Canalblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Publicité
NEWS OFF AMERICAN INTERNET COUNCIL COMPANY - DIACONESCO.TV Phone : 06.32.17.36.33/ 06.50.34.10.26 diaconesco@gmail.com
NEWS OFF AMERICAN INTERNET COUNCIL COMPANY - DIACONESCO.TV Phone : 06.32.17.36.33/ 06.50.34.10.26 diaconesco@gmail.com
Publicité
Visiteurs
Hier 0
Ce mois ci 277
Depuis la création 1 237 909
Newsletter
122 abonnés
NEWS OFF AMERICAN INTERNET COUNCIL COMPANY - DIACONESCO.TV Phone : 06.32.17.36.33/ 06.50.34.10.26 diaconesco@gmail.com
Derniers commentaires
Archives
6 avril 2014

Disparition du BOEING 777 de la compgnie MALAYSIA AIRLINES : Est-ce la piste du terrorisme islamique ? Un complot américain ?...

Nouvelles du Monde  Nouvelles du ...

VOL MH370 : UNE AUTRE HYPOTHESE ...

 ... MAIS LE MYSTERE DEMEURE ?????

Nouvelle mais peut-être probable théorie

sur la disparition du boeing 777 du VOL MH370 

BOEING MALAYSIA AIRLINE 777 DISPARU ET EVAPORE

VOL MH370 : ENTRE NON-DITS ET THESES, L'APPAREIL A-T-IL ETE DETOURNE ET DETRUIT PAR L'ARMEE US ?

Publié le 4 avril 2014 par

Par défaut

Le mystère du vol MH370 de Malaysian Airlines, disparu depuis le 8 mars 2014 une heure après son décollage de l’aéroport de Kuala Lumpur en Malaisie vers l’aéroport international de Pékin en Chine semble plus épais que jamais et suscite un nombre croissant d’interrogations mais aussi de non-dits.

Je ne suis pas partisan des théories du complot. Encore moins d’une éventuelle intervention d’extra-terrestres ou l’établissement d’une sorte de triangle des Bermudes près du Détroit de Malacca. Mais mes discussions avec des membres de think tanks chinois m’ont moins amené à explorer une nouvelle piste qu’à constater le degré de méfiance qu’entretient la Chine vis-à vis des Etats-Unis d’Amérique.

Selon la thèse chinoise non-officielle mais néanmoins propagée par des experts connus pour leur proximité avec les centres de décision du Gouvernement chinois, on ne retrouvera jamais les débris de l’appareil parce qu’il a été détourné de sa trajectoire par une unité de cyber-guerre relevant des armées des Etats-Unis avant d’être dirigée dans une zone précise de l’Océan indien et détruit.

D’après cette thèse, les Talibans d’Afghanistan aurait abattu par hasard au moyen d’un obus de mortier une sorte de drone d’un genre nouveau et inconnu jusque là. Le drone s’autodétruit et des avions de combat US bombardent les lieux où le contact a été interrompu mais les insurgés parviennent à récupérer les débris. Une partie de ces débris attire la curiosité d’agents de trois pays voisins d’Afghanistan. Un morceau du fuselage est revendu à prix d’or à un homme d’affaire Chinois. Un débris est envoyé à un représentant de NORINCO ou China North Industries Corporation, le géant chinois des industries de défense. On arrive pas  à reconnaître le matériau composite dont il est fait.  C’est l’alerte générale. Une délégation formée par des cellules dormantes d’agents en Ouzbékistan, en Afghanistan et au Pakistan contacte des intermédiaires Pachtounes afin d’acquérir les autres débris de l’épave. Un courtier connu dans la région arrive à persuader des chefs de tribus proches des Talibans et l’ensemble de ce qui a subsisté de l’épave est vendu aux chinois.

Des experts chinois sont dépêchés de Pékin en Malaisie afin de récupérer les débris. Une autre équipe est envoyée au Pakistan. Les débris arrivent à Kuala Lumpur où ils sont acheminés dans les locaux d’une filiale d’une grosse multinationale chinoise pour y être inspectés. Les expert évaluent les débris et n’y retiennent que 5 % du total afin de les acheminer à Pékin en cargo à bord du vol MH370 de MAS (Malaysia Airlines) du 8 mars 2014. La cargaison d’une capacité de 8 kilogrammes est accompagné à bord du Boing 777  200ER par cinq experts et une douzaine de spécialistes appartenant à divers instituts de recherche sur les nouveaux matériaux en Chine.

L’avion décolle de Kuala Lumpur pour un vol de 2733 milles, soit 4399 kilomètres. Le contact avec le Boeing est rompu à 2h40 du matin (heure locale), après une heure de vol depuis le décollage. Selon mes interlocuteurs, l’avion a été détourné par l’usage d’une technologie nouvelle avant d’être dirigée à très grande vitesse vers l’Ouest en plein océan indien. Comment? C’est ce que les 13 satellites-espion et sept autres spécialisées dans l’interception de signaux radio électromagnétiques de la République populaire de Chine tentent de déterminer. L’appareil a t-il été détruit au dessus d’une zone déterminée à l’avance dans l’océan indien? Y avait-il des navires ou des submersibles dans cette zone? Comment l’appareil a été détruit? Sinon a t-il été emmené quelque part?

