LES DERNIERS NEWS PARUS 

 

RoyalStandard513_sm

 

Réflexion sur la mainmise politico-idéologique réussie sur le Front National par son véritable conducteur, Florian PHILIPPOT

image0011

Par Bernard ANTONY       

 

« Nous sommes aujourd’hui un parti clairement gaulliste » a déclaré, en décembre 2013, au Figaro le vice-président du Front National Florian Philippot qui a magistralement réussi une entreprise dans laquelle Bruno Mégret avait échoué.

Moyennant quoi, il proclame, sans être contredit publiquement par les autres pseudo-dirigeants de ce parti, un ancrage historico-idéologique non seulement passéiste mais profondément regrettable. Monsieur Philippot fait fi de la vérité historique notamment par une position objectivement occultationniste et donc négationniste de l’immense crime gaulliste d’un très volontaire « laissez faire » face au crime génocidaire perpétré en Algérie en 1962 contre la communauté des français musulmans fidèles à la France et notamment contre les harkis ; face aussi aux crimes contre l’humanité, massacres, tortures et enlèvements dont des milliers de nos compatriotes pieds-noirs furent victimes pour la seule raison d’appartenance au peuple français.

 

Manif-dec1960

 

Les dirigeants de l’Institut du Pays Libre, dans la continuité de leurs maîtres et amis, grands hommes de la seconde guerre mondiale et de la Résistance tels que Jean-Baptiste Biaggi, Jean-Jacques Plat, Albert Chambon et tant d’autres, reconnaissent que le général De Gaulle de la France Libre a eu un rôle éminent et à bien des égards admirables quoique terni par des actes très regrettables. Mais ils ne sauraient suivre Florian Philippot lorsqu’il évoque « le projet du général De Gaulle pour la France », celui donc du retour au pouvoir en 1958, avec les mots « d’indépendance nationale », de « grandeur » et de « pacte social affirmé ».

Encore une fois comment peut-on parler de « grandeur » alors que le général De Gaulle a sciemment, au mépris de toute morale et sans aucune contrainte, abandonné l’Algérie dans les pires conditions d’une cynique non assistance à communautés françaises en danger de génocide ?

Comment peut-on parler « d’indépendance nationale » alors que toute autre solution d’avenir, à la fois humaine et politiquement réaliste, et dans l’intérêt commun des peuples de France et d’Algérie, eut pu permettre de conserver à la France une large part de son indépendance énergétique et de maintenir aussi les bases militaires stratégiques qui nous font tant défaut aujourd’hui ?

Comment peut-on parler de « pacte social affirmé » alors qu’avec Edgar Faure notre enseignement fut livré à la gabegie et à la dictature marxiste, qu’avec Egdar Pisani fut planifiée la destruction eurocratique de notre agriculture, qu’avec André Malraux et ses « maisons de la culture » fut abandonnée la culture à la gauche, et que, tout au long des années au pouvoir du général De Gaulle, se renforça la main-mise du syndicalisme révolutionnaire sur les entreprises nationales et les administrations ?

La solution politique française en 2014 ne passe pas plus par une étiquette gaulliste que par une étiquette pétainiste ou par les vieilles idées jacobines de Mr Philippot !

Les responsables de l’Institut du Pays Libre éprouvent beaucoup de compassion pour les dirigeants et responsables du Front National, surtout pour ceux se proclamant si proches des drames des Pieds-Noirs, qui, avec à peine  peut être quelque embarras de déglutition, doivent avaler la couleuvre gaullolâtrique de Florian Philippot.

Bernard Antony

 

 

Le mot de José CASTANO Historien-écrivain

Qu’ajouter de plus à cette perspicace réflexion de Bernard Antony ? Qui mieux que cet ancien cadre et député européen du Front National, actuel président de l’Alliance Générale contre le Racisme et pour le Respect de l’Identité Française et Chrétienne (AGRIF) pouvait analyser avec une telle objectivité la nouvelle orientation politique de ce Mouvement ? Qui aurait pu imaginer que le FN « new look » de Marine Le pen aurait fait d’un gaulliste pur et dur le numéro deux d’un parti politique, jadis, emblématiquement adversaire de de Gaulle ? Mais il est vrai cependant que sitôt investie à la tête du FN, Marine Le pen n’hésita pas à se réclamer du « grand homme » de Colombey, allant jusqu’à réaliser une véritable captation d’héritage sous l’œil médusé ou incrédule de bon nombre de militants représentant la « vieille garde » antigaulliste.

            Aujourd’hui, au grand dam de certains, au grand satisfecit d’autres, le catéchisme gaullien est de notoriété au QG de Nanterre. On recrute à tour de bras les « déçus » de l’UMP, du PS et autres spéculateurs arrivistes et on écarte sans le moindre ménagement les « nostalgiques de l’Algérie française » et ceux considérés désormais comme « trop radicaux »... autant de voix qui rejoignent au fil des scrutins locaux et nationaux la longue cohorte des abstentionnistes. Et pour réussir le holdup parfait, on pousse vers la sortie les « anciens » –cadres ou simples militants- dont la loyauté ne s’est jamais démentie,  pour nommer en lieu et place de « jeunes loups » représentant la « jeune vague bleu marine » sans le moindre charisme… mais redoutablement assoiffés d’ambition et de pouvoir.

            C’est ainsi que dans l’Hérault, pour exemple, tous les anciens ayant fait les beaux jours du FN 34 ont quitté, désabusés, le Mouvement en voyant émerger une faune de jeunes arrivistes, opportunistes et courtisans aux « dents longues » qui n’ont de cesse de tirer vanité de « leurs bonnes relations » en se parant grossièrement des plumes du paon.

Ces roturiers, inguérissables de ne point s’extraire de leur petitesse, ont ce besoin primitif qu’ont les âmes désemparées, de réduire par tous les moyens ceux qui leur portent ombrage en les empêchant d’accéder à cette reconnaissance dont ils rêvent tant : Un statut social avec les lueurs pâles des feux de la rampe que leur permettrait d’obtenir un mandat électoral… C’est que, quand on ne sait rien faire, il faut avoir de l’ambition !...

Bonaparte, Premier Consul, soutenait que le crime le plus grave en politique était d’avoir des ambitions plus grandes que ses capacités… Dans la 9ème circonscription de l’Hérault où, candidat FN investi, j’ai connu lors des dernières élections législatives, la délation, la démagogie et la trahison de mes « camarades » frontistes -notamment à Lunel, Mauguio et La Grande Motte- les prétendants au trône ont fait de ces localités leur laboratoire expérimental. En ces lieux, le FN a préféré investir dans des crétins et des thuriféraires de niveau antédiluvien plutôt que dans des maréchaux d’empire sur quoi se dressent les belles aventures…

Ces courtisans dans l’âme, quémandeurs et carriéristes sans talent auxquels des petits malins ont donné un os à ronger qu’ils ne lâcheront pour rien au monde, ferment la marche d’un long répertoire de marionnettes qui remplissent les cases d’un damier sur lequel évoluent sans le moindre scrupule ces nouveaux intrigants. Ils incarnent à merveille cette race de prétendants au trône sans valeur, sans envergure, sans talent, sans charisme… Ils sont comme une velléité de pensée, un fœtus avorté de pensée, un borborygme de pensée préférant, au débat public (dont ils sont inaptes), le soliloque du miroir.

