LE WI-FI POUR LA COMMUNICATION  INFORMATIQUE ET LES TECHNOLOGIES ALTERNATIVES AVEC LE HAUT DÉBIT          

                                   

Les secrets de la technologie du Wi-FI

COMMENT MONTER UN RÉSEAU WI-FI ?

Monter un réseau Wi-Fi est du même acabit qu'installer un réseau classique câblé. L'absence de fils permet de délacer PC, portables et PDA à sa guise. Mais la facture se révèle plus importante, surtout si les limitations inhérentes au sans-fil obligent à renforcer le réseau. Jusqu' à présent, pour connecter plusieurs PC à l'internet, il fallait les équiper de cartes spécifiques et les relie physiquement au moyen de câbles. Double inconvénient, les câbles ne sont pas vraiment esthétiques dan un intérieur, de plus, une fois posés ils rendent difficile le déplacement des machines. Avec la norme sans fil Wi-Fi ( IEEE 802.11b ), fini tous ces inconvénients, place aux ondes radio. Les ordinateurs peuvent passer d'une pièce à l'autre, sans même le cas échéant interrompre un téléchargement ou une conversation entamée par le biais d'une messagerie instantanée. Les atouts sont importants, mais les câbles n'ont pas encore dit leur dernier mot.   

Les premières raisons de la persistance des réseaux filaires est financière. Plus récents et moins standardisés, les réseaux Wi-Fi sont plus chers, le rapport était encore ces dernières années de 1 à 8!

 

QUEL MATÉRIEL CHOISIR ?

    

La mise en place d'un réseau Wi-Fi à son domicile n'est pas trop complexe. Le plus dur est de choisir le matériel adapté à un besoin, et à un budget.

* Premier cas de figure, vous disposez de deux ordinateurs. Il suffit alors d'équiper chacune des machines d'un adaptateur Wi-Fi pour établir la connexion. Si l'une de deux est connectée à l'Internet par le câble, l'ADSL ou le satellite recevant le haut débit, et si elle est raccordée à une imprimante, vous pourrez sans difficulté en faire bénéficier l'autre poste.

* Second cas de figure : au delà de deux PC à raccorder, il vous faudra, en outre un adaptateur pour chaque poste, faire l'acquisition d'une borne d'accès ou d'un "Routeur Wi-Fi" pour dispatcher les données entre tout ce petit monde. La première étape consistera à configurer la borne d'accès suivant les modalités qui varient d'un matériel à l'autre.

Que vous ayez deux, trois ou cent machines, il est essentiel d'activer le cryptage des données, faute de quoi, " un pirate pouvant en cacher un autre", un "squatter" pourrait s'installer sur votre accès Internet.

En ce qui concerne le choix du matériel, l'offre est de plus en plus riche. Il convient dans un premier temps de de définir ses besoins. Pour partager une connexion Internet, la norme 802.11b avec ses 11 ou ses 22 Mbits apparaît amplement suffisante. En revanche, s'il s'agit de monter un véritable réseau local, pour des échanges de données intensifs, sans doute vaudra-t-il mieux investir sur sa descente en choisissant la norme 802.11g qui assure des débits cinq fois supérieurs. Elle reste compatible et ne vos empêchera pas par exemple d'étrenner votre carte Wi-Fi sur le point d'accès public d'un Hôtel ou d'un Cyber-café équipé enWi-Fi première génération.

 

TECHNIQUEMENT LE WI-FI C'EST QUOI ?

 

Wi-Fi est la contraction de "Wireless Fidelity". Plus pratiquement c'est le nom de la norme IEEE 802.11 et ses multiples déclinaisons à commencer par la plus connue la 802.11b. Ce protocole de communication autorise un débit de 11 Mbits par seconde, dans un rayon de 50 à 100 mètres.

En pratique, les performances sont très variables suivant les matériels en présence et la configuration des lieux mais habituellement, il est rare que le débit réel excède les 4 à 5 Mbits par seconde. Par un artifice technique, de nombreux fabriquants proposent désormais des périphériques au débit allant jusqu'à 22 Mbits/s. Mais d'autres normes similaires telle que la 801.11g repousse cette limite avec un débit théorique de 54 Mbits/s.

      

 

L' AVENIR DU WI-FI : LA NORME 802.11g

Le terme Wi-Fi n'est pas un mot générique mais une certification technique, attribuée produit par produit par la Wi-Fi Alliance. Aujourd'hui, il concerne deux technologies sans fil : la 802.11a, d'un débit maximal de 54 Mbits/s, et le 802.11b, d'un débit maximal de 11 Mbits/s.

L'un et l'autre agissent sur deux fréquences différentes : 2,4 Ghz pour le 802.11b et 5 Ghz pour le 802.11a. La norme 802.11g réunit le meilleur des eux mondes en utilisant la fréquence du 802.11b, la norme la plus répandue de deux technologies actuelles avec un débit de 54 Mbits/s du 802.11a.

Les produits répondant à cette nouvelle norme pourront donc fonctionner sur a plupart des réseaux Wi-Fi, à une vitesse bien supérieure. La standardisation est en route afin de garantir qu'une PC Card et un point d'accès fonctionnent ensemble. La Wi-Fi Alliance est en train de mettre en place un programme "Wi-Fi Certified 802.11g". Les principaux constructeurs travaillent déjà à des programmes de mise à jour des matériels existants.

 

LES PRINCIPAUX ÉQUIPEMENTS WI-FI

* LES ROUTEURS

Certains modèles de routeurs font non seulement office de borne sans-fil, mais aussi de modem ADSL ou câble, de Firewal et de Hub Ethernet pour le raccordement physique des postes PC les plus proches. D'autres encore comportent un port imprimante. Quand i n'en est pas doté, le Routeur se connecte directement au modem du Haut débit.

* LES ADAPTATEURS USB

Les adaptateurs USB se raccordent à l'ordinateur. Mais attention, les adaptateurs USB, contrairement à la solution du Routeur Ethernet, sont reliés à un ordinateur connecté à l'Internet, qui doit impérativement resté allumé pour que le second poste et les suivants bénéficient de la connexion (mise en réseaux).

