UNE GUERRE ENTRE L’ IRAN ET ISRAËL

POURAIT-ELLE DEBOUCHER SUR UNE

TROISIEME GUERRE MONDIALE ?


Iran : Ce que pourrait être le scénario

d'une attaque israélienne



Source : par Gerard Fredj


thumbNous faisions état le 3 février dernier de l'article du Washington post qui révélait que la secrétaire américain à la Défense, Leon Panetta estimait qu'une attaque israélienne contre les installations nucléaires iraniennes pourrait intervenir dès le printemps.

Des confidences privées d'officiels américains et israéliens semblent lui donner raison et préciser le scénario d'une intervention israélienne.

f_15_eagle_4Dans une émission très exhaustive, NBC news a rapporté plusieurs remarques d'officiels américains qui soulignent le fossé qui séparent les responsables américains et israéliens : alors que l'administration Obama estime que les sanctions économiques et diplomatiques contre l'Iran "sont satisfaisantes et portent leurs fruits", Israël préfère garder son "joker" et s'oriente vers une attaque si les renseignements dont l'état hébreu dispose confirment que Téhéran est proche d'assembler des bombes à charge nucléaire.

777px-Lockheed_F-35_Joint_Strike_FighterLes commentateurs américains interrogés par la chaîne estiment que le risque d'attaque est aujourd'hui de 50%.

Sur la méthode privilégiée pour l'attaque, il semblerait que celle-ci serait menée sur "plusieurs fronts", combinant aussi bien des bombardements, que des tirs de missiles Jericho.

D'après les experts américains, Israël pourrait utiliser notamment les Jéricho II, de portée intermédiaires, capables de toucher des cibles situées à 2500 kms; les Jéricho II sont précis et sont réputés pouvoir transporter des charges explosives importantes.

289780a6-cdc8-11e0-b8ed-9d47491a6b8bDes opérations au sol pourraient également accompagner l'attaque, avec des commandos de l'armée ou du Mossad qui pourraient être "lâchés" pour collecter des informations, ou aider aux bombardements en signalant les cibles.

Israël ne chercherait pas à détruire les installations nucléaires iraniennes elles mêmes, mais se concentreraient sur des installations réputées critiques ou indispensables à la filière nucléaire pour la paralyser ou la retarder.

Pour les spécialistes américains, la riposte iranienne pourrait être peu efficace, d'une part en raison de capacités militaires faibles de l'Iran en matière conventionnelle, d'autre part par crainte de représailles plus dures de la part d'Israël.

b-521Les analystes estiment que l'environnement géopolitique d'une telle intervention est peu risque : l'Arabie saoudite, tout comme les Emirats Arabes Unis fermeraient les yeux; Israël règlera pour eux une menace qu'ils ressentent de manière intense.

Celle de la Turquie pourrait être plus tonitruante, Ankara ayant a plusieurs reprises endossé l'argumentation iranienne – même si les deux pays visent un leadership régional.

Les attaques viendront sans nul doute des alliés traditionnels dans la région : Hezbollah et Syrie –si Bashar Al Assad est toujours au pouvoir. D'autant qu'une guerre avec Israël permettrait probablement de détourner une part non négligeable des syriens de la situation intérieure pour refaire l'Union sacrée derrière son leader en temps de guerre.

 

Raser Israël en neuf minutes

par Gerard Fredj


missile_0Un blogueur iranien appelle son gouvernement à attaquer Israël sans tarder, affirmant que la république islamique pourrait détruire l'état hébreu en neuf minutes. Largement reprises, ses déclarations pourraient signaler un changement de stratégie de la part de l'Iran.

Alireza Forghani, un ingénieur informaticien, conseille au gouvernement de Téhéran d'exploiter les "tergiversations " des occidentaux pour "éliminer Israël avant 2014", c'est çà dire avant le terme du mandat présidentiel de Mahmoud Ahmadinedjad.

On pourrait classer ces écrits au rang des élucubrations si le blogueur ne disposait d'une certaine audience en Iran; et surtout, son appel a été largement repris par l'ensemble des médias iraniens, y compris les médias officiels – même si Forghani présente que ses écrits ne représentent pas une position officiel de l'Iran.

Iran_Missile432Forghani met en avant des justifications religieuses à cette attaque : "Israël attaque et opprime les palestiniens, qui sont une partie de l'entité islamique, défendre cette partie du monde musulman est obligatoire ", ajoutant qu'une attaque qui ferait des victimes civiles "était couverte par une recommandation de l'Ayatollah Khomeiny qui déclarait que les musulmans devaient déclarer le Djihad contre un ennemi qui s'en prendrait à la nation islamique".

L'ingénieur propose même une stratégie d'attaque, axée sur l'utilisation de missiles sol-sol.

missile_croisiere_sunburnSelon lui, la première étape devrait être des tirs de missiles balistiques de type Sijil (un missile à très grande vitesse, d'une portée de 2000kms) pour viser les grandes villes israéliennes – Jérusalem, Tel Aviv, Haïfa _ et détruire les installations productrices d'énergie, les aéroports, les réseaux de télécommunications et les installations nucléaires.

Dans un second temps, des missiles Shabab 3 et Ghader devraient cibler le reste du pays, visant l'élimination totale de la population civile en neuf minutes.

587200_iranian-president-mahmoud-ahmadinejad-visits-the-natanz-nuclear-enrichment-facilitySelon le docteur Raz Zimt, un chercheur spécialisé sur l'Iran de l'Université de Tel Aviv, la façon dont le texte du blog a été amplifié par les médias iraniens, pourrait marquer une inflexion des intentions de la république des mollahs, qui pourrait décider d'une frappe préventive sur Israël –alors que depuis une semaine, des officiels occidentaux, notamment américains, parient sur une intervention israélienne contre les installations nucléaires iraniennes dès le printemps prochain.

rayon_action_missiles_Iran



Elle marque aussi l'effet que ces rumeurs ont sur la République islamique.
Vendredi dernier, le guide suprême de la révolution iranienne, l'Ayatollah Ali Khamenei, déclarait que "le régime sioniste est une tumeur cancéreuse qui doit être extirpée".


Gérard FREDJ

 

bombe atomique bis