Campagne électorale aidant, ils s’actualisent au jour le jour comme la méduse au ras du flot. Ils vivotent dans l’éventuel, dans l’irréel, dégagés de tout acte supérieur à tout objet, à tout concept même.  Ils surnagent dans l’attente… dans l’attente d’une pensée, dans l’attente de la vie, dans l’attente d’une promotion usurpée… d’un succès improbable, dans l’attente de se voir, une seule fois, face à face avec leur néant et leur mauvaise odeur d’âme. Ces arrogants qui piétinent pour mieux se hisser, sont maîtres dans l’art de louer. Un lilliputien s’il sait se rabaisser assez, les bras chargés de lauriers, et se grandir assez pour piétiner dans les éliminatoires, se retrouve vite au premier rang du défilé sur le trottoir du 14 Juillet. A Mauguio, Lunel et La Grande Motte, ils ne sauraient y parader…

José CASTANO

 

IMPOSTURE GAULLISTE

par Pierre BARISAIN

L'Algérie nous tient depuis 1962 et obtient tout ce qu'elle réclame, car elle détient les preuves de la trahison de De Gaulle.

Celui-ci a pactisé avec le FLN pour revenir au pouvoir, dès 1955. Figueras l'a bien raconté dès cette époque: De Gaulle a fait dire, par Mohamed V, au FLN de ne pas traiter avec le pouvoir légal de cette époque ( Guy Mollet, Gaillard, etc...) et qu'il leur donnerait l'Algérie dès son "retour aux affaires", sa seule préoccupation. L'affaire Si Salah en est une preuve parmi d'autres. C'est elle qui a ouvert les yeux du Général Challe qui était un vieux gaulliste.

Mais toute la suite de cette tragédie repose sur l'imposture gaulliste. Et c'est pour cela que tous, peu ou prou , se réclament de la légitimité gaullienne.

Donc rien ne peut sortir de valable de ce système. Ne pas révéler la trahison initiale, ne pas montrer que la 5ème République repose sur un mensonge initial qui entraîne tous les autres, c'est aller à l'échec.

C'est l'erreur de Phillipot et du silence de Marine. Comme disait Simone de Beauvoir: " la Vérité est une et l'erreur est multiple ".

Rétablir la vérité historique est la condition première de notre salut.

Pierre BARISAIN

Posté par DIACONESCO à 14:17 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Vous aimez ?1 2 3 4 51 vote

LE PEN, VOUS ET MOI de Serge MOATI

LE PEN, VOUS ET MOI        

1683636-jean-marie-le-pen-depute-energique

de Serge MOATI
Il a 25 ans. Alors il rêve en bon fils de marin pêcheur de s'engager dans les commandos de marine. Échec. Pourquoi pas la Légion ? C'est prestigieux. Alors va pour la Légion. Mais il veut être "officier", car on est payé. Pour ça, il faut aire une école, a Saint Maxent. Il s'y rend. Ou plutôt ils s'y rendent, car Le Pen est flanqué de 2 garçons de son age, tout aussi "fana-mili" et a droite que lui : Jacques Peyrat, futur maire de Nice (...) D'après Gilles Bresson, Le Pen et ses copains sont de vrais fayots. Rien ne saurait stopper le zèle guerrier de ces jeunes gens qui se prennent pour de vrais "croisés", défenseurs de l'Occident Chrétien, face aux hordes bolcheviques (...). Quoiqu'il en soit, "Jean-Jean" Le Pen et Peyrat ont dorénavant le grade d'aspirant (...) 1954, après 23 jours de traversée a bord du Pasteur, Le Pen et ses copains arrivent en Indochine. Il y a disons un hic. Un gros hic : Dien Bien Phu vient de tomber le 7 mai aux mains des "Viets" (...) C'est raté (...).

dien bien phu 5

La chute de DIUN BIEN PHU le 7 Mai 1954 en ex-Indochine Française

L'Etat-major de la 3ème compagnie se composait du sous-lieutenant Jacques Peyrat, du capitaine De Saint Marc, du sous-lieutenant Le Pen et du lieutenant Maroni.
Le Pen le soir au mess disserte et prophétise : "la guerre est finie en Indo mais nous allons maintenant la faire en Algerie." On rit. Le Pen dit n'importe quoi : il doit être bourré. L'Algérie c'est la France ! Y aura jamais la guerre, la-bas. Pourquoi pas à Limoges pendant qu’on y est ?(...) Le Pen reste a Saïgon. En attendant. 
Le Pen a 26 ans. Peyrat tout juste 23. Une belle vie commence pour eux alors que la guerre a Saïgon s’éloigne. Ils résident dans une grande villa coloniale. Les deux garçons ont des ordonnances qui lavent et relavent, plient et replient, nettoient et nettoient, repassent et re-repassent. Leurs tenues sont forcement impeccables. Un couple leur prépare les repas. Autre privilège : ils sont affectés a la rédaction du plaisant Magazine Caravelle dirigé par des militaires mais à destination d'un vaste public.(...) Les horaires de travail sont élastiques et les parutions sporadiques. Tout baigne donc dans la chaleur moite de cette après-guerre perdue. (...) Saïgon se vide. A la mi-août c'est le tour de Peyrat et Le Pen. Les 2 amis se séparent a Marseille. Que faire ? Ils sont "libérables" et donc démobilisés. Oui que faire ? Pour Le Pen, pas de doute il doit s'engager en politique et l'affirme a son copain.
[Extraits 'LE PEN, VOUS ET MOI', Serge MOATI, 2014]
 

peyrat-camerone

Me Jacques PEYRAT
Ancien Officier du 1er Bataillon Parachutiste de la Légion Étrangère,
Avocat, ancien Sénateur Maire de Nice,
 
Tiendra le mardi 28 octobre 2014 à 18H au CUM (Centre Universitaire Méditerranéen, Promenade des Anglais) une conférence concernant
LA GRANDE GUERRE 1914-1918
"Ses causes, son déroulement, ses conséquences"
(Entrée gratuite)
Venez nombreux.
Posté par DIACONESCO à 12:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Vous aimez ?1 2 3 4 5
25 octobre 2014

Présentation du nouveau bureau politique du Front National pour Nice et les Alpes-Maritimes

PRESENTATION DU NOUVEAU BUREAU POLITIQUE A LA NOUVELLE PERMANENCE DU FRONT NATIONAL A NICE POUR LES ALPES-MARITIMES

20141025_114427

Photo Presse Jacques BODET - TV A COEUR - C COPYRIGHT  25.10.2014 NICE

Ce matin du samedi 25 octobre 2014 se réunissait pour la premièe fois dans la nouvelle permanence niçoise flambante neuve du FN06 les nouveaux membres dirigeants du bureau politique du parti de MARINE LE PEN.

En premier lieu prenait la parole son nouveau responsable politique en titre Robert RIPOLL pour la ville de Nice qui chapeautera aussi le Département des Alpes-Martimes sous les couleurs du Front National en nous présentant en présence de Lydia SCHENARDI Secrétaire Départemental du mouvement de MARINE LE PEN les noms des sept personnes formant ce bureau politique qui prenait ses fonctions dès aujourd’hui , à savoir :

- Daniel MIRABELLO Chargé de Communication et de la  promotion du FN06

- Fernand GARCIA Adjoint conseillé de Robert RIPOLL

- Lydia SCHENARDI Secrétaire Départemental du FN06

- Robert RIPOLL Directeur du Bureau niçois du FN06

- Catherine GARCIA Responsable de la Communication et des relations avec les Médias de Presse

- Georges BAILLY Responsable de la permanence niçoise du FN06

- Christophe LACHAT Chargé de la Jeunesse responsable du FNJ06

Dans sa présentation à la Presse ce matin Robert RIPOLL nous brossait  un tableau plus qu'optimiste pour le FN06 mais qui au vu du nombre considérable de nouveaux adhérents au parti de MARINE LE PEN était bien obligé de réorganiser la base de sa nouvelle structure politique aussi bien pour Nice que pour le département des Alpes-Maritimes.

