29978414

29978420

29978454

29978472

29978491

29978521

29978547

29978620

29978788

29978954

29978987

29979005

29979020

 

VENTE D'UN TERRAIN DE 1.400 M2 A

BORDIGHERA ANNONCE EN FRANCAIS  

30021741_p

VENTE en exclusivité d'un TERRAIN 1 400 M2

CONSTRUCTIBLE EMPLACEMENT EXCEPTIONNEL

DOMINANT TOUTE  LA VILLE DE BORDIGHERA :

A vendre très beau terrain constructible d'un lot unique de

1 400 m2.

Emplacement exceptionnel sur colline boisée de pins au-dessus

de la ville de Bordighera

Ce terrain lui aussi boisé de pins méditerranéens se situe dans

une zone résidentiel urbarnisée uniquement de villas avec

exposition plein soleil et vue panoramique sur la grande bleue

méditerranéenne avec un accès direct à la route, terrain à

moins de 900 mètres du centre de la ville de Bordighera.

Déjà une étude de projet de construction d'une belle villa a été

faite par un architecte de Bordighera avec l'obtention du permis

de construire pour cette villa.

Prix du terrain : 320 000 Euros + enregistrements

Contact direct phone : 06 32 17 36 33

E-mail : internetcouncil@internetcouncil.us 

30021552_p

30021632_p (1)

30021660_p

30021696_p

30021707_p

30021729_p

30021741_p

30021759_p

30021796_p

*********************************************************************************

BEAUTIFUL HOUSE ON THE COSTA DEI FIORI TO PERINALDO

(IMPERIA REGION )

MAISON_PERINALDO

 The Village Historic Perinaldo stands at 600 meters obove sea level with

 a panoramic view of the Mediterranean and the southern Alps.

 

Especially sells beautiful villa 500 meters from the village

of Perinaldo ( Region of Imperia, Italy ) with panoramic

seen. The walls are stone and the villa has two levels with

a total area of 265 m/2 habitable.

The ground floor ( 134 m/2 ) includes a large garage and

three adjoining rooms with its outbuildings, a wood stove

outdoors under a large terrace all coreved by huge wood

frame houses, terrace directly on the three interior rooms.

The first floor ( 131 m/2 ) by which you can reach inside a

large wooden stairs and outside by a huge portico with

stairs overlooking a hall inside, consists of 3 bedrooms,

a bathroom, a toilet independant, a kitchen, a large living

room overlooking a large outdoor terrace.

This lovely villa enjoys sunshine almost all year round

with a situation enabling it to have a panoramic view of

360° giving both on the sea and on the Alps Liguriennes

and the Maritime Alps of France in front.

The floors are tiled brick florentines and every windows

frames are solid wood walnut. The property is on a plot

with a total area of 1500 m/2, has two main entrances, and

it is completely closed.

To sum this beautiful independant house has all the

modern conveniences to the smallest adjustments.

MAISON_PERINALDO

MAISON_PERINALDO

MAISON_PERINALDO

MAISON_PERINALDO

MAISON_PERINALDO

MAISON_PERINALDO

MAISON_PERINALDO

MAISON_PERINALDO

 VENDUTO

Sale Price : 900 000 € or 1.422.379 $

+ Recordings and Notary fees

 ****************************************************************************

BUSINESS IMMOBILIER INTERNATIONAL :

Un bon conseil de placement sûr avec la crise mondiale et la

récession économique qui s'annonce pour les décennies à venir,

placer vos avoirs et vos liquidités dans la PIERRE ou du

TERRAIN !

AMERICAN COMPANY INTERNET COUNCIL LLC -

Mail : internetcouncil@internetcouncil.us

Mobile : 06 32 17 36 33 & 07 89 44 23 80

 

Nous prenons à la vente tout bien immobilier à savoir :

maisons individuelles, villas de maître, ruines, appartements

dans l'ancien, terrains constructifs, garages individuels fermés,

parking, grands domaines, Hôtels à la vente, restaurants, auberges,

bars, places de bateaux de plaisance ...

*********************************************************************************

Visitez l'ouest de la région de la Ligurie 

116546069

http://diaconescotv.canalblog.com/albums/il_etait_une_fois_l_italie_en_ligurie/index.html

******************************************************************************************

VENEZ VIVRE ET PASSER UNE RETRAITE

PAISIBLE EN ACHETANT VOTRE BIEN

IMMOBILIER EN RÉGION MÉDITERRANÉENNE

DE LIGURIE SUR LA COSTA DEI FIORI EN ITALIE 

 depositphotos_45620347-stock-photo-vernazza-fishing-village-cinque-terre

 Au Nord-Ouest de l’Italie, limitrophe avec la France, se situe la Ligurie,

une terre de montagnes imposantes et de douces collines colorées de

vert qui donnent sur la Mer Ligure avec des côtes élevées et dentelées.

C’est une région ayant différents aspects pour offrir un riche panorama

d’opportunités à ceux qui choisissent cette région pour passer leurs

vacances ou prendre une paisible retraite bien méritée.

Nature, mer, montagne, culture mais aussi du divertissement et de la

vie mondaine: il n’y a que l’embarras du choix. La grande ressource

de la Ligurie est la mer Méditerranée, avec ses côtes rocheuses où l’on

trouve des anses avec des petites et gracieuses plages de sable très fin. 

 

Les CINQ TERRE  et le Golfo dei Poeti, le Golfo del Tigullio, GÊNES 

et le Golfe du Paradiso (du Paradis), la Riviera delle Palme 

(des Palmiers) et la Riviera dei Fiori (des Fleurs), forment la fameuse

côte ligure qui s’étend de Ameglia à Ventimiglia, avec une longueur

de plus de 300 kilomètres. Le long de cet itinéraire, spectaculaire pour

la beauté de ses paysages terrestres et marins, on rencontre les localités

touristiques les plus renommées de la Ligurie : PORTOFINO, Santa

 Margherita Ligure, RAPALLO, Sestri Levante, avec sa charmante Baia

del Silenzio, et Chiavari. Une succession de larges plages, de petits ports

et de décors à explorer qui, le soir, laissent la place au divertissement et

au shopping. Sanremo, la ville des fleurs, renommée pour le Festival de

la Chanson Italienne et pour le Casino, la raffinée Bordighera et Alassio 

avec ses 3 kilomètres de plage très fine, LaiguegliaVarigotti sont des

"bijoux" de la Riviera di Ponente

 

Et encore Portovenere, en face de l’île de Palmaria et Lerici avec

l’imposant château médiéval, ses villas élégantes et ses jardins luxuriants.

La mer est tellement belle pour attirer de nombreux cachalots, baleines

et dauphins qui ont trouvé, dans cette zone définie "le sanctuaire des

cétacés", leur habitat naturel où vivre en sécurité.  Les grandes étendues

de forêts de la Ligurie, avec ses arbres séculaires, un véritable patrimoine

naturel, représentent une offre alternative au tourisme traditionnel. Une

sorte de plongée et dans la nature pour connaître et vivre des lieux où

l’homme, avec amour et dévouement, a obtenu de cette terre ses meilleurs

fruits. Les lieux sont plein d’histoire, de traditions, témoignage du passage

des anciens peuples venants de la mer. 

 

Les attraits de la Ligurie sont nombreux et tous avec un charme

particulier. Certains d’eux, tout à fait, à cause de leur unicité et

pour leur valeur historique-naturalistique, ont été déclarés Patrimoine

de l’Humanité par l’ UNESCO.

Un des sites UNESCO se trouve à Gênes, ville polyédrique, où l’ancien se

mélange au moderne, l’histoire au contemporain, les couleurs aux ombres.

Une ville qui appartient à la mer comme la mer lui appartient où la culture,

les lieux, la cuisine et les palais racontent, encore aujourd’hui, de l’ancienne 

République Maritime


Une atmosphère qu’on remarque en se promenant dans les i “carruggi”,

des ruelles qui dessinent la partie ancienne de GÊNE. Ici on trouve les rues

nouvelle et les Palais des ROLLI, une extraordinaire œuvre urbaine du XVI°

siècle qui avait le but d’accueillir les personnalités du monde politique et

nobiliaire. Les “Rolli” étaient les registres publiques dont on tirait au sort

les demeures patriciennes qui devaient héberger les visites d’état.  

 

Le Palais Spinola di Pellicceria avec ses précieuses peintures de Rubens

Van Dyck et Bernardo StrozziPalais Lercari Parodi, Palais Campanella

Palais Podestà, sont certains des merveilleux palais de la Renaissance 

qu’on peut admirer en visitant ce lieu si unique dans son genre. 

Si on visite Gênes, il faut aller à l’ Aquarium, une des structures les plus

complètes et avancées d’Europe, du point de vue technologique, pour la

découverte du monde sous-marin. L’ Aquarium a été conçu par le célèbre

architecte Italien Renzo Piano et déjà la vue extérieure est un spectacle.

Dedans, l’Aquarium a des énormes bassins disposés de façon variée et

derrière des cloisons vitrées on trouve un peuple marin à découvrir : des

dauphins, phoques, requins et des poissons multicolores de toutes les

formes, qui représentent un spectacle qui coupe le souffle soit pour les

adultes soit pour les enfants.  

Les CINQ TERRE avec Porto Venere et les îles de Palmaria, Tino et

Tinetto constituent l’autre site UNESCO de la Ligurie. Ceux qui

visiteront ces lieux, n’oublieront pas le charme et l’atmosphère des cinq

bourgs maritimes de Manarola, RiomaggioreCornigliaVernazza et 

Monterosso. 18 kilomètres de côte qui gardent un petit éden: la mer sans

tache, des roches en surplomb sur la mer, les couleurs et les parfums de

la terre, tout cela mêlé, de façon harmonieuse, aux typiques constructions

bâties sur la roche de la côte en créant un paysage unique au monde.

Puis, il y a les îles de PalmariaTino et Tinetto en face de Portovenere,

ancien bourg de pêcheurs, avec les maisons multicolores attachées les

unes aux autres, qui mélangent leurs couleurs changeantes au bleu intense

de la mer.

 

Lorsqu’ on parle de la "Riviera" on parle de la Ligurie: 300 kilomètres

de côte baignée par une mer splendide, ressource principale de cette

région. Et c’est la mer qui offre des milliers de solution pour passer les

vacances en Ligurie qui a certains des plus beau parcs marins de l’Italie:

les CINQUE,  CINQUE TERRE, PORTOFIN,  BerteggiGallinara et

le renommé sanctuaire des cétacés. 


C’est là que la majorité des cétacés de la Méditerranée vit et les passionnés

de "whale watching" pourront vivre une expérience unique et instructive

en même temps en réservant une excursion sur les “strade blu del mare

à la recherche de ces magnifiques exemplaires de la faune marine. 


Un biologiste à bord du bateau nous fournira des renseignements et

des curiosités sur la vie des cétacés et il nous expliquera les règles à

respecter pour sauvegarder leur habitat naturel. 

Les fonds et les trésors que la mer Ligurienne contient méritent une

"promenade" sous l’eau pour admirer un panorama d’une beauté

extraordinaire. Même ceux qui ne sont pas experts de plongées

pourront vivre cette expérience s’adressant aux nombreux centres de

plongée spécialisés qui se trouvent dans toutes les principales stations

au bord de la mer. 


Si l’on n’aime pas les profondeurs marines, le seawatching est l’idéal, 

indiqué pour tous les âges. Accompagnés par des instructeurs spécialisés

et équipés de palmes, masque et vêtement de plongée, vous pourrez

observer, en nageant en surface, la beauté de ces fonds splendides,

colorés par une grande quantité de flore et peuplés par de nombreuses

espèces marines. 

Pour ceux qui veulent rester avec les pieds sur la terre ferme, la Ligurie

est un véritable gymnasium en plein air. Les montagnes qui s’élèvent

imposantes derrière la rivière sont idéales pour faire du trekking. Roches,

vallées, fleuves et lacs, plongés dans les couleurs et les parfums typiques

de la végétation méditerranéenne, composent le beau tableau naturel de

l’arrière-pays de la Ligurie. 

Les fêtes et les manifestations ne manquent pas en Ligurie. 


Sanremo a lieu le Festival de la Chanson Italienne auquel participent

les  grands noms de la musique italienne mais aussi les nouveaux talents. 


Pendant les journées de cette manifestation, la municipalité de Sanremo

organise de nombreux événements culturels et touristiques pour offrir

du divertissement et de l’amusement aux milliers de personnes qui

visitent la Ville des fleurs. Depuis 1962, le port de Gênes est le siège du 

Salon Nautique, un événement de résonance mondiale qui accueille,

sur environ 300.000 mètres carrés, les exposants les plus importants du

secteur du Nautisme  

 4e0b5b5c-27aa-456d-a8d9-cf3e6c609b2a

5cervo

32-cote-ligure-cinque-terre

271-genes-3-20ca1a8

2017-03-14

012111

CINQ-TERRES (1)

cinque-terre-1_002

Finale-Ligure

Genova1

le-beau-village-d-apricale-près-de-sanremo-la-ligurie-italie-60444468

ligurie-en-italie-vue-depuis-leau

ligurie-trésor

Parco Nazionale delle Cinque Terre

Portofino

Vernazza-7

DAcImeuWAAAo1LE

DQ48T1eXUAAkbNL

DRbF9bwX4AUBBAB

DRESbpYXkAAb60B

DRFvsPyWsAMiw8O

DRjF6HYWkAELuE8

DRk4m-1X4AEi5xu

DRlDOdGWAAET2le

DRuoSjkWAAEW9VV

DSCuHpjXkAAe2ZA

DSDKABZW0AA_gEi

DSDsWxxXcAAzm0h

DSNnWRDWkAUJk0b

DSNPXLnX0AAOKZ5

DSO1TNKWsAACGaw

DSSdbR1XUAEsyY6

vernazza-g2-902x1024

vernazza-g4-1024x374

vernazza-g5

vernazza-g1

 *********************************************************************************************

Posté par DIACONESCO_TV à 14:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


16 février 2021

L'HERBE A PIC ( Zèb a Pik ) PEUT COMBATTRE PREVENIR ET GUERIR CONTRE LE COVID-19 CHINOIS

Le laboratoire guadeloupéen Phytobôkaz annonce une importante découverte dans la lutte contre le covid-19
À la une

Le laboratoire guadeloupéen Phytobôkaz annonce une importante découverte dans la lutte contre le covid-19 

Encore une découverte qui peut être très intéressante pour lutter contre le coronavirus mais dont aucun média hexagonal important ne parlera car ça ne rentre pas dans la stratégie mortifère du gouvernement sous les ordres de Big Pharma ! Vu que c’est une simple plante non brevetable, aucune industrie ne voudra investir ne serait-ce qu’un seul centime dans la recherche. Ce qui démontre que la médecine moderne est totalement dévoyée par l’argent, elle n’est plus du tout à la recherche de traitement pour mieux soigner la santé des malades mais plutôt les dividendes des actionnaires…


Le laboratoire Phytobôkaz, par la voix du docteur Henry Joseph vient d’annoncer, à l’occasion du Forum de la Santé tenu à la Région ce 11 février 2021, que l’herbe à pik, issue de la pharmacopée traditionnelle, aurait la capacité de contrarier la reproduction des virus à ARN dans l’organisme.

C’est une découverte qui fera certainement date dans l’histoire scientifique locale. Les laboratoires Phytobôkaz, au cours de leurs recherches, ont assemblé des résultats qui tendent à montrer que des extraits de l’herbe à pic (Zèb a Pik), issue de la pharmacopée traditionnelle guadeloupéenne, avaient la capacité « d’inhiber la voie de biosynthèse de novo des pyrimidines, et notamment la quatrième enzyme de cette voie métabolique qui est la Dihydroorotate déshydrogénase (DHODH). Voie indispensable et obligatoire pour la réplication du virus a ARN. » En clair, l’herbe à pic aurait la capacité de rendre les cellules hôtes du virus hostiles à son développement et à sa reproduction.



Protéger la cellule plutôt qu’attaquer le virus

Alors que les laboratoires mondiaux se sont intéressés au virus et ont dirigé leurs recherches vers « l’immunité acquise » notamment par le vaccin, les recherches de Phytobôkaz se sont concentrées sur les cellules même de l’organisme. En effet, pour prospérer correctement, le virus a besoin d’une cellule à coloniser et corrompre jusqu’à encourager sa reproduction anarchique dans le corps. C’est ce phénomène qui déclenche des alertes biologiques et rend l’individu malade. Phytobôkaz a donc cherché à savoir si, dans notre biodiversité, des plantes pourraient être capables de renforcer les cellules afin d’empêcher toute cohabitation du virus. Cette découverte est fondamentale pour réduire l’impact de tous les virus à ARN sur les populations (dengue, chikungunya, coronavirus, rougeole)

Dr. Henry Joseph Pharmacien et Docteur en Pharmacognosie


Cette découverte est d’autant plus savoureuse, qu’elle a été menée en collaboration avec Damien Bissesar, jeune Guadeloupéen docteur en chimie et chercheur jusque là basé aux États-Unis.

Damien Bissessar, chercheur, docteur en chimie

Dr Henri Joseph, journal tv de Guadeloupe la 1ère

Photo d’illustration : L’herbe à pic, à l’origine de cette importante découverte

Posté par DIACONESCO_TV à 07:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

15 février 2021

Le laboratoire guadeloupéen Phytobôkaz annonce une importante découverte dans la lutte contre le covid-19

Le laboratoire guadeloupéen Phytobôkaz annonce une importante découverte dans la lutte contre le covid-19
SOURCE : À la une
Le laboratoire guadeloupéen Phytobôkaz annonce une importante découverte dans la lutte contre le covid-19 – Le Libre Penseur

Le laboratoire guadeloupéen Phytobôkaz annonce une importante découverte dans la lutte contre le covid-19 

Encore une découverte qui peut être très intéressante pour lutter contre le coronavirus mais dont aucun média hexagonal important ne parlera car ça ne rentre pas dans la stratégie mortifère du gouvernement sous les ordres de Big Pharma ! Vu que c’est une simple plante non brevetable, aucune industrie ne voudra investir ne serait-ce qu’un seul centime dans la recherche. Ce qui démontre que la médecine moderne est totalement dévoyée par l’argent, elle n’est plus du tout à la recherche de traitement pour mieux soigner la santé des malades mais plutôt les dividendes des actionnaires…


Le laboratoire Phytobôkaz, par la voix du docteur Henry Joseph vient d’annoncer, à l’occasion du Forum de la Santé tenu à la Région ce 11 février 2021, que l’herbe à pik, issue de la pharmacopée traditionnelle, aurait la capacité de contrarier la reproduction des virus à ARN dans l’organisme.

C’est une découverte qui fera certainement date dans l’histoire scientifique locale. Les laboratoires Phytobôkaz, au cours de leurs recherches, ont assemblé des résultats qui tendent à montrer que des extraits de l’herbe à pic (Zèb a Pik), issue de la pharmacopée traditionnelle guadeloupéenne, avaient la capacité « d’inhiber la voie de biosynthèse de novo des pyrimidines, et notamment la quatrième enzyme de cette voie métabolique qui est la Dihydroorotate déshydrogénase (DHODH). Voie indispensable et obligatoire pour la réplication du virus a ARN. » En clair, l’herbe à pic aurait la capacité de rendre les cellules hôtes du virus hostiles à son développement et à sa reproduction.



Protéger la cellule plutôt qu’attaquer le virus

Alors que les laboratoires mondiaux se sont intéressés au virus et ont dirigé leurs recherches vers « l’immunité acquise » notamment par le vaccin, les recherches de Phytobôkaz se sont concentrées sur les cellules même de l’organisme. En effet, pour prospérer correctement, le virus a besoin d’une cellule à coloniser et corrompre jusqu’à encourager sa reproduction anarchique dans le corps. C’est ce phénomène qui déclenche des alertes biologiques et rend l’individu malade. Phytobôkaz a donc cherché à savoir si, dans notre biodiversité, des plantes pourraient être capables de renforcer les cellules afin d’empêcher toute cohabitation du virus. Cette découverte est fondamentale pour réduire l’impact de tous les virus à ARN sur les populations (dengue, chikungunya, coronavirus, rougeole)

Dr. Henry Joseph Pharmacien et Docteur en Pharmacognosie


Cette découverte est d’autant plus savoureuse, qu’elle a été menée en collaboration avec Damien Bissesar, jeune Guadeloupéen docteur en chimie et chercheur jusque là basé aux États-Unis.

Damien Bissessar, chercheur, docteur en chimie

Dr Henri Joseph, journal tv de Guadeloupe la 1ère

Photo d’illustration : L’herbe à pic, à l’origine de cette importante découverte

10 février 2021

Vincent Bolloré, l’artisan du duo de choc Christine Kelly-Éric Zemmour patron d’Europe 1 ? Sabine de VillerochéCatégorie : Edito

Médias   Médias   Médias    Médias

 

 

Vincent Bolloré, l’artisan du duo de

 

choc Christine Kelly-Éric Zemmour

 

patron d’Europe 1 ?

 

Pour certains, ce n’est plus qu’une question d’heure :  s’apprête à racheter Europe 1. Celui qui, dixit un de ses conseillers, « a en commun avec Zemmour une détestation de la bien-pensance, du conformisme, du socialisme » a décidément un appétit sans limite. Car c’est bien à lui qu’on doit cette bulle de liberté qui flotte sur les plateaux de CNews, ce petit air frais qui se dégage des prestations d’Éric Zemmour, cette liberté de ton qui caractérise les émissions de Pascal Praud et des ses invités, cette éclaircie dans le morne horizon de l’espace télévisuel dans lequel la France s’embourbait. Et ce n’est pas notre rédactrice en chef à Boulevard Voltaire qui devrait nous dire le contraire…

Comparé, selon les uns, à « Alexandre le Grand », à « Gengis Khan » pour les autres, Vincent Bolloré est un grand industriel français. Qui a bâti un empire depuis la petite entreprise bretonne familiale de papier à cigarettes (OCB comme Bolloré) jusqu’en  grâce au fret, au trafic portuaire, à la logistique pétrolière, mais qui a également développé le marché de la voiture électrique et les batteries au lithium. Aujourd’hui, le groupe Bolloré, c’est désormais l’une des 500 plus grandes compagnies mondiales qui emploie 84.000 collaborateurs dans le monde entier.

Ces dernières années, le groupe Bolloré s’est résolument tourné vers le secteurs des médias et de la communication. C’est Vivendi, détenu à 27 % par Bolloré, qui, en 2015, rachète Canal+ en grande difficulté financière. Un séisme dans ce petit monde de l’entre-soi. Exit, en effet, des émissions comme « Le Grand Journal », « Les Guignols », mais aussi Yann Barthès et son « Petit Journal », jugés trop coûteux et qui iront se faire abriter sous d’autres cieux. Cyril Hanouna, lui, sera gardé : “C’est l’ami de son fils Yannick et son émission Touche pas à mon poste cartonne sur C8” (Le Point). 

« L’esprit Canal » disparaît alors… De quoi nourrir bien des rancœurs dans ce monde médiatique. Elles atteignent leur apogée avec le succès de l’implantation de la chaîne CNews à l’occasion de la restructuration d’i>Télé et son corollaire, le triomphant Éric Zemmour qui, désormais, squatte les plateaux tous les soirs. Une bouffée d’oxygène plébiscitée par les Français, étouffés par les censures des GAFAM, qui propulsent CNews en tête des chaînes d’info devant BFM TV et LCI. Pas de quoi adoucir la hargne des ennemis de Vincent Bolloré, sans doute un peu vexés du désamour des Français pour les autres médias et qui hurlent aux dérives d’extrême droite de la chaîne. Car « Bolloré, c’est un esprit libre », selon un de ses amis qui explique, à Libé« que 25 % de la population vote pour  et ne voit pas pourquoi sa parole ne serait pas représentée dans les médias ».

Vincent Bolloré, plutôt catalogué « anar », n’est pas fatalement de droite. Car cet ami de Nicolas Sarkozy, à qui il prête son yacht lors de son élection à la présidence, soutient aussi Anne Hidalgo pour la mairie de Paris en 2014. Même si cette idylle est, aujourd’hui, nettement compromise par le fiasco des Autolib’…

C’est aussi un industriel méconnu bienfaiteur pour d’autres causes. En témoignent ces parents d’un enfant condamné qu’il aide généreusement à partir en pèlerinage familial sur la tombe de Jean-Paul II. Un geste désintéressé qui en cache d’autres…

Est-ce pour cela qu’on le dit proche des « traditionalistes » ? Un article rageur publié dans Télérama, accuse la nouvelle émission dominicale de CNews En quête d’esprit,  d’avoir été “voulue par Vincent Bolloré pour convertir la France au catholicisme le plus réactionnaire”. 

Reste que le bonhomme a d’autres ambitions. Après Europe 1, les chaînes M6 et RTL sont à vendre et intéressent Vivendi. Pas de quoi raviver « l’esprit Canal »…

C’est Alain Minc qui explique cette appétence de Vincent Bolloré comme la concrétisation « d’un bras de fer avec le président de la République ». De quoi gloser, comme le fait Libé, sur le baroud d’honneur de l’industriel proche de la retraite : propulser Marine Le Pen à l’Élysée en 2022. À moins que… Vincent Bolloré ne mise sur un autre cheval, qui sait ?

canal + VINCENT BOLLORE

830x532_nicolas-sarkozy-vincent-bollore-2008-10e-anniversaire-fondation-fondation-2eme-chance

************************************************* 

Accueil  Editoriaux  Claude Chollet : « Sur Un Plan Strictement Commercial, Vincent Bolloré Aurait Intérêt À “Droitiser” Europe 1 »

Claude Chollet : « Sur un plan strictement commercial, Vincent Bolloré aurait intérêt à “droitiser” Europe 1 »

claude-chollet-son

 

Après la chaîne CNews, est-ce au tour de la radio Europe 1 de tomber dans l’escarcelle de  ? Quelle impact sur le paysage médiatique et sur la campagne des présidentielles en 2022 ?

Explication de Claude Chollet, président de l’OJIM (Observatoire du journalisme) au micro de Boulevard Voltaire.

Vincent Bolloré sera-t-il, bientôt, le nouveau propriétaire d’Europe 1 ? Aujourd’hui, peu de choses pourraient s’opposer à ce rachat effectif d’Europe 1 par Vincent Bolloré. Pourquoi est-ce important de savoir qu’Europe 1 va changer de propriétaire ?