         

* LES ADAPTATEURS AU FORMAT PC CARD

Tout bon ordinateur portable dispose d'un emplacement PC Card. Il se présente sous la forme d'une carte PCMCIA, l'antenne plate est intégrée, ou se déploie pour une meilleure réception. D'une façon générale, pour les ordinateurs de bureau ( tours, stations, serveurs ... ) il est préférable d'installer un "émetteur récepteur" au format USB, plus simple à installer et moins coûteux qu'une carte PCI qui en fait est une PC Card montée sur cartes PCI! Pour les ordinateurs portables, optez pour des PC Card, elles sont aussi chères mais moins encombrantes que leur homologues USB. Depuis ces derniers temps, on peut dire que pratiquement tous les fabriquants d'ordinateurs portables ont inclus le "Wi-Fi b/g Wireless Protocols compliant" dans leurs machines.  

 

A QUELLE DISTANCE SE CONNECTER AVEC LE WI-FI ?

La distance maximale entre une borne d'accès Wi-Fi ( non équipée d'une antenne amplifiée ) et un poste client, muni d'une carte réseau sans fil, dépend de différents critères dont :

la configuration des lieux et la norme Wi-Fi utilisée. Pour une instalation en intérieur ( bureaux, habitation ), le 802.11b convient bien car il offre un débit maxima de 11 Mbits/s. 

Les fréquences radio utilisées traversent plus facilement les murs et obstacles que celle du 802.11a ( à 55 Mbits/s ). En extérieur, dans votre jardin, par exemple, vous pourrez travailler confortablement jusqu'à une distance de 30mètres de la borne sans fil802.11b, si elle est installée dans la maison, ou jusqu'à 60 mètres et plus avec une borne 802.11a installée dans un espace extérieur dégagé et avec une antenne appropriée. Si vous êtes dans un milieu particulièrement parasité par des véhicules, des machines ou autres, ces distances sont à réduire d'environ un tiers. 

Remarque : L'Alliance Wi-Fi annonce la mise à disposition de données regroupant environ 80 Hot-Spots certifiés Wi-Fi Alliance. 

 

 

La Zone Finder, gratuit, identifie les HOT-SPOTS en fonction de leur localisation et de leur nature : aéroports, hôtels, restaurants, cyber-cafés ... le résultat pouvant être téléchargé dans un fichier Excel.

 

LES INSTALLATIONS DÉLICATES

Les esprits brouillons devront s'abstenir de la méthode et faire appel à un installateur agréé homologué Wi-Fi.

En clair, pour jouer en réseau ou pour échanger des fichiers, il convient d'opter pour le mode "ad hoc" et d'équiper chaque ordinateur d'une carte Wi-Fi. Pour partager une connexion Internet, sans PC hôte obligatoirement sous tension, c'est le mode dit "infrastructure" qu'il faut choisir. Outre le nombre de carte Wi-Fi égale au nombre de PC, cette "topologie" ( c'est le terme consacré!) de réseau réclame un Modem pour compresser et décompresser les données échangées, un Routeur pour envoyer les bonnes informations vers les bons PC et un point d'accès pour relier les PC à l'Intenet, ces deux derniers produits n'en faisant en réalité qu'un seul aujourd'hui. Ne pas oublier de consulter les aides de Windows, somme toutes assez conviviales.

 

QUELQUES PROBLÈMES TECHNIQUES A RÉSOUDRE

Censée atteindre les 30 mètres de portée en intérieur, elle se situe souvent bien en de ça. La cause : la propagation des ondes ne fait pas bon ménage avec le béton, les poutres métalliques, etc. Les débits des réseaux sans-fil se montrent également beaucoup plus modestes que ceux de leurs homologues filaires : 

1,3 Mo/s en Wi-Fi contre 12,5 Mo/s pour un réseau Ethernet base 100. Pour autant, cette différence reste très théorique. Les 1,3 o par seconde offert par Wi-Fi représentent en effet l'équivalent de 20 accès ADSL. Tout est donc à peu près transparent. En revanche, les transferts de gros fichiers de PC à PC pénaliseront les adeptes du sans-fil. Un film vidéo de 700 Mo mettra environ 10 minutes à passer d'une machine à une autre avec WI-Fi, contre seulement 1 minute en Ethernet. Le même film mais au format MPeg2 celui-là, ses 8 Go seront transférés en Wi-Fi en un peu moins de 2 heures contre 10 minutes en Ethernet!

 

COMMENT SE CONNECTER A INTERNET ... EN TOUTE LIBERTÉ ?

Se connecter à Internet sans fil et sans prise de téléphone est déjà possible. Les promoteurs du WiFi se proposent de développer le Réseau à un immeuble, un quartier, une ville, un pays pourquoi pas... L'objectif est simple, permettre aux internautes de se connecter où qu'ils soient, à la terrasse d'un café, dans un bus, un aéroport, bref partout en se déplaçant! ( on appelle cela "la mobilité" ). Bien que nous soyons encore dans une phase expérimentale, mais qui vient de se développer très rapidement ces dernières années, car de nombreux réseaux se sont mis en place dans les grandes villes du Monde, permettant ainsi aux habitants d'immeubles et de buildings de partager leurs connexions.

L'avantage du Wi-Fi, ce n'est pas simplement la "mobilité", c'est aussi faire des économies. Une fois que l'on a acquis le matériel nécessaire, il suffit de régler une seule connexion Internet ( vous pouvez donc diviser le prix par le nombre de personnes qui se connectent à votre point d'accès mais attention aux problèmes de bande passante).

Outil de convivialité, vous pouvez en outre partager avec vos voisins internautes des fichiers et échanger via la toile du NET des bons plans pour des chats, rencontres, sorties, etc...

Enfin, il faut savoir que le débit de ce type de connexion "locale" est beaucoup plus rapide que les autres, entre 1 à 20 fois plus que l'ADSL, bien que maintenant avec le câble en fibre optique dans certaines villes on atteint des vitesses de plus de 100 Go!