Jamais la Chine n’a mobilisé en secret autant de moyens de recherche pour tenter d’élucider cette disparition. Pour les pontes du Comité central du Parti Communiste Chinois, il ne fait presque aucun doute que c’est un coup tordu et en-dessous de la ceinture de l’Etat profond à Washington. Pour les militaires chinois, ce drame s’inscrit dans l’escalade et l’extension de la lutte souterraine avec le rival US. A Pékin, c’est motus et silence absolu  mais on jure que ce coup bas ne passera pas comme ça…

Il s’agit d’une thèse parmi d’autres. Mais d’une thèse émanant de cercles dirigeants d’un des plus grands pays du monde. Elle s’appuie sur des faits indubitables en Asie centrale et du Sud puisque depuis des années, chaque drone US abattu est une aubaine pour les russes, les chinois et les iraniens. Pour le reste, aucun moyen de vérifier la thèse. Cependant, on parle depuis quelque temps de moyens technologiques pouvant prendre le contrôle total de l’avionique embarquée des aéronefs et même  des véhicules terrestres, y compris nos voitures…

Le mystère demeure entier. Le Grand Jeu aussi!

 

 EDITORIAL DE MAURICE D.

Mais avant de commencer voici dans son intégralité la liste impressionnante des passagers du Boeing MH370 de la Compagnie MALAYSIA AIRLINE disparu déjà depuis plus de trois semaines et dont le mystère demeure dans son entier :

Terrorisme ? Sabotage ? Panne ? Incendie ? Détournement ? Piratage ? Complot ? Mission suicide ? ... 

 

MH 370 PASSENGER MANIFEST

NO   NAME   NATIONALITY    AGE

 