Car les futures échéances électorales arriverons dés 2015 aussi bien les cantonales que les régionales et le FRONT NATIONAL voulant être présent dans toutes ces élections, présentera de nouveaux candidats pour faire élire un maximum de nouveaux élus sous la bannière de MARINE LE PEN, en espérant décrocher aux cantonales en 2015 aux dires des sondages officiels qui donnent le FN de 20 à  25 % prendre au moins 3 à 4 cantons voir plus aux tenants de l’UMP, c’est dire !

Cette nouvelle réorganisation du FN06 à ses dires ne remet pas en cause les élus municipaux FN pour la ville de Nice qui eux travaillent de leur côté au sein de l’opposition au Maire actuel de Nice, le nouveau bureau politique mis en place dès aujourd’hui s’occupant surtout en priorité à restructurer les nouvelles bases d’attaque pour faire progresser une opposition forte et durable jusqu’à l’élection présidentielle en 2017 dont MARINE LE PEN dès à présent brigue la candidature en espérant l’emporter.

Gérard Diaconesco 

***********************************************************************************************

Programme du FRONT NATIONAL avec MARINE LE PEN en 2017 :

* Arrêt de l'immigration massive en FRANCE et dans toute l'Union Européenne

* Limiter le nombre d'entrées sur le territoire Français à 10.000 PAR AN

* Suppression des pompes aspirantes sociales ( aide médicale d'état, aide sociale, logements d'oofice en priorité aux étrangers )

* Déchéance de la nationalité française pour les criminels et les terroristes bi-nationaux

* Exécution des peines de prison dans le pays d'origine des étrangers condamnés

* lutte contre tous les communautarismes

* Application stricte de la laïcité ( rues, écoles, universités)

* Récupération des fonds alloués à l'Union Européenne

* Simplification contre la fraude et la délocalisation fiscale

* Diminution des charges des cotisations sociales salariales financées par une Contribution Sociale aux importations ( 3% de la valeur des biens importés )

* TVA à 5,5% sur les produits de première nécessité

* Plus d'égalité : plus de progressivité ! ( Entreprises : progressivité de l'impôt sur les sociétés (IS) en fonction du chiffre d'affaires et du bénéfice - Particuliers : un impôt progessif sur le patrimoine ( fusion entre la taxe foncière et l'ISF )

* Réindustrialisation de la FRANCE

* Soutien aux TPE, PME/ PMI, artisans, commerçants

* Patriotisme économique : priorité aux entreprises françaises dans les appels d'offre publics

* Monnaie nationale plutôt qu'austérité

* Protectionnisme intelligeant

* Rétablissement d'un Etat stratège

 

LES CHIFFRES DE LA GESTION DU PAYS PAR L' UMPS DE 2008 A 2014 :

Immigration Légale :

* 2008 : 211 055 titres de séjour délivrés en France

* 2013 : 210 887 titres de séjour délivrés en France

 

Chômage les chiffres réels :

* Décembre 2008 : 3 089 000 Chômeurs

* Décembre 2009 : 3 247 400 Chômeurs

* Décembre 2010 : 3 844 300 Chômeurs

* Décembre 2011 : 4 029 200 Chômeurs

* Décembre 2012 : 4 249 100 Chômeurs

* Décembre 2013 : 4 627 500 Chômeurs

* Juillet 2014         : 4 906 300 Chômeurs

* Pour la fin 2014 en prévision : 5 083 800 Chômeurs voir plus !

 

Les Prélèvements Obligatoires source de l'INSEE : 84 nouveaux impôts en 2 ans (2011-2013 depuis l'arrivée des socialistes au Pouvoir )

* 2008 : 818,3 Milliards d'Euros

* 2011 : 835,7 Milliards d'Euros

* 2012 : 876,3 Milliards d'Euros

* 2013 : 913,9 Milliards d'Euros

Pour 2014 une prévision d'envion 945,6 Milliards d'Euros !

UN GRAND MERCI A SARKOZY ET HOLLANDE DE L'UMPS !

Posté par DIACONESCO à 18:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

Vous aimez ?1 2 3 4 51 vote
24 octobre 2014

LA RUSSIE CLASSIFIE COMME ASSASINAT PAR LA CIA LA MORT DU PDG DE TOTAL

La Russie classifie comme assasinat par la CIA la mort du PDG de Total

Le-PDG-de-Total-Christophe-de-Margerie-meurt-dans-un-accident-davion

 

Un inquiétant bulletin du Federal Security Service (FSB) délivré à tous les ministres durant l’heure précédente y a classé toutes les informations relatives à l’accident de l’avion d’affaires Dassault Falcon 50 à l’aéroport international de Vnukovo (VKO) qui a tué Christophe de Margerie, PDG du géant du pétrole français Total ( le 13è plus grand producteur du monde et 2e plus grand d’Europe), plus tôt aujourd’hui a été classé comme  ayant une importance particulière  , qui correspond au haut niveau de classification et se réfère à l’information qui, si elle est libérée, pourrait causer des dommages à l’ensemble de la Fédération de Russie.

Selon ce bulletin, l’enquête préliminaire du FSB dans cet accident  [2nde photo]  a montré qu’au moment du décollage à 00h10, heure de Moscou, le nez du train d’atterrissage de l’avion est entré en collision avec un chasse-neige  et a basculé, provoquant un incendie qui a éclaté après la collision, mais il n’y avait pas eu d’explosion, et qui a été rapidement maîtrisé par les services de l’aéroport .

Le FSB a également confirmé que Christophe de Margerie était le seul passager de l’avion et est mort avec l’équipage de l’avion dans la collision. Sa mort a été confirmée par Total et le directeur du service de presse de l’aéroport international de Vnukovo.

Parmi les différentes versions de l’accident en cours d’enquête publique, le FSB dit, qu’il y a une culpabilité des pilotes, la culpabilité des dispatchers, la culpabilité du conducteur du chasse-neige et de la mauvaise visibilité .

Cependant, ce qui est inquiétant est que le FSB affirme en outre qu’ils ont découvert ” des contradictions inexplicables “entre les informations récupérées à partir des boites noires de l’avion et les informations de la tour de contrôle publiées qui ont montré que cet avion a été ” subrepticement dirigé “dans la trajectoire du chasse-neige qui roulait sur une autre piste, dont il a été rapporté que le conducteur était sobre et l’avocat a déclaré que son client « “souffre d’une maladie cardiaque aiguë; il ne boit pas du tout et il y a des amis et les parents qui peuvent témoigner de cela.”

Concernant les ” actions et les motivations “ des « acteurs étatiques »  [euphémisme du FSB pour désigner la Central Intelligence Agency ( CIA )]  en cherchant à assassiner Christophe de Margerie, ce bulletin dit, que s’était dû à la  réunion qu’il venait de conclure avec le Premier ministre  Dmitri Medvedev  , dans lequel Total et son partenaire, le plus grand producteur de pétrole et de gaz indépendant de Russie Novatek , commenceraient la vente de pétrole et de gaz naturel liquide (GNL) en euros ou en roubles, et non en Dollars US (aka: pétrodollars).