 

PAS A PAS POUR PARTAGER DES CONNEXIONS INTERNET

Si vous disposez déjà d'un abonnement ADSL ou Câble ( Noos, Numericable ... ) choisissez un Routeur et un point d'accès, ou un Routeur/Point d'accès compatible avec votre Modem. Si vous n'avez encore rien de cela, sachez qu'il existe des Modems intégrant les fonctions de Routeur et de point d'accès. Ensuite, reliez le Routeur à votre Modem. Travaillez hors tension, reliez le modem au port WAN ou USB du routeur, situé sur la face arrière. Mettez le routeur sous tension, puis le modem. Installez le premier émetteur-récepteur Wi-Fi sur le premier PC. Allumez l'un des PC au choix. Branchez à ce PC l'un des émetteurs-récepteurs USB, installez son pilote et son utilitaire de configuration fournis sur le CD-Rom du fabriquant. Configurez le premier émetteur-récepteur Wi-Fi. Lancez l'utilitaire de configuration de l'émetteur-récepteur. Entrez "Any" comme nom de réseau ( ou SSID ). Cela vous permettra de communiquer avec n'importe quel routeur, le temps de configurer celui-ci. Choisissez le mode "infrastructure". Il n'y a pas de canaux de communication à sélectionner. Vérifiez l'activation de l'adresse IP dynamique sur le premier PC. Allez dans le panneau de configuration de Windows et ouvrez les connexions réseau. Sélectionnez la connexion sans fil ainsi crée. Accédez aux propriétés de Internet Protocole ( TCP/IP ) et vérifiez que la case "Obtenir une adresse IP automatiquement" est cochée. Configurez le Routeur, installez et configurez les autres émetteurs-récepteurs Wi-Fi. Allumez tous les autres PC, branchez les émetteurs-récepteurs, installez leur pilote, votre Réseau WI-FI est à présent actif tant pour vous connecter à l'INTERNET depuis chaque ordinateur PC que pour échanger des fichiers de PC à PC.

Pour ce qui est des équipements, côté constructeurs, de nombreux et différents matériels sont sortis sur le marché de l'informatique, tout équipés déjà d'une connexion WI-FI.

 

LES COMPOSANTS D' UN RÉSEAU HAUT DÉBIT  

Pour le Maire d' une commune à équiper, l'enjeu sera d'apporter dans les foyers de ses concitoyens une connexion Haut Débit équivalente à celle disponible dans les communes "ADSLisées", car dans les limites de distance imposées par cette technologie.

Pour cela, il sera donc nécessaire d'installer une ou plusieurs zones de couverture locale, mettant en oeuvre différentes technologies si nécessaire et de raccorder ce réseau communal aux réseaux nationaux présents sur le territoire, via les points de présence des opérateurs nationaux.

Les zones couvertes localement devront, en toute logique, sauf géographie et économie particulières, correspondre aux zones à plus forte densité de population ainsi que les zones d' activité rurale, touristique, agricole, vinicole, olivicole, industrielle, etc... 

 

                                          

L ' ARCHITECTURE D' UN RÉSEAU

Afin de faire arriver le Haut Débit chez l'utilisateur final, le réseau comporte deux types d'infrastructures qui doivent être mises en place :

- le réseau d'accès, qui connecte l'utilisateur final au point de concentration local ( échelle : de quelques centaines de mètres à quelque kilomètres ),

- le réseau de collecte, qui connecte le point de concentration local au point de présence d'un opérateur Haut Débit (échelle :quelques dizaines de kilomètres ).

LE RÉSEAU D' ACCÈS 

Selon les technologies choisies que nous examinerons plus loin, ce réseau d'accès peut être composé :

- de fils de cuivre " courants faibles " ( câbles de télécoms ),

- des câblages de cuivre " courants forts " ( distribution électrique en basse tension ),

- de fibres otiques,

- de liaisons radio ( avec différentes technologies ), entre l'antenne d'émission locale, située sur un point haut ( clocher, château d'eau, pylône, sommet de montagne... ) et les antennes de réception des utilisateurs ( de forme et de dimension différentes selon les technologies utilisés et la longueur de la liaison.

LE RÉSEAU DE COLLECTE 

Le réseau de collecte : c'est lui qui raccorde le point de concentration local ( dans la commune à équiper ) au plus proche point de raccordement Haut Débit existant dans une commune voisine ( le plus souvent le répartiteur des Télécoms du Pays ).

Ce réseau de collecte, selon les technologies choisies que nous traiterons plus loin, peut être composé de :

- de fil de cuivre " courants faibles " ( câbles télécoms ) avec différentes offres selon les Pays  ( ADSL, TRANSFIX...)

- de fibres optiques, enfouies dans des caniveaux ou dans des fourreaux, ou en aérien, sur des poteaux,

- de faisceaux hertziens. Le choix entre différentes technologies permet de satisfaire à l'équation débit/ distance /prix. La nécessité d'avoir une vue directe entre les antennes d'une liaison hertzienne peut conduire à multiplier les segments de liaisons dans les zones à relief particulier, et donc à multiplier les coûts,

- d'une transmission satellitaire, qui permet avec un bond entre le point de raccordement Haut Débit choisi et la zone à irriguer d'acheminer le trafic.

LES SOLUTIONS TECHNIQUES DISPONIBLES 

Les zones blanches étant par définition au-delà du périmètre définitif de couverture du DSL, leur couverture requiert d'utiliser des technologies alternatives, généralement des technologies sans fil, moins coûteuses, au moins pour l'accès.

Dans ces zones, les deux problématiques, celle de l'accès et celle de la collecte sont à résoudre.

Comme nous venons de le voir, l'accès désigne la distribution du signal Haut Débit sur quelques centaines de mètres entre chacun des utilisateurs et le nœud de raccordement le plus proche du réseau Haut Débit. La collecte désigne l'acheminement du signal entre ce nœud et le réseau Internet mondial. 

RÉSEAU DE COLLECTE

Dans les zones isolées, il est nécessaire de se raccorder à la zone la plus proche irriguée par des réseaux Haut Débit, en général, la Région, la Préfecture, la Sous Préfecture ou une Commune voisine.