1 AN/WENLAN                                   CHN            65

2 BAO/YUANHUA                               CHN            63

3 BAI/XIAOMO                                  CAN            37

4 BIAN/MAOQIN                                CHN            67

5 BIAN/LIANGJING                            CHN            27

6 BIBYNAZLI/MOHDHASSIM               MYS            62

7 BRODSKII/NIKOLAI                        RU              43

8 BURROWS/RODNEYM                     AUS             59

9 BURROWS/MARYMRS                      AUS            54

10 CAO/RUI                                      CHN            32

11 CHAN/HUANPEENMR                     MYS            46

12 CHE/JUNZHANG                           CHN            68

13 CHEN/JIAN                                  CHN            58

14 CHEN/CHANGJUNMR                     CHN           35

15 CHEN/WEI                                   MYS            43

16 CHEN/YUNMS                              CHN            57

17 CHEW/KARMOOIMS                      MYS           31

18 CHUANG/HSIULINGMS                 TWN           45

19 CHNG/MEI                                   MYS           33

20 CHUSTRAK/OLEG                         UKR            45

21 DAI/SHULING                              CHN           58

22 DAISY/ANNE                               MYS            56

23 DEINEKA/SERGII                         UKR            45

24 DI/JIABIN                                   CHN            36

25 DINA/MOHAMEDYUNUSRAMLI      MYS             30

26 DING/YING                                 CHN            28

27 DING/LIJUN                                CHN            43

28 DING/YINGMS                             CHN            62

29 DONG/GUOWEI                           CHN            48

30 DOU/YUNSHANMR                       CHN            61

31 DU/WEN                                     CHN            50

32 FENG/DONG                               CHN            21

33 FENG/JIXIN                                CHN            70

34 FU/BAOFENG                              CHN            28

35 GAN/TAO                                   CHN            44

36 GAN/FUXIANG                            CHN            49

37 GAO/GE                                     CHN            27

38 GU/NAIJUN                                AUS            31

39 GUAN/HUAJINMS                        MYS           34

40 GUAN/WENJIEMR                        CHN           35

41 HAN/JING                                   CHN           53

42 HASHIM/NOORIDA                      MYS           57

43 HOU/AIQINMS                            CHN           45

44 HOU/BO                                     CHN           35

45 HU/SIWANCHD                           CHN             3

46 HU/XIAONINGMR                        CHN           34

47 HUANG/YIMS                              CHN           30

48 HUANG/TIANHUI                         CHN           43

49 HUE/PUIHENGMR                        MYS           66

50 JIA/PING                                    CHN           32

51 JIANG/CUIYUN                            CHN           62

52 JIANG/XUEREN                           CHN           62

53 JIANG/YINGMS                           CHN           27

54 JIAO/WEIWEI                             CHN           32

55 JIAO/WENXUE                            CHN           58

56 JINGHANG/JEE                           MYS           41

57 JU/KUN                                     CHN           32

58 KANG/XU                                  CHN           34

59 KOH/TIONGMENG                      MYS           40

60 KOLEKAR/CHETANA                   IND            55

61 KOLEKAR/SWANAND                  IND           23

62 KOLEKAR/VINOD                       IND           59

63 KOZEL/CHRISTIAN                    AUT           30

64 LAWTON/CATHERINEMRS          AUS           54

65 LAWTON/ROBERTMR                 AUS           58

66 LEE/KAHKINMR                         MYS           32

67 LEE/SEWCHUMDM                     MYS           55

68 LI/YANLIN                                CHN           29

69 LI/ZHI                                     CHN            41

70 LI/GUOHUI                               CHN           56

71 LI/HONGJING                           CHN            20

72 LI/JIE                                      CHN            27

73 LI/MINGZHONG                        CHN            69

74 LI/WENBO                                CHN            29

75 LI/YAN                                     CHN            31

76 LI/YUAN                                   AUS            33

77 LI/YUCHEN                               CHN            27

78 LI/ZHIJIN                                 CHN            30

79 LI/ZHIXIN                                CHN            35

80 LI/LE                                       CHN            36

81 LIANG/LUYANGMR                    CHN            60

82 LIANG/XUYANG                        CHN            30

83 LIM/POWCHUAMS                     MYS            43

84 LIN/ANNANMR                          CHN            27

85 LIN/MINGFENG                         CHN            34

86 LIU/FENGYING                          CHN            65

87 LIU/JINPENGMR                        CHN            33

88 LIU/QIANG                               CHN            40

89 LIU/RUSHENG                          CHN            76

90 LIU/SHUNCHAO                        CHN            46

91 LIU/ZHONGFU                          CHN            72

92 LOU/BAOTANG                         CHN            79

93 LU/JIANHUA                             CHN            57

94 LU/XIANCHU                            CHN            33

95 LUI/CHING                               CHN            45

96 LUO/WEI                                  CHN            29

97 MA/WENZHI                             CHN            57

98 MA/JUNMR                               CHN            33

99 MAIMAITIJIANG/A                    CHN            35

100 MAO/TUGUI                           CHN            72

101 MARALDI/LUIGI                      ITA             37

102 MARIA/MOHAMEDYUNUSRAMLI MYS           52

103 MATRAHIM/NORFADZILLAHMISS MYS         39

104 MENG/NICOLECHD                  USA              4

105 MENG/BING                            CHN            40

106 MENG/FANQUAN                      CHN            70

107 MENG/GAOSHENG                   CHN            64

108 MOHDKHAIRULAMRI/SELAMATMR MYS        29

109 MOHAMADSOFUAN/IBRAHIMMR  MYS          33

110 MUHAMMADRAZAHAN/ZAMANIMR MYS        24

111 MUSTAFA/SUHAILIMISS           MYS            31

112 MUKHERJEE/MUKTESH             CAN            42

113 NG/MAYLIMS                           MYS            37

114 NORLIAKMAR/HAMIDMDM        MYS            33

115 OUYANG/XIN                          CHN            38

116 PUSPANATHAN/SUBRAMANIAN MYS            34

117 RAMLAN/SAFUANMR                MYS            32

118 SHARMA/CHANDRIKAMS          IND            51

119 SHI/XIANWEN                         CHN           26

120 SHIRSATH/KRANTI                  IND            44

121 SIM/KENGWEI                        MYS            53

122 SIREGAR/FIRMAN                   IDN            25

123 SONG/FEIFEIMR                     CHN           32

124 SONG/CHUNLINGMS               CHN           60

125 SONG/KUN                             CHN          25

126 SU/QIANGGUO                       CHN          71

127 SUADAYA/FERRYINDRAMR       IDN           42

128 SUADAYA/HERRYINDRAMR      IDN           35

129 SUGIANTO/LOMR                    IDN           47

130 SURTIDAHLIA/MRS                 NLD           50

131 TAN/TEIKHINMR                     MYS           32

132 TAN/AHMENGMR                     MYS          46

133 TAN/WEICHEWMR                   MYS          19

134 TAN/CHONGLING                    MYS          48

135 TAN/SIOH                              MYS          42