Europe 1 va changer de mains. Cela me paraît inéluctable. Est-ce dans les mains de Bolloré ? C’est possible, mais absolument pas certain. Pourquoi cela se produit maintenant ? Parce que Arnaud Lagardère, propriétaire d’Europe 1, est en état de faillite virtuelle. Il dépend du Crédit agricole et il est en déficit notoire depuis des années. On parle de millions d’euros. Il est donc obligé de vendre quelque chose. Par ailleurs, Europe 1 ne va pas très bien.

audiences-radio-rtl-baisse-degringolade-poursuit-pour-europe-1

Et, enfin, Vincent Bolloré a déjà Canal+ et il est en train de racheter le groupe Prisma sur le plan des magazines. Bernard Arnault pourrait troubler le jeu. Bolloré et Arnault sont tous les deux actionnaires, mais à des étages différents, de la galaxie Lagardère. Arnault est dans la holding de tête et Bolloré est dans la société opérationnelle. Vont-ils s’affronter ou vont-ils se partager les dépouilles ? Si Arnault ne s’oppose pas au rachat d’Europe 1, cela tombera dans l’escarcelle de Bolloré.

En horizon de toutes ces manœuvres, les présidentielles de 2022. Ce sera l’implication directe dans la mesure où ces décisions vont considérablement modifier le paysage médiatique.

N’oublions pas que le gendre de Bernard Arnault est Xavier Niel. Bernard Arnault, c’est Les ÉchosLe Parisien et un certain nombre d’autres médias. Xavier Niel est l’actionnaire majoritaire du MondeLe Monde, c’est L’ObsNice-Matin, etc. Il ne faut pas croire que Xavier Niel investit dans la presse pour gagner de l’argent. Ce qui lui fait gagner de l’argent, c’est Free. Il investit pour avoir une influence. Ce n’est pas un secret, Bernard Arnault et son gendre sont extrêmement favorables à Emmanuel Macron. J’imagine qu’à l’Élysée, on suit tout cela de très près, d’autant plus qu’une recomposition générale est en train de se produire. Drahi souhaiterait se retirer de BFM. Par ailleurs, le groupe Bertelsmann a mis en vente M6 et RTL. Tout cela a des conséquences directes sur le plan politique. Il y a un éclairage par rapport à l’élection présidentielle de 2022 qui est maintenant assez proche.

288301-europe-1-et-rtl-leur-gentil-opengraph_1200-1

Europe 1 va-t-elle devenir une radio de droite comme CNews est devenue une chaîne de droite, voire carrément une espèce de Fox News à la française ?

Je pense que Bolloré a compris quelque chose. Le fait que 90 % des médias dominants soient dépendants du monde libéral libertaire, cela veut dire qu’il y a un segment de marché conservateur ou populiste ou de droite. Sur un plan strictement commercial, Bolloré aurait sans doute intérêt à « droitiser » Europe 1. Il aura quand même quelques difficultés. La rédaction d’Europe 1 est massivement libérale- libertaire. Cela pourrait se faire de manière progressive. On va dire que la rédaction, le mode dominant de communication d’Europe 1, serait moins de gauche et moins libérale-libertaire. En ce sens, cela peut constituer un début de bonne nouvelle, mais soyons prudents.

4lggUxej

 

09 février 2021

Tous confinés, mais pas tous égaux devant le coronavirus

FRANCE

Tous confinés, mais pas tous

 

égaux devant le coronavirus

 

 

source : La rédaction
coronavirus

L’évolution de l’épidémie a démontré que nous ne sommes pas égaux face au Covid-19. Si certaines personnes ne développent pas le moindre symptôme, d’autres risquent en revanche de souffrir de formes sévères, voire fatales. Mieux protéger ces dernières pourrait constituer une piste intéressante pour sortir du confinement général et éviter ainsi la ruine du pays. Mais le gouvernement s’y refuse.

Tous confinés, mais pas tous égaux devant le coronavirus
Le 14 novembre 2020

Le SARS-CoV-2, virus fortement inégalitaire, ne concerne pas tous les individus de la même façon. Les facteurs liés à l’âge, au poids, à l’état de santé général ou même au groupe sanguin ont une réelle influence sur la façon donc chacun réagit à l’infection. Et permettent donc de dresser un tableau sur la réalité de la situation.

L’âge, un facteur déterminant

Depuis le début de l’épidémie, entre les mois de mars et de novembre, la répartition des décès est sans appel : 91% des morts du Covid-19 ont plus de 65 ans, et les plus de 75 ans sont particulièrement touchés, avec 76% du total des décès sur la période. Comme pour la grippe, l’âge est un facteur de risque prééminent. L’explication la plus probable est le phénomène d’immunosénescence, c’est à dire un vieillissement du système immunitaire qui le rend moins réactif aux alertes, laissant ainsi le temps au virus d’opérer sa démultiplication dans l’organisme du sujet infecté. Ce qui posera par ailleurs la question de l’efficacité d’un vaccin dans la protection des personnes âgées.

Les sujets obèses particulièrement exposés

Une étude menée par le CHRU de Lille a démontré que près de la moitié des patients entrant en réanimation sont en situation d’obésité. En cause, la perturbation du métabolisme occasionné par la quantité de graisse dans le corps qui entraîne des effets dévastateurs, notamment une élévation du taux d’insuline dans le sang, mais aussi une augmentation des cytokines. Ces dernières étant des agents du système immunitaire visant à combattre les infections, leur augmentation brutale est à l’origine du phénomène appelé « orage cytokinique », c’est à dire une réaction d’emballement du système immunitaire qui se retourne contre le malade, en attaquant les molécules propres à l’organisme. Sans oublier que les tissus graisseux entourant les poumons peuvent aussi influencer la façon dont ces derniers affrontent le virus. Plus le surpoids est important et plus les risques sont présents : un indice de masse corporelle élevé peut ainsi multiplier par 4 les risques de décès.

Des risques élevés pour les diabétiques

Le diabète est un élément particulièrement susceptible de favoriser les complications. L’élévation permanente de la glycémie altère le système immunitaire des malades diabétiques, qui sont ainsi très exposés aux risques de développer une forme grave de la maladie. Les données relevées entre mars et novembre 2020 indiquent que 16% des patients morts du Covid-19 étaient atteints de diabète. Cette pathologie augmente d’ailleurs le risque de maladie cardiovasculaire, autre cause importante de mortalité.

Les pathologies cardiovasculaires en première ligne

Entre mars et novembre 2020, la répartition des décès liés au covid-19 montre que plus de la moitié des victimes souffrait d’une comorbidité de ce type. Précisément, 34% des sujets étaient atteints d’une pathologie cardiaque, et 24% d’hypertension artérielle. Les personnes présentant ces facteurs de risque (comme les diabétiques et les hypertendus) ou atteint d’une maladie cardio-vasculaires (AVC ou maladie coronaire) présentent un risque de mortalité deux fois plus élevé que les sujets sans aucune de ces pathologies.

Les groupes sanguins A et B moins résistants ?

Le groupe sanguin aurait également une influence sur la gravité de la maladie. Dans une étude danoise, des chercheurs ont analysé les données de 7000 patients positifs au coronavirus et ont remarqué que seuls 38% des patients infectés étaient de groupe O, alors que ce groupe représente 42% de la population. En comparant ces résultats avec la répartition des autres groupes sanguins, ils ont pu en déduire que le groupe sanguin O présentait moins de risques que les autres de contracter une infection. Au Canada, des scientifiques ont étudié les données de patients hospitalisés à Vancouver et ont constaté que les formes graves de la maladie étaient plus fréquente dans les groupes sanguins A et AB qu’au sein des groupes O et B. Ce qui se traduit par une durée de soins intensifs de 9 jours en moyenne chez ces dernier, contre 13,5 jours pour le reste. Les observations actuelles semblent indiquer que le groupe O offre une meilleure protection en raison de ses anticorps : les individus des groupes A et B développent respectivement des anticorps anti-B et antiA mais les personnes du groupe O développent tous ces anticorps à la fois, ce qui leur donne une barrière immunitaire naturelle. Lorsque le virus se développe chez une personne des groupes A, B ou AB et se transmet chez un sujet de groupe O, celui-ci bénéficie déjà des anticorps naturels afin de combattre les antigènes du virus. Seule exception, les cas de contaminations entre sujets du groupe O. Ce mécanisme pourrait malgré tout jouer un rôle important dans la limitation de la transmission du virus.

Protéger les personnes à risque pour sortir du confinement 

Lors de son allocution du 28 octobre annonçant la mise en place du nouveau confinement, Emmanuel Macron avait évoqué la question d’un confinement spécifique aux personnes les plus exposées à des formes graves du coronavirus. Bien qu’il l’ait toutefois jugée « inapplicable en l’état », une source anonyme proche du pouvoir avait laissé entendre que cette possibilité restait à l’étude, agitant ainsi la réflexion au sein de l’exécutif. Mais après quelques jours de flottement, Olivier Véran a finalement balayé cette hypothèse lors de son déplacement du 6 novembre au sein d’un EHPAD de Clamart (Hauts-de-Seine). Pour le ministre de la Santé, cette solution n’est pas envisageable pour des raisons de « faisabilité et de solidarité », et notamment à cause des questions que cela soulèverait sur les plans juridiques et sociaux, mais également éthiques. 

En clair, le Gouvernement craint l’accusation de prendre des mesures jugées discriminatoires et préfère ralentir tout le fonctionnement du pays dans une logique égalitariste lourde de conséquence, dont l’efficacité sur le plan sanitaire n’est même pas avérée. Sortir d’un confinement aveugle et généralisé pour prendre des mesures ciblées présenterait pourtant de nombreux avantages, au premier rang desquels éviter le sacrifice de générations de jeunes et relancer l’économie, comme l’a récemment souligné le professeur Xavier Lescure, infectiologue à l’Hôpital Bichat (Paris). Et ce dernier d’insister sur le fait que ce sont bien les personnes fragiles et âgées qui remplissent les hôpitaux, ce qui n’est plus un secret pour personne. 

D’après un rapport du conseil scientifique en date du 28 octobre, la population considérée comme vulnérable est d’environ 22 millions de personnes. Et un décret du 10 novembre fixe précisément la liste des salariés présentant toutes les pathologies qui peuvent entraîner une forme grave du virus SARS-CoV-2. Toutes les informations nécessaires pour adapter la stratégie sont donc connues depuis longtemps. Pour autant, les pouvoirs publics s’entêtent dans leur choix déraisonnables et continuent de penser que cette fuite en avant vers toujours plus de mesures liberticides reste la seule voie envisageable dans la lutte contre l’épidémie.

BB11N8yA

**********************************************************

VOIR AUSSI :

 

BasLesMasques - "Depuis mars, rien n'a été fait pour les services de réanimation"

 

BasLesMasques - Confinement : plusieurs centaines de juristes contre-attaquent

 

BasLesMasques - J-F. Toussaint : « Le confinement n’a pas fait la preuve de son efficacité »

 

BasLesMasques - Que pensent les médecins généralistes de la gestion de la crise ?

 

Posté par DIACONESCO_TV à 08:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


07 février 2021

J’ai 75 ans, je suis médecin, pas cobaye, je ne me ferai pas vacciner !

J’ai 75 ans, je suis médecin, pas cobaye, je ne me ferai pas vacciner

Publié le 6 février 2021 - par  

Chirurgien à la retraite Auteur avec Nicole Delépine de "Soigner ou Obéir"

Pfizer-1

Une propagande sans précédent vantant les vaccins anticovid s’exerce actuellement sur les populations, assortie du chantage « vacciné ou enfermé, ou socialement mort[1] » piétinant ainsi nos droits fondamentaux et le plus essentiel d’entre eux, la liberté.

J’invite mes concitoyens à résister aux publicités mensongères élaborées par le gouvernement[2] et à refuser les chantages pour qu’un débat démocratique ait lieu enfin avec des informations honnêtes permettant d’établir les avantages et les risques réels d’une telle vaccination.

Des vaccins expérimentaux mis sur le marché

Jusqu’à la crise Covid19, un essai vaccinal suivait un processus codifié, comprenant des phases aux objectifs précis. Les résultats d’une phase devaient répondre à des critères définis pour passer à la suivante.

Il s’agissait d’un parcours rigoureux et long où chaque étape apportait des informations complémentaires. Il fallait de nombreuses années, au moins 9 à 12 ans, en moyenne 10, pour arriver à la commercialisation d’un vaccin. Entre temps, beaucoup de candidats-vaccins étaient abandonnés.

Depuis le code de Nuremberg (1947), les essais sur l’homme doivent être précédés d’expériences sur les animaux.

Les vaccins produits en laboratoire sont donc d’abord testés chez l’animal. Cette étape indispensable ne préjuge pas des résultats chez l’homme, mais permet d’éliminer des médicaments très toxiques et de préciser les organes susceptibles d’en souffrir. Prétextant l’urgence de la crise actuelle ou le manque d’animaux adéquats, le développement très rapide de plusieurs vaccins n’a été possible que parce que de nombreuses expériences animales ont été ignorées, abrégés ou effectuées simultanément voire après les essais sur l’humain[3].

Les essais thérapeutiques chez l’homme nécessaires à l’obtention de l’Autorisation de Mise sur le Marché (AMM) comprennent schématiquement trois phases successives.

La phase I qui porte sur quelques dizaines de volontaires a pour objectif de déterminer la toxicité du candidat-vaccin chez l’homme à court terme et la réponse immunitaire en mesurant les anticorps générés par le vaccin.

La phase II dure en moyenne un à quatre ans. Elle doit confirmer les résultats précédents mais son but principal est de déterminer la dose et le schéma d’administration de vaccin les plus efficace. Elle nécessite un nombre élevé de volontaires et a pour objectif de vérifier si le vaccin procure bien une protection contre l’infection et s’il empêche la transmission du virus.

La phase III visant à préciser l’efficacité et les risques sur un groupe représentatif de la population cible dure de trois à cinq ans. Ils portent sur des milliers, de personnes pour évaluer le rapport bénéfices/risques du vaccin à court et moyen terme. Ces études (étude pivot) est la pièce essentielle de la demande d’Autorisation de Mise sur le Marché.

Tant que les résultats complets des essais phase III n’ont pas été publiés l’utilisation du vaccin ou du médicament est expérimentale. Comme aucun résultat définitif n’a été publié

La mise sur le marché en moins d’un an ne constitue donc pas une prouesse technique et n’est que la conséquence de la diminution de la sécurité par suppression ou allègement des essais et en particulier : Absence ou diminution considérable des essais sur les animaux[4]Regroupement des phases II et III [5]Durée de suivi des sujets des essais totalement insuffisante[6]Autorisation de mise sur le marché alors que les résultats définitifs des essais phase III ne sont ni publiés, ni obtenus[7] ignorance complète de leurs effets chez les personnes très âgées avec comorbidité qui n’ont pas été incluses dans les essais.

Les campagnes de vaccination actuelle constituent des essais phase 3 non déclarés et je ne veux pas être cobaye d’autant que certains de ces prétendus vaccins utilisent des techniques jamais utilisées dans des vaccins humains.

Risque pour les vaccinés mais pas pour les firmes qui ont exigé et obtenu l’immunité juridique[8]

Si vous vendez un produit défectueux responsable d’accidents, vous risquez d’être poursuivi et condamné. Mais pas les fabricants de vaccin qui ont exigé et obtenu de ne pas pouvoir être poursuivis pour complications vaccinales même en cas de défectuosité de leurs produits [9] [10] [11] . Cette exigence confirme que les entreprises n’ont pas confiance en leur vaccin. Alors que tous les médias et les agences sanitaires prétendent que les vaccins sont sûrs …Le piratage des documents de la commission européenne, seul moyen d’obtenir un peu de transparence montre pourtant que la commission sait que certains vaccins sont défectueux[12].

Des résultats avérés actuellement très inquiétants

Les médias sacrent Israël, le champion de la lutte anti covid19 par le vaccin Pfizer. Depuis le 20 décembre, en un mois, près de 30% de la population (plus de 3 millions de personnes) auraient été vaccinées. Mais depuis cette date, les nombres de morts quotidiennes attribuées au Covid19 explosent passant d’une moyenne de 15 morts pendant la semaine précédant la vaccination à 56 cette semaine suggérant ainsi que la première injection du vaccin serait susceptible d’aggraver l’évolution de la maladie.

La Grande-Bretagne a choisi principalement le vaccin d’Astra Zeneca et a réussi à vacciner plus de 6 millions de personne. Mais après 58 jours de vaccination, la mortalité quotidienne moyenne lissée sur 7 jours a doublé, passant d’un peu moins que 500 durant la semaine précédant la vaccination à 1070 dans la dernière semaine de janvier

Gibraltar avait été presque épargné par le covid19 et après presque un an d’épidémie ne comptait que 15 décès avant la vaccination commencé le 9 janvier. En 3 semaines post vaccinale le nombre total des morts a été multiplié par 5 et atteint maintenant 73.

Les agences sanitaires qui ont promu les campagnes de vaccination nient qu’il puisse y avoir un lien de causalité entre les vaccins et la hausse de la mortalité car cela reviendrait à admettre leurs responsabilités. « Il ne s’agit que de coincidence temporelle,  la mortalité augmentait avant la vaccination, il n’y a pa de preuve que le vaccin soit responsable… ». Mais auraient-elles adopté une attitude aussi timorée dans l’établissement  d’un lien de causalité si la vaccination avait été suivie de la disparition immédiate de la maladie ?

Je ne me ferai pas vacciner parce que je fais partie des personnes fragiles et que les vaccins actuels paraissent augmenter mon risque de mourir à court terme

La Norvège a émis le 15/1/2021 une alerte après la constatation de 23 décès après vaccin Pfizer chez des personnes âgées en Ehpad. Selon l’Institut norvégien de santé publique : « pour les personnes les plus fragiles, même des effets secondaires relativement légers peuvent avoir des conséquences graves. Pour ceux qui ont une durée de vie restante très courte de toute façon, les avantages du vaccin peuvent être marginaux ou non pertinents ». L’Institut norvégien de santé publique a ajouté depuis de nouveaux conseils de prudence sur la vaccination des personnes âgées fragiles.

La Grande-Bretagne a commencé la vaccination dans la première semaine de décembre 2020 en vaccinant prioritairement les personnes les plus âgées et aurait atteint dans ce groupe d’âge une couverture vaccinale de plus de 75%. Depuis la mortalité quotidienne des britanniques de plus de 80 ans a considérablement augmenté et dépasse maintenant celle de mars.

Des experts en santé de Wuhan, en Chine, ont notamment appelé la Norvège et d’autres pays à suspendre l’utilisation des vaccins COVID-19 à base d’ARNm produits par des sociétés telles que Pfizer, chez les personnes âgées.

L’Administration australienne des produits thérapeutiques recherchera « des informations supplémentaires, à la fois auprès de la société, mais aussi auprès du régulateur médical norvégien », a déclaré Hunt. Le ministère australien des Affaires étrangères contactera également son homologue norvégien à ce sujet.

Malgré la censure qui règne sur les réseaux sociaux, de très nombreux témoignages apparaissent de soignants dans différents pays (USA, Suisse, France, Pays -Bas, Italie) qui s’étonnent de l’augmentation brutale de la mortalité des résidents d ’Ehpad après vaccination. A Nice dans la semaine qui a suivi la campagne de vaccination dans les Ehpad près de 50 morts de pensionnaires ont été signalés par l’ARS[13]. Au total, 139 remontées d’effets indésirables graves ou inattendus ont été recensés en France depuis le début de la campagne de vaccination.  71 décès à la suite d’une vaccination ont été officialisés en Europe : au Royaume-Uni, en Allemagne, en Norvège, au Danemark. Il s’agissait également pour la quasi-totalité des cas de personnes âgées de plus de 75 ans.[14]

Il parait donc actuellement prudent de suivre les conseils des agences, norvégienne et allemande et de surseoir à cette vaccination chez les personnes âgées souffrant de pathologies multiples, tant qu’on ne disposera pas de résultats de mortalité complets sur ce terrain fragile

 J’ai 75 ans, je suis médecin et je ne me ferai pas vacciner pour l’instant !

Gérard Delépine

[1] Le courrier du soir Covid-19 : le vaccin sera obligatoire pour obtenir un travail, voyager, aller au resto ou assister à un événement, 20 aouts 2020

[2] Le 9 juillet le comité scientifique dans VACCINS CONTRE LE SARS-CoV-2UNE STRATEGIE DE VACCINATIONCARE se préoccupait surtout de la stratégie de la propagande «  Vaccination contre la COVID19 : une adhésion à construire  La communication devra explicitement préciser que l’accélération de la vitesse de développement des nouveaux vaccins ne concerne pas les étapes de sécurité, qui seront maintenues, mais les modes de développement et de production »

[3] Ainsi les vaccins de la société pharmaceutique allemande BioNTech et de la société américaine Moderna ont été testés sur des singes seulement après avoir été injectés à des centaines de sujets humains

[4] Cette étape préclinique animalière est pourtant importante pour la sécurité : ce sont les essais sur des animaux qui ont mis en évidence le risque d’anticorps facilitants des candidats vaccins contre les précédents coronavirus SARS et MERS.

[5] ne permettant pas d’utiliser les résultats des phases II pour concevoir convenablement les phase III

[6]ne permettant d’avoir aucune estimation sérieuse de la durée de l’immunité et des éventuelles complications (les narcolepsies causées par les vaccins anti grippe H1N1 ne sont apparues qu’après plusieurs mois).

[7] Pfizer par exemple dans sa publication sur clinicaltrials.gov le montre : première analyse en aout 2021, et fin de l’essai janvier 23

[8] l’éditorial du Lancet pas le temps de la complaisance The Lancet VOLUME 396, NUMÉRO 10263, 21/11/2020 :« Peu de données sur la sécurité sont disponibles. La façon dont les vaccins fonctionnent chez les personnes âgées ou celles qui ont des conditions sous-jacentes et leur efficacité dans la prévention des maladies graves ne sont toujours pas claires. »

[9] Les fabricants de vaccins Covid-19 font pression sur l’UE pour obtenir une protection juridique, 26 août, 2020 https://www.ft.com/content/12f7da5b-92c8-4050-bcea-e726b75eef4d

[10] Astra Zeneca organise son exemption juridique, 30 juillet 2020 https://uk.reuters.com/article/us-astrazeneca-results-vaccine-liability/astrazeneca-to-be-exempt-from-coronavirus-vaccine-liability-claims-in-most-countries-idUKKCN24V2EN

[11] L’UE indemnisera les laboratoires en cas d’effets secondaires inattendus, 29 aouts 2020 https://www.capital.fr/entreprises-marches/vaccins-contre-la-covid-lue-indemnisera-les-laboratoires-en-cas-deffets-secondaires-inattendus-1379072

[12] Lise Barnéoud Ce que disent les documents sur les vaccins anti-Covid-19 volés à l’Agence européenne des médicaments Le monde 10 janvier2021 https://www.lemonde.fr/planete/article/2021/01/16/vaccins-ce-que-disent-les-documents-voles-a-l-agence-europeenne-des-medicaments_6066502_3244.html

[13] https://www.nicematin.com/index.php/sante/covid-19-cinquante-morts-supplementaires-recenses-en-trois-jours-dans-les-ehpad-de-la-cote-dazur-631580

[14] francebleu.fr/infos/sante-sciences/tours-une-personne-de-plus-de-75-ans-est-morte-apres-avoir-ete-vaccinee-contre-le-coronavirus-1611063004

 

***********************************************************************

Israël champ d’expérimentation pour le vaccin anti-covid

Publié le 23 janvier 2021 - par 
 

Où en est la situation israélienne au 23/1/2021 après un essai large du vaccin anti-covid Pfizer ?

Un essai clinique à grande échelle transforme le pays en réservoir de cobayes. Pour quel bénéfice ?

Désinformation mondiale et censure des médias

Les médias du monde entier glorifient Israël comme champion de la vaccination et félicitent unanimement ce pays pour avoir réussi en un mois à vacciner près de 40 % de sa population.

Mais le succès d’une vaccination ne doit pas se mesurer au pourcentage de vaccinés, mais seulement à ses résultats médicaux, à l’évolution de la maladie. La vaccination permet-elle de ralentir les contaminations ? Et surtout permet-elle de diminuer la mortalité liée à la maladie ? Deux critères essentiels auxquels l’essai de Pfizer n’a pas répondu à ce jour. D’après les chiffres de l’OMS, la campagne de vaccination a été suivie d’une augmentation considérable des contaminations et du nombre quotidien de morts.

Évolution des contaminations en Israël depuis la vaccination

L’OMS montre que les contaminations ont explosé depuis le début de la campagne de vaccination :

Les contaminations quotidiennes sont ainsi passées de 1886 cas le 21/12 à 5674 cas le 20 janvier 21.[1]

Le Dr Sharon Elrai-Price, des services de santé publique au ministère israélien a averti le 12/1/2021 qu’une seule dose du vaccin contre le coronavirus n’offrait pas une protection suffisante contre l’infection par le virus. Elle a ajouté que 17 % des patients gravement malades actuellement hospitalisés sont des patients qui ont reçu une première dose du vaccin avant leur hospitalisation. Les données montrent qu’à cette date, 4 500 personnes ont été diagnostiquées positives au coronavirus après avoir reçu la première dose de vaccin.

Le nombre de cas confirmés a atteint un nouveau sommet, nous avons passé la barre des 9 000 tests positifs. Il n’y a jamais eu un tel chiffre » et depuis son interview le chiffre aurait atteint 10 000 !

Évolution de la mortalité covid-19 en Israël depuis la vaccination

Depuis la campagne de vaccination, selon les chiffres de l’OMS du 23 janvier 2021, la mortalité journalière a été multipliée par 3 à 5, passant de 16 le 20 décembre à 86 le 20 janvier 2021, et conduisant le gouvernement à prolonger le 3e confinement du pays pour une durée indéterminée.

Ces augmentations considérables et simultanées des incidences journalières des contaminations et des décès après la première dose de vaccin Pfizer en Israël, pays à la couverture vaccinale la plus élevée, sont très inquiétantes et constituent des signes d’alarme forts.

Évolution en France non vaccinée pendant cette période

En France, tant le nombre de nouveaux cas que le nombre de morts quotidiennes sont restés stables durant cette période et à un niveau beaucoup plus faible (par million) que dans les pays champions de la vaccination.

On est donc frappé par les différences évolutives de l’épidémie covid-19 entre les pays, premiers de la course à la vaccination et la France plus lente à vacciner.

Depuis l’administration large du vaccin Pfizer, le nombre de contaminations et de morts quotidiennes a fortement augmenté en Israël et en Grande-Bretagne, alors que chez nos irréductibles Gaulois, l’épidémie est en lente décrue.

Cet éloge de la lenteur rappelle qu’il n’y a pas de médicaments ou de vaccin sans risque et qu’ils peuvent paradoxalement augmenter la gravité de la maladie qu’ils sont censés combattre.

Expérience des vaccins à complications connues secondairement

Cela a été constaté avec les vaccins prétendument anticancer : vaccins anti-hépatite B censés prévenir le cancer du foie, vaccins anti-papillomavirus prétendument anticancer du col de l’utérus et plus récemment avec le scandale sanitaire du vaccin contre la dengue aux Philippines.

Les leçons de la catastrophe du Dengvaxia n’ont pas été tirées et mettent en danger les victimes de la propagande forcenée actuelle, ceux qui se font vacciner en Israël comme ailleurs contre le covid-19.