Pour effectuer ce raccordement, le déploiement de fibre est, du fait de ses débits illimités, la solution la plus pérenne mais aussi la plus coûteuse, lorsqu'il est nécessaire de réaliser du génie civil. Le recours à des liaisons louées peut se substituer, de façon temporaire à un déploiement en propre de la collectivité, mais, compte tenu des coûts élevés de location de ces liaisons, la réalisation d'un investissement pérenne devient rapidement préférable au maintien de tels coûts récurrents.

La mise en place d'une liaison satellite est également une solution appropriée en milieu rural. En termes d'installation, cette solution est peu coûteuse mais elle présente plusieurs inconvénients, certains techniques, d'autres économiques. En effet, les débits sont souvent peu élevés et le délai de transmission incompatible avec certains usages comme la voix sur IP (téléphonie Internet). Enfin, les coûts récurrents de location de la liaison sont importants. Le satellite est néanmoins employé en association avec des solutions d'accès utilisant les technologies Wi-Max, le Wi-Fi ou CPL.

1. LA FIBRE OPTIQUE

Les fibres optiques sont des conducteurs qui permettent aux informations de se déplacer à 300000 km/s, la vitesse de la Lumière. Elles sont aujourd'hui au cœur de presque toutes les télécommunications. 

A base de verre, de silice ou de plastique, avec, généralement, un diamètre de 125 microns pour les fibres de verre et de 1 millimètre pour les fibres en plastique, ces fibres sont utilisées pour transporter des impulsions lumineuses qui correspondent à des signaux électriques.

L' utilisation d'une fibre optique, pour le transport d'un signal, impose donc une double transformation :

- au départ, le signal électrique est converti en signal lumineux, à l'aide d'émetteurs utilisant des diodes électroluminescentes (LED) ou des Lasers, 

- à l'arrivée , le signal lumineux est converti en signal électrique, avec des récepteurs adaptés au type de signal émis.

Ce sont ces équipements électroniques, placés aux extrémités de la fibre, qui gèrent le transport de l'information sur les liaisons, et qui déterminent les caractéristiques de débit du réseau. La fibre optique permet des débits importants, au minimum 1 Gigabps soit 1000 Mégabits/seconde. La baisse significative des coûts survenue ces dernières années permet maintenant de proposer la fibre optique comme alternative au cuivre dans la plupart des réseaux.

Mais la fibre optique elle-même est peu coûteuse, sa mise en oeuvre peut générer indirectement des investissements très importants. En effet, les travaux de génie civile (tranchées, fourreaux, coffrets...) vont représenter jusqu' à 80% du coût total d'une liaison fibre. Les chiffres habituellement annoncés vont de 150000 euros le kilomètre de fibre posée dans un environnement urbain et descendent à environ 50000 euros le kilomètre dans un terrain meuble ou boisé.

Pour limiter les coûts de génie civil, il faut pouvoir, après recensement et vérification, réutiliser des infrastructures souterraines existantes, disponibles, et en bon état (fourreaux, caniveaux, ... ) sur le parcours souhaité. Une autre solution pour diminuer les coûts de déploiement sera de mobiliser des infrastructures mutualisables, aériennes ou souterraines (pylônes et poteaux électriques, poteaux téléphoniques, emprises d'autoroutes, de voies ferrées, de voies navigables... )   

Si les qualités intrinsèques de la fibre optique ( débits, pérennité, évolutivité ) en font le meilleur support des réseaux de communication, le coût et les délais de mise en oeuvre (essentiellement le génie civil ) font que ce support est encore peu utilisé dans plus d'un pays pour la connexion à l'utilisateur final et reste encore aujourd'hui essentiellement un support pour les grands réseaux fédérateurs. 

                  

 

2.LE SATELLITE

En complément aux solutions filaires ou hertziennes terrestres, le Satellite autorise également des connexions à Haut Débit. Il permet notamment, de par sa position en très haute altitude (environ à 36 000 Km de la Terre ), d'apporter des informations en Haut Débit en tout point du territoire qu'il arrose, y compris dans les zones les plus isolées.

   

Un avantage essentiel pour la liaison satellite est de ne nécessiter qu'une infrastructure légère au sol ( une simple antenne parabolique de réception du type de celle déjà utilisée pour la réception de programmes de télévision par satellite ). Les débits commercialisés vont de quelques centaines de kilobits jusqu'à 2 mégabits par seconde et même plus, différenciés selon la direction du signal : la voie descendante concerne les informations qui descendent vers les utilisateurs et la voie montante concerne les informations envoyées par les utilisateurs. Pour les entreprises produisant beaucoup d'informations, voie montante et voie descendante devront être dimensionnées symétriquement. Pour le trafic résidentiel et entreprise plus classique, la voie descendante transporte beaucoup plus d'informations que la voie montante.

Le satellite est souvent utilisé dans des réseaux de collecte apportant l'information vers des réseaux d'accès tels que le Wi-Fi ou le CPL ( Courants porteurs en Ligne ) :

- Satellite + Wi-Fi : 

une antenne satellite est installée sur un point haut de votre commune et le signal Internet est redistribué par un réseau local Wi-Fi.

- Satellite + CPL :

l'antenne satellite est disposée près du transformateur basse tension de la commune. Le signal Internet est redistribué par le réseau électrique vers les habitations.

3. LES LIAISONS LOUÉES NUMÉRIQUES

Souvent appelé liaison Transfix lorsqu' elle est commercialisée par les Télécoms, ce type de solution fournit une liaison filaire permanente entre deux sites de territoire déterminé ( dans notre approche entre le point de connexion Haut Débit le plus proche de la commune et le point d'entrée du réseau d'accès ). Ce type de liaison peut transporter des débits allant de 64 kbps jusqu'à 2 Mégabps. Il s'agit d'un service de raccordement d'une bonne fiabilité, mais dont le coût peut rapidement être dissuasif.