136 TANG/XUDONG                      CHN           31

137 TANG/XUEZHUMS                   CHN          57

138 TANURISAM/INDRASURIAMR   IDN           57

139 TEE/LINKEONGMR                  MYS           50

140 TEOH/KIMLUNMR                   MYS           36

141 TIAN/JUNWEI                        CHN           29

142 TIAN/QINGJUN                      CHN           51

143 TONG/SOONLEEMR                MYS           31

144 VINNY/CHYNTHYATIOMRS      IDN            47

145 WAN/HOCKKHOONMR            MYS           42

146 WANG/SHOUXIAN                  CHN          69

147 WANG/SHU                           CHN           61

148 WANG/XIANJUN                     CHN          61

149 WANG/CHUNHUAMR               CHN          34

150 WANG/CHUNYONG                 CHN          43

151 WANG/DAN                            CHN          54

152 WANG/HAITAO                       CHN          26

153 WANG/HOUBIN                      CHN          28

154 WANG/LINSHI                        CHN          59

155 WANG/WILLYSURIJANTOMR    IDN           53

156 WANG/YONGGANGMR             CHN          27

157 WANG/YONGHUI                    CHN          33

158 WANG/YONGQIANG                CHN          30

159 WANG/LIJUN                          CHN          49

160 WANG/XIMIN                          NZL          50

161 WANG/RUI                             CHN          35

162 WANG/MOHENG                     CHN            2

163 WATTRELOS/AMBRE                FRA          14

164 WATTRELOS/HADRIEN             FRA          17

165 WATTRELOS/LAURENCE           FRA          52

166 WEEKS/PAULMR                      NZL          39

167 WEN/YONGSHENG                   CHN         34

168 WEN/HAO                               CHN         32

169 WENG/MEI                              CHN        39

170 WONG/SAISANGMR                 MYS         53

171 WOOD/PHILIP                         USA         51

172 XIE/LIPING                             CHN         51

173 XIN/XIXIMS                            CHN         32

174 XING/FENGTAO                       CHN         36

175 XING/QIAO                             CHN         27

176 XIONG/DEMING                      CHN         63

177 XU/CHUANE                            CHN         57

178 YA/NA                                    CHN         26

179 YAN/LINGMR                           CHN        29

180 YAN/PENG                               CHN        29

181 YAN/XIAO                               CHN        27

182 YANG/LI                                 CHN        35

183 YANG/AILINGMS                     CHN        60

184 YANG/JIABAO                         CHN        26

185 YANG/MEIHUA                        CHN        65

186 YANG/QINGYUANMR                CHN       57

187 YANG/XIAOMINGMS                CHN        59

188 YAO/JIANFENG                        CHN       70

189 YAO/LIFEI                               CHN       31

190 YAP/CHEEMENGMR                  MYS       39

191 YIN/BOYAN                             CHN       33

192 YIN/YUEWANG                        CHN       21

193 YUAN/JIN                               CHN       63

194 YUE/GUIJUMS                         CHN       51

195 YUE/WENCHAO                       CHN       26

196 YUSOP/MUZIMR                      MYS       50

197 ZANG/LINGDI                         CHN       58

198 ZHANG/CHI                            CHN       58

199 ZHANG/LIQIN                         CHN       43

200 ZHANG/QIMS                          CHN       31

201 ZHANG/YAN                            CHN       45

202 ZHANG/HUAMR                       CHN       43

203 ZHANG/LIJUANMS                   CHN       61

204 ZHANG/NAMS                         CHN       34

205 ZHANG/SIMING                      CHN       71

206 ZHANG/XIAOLEIMS                 CHN        32

207 ZHANG/HUALIAN                    CHN        42

208 ZHANG/JIANWU                      CHN        31

209 ZHANG/JINQUAN                     CHN       72

210 ZHANG/MENG                         CHN        29

211 ZHANG/XUEWENMR                 CHN       61

212 ZHANG/YAN                            CHN       36

213 ZHANG/YAN                            USA         2

214 ZHANG/YANHUI                       CHN       44

215 ZHANG/ZHONGHAI                  CHN       43

216 ZHANG/SHAOHUA                   CHN       32

217 ZHAO/GANGMR                       CHN       46

218 ZHAO/QIWEIMR                      CHN       37

219 ZHAO/YINGXINCHD                 CHN        3

220 ZHAO/PENG                            CHN      25

221 ZHAO/YAN                              FRA       18

222 ZHAO/ZHAOFANG                   CHN       73

223 ZHENG/RUIXIAN                     CHN       42

224 ZHOU/FENG                            CHN      56

225 ZHOU/JINLING                        CHN      61

226 ZHOU/SHIJIE                          CHN      64

227 ZHU/JUNYAN                          CHN      41

 

TECHNICIENS PILOTES MEMBRES D'EQUIPAGE DU MH370 MALAYSIA AIRLINES BOEING 777

1 ZAHARIE BIN AHMAD SHAH (TECH CREW)    Malaysian

2 FARIQ BIN AB HAMID (TECH CREW)             Malaysian

3 PATRICK FRANCIS GOMES                           Malaysian

4 ANDREW NARI                                            Malaysian

5 GOH SOCK LAY                                           Malaysian

6 TAN SER KUIN                                            Malaysian

7 WAN SWAID BIN WAN ISMAIL                     Malaysian

8 JUNAIDI BIN MOHD KASSIM                        Malaysian

9 MOHD HAZRIN BIN MOHAMED HASNAN        Malaysian

10 NG YAR CHIEN                                          Malaysian

11 FOONG WAI YUENG                                   Malaysian

12 TAN SIZE HIANG                                       Malaysian

 

DERNIER REBONDISSEMENT : LA RECHERCHE DE POSSIBLES SURVIVANTS CONTINUE APRES PLUS DE TROIS SEMAINES DE LA DISPARITION DU BOEING 777 MH370 DE LA COMPAGNIE MALAYSIA AIRLINES

 

http://www.rtl.fr/actualites/info/international/article/avion-disparu-de-malaysia-airlines-la-recherche-de-possibles-survivants-continue-7770820117

 


Le vol Malaysia Airlines MH370 est toujours introuvable. Toutes les parties prenantes à l'affaire, y compris la Chine,  étant d'accord pour dire que tous les passagers sont hors de cause, il ne reste comme suspects que les deux pilotes qui auraient pu faire disparaître l'avion avec une explication : ils auraient été victimes de l'amok, une forme de folie furieuse qui s'empare parfois des Indonésiens et des Malais et les amène à se suicider dans une extrême violence en massacrant autour d'eux le maximum de personnes. C'est une explication qui semble tenir debout et si la pilule somnifère passe, on oubliera vite l'affaire. Sauf que…

Sauf qu'il y a une cause à la crise de folie furieuse qu'est l'amok : presque toujours une très violente humiliation publique. Rien de tel dans les heures qui ont précédé la prise de commandement des deux pilotes et leur envol.

J'écarte donc l'amok des explications possibles, et puisqu'on a répété sur tous les tons que les passagers n'étaient pas en cause, j'ai pensé qu'un détournement criminel pouvait être lié à une cargaison de très grande valeur : à une cargaison d'or ou de diamants par exemple. Dans ce cas il faut poser l'avion pour la récupérer, à moins de la parachuter, mais il y a dans la zone des îles désertes avec des pistes datant de la dernière guerre qui, quoiqu'en mauvais état, peuvent suffire à poser un avion avec quelques risques certes, mais surtout à condition de ne pas envisager de le faire repartir ensuite. Les passagers se débrouilleront pour survivre en attendant les secours. Les seules îles à portée de vol au vu de la dernière position signalée et de sept heures de vol déjà écoulées ne laissant qu'une heure ou deux de délai pours se poser, ce sont les îles Andaman. C'est là qu'il faudrait chercher, mais personne n'y pense semble-t-il.