Le FSB note que Total et Novatek ont ensemble un  projet de 21000000000 € (27 milliards de dollars)  pour développer un projet de GNL Yamal dans l’Arctique russe, qui devrait commencer à produire en 2017. Les réserves du champ sont estimées à environ l’équivalent de 800 millions de barils de pétrole, à partir de laquelle les deux sociétés pourraient un jour produire autour de 15 millions de tonnes par an de GNL (gaz naturel liquide).

Le PDG de Total Christophe de Margerie a encore plus enragé le régime d’Obama, le FSB dit, quand en juin dernier, tout en répondant à des questions sur les appels lancés par les responsables politiques français pour trouver des moyens au niveau de l’UE pour soutenir l’utilisation de l’euro dans le commerce international après une amende-record envers BNP Paribas SA, la plus grande banque de France, a déclaré: ” Il n’y a aucune raison de payer le pétrole en dollars . “(…)

L’addendum historique du FBS note à leur bulletin que le système des pétrodollars a été mis en place après que le président Richard Nixon a bouleversé l’économie mondiale le 15 août 1971, quand il a officiellement mis fin à la convertibilité internationale de l’US Dollars en or, portant ainsi la fin officielle de l’arrangement de Bretton Woods qui a stabilisé l’économie mondiale à la suite de la Seconde Guerre mondiale.


Deux ans plus tard, dans un effort pour maintenir la demande mondiale de dollars américains, un autre système a été créé appelé le système des pétrodollars et en 1973, un accord a été conclu entre l’Arabie Saoudite et les États-Unis dans lequel chaque baril de pétrole acheté par les Saoudiens serait libellée en dollars américains.


En vertu de cette nouvelle entente, tout pays qui cherche à acheter du pétrole à l’Arabie Saoudite doit nécessairement échanger d’abord leur propre monnaie nationale pour les dollars américains. (…)

En 1975, tous les pays de l’OPEP avaient accepté le paiementde leurs propres approvisionnements en pétrole exclusivement en dollars américains en échange d’armes et de la protection militaire.
Ce système des pétrodollars, ou plus simplement connu comme  ” oif for dollars “, créé une demande artificielle immédiate de l’US Dollars dans le monde entier.
Comme la demande mondiale de pétrole a augmenté, elle a donc fait augmenter la demande de dollars des États-Unis, un plan qui permet à l’Amérique de rester à flot en dépit d’avoir une dette de près de 18.000 milliards de dollars.

L’existence de pétrodollars, selon les notes du FSB, est l’un des piliers de la puissance économique des USA , car elle crée une demande externe importante pour la devise américaine, ce qui permet aux États-Unis d’accumuler des dettes énormes sans défaut.

Avec la Russie maintenant  diabolisé et sanctionné  par le régime Obama, en raison de sa politique de retrait du dollar américain pour l’achat de pétrole et de gaz, ce bulletin du FSB conclut,  la France a rejoint avec l’Irak, la Libye, la Syrie et l’Iran  dans la souffrance, la colère de l’audace pour aller à l’encontre du pétrodollar (…)

Source: WhatDoesItMean.Com

Posté par DIACONESCO à 19:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

Vous aimez ?1 2 3 4 5

ISLAMISATION DE LA FRANCE ... VERS UN REMPLACEMENT DE POPULATION ? SUR ADMINET CAWA

Islamisation de la France

 

55ce35b098d369a90c8230dcf4e46ae8

 

Adminet | RecentChanges | Preferences | Search:


des Blancs réduits en esclavage
[UOIF] [CFCM] [islamenfrance.fr] [islam.fr] [ouma] [saphirnews] [observatoire] [lecourrierdelatlas] [trouvetamosquee] [halal] [postedeveille]

Islamisation de la France
vers un remplacement de population ?

 

 

 

 

Posté par DIACONESCO à 16:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

Vous aimez ?1 2 3 4 5
23 octobre 2014

OTTAWA, MALI, SYRIE, IRAK, MÊME COMBAT !

OTTAWA, MALI, SYRIE, IRAK, MÊME COMBAT !

Ottawa-attentat-620x413

Editorial de Maurice D.


Lundi dernier, deux jeunes militaires canadiens en uniforme, marchant dans une rue d'une banlieue sud de Montréal, ont été fauchés volontairement par la voiture d'un canadien de 25 ans de retour de son djihad en Syrie-Irak. L'un  a été tué sur le coup, l'autre gravement blessé. la police arrivée rapidement a abattu sans hésiter l'assassin musulman déclarant agir "au nom d'Allah", après une course poursuite. Comme on écrase un cafard.

Officiellement, moins de cent djihadistes de nationalité canadienne sont rentrés au pays. Plus de mille en France. Pourtant, comme en France, la police canadienne affirmait les surveiller et les suivre de près.

Hier mercredi, en fin d'après midi pour Paris, le matin à 9 h 50 pour les Canadiens, deux de ces jeunes djihadistes ont attaqué à quelques minutes d'intervalle, à Ottawa, capitale fédérale du Canada, les soldats en poste devant le monument aux morts et le Parlement fédéral. Des coups de feu auraient également été entendus à proximité d'un centre commercial, Rideau center.

Des deux soldats du monument aux morts, l'un est mort, l'autre à l'hôpital. Dans un pays traditionnellement réputé pour sa liberté de penser, de parler et de circuler (presque l'antithèse de la France), ces jeunes soldats ne s'attendaient pas à être agressés par des animaux sauvages en pleine ville.

Au Parlement, une fusillade de plusieurs minutes a eu lieu, et un autre djihadiste a été abattu, Michael Zehaf-Bibeau, le second serait toujours recherché à l'heure où j'écris.

PC_141022_oj54y_ottawa-parlement-grc-arme_sn635

 

Attendons la suite, mais constatons que cela remet en cause la politique qui consiste à considérer ces jeunes crétins islamisés comme "récupérables" sous prétexte qu'ils ont un passeport national, et qu'avec de la patience et de la douceur on leur fera comprendre que la vie en Occident est préférable à celle que leurs parents ont fui en venant se réfugier dans nos pays.

Ils ont subi un tel lavage de cerveau dans leurs mosquées et pendant leur djihad qu'ils sont tout aussi irrécupérables que l'étaient les jeunes nazis ou les jeunes communistes endoctrinés sous Hitler et Staline dans les locaux des Jeunesses hitlériennes et des Jeunesses communistes.

 

922267


Cela remet surtout en cause le mythe d'un islam "modéré" assimilable par la République, opposé à un islam djihadiste que notre armée combat dans plusieurs pays d'Afrique, cinq selon ce qui était dit à C dans l'air hier soir, alors que nous pensions n'être en guerre qu'au Mali et en Centre-Afrique. Sans oublier l'Irak et l'Afghanistan où nos soldats sont toujours présents.

Mais ça, c'est le mensonge socialiste ordinaire.

Il faut bien comprendre une chose, que nos minus habens du gouvernement et du PS ont du mal à assimiler, formatés qu'ils sont par le marxisme et l'enseignement public rétrograde dispensé dans la France d'aujourd'hui. C'est qu'on peut être racketté et ruiné de 2 façons :

  • la première : vous vous laissez séduire par une annonce vous promettant qu'en investissant vos économies dans un placement miracle, vous aurez rapidement doublé votre mise ;
  • la seconde : trois voyous encagoulés pénètrent chez vous un soir, vous menacent un rasoir à la main, égorgent Médor qui voulait vous défendre, violent Mamie et partent avec bijoux, argenterie, argent liquide.


La première méthode est "modérée", la seconde violente. Mais l'objectif et le résultat final sont les mêmes : vous prendre tout ce que vous avez de précieux, vous arracher l'avenir heureux que vous envisagiez.