4. LES LIAISONS XDSL

La technologie SDSL peut être utilisée pour continuer le réseau de collecte. La présentation rapide des différentes solutions XDSL permet de positionner cette offre.

Derrière l'acronyme DSL ( Digital Subcriber Line - Ligne Numérique d'Abonné ) on trouve une famille de solutions permettant d'utiliser la paire de cuivre comme support de transmission à Haut Débit.

Une caractéristique essentielle des technologies DSL tient à l'importance primordiale de la qualité de la ligne et de la longueur réelle de la ligne cuivre entre le répartiteur ( souvent le "central téléphonique " ) des Télécoms du pays et l'utilisateur. Ainsi, plus ce dernier est éloigné, plus le débit de transmission chutera...

- ADSL - Asymetric Digital Subscriber Line : la solution absente des zones blanches ! 

C'est la solution de connexion pour les foyers et beaucoup de TPE/PME. Le débit de transmission des informations montantes ( du réseau vers l'utilisateur ) ne sont pas les mêmes, ils ne sont pas symétriques, le débit montant étant très largement inférieur au débit descendant.

Approche de la relation débit/ distance/ en kbps :

Débit descendant   Débit montant Diamètre des fils  Distance en km

          2048                        160                     0,4                        3,6

          2048                        160                     0,5                        4,9

          4096                        384                     0,4                        3,3

          4096                        384                     0,5                        4,3

          6144                        640                     0,4                        3,0  

          6144                        640                     0,5                        4,0

          8192                        800                     0,4                        2,4

          8192                        800                     0,5                       3,3 

- SDSL

Symetric Digital Subscriber Line : le débit de transmission est identique entre informations montantes et informations descendantes. Les échanges s'effectuent toujours sur une paire de cuivre du réseau téléphonique - qu'il est d'ailleurs possible de doubler pour multiplier la performance par deux ( 4 Mégabps ).

Approche de la relation débit / distance / en kbps :

Débit descendant         Débit montant       Distance en km

           128                            128                            7,0

           256                            256                            6,5

           384                            384                            4,5

           768                            768                            4,0

          1024                           1024                           3,5

          2048                           2048                           3,0

 

Pour constituer le réseau de collecte, le SDSL est une alternative intéressante aux lignes louées numériques. Cependant, à la différence de ces dernières, SDSL demeure encore limité en terme de débit. Sans compter une qualité de services encore difficile à maîtriser, notamment sur une trop longue distance. Au delà de 2 à 3 km, il est conseillé d'opter pour une liaison louée.

Pour être exhaustif, on peut citer également 2 autres membres de la famille DSL, qui ne concerne malheureusement pas les zones rurales, la distance du répartiteur des Télécoms devant être très courte :

HDSL

High data rate Digital Subscriber Line : c'est la première technique DSL, née en 1990, qui permettait, sur 3 paires, d'atteindre un débit symétrique de 2 Mbps.

VDSL

Very hight data  Digital Subscriber Line : c'est la plus rapide des technologies DSL. Elle est capable de supporter, sur une simple paire de cuivre, des débits allant de 13 à 55,2 Mbps en débit descendant et de 1,5 à 6 Mbps en débit montant, ou un débit symétrique de 34 Mbps. Le VDSL reste cantonné à des liaisons dont la longueur reste inférieure à 1 500 mètres.

5. LES FAISCEAUX HERTZIENS

Le faisceau hertzien consiste en une transmission radio de très haute fréquence, entre deux points. Grâce à une antenne directionnelle montée sur chacun des deux points hauts ( pylônes, châteaux d'eau, terrasses,...), cette technologie permet de créer une liaison en très haut débit et de construire ainsi un véritable réseau de collecte. Les débits atteints vont actuellement de 34 Mbps jusqu'à 155 Mbps, évoluant bientôt jusqu'à 622 Mbps.

Si ces débits restent bien inférieurs à ceux permis par la fibre optique, ils sont suffisants pour répondre à une majorité des besoins ruraux dans les campagnes et zones blanches.

La portée d'un faisceau hertzien est relativement important en comparaison avec d'autres technologies sans fil : elle peut atteindre jusqu'à 70 km en fonction des fréquences utilisées. Cette portée est même extensible si l'on choisit de mettre en place une liaison à plusieurs bonds.

Comme toutes les technologies radio, les liaisons hertziennes sont sensibles aux phénomènes d'absorption ( obstacles naturels, bâtiments, forêts, plan d'eau, et aux conditions climatiques dans le cas des fréquences les plus élevées). Une bonne étude préalable permet de garantir un taux de disponibilité de plus de 99%.

L'installation des antennes d'émission et de réception en ligne de vue directe, sur des points relativement hauts peut parfois générer des coûts d'installation importants, hors le loyer d'hébergement des propriétaires des points hauts.

Il s'agit d'une solution éprouvée et fiable mais qui nécessite une ingénierie rigoureuse pour garantir un fonctionnement de qualité. L'avantage du faisceau hertzien est sa rapidité d'installation ( pas de génie civil ) et son débit, à mettre en face de contraintes comme la nécessaire " ligne de vue " ( vision directe et sans obstacle entre les deux points à connecter ) et sa sensibilité aux conditions climatiques locales ( pluies "tropicales").

RÉSEAUX DE DESSERTE / D' ACCÈS

L' accès, autrement dit, la boucle locale, désigne la distribution du signal Haut Débit sur les dernières centaines de mètres entre l'arrivée du réseau de collectes et le domicile de l'utilisateur final.

Cet accès est en général supporté par un réseau filaire en cuivre ( la paire de cuivre d'un réseau de Télécoms), en ADSL, ou plus rarement par de la fibre optique, lorsqu'il s'agit de desservir des entreprises ou des zones d'activité.

Des technologies alternatives sont employées notamment pour desservir les zones blanches, par définition non éligibles à l'ADSL, comme :

- les Courants Porteurs en Ligne (CPL), qui utilisent le réseau de distribution électrique. A titre d'exemple, le SIPPEREC vient d'attribuer un contrat de délégation de service public sur les courants porteurs en ligne, avec objectif de desservir à terme 1,5 millions de foyers répartis sur 86 Communes de la périphérie de PARIS en France et de permettre aux opérateurs de proposer au grand public et aux collectivités locales des offres compétitives en matière de téléphone et d'accès à l'INTERNET Haut Débit,

- les technologies WiFi et Wi-Fi " mesh ", qui sont privilégiées par les acteurs publics ou privés pour couvrir des zones blanches.