Mais je n'y crois pas non plus, à cause justement du fait que personne n'y pense ce qui est impensable de la part d'un aussi grand nombre de spécialistes que celui qui est actuellement sur l'affaire. Donc c'est autre chose et c'est internet qui m'a donné la piste la plus probable.

Quatre jour après la disparition de l'avion, le Bureau international des brevets en a enregistré un, pris par un groupe de scientifiques, quatre Chinois tous originaires de Suzhou, une ville située près de Shangaï et un Américain, chacun en détenant 20 % : Peidong Wang, Zhijun Chen, Zhihong Chen, Li Yin et… Freescale semiconductor d'Austin au Texas. Quatre individus et une société.

Or, coïncidence nous dira-t-on, mais il n'y aura que les idiots et les naïfs pour le croire, il y avait justement à bord du vol MH370 toute une équipe de Chinois et de Malais se rendant à Pékin "pour affaires", dont Wang, les deux Chen, Yin et des cadres de Freescale (voir le lien en fin d'article). Au total une vingtaine de personnes, rien que des ingénieurs et des cadres supérieurs. Car le brevet en question intéresse énormément les Chinois en train de faire un effort de guerre considérable pour développer leur marine autant que leur aviation.

En effet, Freescale est spécialisée dans l'armement électronique de pointe, notamment celui qui permet de guider les missiles, de rendre les avions furtifs ou de brouiller le fonctionnement des radars où l'on voit des avions apparaître, disparaître, zigzaguer. Les Israéliens ont déjà un système de ce type qui leur a permis de leurrer les radars iraniens quand ils sont allés bombarder leurs centres nucléaires il y a deux ou trois ans : pas un avion dans le ciel, puis brusquement plus d'une centaine allant dans tous les sens, les radaristes ont pensé à un disfonctionnement, n'ont donc pas signalé d'alerte et quelques minutes plus tard, les bombes pleuvaient.

Depuis la technique a été perfectionnée par Freescale qui ayant travaillé sur ce sujet avec des ingénieurs chinois a du prendre avec eux ce brevet partagé. Mais évidemment, ça ne plait pas beaucoup à l'armée américaine, ni a Freescale d'ailleurs.

Si l'on admet l'absence de coïncidence dans la disparition de l'avion et la présence à bord de cette bande de spécialistes de l'avionique militaire, deux options sont alors possibles :

Détournement pour "voler" ces précieux cerveaux, la cargaison précieuse que j'imaginais, ce serait eux ;

Destruction de l'avion pour les faire disparaître, peu probable car il y aurait environ 230 victimes collatérales (227 + pilotes et stews) ce qui fait beaucoup ;

Le site Rorschach envisage une autre possibilité : "une manière, après l’attentat de la gare de Kunming qui avait fait 30 morts et 133 blessés, de dire à la Chine de se tenir à l’écart du conflit US-Russie (à propos de l'Ukraine). Sous-entendu : « On a les possibilités de vous empoisonner la vie à peu de frais… ». Mais cette possibilité là je n'y crois guère, bien qu'elle ne puisse être totalement écartée, d'autant qu'après avoir lu plusieurs articles du blog Rorschach, je pense qu'ils sont un peu trop obsédés par le Nouvel Ordre Mondial.

Dans ce cas, soit il est inutile de chercher des débris qui n'existent pas, soit il faut chercher l'avion et ses passagers abandonnés sur un ilot des îles Andaman, soit personne n'a envie de trouver la solution sous la pression des Américains ou de la Chine, les recherches sont délibérément mal orientées et ne sont que de la poudre aux yeux.

En attendant, un brin de droit des sociétés : quand l'un des titulaires d'un brevet partagé meurt, les autres se partagent sa part, s'il n'y a qu'un survivant, c'est lui qui hérite à 100 % du brevet. Si les quatre Chinois sont morts, le cinquième propriétaire, la société Freescale, personne de droit, hérite du brevet.

L'actionnaire majoritaire de Freescale est une holding financière du nom de Blackstone, dont le président est Jacob Rothschild de la Banque Rothschild. Rien d'étonnant, Rothschild a, par holdings interposées, des participations dans des centaines de grandes sociétés, dont par exemple, le Club Med, Imetal (mines et sidérurgie) et même la SNCF !

Le point apparemment faible de ce raisonnement est : pourquoi Freesclae a-t-elle déposé le brevet avec la participation à 80 % des quatre Chinois si elle savait qu'ils ne réapparaitraient pas ? Parce qu'elle aurait signé son crime et la Chine aurait eu des arguments juridiques pour contester la propriété du brevet. Alors que là, elle peut dire "Nous sommes de bonne foi, nous espérons leur réapparition avec la découverte de l'avion." Et quand il sera officiellement admis que l'avion a définitivement disparu et que ses passagers sont morts "Nous sommes désolés, nous nous retrouvons propriétaires du brevet, mais nous ne l'avons pas fait exprès". Cela pourra prendre des semaines, des mois, des années, peu importe, elle a le brevet, l'important dans ce cas est que l'avion ne soit jamais retrouvé.

Cela dit d'autres possibilités existent, à condition que l'on trouve quelque chose, une trace, un objet, un miraculé qui aurait survécu au crash, ça arrive mais ça ne serait vraiment pas de chance pour Freescale.

Maurice D.