Avec l'islam, c'est exactement la même chose.

Il y a la méthode violente, celle des conquêtes des VIIème et VIIIème siècle, celle de l'Espagne andalouse, celles moins connues de la Grèce, de la Macédoine, de la Bulgarie, de la Judée, etc. Celle de Boko Haram, des Talibans, de l'ASL, de Daech... Conquêtes faites au sabre ou à la kalachnikov, dans un fleuve de sang avec leur cortège de décapités, de crucifiés et d'esclaves.

Et il y a aussi la méthode dite "modérée", que l'islam a utilisée à maintes reprises dans l'histoire. Elle est à l'œuvre chez nous.

Dans un premier temps, les musulmans arrivent comme commerçants, réfugiés politiques ou économiques, voire en touristes. Quand ce n'est pas nous qui les faisons venir pour occuper les emplois les plus rébarbatifs. Ils ne demandent rien que le droit de vivre et de pratiquer leur religion dans la discrétion.

Puis, soutenus par tout ce que la société compte de gogos associatifs, ils se posent en victimes d'actes racistes et de discriminations diverses, pourtant bien moins graves que celles subies par leurs concitoyens dans leurs pays d'origines livrés depuis les indépendances à la corruption politique, au terrorisme islamique et à la misère.

Ils réclament alors, avec l'aide d'élus avides de voix électorales et de syndicalistes en quête de légitimité, des "petits" droits différents : vêtements, viande halal, prière du vendredi, lieux communautaires, aides et regroupement familial, logements, séparation des hommes et des femmes, gratuité des soins. Ce que nos amis québecois nomment joliment "les accomodements raisonnables".

922105



Nous en sommes là, presque partout en France.

 

Devenus nombreux et forts, ils prennent alors le pouvoir politique, exigent une justice et un droit différents, entament un combat ouvert contre tous ceux qui ne sont pas musulmans et refusent de se soumettre, et les expulsent. Comme on l'a vu au Kosovo, berceau de la Serbie où les albanais musulmans immigrés et descendants d'immigrés devenus majoritaires ont chassé les Serbes avec l'appui de l'OTAN et du "gouverneur" Bernard Kouchner.

Cette phase de la conquête en est à ses prémices dans certaines villes de France, comme on peut le voir à Lille, Roubaix, certaines banlieues de Lyon, Nantes, Bordeaux et Marseille où la communauté musulmane "modérée" exige et obtient des terrains et des subventions pour ses mosquées, des cantines halal dans les entreprises, la tolérance du voile, un enseignement  expurgé de tout ce qui pourrait contrarier la version islamisée de l'histoire et des sciences sociales, expulsant les forces de l'ordre de quartiers entiers où les politiques finissent par recommander ou même ordonner de ne pas intervenir "pour ne pas faire de provocations".


Tant que l'islam est minoritaire, il est conciliant. Dès qu'il est majoritaire il redevient ce qu'il est partout : dominateur, esclavagiste et intolérant.

En France, nous voyons bien, enfin, au moins ceux qui vivent dans leur quartier au contact des musulmans (ce qui est trop rarement le cas des politiques), les dents de la hyène pointer sous le sourire avenant du petit commerçant de quartier si sympathique et ouvert jusqu'à plus d'heure.

Cela dit, il est vrai que certains sont parfaitement intégrés à la France, leurs racines ne sont découvertes que par la connaissance de leur nom. Mais combien ? Ceux-là ont leur place dans la société française qui n'a jamais repoussé le moindre étranger qui veut sincèrement s'y assimiler, acquérir sa langue, ses moeurs, sa culture.

Par contre, qu'ils soient Huns (Ste Geneviève), Anglais (Jeanne d'Arc) Nazis (de Gaulle) ou Musulmans, tous ceux qui ont tenté de nous coloniser ont été ou seront finalement rejetés, fut-ce au prix du sang.
Parce qu'elle est comme ça la France, fière de son histoire, de sa langue, de sa culture, de son humanisme.

Ce qui nous choque le plus, c'est le manque de loyauté qu'est le refus de la réciprocité. Nous les accueillerions volontiers s'il nous était permis de construire des églises, des synagogues, des temples en terre d'islam ; s'il nous était permis d'aller nous installer chez eux comme ils le font chez nous et d'y recevoir des aides sociales, des logements, des soins comme nous les leur prodiguons (il n'y a que le Maroc qui pratique au moins partiellement cette réciprocité) ; s'ils nous proposaient d'annuler dans nos mémoires leurs tentatives de colonisation militaire en Europe du 7ème au 19ème siècles en échange de la notre au Maghreb et au Moyen-Orient au 19ème siècle jusqu'au milieu du 20ème, d'oublier l'esclavage islamique qu'ils pratiquèrent intensivement chez nous en échange de l'oubli de celui, commercial, que nous avons pratiqué un temps chez eux. 

Seulement le langage qu'ils nous tiennent est qu'ils veulent tout, le plus vite possible et nous imposer leur loi et que de gré ou de force nous devrons accepter.

Ça, nos politiques lâches et timorés sont prêts à le leur céder en échange de leurs voix, que ce soit Mélenchon, Hollande, Juppé ou même, depuis quelques mois, Marine Le Pen fâcheusement influencée par Florian Philippot.


Mais nous, les Français, nous ne le voulons pas.
Ils s'intègreront selon nos lois et nos mœurs, ou ils partiront.
Nous ne nous laisserons pas coloniser par la politico-religion ultra-conservatrice, dominatrice et oppressive qu'est l'islam.

Quant aux médias qui, comme TF1, ont prétendu, dès qu'ils ont eu connaissance de l'attaque islamiste d'Ottawa, que le djihadiste canadien Michaël Zehaf-Bibeau n'est pas un terroriste mais un "pauvre petit gars perdu dans notre société perverse et consumériste", il faut qu'ils sachent qu'un jour ils seront purgés de tous les cafards qui les peuplent.

Maurice D.

 

On pourrait ajouter que le Sergent Kevin Vickers, qui a abattu le terroriste est aujourd'hui considéré au Canada comme un héros national. Il a été félicité par les élus ainsi que par le Ministre de la Justice Peter MacKay (voir la vidéo ci-dessous).

Je vous laisse deviner le sort que les médias lui aurait réservé en France, sans compter la justice taubiresque qui l'aurait immédiatement mis en examen pour s'assurer qu'il s'agissait bien d'un cas de légitime défense et d'une riposte appropriée à l'attaque...

MLS
 

   

Posté par DIACONESCO à 19:52 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Vous aimez ?1 2 3 4 5

LE CRASH DE L'AH5017 D'AIR ALGERIE : CAFOUILLAGES, MENSONGES ET FARIBOLES Edito de MAURICE D.

AH5017 : CAFOUILLAGES, MENSONGES

ET FARIBOLES Edito de MAURICE D.

2014-07-24t100726z-1007180002-lynxmpea6n0d9-rtroptp-3-ofrtp-algerie-avion-0

 

Avant de traiter la chute de l'avion d'Air Algérie au Mali, une précision sur le vol d'Air Malaisie abattu en Ukraine.

 

MH 17 (suite)


Au vu des trous dans la carlingue à hauteur du poste de pilotage, il a été dit qu'il s'agissait d'obus de 30 mm. Mais à peine l'article était-il publié sur Minurne, que je recevais un mail d'un spécialiste de l'armement aéronautique : le chasseur ukrainien était un Mig, et il n'a pas tiré des obus de 30, mais un missile programmé pour viser la cabine de pilotage et exploser à courte distance. Il projette alors des billes d'acier à 200 m/s, environ la moitié de la vitesse d'une balle de 357 Magnum (320 à 440 m/s suivant le type de balle et la longueur du canon). Elles font des trous de la taille d'une balle de golf jusqu'à la taille d'une boule de pétanque (en fonction de différents facteurs).