Ces technologies permettent de créer un réseau omniprésent à l'intérieur d'un périmètre donné et autorisent, à terme, des usages nomades voire mobiles, à des coûts relativement faibles,

- le Wi-Max, qui permet d'atteindre des distances supérieures avec une moindre sensibilité aux obstacles, et qui offre également une alternative d'accès intéressante mais à des coûts plus élevés que les technologies Wi-Fi.

1. LES COURANTS PORTEURS EN LIGNE ( CPL )

La technologie des courants porteurs en ligne (CPL) permet de transmettre le Haut Débit à travers le réseau électrique existant, en utilisant une bande de fréquence comprise entre 1 et 30 MHz. Ce deuxième signal se propage sur l'installation électrique et peut être reçu et décodé à distance. Ainsi, le signal CPL est reçu par tout récepteur qui se trouve sur le même réseau électrique.

Cette technologie existe depuis de très nombreuses années, mais n'a été utilisée pendant longtemps qu'à bas débit pour des applications de télécommande de relais, pour l'éclairage public ou la domotique ( ensemble des technologies de l'électronique, de l'informatique et des télécommunications utilisées dans les habitations ).

En utilisant la technologie CPL, il est possible de faire passer des données informatiques à Haut Débit sur le réseau électrique, et ainsi étendre un réseau local existant ou partager un accès Internet existant via les prises électriques grâce à la mise en place de boîtiers spécifiques.

En effet, les informations à distribuer localement via le réseau électrique basse tension, voire moyenne tension, sont acheminées par un réseau de collecte ( fibre optique, faisceaux hertziens, liaisons SDSL, Wi-Max, comme vu plus haut) vers un poste de transformation.

En aval de ce poste de transformation, le réseau basse tension constitue un réseau CPL indépendant, où chaque prise électrique est capable de délivrer le signal à Haut Débit. Ce réseau CPL peut être vu comme une cellule pouvant couvrir un grand nombre de foyers. Ces cellules peuvent être reliées entre elles par le réseau moyenne tension.

Pour conserver la qualité du signal, des récepteurs peuvent être installés le long du réseau basse tension.

La mise en oeuvre d'un réseau CPL doit se faire avec le concours du distributeur d'électricité du pays concerné, pour notamment toute la partie liée à l'injection du signal au niveau des transformateurs.   

Le recours à la technologie CPL s'envisage naturellement dans les Communes disposants d'un habitat regroupé où l'on va retrouver la presque totalité de la population(>95%), alimentée par un maximum de 3 postes électriques.

2. RÉSUME SUR LE WI-FI  

Utilisant la bande de fréquence publique( et gratuite ) de 2,4 GHz, la technologie Wi-Fi permet à des équipements tels qu'ordinateurs fixes, ordinateurs portables, assistants personnels, caméras, téléphones, imprimantes, appareils photos... de s'interconnecter et de se connecter à Internet. Les débits théoriques dépendent de la technologie mise en oeuvre. La norme 802.11b autorise des débits nominaux de 11 Mbps, la norme 805.11 g permettant 54 Mbps. Dans la réalité, le débit nominal étant partagé entre nous tous les équipements connectés actifs, les débits réels sont bien inférieurs, une connexion à 1 Mbps étant déjà fort correcte.

Une antenne Wi-Fi permet de couvrir une zone de quelques centaines de mètres de rayon en extérieur. Les puissances de diffusion restant très basses, le signal est très sensible aux obstacles ( murs béton, cloisons métalliques... ) Dans le jargon Wi-Fi, chaque antenne destinée à permettre la connexion s'appelle un " HOT SPOT ".

Le tableau ci-dessous montre les limites de couverture d'une antenne Wi-Fi en norme 805.11g :

Débit théorique                      Portée ( en intérieur )                  Portée ( en extérieur )

  54 Mbits/s                                     27m                                              75m

  48 Mbits/s                                     29m                                             100m

  36 Mbits/s                                     30m                                             120m

  24 Mbits/s                                     42m                                             140m

  18 Mbits/s                                     55m                                             180m     

  12 Mbits/s                                     64m                                             250m

    9 Mbits/s                                     75m                                             350m

    6 Mbits/s                                     90m                                             400m

Pour couvrir une zone, plusieurs " Hotspots " peuvent être raccordés ensemble, au moyen de câbles, ou de liaisons sans fil ( par Wi-Fi ou Wi-Max par exemple ).

 

3. LE WI-MAX ( COUVERTURE PAR ONDES RADIO )

Le Wimax ( Worldwide Interoperability for Microwave Access ) est une technologie de réseaux sans fil créée en 2002, et dont les opérateurs régionaux ont été désignés par l'ARCEP ( Autorité de régulation des communications électroniques et des postes ) en juillet 2006.

Comme le Wi-Fi ou les faisceaux hertziens, la technologie Wimax s'appuie sur les ondes radio pour transporter l'information. La bande de fréquence actuellement autorisée par exemple pour un pays comme la France est de 3,5 GHz ce qui permet de couvrir sans problème, à partir du point d'émission/réception ( la station de base ),une zone géographique d'un rayon de 20 km.

Une des caractéristique de la technologie Wimax est la nécessité, au-delà d'un rayon de quelques kilomètres ( 2 à 3 km), d'établir une vision directe( une ligne de vue ) entre l'antenne du client final et l'antenne de la station de base. Par contre, dans les premiers kilomètres, cette technologie n'oblige pas à être en vue de l'équipement et tolère un pointage "approximatif".  