 

http://www.electronique.biz/index.php/economie/vie-de-la-profession/item/50219-20-employes-de-freescale-parmi-les-passagers-du-boeing-de-malaysia-airlines-disparu-depuis-le-8-mars

Les Australiens ont brouillé les pistes en annonçant avoir vu des débris d'avion à 2 500 km au Sud-ouest de Perth. Aussitôt toute la pesse a embrayé sans réfléchir une seconde au fait qu'il ne peut pas s'agir des débris de MH370 : Il y a 5 000 km entre Kuala Lumpur et Pékin. Un B 777 met 6 h pour les parcourir et il emporte le poids de carburant nécessaire à 7 h de vol, max 8 h si l'approche de l'aéroport de destination peut être retardée par l'encombrement du trafic aérien. Car les Cies recherchent le poids minimum afin de ne pas augmenter la consommation par un surpoids inutile si l'avion peut refueler avant de repartir. Au bout de 5 h de vol, après avoir zigzagué pour brouiller sa piste et volé bas pour échapper aux radars civils, ce qui a augmenté sa consommation de jet-fuel d'environ 15 %, il a été repéré au N-O de la Malaisie par un radar militaire thaï, non loin des iles Andaman. Il lui restait donc entre 2 et 3 h de vol possible, de quoi faire éventuellement un nouveau virage pour déjouer les poursuites et aller se poser sur les îles Nicobar plus au sud. Ce qui semble confirmé par Rolls Royce qui dit avoir constaté un fonctionnement des moteurs pendant 7 h. En aucun cas, il ne peut avoir été se perdre en mer 8 000 km plus loin, à la limite de l'océan Antarctique, à la pointe d'un triangle dont les deux autres pointes seraient Saint Paul et Amsterdam et les Kerguelen. Et pour quelle raison ? C'est un immense désert marin sans le moindre aérodrome à 2 500 km à la ronde, excepté celui de Perth qu'il avait déjà dépassé en latitude depuis 1 h.

 

 

 

Posted On 10 mar 2014

boing 777 malaysia airlines

Editorial de Guy MILLIERE

L’hypothèse n’est, au moment où j’écris, évoquée qu’avec parcimonie et précaution par les grands médias, il n’empêche, le Boeing de la Malaysia Airlines disparu à proximité des côtes vietnamiennes semble bien avoir été victime d’un acte terroriste.

L’avion, de fait, a disparu brutalement de tous les écrans radars alors que les indicateurs de vols étaient normaux jusque là. Le pilote n’a pas même eu une seconde pour signaler le moindre problème et n’a pas actionné le moindre dispositif signalant une avarie ou un problème mécanique. L’avion semble avoir implosé et s’être désintégré extrêmement rapidement.

Deux passagers sont montés à bord avec des passeports volés il y a un an, et donc sous de fausses identités. Les enquêteurs évoquent l’hypothèse de quatre terroristes, qui auraient donc commis un attentat suicide.

La méthode employée ressemble aux méthodes d’al Qaida, qui est actif en Chine, qui visait dès lors la Chine (l’essentiel des passagers étaient Chinois, et l’avion se dirigeait vers Pékin) et qui a déjà frappé la Chine le 1er mars dernier par l’attaque contre la gare de Kunming, qui a conduit à la mort de 33 personnes, et a fait 143 blessés, certains très grièvement : les terroristes de Kunming ont commis eux-mêmes ce qu’on peut définir comme un attentat suicide, puisque la plupart d’entre eux ont péri en commettant leurs actes. Le contrôle des armes étant très strict en Chine, ils ont utilisé de longs couteaux, lames de trente à soixante centimètres de long, et privilégié l’égorgement.

Le 28 octobre dernier, trois terroristes islamistes avaient utilisé une jeep emplie d’explosif, et l’avaient fracassé contre un mur sur la place Tien An Men à Pékin avant de la faire exploser, tuant cinq personnes et en blessant trente huit.

L’attentat contre le Boeing de la Malaysia Airlines a eu lieu au moment même où se tenait la réunion annuelle du Congrès National du Peuple au cours de laquelle sont prises officiellement les décisions stratégiques du gouvernement chinois.

Parmi les décisions prises cette année, figure l’élargissement des zones d’identification aérienne (Air Defense Identification Zone) situées au dessus des îles Diaoyu/Senkaku et des iles Spratly/Nansha. La Chine entend annexer les îles en question, élargir ainsi ses eaux territoriales, prendre le contrôle du commerce maritime et aérien de toute l’Asie de l’Est. Elle entend aussi procéder à l’exploitation pétrolière des gisements détectés sous ces îles et à leur proximité.

Les motifs d’action d’al Qaida en Chine restent à analyser. La Chine est l’alliée de l’Iran et de l’axe chiite qui prend forme au Proche-Orient. Des factions d’al Qaida en Syrie s’allient au gouvernement Assad, tandis que d’autres factions sont en train d’être écrasées par l’Iran, l’Irak, l’armée du gouvernement Assad et les factions d’al Qaida qui s’allient au gouvernement Assad. L’action vient-elle de groupes liés au factions en train d’être écrasées ?

La réponse viendra bien plus tard.

En tout cas, la Chine n’échappe pas aux actions du terrorisme islamique, qui est plus que jamais planétaire.

Et la vigilance dans le secteur du transport aérien devra se trouver encore renforcée.

Il fut un temps où prendre l’avion était plus simple. Nous sommes à l’ère de l’islam radical, et tant que l’islam radical ne sera pas mis, partout, hors d’état de nuire, prendre l’avion sera plus long, plus complexe et, hélas, plus risqué.

Mettre l’islam radical, partout, hors d’état de nuire devrait être une priorité absolue de tous les gouvernements.