Les anticorps facilitateurs sont-ils responsables de cette catastrophe ?

Après vaccination, les anticorps peuvent entraîner une aggravation paradoxale de la maladie. Ce phénomène immunologique particulier est appelé anticorps facilitateur (en anglais antibody-dependent enhancement).

Chez l’homme, un tel phénomène a été observé dans les essais de vaccins contre le virus respiratoire syncytial (VRS) et lors de la campagne de vaccination contre la dengue entraînant plusieurs centaines de morts aux Philippines en 2017, l’arrêt de la vaccination et une cascade de procès en attente de jugement.

Chez le chat, le vaccin contre le coronavirus responsable de la péritonite virale féline a été abandonné à cause de ce mécanisme. Chez les macaques vaccinés contre le SARS-COV spike protéine, les infections post-vaccinales ont été marquées par l’aggravation de la pathologie pulmonaire. Lors d’essais de vaccin contre le coronavirus du Mers, les lapins développent des anticorps, mais leur pathologie pulmonaire est aggravée.

Dans un communiqué récent, l’Académie de médecine [14] a averti : « sur le plan collectif, l’obtention d’une couverture vaccinale élargie, mais fragilisée par un faible niveau d’immunité, constitue un terrain favorable pour sélectionner l’émergence d’un ou de plusieurs variants échappant à l’immunité induite par la vaccination.

Ni pro ni anti-vaccin, mais fermement opposé pour l’instant à la généralisation d’un vaccin insuffisamment évalué

Contrairement à ce que prétendent les décodeurs/déconneurs liés à l’industrie pharmaceutique, je ne suis pas contre la vaccination. Je suis pro-vaccin lorsqu’un vaccin est efficace, sans danger et qu’il permet d’éviter une maladie grave. Je suis contre un vaccin lorsqu’il est inutile, comme c’est le cas pour les maladies transmises uniquement par l’eau (polio, typhoïde, choléra) dans les pays à l’hygiène publique disposant d’eau potable et de traitement des eaux usées. Je suis contre le vaccin lorsqu’il n’a pas été correctement étudié et évalué : vaccin contre la dengue (qui a causé des centaines de morts aux Philippines), vaccin Gardasil (qui augmente paradoxalement le risque de cancer du col).

L’indication de n’importe quel traitement ou vaccin doit reposer sur l’évaluation de sa balance avantages/ risques.

On ne peut espérer aucun avantage individuel à vacciner contre le covid les moins de 65 ans, puisque la maladie est chez eux plus bénigne que la grippe ; cette population ne peut donc rien espérer des vaccins anti-covid si ce n’est des complications. Et l’argument sociétal : “on se vaccine pour protéger les autres“, n’est pas non plus pertinent, puisqu’il est loin d’être démontré que le vaccin soit capable d’empêcher ou de ralentir les transmissions virales.

En l’état actuel des connaissances, la vaccination des plus âgés présentant des facteurs de risques (population où un vaccin efficace et sans danger pourrait être utile) n’a pas été correctement évaluée, car les essais refusent d’inclure cette population à risques. Le principe de précaution justifie donc de ne pas les vacciner systématiquement, tant qu’on ne disposera pas de données transparentes en nombre suffisant affirmant l’efficacité et l’absence de toxicité en population réelle. De toute façon rappelons que les plus âgés comme les plus jeunes bénéficient d’un traitement précoce d’une maladie symptomatique sur diagnostic clinique par le protocole Raoult ou l’ivermectine, zinc, vitamines, antibiotiques y compris les grands vieillards. Des centenaires renvoyés de l’hôpital dans leur famille et par chance traités par de vrais médecins en sont témoins aujourd’hui.

Il est tragique que pour cette maladie somme toute bénigne comme une grippe plus ou moins sévère, mais curable facilement si on traite précocement, les précautions habituelles d’essai thérapeutique contrôlé sur un temps suffisamment long n’aient pas été respectées par les laboratoires ni exigées par les agences du médicament comme la FDA aux USA ou l’EMA en Europe.

Ce qui aurait été compréhensible pour une véritable peste ne l’est en aucun cas pour cette virose, ce qui authentifie l’impression que le but de cette année blanche n’est pas sanitaire mais politique où la préoccupation prioritaire ne doit plus être la santé que les prétendues mesures sanitaires ne défendent pas mais la défense de nos libertés fondamentales qu’elles piétinent allègrement.

Dr Gérard Delépine

Posté par DIACONESCO_TV à 08:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

03 février 2021

QUELQUES BONNES VERITES SUR LE NOUVEAU PRESIDENT JOE BIDEN DES ETATS-UNIS

PUBLIÉ PAR GUY MILLIÈRE LE 3 FÉVRIER 2021

La presse française étant en pamoison devant Joe Biden, et des biographies qu’on croirait écrites par des journalistes de Gala ou de Voici parlant d’un chanteur pour adolescents attardés, il me semble utile de rappeler quelques vérités sur celui qui est devenu le quarante-sixième Président des Etats-Unis, pour le malheur du monde.

Joe Biden a derrière lui un demi-siècle de vie politique, et si vous cherchez ce qu’il a accompli de marquant pendant tout ce temps, vous aurez les plus grandes difficultés à trouver, car il n’a peu ou prou rien fait.

Si vous cherchez chez lui une idée originale, vous n’en trouverez pas non plus.

 Joe Biden est la quintessence du politicien médiocre et vide.

Si vous creusez un peu davantage, vous trouverez quelques détails intéressants. Joe Biden a fréquenté de très près au début de sa vie politique un certain Robert Byrd, qui fut sénateur de West Virginia et qui fut aussi l’un des plus hauts gradés au sein du Ku Klux Klan.

Cela permet de rappeler que le parti démocrate a été le parti du racisme et de la ségrégation raciale jusqu’au moment où Lyndon Johnson en a fait le parti qui a placé les noirs en position d’assistés permanents en leur accordant des allocations sociales massives que de grands intellectuels noirs, tell\s Thomas Sowell, ont appelé les chaines esclavagistes d’une “nouvelle plantation”.

Jusqu’au début des années 1980, Joe Biden a multiplié les déclarations racistes, et il a, par exemple, dit, lorsque des logements sociaux destinés à loger des familles noires devaient être construits à proximité de sa maison dans le Delaware, qu’il ne voulait pas “vivre dans la jungle”. Quand Barack Obama s’est présenté, il lui a réservé un compliment remarquable, et a déclaré que c’était “le premier noir qu’il rencontrait qui était intelligent et propre”. Apparemment, Barack Obama a apprécié, puisqu’il l’a choisi comme vice-président. Au cours des élections primaires démocrates de 2020, d’autres candidats ont rappelé aux électeurs que Joe Biden était raciste.

Quand le parti a décidé que Joe Biden serait le finaliste, les autres candidats se sont tus, et le silence sur le sujet règne depuis.

Outre le vide et le racisme qui le caractérisent, Joe Biden a aussi montré un visage antisémite le jour où il s’est autorisé, lors d’une visite du Premier Ministre israélien Menahem Begin à Washington, à tenir des propos arrogants vis-à-vis des Juifs et d’Israël, ce qui lui a valu une réponse cinglante de Menahem Begin.

Joe Biden a aussi montré plusieurs fois un visage méchant et vil. Il a trainé plus bas que terre un juriste absolument remarquable que Ronald Reagan entendait nommer à la Cour Suprême, Robert Bork. Et il est pour beaucoup dans le fait que Robert Bork ait dû renoncer. Au moment où il se conduisait ainsi vis-à-vis de Robert Bork, Joe Biden savait que l’épouse de Robert Bork était à l’hôpital en train de mourir d’un cancer. Ce genre de détail n’arrête pas un homme tel que Joe Biden.

Quelques années plus tard, il a tenté le même type d’opération contre un autre juriste absolument remarquable, Clarence Thomas, en y mettant un acharnement du sans doute au fait que Clarence Thomas est noir, et Clarence Thomas l’a accusé de vouloir le lyncher. Il a, cette fois, échoué et Clarence Thomas siège aujourd’hui à la Cour Suprême, où il est un exemple d’intégrité (donc l’inverse absolu de Joe Biden).

Dois-je ajouter que Joe Biden s’était auparavant présenté deux fois à la présidence, sans succès :  il avait, la première fois, recopié in extenso un discours d’un travailliste britannique, Neil Kinnock, en se l’attribuant, la deuxième fois il avait abondamment menti sur son passé : à l’époque, les journalistes d’investigation faisaient leur métier. Ce n’est plus du tout le cas. Ou plus exactement : les journalistes d’investigation qui font encore leur métier sont traités de psychopathes ou de “complotistes”, le mot favori des totalitaires aujourd’hui.

Dois-je ajouter que Joe Biden est l’un des politiciens les plus corrompus de Washington et est tenu par la Chine, la principale puissance ennemie des Etats-Unis (tous les détails sont disponibles et bien sûr, quasiment personne n’en parle), et dois-je ajouter qu’il est à la tête d’une famille criminelle, qui inclut son frère James, sa sœur Valérie, son fils Hunter ? Chacun sait tout cela à Washington, mais ceux qui ont porté Joe Biden au pouvoir sont aussi corrompus que lui, tout aussi tenus par la Chine, tout aussi criminels. Si je devais leur consacrer une notice biographique, elle serait longue pour chacun d’entre eux, et ressemblerait à un acte d’accusation conduisant à la prison à vie.

Dois-je ajouter que Joe Biden est atteint de sénilité avancée, et que chacun le sait aussi à Washington ?  

Dois-je ajouter qu’on lui fait signer des executive orders (décrets) qui ont été conçus par des gauchistes crapuleux et qui sont destinés à ravager l’économie et la société américaines. Il y a déjà des dizaines de milliers de chômeurs supplémentaires et des milliers d’entreprises en faillite. Et je ne parle pas des décisions en politique étrangère…. Xi Jinping et Ali Khamenei sont contents. Leurs victimes beaucoup moins.

La plupart des journalistes français sont en pamoison. La plupart des journalistes français aussi. Ce ne sont pas seulement de vils propagandistes. Ce sont des propagandistes qui tombent en dessous du degré zéro de la débilité mentale.

Les biographies de Joe Biden ne sont pas écrites par des journalistes de Gala ou de Voici. Les journalistes de Gala et de Voici savent qu’ils écrivent des articles débiles. Les auteurs des biographies de Joe Biden sont en deçà de la débilité, bien en deçà. Elles sont davantage dépourvues de la moindre once de vérité que les biographies de Joseph Staline écrites sous Joseph Staline. Et n’imaginez pas que leurs auteurs ont honte de ce qu’ils font. Ils sont fiers d’eux-mêmes. 

Un crétin fier de lui-même nommé Jean Eric Branaa parade sur les plateaux de télévision et ose traiter des gens comme moi de “complotistes”. Ce n’est pas surprenant. Triste époque.

SOURCE et MERCI © Guy Millière pour Dreuz.info. Toute reproduction interdite sans l’autorisation écrite de l’auteur.

 

********************************************************

PUBLIÉ PAR TEAM 100 JOURS LE 8 JANVIER 2021

Mercredi 3 février 2021

  • 14h36 : « Tout ce qu’elle vient de dire était du vent ! » – Jen Psaki, l’attachée de presse de la Maison Blanche, utilise les images d’enfants en cage des années Obama pour accuser Trump.
  • 11h45 : Le président Joe Biden a signé un décret qui vise à « réorganiser », c’est à dire faciliter, l’immigration légale des gens qui dépendent de l’aide sociale, ce qui va augmenter le poids des dépenses de l’Etat afin d’appauvrir les Américains, et d’attirer des étrangers qui voteront Démocrate.
  • 11h43 : Les Démocrates lancent des publicités accusant faussement le gouvernement de soutenir QAnon

    Le parti a faussement attaqué plusieurs Républicains dans une série de publicités lancées mardi, affirmant qu’ils soutenaient les théories conspirationnistes des QAnon.
  • 11h40 : Des tweets refont surface et hantent l’attachée de presse de la Maison Blanche Jen Psaki.

    Les anciens tweets de Jen Psaki montrent qu’elle a défendu le hoax de la collusion russe et a déclaré que « les supporters de Trump sont les pires êtres humains ».
  • 11h37 : Le traître. Fauci participe à un forum avec un médecin chinois qui prétend que le coronavirus a des « lieux de naissance multiples ».
  • 11h32 : Un fonctionnaire chinois demande à Biden d’abandonner les « politiques malavisées » de Trump.

    Un haut responsable de la politique étrangère chinoise, Yang Jiechi, l’un des principaux collaborateurs du dictateur Xi Jinping, a demandé lundi au président Joe Biden d’abandonner les « politiques malavisées » de son prédécesseur, Donald Trump.
  • 11h30 : Nancy Pelosi demande une « commission de type 11 septembre » pour enquêter sur les émeutes au Capitole.
  • 11h26 : L’attaché de presse de Biden met 16 000 employés du département de la Défense de la Force spatiale et leurs 42 000 familles potentiellement au chômage en se moquant d’eux. Elle les informe qu’ils pourraient ne plus avoir d’emploi, et se moque de leur mission et de leur branche de l’armée.
  • 11h23 : Le patron d’Amazon Web Services (AWS), Andy Jassy – qui est en fin de compte responsable de la censure de Parler – prendra la relève en tant que PDG d’Amazon lorsque Jeff Bezos quittera son poste.
  • 11h20 : L’ancien sénateur républicain Bob Corker, un anti-Trump, a déclaré mardi sur MSNBC que les partisans du président Donald Trump qui croyaient ses tweets et ses commentaires publics selon lesquels l’ancien vice-président Mike Pence ou le Congrès aurait pu renverser les résultats de l’élection présidentielle de 2020 le 6 janvier devaient apprendre « les bases de l’instruction civique » et cesser de « vénérer sa personnalité ».
  • 11h17 : Six personnes ont été arrêtées lundi après avoir prétendument changé le signe « Hollywood » en « Hollyboob ».
  • 11h13 : Twitter, qui censure les conservateurs à tour de bras pour un oui ou pour un non, permet au ministre turc de dénoncer les « déviants LGBT ».

    Twitter signale qu’un tweet sur les « déviants LGBT » du ministre turc de l’Intérieur Suleyman Soylu est « haineux », mais ne le supprime pas.
  • 11h10 : Mayorkas a été confirmé secrétaire du département de la Sécurité intérieure de Biden, et chef de l’amnistie.
  • 11h00 : Jeff Bezos démissionne de son poste de PDG d’Amazon
  • 10h59 : Liz Cheney, qui a voté pour mettre en accusation Trump, censurée par le parti républicain dans 10 comtés du Wyoming.

    La présidente de la conférence républicaine de la Chambre des représentants, Liz Cheney, a maintenant été censurée par le GOP dans dix comtés du Wyoming.
  • 10h58 : Le sénateur démocrate Jon Tester a reconnu que la décision du Président Joe Biden d’arrêter la construction du pipeline Keystone XL était une erreur. Ce n’est pas pour changer notre climat (il a raison : le gaz sera transporté par camions et par rail).
  • 10h57 : Les fonctionnaires électoraux du Michigan ont reçu l’ordre de remettre leurs communications et dossiers échangés avec BigTech liés aux élections de 2020.
  • 10h54 : Analyste juridique de CNN : « Vous n’avez pas le droit de mentir au titre du premier amendement.

    Jennifer Rodgers, analyste juridique de CNN, a affirmé que le premier amendement ne protège pas le droit de mentir.
  • 10h50 : La nouvelle députée républicaine de Géorgie, Marjorie Taylor Greene (qui a été élue avec 75% des voix), a appelé les Américains à « fermer les rues » et à « inonder le Capitole » dans une vidéo de 2019.
  • 10h34 : Lori Lightfoot, maire démocrate de Chicago, la ville championne pour le nombre de meurtres de noirs par des noirs alors que les lois sur les armes sont extrêmement restrictives, a déclaré mardi sur CNN que « l’incompétence de l’administration précédente » est la raison pour laquelle les écoles de Chicago ne sont pas ouvertes. Indice : c’est elle a donné l’ordre de maintenir les écoles et les commerces fermés pour nuire à la réélection de Trump, et l’administration fédérale n’a rien à faire dans le fonctionnement quotidien d’une ville ou même d’un Etat.
  • 10h30 : Sénateur Démocrate Manchin bis. Il a le mérite de ne pas avoir cédé aux pressions de son parti : « Je ne voterai pas pour un budget COVID qui n’est pas bipartite ». Il a exclu de voter pour approuver le budget avec une majorité qui suit la ligne du parti. Il a en fait agi selon les mots d’unité de Biden. Mais les paroles de Biden n’étaient… eh bien… que des mots vides de sens.
  • 10h25 : Le sénateur Démocrate de Virginie occidentale Joe Manchin. a déclaré mardi qu’il n’était pas favorable à un salaire minimum de 15 dollars. Il me semble que les démocrates conservateurs existent donc encore.
  • 10h20 : mardi, le président Joe Biden et la première dame Jill Biden ont présenté leurs respects à l’officier de police du Capitole Brian Sicknick. L’officier Sicknick est décédé des suites de blessures subies lors de l’émeute du Capitole le mois dernier.
  • 09h44 : Treize sénateurs républicains ont voté contre le choix du président Joe Biden pour le secrétaire aux transports Pete Buttigieg mardi après-midi. Le maire Buttigieg a été une catastrophe pour sa petite ville.
  • 09h37 : Les membres du Sénat de l’Etat du GOP en Géorgie ont introduit une législation visant à réformer les lois électorales afin de garantir l’intégrité des élections.
  • 09h25 : Sean Hannity a demandé à Eric Trump ce qu’il dirait à son père s’il lui disait qu’il a décidé de se présenter en 2024 : « Aussi douloureux que cela ait été, je serais à ses côtés pour l’encourager ».
  • 09h10 : Le sénateur Lindsey Graham a défendu la Républicaine Liz Cheney alors que les Républicains s’efforcent de l’évincer de la direction du parti après qu’elle ait fait l’objet de critiques constantes pour avoir voté pour la destitution de l’ancien président Donald Trump à la Chambre.
  • 09h00 : Une étude présentée comme un coup porté aux plaintes des conservateurs sur la censure des grandes technologies, qui rejette les allégations des conservateurs sur la partialité de BigTech contre eux, était en fait 100% biaisée : elle a été financée par un important donateur de Biden. « Elle a en fait été financée par Big Tech et l’un des nombreux milliardaires de la Silicon Valley qui ont financé la campagne présidentielle de Joe Biden », a déclaré Tucker Carlson.
  • 08h59 : Washington DC demande une ordonnance de restriction de se rendre dans la capitale contre le syndicat des enseignants qui veulent y manifester : et c’est Trump qu’on accusait d’être un dictateur et de ne pas respecter la constitution, qui garantit le droit de manifester.
  • 08h42 : L’ancien avocat du FBI Kevin Clinesmith, qui a récemment été condamné à 12 mois de mise à l’épreuve pour avoir falsifié des emails dans le cadre de la procédure de la cour FISA pour espionner contre la campagne Trump, a été temporairement suspendu de l’exercice de la profession d’avocat. Il n’est qu’un sous-fifre dans l’affaire d’espionnage de Trump.
  • 07h44 : Les Républicains de la Chambre des représentants demandent au Sénat de retarder la confirmation du choix de Gina Raimondo par Biden, jusqu’à ce que le président clarifie s’il soutient le maintien de Huawei sur une liste noire.
  • 07h40 : Les responsables Démocrates de l’impeachment ont publié un dossier de 80 pages décrivant leurs plans pour le procès à venir. Les avocats de la défense de Trump ont répondu en déposant leur propre dossier en réponse.

joe_biden_dollars_argent-1024x683

 

*******************************************

PUBLIÉ PAR MAGALI MARC LE 3 FÉVRIER 2021

Comme plusieurs conservateurs américains, je crois que Donald Trump peut rebondir dans l’arène politique.

Wayne Allyn Root propose un plan en 4 phases qui devrait effectivement permettre à Donald Trump de conserver le contrôle du Parti Républicain, grâce à sa base ; de corriger les fraudes électorales –ce qu’il ne pouvait pas faire de la Maison-Blanche car les élections fédérales se jouent au niveau des législatures des États– ; de créer une plateforme conservatrice sur Internet qui permette aux conservateurs de s’exprimer sans se faire bâillonner ; et de reprendre le pouvoir à Washington.

Pour les lecteurs de Dreuz, j’ai traduit l’article de Wayne Allyn Root, paru sur le site de The Gateway Pundit, le 1er février.

**********************

Le retour de Donald Trump : Le projet qui rendra leur grandeur à Trump et à l’Amérique

Je suis l’auteur du best-seller «TRUMP RULES».

Mon livre identifie les dix règles majeures de Donald Trump qui ont fait de lui l’un des plus grands gagnants de l’histoire mondiale dans le domaine des affaires, de la notoriété publique, de l’immobilier, de la télévision, de l’édition et de la politique.

Donald Trump est la seule personne dans l’histoire du monde à avoir atteint le sommet de tous ces domaines. Et la seule personne à être devenue à la fois milliardaire et Président des États-Unis. Pas mal comme CV.

De nombreux critiques pensent que la série de victoires de M. Trump s’est terminée par une défaite présidentielle. Je ne suis pas d’accord. Je connais l’homme, je le comprends. Je sais ce qui va suivre. Ce sera peut-être son meilleur chapitre.

Pourquoi ? Parce qu’il est imbattable. Il est peut-être l’homme le plus implacable de l’histoire du monde. Le secret de son succès réside dans «l’art du retour». Chaque fois qu’il est laissé pour mort, il fait le plus grand comeback jamais réalisé. Il n’abandonne jamais, ni ne cède. Il trouve le moyen de transformer les coups durs en réussite. On ne peut pas le battre.

On ne peut pas parier contre lui. Comme je le dis toujours, «NEBAT» (Never Bet Against Trump : Ne jamais parier contre Trump).

Avant d’entrer dans les détails du retour, définissons ce que signifie «gagner».

Ses critiques pensent qu’il vient de perdre, donc il n’est plus un «gagnant». Ce n’est pas vrai.

En 2016, il a remporté la plus grande victoire de l’histoire politique. Cette fois-ci, il a ajouté 11 millions de nouveaux votes. Ses 74 millions de votes ont été le plus grand nombre de votes pour un président sortant dans l’histoire de l’Amérique. Il a également reçu plus de votes que n’importe quel républicain dans l’histoire.

Désolé pour ses détracteurs, mais cela s’appelle «gagner» à un niveau surhumain.

Néanmoins, il a perdu (sur papier) et Biden a gagné. Les Démocrates, les RINOS et les faux médias croient tous qu’il est fini. Il est donc temps maintenant pour lui de faire le plus grand retour de l’histoire– pour l’Amérique.

Voici mon plan de match pour savoir comment Trump peut rebondir et redonner sa grandeur à l’Amérique.

  1.  Tout d’abord, il doit assurer le contrôle du GOP. Son armée compte 74 millions de membres. Le Parti Républicain lui appartient. Il doit refaire le parti à son image.

    D’une certaine façon, sa défaite a été un facteur de pouvoir car en tant que président, il ne pouvait pas se débarrasser des RINOS (NdT: Republicans in Name Only – les Faux Républicains) et des «Never-Trumpers» car il avait besoin de leurs votes.

    Mais de l’extérieur (de Washington), il peut refaire le parti, faire réélire ses alliés et mettre fin à la carrière des traîtres du GOP qui l’ont poignardé dans le dos. Allo Liz Cheney ? Vous entendez.

    Il devrait recruter, soutenir et faire campagne pour les Républicains pro-Trump lors de chaque primaire du GOP contre les RINOS, les Never –Trumpers et les traîtres. 74 millions d’électeurs de Trump voteront pour les candidats choisis par lui lors des primaires du GOP. D’ici 2022, le GOP sera entièrement refait à son image.
  2. Ensuite, M. Trump devrait passer les quatre prochaines années à corriger la «fraude électorale» au niveau des États. Il devrait recruter ses copains milliardaires pour qu’ils consacrent des centaines de millions à la lutte contre ce problème. Son objectif devrait être de réformer la loi électorale dans la poignée d’États qui lui ont coûté l’élection : La Pennsylvanie, la Géorgie, le Michigan, le Wisconsin, le Nevada et l’Arizona.

    S’il consacre son temps, son argent et son attention à la réforme des lois électorales dans ces six États, le GOP sera en mesure de rebondir en 2022 et 2024.
  3. Troisièmement, il doit réunir des milliards auprès de ses bailleurs de fonds milliardaires pour construire le TMN : le «Trump Media Network». Cela devrait inclure un réseau national de télévision par câble, un réseau national de radio parlée, la nouvelle version de Drudge (appelée «Trump Report»), et des versions conservatrices de Twitter, Facebook, Instagram et YouTube. Les conservateurs n’auront plus jamais à dépendre des grands médias ou de Silicon Valley pour diffuser leurs informations et leurs opinions.

    Seul Donald Trump a l’argent, la notoriété et la capacité de collecte de fonds nécessaires pour changer le paysage des médias et des médias sociaux de cette manière. Et pensez à l’incroyable bonus : non seulement 74 millions d’électeurs de Trump disposeront de lieux permanents pour communiquer, mais si nous nous éloignons tous des médias grand public et des médias sociaux, ils s’effondreront. Trump paralysera ses ennemis et mettra beaucoup d’entre eux en faillite.
  4. Enfin, voici une dernière idée pour M. Trump : Présentez-vous au Congrès en 2022. Choisissez n’importe quel district où les gens votent républicain en Floride, où vous êtes populaire. Prenez la place d’un RINO qui vous a poignardé dans le dos. Vous gagnerez la primaire par une victoire écrasante. Comme c’est une circonscription favorable au GOP, vous êtes assuré de remporter les élections générales. Une fois au Congrès, le GOP reprenant le contrôle en 2022, et la plupart des candidats vous étant fidèles, vous serez élu Président de la Chambre des Représentants. A partir de cette plateforme, vous pourrez mener la destitution du président Biden.

Que le retour de Donald Trump commence. 74 millions d’entre nous sont impatients.

SOURCE  : Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Traduction de Magali Marc (@magalimarc15) pour Dreuz.info.

Abonnez vous sans tarder à notre chaîne Telegram au cas où Dreuz soit censuré. Cliquez ici : Dreuz.Info.Telegram.

Trump-parti

Posté par DIACONESCO_TV à 15:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

01 février 2021

LES ETATS-UNIS DE JOE BIDEN SONT DONC BIEN LES COMPLICES DES CHINOIS COMMUNISTES DONT LE GROUPE ALIBABA VA RENTRER EN BOURSE !