L' objectif du Wimax est de fournir une connexion Internet à Haut Débit à des utilisateurs installés dans la zone de couverture de plusieurs kilomètres de rayon. Dans les faits, les particuliers peuvent attendre du Wimax des débits de l'ordre de 256 Kbps, la bande passante totale de 12 Mbps étant partagée entre les utilisateurs, et même aujourd' hui qui peut atteindre encore plus de Haut Débit pouvant aller jusqu'à 54 Mbits/s permettant de nombreuses applications entre autre celle de l'utilisation de la téléphonie sur Internet ( VoIP ).

Selon ses dernières études, l' Organisation de coopération et de développement économique (OCDE http://www.oecd.org ) considère plutôt le Wimax comme une technologie complémentaire, notamment dans les zones rurales, où il permettrait de constituer un réseau de collecte, une épine dorsale interconnectant plusieurs réseaux Wi-Fi afin d'améliorer les délais de réponses du réseau et d'en prolonger la couverture géographique.

 

RÉCAPITULATIF ET CONCLUSION

Pour simplifier, le tableau ci-dessous positionne chacune des technologies vues précédemment comme technologie de collecte ou technologie d'accès.

Il s'agit d'un tri réalisé en fonction des approches particulières des zones blanches, les technologies, listées ci-dessous, pouvant avoir des positions différentes dans un environnement d'utilisation plus urbains ou spécifiques.

Technologie filaire et non filaire            Solutions de Collecte           Solutions d' Accès

Fibre Optique                                                          X                                         X

Satellite                                                                     X

Transfix - Liaisons louées                                         X

Faisceaux Hertzien (FH)                                          X

XDSL                                                                         X                                        X

WiMax 3,5 GHz/ BLR 5,4 GHz                                X                                        X

Wi-Fi                                                                                                                     X

CPL                                                                                                                       X

 

                                                                                                                                                                                             Nota : Pour plus de renseignements sur ces différentes installations technologiques de diffusion Haut Débit de l'INTERNET, dont certaines technologies sont dites alternatives telles que le Wi-Fi, le Wi-Max, le Satellite, l' Hertzien, etc...  vous pouvez toujours nous contacter soit par e-mail, soit par fax ou téléphone, nous serons toujours à votre écoute, et cela sans engagement quelconque de votre part, pour vous aider dans le choix rationnel mais assez complexe de ces différentes technologies touchant au domaine bien spécifique de la diffusion "Haut Débit" pour l' INTERNET.

IN ENGLISH

 

 

 

 

COMMUNICATING THE WI-FI WAY            

                                      

The secret of Wi-Fi technology

Installing a Wi-Fi network

Installing a Wi-Fi network is quite similar to installing a classic cable network. The advantage of a Wi-Fi network are numerous.

Until now, using a traditional cable network to connect the Internet required each computer to be equipped with a networking card and connected to each other by cables. These cables are not very esthetic and reduce the mobility of equipment.

Using a Wi-Fi network based on IEEE 802.11b standards allows radio waves to take the p)lace of cables, making computers, laptops and PDAs mobile. Computers can be moved from one room to another while downloading or communicating via instant messenging.

However, Wi-Fi can be more expensive than traditional cable networks, costing practically 8 times more, especially if the network needs to be reinforced. Since Wi-Fi is a recent development, standardization can also be a problem. The advantages are numerous, but cables still haven' t said their last word.

Choosing the right equipment

Setting up a wireless connection at home is not very difficult. The most difficult thing is to select equipment that is adapted to your needs and budget. 

* You have 2 computers.

          To set up a connexion, simply equip each machine with a Wi-Fi adapter. If one of your computers is connected to a printer or has a high-speed connection to the Internet by cable, ADSL or satellite, you can easily share these connections with your other computer.

* You have more than 2 computers.

          You will need to equip each machine with an adapter. You will also need a Wi-Fi router or an access point to dispatch the connection between each of your computers. This router will need to be configured as indicated according to your model.

Whether you have 2, 3 or 100 machines, it is essential to activate the encryption of your data to keep your connection safe from hackers.

When it comes to choosing the right equipment, you must know what you need, as more and more models are available on the market. To share an Internet connection, the 802.11b standard with 11 or 22 Megabytes should be amply sufficient. Howerer, if you need to put a veritable local networks for transferring large amounts of data, it is preferable to invest in the 802.11g standard, which allows transfer of 5 times more data. This standard remains compatible, and will not prevent you from connecting to the Internet through a hotel or cybercafé access point that uses firts generation Wi-Fi.

Technically speaking, what is Wi-Fi ?

Wi-Fi stand for " Wireless Fidelity ". It is the name of the IEEE 802.11 standard and its multiple versions, beginning with the most well-known, 802.11b. This communications protocol authorizes a debit of 11 Megabytes per second, with a range of 50 to 100 meters. In practice, howerver, performances vary according to the materials being used and their configuration. The real debit usually does not exceed 4 or 5 Mbps. Some manufacturers nox offer equipment promising a debit of 22 Mbps. Howerver, similar standards, such as the 801.11g, push this limit to the theoretical limit of 54 Mbps.

      

The future of Wi-Fi : the 802.11g standard

The term " Wi-Fi " is not a generic word but a technical certification, attributed to products by the Wi-Fi Alliance. This certification ensures that networking products from different manufacturers, such as a PC card or access point, will be able to work together.

Today, Wi-Fi Alliance certification covers a number of technologies, including the IEEE witeless technologies : 802.11a, 802.11b and 802.11g.

The 802.11a standard has a maximum transfert rate of 54 Mbps, and the 802.11b, a maximum transfert rate of 11 Mbps. These standards work with two different frequencies : 2,4 Ghz for the 802.11b and 5 Ghz for the 802.11a.

The 802.11g standard reunites the best of both worlds using the 802.11b frequency with the transfert rate of the 802.11a standard, 54 Mbps.

The Wi-Fi Alliance has put in place a certification program, " Wi-Fi " certified 802.11g, for products operating with 802.11g standards and the primary manufacturers are already working on updating their already existing products.

Primary Wi-Fi equipment

* ROUTERS

Some Router models serve not only as wireless access points, but also as ADSL and cable modems, and as Firewall and Ethernet Hubs for hooking up the nearest computers. Other models may also have printer ports. If your Router is not equipped with thes functions, connect it directly to your high-speed modem.

