LES IDENTITAIRES DE NICE REJOIGNENT LA LISTE DE LA LIGUE DU SUD DE JACQUES BOMPARD MAIRE D'ORANGE POUR LES REGIONALES DE MARS 2010

par Gérard Diaconesco


Une rencontre-débat avec Jacques Bompard Maire d'Orange et tête de liste de la Ligue du Sud a eu lieu à Nice le 28 Novembre 2009 à l'hôtel NOVOTEL, liste qui sera soutenue dans les Alpes-Maritimes par les Identitaires Niçois et dont Philippe VARDON son Président a été nommé Directeur et Porte-parole de la campagne pour le 06 :

DSC04528
Jacques Bompard Maire d'Orange
Crédit Photo Copyright DIACONESCO.TV


" C'est une fierté que celle d'accueillir les Identitaires, une force jeune qui s'intéresse à la chose publique avec talent, dynamisme et entrain ", devait déclarer Jacques Bompard devant les quelques journalistes qui étaient venus l'écouter et le questionner durant sa conférence de Presse qui avait débuté à 15 heures.

Ce dernier justifiait son engagement Politique pour les Régionales de Mars 2010 en mettant dans le même "sac" tous les partis de la classe politique réunis y compris le Front National de Jean-Marie LEPEN, qui face à la pression de "l'Islam" en France ont depuis fort longtemps pris une position de "laisser-faire" la plus laxiste qui soit, pour ne pas faire de "vagues".

Il devait résumer son engegement de campagne pour la Région P.A.C.A. en trois thèmes :
" IDENTITE-EFFICACITE-SECURITE", en déclarant que les partis politiques pour arriver au "Pouvoir" ont toujours tout promis sans jamais tenir leurs promesses, la Ligue du Sud incarnant elle seule l'engagement au service du "Bien commun".

Gérard Diaconesco

DSC04525
DSC04522DSC04529

Photos Copyright DIACONESCO.TV - Nice 208.11.2009

Fiche Biographique de Jacques Bompard :

- 66 ans marié - 5 enfants
- Docteur en chirurgie dentaire
- Maire d'Orange (32 000 habitants) depuis 1995 élu au 1er tour en 2001 et 2008 avec 61% des suffrages
- Conseiller Général du Vaucluse depuis 2002
- Conseillé Régional de Provence-Alpes-Côte-d'Azur de 1986 à 2002
- Député du Vaucluse de 1986 à 1988


SITE POLITIQUE DE LA LIGUE DU SUD :

http://www.liguedusud.com/


Blason_Orange_84087La Commune d' ORANGE prend un :

drapeau_francais

                                                              ARRETE

Relatif à l’interdiction

d’arborer des signes d’appartenance nationale autres que ceux de la République Française lors de la célébration des mariages

  1. Arrêté municipal n°849

Le Maire de la Ville d'Orange,

VU le Code Général des Collectivités Territoriales, et plus particulièrement ses articles L.2122-24 et L.2212-2 relatifs aux pouvoirs généraux de police du Maire,

VU le Code Pénal et plus particulièrement son article R.610-5,

VU le Code de Procédure Pénale et plus particulièrement son article 40,

CONSIDERANT qu’il est habituel que, lors de la célébration des mariages civils à Orange, des signes d’appartenance nationale autre que ceux de la République Française sont arborés ;

CONSIDERANT que ces comportements provocateurs peuvent entraîner des troubles à l’ordre public et même des heurts entre communautés ;

CONSIDERANT que le Maire se doit de faire respecter les symboles républicains lors de la célébration des mariages et de prévenir les troubles à l’ordre public dans les endroits où il se fait de grands rassemblements d’hommes, tels que foires, marchés, réjouissances et cérémonies publiques, spectacles, événements sportifs, jeux, cafés, églises et autres lieux publics.

- A R R E T E -

ARTICLE 1 :

Il est interdit d’arborer dans les locaux de la mairie ou aux abords immédiats de celle-ci, des drapeaux étrangers ou des signes d’appartenance nationale autres que ceux de la République Française, lors de la célébration des mariages civils.

ARTICLE 2 :

S’ils l’estiment nécessaire le Maire ou l’officier de l’état civil qui célèbre le mariage pourront interrompre la célébration ou de ne pas l’engager.

ARTICLE 3 :

En application de l’article 40 du Code de Procédure Pénale, le Procureur de la République sera informé, sans délai, par les autorités, officiers publics ou fonctionnaires compétents, de tous les faits susceptibles de donner lieu à l’engagement de poursuites.

ARTICLE 4 :

Conformément aux dispositions de l’article R.610-5 du Code Pénal, les manquements aux obligations sollicitées par le présent arrêté seront punis de l’amende prévue pour les contraventions de première classe.

ARTICLE 5 :

Monsieur le Commissaire de Police d’Orange et Monsieur le Directeur Général des Services de la Ville sont chargés, chacun en ce qui le concerne, de l’application du présent arrêté qui sera publié au recueil des actes administratifs de la Commune et affiché en mairie.

Fait à Orange,

Le 01er décembre 2009            Le Maire

Jacques BOMPARD