Géant chinois Alibaba va entrer en bourse,

 

 

l’inscription aux États-Unis

 

 

Photo
Crédit Cun Shi

Liens connexes

 

Mis à jour le .m 21h04 | Le mastodonte chinois du commerce électronique Alibaba Group a déposé mardi aux Etats-Unis des documents pour vendre des actions au public pour la première fois, dans une étreinte des marchés financiers mondiaux qui représente une arrivée à l’âge adulte pour l’industrie internet chinoise en plein essor.

« Alibaba est la société Internet qui connaît la croissance la plus rapide dans l’une des économies à la croissance la plus rapide au monde », a déclaré Sameet Sinha, analyste chez B. Riley & Company, une banque d’investissement boutique à Los Angeles. « Ils sont comme un Amazoneun eBay et un PayPal. »

Dans le dépôt, Alibaba a déclaré qu’il avait l’intention de lever 1 milliard de dollars dans un premier appel public à l’épargne - un chiffre utilisé pour calculer ses frais d’inscription. Mais la société devrait finalement lever 15 à 20 milliards de dollars, ce qui en ferait le plus grand I.P.O. américain depuis l’offrede 16 milliards de dollars de Facebook en mai 2012.

Lorsqu’il fait ses débuts à la Bourse de New York ou sur le marché nasdaq, Alibaba devrait également avoir un cours de l’action qui pourrait valoriser l’entreprise à environ 200 milliards de dollars , soit plus que la valeur marchande de Facebook, Amazon.com ou eBay, bien qu’elle soit toujours à la traîne de celle de Google ou d’Apple.

Vidéo

Qu’est-ce qu’Alibaba?

La société de commerce électronique a saisi l’intérêt des investisseurs et du public dans une mesure inhabituelle pour une entreprise qui fait une grande partie de ses activités en Chine.

19083060-23109859

Par Reem Makhoul et Sofia Perpetua sur Date de publicationle 6 mai 2014. Photo par Liangzhen/Chinatopix, via Associated Press.

L’immense taille de l’offre signifie que les actions Alibaba trouveront probablement une maison dans une large bande de fonds communs de placement et de fonds de pension — et donc indirectement dans les portefeuilles de petits investisseurs à travers le monde.

Wall Street attend avec impatience l’I.P.O. d’Alibaba, y voyant peut-être la meilleure chance encore d’acheter dans la croissance de la Chine. Achats en ligne il devrait croître à un taux annuel de 27 pour cent, selon l’iResearch Consulting Group, et Alibaba est le leader dans ce domaine.

Pourtant, l’offre divulguera également une société relativement inconnue en Occident et dont le réseau complexe d’entreprises et de transactions pourrait rebuter les actionnaires potentiels. Alibaba a averti les investisseurs potentiels que les lois et règlements chinois sont difficiles à comprendre et à prévoir. En outre, le prospectus indique que la direction d’Alibaba et les principaux actionnaires contrôleront le conseil d’administration, ne donnant aux actionnaires ordinaires aucun pouvoir sur la direction de la société.

En Chine, les marques d’Alibaba sont des noms familiers. Elle exploite un centre commercial en ligne, Tmall, où des entreprises mondiales comme Walt Disney,Apple, L’Oréal, Nike et Procter & Gamble ont mis en place des vitrines virtuelles pour vendre des produits directement aux acheteurs chinois. Un autre de ses sites, Taobao, s’adresse en grande partie aux petites entreprises chinoises qui veulent vendre des articles aux consommateurs chinois.

Alipay, la filiale de paiement numérique de l’entreprise, gère non seulement les transactions sur ses sites, mais elle est également largement utilisée comme système de paiement mobile sur les téléphones cellulaires en Chine, tout comme les cartes de crédit sont utilisées dans d’autres pays. Elle a traité des paiements d’une valeur de 519 milliards de dollars l’an dernier.

L’an dernier, la valeur de toutes les marchandises vendues sur Alibaba a dépassé 248 milliards de dollars, soit plus que le volume combiné sur eBay et Amazon. Au cours des trois derniers mois de l’année dernière, près de 20 pour cent des achats sur Alibaba ont été effectués par téléphone mobile.

Photo
Crédit

Les entreprises américaines comme Google et eBay ne peuvent que rêver de faire le genre de marge bénéficiaire dont bénéficie Alibaba. Au cours de l’année civile 2013, Alibaba a enregistré un bénéfice net de 3,56 milliards de dollars sur un chiffre d’affaires de 7,95 milliards de dollars. Cela se traduit par une marge bénéficiaire d’environ 45 p. 100. En comparaison, eBay a maintenu une marge de 17,8 pour cent.

Alibaba a des marges bénéficiaires beaucoup plus élevées que les sociétés internet américaines, disent les analystes, parce que ses coûts sont faibles. Il ne possède pas la marchandise vendue sur ses sites, faisant de l’argent à la place des commerçants qui paient une commission pour l’accès ou qui achètent des annonces pour se promouvoir. Alibaba bénéficie également d’un faible taux d’imposition d’environ 10 pour cent.

Alibaba est l’un des trois principaux acteurs de l’Internet en Chine, avec la société de moteurs de recherche Baidu et le conglomérat de médias et de jeux Tencent, mais est plus grand et plus rentable que ces rivaux.

Certains investisseurs ont eu recours à des routes indirectes pour obtenir un morceau d’Alibaba, comme l’achat d’actions dans Yahoo et SoftBank du Japon. SoftBank, le géant japonais des télécommunications, est le plus grand investisseur d’Alibaba avec une participation de 34,4 pour cent. Yahoo est le prochain, avec 22,6 pour cent.

Jack Ma, le fondateur d’Alibaba, est le plus grand actionnaire individuel,détient 8,9 pour cent des actions; il est suivi par son lieutenant de longue date, Joseph C. Tsai, qui détient 3,6 pour cent.

Lorsque Yahoo a acheté une participation de 40 pour cent en 2005, il a évalué Alibaba à seulement 2,5 milliards de dollars. Six ans plus tard, lorsqu’un consortium d’investisseurs a pris une autre participation, l’entreprise était évaluée à environ 32 milliards de dollars. Maintenant, les analystes estiment qu’Alibaba pourrait valoir entre 130 et 235 milliards de dollars.

De nombreux détails de l’offre, tels que le cours de l’action et le nombre d’actions à vendre, n’ont pas encore été fixés. On ne s’attend pas à ce que les actions commencent à se négocier publiquement pendant plusieurs mois, car la Securities and Exchange Commission examine les documents d’offre d’Alibaba.

Ce délai augmente le risque que les investisseurs soient moins disposés à prendre une chance sur un stock Internet coûteux. Les valeurs technologiques ont fortement chuté ces dernières semaines après une course impressionnante, certains analystes se disant surévalués. L’appétit du marché pour les I.P.O. s’est également refroidi.

Alibaba a amassé sa fortune de plusieurs milliards de dollars un peu à la fois, capitalisant astucieusement sur deux tendances : l’essor d’Internet et la prospérité croissante de la Chine.

La société fait des affaires à l’étranger sur des marchés comme la Russie et le Brésil, et a investi dans plusieurs entreprises américaines. Il est également la construction d’un marché en ligne américain appelé 11 Main.

Mais dans son prospectus, Alibaba a souligné qu’il prévoyait de se concentrer sur le marché chinois, dont il estime le potentiel n’a pas été pleinement exploité. Il a cité des statistiques montrant qu’environ 45,8 pour cent seulement de la population du pays utilise Internet, ce qui est nettement inférieur à celui des États-Unis et du Japon. Et seulement environ 49 pour cent des clients dans le pays ont magasiné en ligne.

Yahoo, qui détient actuellement environ 22,6 pour cent d’Alibaba sur une base entièrement diluée, est prêt à vendre 208 millions d’actions dans l’offre, lui laissant une participation d’environ 13,6 pour cent. D’autres grands actionnaires, comme SoftBank, la société américaine de capital-investissement Silver Lake Partners et l’entrepreneur russe Yuri Milner, sont considérés comme peu susceptibles de vendre beaucoup d’actions.

Photo
Alibaba’s headquarters in Hangzhou, China. The company is expected to have an initial share price that could value it at roughly $200 billion, more than Facebook.
Le siège d’Alibaba à Hangzhou, Chine. La société devrait avoir un cours initial de l’action qui pourrait l’apprécier à environ 200 milliards de dollars, plus que Facebook. CréditQilai Shen pour Le New York Times

L’entreprise a été créé en 1999 par M. Ma, alors un ancien professeur d’anglais de 34 ans, et 17 autres personnes qui travaillaient dans le modeste appartement de M. Ma dans la ville orientale de Hangzhou. Les visiteurs du siège d’Alibaba à l’époque se souviennent d’avoir pu estimer le nombre d’employés en comptant les brosses à dents coincées dans des tasses dans la salle de bain de M. Ma.

La première entreprise de l’entreprise a été Alibaba.com, un site conçu pour connecter les acheteurs étrangers avec les fabricants chinois. Le site a été lancé quelques mois avant l’adhésion de la Chine à l’Organisation mondiale du commerce. Il est finalement devenu bénéficiaire et contributeur à la croissance explosive des exportations chinoises dans les années qui ont suivi.

En 2003, Alibaba a ouvert sa deuxième activité principale, Taobao.com, un site de vente au détail où les particuliers et les petites entreprises peuvent acheter et vendre des biens dans toute la Grande Chine. C’était un jeu direct sur la consommation chinoise qui est arrivé juste au moment où une classe moyenne substantielle émergeait dans les métropoles côtières riches du pays.

En 2008, Alibaba a doublé sur son pari sur le consommateur chinois avec Tmall.com, un site de vente au détail où les marques locales et internationales pourraient mettre en place des magasins virtuels pour commercialiser des produits directement aux acheteurs chinois. Avec Tmall, Alibaba prend une réduction de la valeur de la transaction, léissant son bénéfice directement aux volumes de ventes au détail.

Alibaba est de loin le leader sur le marché chinois du commerce électronique, qui a traité des transactions d’une valeur de 9,9 billions de renminbi, soit 1,6 billion de dollars, l’an dernier, selon iResearch.

La croissance de l’entreprise n’a pas été sans revers. Les allégations de fraude et de produits de mauvaise qualité ont obstiné ses différents sites, et son partenariat avec Yahoo a parfois été difficile. Son service de messagerie instantanée, Laiwang, a eu du mal à gagner du terrain contre le service WeChat de Tencent, une puissance sur les téléphones mobiles.

Pourtant, Alibaba continue d’entrer dans de nouvelles entreprises, du service de téléphonie mobile et des services bancaires à l’informatique en nuage et la logistique.

« C’est en train de devenir un conglomérat », a déclaré M. Sinha, l’analyste américain. « Il s’agit de tous les aspects d’Internet. »

XVM65f08ee6-84b3-11e6-9fb7-f850e66d7ddf

chinese_influence_feature

Posté par DIACONESCO_TV à 14:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

30 janvier 2021

POUR OU CONTRE LA VACCINATION CONTRE LA COVID19 ? POUR L'ANTHROPOLOGUE ET CHERCHEUR JACQUES POLLINI C'EST NON !

"Les raisons, simples et claires, pour lesquelles je ne me ferai pas vacciner contre la COVID-19”

“Les raisons, simples et claires,

 

 

 

pour lesquelles je ne me ferai pas

 

 

 

vacciner contre la COVID-19” par

 

 

 

l’anthropologue et chercheur Jacques Pollini

 

 

confiance vaccin

Une tribune publiée sur Agoravox par l’anthropologue Jacques Pollini, chercheur associé à l’Université Mc Gill de Montréal, qui évoque les questions sanitaires et politiques que soulève le vaccin contre la Covid-19.

« Sur la planète entière, les gens sont en train de débattre pour savoir s’ils vont se faire vacciner contre la COVID-19. Est-ce un débat ou une guerre de tranchées ? Il semble que l’on soit plutôt dans la deuxième situation. Comment en sortir ? Comment établir enfin un dialogue permettant à chacun de quitter son retranchement et faire un choix informé ? Il me semble que pour sortir de l’impasse, il faut réaliser que deux questions distinctes, mais liées, se posent : celle de l’efficacité et l’innocuité des vaccins, qui est une question scientifique, et celle de la confiance envers les décideurs, qui est une question politique.

Pour la première question, seules quelques poignées d’individus peuvent répondre. Un citoyen ordinaire ne dispose pas des compétences techniques lui permettant de juger si les vaccins COVID-19 seront efficaces et inoffensifs ou pas. Notre choix ne pourra donc se baser que sur la réponse que nous donnons à la deuxième question, c’est-à-dire sur notre confiance envers nos décideurs.

Cette question se pose de manière particulièrement aiguë car la technologie utilisée dans ces vaccins est nouvelle. Il s’agit de vaccins à ARN, c’est-à-dire que des fragments de code génétique seront injectés dans notre organisme, l’objectif étant que les protéines virales codées par cet ARN soient produites par les cellules de notre organisme, déclenchant ainsi une réponse immunitaire (Ulmer et al. 2012).

Cette technologie soulève de nombreuses interrogations, notamment concernant le risque que des fragments d’ARN contenus dans les vaccins soient transcrits en ADN et s’intègrent à notre génome (Velot 2020). L’intégration de code génétique étranger à l’ADN de cellules hôtes est un phénomène qui se produit couramment, comme le montre le fait que l’ADN humain contient des séquences héritées de virus. Des chercheurs ont d’ailleurs déjà découvert des ARN chimériques humains/SARS-CoV-2, laissant penser que des fragments d’ARN de SARS-CoV-2 (le virus qui transmet la COVID-19) auraient été transcrits et intégrés à l’ADN de cellules humaines (Zhang et al. 2020). Ce risque associé aux vaccins à ARN n’est donc pas quelque chose de nouveau.

Une chose est nouvelle, toutefois. Dans la nature, l’intégration de fragments de codes génétiques étrangers au génome humain n’est pas liée à une intention humaine. Elle est le fruit du hasard ou de nécessités naturelles, tandis qu’avec la vaccination, il devient possible de choisir quel code injecter et sur quelle population l’injecter. Le vaccin à ARN, et les thérapies géniques de manière plus générale, rendent donc possible de modifier intentionnellement le code génétique humain. L’ingénierie entre dans une ère nouvelle dans laquelle elle ne porte plus seulement sur la transformation de l’environnement humain, mais peut porter sur la nature humaine, sur notre identité génétique. C’est là que se trouve le virage fondamental et il soulève des questions éthiques qui sont négligées dans les débats en cours sur les vaccins.

Bien sûr, cela ne signifie pas que les vaccins COVID-19 modifieront notre génome ou que ceux qui les ont conçus ont cette intention. Mais presque personne n’a la compétence technique ou le pouvoir juridique permettant de vérifier ces deux points. Nous n’avons donc que la confiance, accordée ou pas aux décideurs, et a ceux qui ont développés ces vaccins, pour guider notre décision.

D’autre part, l’impact sur notre génome n’est qu’un des problèmes possibles. La facilitation de l’infection par les anticorps après la vaccination (Lee et al. 2020), phénomène déjà observé dans le cas d’un vaccin contre la dengue (Normile 2017) et qui peut conduire à des formes plus graves de la maladie, est souvent discutée. A noter que si une telle facilitation d’infection avait lieu, l’opprobre serait sans doute jeté sur les non vaccinés puisqu’ils faciliteraient la circulation du virus et donc les réinfections. Un autre risque serait le développement de pathologies immunitaires en cas de réinfection par le virus après vaccination, phénomène observé sur les souris (Tseng et al. 2012). Le risque de réaction auto-immunes vis-à-vis de protéines placentaires, qui pourrait causer des stérilités, a également été évoqué, du fait de la similitude entre certaines protéines virales et placentaires. La liste des risques possibles est sans doute plus longue et certains médecins considèrent que les garanties apportées par les études réalisées par les fabriquant de vaccins ne sont pas suffisantes.

Enfin, nous n’en sommes pas à la première controverse sur les vaccins. La question des liens entre autisme et vaccins n’a toujours pas été clarifiée et aussi longtemps que le lanceur d’alerte Thompson, qui a dévoilé le masquage de ce problème par des autorités en charge de la santé aux USA, ne sera pas convoqué au Congrès américain pour témoigner sous serment, la confiance envers les vaccins et les firmes qui les fabriquent ne pourra pas être établie. Une autre affaire non élucidée concerne des vaccins contre la polio, administrés en Inde avec l’appui de la fondation Bill Gates, qui pourraient avoir causé des paralysies chez près de 500,000 enfants (Dhiman et al. 2018). Un vaccin contre la dengue développé par SANOFI et l’Institut Pasteur a également provoqué des décès aux Philippines, du fait d’une facilitation de l’infection pas les anticorps, phénomène évoqué ci-dessus.

sans-titre1

Tout argument en faveur des vaccins COVID-19, entendu dans les médias, les instances de décisions, ou les réseaux sociaux, qui consisterait à invoquer des arguments techniques ou scientifiques pour nous convaincre que ces vaccins sont sûrs, est donc hors sujet car la question centrale est celle de la confiance, qui est perdue et pour de bonnes raisons. Sans cette confiance, ces arguments techniques ne peuvent conduire qu’à des polémiques stériles d’autant plus que pratiquement personne, voire personne, ne peut réellement trancher.

Personnellement, comme beaucoup de citoyens, je n’ai pas cette confiance. Donc je ne me ferai pas vacciner. Pourquoi je n’ai pas cette confiance ? Pour les raisons mentionnées si dessus, mais aussi parce que depuis 10 mois, notre gouvernement a fait preuve d’une incompétence totale dans cette épidémie, son conseil scientifique se montrant anti-scientifique en niant ou ignorant les acquis de la science. Et parce que les algorithmes des réseaux sociaux et les « fact-checkers » sont devenus des instruments de censure et de propagande qui maintiennent nos administrations et nos médias dans le déni des faits rapportés par la science. […] »

Pour illustrer ce déni des faits scientifiques, j’aborderai la question des traitements précoces, que j’ai suivie de près. A ce jour, plusieurs traitements précoces contre la COVID ont montré leur efficacité. Il y a eu d’abord l’hydroxychloroquine associée à l’azithromycine et au zinc ; puis l’azithromycine seule ou d’autre antibiothérapies ; puis l’ivermectine associée à la doxycycline ; puis la prévention par la vitamine D voire le zinc ; et enfin d’autres molécules révélées récemment comme la fluvoxamine (Lenze et al 2020) ou la bromhexine (Ansarin et al 2020). Le point commun de ces approches est qu’elles consistent à repositionner des molécules peu couteuses et déjà connues, non protégées par des brevets, et que les traitements doivent être apportés très tôt, dès la déclaration des premiers symptômes, pour avoir leur maximum d’efficacité. Des centaines de publications, dont la liste est disponible sur ce site, ont montré l’efficacité de ces traitements, les plus prometteurs étant la combinaison azithromycine/hydroxychloroquine (Risch 2020), et l’ivermectine (Kory et al. 2020), éventuellement associée à la doxycycline, traitement dont on n’entend parler ni au niveau des autorités de santé ni au niveau des médias. D’après ces publications, l’efficacité de ces traitements est telle que s’ils étaient utilisés, il n’y aurait besoin ni de confinement généralisé, ni de vaccination généralisée. La gravité de la pandémie COVID-19 deviendrait celle d’une épidémie de grippe. Malheureusement, la censure par les algorithmes des réseaux sociaux et le discrédit par les médias et les « fact-checkers  » ont rendu ces résultats quasiment inaudibles, malgré des tentatives de « fact-checking » des « fact-checkers » !

Comment a-t-on pu en arriver là ? Ne soyons pas naïfs. Le repositionnement de molécules ne génère pas de profits élevés pour l’industrie pharmaceutique, contrairement aux molécules nouvelles telles le remdesivir qu’elle a réussi à nous vendre malgré l’absence de preuves de son efficacité, et contrairement aux vaccins. Cette logique mercantile, qui a été à l’œuvre dans la pandémie et qui nous a privé de traitements, débouchant sur des centaines de millier de morts inutiles, est un crime contre l’humanité et les responsables devront être jugés. Je ne vois pas pourquoi la même logique n’agirait pas dans le cas des vaccins. Je ne vois pas pourquoi l’industrie pharmaceutique ne ferait pas passer ses profits avant l’intérêt des patients. Je ne vois pas comment je pourrais lui faire confiance quant à l’innocuité de ses produits, d’autant plus que les vaccins ont été développés très rapidement, et que leurs effets secondaires dans le long terme n’ont pas été évalués puisque les tests ont démarré il n’y a que quelques mois. L’industrie pharmaceutique est en outre exemptée d’indemnisation des patients en cas d’effets secondaires aux USA, ou cela était déjà la norme, et devra être indemnisée par les états membres en Europe si certains types de problèmes, non spécifiés, apparaissent, dans le cadre d’accords spéciaux et en dérogation aux règles habituelles.

Ainsi, à toute personne qui tenterait de me convaincre de me faire vacciner contre la COVID-19, je répondrai, clairement et simplement :

« Si c’est ma santé qui vous préoccupe, donnez-moi de l’azithromycine et de l’hydroxychloroquine, ou de l’ivermectine et de la doxycycline, ainsi que de la vitamine D et du zinc, car je sais, publications scientifiques et témoignages de médecins de renommée internationale à l’appui, que ces traitements fonctionnerons si j’attrape la COVID-19, et je n’ai donc pas besoin d’être vacciné. Si vous n’êtes pas convaincu par ce que je dis, voici la liste des publications sur le sujet : https://c19study.com/. Si vous n’êtes toujours pas convaincu, lancez des essais randomisés testant ces traitements en médecine ambulatoire. Et si vous voulez que les gens fassent à nouveau confiance aux vaccins, mobilisez des commissions d’enquêtes indépendantes pour mesurer leurs liens possibles avec l’autisme et permettre aux lanceurs d’alerte de témoigner sous serment. Et dans la foulée, demandez la mise en œuvre d’une vaste enquête internationale sur les liens et conflits d’intérêt entre industrie pharmaceutique et pouvoirs publics ».

Il y aurait beaucoup à dire sur les vaccins contre la COVID-19 mais je m’arrêterais la, car ces arguments, aussi simples soient-ils, me paraissent irréfutables et suffisants pour justifier un refus de se faire vacciner. Sans doute nos gouvernants ne voudront pas les entendre, car choisir l’ivermectine et la doxycycline plutôt que les vaccins, c’est supprimer, dans la fraction de seconde où se fait ce choix, les centaines de milliards de dollars de profits que l’industrie pharmaceutique et ses actionnaires se préparent à recevoir. Ces gens feront bien évidement tout ce qu’ils peuvent pour empêcher toute décision en défaveur des vaccins. J’espère donc que nous serons nombreux à partager cette résistance non pas aux vaccins (je ne suis absolument pas un anti-vaccin) mais a ce vaccin dans ce contexte. Nous devons faire entendre raison à nos gouvernants afin de rendre enfin disponible, massivement, les traitements contre la COVID-19, ce qui rendrait la vaccination inutile ou quasiment-inutile, pour une prise en charge précoce des patients COVID-19, notamment dans les maisons de retraite ou ils continuent de mourir non pas de la COVID-19, mais des erreurs de décideurs et Comités qui n’ont pas pris le temps de lire la littérature scientifique.

 

Lire la suite de l’article :
– AgoraVox : “Les raisons, simples et claires, pour lesquelles je ne me ferai pas vacciner contre la COVID-19”
– Anthropo-logiques : “Les raisons, simples et claires, pour lesquelles je ne me ferai pas vacciner contre la COVID-19”

neMoAYS4

 

*******************************************

Effet du bromhexine sur les résultats

 

 

cliniques et la mortalité chez les

 

 

patients atteints de COVID-19 :

 

 

Un essai clinique randomisé

 

 

 

Abstrait

An external file that holds a picture, illustration, etc.
Object name is bi-10-209-g005.jpg

 

Introduction: Bromhexine est une option thérapeutique potentielle dans COVID-19, mais aucune donnée d’un essai clinique randomisé n’a été disponible. La présente étude visait à évaluer l’efficacité du bromhexine dans l’admission à l’unité de soins intensifs (USI), la ventilation mécanique et la mortalité chez les patients atteints de COVID-19.

Méthodes: Une étude d’essai clinique randomisée ouverte a été réalisée à Tabriz, au nord-ouest de l’Iran. Ils ont été randomisés au traitement avec le groupe de bromhexine ou le groupe témoin, dans un rapport de 1:1 avec 39 patients dans chaque bras. La thérapie standard a été employée dans les deux groupes et ces patients dans le groupe de traitement ont reçu le bromhexine oral 8 mg trois fois par jour en plus. Le résultat primaire était une diminution du taux d’admissions d’ICU, d’intubation/ventilation mécanique, et de mortalité.

Résultats: Un total de 78 patients présentant des caractéristiques démographiques et de maladie semblables ont été inscrits. Il y a eu une réduction significative des admissions aux USI (2 sur 39 contre 11 sur 39, P = 0,006), intubation (1 sur 39 contre 9 sur 39, P = 0,007) et décès (0 contre 5, P = 0,027) dans le groupe traité au bromhexine par rapport au groupe standard. Aucun patient n’a été retiré de l’étude en raison des effets défavorables.

Conclusion: L’administration tôt du bromhexine oral réduit le transfert d’ICU, l’intubation, et le taux de mortalité dans les patients présentant COVID-19. Ce médicament abordable peut facilement être administré partout avec un impact positif énorme sur la santé publique et l’économie mondiale. Au total, la vérification de nos résultats à plus grande échelle et de différents centres médicaux est fortement recommandée.

Enregistrement des essais : IRCT202003117046797N4; https://irct.ir/trial/46969.