Dépressurisation immédiate, mort des pilotes, instrumentation sérieusement endommagée. Les billes dont la plupart ressortent de l'autre côté du poste de pilotage y font des trous qui semblent avoir été le fait de tirs venant de l'intérieur de l'avion. Pas d'explosion à l'intérieur, ce qui complique l'identification de l'agresseur. Obus ou billes d'acier, le résultat final est le même l'avion tombe de 10 700 mètres dans un champ en limite d'un lotissement.

 

Unknown.jpegimages.jpeg

10 700 mètres de chute : Notez l'épaisseur de la couche de débris, les corps, les bagages…

 

Au moment où nous mettons en ligne ce post, nous recevons un document exceptionnel de JG. (lecteur ami de Minurne). 
Cette vidéo saisissante, prise à partir d'un autre appareil lors d'une manoeuvre de ravitaillement en vol d'un chasseur, permet d'apercevoir en fond d'image la chute et le crash du vol MH 17. On voit que l'appareil perd des fluides (kérosène) pendant la chute mais l'explosion n'a bien lieu qu'après l'impact au sol.


Cliquez sur ce lien pour visionner la vidéo 903aa5b3d44755e79295750cbde62a00.mp4

 

AH 5017 (suite)


Le 24 juillet peu après minuit le vol régulier Ouagadougou-Alger AH5017 décolle. Il disparaît moins d'une heure plus tard.


Dès le commencement de cette triste histoire, des incohérences et des mensonges apparaissent.

"Le vol 5017 Air Algérie affrété auprès de la compagnie espagnole Swiftair décolle le 24 juillet 2014 à 0 h 45 (heure locale) de l'aéroport international de Ouagadougou à destination de l'aéroport Houari Boumediene d'Alger avec 116 personnes à son bord 3,4" écrit Wikipédia que je tiendrai pour la version officielle "stabilisée" puisque l'article a été écrit fin septembre.

En réalité, il n'est pas parti à 0 h 45 mais à 1 h 17 (source aéroport Ouagadougou).

Pourquoi cette demi-heure de retard, on ne sait pas, bien que le récit officiel dise que c'est en raison d'une importante masse orageuse au Nord de Ouagadougou. Mais elle est toujours présente quand l'avion décolle, ce n'est donc pas la vraie raison, d'autant que dans ce cas les avions contournent les orages, ce qu'a fait AH5017.

À Ouagadougou, on dit qu'Air Algérie a demandé que l'on attende un petit groupe de VIP, mais il n'y a pas eu de confirmation officielle.

 

COMBIEN DE PASSAGERS ? 111 ? 114 ? 116 ? 117 ? 118 ? 126 ?

 

"116 personnes à son bord" affirme Wikipédia, mais dans les premiers jours c'est une vraie cacophonie : les autorités du Burkina donnent 108 passagers (pax) + 6 équipages = 114, Air Algérie 111 pax + 6 équipages = 117, Jeune Afrique a trouvé 119 pax + 7 équipages = 126, l'Elysée a donné une fois 116, puis 118.

Même imprécision sur les effectifs des trois nationalités les plus représentées : Français 51, chiffre donné par Laurent Fabius, 53 ? 54 ou 55 ? chiffres donnés par le Burkina et l'Algérie, Burkinabés 24 ou 26 ? Libanais 6 ? 8 ? 16 ou 20 comme l'ont affirmé les autorités libanaises ?

 
Je pense que la liste publiée par l'aéroport d ' Ouagadougou, qui me l'a communiquée très vite et sans difficulté, est la meilleure. Il est tout de même le mieux placé pour savoir qui est, ou non, monté à bord, à moins que des instructions aient été données pour dissimuler la présence à bord de certaines personnes et leur identité. 116 passagers dont 54 Français.

Il se dit en effet, et plusieurs sources sont formelles, qu'il y avait à bord trois "responsables du Hamas" ayant des passeports d'hommes d'affaires libanais (en réalité un trésorier du Hezbollah, son secrétaire et son garde du corps) et trois agents du renseignement extérieur français.


Une rumeur a prétendu qu'il y avait aussi 33 militaires français, mais elle ne tient pas la route, à moins qu'ils n'aient pas été enregistrés.

Où allaient-ils ? Toujours selon l'aéroport de Ouagadougou qui m'a communiqué la liste "par destination finale", aucun n'allait à Alger, tous poursuivaient vers la France pour le plus grand nombre, Paris, Lyon, Marseille et Toulouse, le Liban ensuite, le Canada, etc.

À peine arrivé à son altitude de croisière, la vitesse du DC9 ralentit. Pourquoi ? On ne le sait pas ou on ne le dit pas (bien que la boite "noire" FDR qui enregistre les paramètres techniques soit intacte). Puis, quelques kilomètres après avoir franchi la frontière, il demande à faire demi tour (dernier contact radio avec Ouagadougou) mais on ne sait pas ou et on ne dit pas pourquoi. Il paraît que la boite CVR qui enregistre les conversations à été "abîmée" et que la bande magnétique a été "froissée et cassée", puis "réparée", mais "reste inexploitable" quand même parce que la boite était en panne "avant" affirme le directeur du BEA Rémy Jouty. Puis on nous dit qu'il faudra des semaines, voire des mois pour la rendre lisible : encore un cafouillage dans l'info.

Il faut savoir que les conclusions du BEA confirment quasiment toujours les motifs officiels donnés à un crash et ne reflètent que partiellement les explications fournies par les enquêteurs techniciens. Le crash du dernier Concorde à Gonesse en 2000 en est le meilleur exemple avec l'histoire rocambolesque de la pièce métallique perdue sur la piste par un vol précédent.


En  fait, il ne fallait pas que la moindre responsabilité puisse retomber sur le motoriste, la compagnie, les autorités aéroportuaires, les syndicats ou les autorités civiles et politiques, il fallait trouver un bouc émissaire "extérieur" à l'excellence de l'aéronautique française. Mais ça c'est une autre histoire. 

La chute du DC9 d'Air Algérie est correctement décrite par le général burkinabé Diendiéré dans une vidéo où il commente les images radar : à 1 h 47 une spirale descendante commençant par un virage à gauche, la disparition de l'avion à 490 m d'altitude alors qu'il est à 750 km/h environ. Ensuite, tout est suppositions.

Le temps de chute est donné pour extrêmement rapide : 3 minutes, dit Diendiéré qui évoque le témoignage du berger peul qui aurait signalé que le crash a eu lieu à 1 h 50. Mais il y a une incohérence quand on nous explique que les derniers 490 mètres ont été parcourus à la verticale "en une seconde", ce qui expliquerait la violence du choc et la pulvérisation de l'avion en miettes "par l'onde de choc en retour" (BEA). Soit approximativement 1,5 fois la vitesse du son.

L'avion parti à 1 h 17 a mis une demi-heure pour parcourir les 300 km environ qui séparent Ouagadougou de son point de chute supposé en contournant l'orage par l'Ouest. C'est vraisemblable.

Par contre le berger peul bien réveillé à 2 heure mois le quart du matin qui consulte sa montre pour dire à la minute près qu'il était précisément 1 h 50 quand il a entendu le crash, ça me laisse sceptique, d'ailleurs Diendiéré lui-même, si sûr de lui jusque-là, a l'air hésitant et gêné quand il donne l'info.