Pour l’heure, disais-je, l’hypothèse d’un attentat, quand bien même tout indique qu’il s’agit d’un attentat, n’est évoquée qu’avec parcimonie et précaution par les grands médias. Les gouvernements occidentaux parlent eux-mêmes avec parcimonie et précaution.

L’islam radical peut donc continuer à tuer.

Dire que quasiment tous les attentats sont commis par des islamistes suffit pour de faire accuser de « racisme islamophobe », je sais. Je le dis néanmoins : quasiment tous les attentats sur cette terre sont commis par des islamistes.

Et oui : tout indique que le Boeing de la Malaysia Airlines a été victime d’un attentat islamiste. Un de plus.

SOURCE : Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Guy Millière pour Dreuz.info.

A propos de l'auteur
Guy Millière, (spécialisation : économie, géopolitique). Titulaire de trois doctorats, il est professeur à l'Université Paris VIII Histoire des cultures, Philosophie du droit, Economie de la communication et Maître de conférences à Sciences Po, ainsi que professeur invité aux Etats-Unis. Il collabore à de nombreux think tanks aux Etats-Unis et en France. Expert auprès de l’Union Européenne en bioéthique, Conférencier pour la Banque de France. Ancien visiting Professor à la California State University, Long Beach. Traducteur et adaptateur en langue française pour le site DanielPipes.org. Editorialiste à la Metula News Agency, Israël Magazine, Frontpage Magazine, upjf.org. Membre du comité de rédaction d’Outre-terre, revue de géopolitique dirigée par Michel Korinman. Rédacteur en chef de la revue Liberalia de 1989 à 1992 Il a participé aux travaux de l'American Entreprise Institute et de l'Hoover Institution. Il a été conférencier pour la Banque de France, Il a participé à l'édition d'ouvrages libéraux contemporains comme La constitution de la liberté de Friedrich Hayek en 1994 dans la collection Liberalia, puis dans la collection « Au service de la liberté » qu'il a créée aux éditions Cheminements en 2007. Il a également été rédacteur en chef de la revue éponyme Liberalia de 1989 à 1992. Il a été vice-président de l'Institut de l'Europe libre ainsi que Président et membre du conseil scientifique de l'Institut Turgot. Il fait partie du comité directeur de l'Alliance France-Israël présidée par Gilles-William Goldnadel. Il est l'auteur de plus d'une vingtaine d'ouvrages.
**************************************************************************

 

Screen Shot 2014-03-11 at 17.19.24 PM

Depuis hier soir, je suis informé que les radars de l’armée de la Malaisie ont suivi le vol MH370 de Malaysia Airlines pendant au moins 100 miles après qu’il ait disparu des radars civils. J’ai attendu que des médias en parlent pour publier l’information. Elle est maintenant reprise par différents médias chinois, citant des sources qui sont convaincus que l’avion a atterri dans le détroit de Malacca, situé entre la péninsule malaise et Sumatra.

L’armée malaise pense que l’avion de Malaysia Airlines qui a disparu depuis 4 jours avec 239 personnes à son bord a encore volé pendant plus d’une heure après avoir disparu des systèmes civils de contrôle aériens.

Le responsable de l’aviation militaire malaise Rodzali Daud a déclaré lors d’un point presse que l’avion a été suivi alors qu’il volait au dessus du détroit de Malacca, à l’autre extrémité de la région du pays où il a disparu des radars civils.

Plusieurs fois au cours des jours précédents les autorités malaises ont évoqué l’idée que l’avion aurait changé de direction après avoir disparu des radars, alors qu’il volait à 35,000 pieds (10,670 mètres) à une vitesse stable.

Le quotidien malais Berita Harian, repris par al Jazeera et des médias occidentaux rapporte que Daud a déclaré que l’avion de Malaysia Airlines a été détecté pour la dernière fois par les radars militairtes à 2h40 du matin, samedi, près de l’ile de Pulau Perak à l’extrémité nord du détroit de Malacca.

« Il volait à une altitude d’environ 9,000 mètres (29,500 pieds) », a déclaré Daud, ajoutant que « la dernière fois que le vol a été détecté près de Pulau Perak, dans le détroit Melaka (Malacca), à 2h40 du matin par la tour de contrôle avant que le signal soit perdu. »

article-2578199-1C31101100000578-738_634x431

Selon une source de renseignement non militaire, le rapport de l’armée a été soumis à vérifications.

Un porte parole de l’armée a depuis déclaré à Reuters: « il [l'avion] a changé de trajectoire après Kota Bharu, et il a volé à plus basse altitude. Il a atterri dans le détroit de Malacca ».

L’heure communiquée par Daud est une heure et dix minutes après que l’avion ait disparu des écrans de contrôles aériens au dessus du point de trajet Igari, à mi-chemin entre la Malaisie et le Vietnam. Aucune information n’a été publiée sur ce qui a pu arriver à l’avion depuis.

Si ce rapport est confirmé, cela voudrait dire que l’avion a maintenu une altitude de croisière et qu’il a volé pendant environ 500 km (350 miles) avec son transponder et ses autres instruments de navigation éteints.

Par ailleurs, des photos de débris publiées hier par Le Parisien se sont avérées sans rapport avec le vol disparu.