Mots-clés: chlorure de bromhexine, maladie COVID-19, SRAS-CoV2, TMPRSS2, pneumonie COVID-19, traitement COVID-19

Introduction

La maladie du coronavirus 2 (SRAS- CoV- 2) du syndrome respiratoire aigu sévère est apparue comme une maladie à multiples facettes avec des pathologies variées impliquant plusieurs organes. L’infection covid-19 peut se manifester par degrés d’une maladie asymptomatique prévue de 50%, à 20% des cas ayant la maladie grave.1 Selon le Johns Hopkins University Coronavirus Resource Center, les taux de mortalité varient entre 4,5 et 16 % dans les 10 pays les plus touchés. À la mi-juin 2020, le nombre de décès dépassait les 438 000 personnes dans le monde. Le virus peut aggraver une cascade d’inflammation et provoquer une tempête de cytokine. C’est l’un des mécanismes principaux qui peuvent causer la détérioration de l’état général dans les patients présentant l’infection de COVID-19.2

Plusieurs options thérapeutiques différentes comme l’antipaludique, les médicaments contre le VIH, les antiviraux et les stéroïdes ont été essayées avec des résultats limités. Le plus notable était l’utilisation compatissante du remedisivir dans le cadre de l’infection de COVID-19. Les données originales ont d’abord encouragé la FDA à approuver ce médicament pour une utilisation dans les infections covid-19, mais d’autres essais cliniques n’ont pas été en mesure de soutenir des avantages cliniques importants. À l’heure actuelle, aucun agent thérapeutique n’a été prouvé efficace pour réduire la mortalité et le traitement des patients atteints de COVID-19.De 3à5

Le SRAS-CoV-2 se fixe au récepteur 2 (ACE2) de l’enzyme convertissant l’angiotensine de la cellule hôte par l’intermédiaire de sa protéine spike. Le virus a deux voies dans lesquelles il peut entrer dans la cellule, soit endocytose ou non-endocytose. Aujourd’hui, les nouveaux virus ont tendance à utiliser la voie de non-endocytose qui est activée par la protéase sérine transmembrane 2 (TMPRSS2).6 Bloquer le TMPRSS2 et la voie de non-endocytose serait une option thérapeutique intéressante en empêchant l’entrée de virus dans la cellule et donc, traitant la maladie. Nafamostat et camostat mesylate, médicaments qui sont utilisés pour traiter la pancréatite chronique sont des candidats potentiels pour bloquer l’entrée du virus en inhibant TMPRSS2.7,8

On s’inquiète de la faible distribution de ces médicaments dans le système respiratoire. Comme le montre Fig. 1, un autre inhibiteur de TMPRSS2 avec une plus grande capacité de distribution dans le tissu pulmonaire est l’hydrochlorure de bromhexine.9,10 ans Il s’agit d’un vieux médicament en vente libre qui a été utilisé pendant plusieurs décennies comme un agent mucolytique. L’étude actuelle, un essai clinique randomisé en étiquette ouverte, a examiné l’efficacité du début précoce du bromhexine buccal, dans l’admission à l’unité de soins intensifs (USI), le taux de ventilation mécanique et la mortalité chez les patients atteints de pneumonie COVID-19.

An external file that holds a picture, illustration, etc.
Object name is bi-10-209-g001.jpg

Système de protéase TMPRSS2 de la paroi cellulaire hôte amorçant la protéine virale spike et facilitant l’entrée des cellules virales via le récepteur ACE2 bloqué par le bromhexine.

Matériaux et méthodes

Les patients ont été recrutés à l’hôpital universitaire du 18 avril 2020 au 19 mai 2020. L’étude a été terminée le 28 mai 2020. Le consentement éclairé écrit a été obtenu de tous les participants à l’étude. Cet essai clinique était une étude clinique randomisée ouverte. Quatre-vingt-neuf patients présentant un diagnostic de pneumonie COVID-19 ont été examinés. Onze des patients ont été exclus. [9 ne répondant pas aux critères d’inclusion, 2 refusé]. Un total de 78 patients ont été inscrits.

Le diagnostic de pneumonie COVID-19 a été fait par un pneumologue certifié par le conseil basé sur des symptômes cliniques et des signes, aussi bien que des résultats de CT de coffre compatibles avec le modèle covid-19 de pneumonie. Bien que les tests pcr soient devenus disponibles dans les semaines qui ont suivi le début de l’éclosion, on ne s’est pas fié à son utilisation pour entrer dans l’essai étant donné la période de retard pour la disponibilité des résultats et un nombre élevé de résultats faussement négatifs.

Les sujets, fondés sur des critères d’inclusion et d’exclusion, ont été randomisés (1:1) par randomisation équilibrée en bloc dans les groupes de traitement et de non-traitement (standard) [39 personnes par groupe] par les épidémiologistes de l’étude. Les cliniciens et les patients n’étaient pas aveugles à l’affectation de traitement.

Critères d’inclusion

Les critères d’inclusion étaient les suivants : admission à l’hôpital, 18 ans ou plus, imagerie thoracique et symptômes cliniques compatibles avec la pneumonie COVID-19, volonté de participer à l’étude, consentement éclairé signé et aucune participation à d’autres essais cliniques.

Critères d’exclusion

Les critères d’exclusion étaient les suivants : grossesse ou lactation, patients atteints d’une maladie respiratoire chronique que les symptômes ou les consolidations préexistants peuvent interférer avec un diagnostic précis de COVID-19, et antécédents d’allergie au bromhexine et aux patients atteints de cancer.

Bras standard

Les patients ont reçu un traitement basé sur le protocole de traitement national iranien COVID-19 et les lignes directrices sur les meilleures pratiques à l’époque, ainsi que sur l’hydroxychloroquine 200 mg/j pendant deux semaines, en plus d’une thérapie de soutien et symptomatique.

Bras de traitement

Le bras de traitement a reçu l’hydrochlorure orale de bromhexine 8 mg trois fois par jour pendant deux semaines après randomisation en plus de la thérapie standard.

Mesures des résultats

Les principaux résultats ont été l’amélioration du taux d’admissions aux soins intensifs, d’intubation/ventilation mécanique et de mortalité de 28 jours. Les résultats cliniques secondaires étaient les suivants, amélioration clinique des symptômes comprenant la fièvre, la dyspnée, et la faiblesse, évaluation de la protéine C réactive (CRP), de la déshydrogénase de lactate (LDH), du rapport de neutrophile/lymphocyte (NLR), et de la durée du séjour à l’hôpital. L’amélioration clinique a été définie comme l’amélioration des symptômes du patient au point que nous avons pu décharger le sujet à la maison et compléter le traitement en tant que patient externe.

Les symptômes cliniques des sujets ont inclus la fièvre, la toux, la dyspnée, la lassitude, la myalgie, et les symptômes de GI, (nausée, vomissement, et diarrhée) qui ont été déterminés par un médecin aveuglé à l’allocation de traitement. Un questionnaire structuré pour la ligne de base d’admission et encore à la fin de la période de traitement a été utilisé. Dans tous les patients, les niveaux de NLR, de CRP, et de LDH ont été mesurés et enregistrés avant le début de traitement et encore à la conclusion du traitement. La saturation en oxygène a été surveillée quotidiennement et des radiographies pulmonaires ont été effectuées au besoin. La stabilité clinique et la saturation en oxygène ≥90% dans l’air de pièce pendant 48 heures étaient des critères pour la maison de décharge avec l’isolement et tous les patients ont été suivis pendant 28 jours au total.

Les critères pour l’admission d’ICU étaient l’aggravation de la détresse respiratoire évaluée par le médecin, l’instabilité hémodynamique exigeant des vasopressors, la désaturation d’oxygène et lt;85% qui n’était pas sensible à la thérapie d’oxygène à faible débit. Le score Apache de tous les sujets a été calculé.

Analyse statistique

En supposant une puissance de 80 %, des tests à deux côtés à α = 0,05, le taux d’admission prévu aux soins intensifs de 35 % dans le bras témoin et de 5 % dans le bras de traitement, une taille minimale d’échantillon de 27 sujets par groupe a été calculée. Les variables quantitatives et qualitatives ont été signalées comme des écarts ± écart type et le nombre (%) Respectivement. Les variables quantitatives normalement et non normalement distribuées ont été comparées entre les groupes utilisant l’échantillon indépendant t-test et Mann-Whitney, respectivement. En outre, les variables qualitatives ont été comparées entre deux groupes utilisant le test chi-square, et le test Fisher Exact a été appliqué là où la sparsité des données a été observée. Toute l’analyse statistique a été effectuée à l’aide du logiciel SPSS (version 26, SPSS Inc., Chicago, IL, États-Unis) et P <0.05 a été considérée comme significative. Les données manquantes pour les résultats secondaires n’ont pas été imputées. Seules les valeurs observées ont été utilisées pour l’analyse et la présentation des données.

Résultats

Quatre-vingt-neuf patients présentant la pneumonie prouvée de COVID-19 ont été examinés. Onze des patients ont été exclus (c.-à-d. 9 ne répondant pas aux critères d’inclusion/exclusion, 2 ont refusé). Un total de 78 patients ont été inscrits à cet essai clinique randomisé. Ils ont été assignés au traitement avec le groupe de bromhexine ou au groupe standard de traitement dans un rapport de 1:1 avec 39 patients dans chaque bras. Pas d’attrition dans l’un ou l’autre bras (Fig. 2)

An external file that holds a picture, illustration, etc.
Object name is bi-10-209-g002.jpg

Inscription des patients et affectation de traitement.

Les caractéristiques démographiques et de la maladie du traitement et des groupes standard étaient similaires (Tableau 1). L’âge moyen était de 58,4±13,7 ans chez le bras traité et de 61,1 ±16,1 ans dans le bras standard. En termes de genre, 43 (54,4 %) étaient des hommes, et le pourcentage d’hommes dans le traitement et les groupes standard était de 48% et 61%, respectivement. Aucune différence significative n’a été notée dans les conditions comorbides du mellitus de diabète et de l’hypertension entre le traitement et les groupes de contrôle. Il n’y avait aucune différence significative dans le décalage de temps de l’initiation de symptôme à l’admission d’hôpital dans le bras de traitement (7.7±4.1 jours) ou le bras standard (8.3±5.8 jours)(P =0.632). L’indice de masse corporelle (IMC) et le score APACHE dans les deux groupes étaient presque identiques.

Tableau 1

Caractéristiques démographiques et cliniques chez les patients traités par bromhexine-hydrochlorure et groupe standard
  Groupe standard (n=39) Groupe de traitement (n=39) Valeur P
Caractéristiques démographiques
Âge (année) 61,1 ±16,1 58,4 ±13,7 0.43Un
Sexe (homme/femme) 24/15 19/20 0.255B
IMC (kg/m2) 27,8 ±4,3 27,6 ±4,4 0.812Un
Diabète sucré, No. (%) 10 (25.6%) 16 (41.0%) 0.150B
Hypertension, No. (%) 20 (51.3%) 19 (48.7%) 0.821
Caractéristiques cliniques de base
APACHE Score 10.2±4.6 9,3 ±2,9 0.295Un
Délai d’initiation des symptômes à l’admission à l’hôpital (jours) 8.3±5.8 7.7±4.1 0.632
SpO2 (%) 88.5±4.4 87.8±4.6 0.550Un
Fièvre, No. (%) 18 (46.2%) 19 (48.7%) 0.821B
Toux, No. (%) 26 (66.7%) 30 (76.9%) 0.314B
Dyspnée, No. (%) 28 (71.8%) 26 (66.7%) 0.624B
Lassitude, No. (%) 24 (61.5%) 18 (46.2%) 0.173B
Myalgie, No. (%) 27 (69.2%) 17 (43.6%) 0.022B
Maux de tête, No. (%) 11 (28.2%) 7 (17.9%) 0.282B
Symptômes gastro-intestinaux, No. (%) 13 (33.3%) 16 (41.0%) 0.482B
NLR (IQR) 5.5 (8.1) 4.7 (4.2) 0.526C
CRP positif, No. (%) 33 (91.7%) 29 (87.9%) 0.450D
LDH U/L 470.0 (262.5) 507.0 (177.0) 0.742C

Abréviations : APACHE, physiologie aiguë et évaluation chronique de la santé; Spo2, saturation de l’oxygène périphérique; IG, Gastro-intestinal; NLR, rapport de lymphocyte de neutrophile ; CRP, protéine C réactive; LDH, déshydrogénase lactate; Soins intensifs, unité de soins intensifs.

UnÉchantillons indépendants t test; BTest au carré de chi; CCalculé avec Mann-Whitney; DLe test exact de Fisher

Les valeurs indiquées étaient basées sur le nombre total de patients ayant contribué à des valeurs.

Résultats cliniques primaires

Il y avait une différence significative dans la mortalité de 28 jours, aucun patient n’est mort (0%) dans le groupe de traitement, tandis que cinq patients sont morts (12.8%) dans le groupe standard; P = 0,027 (Fig. 3). Parmi les patients dans le bras de traitement avec le bromhexine, deux patients ont été admis aux soins intensifs (5.1%) tandis que dans le bras standard, onze patients (28.2%) ont été transférés aux soins intensifs. Il y avait une différence significative dans l’admission aux soins intensifs entre le traitement et le groupe standard(P = 0,006). En outre, parmi des patients dans le bras de bromhexine, un patient a reçu la ventilation mécanique (2.6%), alors que dans le bras standard neuf patients (23.1%) ont été intubés et ont subi une ventilation mécanique. Il y avait également une différence très significative dans l’intubation et la ventilation mécanique entre les deux groupes (P = 0,007) comme le montre Table 2.

An external file that holds a picture, illustration, etc.
Object name is bi-10-209-g003.jpg

Inscription des patients et résultats primaires.

Table 2

Caractéristiques cliniques post-traitement chez les patients traités par bromhexine et groupe standard
Caractéristiques démographiques Groupe standard (n=39) Groupe de traitement (n=39) Valeur P
Résultats primaires
Mortalité, No. (%) 5 (12.8) 0 (0) 0.027D
Admission aux soins intensifs, no (%) 11 (28.2) 2 (5.1) 0.006B
Ventilation mécanique, No. (%) 9 (23.1) 1 (2.6) 0.007B
Résultats secondaires
Fièvre, No. (%) 3 (10.0) 0 (0) 0.125D
Toux, No. (%) 12 (40.0) 2 (6.9) 0.003B
Dyspnée, No. (%) 14 (48.3) 1 (3.4) <0,001B
Lassitude, No. (%) 10 (34.5) 2 (6.9) 0.010B
Myalgie, No. (%) 4 (13.8) 3 (10.3) 0.500D
Maux de tête, No. (%) 3 (10.0) 0 (0) 0.125D
Symptômes gastro-intestinaux, No. (%) 1 (3.3) 4 (13.8) 0.166D
NLR (IQR) 3.0 (6.3) 1.7 (1.0) 0.052C
CRP positif, No. (%) 9 (81.8) 0 (0) <0,001D
LDH U/L signifie ±SD 445.3±115.2 363.2±83.6 0.056Un
Séjour à l’hôpital (jours), ±DS 8.1 ±5.5 7.6 ±3.5 0.587Un

Abréviations : APACHE, physiologie aiguë et évaluation chronique de la santé; Spo2, saturation de l’oxygène périphérique; IG, Gastro-intestinal; NLR, rapport neutrophile-lymphocyte ; IQR, gamme interquartile; CRP, protéine C réactive; LDH, déshydrogénase lactate; Soins intensifs, unité de soins intensifs.

UnT-test d’échantillons indépendants; B Test au carré de chi; DLe test exact de Fisher, DCalculé avec Mann-Whitney;

Les valeurs indiquées étaient basées sur le nombre total de patients ayant contribué à des valeurs.

Résultats cliniques secondaires

Il y avait également une différence significative dans les résultats secondaires de cette étude (Fig. 4). Amélioration des symptômes respiratoires cardinaux tels que la toux et la dyspnée dans les deux semaines parmi les deux groupes ont été évalués: Dyspnée est resté dans 3,4% dans le groupe de traitement contre 48,3% dans le groupe standard P ≤ 0,001 et la toux est restée dans le groupe de traitement 6,9% vs 40,0% dans le groupe standard, P = 0,003). Des résultats similaires pour la lassitude entre les deux groupes ont été observés (6,9 % contre 34,5 %, P = 0,010). À la ligne de base, il n’y avait aucune différence significative dans la fréquence de la fièvre, du mal de tête, et des symptômes gastro-intestinaux entre les deux groupes.

An external file that holds a picture, illustration, etc.
Object name is bi-10-209-g004.jpg

Inscription des patients et résultats secondaires.

Les patients dans le groupe de bromhexine ont montré l’amélioration du niveau de LDH (363.2±83.6 contre 445.3±115.2 ; P = 0,056), NLR [1,7 (1,0) vs 3,0 (6,3); P =0,052] et CRP [0 % contre 81,8 %; P < 0,001)] dans les deux semaines par rapport au groupe standard (Table 2).

Il n’y avait pas de différence significative dans la durée du séjour à l’hôpital [de la randomisation à la sortie] entre les deux groupes (traitement 7,6±3,5 jours et norme 8,1±5,5 jours; P = 0,587).

Indésirables

Aucun événement indésirable majeur n’a été trouvé.

Discussion

Les données présentées dans cet essai clinique ont confirmé que le traitement tôt-début avec le bromhexine oral 8 mg trois fois par jour non seulement effectivement atténué les symptômes respiratoires, mais également sensiblement diminué le taux d’admissions d’ICU, d’intubation, de ventilation mécanique, et de mortalité dans la maladie de COVID-19. Il s’agit d’une conclusion très importante qui a une corrélation directe avec l’issue de la maladie. La différence dans le nombre de décès dans le bras de bromhexine (0 décès) par rapport au bras standard (5 décès, 12,8%) reflète l’efficacité de ce médicament dans la réduction de la mortalité lorsqu’il est commencé tôt dans le cours de la maladie.

L’infection à COVID-19, comme les maladies originales du SRAS et du MERS, a une forte affinité avec le parenchyme pulmonaire. Les manifestations cliniques varient d’une toux simple à la maladie respiratoire aiguë complète (ARDS). L’hypoxémie et la désaturation de l’oxygène, qui ont souvent été insensibles aux mesures thérapeutiques habituelles, ont conduit les patients à des UNITÉS qui incluent souvent l’initiation du soutien à la ventilation et de la mort.11 L’hypercapnie due à la participation neuromusculaire, aux événements thrombotic en dépit de l’anticoagulation, et à la participation cardiaque pourrait être des facteurs contribuant à la détérioration de l’état respiratoire menant à l’admission et à la mort d’ICU.12-14 On l’a observé qu’il y a habituellement la détérioration rapide de l’état général dans les 24 premières heures de l’intubation et de la ventilation mécanique dans les patients présentant l’infection de COVID-19, ayant une corrélation directe avec de mauvais résultats.15,16 Cette observation pourrait encourager les intensivistes à adopter un seuil plus élevé pour intuber les patients atteints de COVID-19 infection. Il est prudent de considérer l’admission aux soins intensifs et l’intubation/ventilation mécanique dans cette population de patients comme allant dans la zone de danger plutôt que d’un pont vers le rétablissement. Par conséquent, toute intervention qui empêche l’admission aux soins intensifs peut avoir un impact élevé sur les taux de mortalité.

La durée du séjour à l’hôpital dans le bras de traitement était de 7,6±3,5 jours et dans le groupe standard était de 8,1±5,5 jours. La grande marge entre les jours minimums et maximaux d’hospitalisation dans les deux groupes ne pouvait pas fournir une valeur P significative.

L’analyse de données de cet essai clinique a également prouvé que les symptômes respiratoires cardinaux (toux, lassitude, et dyspnée) dans les patients présentant la maladie de COVID-19 qui ont reçu le traitement de bromhexine étaient remarquablement moins que le groupe standard. Ces résultats peuvent refléter l’intensité inférieure de la participation pulmonaire dans le groupe de patients qui ont reçu le bromhexine.

Le SRAS-CoV-2 active plusieurs cascades inflammatoires et cytokine dans le corps humain. Le CRP est un marqueur de l’inflammation qui est suggéré pour être employé dans le criblage des patients suspectés de la maladie covid-19. CRP est un réagissant de phase aiguë qui est synthétisé par le foie sous la gâchette de l’IL-6. La demi-vie plasmatique du CRP est de 19 heures.17 Le CRP plus élevé a été lié aux aspects défavorables de la maladie de COVID-19 tels que le développement d’ARDS.18,19 Dans notre essai clinique CRP a été positif dans 87,9% et 91,7% des patients dans le traitement et les bras standard, respectivement, avant le début de tout traitement. La re-vérification du CRP deux semaines après le traitement a montré une amélioration complète du CRP chez 100 % des patients du groupe de bromhexine, tandis que le CRP est demeuré positif chez 83,3 % des patients du bras de traitement standard. Il s’agit d’un résultat intéressant dans cet essai clinique qui indique l’impact efficace du bromhexine dans le contrôle de l’inflammation.

Une autre découverte de laboratoire qui prédit la gravité de la maladie est la NLR. Il a été démontré que le NLR de >3.3 est prédictif de l’admission aux soins intensifs.20 Dans notre étude, le NLR était plus élevé que 3.5 dans les deux groupes avant le traitement. Dans le bras traité au bromhexine, à la fin du traitement, la NLR était plus faible par rapport au groupe standard, mais étonnamment, elle n’était pas statistiquement significative(P =0,052). Des essais à plus grande échelle pourraient être en mesure de révéler la réduction significative de la NLR avec du bromhexine.

LDH est une enzyme intracellulaire et présente dans toutes les cellules, y compris le poumon. Les patients atteints de la maladie COVID-19 libèrent de grandes quantités de LDH en circulation en raison de la libération de cytokine et des dommages aux poumons. Le niveau de LDH augmente dans les patients présentant l’infection de COVID-19 et revient à la normale avec l’amélioration de la maladie. La LDH est un prédicteur de la gravité et de la mortalité chez les patients hospitalisés.21 Dans notre étude, les niveaux de LDH dans les deux groupes étaient élevés sur l’admission, mais le niveau de LDH s’est trouvé pour être inférieur dans les patients dans le bras de bromhexine par rapport au groupe standard à la fin de la thérapie, cependant il n’était pas statistiquement significatif(P =0.056). Les faibles niveaux de LDH dans le groupe de bromhexine sont indicatifs des dommages moins de cellules et donc, de meilleurs résultats pendant la pneumonie de COVID-19.

Conclusion

Cette étude a indiqué l’efficacité de l’administration orale tôt de l’hydrochlorure de bromhexine dans la réduction de la mortalité des patients présentant la maladie de COVID-19. Les patients traités avec le bromhexine peuvent éprouver un cours plus doux de la maladie, et ainsi, le besoin de transfert d’ICU, d’intubation, et de ventilation mécanique peut être obviated. Le long de la même ligne, la diminution du CRP après l’initiation du bromhexine est en faveur de l’efficacité de ce médicament dans le contrôle de l’inflammation et l’atténuation de la maladie. Le bromhexine est un médicament très peu coûteux, abordable, sûr et en vente libre dans la plupart des pays qui peut facilement être administré dans les régions éloignées et mal desservies. Malgré la taille relativement petite de l’échantillon et une expérience d’un seul centre, nos résultats sont très encourageants, mettant en évidence un point de percée potentiel dans la prise en charge des patients atteints de la maladie COVID-19 s’ils sont confirmés après vérification dans le cadre d’essais cliniques à grande échelle. Compte tenu de l’état actuel de la pandémie, elle peut changer la donne et avoir un impact positif énorme sur la résolution des problèmes de santé publique ainsi que sur l’économie mondiale.

Remerciements

Les auteurs aimeraient remercier le Dr Sepideh Zununi Vahed d’avoir soumis l’essai à l’IRCT. Majid Sadigh et Ramin Ahmadi pour examen, Dre Audrey Tolouian pour sa contribution à l’édition de la version finale du manuscrit.

Sources de financement

Cette étude a été soutenue par l’Université des sciences médicales de Tabriz, Tabriz, Iran.

Déclaration éthique

L’étude a été approuvée par le Comité d’éthique de l’Université des sciences médicales de Tabriz, Tabriz, Iran (IR. TBZMED. REC.1399.013).

Intérêts concurrents

Les auteurs ne déclarent aucun conflit d’intérêts dans la publication de cet article. Cette étude n’est appuyée par aucune subvention d’une société pharmaceutique ou d’un organisme à but lucratif.

Contribution des auteurs

KA, MRA et SS ont conçu l’étude. KA, RT, MRA, AT, ST et SS ont contribué à l’élaboration du protocole. KA, MRA, AT, MV, ST, TV, HV et PS ont recueilli les données. L’analyse et l’interprétation des données ont été effectuées par KA, MRA et SS. Le manuscrit initial a été rédigé par KA, MRA, RT, SS et KRC. Tous les auteurs ont révisé de façon critique le manuscrit pour obtenir un contenu intellectuel important et l’ont approuvé pour soumission.

Faits saillants de la recherche

Quelles sont les connaissances actuelles?

  • √ À partir de l’émergence de la maladie COVID-19 en janvier 2020, un traitement efficace a été recherché avec diligence et avidité dans le monde entier pour traiter et diminuer la morbidité et la mortalité de cette maladie sans progrès clair et aucun médicament remarquablement efficace détecté à portée de main jusqu’à présent.

Qu’y a-t-il de nouveau ici ?

  • √ cette étude visait à vérifier pour la première fois l’efficacité de l’hydrochlorure de bromhexine en tant qu’inhibiteur du TMPRSS2 dans divers aspects de la maladie covid-19. L’essai a révélé que le médicament, s’il est commencé relativement tôt dans le cours de la maladie, est efficace en fournissant l’amélioration clinique des patients avec des admissions obviantes d’ICU, l’intubation et les ventilations mécaniques, et également dans la réduction des mortalités de la maladie.