Mais ce fait est troublant, quelle que soit l'heure à laquelle le berger ait donné l'alerte : avait-il un portable ou un iPad avec lui, est-il rentré à pied au village le plus proche (Boulékessi) en abandonnant son troupeau à l'heure où hyènes et lionnes sont en chasse ? Pas la moindre précision des autorités.

Cela soulève une autre question : pourquoi, si l'alerte a été donnée très tôt dans la matinée, a-t-il fallu attendre plusieurs heures pour que les gouvernements burkinabé, algérien et français annoncent la mauvaise nouvelle ?

Très vraisemblablement parce qu'ils ont pris le temps de se concerter pour établir un plan de communication qui finalement ne se révèle pas plus cohérent et crédible que s'ils avaient été francs dès le départ. Car il y a eu dès ce premier jour beaucoup de mensonges.

Pourquoi surtout, car si un berger peul a donné l'alerte il a certainement donné l'endroit où se trouvait l'avion, raconte-t-on qu'il a fallu lancer des recherches ? Une simple vérification rapide avec un hélicoptère partant de Gao (1/2 heure de vol) aurait suffit. Mais non, "Deux avions de chasse Mirage 2000D de l'armée française basés à Niamey participent aux recherches6. Ils repèrent dès 11 h 00 les traces du crash, et selon la coopération de défense, demande (sic) l'intervention au sol de l'armée burkinabé" ( Wikipédia). Nouveau cafouillage.


Selon la version officielle ils sont donc partis ensemble de Niamey, ont repéré "les traces du crash" vers 11 h et sont rentrés ensemble. Mais pourquoi une "coopération de défense", terme très belliqueux, intervient-elle sur un accident ? Et pourquoi parler de "traces de crash" sinon parce que pas un morceau crédible d'avion n'y a été vu ? 

 

blaise_crash_AA_977875702

 


OU EST PASSE LE 2ème MIRAGE 2000 ?


Selon  une autre source, l'un des Mirages est allé vérifier l'info du berger, l'autre est parti vers le N-O vérifier une seconde info donnée par des habitants d'un village situé à 150 km N-O de Gao qui ont signalé avoir entendu un grand bruit qui les a réveillés vers 2 h du matin, puis avoir  vu une grande lueur d'incendie à l'horizon. Ce Mirage-là a été victime d'une panne de moteur "après 300 nautiques" (550 km), le pilote et son navigateur ont réussi à s'éjecter et ont pu être récupérés malgré la présence de groupes djihadistes dans la région.

C'est donc un seul avion qui est rentré à Niamey ? Secret défense, m'a-t-on objecté quant j'ai posé la question.

Je me suis alors posé la question suivante : Et si en réalité le chasseur au moteur en panne s'était écrasé sur les "traces du crash", quel volume de ferraille et de chair humaine cela représenterait-il ? Et bien j'arrive approximativement au volume constaté par Diendiéré et ses hommes si le moteur, le train d'atterrissage et les armes ont été retirés du site avant l'arrivée des enquêteurs.

 

o-CRASH-AH-5017-facebook



Mais ce n'est qu'une supposition.

Qui était au sol ? Dès le départ et avant même que l'épave supposée du DC9 ait été localisée, l'hypothèse d'un tir de missile sol-air a été écartée et le président Hollande lui-même l'a dit tout de suite : ce sont les conditions météorologiques qui ont provoqué l'accident. Nous avons un Président doué d'une faculté de préscience extraordinaire ! Ou plus vraisemblablement assisté de communicants extraordinairement  nuls.

La vérité, c'est que "La localité de Boulékessi (le village le plus proche du lieu des traces de crash), située dans la commune de Mondoro, est alors tenue par les rebelles du Mouvement national pour la libération de l'Azawad (MNLA), du Haut Conseil pour l'unité de l'Azawad (HCUA) et du Mouvement arabe de l'Azawad (MAA)9 "(Wikipédia) et que certains ont des Toyota équipés de missiles sol-air. Cela n'est évidemment pas très glorieux pour un Président qui a réglé le problème du narco-terrorisme djihadiste au Mali !

 

images-2.jpeg

Ils savent très bien s'en servir, par exemple sur un Mirage en repérage volant de bon matin à basse altitude ?

 

L'hypothèse d'un missile ne peut donc être écartée, "rien ne peut confirmer ou infirmer une piste terroriste" reconnaît le directeur du BEA. Mais sur le fait que ce soit très peu probable,  je suis plutôt d'accord, car je doute que ces djihadistes sachent tirer un missile de nuit, surtout pas sur un avion en haute altitude et encore moins pendant sa chute, à moins qu'ils n'aient été informés d'avance. Cela dit il ne faut jamais les sous-estimer.

 

"UN" ou "DES" BERGERS ? "PAS DE DEBRIS HUMAINS" ou "DES CADAVRES" ?


"Le général burkinabé Gilbert Diendiéré annonce dès 17 h 00 que les restes de l'avion « complètement brûlés » et des cadavres ont été trouvés par des bergers, près de la frontière" (Wikipédia).


Alors maintenant, ce n'est plus "un" berger, mais "des" bergers", et il y avait donc "des cadavres". Mais où sont-ils ? D'abord parce que j'ai entendu le général Diendiéré parler de "miettes" de chair non-identifiables, ensuite parce que les enquêteurs du BEA ont eux aussi parlé de 1 200 morceaux microscopiques "dont l'identification prendra plusieurs mois".

Les hyènes, les chacals et les fennecs n'ont tout de même pas mangé 116 corps en quelques heures, d'un poids approximatif de 6 tonnes en n'en laissant que des miettes !

Et puis, si l'avion a été "complètement brûlé" par l'explosion, pourquoi les buissons sur le lieu des traces de crash ne le sont-ils que légèrement, comment y a-t-il encore des miettes de chair humaine récupérables et des flaques d'eau bien fraîches comme on peut le constater sur la vidéo prise par les premiers arrivés, les soldats burkinabés ? Gros mystère !

 

hqdefault.jpg

 

Et puis "complètement brûlé", ça veut dire quoi ? Ça n'explique pas de toute façon l'absence des moteurs, des trains d'atterrissage, de la carlingue, des bagages, des sièges, etc.

Les explications embrouillées et visiblement contraintes du directeur du BEA Remy Jouty n'ont rien apporté.

 

"C'EST LA FAUTE A L'ORAGE" (HOLLANDE)


Mais le plus étonnant est l'activisme délirant du Président de la République ce jour-là. Il était partout, intervenant frénétiquement toutes les demi-heures sur les chaines de télévisions pour justifier la version officielle du crash : rien d'anormal, l'avion a été victime d'un orage.
Circulez, y'a rien à voir.

L'avion n'étant visiblement pas là, il y a eu une première version donnée par Hollande expliquant contre toute vraisemblance que le sol de la région était mou et l'avion enterré sous plus d'un mètre de sable !

Deuxième version BEA quelques jours plus tard : le sol est tellement dur que le nez de l'avion en le percutant a provoqué une onde de choc "en retour" si violente qu'elle a pulvérisé l'avion en miettes y compris les moteurs et le train d'atterrissage que l'on retrouve toujours, absolument toujours dans les crashs au sol. Les passagers ont été réduits en particules microscopiques, les sièges et les bagages volatilisés. Exceptées les deux boites noires miraculeusement récupérées quasiment intactes puisque quelques jours plus tard encore, le non-fonctionnement de la CVR n'était plus attribué au choc mais à un dysfonctionnement antérieur.