Interrogé par le New York Times, Matthew L. Wald, correspondant scientifique du New York Times, a répondu à quelques questions :

Q. Comment un 777 peut-il disparaître ? N’est-il pas constamment suivi par radar ou satellite ?

R. La couverture Radar n’est pas universelle, spécialement au dessus de l’eau. Dans des régions sans radars, les pilotes doivent généralement indiquer leur position par radio à intervalle fixe, principalement pour permettre aux contrôleurs aériens de maintenir les avions éloignées les uns des autres. Entre deux intervalles, quelque chose peut mal tourner. Le 777 a également des systèmes automatiques qui envoient des données sur les performances des moteurs et autres aspects techniques. Ces signals sont envoyés aux entreprises de maintenance, et non pas au contrôle aérien. [c'est pour cette raison que Rolls Royce, le fabricant des moteurs du 777, a indiqué qu'il allait récupérer les données et les transmettre aux enquêteurs]

Q. Les accidents d’avion se produisent la plupart du temps au décollage ou à l’atterrissage, alors que ce vol a disparu presque une heure après avoir décollé, en pleine vitesse de croisière. Qu’est ce qui a pu causer un accident à ce moment du vol ?

R. Parmi les trois accidents en mer des dernières années, dans un cas les capteurs de vitesse n’ont pas fonctionné. Dans les autres cas, l’équipage n’a pas diagnostiqué les pannes et n’a pas su prendre les bonnes décisions (dans le 3e cas, il n’auraient probablement pu rien faire.) Un acte délibéré du pilote, un acte de terrorisme ou une attaque dans le cockpit pourrait faire partie des autres causes.

Deux blondes invitées dans le cockpit en 2011 par le même pilote

 

873565-943b5708-a8f7-11e3-9a89-1de6a43f024e

JPG : deux jeunes et jolies blondes, Jonti Roos, qui vit à Melbourne, et son amie Jaan Maree, viennent de témoigner qu’elles étaient dans la file d’attente d’un vol qui allait de Phuket à Kuala Lumpur en 2011, et qu’elles ont été abordées par le même pilote, qui leur a proposé de passer un moment avec l’équipage dans le cockpit – ce qui est totalement interdit par les règlementations aériennes.

Jonti Roos (centre) et Fariq Abdul Hamid, un des pilotes du vol (à droite)

Jonti Roos et Fariq Abdul Hamid, un des pilotes du vol MH370 (à droite), en 2011

Q. Ne devrait-on pas capter les signaux de la boite noire ?

R. Si la boite noire est dans la mer, ses signaux sont audibles dans un périmètre réduit. Et l’avion n’est peut être pas en mer.

Q. Pourquoi n’a-t-on pas encore retrouvé les débris ?

R. Ils ne cherchent peut être pas au bon endroit. L’avion vole à la vitesse de 10 miles par minute, et personne ne sait exactement combien de temps il a volé après qu’on a perdu le contact, ni exactement quand il s’est écrasé, ou s’il s’est écarté de sa route avant l’accident.

Q. Y a -t-il un élément qui laisse penser qu’il s’agit d’un attentat terroriste ?

R. Aucun groupe n’a revendiqué l’attentat. A part ça, nous en savons trop peu pour spéculer.

JPG : Réponse inexacte. Une organisation terroriste chinoise, la brigade des martyrs chinois a revendiqué avoir détourné le vol MH370. Selon le site news.com.au, dimanche matin, le groupe a envoyé un email crypté et impossible à tracer à des journalistes chinois déclarant : « Vous tuez l’un de notre clan, nous tuerons 100 pour nous venger ». Le ministre de la défense malaise, Hishamuddin Hussein, a cependant déclaré qu’il doute de la légitimité de l’information. Plusieurs observateurs indiquent, cependant, que les autorités malaises veulent à tout prix minimiser la piste terroriste islamique. D’autres sources soutiennent qu’il pourrait s’agir d’un hoax destiné à exacerber les tensions entre les musulmans Uighurs la Chine après l’attentat terroriste au couteau à la gare de Kunming qui a fait 29 morts et 140 blessés. De plus, le FBI a déclaré ce matin que les groupes terroristes n’évoquent même pas entre eux l’accident. Il semble, enfin, que l’un des deux passagers iranien voyageant avec un faux passeport ne soit inscrit sur aucune liste terroriste, et la présence de sa mère à l’aéroport de Francfort pourrait bien confirmer qu’il n’était pas un terroriste.

Q. Si l’avion a souffert d’un vice de fonctionnement majeur, est ce que le pilote n’aurait pas appelé pour demander de l’aide, et envoyé un signal de détresse ?

R. Les pilotes suivent des priorités en cas d’urgence : piloter, naviguer, communiquer. La première urgence est de piloter l’avion. Informer les contrôleurs aériens au sol vient en dernier, car cela ne permet pas d’aider à régler la crise qui se déroule dans le cockpit, quelle qu’elle soit. Et si le commandant de bord se battait pour maintenir l’avion en vol, il peut ne pas avoir eu le temps d’utiliser sa radio.

Q. Le pilote a-t-il pu intentionnellement écraser l’avion ?

R. C’est déjà arrivé : EgyptAir depuis Kennedy Airport en 1999, et SilkAir en Indonésie en 1997 – [deux fois, des pilotes musulmans]

Q. D’autres avions ont-ils disparu de cette façon dans le passé récent ?

R. Il n’existe aucun précédent, mais il se peut qu’il faille du temps pour retrouver l’avion.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

A propos de l'auteur
Jean Patrick Grumberg est journaliste et photographe de rue. Ancien lobbyiste, il a vécu à Paris, puis à Los Angeles et Tel Aviv, et vit en Californie. Il est contributeur au site Dreuz et d'autres médias francophones et anglophones.

 

Publicité
Publicité
Commentaires
Publicité