Références

1. Huang C, Wang Y, Li X, Ren L, Zhao J, Hu Y. et coll. Caractéristiques cliniques de patients infectés par le nouveau coronavirus 2019 à Wuhan, Chine. Lancet. 2020; 395:497-506. doi: 10.1016/S0140-6736(20)30183-5. [PMC article gratuit] [PubMed] [CrossRef[ GoogleScholar]
2. Pedersen SF, Ho YC. SRAS-CoV-2 : une tempête fait rage. J Clin Investir. 2020; 130:2202-5. doi: 10.1172/jci137647. [PMC article gratuit] [PubMed] [CrossRef[ GoogleScholar]
3. Grein J, Myers RP, Brainard D. Compassionate Use of Remdesivir in Covid-19 Reply. N Engl J Med. 2020:382. doi: 10.1056/NEJMc2015312. [PubMed] [CrossRef[Google Scholar]
4. Beigel JH, Tomashek KM, Dodd LE, Mehta AK, Zingman BS, Kalil AC. et coll. Remdesivir for the Treatment of Covid-19 - Rapport préliminaire. N Engl J Med. 2020 doi: 10.1056/NEJMoa2007764. [PMC article gratuit] [PubMed] [CrossRef[ GoogleScholar]
5. Wang Y, Zhang D, Du G, Du R, Zhao J, Jin Y. et autres Remdesivir chez les adultes atteints de COVID-19 sévère : un essai randomisé, à double insu, contrôlé par placebo et multicentrique. Lancet. 2020; 395:1569-1578. doi: 10.1016/S0140-6736(20)31022-9. [PMC article gratuit] [PubMed] [CrossRef[ GoogleScholar]
6. Inhibiteurs du Zhou Y, Vedantham P, Lu K, Agudelo J, Carrion R, Nunneley JW. et coll. Protease ciblant l’entrée du coronavirus et du filovirus. Antiviral Res. 2015; 116:76-84. doi: 10.1016/j.antiviral.2015.01.011. [PMC article gratuit] [PubMed] [CrossRef[ GoogleScholar]
7. Hoffmann M, Kleine-Weber H, Schroeder S, Krüger N, Herrler T, Erichsen S. et coll. SARS-CoV-2 Cell Entry dépend de l’ACE2 et du TMPRSS2 et est bloqué par un inhibiteur cliniquement prouvé de la protéase. La cellule. 2020; 181:271-80 e8. doi: 10.1016/j.cell.2020.02.052. [PMC article gratuit] [PubMed] [CrossRef[ GoogleScholar]
8. Shen LW, Mao HJ, Wu YL, Tanaka Y, Zhang W. TMPRSS2: Une cible potentielle pour le traitement du virus de la grippe et des infections coronavirus. Biochimie. 2017; 142:1-10. tél.: 10.1016/j.biochi.2017.07.016. [PMC article gratuit] [PubMed] [CrossRef[ GoogleScholar]
9. Depfenhart M, de Villiers D, Lemperle G, Meyer M, Di Somma S. Nouvelles stratégies de traitement potentielles pour COVID-19 : y a-t-il un rôle pour le bromhexine en tant que thérapie add-on ? Stagiaire Emerg Med. 2020:1–12. doi: 10.1007/s11739-020-02383-3. [PMC article gratuit] [PubMed] [CrossRef[ GoogleScholar]
10. Lucas JM, Heinlein C, Kim T, Hernandez SA, Malik MS, True LD. et coll. La protéase androgène-réglée TMPRSS2 active une cascade protéolytique impliquant des composants du microenvironnement de tumeur et favorise la métastase de cancer de la prostate. Cancer Discov. 2014; 4:1310-25. doi: 10.1158/2159-8290.cd-13-1010. [PMC article gratuit] [PubMed] [CrossRef[ GoogleScholar]
11. Kashani KB. Hypoxie dans COVID-19: Signe de gravité ou cause de mauvais résultats. Mayo Clin Proc. 2020; 95:1094-6. doi: 10.1016/j.mayocp.2020.04.021. [PMC article gratuit] [PubMed] [CrossRef[ GoogleScholar]
12. Marini JJ, Gattinoni L. Management of COVID-19 Respiratory Distress. Jama. 2020 doi: 10.1001/jama.2020.6825. [PubMed] [CrossRef[Google Scholar]
13. Ackermann M, Verleden SE, Kuehnel M, Haverich A, Welte T, Laenger F. et autres endothélialite vasculaire pulmonaire, thrombose, et angiogenèse dans Covid-19. N Engl J Med. Doi 2020: 10.1056/NEJMoa2015432. [PMC article gratuit] [PubMed] [CrossRef[ GoogleScholar]
14. Bhatraju PK, Ghassemieh BJ, Nichols M, Kim R, Jerome KR, Nalla AK. et coll. Covid-19 dans Critically Ill Patients in the Seattle Region - Case Series. N Engl J Med. 2020; 382:2012-22. doi: 10.1056/NEJMoa2004500. [PMC article gratuit] [PubMed] [CrossRef[ GoogleScholar]
15. Ñamendys-Silva SA. Soutien respiratoire pour les patients atteints d’infection à COVID-19. Lancet Respir Med. 2020; 8h 18. doi: 10.1016/S2213-2600(20)30110-7. [PMC article gratuit] [PubMed] [CrossRef[ GoogleScholar]
16. Meng L, Qiu H, Wan L, Ai Y, Xue Z, Guo Q. et coll. Intubation and Ventilation amid the COVID-19 Outbreak: Wuhan’s Experience. Anesthésiologie. 2020; 132:1317-32. doi: 10.1097/ALN.0000000000003296. [PMC article gratuit] [PubMed] [CrossRef[ GoogleScholar]
17. Berger D, Bölke E, Seidelmann M, Beger HG. Échelle de temps de l’interleukine-6, des protéines liées aux myéloïdes (MRP), de la protéine réactive C (CRP) et des niveaux de plasma d’endotoxine pendant la réaction aiguë postopératoire de phase. Un choc. 1997; 7:422-6. doi: 10.1097/00024382-199706000-00006. [PubMed] [CrossRef[Google Scholar]
18. Liu F, Li L, Xu M, Wu J, Luo D, Zhu Y. et autres valeur pronostique de l’interleukine-6, de la protéine C réactive, et de la procalcitonine dans les patients présentant COVID-19. J Clin Virol. 2020; 127:104370. doi: 10.1016/j.jcv.2020.104370. [PMC article gratuit] [PubMed] [CrossRef[ GoogleScholar]
19. Wu C, Chen X, Cai Y, Xia J, Zhou X, Xu S. et autres facteurs de risque associés au syndrome de détresse respiratoire aiguë et à la mort chez les patients atteints de la maladie coronavirus 2019 Pneumonie à Wuhan, Chine. JAMA Stagiaire Med. 2020 doi: 10.1001/jamainternmed.2020.0994. [PMC article gratuit] [PubMed] [CrossRef[ GoogleScholar]
20. Yang AP, Liu JP, Tao WQ, Li HM. Le rôle diagnostique et prédictif de NLR, d-NLR et PLR dans COVID-19 patients. Int Immunopharmacol. 2020; 84:106504. doi: 10.1016/j.intimp.2020.106504. [PMC article gratuit] [PubMed] [CrossRef[ GoogleScholar]
21. Les niveaux de BM H, G A, J W, Benoit S, Vikse J, Plebani M. et coll. Lactate de déshydrogénase prédisent la gravité et la mortalité de la maladie coronavirus 2019 (COVID-19) : Une analyse mise en commun. Am J Emerg Med. Doi 2020: 10.1016/j.ajem.2020.05.073. [PMC article gratuit] [PubMed] [CrossRef[ GoogleScholar]

Articles de BioImpacts : Les BI sont fournis ici avec l’aimable autorisation de l’Université des sciences médicales de Tabriz

Posté par DIACONESCO_TV à 18:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

GEOPOLITIQUE INTERNATIONALE

Voix ouvertes
 

La trahison du libéralisme d’elle-même

 

et le chemin du retour

 

Pour gagner contre les populistes, les centristes de gauche et de droite doivent diverger et ne pas s’unir, dit Hans Kundnani de Chatham House

Les libéraux étaient célèbres pour s’affronter autant que leurs adversaires d’extrême gauche et d’extrême droite. Après tout, le libéralisme est une tradition complexe avec de nombreux brins et tensions internes. Pourtant, la récente montée du populisme a non seulement créé un nouvel adversaire, mais a également corrompu la pensée libérale elle-même. Il voit de plus en plus le monde en termes simplistes et binaires de « nous » et « eux » - faire exactement ce qu’il critique dans le populisme.

A l’heure où le populisme est en hausse, beaucoup estiment que le centre-gauche et le centre-droit doivent faire cause commune face à une menace accrue. Mais ce point de vue est dangereusement erroné. Au lieu de cela, les deux parties doivent s’éloigner pour permettre un véritable débat d’idées. De cette façon, les deux camps peuvent tirer des partisans des extrêmes et offrir une fois de plus aux électeurs de véritables alternatives au centre de la politique.

20190216_opp502

La sagesse conventionnelle chez les libéraux est qu’une lutte est en cours entre un libéralisme monolithique et un illibéralisme monolithique, ou plus simpliste encore, entre des visions du monde « ouvertes » et « fermées », qui ont remplacé la ligne de faille politique traditionnelle de la gauche contre la droite. L’envie est que les centristes des deux côtés de l’allée politique mettent de côté leurs différences pour protéger la démocratie libérale des populistes, qui, selon elle, veulent la détruire.

La plupart de cette logique est tout simplement faux. Il fait non seulement écho aux populistes eux-mêmes, mais joue dans leurs mains. C’est Marine Le Pen en France et Steve Bannon en Amérique qui ont eu l’idée d’une lutte entre « mondialistes » et « nationalistes ». C’est exactement le terrain sur lequel ils veulent se battre. Les libéraux acceptent essentiellement ce récit.

Considérons Emmanuel Macron, qui a fait campagne lors Français’élection présidentielle de 2017 comme l’antithèse de Le Pen. Son slogan de campagne « ni de gauche, ni de droite » (« ni gauche ni droite ») incarnait l’idée que la division classique gauche/droite n’est plus pertinente. Pourtant, le slogan a été utilisé à l’origine par le mouvement fasciste Français dans les années 1930, illustrant peut-être que les centristes pourraient avoir plus en commun avec les populistes qu’ils ne le pensent.

En réponse aux pressions populistes, les libéraux semblent prompts à suspendre leur éthique de la réforme progressive et à défendre les politiques et les institutions contre les attaques. Ils rejettent presque toute critique de la libéralisation des échanges comme du « protectionnisme ». Ils appellent tous ceux qui pensent que l’intégration européenne peut saper la démocratie un « nationaliste ». Ils avertissent que toute réforme de l'« ordre international libéral » effilochant nous ramènera aux guerres commerciales et aux guerres de tir des années 1930. En bref, quiconque critique l’une ou l’autre des politiques des dernières décennies est « illibéral » et donc erroné.

Il y avait même un petit aperçu de cela à The EconomistOpen Future Festival septembre dernier à New York, qui a eu lieu sur le 10e anniversaire de la faillite de Lehman Brothers. Lorsque zanny Minton Beddoes, rédacteur en chef de The Economist,a interviewé Steve Bannon, chouchou de l’alt-right américaine, il a soulevé la crise financière à plusieurs reprises comme un exemple de l’échec du libéralisme. Mais dans son empressement à démontrer son opposition à sa vision du monde, elle semblait la passer sous silence plutôt que de la saisir activement, ce qui était une occasion manquée. (Regardez la vidéo ci-dessous.) Quiconque fumant encore sur la crise financière pourrait sympathiser avec lui plutôt qu’avec elle.

Même l’omniprésence du terme « populisme » illustre une réticence à penser d’une manière nuancée sur les causes de la réaction actuelle. Le terme est utilisé pour décrire un si large éventail de personnes, de mouvements et de partis — et même, dans le cas du Brexit, une décision — qu’il est devenu presque dénué de sens. Pourtant, il est utilisé sans explication comme s’il était explicite. Dans la pratique, le populisme est utilisé « comme l’étiquette que les élites politiques attachent à des politiques soutenues par des citoyens ordinaires qu’ils n’aiment pas », comme l’a dit pithily Francis Fukuyama.

Les libéraux semblent vouloir regrouper des gens, des politiques et des partis divers sous l’égide du populisme afin simplement de les rejeter. En particulier, le terme est utilisé pour discréditer les partis d’extrême gauche comme Podemos en Espagne et Syriza en Grèce en les associant à des partis d’extrême droite tels que l’Alternative für Deutschland en Allemagne ou le Front national français.

Ce que ces « populistes » ont en commun, c’est le rejet de ce que l’économiste politique Dani Rodrik de l’Université Harvard appelle « l’hypermondialisation », une forme d’intégration profonde qui a émergé depuis la fin de la guerre froide. Penser au populisme en termes de réaction contre l’hypermondialisation nous aide à comprendre ses différentes formes. La gauche veut limiter la circulation des capitaux et des biens. La droite veut restreindre la circulation des personnes.

Mais ici, les simplifications binaires du libéralisme ont mal interprété la situation et rendent les préoccupations plus difficiles à traiter. Soutenir la suppression de certaines libertés, qu’il s’agit de la circulation des capitaux, des biens ou des personnes, ne signifie pas préconiser la suppression de toutes les libertés. En d’autres termes, les populistes ne s’opposent pas nécessairement à la mondialisation, comme le suggèrent fréquemment les libéraux lorsqu’ils parlent d’une bataille entre des visions du monde « ouvertes » et « fermées », beaucoup veulent simplement un recalibrage de la mondialisation.

Les implications ? Au lieu de doubler les politiques qu’ils suivent depuis plusieurs décennies, les libéraux doivent faire face aux critiques, aux idées et aux politiques des « populistes », même celles de personnalités nocives comme Donald Trump.

Si les libéraux veulent sauver la mondialisation et un ordre fondé sur des règles, ils doivent réfléchir dur à la façon de la réformer, ce qui implique probablement de revenir sur l’intégration. Quelque chose de semblable a déjà été fait. Le précédent est la façon dont les libéraux comme John Maynard Keynes ont cherché à modérer le capitalisme afin de le sauver dans les années 1930.

Il s’agit en fin de compte de redécouvrir les différences entre le centre-gauche et le centre-droit, et non de les rejeter comme obsolètes. Unir ses forces contre les populistes ne fait que renforcer le sentiment qu’ils forment une sorte de cartel. Au lieu de cela, les modérés de gauche et de droite doivent aller plus loin pour offrir de véritables choix politiques au centre de la politique. S’il y a un combat à gagner, c’est un combat existentiel au cœur même du libéralisme.

 

Source : Open Voices - Liberalism’s betrayal of itself—and the way back | Open Future | The Economist

***********************************************************************

Hans Kundnani est chercheur principal au programme Europe à Chatham House à Londres. Auparavant, il a travaillé au German Marshall Fund des États-Unis et au Conseil européen des relations étrangères. Il est l’auteur de « Le Paradoxe du pouvoir allemand » (Hurst, 2014).

*******************************************

Interview: Larry Brilliant
Comment la société peut surmonter covid-19

Les pays peuvent tester, mettre en quarantaine et se préparer au monde post-coronavirus, dit Larry Brilliant, épidémiologiste

Avenir ouvert
Avenir ouvert

Lorsque les réalisateurs du film « Contagion » en 2011 avaient besoin de vérifier la plausibilité du scénario, ils se sont tournés vers Larry Brilliant, l’un des plus grands épidémiologistes du monde. Sa réponse leur faisait encore plus peur que le scénario : non seulement le scénario était-il possible, a-t-il expliqué, mais il était presque certain qu’il se produirait. Aujourd’hui, le monde vit un cauchemar similaire à la description cinématographique.

contagion-steven-soderbergh-Warner-Bros

La carrière de M. Brilliant s’étend de la vie dans un ashram en Inde et de l’aide à l’éradication de la variole avec l’Organisation mondiale de la santé à la co-fondation de la Fondation Seva pour traiter les maladies oculaires dans les pays pauvres. Il y a une dizaine d’années, il a dirigé les efforts philanthropiques de Google (notamment en tant que co-auteur d’un article historique en 2009 qui appliquait l’intelligence artificielle à l’épidémiologie).

Il met le monde en garde contre la menace de pandémies depuis des années; aujourd’hui, sa voix sur la façon de répondre est indispensable. Babbage, le podcast technologique de The Economist, a interviewé M. Brilliant le 1er avril. Voici une transcription éditée de la conversation, ainsi qu’un lien vers l’épisode.

***********************************************************************************************

The Economist: Pendant des années, vous avez mis en garde contre la possibilité d’une nouvelle pandémie mondiale. Covid-19 a-t-il émergé comme vous l’aviez prédit?

Larry Brilliant: Malheureusement, oui. Il n’y a aucun crédit pour avoir prédit ça. En fait, probablement 30 ou 50 épidémiologistes des maladies infectieuses dans le monde l’ont prédit presque précisément.

The Economist: En avions-nous fait assez pour nous y préparer ?

M. Brilliant:Un certain nombre de choses ont été faites dans le monde entier qui ont permis d’avoir des « ralentisseurs » sur le chemin de ce virus. Nous avons une merveilleuse collection de réseaux numériques de surveillance des maladies : « Grippe près de chez vous » ; « Covid près de chez vous »; le système canadien. Divers pays ont des systèmes phénoménaux, la Thaïlande, en particulier. Systèmes bidirectdirects.

Je pense donc que vous verrez que différents pays auront plus de chance de réagir à la pandémie, parce qu’ils l’ont détectée plus tôt; répondu plus rapidement. Et dans ces pays, vous constaterez qu’ils ont de meilleurs systèmes de surveillance, dont beaucoup sont numériques. Certains, comme au Cambodge, [ont] un système analogique, un système téléphonique où tous les Cambodgiens signalent leurs maladies plus rapidement que presque n’importe quel autre endroit dans le monde. C’est l’héritage d’un groupe appelé Ending Pandemics, dirigé par mon collègue Mark Smolinski.

[Mais] si vous dites « les gouvernements ont échoué dans leur réponse », je serais d’accord avec vous. Et il y a une série de raisons à cela.

The Economist: De nombreux pays s’en occupent, mais comprenons-nous encore toute l’ampleur de cette pandémie ?

M. Brilliant: Non. Nous sommes huit milliards, plus ou moins. Il s’agit d’un nouveau virus qui vient d’animaux, très probablement d’une chauve-souris ou d’un animal intermédiaire. Un nouveau virus, par son nom, peut infecter toutes les personnes sensibles dans le monde. Cela signifie que les huit milliards d’entre nous sont sensibles à ce virus dans les « bonnes » — ou devrais-je dire, dans les « mauvaises » circonstances.

J’ajouterais, aussi, le taux de vitesse de ce virus, en termes de transmissibilité ou de son R0 (« R-naught ») et de l’intervalle ou de la période d’incubation. Le taux de vitesse est régi par ces deux choses : ce taux de transmissibilité (le court ou le long terme de la période d’incubation) et l’intervalle générationnel. Mais elle est surtout dictée par la « densité des sensibles ». Si, en fait, vous avez un virus qui devrait transmettre 12 nouveaux cas pour chacun d’eux, comme la rougeole, mais si 100% des gens sont vaccinés, eh bien, cette valeur R0 descend à zéro.

The Economist: Comment covid-19 se compare-t-il à d’autres maladies que vous avez combattues, comme la variole ou la polio ?

M. Brilliant: Eh bien, la variole a un R0 de trois ans et demi à quatre ans et demi, ce qui signifie que pour chaque cas de variole dans la nature, il y aura trois personnes et demie ou quatre nouvelles personnes et demie qui l’auront. La valeur R0 moyenne de la grippe est d’environ 1,2 ou 1,3 ou 1,1. La grande grippe de 1918 avait probablement un R0 d’un peu plus de 2 ou un peu moins de 2. Ce virus jusqu’à présent, nous croyons avoir un R0, ou une valeur transmissible, entre 2,2 et 2,4. C’est donc beaucoup plus rapide, bien pire que la grippe ordinaire. Un peu moins que la variole, beaucoup moins que la rougeole.

The Economist: Que pensez-vous qu’il faut faire pour réduire la transmission du covid-19 ?

M. Brilliant: Oh, c’est une question parfaite. C’est la question clé. Vous devez réduire la densité des sensibles. Encore une fois, si 100% des gens étaient vaccinés, le R0, la transmissibilité, descendrait à zéro. Peu importe sa transmissibilité potentielle. Si tout le monde autour d’un virus était mis en quarantaine, et que la personne qui avait le virus était mise en quarantaine et qu’il ne pouvait y avoir de contact entre eux, la transmissibilité descendrait à zéro.

C’est toute la raison de la quarantaine. Et c’est la raison dérivée de la distanciation sociale. Comme nous sommes bons à la distanciation sociale, la transmissibilité descend. Si nous créons une transmissibilité laissez-faire, ou une transmissibilité suisse en quelque sorte avec des trous dedans — avec des gens qui vont à des fêtes à la plage, alors que tout le monde est à la maison avec un masque et des gants et blottis dans l’arrière-salle — ces trous entraîneront une transmissibilité accrue.

The Economist: Croyez-vous que les gouvernements prennent l’épidémie suffisamment au sérieux?

M. Brilliant: Aujourd’hui, c’est le poisson d’avril. Je déteste faire une comparaison entre la date et la réponse à votre question. Je dirais que les gouvernements ont été incroyablement lents à réagir, presque sans exception. Je pense que votre gouvernement au Royaume-Uni [...] a commencé sur une mission erronée pour permettre ou penser qu’ils pourraient permettre à tout le monde ou un grand nombre de personnes d’être infectés, dans un effort pour atteindre le Saint Graal de l’épidémiologiste de « l’immunité du corps ».

Je pense que mon gouvernement [en Amérique] a tâtonné, presque impardonnablement, dans la façon dont ils mutilaient la distribution de trousses d’essai; de la façon dont nos dirigeants prétendaient que l’épidémie pouvait être ramenée de cinq à zéro et que ce ne serait pas un problème après un certain temps. Et il a continué à sous-jouer combien il était important, comme « un canular », jusqu’à ce que finalement confronté à la dure réalité.

Je pense que l’Allemagne a réagi rapidement. Je pense que la Corée du Sud, après avoir un peu tâté dans les premiers jours, est descendu extrêmement bien. Et malgré un petit retournement il y a quelques jours, il s’est vraiment montré un modèle pour ce que d’autres pays peuvent faire.

Et bien sûr, la Chine, qui je pense retardé - ou peut-être à cause d’un gouvernement régional - retardé de près d’un mois. Mais une fois qu’ils ont compris ce que c’était, ils sont descendus avec ce qu’on appelle des méthodes « draconiennes ». Les gens disent que l’Occident peut les suivre: nous n’avons pas besoin d’être draconiens, mais nous pouvons suivre les méthodes.

 

The Economist: Croyez-vous qu’un vaccin sera trouvé et si oui, à quelle vitesse? Et quelles sont les options alternatives dans l’intervalle?

M. Brilliant:Je ne vois aucune raison de ne pas croire qu’un vaccin sera trouvé. Même si nous n’avons pas réussi à fabriquer le vaccin après les premières flambées de SRAS ou de MERS, c’est simplement parce que l’épidémie s’est terminée si rapidement que nous n’avons pas fait d’efforts soutenus. Il n’y a rien biologiquement que je vois dans le virus qui me trouble. Nous avons déjà des vaccins putatifs ou potentiels.

Je pense que nous aurons un vaccin qui fonctionne dans moins de deux mois. Ensuite, ce sera le processus ardu pour s’assurer qu’il est assez efficace et qu’il n’est pas nocif. Et puis nous devons le produire. [Le directeur de l’Institut national américain des allergies et des maladies infectieuses] L’estimation de Tony Fauci de 12 à 18 mois avant que nous avons un vaccin, en quantité suffisante en place, est une estimation que je suis d’accord avec.

Je voudrais simplement mentionner qu’une fois que nous aurons ce vaccin et que nous aurons vacciné en masse autant de personnes que possible, il y aura encore des éclosions. Les gens n’ajoutent pas à l’arrière-cour de cette période le fait que nous allons alors courir après les épidémies, ping-pong-ing va-et-vient entre les pays. Nous aurons besoin de l’équivalent du programme d’éradication de la poliomyélite ou du programme d’éradication de la variole, espérons-le à l’OMS. Et cette vadrouille — je déteste utiliser ce mot quand nous parlons d’êtres humains — mais cet effort de suivi prendra un délai supplémentaire avant que nous ne sommes vraiment en sécurité.

The Economist: Quelles sont les options alternatives en attendant ?

M. Brilliant: Eh bien, il y en a quelques-uns. Un à moyen terme est un antiviral pour traiter les gens et les rendre bien plus rapides afin qu’ils perdent le virus plus tôt. Je pense que nous nous en sortons très bien avec les antiviraux. L’OMS s’est lancée dans un essai multi-pays multi-agents de cinq thérapies possibles, et je crois qu’elles ont recruté 20 000 personnes jusqu’à présent. Une fois que cela sera terminé, nous saurons si l’un de ces cinq travaux. S’ils ne le font pas, nous continuerons à faire de plus en plus d’essais. En fait, chaque pays fait des essais de candidats préférés et je suis convaincu que nous trouverons un antiviral.

Maintenant vient la question: serons-nous en mesure de trouver un antiviral comme le Tamiflu, qui a des attributs vaccinaux? En d’autres termes, lorsque vous utilisez le Tamiflu, vous l’utilisez pour vous faire plaisir. Mais votre merveilleux Neil Ferguson, [épidémiologiste à l’Imperial College de Londres], a montré en 2005 dans un article dans Nature que vous pourriez en fait saturer toute la population d’une ville avec le Tamiflu si cette ville avait la grippe aviaire. Et vous pourriez l’utiliser parce qu’il avait des possibilités qu’il pourrait être utilisé comme un vaccin. On n’a jamais fait ça à grande échelle. Mais c’est une autre possibilité.

En l’absence de vaccin, la seule possibilité que nous avons dans notre trousse d’outils est l’hygiène personnelle — se laver les mains 20 secondes, chanter « Salut à la reine » deux fois — puis porter des masques, des gants, s’assurer que vous sortez de la catégorie densité des susceptibles, puis ajouter à la distanciation sociale et maintenir cela pendant plusieurs périodes d’incubation.

The Economist: À votre époque, vous avez vu les pandémies s’atténuer. À quoi ressemble un retour à la normale? La vie après covid-19?

M.Brilliant : Ça va être dur. Vous savez, tout d’abord, au plus fort de cette pandémie, nous verrons des choses que ma génération, votre génération, n’a jamais vues auparavant. Quand j’étais en Inde et que j’ai vécu en Inde pendant 10 ans; J’aime l’Inde , travaillant sur le programme d’éradication de la variole, l’année où nous avons commencé le programme, il y avait 250 000 enfants qui ont été frappés par la maladie. Au moins un tiers mourrait, peut-être plus. Et les crématoriums étaient incapables de gérer la charge. Ainsi, vous trouverez des corps enveloppés dans du tissu de papier qui serait empilé comme des cordons de bois.

Nous ne sommes pas en mesure de regarder une scène comme celle-là, comme Inferno de Dante ou les peintures de Jérôme Bosch. Nous ne sommes pas en mesure de regarder cela sans ressentir quelque chose que nous ne ressentons pas pour presque n’importe quoi d’autre dans le monde. Nous allons nous pencher là-sujet; Nous examinerons la façon dont nous voyons des gens merveilleux et bons — des commerçants et des travailleurs — qui sont sans abri. Nous allons revenir à une époque et un état que nous ne sommes pas prêts pour émotionnellement.

Et quand mes collègues et moi avons parlé au cours des 30 dernières années, ou que nous l’avons fait dans le film « Contagion », nous avons essayé de montrer que ce n’est pas seulement la biologie du virus qui cause de si grandes perturbations sociales. Ce sont les répercussions sur la vie des êtres humains; leur bien-être financier, les liens familiaux qui sont mis à l’épreuve, sont solides. La façon dont le meilleur des gens ou le pire d’entre eux sortent au cours d’une épidémie comme celle-ci. Nous verrons des gens ordinaires devenir saints; nous verrons des gens ordinaires devenir des criminels. On n’y est pas préparés.

Et donc la fin de cela, d’abord, sera l’incrédulité; Égarement. Et le retour à la normale sera lent.

J’ajoute aussi, bien sûr, tout au long de l’histoire des pandémies, comme les rivières, recréer les frontières des pays. Et avec la montée du nationalisme que nous avons vue ces dernières années, vous donnez à un tyran ou à un dictateur le pouvoir nécessaire pour vaincre une pandémie, la question demeure : que feront-ils de ce pouvoir une fois qu’il n’aura pas été nécessaire à la pandémie? Vont-ils le rendre volontairement et retourner dans les démocraties ou non?

*******************************************

Posté par DIACONESCO_TV à 10:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

29 janvier 2021

AVEC LA MORT POLITIQUE DE DONALD TRUMP C'EST LE MONDE LIBRE QUI RISQUE DE DISPARAITRE AVEC BIDEN LE NOUVEAU MAITRE DES USA ?

Sans démocratie aux États-Unis, le simulacre qu’est cette démocratie peut-il survivre ailleurs ?