 

* USB ADAPTERS

USB wireless network adapters connect directly to your computer. However, your computer must imperatively stay turned on in order for the other computers in your local network to have an Internet connection.

 

* PC CARD ADAPTERS

A good laptop computer will come with a PC card slot that allows for use of a PCMCIA card. The antenna may be integrated in the card or it could be external, needing to be deployed for better reception.

For your laptop, a PC card is a better choice than a USB adapter. While both formats are similarly priced, a PC card is less cumbersome. Today, practically all laptops should be Wi-Fi b/g Wireless protocol compliant.

Generally speaking, desktop computers ( home computers, work stations, servers... )should be equipped with a USB sender-receiver, which is easier to install and cheaper than a PCI card ( a PC card can be mounted on a PC card).

* WI-FI RANGE

The maximum range for a Wi-Fi system without an amplified antenna depends on several factors, namely the configuration of the location and the Wi-Fi standard used.

For an installation in your home or office, the 802.11b standard works quite well because it offers a maximum transfert rate of 11 Mbits. 

       

The radio frequencies of this standard pass through walls and other obstacles more easily that those of the 802.11a standard ( at 55 Mbits ).

Outside in your garden, for example, you may work comfortably up to a distance of 30 meters from your wireless access point 802.11b installed inside your home.

If your access point 802.11a is installed in an uncovered outside area and with a appropriate antenna, you may have a range of up to 60 meters or more.

If you are in an area with a lot of vehicles, machines or other parasites, these distances are reduced by about one third.

Please note : the Wi-Fi Alliance has annonced the availability of data concerning 80 hotspots certified by the Wi-Fi Alliance. 

the Zone Finder identifies Hotspots according to their situation and type : aiports, hotels, restaurants, cybercafés ... This information can be downloaded as an Exel file.

 

DELICATE INSTALLATIONS

If you fell uncomfortable installing your own network, contact a certified Wi(Fi installer.

To play games over a network or to transfer files, you can casily improvise, equipping each computer with a Wi-Fi card.

To share an Internet connection without a PC host, choose the infrastructure method. For this network topology ( that' s the technical term ! ) , you will need one Wi-Fi card for each PC you'll be connecting, a modem to compress and decompress the data transferred, a router to send the right data to the right PC and an access point to connect the PCs to the Internet. Today, routers and access points will be combined logether in one product. Don't hesitate to use your Windows Help program, which is very user-friendly.

 

SOME TECHNICAL PROBLEMS TO RESOLVE

The wireless range is supposed to be 30 meters for an interior installation, but it is often less. This is because materials like cement and metallic powders can negatively affect the propagation of radio waves. Wireless transfert rates are often slower than their cabled companions : 1.3 Mo/s with Wi-Fi compared to 12.5 Mo/s with an Ethernet network base 100. However, this difference is mainly theoretical. In fact, the 1.3 Mo/s offered by Wi-Fi is equivalent to 20 times the speed of an ADSL connection.

In contrast, large file tranfers from PC to PC are often slower with Wi-Fi. A 700 Mo movie will take 10 minutes to transfert from from PC to PC with Wi-Fi, compared to only 1 minute with an Ethernet connection. A 8 Go movie in Mpeg2 format will take a little less than 2 hours to transfer by Wi-Fi, compared to 10 minutes by Ethernet.  

 

CONNECTING TO THE INTERNET WITH COMPLETE FREEDOM

Connecting to the Internet wirelessly and without a phone jack is already possible. Wireless service promoters are discussing developing a wireless network wihin a building, a neighborhood, a city, or even a country. The objectiveis simple : allow Internet users to connect to the Net wherever they may be - on the terrace of a café, in a bus, an airport or wherever thez may be going. This is called mobility.

Even though we are currently in an experimental phase, many developments have occurred over the past few years and many networks have been installed in the biggest cities of the world, allowing inhabitants of apartment and office buildings to share their connections.

In addition to mobility, another advantage of Wi-Fi is the savings. Once you have acquired the necessary materials, only one Internet connection needs to be paid for ( which you could divide between the number of persons connecting to your Access Point... however, watch out for bandwidth problems ). You could even share files with your neighbors and exchange ideas for chats, get-togethers and outings, for example.

Finally, this type of local network is much faster than others, between 1 to 20 times as fast as the ADSL. However, the fiber optic cable connections available in many cities allow speeds of up to 100 Go !

HOW TO SHARE YOUR INTERNET CONNECTION

If you already have an ADSL or cable connection ( Noos, Numericable, AOL, Alice, etc... ) , choose a router and an access point, or a router/access point compatible with your modem. If you don' t yet have a modem, it is possible to purchase a modem with an integrated router and access point.

Then, connect the router to your modem. Unplug your computer and connect your modem to the VAN or USB port, located on the back of the router. Turn on the router, and then turn on your modem.

Install the first sender-receiver Wi-Fi on the first PC. Turn one one of the computers, no matter which one. Plug into this computer one of the USB sender-receivers and install it using the CD-Rom provided by the manufacturer.

Open the configuration utility application of the sender-receiver and enter " Any " or " SSID " as the name of your network. This will allow you to communicate with any router once it is configured.

Choose the infrastructure mode. There is no communication channel to select. Verify the activation of the dynamic IP address on the first PC. Open the Windows Control Panel and go into your network connections. Select the wireless connection you have just created. Open the properties of the Internet Protocol (TCP/IP) and verify that box "Obtain an IP adress automatically" has been checked.

Configure the router; install and configure the other wireless sender-receivers. Turn on all the other PCs, turn on the sender-receivers, install their pilots and then your Wi-Fi network will be active. You will be able to connect to the Internet from each computer and transfer files between them.

It can be easy to get lost in the plethora of equipment available today. Many different models built by many different manufacturers are available on the market, already equipped with a Wi-Fi connection. For more information concerning Wi-Fi installations, you may always contact us by e-mail, fax or telephone, and we will gladly assist you in the complex process of selecting these services.