 

image_pdfimage_print

par Alastair Crooke.

Les « Ides de mars » sont arrivées tôt cette année, le 6 janvier, du moins pour l’un des « Césars » américains contemporains. Ce qui s’est passé, comment cela s’est passé, qui a concocté les événements du Capitole, tout cela sera longtemps débattu. Cependant, les poignards étaient aiguisés depuis longtemps pour César, bien avant l’invasion du Capitole. En un sens, le décor était déjà planté : Trump est entré dans le « Forum » de Washington et a été « poignardé à mort », comme l’avait été Jules. Tout cela est si shakespearien.

Tout le monde savait que Trump pouvait rejeter les résultats des élections, en raison de la fraude potentielle du vote par correspondance (et que les bulletins de vote par correspondance allaient prédominer de manière disproportionnée en 2020). Le Transition Integrity Project (TIP) avait précisément – et volontairement ? – nargué Trump en juin dernier avec ses prévisions d’une élection contestée dans laquelle Trump perdrait – après que « tous les bulletins de vote par correspondance auront été comptés ». Le TIP s’était ensuite tourné vers les tactiques et les tâches à envisager pour évincer de la Maison Blanche un président en désaveu, les médias et les « plates-formes » ayant participé à ce jeu de guerre précoce sur la manière de traiter un Trump qui conteste le résultat de l’élection et met en doute la légalité et l’authenticité des bulletins de vote par correspondance.

BB12CoJA

Il n’aurait pas dû en être ainsi – mais aucun compromis sur les règles du vote par correspondance n’a été tenté – c’est plutôt l’inverse. Quoi qu’il en soit, l’invasion du Capitole est aujourd’hui un événement psychologique majeur – « l’Insurrection » – qui a bouleversé la conscience américaine. Outre le fait qu’elle a déconcerté les législateurs, qui n’ont pas l’habitude de subir la perte soudaine de leur sentiment de sécurité, l’invasion est devenue le sacrilège d’un « espace sacré » rappelant toutes les connotations habituelles de mission exceptionnelle et divine de l’Amérique. Les poignards ont été joyeusement enfoncés – Trump est de nouveau mis en accusation ; il doit être jugé au Sénat après l’inauguration de Biden ; et lui et sa famille, peuvent s’attendre au carnage judiciaire qui s’ensuivra.

ErKgLr6VcAE3bI8

Depuis la première élection de Trump, le « Blue State » [l’État démocrate] est déterminé à l’écraser. On y arrive. Et, d’une manière ou d’une autre, nous avons maintenant la suppression de l’Amérique rouge [républicaine] des réseaux sociaux, avec des discussions sur une « purge » et une « rééducation » culturelle pour ses partisans – et leurs enfants – également. Biden parle déjà comme un président de guerre, et le Capitole a maintenant pris l’aspect d’un théâtre de guerre, avec des troupes armées éparpillées dans ses couloirs : « Trump », a déclaré Biden, « a déclenché une attaque totale contre nos institutions démocratiques, dès le début de son mandat, et hier n’était que le point culminant de cette attaque implacable ».

Voici la première implication clé de cet « événement psychologique », non seulement pour les Américains, mais aussi pour le monde entier qui assiste aux événements qui se déroulent : Biden a appelé à des mesures contre le « terrorisme intérieur », et a utilisé un langage habituellement réservé aux combats avec un État ennemi extérieur – un langage qui accompagne les guerres majeures. Voilà qui va alimenter un « cycle de la vengeance ». Dans le cas de deux nations, littéralement en guerre, c’est ce qu’elles font. Cela en fait partie. Elles espèrent résoudre leur conflit par l’humiliation, la répression et la soumission forcée de l’autre – voir la capitulation du Japon [et de l’Allemagne, NdT] après la Seconde Guerre mondiale. Mais l’Amérique est, au moins nominalement, une seule et même nation. Que se passe-t-il lorsqu’une seule nation se divise et que l’une d’entre elles transforme les éléments « séditieux » en un « autre étranger » ?

_h9MYy6n

Nous ne le savons pas. Mais la haine est intense, tant envers Trump qu’envers les « Déplorables ». Et maintenant, ces sentiments sont réciproques suite à l’humiliation du président, lors d’une destitution sans raisons sérieuses, expédiée en quelques heures. Ce qui semble certain, c’est que le cours des événements va probablement conduire à un cycle de polarisation qui va s’auto-renforcer.

La montée du Trumpisme a créé un nouveau manichéisme radical au sein de l’élite libérale. La technologie, avec ses algorithmes qui relient les personnes partageant les mêmes idées, a beaucoup à voir avec cette fracture numérique et idéologique. Mais en fin de compte, ce fossé est – faussement – présenté comme un combat mortel entre un libéralisme monolithique et un antilibéralisme monolithique.

Cela est porteur d’un message important pour la Russie, l’Iran, la Chine, et d’autres : les États-Unis sont profondément divisés, mais leur « nouvelle mission » sera une guerre « morale » contre l’antilibéralisme, d’abord sur leur territoire, puis à l’étranger.

Mais ce qui est encore plus important est que le « noble mensonge » – ce masque qui dissimule l’arrangement cynique qu’est la « démocratie » américaine – est tombé. Ce fait d’une importance cruciale a été souligné par le ministre allemand des Affaires étrangères, Heiko Maas, lorsqu’il a observé : « Sans démocratie aux États-Unis, [il n’y a] pas de démocratie en Europe ».

Qu’est-ce que Maas a pu vouloir dire ? Peut-être faisait-il référence aux 75 millions d’Américains rouges de colère qui ont maintenant compris l’ampleur choquante de la fraude dont ils sont victimes. Par fraude, il ne s’agit pas ici d’une référence à des revendications particulières concernant le 3 novembre, mais à la fraude bien plus importante d’un système truqué dans l’intérêt de l’establishment. Il s’agit là de l’un des piliers fondamentaux du consentement artificiel sur lequel reposent depuis des décennies l’ordre public et la stabilité sociale en Amérique et en Europe : la croyance naïve en l’essence démocratique du système.

Cette croyance est renversée par le « Blue State », précisément pour savourer une douce revanche sur Trump, qui avait déjà mis à bas le masque de tant d’autres parties de « l’Establishment America ». Trump a révélé à quel point le « marécage » était devenu corrompu et il a exprimé les préoccupations et les frustrations les plus profondes de l’Amérique rouge concernant les emplois délocalisés, la précarité économique et les « guerres éternelles ». Ils avaient, à leur tour, projeté sur lui leur exaspération, leur amertume et leurs illusions, faisant de lui, par défaut, leur porte-drapeau.

Pourtant, et c’est étonnant, ce renversement du pilier qu’était ce « noble mensonge », monté de toutes pièces, est fait précisément par ceux  – l’establishment – dont on aurait pu penser qu’ils avaient le plus intérêt à le garder intact. Mais ils n’ont pas pu y résister. Ils ne peuvent tout simplement pas pardonner l’intrusion de « l’étranger » Trump dans leurs illusions soigneusement construites.

N’est-ce pas ce qui fait si peur à Merkel et Maas ? L’UE a son propre « noble mensonge », bien plus fragile. Le voilà : les États – en renonçant à une partie de leur souveraineté – peuvent espérer participer à une « plus grande souveraineté », c’est-à-dire au projet européen, et continuer à croire que c’est « démocratique ».

Cet arrangement européen cynique ne tient que si Merkel et Macron peuvent présenter la « démocratie » américaine comme le principe directeur du projet européen, aussi trompeur soit-il. Mais aujourd’hui, alors que les « lumières s’éteignent » dans la « Cité sur la colline » et que seul un idéal démocratique brisé peut servir de refuge aux dirigeants européens, comment la formule morne d’une souveraineté diluée, sans véritable démocratie, sans racines dans le sol, avec une UE qui se rapproche de plus en plus d’une oligarchie et dirigée par un « politburo » irresponsable et secret, va-t-elle survivre ?

Le fait est que la « démocratie » européenne est également truquée en faveur de l’Allemagne et des élites. Et les Européens ordinaires l’ont remarqué, surtout lorsqu’une seule partie de la communauté supporte le fardeau disproportionné de la douleur économique que provoque la Covid. Les élites craignent Trump car il pourrait tout mettre à nu, pour que tout le monde le voit.

Certains dirigeants européens espèrent peut-être que le trumpisme sera si complètement écrasé, et sa voix réduite au silence, que l’Europe pourra contenir la fracture du consentement public. Pourtant, ils doivent savoir, au fond d’eux-mêmes, que le recours à l’idéologie de genre et identitaire – comme prétexte à plus d’étatisme – ne fera que renforcer les ghettos et les divisions parce qu’elles empêchent les gens de s’écouter les uns les autres. C’est la politique de polarisation post-persuasion, post-argument.

Il est certain que le reste du monde en prend bonne note. Ils n’accepteront plus de leçons de morale de la part de l’Europe à l’avenir – même si, sans aucun doute, ils en recevront encore – et les États chercheront à obtenir le « consentement du public » autour de « pôles » très différents – des associations libres entre États, une culture traditionnelle et le récit historiques de leurs communautés respectives.

source : https://www.strategic-culture.org/news

traduit par Wayan, relu par jj pour le Saker Francophone

via https://lesakerfrancophone.fr/

 

phpX0nVXl

Posté par DIACONESCO_TV à 11:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

27 janvier 2021

Rappel sur la Pandémie du au virus chinois coronavirus covid-19 et sur la vaccination contre ce ou ces virus qui n'arrêtent pas

Posté par DIACONESCO_TV à 11:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Demain l' IVERMECTINE médicament miracle contre la COVID19 ?

Ivermectine : vers une autorisation.

Maudrux_G_008_ST-e1450705414598

De plus en plus d’informations, mais aussi de désinformations à propos de l’Ivermectine, mais comme on dit, il n’y a pas de fumée sans feu. S’il y a désinformation, c’est que l’information dérange. Les informations, viennent de l’étranger, la désinformation est beaucoup française, pays qui dénigre tout par principe, avant de réfléchir.

INFORMATIONS (étrangères)

Dernière en date : le NIH, National Institute of Health, aux Etats Unis, viendrait d’autoriser les médecins à prescrire plus librement l’Ivermectine. 

On est malheureusement dans le demi-fake. La lecture de la « décision » du NIH est différente : le NIH a simplement dit ; « c’est intéressant, il y a des résultats positifs, mais nous continuerons à examiner d’autres essais au fur et à mesure de leur publication avant de nous prononcer définitivement en faveur d’une recommandation ».  C’est une avancée, mais pas encore une victoire, car avant c’était non, alors que maintenant c’est pourquoi pas ? Contrairement aux journaux français, le NIH n’a jamais dit que c’était inefficace, au contraire, il constate les résultats, mais « ne peut pas tirer de conclusions définitives » avant d’autres études. Cela autorise toutefois les médecins à prescrire sous leur responsabilité, sur la foi d’études préliminaires à renforcer.

Les méta-analyses actuelles des études sur l’ivermectine dans le monde entier montrent des avantages indiscutables contre le SRAS-CoV-2.  Le manuscrit rédigé par la FLCCC a été accepté pour publication, après un rigoureux examen par les pairs, et sera publié dans les deux prochaines semaines. Peut être consulté ici en avant-première

Ce document faisant 30 pages, pour faire plus court, ci-dessous le résumé de la dernière mise à jour de ivmmeta.com

32 études, 218 auteurs, 10 033 patients, dont 14 randomisées et contrôlées, signées par 105 auteurs, portant sur 2 235 patients. Que rajouter d’autre pour vaincre la mauvaise foi des détracteurs ?

Si, on peut en rajouter une couche, pour les aveugles et les sourds, et qui n’est pas dans ce tableau : la FLCCC et Hill pour l’OMS ont relevé une mortalité divisée par 5 sous Ivermectine. Si vous avez ci-dessus le résultat des travaux de Kory et Marik, je rappelle que Hill a travaillé de l’autre côté de l’Atlantique, à la demande de l’OMS (via UNITAID), des infos sur son travail ici (traduit), son diaporama est là.

Je mettrai une petite cerise sur le gâteau de l’Ivermectine, une étude faite en Argentine, que j’ai déjà cité plusieurs fois. 1200 soignants au contact de malades Covid, traités en préventif dans 4 hôpitaux différents. 800 ont reçu de l’Ivermectine, 400 n’ont rien reçu. Dans le groupe sans, après 2 mois et demi, 237 ont été contaminés, soit 58%, dans le groupe traité, ZERO cas. 800 à 0, j’aimerai bien voir des statisticiens montrer que cet échantillon est trop faible et le résultat statistiquement non significatif pour prouver l’inefficacité de l’Ivermectine.

Les opposants, ceux qui refusent de regarder le dossier ou d’autoriser n’ont qu’un argument, toujours le même. Cet argument n’est pas « sans effet », ou « dangereux », mais « statistiquement non significatif ». On ne soigne plus des malades, mais des chiffres ! Et 60 études, qui disent toutes la même chose, même si chacune est « statistiquement non significative », le total, n’est-il pas significatif ? Un peu de bon sens ne ferait pas de mal. Leur attitude est à l’opposé de celle qui a prévalu pour le Remdesivir, ce qui peut faire penser que le problème est ailleurs : des lobbies politiques et scientifiques qui ne veulent pas perdre la face, et des lobbies pharmaceutiques. 

VERS UNE RTU

Forts de toutes ces études concordantes faites à l’étranger, d’une constatation en France dans une Ehpad, nous avons fait une demande de RTU, Recommandation Temporaire d’Utilisation, afin de faciliter la prescription d’Ivermectine, et plus, de la recommander.

Cette RTU ne peut être délivrée que par l’ANSM, Agence Nationale, de Sécurité du Médicament. Nous ne pouvons saisir directement l’ANSM, mais tout ce que nous demandons qu’elle soit saisie, que le dossier soit étudié, qu’il y ait une réponse motivée, qu’elle soit positive ou négative. Je passerai sur toutes les difficultés administratives subies, à commencer par les absences de réponses de l’ANSM et du Ministre à notre demande (courriers en décembre), et un premier refus de demande en référé du Tribunal Administratif de Paris, déjà évoqué ici

L’ANSM a refusé cette RTU au Professeur Raoult pour l’Hydroxychloroquine. Refus motivé dans la lettre ci-jointe. Il y a 2 griefs motivant le refus : 

1) Des études internationales hétérogènes. Ivermectine : pas d’hétérogénéité, toutes concordent, résultats spectaculaires en préventif (Argentine, Ehpad France), et efficace à tous les stades.

2) Bénéfice/risque insuffisants en raison des risques cardiaques. Ivermectine : bénin, reconnu par une déclaration de l’OMS, de plus une étude à 10 fois la dose n’a pas posé de problèmes.

Conclusion : Fort de cette lettre, l’Ivermectine répond largement à TOUS les critères (consultables aussi sur le site ANSM) pour obtenir cette RTU. Ne pas l’attribuer serait un scandale sans nom. Le ministre, informé du dossier et l’ayant reçu, peut et doit saisir cette instance. Ne pas le faire est condamnable car entraîne une perte de chance pour les Français atteints par le Sars-Cov-2. Qu’est que cela lui coûte de demander comme nous que ce dossier soit étudié par l’instance compétente ?

Rappelons aussi les propos du Pr Lina devant la Commission d’enquête sénatoriale, le Remdesivir ayant été accepté « pour éviter une perte de chance pour les malades ». Nous aimerions bien que ce même principe soit appliqué pour tous.

Il serait dommage que la France, incapable ou refusant de se faire son opinion, attende la position de la FDA ou de l’OMS pour se faire une opinion. Il n’y a plus d’autorité compétente en France ? On finira derniers partout ?

Voici le Référé liberté au Conseil d’Etat. Merci à Me Teissedre pour son travail et sa pugnacité face à l’adversité. 

DESINFORMATIONS (françaises)

L’Ivermectine monte, et cela dérange (qui ?), il faut d’urgence la démolir ! Quelques éléments pour vous permettre de décrypter ces articles et ceux à venir :

La méthode est souvent la même : on part d’une étude, qui donne des résultats positifs, on ne parle pas de ces résultats, mais on extrait une déclaration prudente des auteurs qui vient dans beaucoup de conclusions, signalant qu’il faudrait plus de cas pour être significatif.

Le dernier article, siglé « AFP », repris par nombre de journaux, est un monument à la gloire de la manipulation. En introduction du réquisitoire : « pas de preuves scientifiques suffisamment solides. » On cache les résultats positifs, par un « pas suffisamment solide », en gras, ce qui ne démontre en rien le contraire.  Plus loin, on nous sort Bolsonaro : il s’est trompé sur HCQ, donc il se trompe sur IVR, belle démonstration pour prouver l’inefficacité de l’Ivermectine ! Manque plus que Trump pour établir cette vérité scientifique. 

Plus loin encore, l’évocation d’un article de Nature n’est en rien une démonstration de l’inefficacité. Et encore plus loin, ce site défend l’Ivermectine, « mais c’est un site qui promeut des thérapies naturelles », donc pas fiable ! Que de beaux arguments d’inefficacité !

Tout l’article est comme cela, et peut être démonté ligne par ligne. Ici ce sont « des essais et études de faible qualité qui ne permettent pas de conclure » en omettant de dire que ces résultats sont positifs, là c’est  «résultats difficilement interprétables ne permettant pas de tirer des conclusions », ici encore « niveau de preuve très bas », toujours en omettant l’orientation constante, convergente de ces études : l’amélioration des patients. Ils ne contestent pas les résultats de Hill, mais les ignorent car « ne devaient pas être rendus publics », et comme Hill dit, toujours par prudence qu’il faudrait plus d’essais cliniques, ils en concluent que cela ne marche pas !

Comme beaucoup d’articles, ils critiquent l’étude in vitro qui a conduit à utiliser l’Ivermectine chez l’homme. Il est toujours facile, et trop facile de critiquer ce genre d’étude : critique des cellules hôtes, de la température, de la concentration, etc. Je rappelle que cette étude a ouvert la voie aux essais in vivo, et c’est ces essais et ces seuls essais qu’il faut voir maintenant et ranger cette étude dans le placard des ancêtres. Désolé, on ne traite pas des boîtes de Pétri mais des humains, et voyons ce que cela donne chez ces humains au lieu de détourner l’attention. Rappelons que c’est en faisant une erreur sur la durée de chauffe in vitro, que cela a débouché sur un traitement antibiotique pour l’ulcère d’estomac, qui a valu un prix Nobel à Marshall et Warren !

Ils citent aussi un article publié  par la Société Française de Pharmacologie et de Thérapeutique dont une moitié concerne l’étude in vitro, et l’autre joue sur les mots : « La plupart des études cliniques publiées récemment sur le sujet sont peu concluantes», peu ne veut pas dire pas, et « résultats difficilement interprétables et ne permettant pas de tirer des conclusions », sans dire ce que ce sont des résultats positifs, tout en concluant que c’est négatif, ce qui est un mensonge.

L’article renvoie la méta-analyse du site Meta Evidence de l’Université et du CHU de Lyon, qui ne regarde pas les résultats, mais critique la méthodologie. Je cite les commentaires de la plus mal notée : 

« Suggère une augmentation de 89 % de l’amélioration clinique, amélioration clinique (analyse du délai avant l’événement uniquement) (EP) mais avec un faible degré de certitude en raison du risque élevé de biais

Suggère une augmentation de 93 % de l’amélioration clinique (7 jours) (EP) mais avec un faible degré de certitude en raison du risque élevé de biais

Suggère une diminution de 56 % de la détérioration clinique, mais avec un faible degré de certitude en raison du risque élevé de biais »

Comme chaque fois, « cela ne permet pas d’affirmer avec certitude l’efficacité », mais cela permet aux auteurs d’affirmer, encore un mensonge, que cela ne marche pas ! De qui se moque-t-on en écrivant ainsi ? 60 études qui vont dans le même sens, « sans certitude », zéro étude qui va dans l’autre sens ne les interpelle pas ? 

J’en profite au passage pour signaler que ce site prône encore l’efficacité du Remdesivir : une étude « bien faite » (j’ai des doutes) ne conduit pas à une efficacité !
J’ai été un des premiers à parler de l’Ivermectine, cela fait 10 mois, avec nombre de billets, donnant toutes les sources que chacun puisse vérifier. Quel travail, quelle intuition m’a poussé à y croire et le faire ? En fait je n’ai rien fait, sinon faire confiance. Confiance à un confrère que je ne connaissais pas, qui prescrivait, et qui m’a raconté ses résultats, qui se confirment partout petit à petit. Cette confiance dans les traitants, les écouter, c’est ce qu’on ne sait pas faire en France, pire, ce qu’on ne veut pas faire. Ais-je tort de faire confiance aux soignants ?

Docteur Gérard Maudrux

Dans une première vie chirurgien urologue libéral à Grenoble, Gérard Maudrux a présidé pendant 18 ans et jusqu’à la fin de 2015 la Caisse autonome de retraite des médecins de France, la CARMF. Il tourne la page avec un seul regret : avoir encore des choses à dire, une vision non conformiste du système de santé à présenter. Car ses idées (il a fondé Action santé pour lutter contre la loi Evin en 1991, il veut bloquer la fuite en avant des charges, est favorable à une retraite à la carte…), le Dr Maudrux les a toujours défendues le verbe haut, au besoin seul contre tous. C’est ce qu’il se propose de continuer à faire à travers ce blog iconoclaste.

Posté par DIACONESCO_TV à 08:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

22 janvier 2021

Hydroxychloroquine in the treatment of outpatients with mildly symptomatic COVID-19: a multi-center observational study

EUWx_1lWsAM2wL3

Hydroxychloroquine in the treatment of outpatients with mildly symptomatic COVID-19: a multi-center observational study

Abstract

Background

Hydroxychloroquine has not been associated with improved survival among hospitalized COVID-19 patients in the majority of observational studies and similarly was not identified as an effective prophylaxis following exposure in a prospective randomized trial. We aimed to explore the role of hydroxychloroquine therapy in mildly symptomatic patients diagnosed in the outpatient setting.

Methods

We examined the association between outpatient hydroxychloroquine exposure and the subsequent progression of disease among mildly symptomatic non-hospitalized patients with documented SARS-CoV-2 infection. The primary outcome assessed was requirement of hospitalization. Data was obtained from a retrospective review of electronic health records within a New Jersey USA multi-hospital network. We compared outcomes in patients who received hydroxychloroquine with those who did not applying a multivariable logistic model with propensity matching.

Results

Among 1274 outpatients with documented SARS-CoV-2 infection 7.6% were prescribed hydroxychloroquine. In a 1067 patient propensity matched cohort, 21.6% with outpatient exposure to hydroxychloroquine were hospitalized, and 31.4% without exposure were hospitalized. In the primary multivariable logistic regression analysis with propensity matching there was an association between exposure to hydroxychloroquine and a decreased rate of hospitalization from COVID-19 (OR 0.53; 95% CI, 0.29, 0.95). Sensitivity analyses revealed similar associations. QTc prolongation events occurred in 2% of patients prescribed hydroxychloroquine with no reported arrhythmia events among those with data available.

Conclusions

In this retrospective observational study of SARS-CoV-2 infected non-hospitalized patients hydroxychloroquine exposure was associated with a decreased rate of subsequent hospitalization. Additional exploration of hydroxychloroquine in this mildly symptomatic outpatient population is warranted.

Peer Review reports

Background

The majority of infections with SARS-CoV-2 result in mildly symptomatic or asymptomatic illnesses that can be managed in outpatient settings. However, progression of the COVID-19 illness may result in significant morbidity and mortality requiring hospitalization and consumption of healthcare resources. To date, there are no treatments endorsed by the World Health Organization or Infectious Disease Societies of America for outpatient management of early disease [12]. In New Jersey, an early COVID-19 epicenter in the United States, approximately 11% of positive cases required hospitalization (216 per 100,000 population) from March to July, 2020 [3]. As testing availability has increased and testing practices have broadened to include mildly symptomatic and asymptomatic individuals, the Centers for Disease Control and Prevention has reported a United States national cumulative COVID-19 hospitalization rate of 243.8 per 100,000 individuals [4].

Hydroxychloroquine, an antimalarial agent with antiviral and anti-inflammatory properties, has been touted as a potential therapy for COVID-19 [5]. Among hospitalized COVID-19 patients, observational studies have noted that hydroxychloroquine exposure has not been associated with a reduction in the risk of death [6,7,8,9]. A recent observational study from Michigan, however, reported improved survival when hydroxychloroquine was administered within 2 days of hospitalization [10]. When used as post-exposure prophylaxis within 4 days after moderate or high risk exposure, a prospective randomized trial found that hydroxychloroquine failed to prevent illness compatible with Covid-19 or confirmed infection [11].

Given that the majority of SARS-CoV-2 infected patients are mildly symptomatic and are managed in the outpatient setting, it remains important to explore whether early administration of hydroxychloroquine could delay progression to more severe illness requiring hospitalization. A trial from Spain randomized younger (mean age 41.6 years) mildly symptomatic outpatients to a 7-day course of hydroxychloroquine or observation, reporting no significant reductions in mean viral load or reduction in hospitalization rate (7.1% control versus 5.9% hydroxychloroquine) [12]. A second randomized study enrolled 491 USA and Canadian subjects via the internet, of whom 34% had virology confirmed infection. Although the overall hospitalization rate was only 3.2% within the population participating in the study (median age 40), more patients receiving placebo (4.7%) compared to hydroxychloroquine (1.9%) required hospitalization [13]. A Brazilian study of 636 symptomatic, but virology unconfirmed patients treated by telemedicine at home, also noted a reduction in hospitalization rate (5.4% vs 1.9%), with the greatest reductions occurring among the patients who started hydroxychloroquine therapy within the first 7 days of symptoms [14]. A small French report noted a reduction in symptoms with early therapy compared to observation [15]. Finally, a German report of 141 outpatients, when compared to cases in the community, noted a decrease in hospitalization rate (2.8% vs 15.4%) with a combination of hydroxychloroquine, azithromycin and zinc [16]. In summary, the majority of studies, although underpowered to show differences, are all directionally in favor of a reduced hospitalization rate with early outpatient treatment.

Understanding the limitations of observational studies, but with the urgency for evaluating potential therapeutic approaches during the current COVID-19 pandemic, our hospital spanning New Jersey USA established an observational database utilizing an integrated electronic health record (EHR) system (EPIC; Verona, WI) [17,18,19,20]. In this multi-center observational cohort study we report progression from mildly symptomatic SARS-CoV-2 infection diagnosed as an outpatient progressing to subsequent need for inpatient hospitalization according to outpatient exposure to hydroxychloroquine.

Methods

Study design and cohort selection

This retrospective, observational, multicenter cohort study within the Hackensack Meridian Health network (HMH) utilized EHR-derived data of patients with documented SARS-CoV-2 infection who received care initially within an outpatient setting. Our primary objective was to evaluate the association between hydroxychloroquine exposure and subsequent need for hospitalization in a population of patients with documented SARS-CoV-2 infection diagnosed in the outpatient setting.

Database inclusion and exclusion criteria for this review: 1) Positive SARS-CoV-2 diagnosis by reverse-transcriptase polymerase chain reaction, 2) Outpatient status (includes emergency room diagnosis without immediate hospitalization on the same day) at an HMH outpatient facility between March 1, 2020 until April 22, 2020. Follow-up continued through May 22, 2020.

Institutional Review Board (IRB) approval was obtained for access to the prospective observational database, under Hackensack Meridian Health IRB Study# Pro2020–0342. The requirement for patient informed consent (verbal or written) was waived by the IRB as this project represented a non-interventional study utilizing routinely collected data for secondary research purposes.

Data sources

We collected data from HMH’s EHR (Epic) which is utilized throughout the network. Outpatients treated at a network related facility were flagged by the EHR if SARS-CoV-2 polymerase chain reaction tests were positive. These EHR-generated reports served as our eligible cohort sample. Demographic, clinical characteristics, treatments, and outcomes were manually abstracted by research nurses and physicians from the John Theurer Cancer Center at Hackensack University Medical Center. Assignment of patients to our data team occurred in real-time but was not randomized. To reduce sampling bias the final cohort included 100% of outpatients by April 22, 2020 as noted on the EHR-generated reports. Data abstracted by the team were entered utilizing Research Electronic Data Capture (REDCap). Quality control was performed by physicians (AI, SLG) overseeing nurse or physician abstraction. It should be also noted that data abstracted for this project, specifically lab data and hospitalization data, were also used in two other observational cohort studies on the effect of inpatient hydroxychloroquine and tocilizumab on COVID-19 outcomes [621].

Demographic information was collected by an electronic face-sheet. Comorbidities were defined as diagnosed prior to hospitalization for COVID-19. If not listed in the patient’s record comorbidities were recorded as absent.

Exposure

For hydroxychloroquine, exposure was defined as a prescription written for the drug as found in the EHR, by documentation in a provider note or in the medication section of the chart. No confirmation of prescription fill or adherence to the medication regimen was attempted. If no evidence of administration of the drug was found, this was recorded as not having received the drug. Hydroxychloroquine exposure, for the purpose of this study, was limited to initiation of treatment in the outpatient setting. Patients who did not have a prehospital exposure, who was subsequently admitted to a hospital, and then received first dose of hydroxychloroquine in the inpatient setting were counted as having no outpatient exposure to hydroxychloroquine.

ET21ya4XQAYfnyZ

Outcome measures

The primary outcome measurement was subsequent need for hospitalization with follow-up until May 22, 2020. Hospitalization was identified on EHR review which includes the 13-hospitals within the Hackensack Meridian Health network. The EPIC system also notifies a limited number of participating hospitals outside the network (Epic Care-Everywhere). No attempt to contact the patient to confirm hospitalization outside the network was permitted or performed. Among patients who were hospitalized, the time from date of diagnosis to hospitalization and the requirement for intensive unit care level support or death was also collected. Safety events including discontinuation due to QTc prolongation or arrhythmia incidence after hydroxychloroquine exposure were recorded as per chart review.

Exploratory outcomes included the effect of outpatient hydroxychloroquine exposure on elderly patients over age 65, on patients with more than 2 days of self-reported symptoms, and on patients with at least one reported symptom of fever, shortness of breath, or cough.

Statistical analysis

Demographic and clinical parameters of hydroxychloroquine treatment were summarized using median (Q1-Q3) for continuous variables and frequency (percentages) for categorical variables. The differences in the median/distributions of demographic and clinical parameters between the hydroxychloroquine treated and untreated (no hydroxychloroquine) groups were compared using Mood’s median test for continuous variables and Fisher’s exact test or Pearson’s chi-squared test for categorical variables. The comparator group in both the unmatched and propensity matched cohorts included only patients who did not receive hydroxychloroquine.

Multivariable adjusted logistic regression models were fitted to estimate the association between hydroxychloroquine exposure and the need for subsequent hospitalization using clinically likely confounders including age, gender, cancer, hypertension, COPD/asthma, diabetes, fever, cough, shortness of breath, and qSOFA score. When the model goodness-of-fit was not satisfied, we further reduced the aforementioned confounders using the stepwise variable selection and the lasso variable selection [22]. The odds ratios (OR) and their 95% confidence intervals were summarized.

To reduce the confounding effects secondary to imbalances in receiving hydroxychloroquine treatment inherent to a retrospective cohort study, we employed propensity-score matching. First, we calculated a propensity score (PS) of receiving hydroxychloroquine treatment for each patient using multivariable logistic regression via adjusting for the aforementioned set of confounder variables except time to hydroxychloroquine treatment. Goodness-of-fit of the multivariable logistic model was examined using the Hosmer-Lemeshow test. We then employed a nonparametric nearest neighbor matching of propensity scores to generate a matched cohort in a 1:10 ratio to pair a patient with hydroxychloroquine treatment to ten patients without hydroxychloroquine treatment (MatchIt Package in R) [2223].

With the propensity matched cohort, we repeated the adjusted logistic model with the propensity matched set similar to the unmatched analyses. Sensitivity analyses for confounders were conducted by including the propensity score as a covariate in the unmatched model and by including informative confounders chosen by stepwise selection. Missing data in categorical covariates were coded as a missing data category and were included in the all analyses. Completely observed data by excluding patients with missing covariates were also examined summarized in Supplementary Tables (see Additional file 1). The Kaplan-Meier method and log-rank test were performed to evaluate and compare the median time from date of diagnosis to hospitalization between the hydroxychloroquine treated and untreated groups. Furthermore, we performed an exploratory analysis from time of symptom onset to date of first dose of hydroxychloroquine. A cut-off of less than 2 days from time of symptom onset was used for a logistic regression analysis comparing those with early disease versus later as there appeared to be a stronger benefit to early administration of hydroxychloroquine [24]. Statistical significance was determined when two-sided p-value< 0.05. Subgroup analyses were performed exploratory and thus multiple-test correction was not applied. All statistical analyses were conducted using R software (ver. 3.4., R Project for Statistical Computing).

Results

Characterization of the study cohort

There were 4302 patients flagged in the EHR with polymerase chain reaction confirmed infection with SARS-CoV-2. 1274 (30%) patients were evaluated and treated in the outpatient setting prior to any COVID-19 related hospitalization. Ninety-seven patients (7.6%) received prescriptions for hydroxychloroquine or had notation of an outpatient exposure to hydroxychloroquine (Fig. 1). 86 (87%) patients were prescribed 400 mg twice daily on day 1, and 400 mg daily on days 2–5, with the remaining were prescribed 200 mg three times a day (n = 6) or other (n = 5). The median duration of intended therapy prescribed was 5 days (IQR 4–5).

Fig. 1
figure1

Cohort Selection Flow Diagram. Flow diagram of patient sampling strategy of non-hospitalized COVID-19 patients in Hackensack Meridian Health Network. Follow up occurred until May 22

Given potential imbalances in treatment allocation due to the observational nature of the study a propensity matched sample was constructed consisting of 1067 patients in total (97 with hydroxychloroquine exposure and 970 without). The distribution of baseline characteristics is shown in Table 1. In the unmatched cohort patients exposed to hydroxychloroquine were more likely to have comorbid conditions. The propensity matched cohorts were well balanced except for an excess of cancer history and a trend towards older age in the hydroxychloroquine cohort.

Table 1 Baseline characteristics and outcomes

In the propensity matched cohort 3 (3.1%) patients with outpatient exposure to hydroxychloroquine subsequently required ICU level support and 42 (4.3%) patients without exposure required ICU care. Ultimately, 2 (2.1%) patients with outpatient exposure to hydroxychloroquine died from COVID-19 related disease and 44 (4.5%) of patients without exposure died (Table 1).

Primary study endpoints

Among the 1067 outpatients in the propensity matched cohort, with a median of 39 days (IQR 6,46) follow-up, a total of 326 (30.6%) patients required subsequent hospitalization. Three hundred and five (31.4%) patients with no outpatient exposure to hydroxychloroquine were hospitalized and 21 (21.6%) of patients with exposure to hydroxychloroquine were hospitalized. Figure 2 shows the cumulative prevalence of hospitalization from date of diagnosis according to outpatient hydroxychloroquine exposure (log-rank p = 0.045). The cumulative prevalence of hospitalization from the self-reported date of onset of symptoms is shown in Supplementary Figure 1 (log-rank p = 0.036, see Additional file 1). 46 (4%) patients with no outpatient exposure required ICU care compared to 3 (3.1%) patients who had outpatient exposure to hydroxychloroquine. 47 (4%) patients with no outpatient exposure died compared to 2 (2%) patients with outpatient exposure to hydroxychloroquine. In patients prescribed hydroxychloroquine as an outpatient for whom follow-up electrocardiographic data were available, QTc prolongation events, defined as discontinuation due to physician discretion, occurred in 2 (2%) of patients, and arrhythmia events after hydroxychloroquine exposure were noted in no patients (Table 1).

Fig. 2
figure2

Hospitalization according to Hydroxychloroquine Exposure from Date of Confirmed SARS-CoV-2 Infection. Cumulative prevalence of hospitalization among mildly symptomatic COVID-19 patients according to outpatient exposure to hydroxychloroquine from date of polymerase chain reaction confirmed infection with SARS-CoV-2 in propensity matched cohort. HCQ = hydroxychloroquine

In the primary multivariable logistic regression analysis with propensity matching there was an association between exposure to hydroxychloroquine and a reduced rate of hospitalization related to progressive COVID-19 illness (OR 0.53; 95% CI, 0.29, 0.95, unadjusted OR 0.60; 95% CI, 0.36, 0.98) (Table 2). Sensitivity analyses using stepwise (AIC based) variable and Lasso selection yielded similar results in the propensity matched cohorts (Supplementary tables 1-2, see Additional file 1), and the significant association was also identified in the unmatched cohort (Supplementary tables 3-6, see Additional file 1). Sensitivity analyses by excluding missing data also yielded similar results (Supplementary tables 1-6, see Additional file 1).

Table 2 Matched multivariable adjusted/unadjusted logistic regression models for hospitalization (sample size = 1067)

Exploratory study endpoints

In an exploratory analysis we examined a subgroup of 749 outpatients in the propensity matched cohort who self-reported at least one major symptom of fever, cough or shortness of breath at the time of their time of SARS-CoV-2 diagnosis. In this subgroup 69 (9.2%) patients received hydroxychloroquine prescriptions and 680 (90.8%) patients did not. There were fewer hospitalizations in the hydroxychloroquine cohort (19 patients, 27.5%) compared to individuals with no exposure (259 patients, 38.1%). In the multivariable logistic regression analysis of these symptomatic patients, there was no significant association between hydroxychloroquine exposure and subsequent need for hospitalization (OR 0.74, 95% CI, 0.39, 1.37) (Supplementary table 7, Supplementary figure 2, see Additional file 1).

Given the strong association between advanced age and subsequent hospitalization requirement in both the unmatched and propensity matched analyses, an additional analysis was conducted on the interaction between age and hydroxychloroquine exposure. Restricting the multivariable logistic regression model to the 282 persons age 65 years or greater resulted in a non-significant odds reduction of hospitalization (OR 0.49, 95% CI 0.17, 1.32). Similar directional trends were seen on sensitivity analyses in this elderly cohort (Supplementary table 8A-C, see Additional file 1).

A final subgroup analysis was conducted in patients who were exposed to outpatient hydroxychloroquine according to duration of symptoms, more than 2 days of self-reported symptoms compared to 2 days or less. A univariate logistic regression analysis did not show a significant association with hospitalization (OR 3.43, 95% CI 0.57, 66) (Supplementary table 9, see Additional file 1).

Discussion

In this multicenter retrospective observational cohort study of mildly symptomatic outpatients with polymerase chain reaction documented SARS-CoV-2 infection, we noted an association (OR 0.53; 95% CI, 0.29, 0.95) between outpatient exposure to hydroxychloroquine and a reduction in subsequent need for hospitalization. Safety events, defined as QT prolongation or arrhythmia occurrence, were minimal, occurring in 2 and 0% of patients. As the majority of COVID-19 patients are mildly symptomatic and treated in outpatient settings, our findings justify further exploration of hydroxychloroquine during this pandemic in this population. It should be noted a recent observational cohort study from Brazil found a similar reduction in hospitalization if outpatient hydroxychloroquine was given [25]. If the findings are confirmed, early hydroxychloroquine therapy to a broad outpatient population could have important implications for reducing limited healthcare resources. The economic impact on healthcare might also be significant as the financial cost of a short course of hydroxychloroquine to a large population would be easily recouped by even a modest reduction in hospitalizations. The ease of oral administration also has added benefits compared to intravenous COVID-19 outpatient therapies recently given FDA emergency use approval [26].

Our findings in the outpatient setting are in conflict with prior observational studies conducted among hospitalized patients potentially highlighting differences in effect based on the severity of disease [27]. Following an initial infection by SARS-CoV-2 resulting in attack of alveolar epithelial cells patients may develop a hyper-inflammatory state characterized by activation of the innate immune system and release of pro-inflammatory cytokines and chemokines. Patients who experience this ‘cytokine storm’ progress rapidly to respiratory failure and multi-organ failure [28,29,30,31]. In these hospitalized patients the weak anti-inflammatory effects of hydroxychloroquine may be insufficient to block the cytokine cascade, whereas more potent immunosuppressive agents such as dexamethasone and tocilizumab have been associated with beneficial effects [213233].

By contrast, hydroxychloroquine has anti-viral effects, decreasing SARS-CoV-2 viral load, and thus may be more suited in preventing the significant tissue damage needed to incite the hyper-inflammatory state [534]. This would position hydroxychloroquine earlier in the clinical course, at the time of early infection, prior to hospitalization need [35].

As noted above, several recent studies have attempted to explore the role of hydroxychloroquine earlier in the clinical course of COVID-19 [12,13,14,15,16]. However, given enrollment of generally younger patients with low baseline rates of hospitalization, these studies appear under-powered to demonstrate meaningful effects. For example, the recent Spanish randomized trial explored early hydroxychloroquine use, at a median time from symptom onset of 3 days, in the outpatient setting [12]. While the study did not find a significant decrease in mean viral load up to 7 days after treatment, the investigators reported lower hospitalization rates in the population treated with hydroxychloroquine. Similar non-statistical directional reductions were noted in the other studies. To increase power and synthesize the current landscape, a meta-analysis of outpatient randomized controlled studies was conducted, examining prevention of COVID-19 in 2 trials, and reduced hospitalization or death 3 trials. Using a composite endpoint of reduced risk of infection or risk of hospitalization or death, Ladapo et al. identified a significant benefit with early use of hydroxychloroquine among outpatients infected with SARS-CoV-2 [36]. Thus, the potential benefit of hydroxychloroquine in the early management of outpatients should be of great interest and the subject of continued rigorous investigation.

We defined exposure to hydroxychloroquine based on documentation of a prescription being written, but confirmation of prescription fill or full adherence to the complete course was not ascertained, thus mimicking an intention-to-treat model. This limitation biased against finding a difference between cohorts, as non-adherent patients would be categorized within the hydroxychloroquine cohort even though in actuality, they did not have drug exposure. Thus, our reduction in hospitalization association may be an underestimate of the effect size, although without confirmation we acknowledge this is a major limitation. Conversely, it is possible that some outpatients received prescriptions for hydroxychloroquine outside the HMH network and were misclassified in the opposite direction, although this is less likely as patients underwent initial testing within our hospital network and would have been contacted by HMH personnel to discuss testing results and/or had notation of a prescription fill in the EPIC pharmacy section.

Our study was conducted early in the United States pandemic during a timeframe when testing for COVID-19 was largely limited to individuals with symptomatic disease. Thus, we suspect that those included in our observational cohort represent a bias towards more advanced disease with a higher likelihood of hospitalization. Indeed 30.6% of our cohort subsequently required hospital-based care, which is higher than current state and national hospitalization rates [34]. Our findings need to be taken into context of current testing availability.

This observational study has several additional limitations. We recorded hospitalizations based on EHR documentation, but we have not accounted for hospitalizations outside the HMH network. Since the patients in our series received outpatient care at an HMH facility we believe that subsequent hospitalizations outside the network were minimal. Observational studies also cannot draw causal inferences given inherent known and unknown confounders. We attempted to adjust for known confounders using our propensity model approach but acknowledge we may not have captured all possible confounders. Misclassifications of the data are possible due to manual abstraction of EHR structured and unstructured data. Missing data, laboratory studies not obtained, and symptoms not reported or documented also limited our analyses. This especially affected our assessment of severity on presentation as we did not have inflammatory markers or imaging findings, which might have aided in triaging need for hospitalization or additional therapy [37]. Our study also focused on patients in New Jersey USA, limiting the applicability to other geographic regions with differing treatment and hospitalization algorithms. Lastly, we were limited by sample size, as we noted several non-significant trends in reduced hospitalizations in the elderly over age 65 (OR 0.49, 95% CI 0.17, 1.32) and in symptomatic patient (OR 0.74, 95% CI 0.39, 1.37) subgroups.

In conclusion, hydroxychloroquine exposure among outpatients with mildly symptomatic COVID-19 was associated with a reduction in hospitalization rates from disease progression in this multi-center observational cohort. Further external validation of this finding is required. Although use of hydroxychloroquine in this outpatient population outside the context of a clinical trial cannot be recommended, our study suggests that additional evaluations of hydroxychloroquine are needed in this mildly symptomatic SARS-CoV-2 infected population.

Availability of data and materials

The dataset and analysis supporting the conclusions of this article are available in the Synapse repository, unique DOI https://doi.org/10.7303/syn22909530 [38]. The website link is https://www.synapse.org/#!Synapse:syn22909530/files/. The files are restricted by copyright protection under Hackensack Meridian Health, who owns the data. Data may be made available from the authors upon reasonable request and with licensing permission from Hackensack Meridian Health.

References

  1. 1.

    Bhimraj A, Morgan RL, Shumaker AH, Lavergne V, Baden L, Cheng VC, et al. Infectious diseases Society of America guidelines on the treatment and management of patients with COVID-19. 2020. https://www.idsociety.org/practice-guideline/covid-19-guideline-treatment-and-management/. Accessed 27 Nov 2020.

    Google Scholar 

  2. 2.

    Pan H, Peto R, Karim QA, Alejandria M, Henao-Restrepo AM, Garcia CH, et al. Repurposed antiviral drugs for COVID-19 -interim WHO SOLIDARITY trial results. medRxiv. 2020. https://doi.org/10.1101/2020.10.15.20209817.

  3. 3.

    New Jersey COVID-19 Information Hub. https://covid19.nj.gov/. Accessed 18 June 2020.

  4. 4.

    Centers for Disease Control and Prevention. https://www.cdc.gov/coronavirus/2019-ncov/covid-data/covidview/index.html. Accessed 27 Nov 2020.

  5. 5.

    Gautret P, Lagier JC, Parola P, Hoang VT, Meddeb L, Mailhe M, et al. Hydroxychloroquine and azithromycin as a treatment of COVID-19: results of an open-label non-randomized clinical trial. Int J Antimicrob Agents. 2020. https://doi.org/10.1016/j.ijantimicag.2020.105949 [published online ahead of print, 2020 Mar 20].

  6. 6.

    Ip A, Berry DA, Hansen E, Goy AH, Pecora AL, Sinclaire BA, et al. Hydroxychloroquine and tocilizumab therapy in COVID-19 patients - an observational study. PLoS One. 2020. https://doi.org/10.1371/journal.pone.0237693.

  7. 7.

    Geleris J, Sun Y, Platt J, Zucker J, Baldwin M, Hripcsak G, et al. Observational study of hydroxychloroquine in hospitalized patients with Covid-19. N Engl J Med. 2020. https://doi.org/10.1056/NEJMoa2012410.

  8. 8.

    Rosenberg ES, Dufort EM, Udo T, Wilberschied LA, Kumar J, Tesoriero J, et al. Association of Treatment with hydroxychloroquine or azithromycin with in-hospital mortality in patients with COVID-19 in New York state. JAMA. 2020. https://doi.org/10.1001/jama.2020.8630 [published online ahead of print, 2020 May 11].

  9. 9.

    Mahévas M, Tran VT, Roumier M, Chabrol A, Paule R, Guillaud C, et al. Clinical efficacy of hydroxychloroquine in patients with covid-19 pneumonia who require oxygen: observational comparative study using routine care data. BMJ. 2020. https://doi.org/10.1136/bmj.m1844 [published correction appears in BMJ. 2020 Jun 18;369:m2328].

  10. 10.

    Arshad S, Kilgore P, Chaudhry ZS, Jacobsen G, Wang DD, Huitsing K, et al. Treatment with hydroxychloroquine, azithromycin, and combination in patients hospitalized with COVID-19. Int J Infect Dis. 2020. https://doi.org/10.1016/j.ijid.2020.06.099.

  11. 11.

    Boulware DR, Pullen MF, Bangdiwala AS, Pastick KA, Lofgren SM, Okafor EC, et al. A randomized trial of hydroxychloroquine as postexposure prophylaxis for Covid-19. N Engl J Med. 2020. https://doi.org/10.1056/NEJMoa2016638 [published online ahead of print, 2020 Jun 3].

  12. 12.

    Mitja O, Corbacho-Monné M, Ubals M, Tebe C, Penafiel J, Tobias A, et al. Hydroxychloroquine for early treatment of adults with mild Covid-19: a randomized-controlled trial. Clin Infect Dis. 2020. https://doi.org/10.1093/cid/ciaa1009.

  13. 13.

    Skipper CP, Pastick KA, Engen NW, Bangdiwala AS, Abassi M, Lofgren SM, et al. Hydroxychloroquine in non-hospitalized adults with early COVID-19: a randomized trial. Ann Intern Med. 2020. https://doi.org/10.7326/M20-4207.

  14. 14.

    Esper RB, da Silva RS, Oikawa FTC, Castro MM, Razuk-Filho A, Batista PB, et al. Empirical treatment with hydroxychloroquine and azithromycin for suspected cases of COVID-19 followed-up by telemedicine. https://pgibertie.files.wordpress.com/2020/04/2020.04.15-journal-manuscript-final.pdf. Accessed 18 June 2020.

  15. 15.

    Guérin V, Lévy P, Thomas JL, Lardenois T, Lacrosse P, Sarrazin E, et al. Azithromycin and hydroxychloroquine accelerate recovery of outpatients with mild/moderate COVID-19. Asian J Med Health. 2020. https://doi.org/10.9734/ajmah/2020/v18i730224.

  16. 16.

    Scholz M, Derwand R, Zelenko V. COVID-19 outpatients – early risk-stratified treatment with zinc plus low dose hydroxychloroquine and azithromycin: a retrospective case series study. Int J Antimicrob Agents. 2020. https://doi.org/10.1016/j.ijantimicag.2020.106214.

  17. 17.

    Sherman RE, Anderson SA, Dal Pan GJ, Gray GW, Gross T, Hunter NL, et al. Real-world evidence - what is it and what can it tell us? N Engl J Med. 2016. https://doi.org/10.1056/NEJMsb1609216.

  18. 18.

    Use of Electronic Health Record Data in Clinical Investigations Guidance for Industry Food and Drug Administration2018 https://www.fda.gov/media/97567/download. Accessed 13 July 2020.

  19. 19.

    Use of real-world evidence to support regulatory decision-making for medical devices: draft guidance for industry and Food and Drug Administration staff. 2017 https://www.fda.gov/media/120060/download. Accessed 13 July 2020.

  20. 20.

    Framework for FDA’s Real-World Evidence Program Food and Drug Administration 2018 updated December 18. Available from: https://www.fda.gov/media/120060/download. Accessed 13 July 2020.

  21. 21.

    Biran N, Ip A, Ahn J, Go RC, Wang S, Mathura S, et al. Tocilizumab among intensive care unit COVID-19 patients: a multi-center observational study. Lancet Rheumatol. 2020. https://doi.org/10.1016/S2665-9913(20)30277-0

  22. 22.

    Stuart EA. Matching methods for causal inference: a review and a look forward. Stat Sci 2010;25(1):1–21.

  23. 23.

    Ho D, Imai K, King G, Stuart E. Matching as nonparametric preprocessing for reducing model dependence in parametric causal inference. Polit Anal. 2007;15:199–236.

    Article Google Scholar 

  24. 24.

    Gautret P, Lagier JC, Parola P, Hoang VT, Meddeb L, Sevestre J, Mailhe M, et al. Clinical and microbiological effect of a combination of hydroxychloroquine and azithromycin in 80 COVID-19 patients with at least a six-day follow up: a pilot observational study. Travel Med Infect Dis. 2020. https://doi.org/10.1016/j.tmaid.2020.101663.

  25. 25.

    Fonseca SN, Sousa AQ, Wolkof AG, Moreira MS, Pinto BC, Takeda CF, et al. Risk of hospitalization for COVID-19 outpatients treated with various drug regimens in Brazil: comparative analysis. Travel Med Infect Dis. 2020. https://doi.org/10.1016/j.tmaid.2020.101906.

  26. 26.

    Hinton DM. Casirivimab and imdevimab EUA Letter of Authorization. https://www.fda.gov/media/143891/download. Accessed 27 Nov 2020.

  27. 27.

    Elavarasi A, Prasad M, Seth T, Sahoo RK, Madan K, Nischal N, et al. Chloroquine and Hydroxychloroquine for the treatment of COVID-19: a systematic review and meta-analysis. J Gen Intern Med. 2020. https://doi.org/10.1007/s11606-020-06146-w.

  28. 28.

    Zhang C, Wu Z, Li JW, Zhao H, Wang GQ. Cytokine release syndrome in severe COVID-19: interleukin-6 receptor antagonist tocilizumab may be the key to reduce mortality. Int J Antimicrob Agents. 2020. https://doi.org/10.1016/j.ijantimicag.2020.105954.

  29. 29.

    Channappanavar R, Perlman S. Pathogenic human coronavirus infections: causes and consequences of cytokine storm and immunopathology. Semin Immunopathol. 2017;39(5):529–39.

    CAS Article Google Scholar 

  30. 30.

    Huang C, Wang Y, Li X, Ren L, Zhao J, Hu Y, et al. Clinical features of patients infected with 2019 novel coronavirus in Wuhan, China. Lancet. 2020;395:497–506.

    CAS Article Google Scholar 

  31. 31.

    Teijaro JR. Cytokine storms in infectious diseases. Semin Immunopathol. 2017;39(5):501–3.

    CAS Article Google Scholar 

  32. 32.

    Horby P, Lim WS, Emberson J, Mafham M, Bell JL, Linsell L, et al. Effect of dexamethasone in hospitalized patients with COVID-19: preliminary report. N Engl J Med. 2020. https://doi.org/10.1056/NEJMoa2021436.

  33. 33.

    Toniati P, Piva S, Cattalin