 

images-2.jpeg

 

Je n'ai pas encore trouvé d'explication à ce mensonge d'État, mais ça viendra le jour où l'on saura s'est réellement crashé le DC9 d'Air Algérie, car il n'est pas là où on le dit et, surtout, pourquoi il a décroché alors qu'il venait de sortir de la zone orageuse.

Pour être franc, je commence à en avoir une idée, mais il est trop tôt pour en parler.
Cet article n'est donc qu'un point d'information intermédiaire.

 

Maurice D.

Posté par DIACONESCO à 08:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

Vous aimez ?1 2 3 4 51 vote
22 octobre 2014

LES CONTRADICTIONS DE LA POLITIQUE FRANCAISE EN SYRIE Editorial de José CASTANO Historien-écrivain

LES CONTRADICTIONS DE LA POLITIQUE FRANCAISE EN SYRIE

l-etat-islamique-en-irak-s-empare-de-trois-villes-de-l-ouest-de-l-irak

 

EDITORIAL DE JOSE CASTANO

 

« Lorsqu’on prétend se jouer des salauds, en vérité, on se compromet avec eux »(Simone de Beauvoir - « La femme rompue »)

 

Le 24 septembre 2014, à l'occasion du débat à l’Assemblée Nationale sur l’intervention française en Irak, Manuel Valls a martelé avec la plus grande vigueur, que le président syrien Bachar Al-Assad « ne peut absolument pas être un partenaire dans la lutte contre l’organisation de l’Etat Islamique » (…) «  Avec  le président de la République, nous avons fait le choix de nous concentrer sur l'Irak et de continuer à soutenir l'opposition modérée au régime de Bachar Al-Assad. (...) Nous sommes résolus, avec nos partenaires, à leur apporter un soutien civil et militaire accru ».

Au cours de cette intervention, le Premier Ministre a aussi assuré que « la France poursuivra ses frappes aériennes en Irak jusqu'à ce que l'armée irakienne reprenne le contrôle de la situation sur le terrain face à l'Etat islamique ».

 

Avion Rafale-2

 

Le lendemain, lors du « Conseil de défense » qui s’est tenu à l’Elysée, il a été décidé « d’accroître l’aide militaire aux opposants syriens ». Les mêmes causes produisant les mêmes effets, François Hollande -aujourd’hui, en Syrie- commet les mêmes erreurs que Nicolas Sarkozy -hier, en Lybie- s’affirmant ainsi, l’un et l’autre, piètres stratèges militaires…

L’exemple irakien n’aura servi à rien… L’implosion de ce pays et le chaos qui s’en suivit après la déroute de son armée poussèrent bon nombre de soldats perdus et désœuvrés à rejoindre les rangs des djihadistes… La chute de Kadhafi (supposée libératrice), favorisée par l’intervention militaire française, a plongé également ce pays dans un chaos indescriptible au profit des islamistes de Cyrénaïque aussi sanguinaires et aussi terrifiants que ceux de l’Etat Islamique.

 

63046651

 

Comment faire comprendre qu’en voulant s’ériger en « justiciers » dans le renversement de dictateurs, on ne fait que bousculer la fourmilière d’où émerge inéluctablement le pire ? Comment faire comprendre qu’en éliminant les Saddam Hussein et les Kadhafi (en attendant Bachar Al-Assad), on a jeté dans les bras des terroristes islamistes les foules arabes ? Comment faire comprendre qu’armer l’opposition syrienne modérée n’aidera, en rien, à combattre l’Etat Islamique ?... Tout au contraire !… Et les contradictions, les atermoiements de la politique française n’apportent que plus de confusions dans une situation, déjà, par trop compliquée…

 

rafale-marine

 

Que l’on se souvienne !… Il y a peu de temps encore, afin de réprimer le « génocide perpétré par les forces gouvernementales sur la population syrienne (sic) », le couple Hollande / Fabius, occultant le fait que les djihadistes en faisaient tout autant, était prêt à bombarder –par « souci humanitaire »- la Syrie de Bachar El Assad dans le but de « soutenir les rebelles syriens »… parmi lesquels évoluent, tout de même, les jeunes paumés de nos banlieues en mal de reconnaissance.

Ces « jeunes » qui demeurent encore aux yeux de nos « moralistes » -idiots de service- « la chance pour la France », partent par centaines pour tuer et se faire tuer en Syrie et en Irak. Leurs « exploits » sont diffusés partout sur les réseaux sociaux et sur Internet, de même les horreurs qu’ils commettent et dont ils tirent fierté, ce qui incite leurs camarades « restés au pays » à leur emboîter le pas.

Profondément apatrides, aux mœurs barbares, après les divers clips d’égorgements, décapitations et mutilations multiples dont ils s’enorgueillissent, la chaîne d’information BFMTV nous a livré un aperçu de leur bestialité en diffusant les images de ces « jeunes français désœuvrés » traînant derrière un pick-up aux cris d’« Allah Akbar ! » des cadavres de soldats de l’armée régulière syrienne. Images glaçantes et terrifiantes. Et ce sont ces barbares que la France voulait soutenir en bombardant la Syrie par « souci humanitaire » !...

L’Etat Islamique supplantant dans l’horreur les atrocités commises par les forces gouvernementales, la « coalition » dut enfin, se résoudre à déclencher des frappes aériennes sur les bastions djihadistes… ce que la France refusa de faire « pour ne pas risquer la vie de ses ressortissants (terroristes) (sic) » A mourir de rire !...

Dans la rubrique « contradictions, conspirations et tractations secrètes », d’autres pays ne sont pas en reste…

 

1039799_pour-contrer-letat-islamique-une-coalition-aux-objectifs-encore-flous-web-0203754008257

 

Washington a décidé d'entraîner et d’armer en Arabie Saoudite 5 000 combattants recrutés parmi les rebelles de l'opposition syrienne modérée, « ce qui n’aidera certainement pas à éliminer la menace que constituent les djihadistes du groupe radical Etat islamique (EI) », a déclaré à RIA Novosti Julien Barnes-Dacey, chercheur au Conseil européen des Affaires Etrangères.

Pour sa part, Sergueï Douz, sur La Voix de la Russie et sur RIA Novosti se livre à l’analyse suivante : « Les Etats-Unis ont lancé des raids aériens contre les positions des commandos de l’Etat islamique en Syrie. Selon les experts, l’imprévoyance et le contenu contradictoire de la stratégie américaine rendent impossible le succès de l’opération. Selon plusieurs experts, en se décidant à une telle démarche, les Américains saisissent une nouvelle occasion d’écraser le régime de Bachar Assad » (...) « La politique proche-orientale des Etats-Unis est en quelque sorte folle. L’armée régulière syrienne est l’unique, excepté les Kurdes, à s’opposer à l’EI. Armer l’opposition syrienne que les Etats-Unis considèrent comme modérée et infliger des coups aux troupes régulières syriennes signifie raffermir les positions de l’EI. Les Américains devraient changer d’attitude et réunir les efforts avec Damas ».

 

9093140-etat-islamique-le-monde-musulman-se-reveille-enfin

 

En Syrie, « l’opposition syrienne » est disparate et les armes qu’on lui fournit atterrissent inéluctablement dans les rangs des djihadistes.

Dans une lettre adressée aux dirigeants des factions politiques de la Chambre des représentants des Etats-Unis, le député Syrien, Jihad al-Lahham, appelle ses homologues américains à ne pas armer les « opposants modérés » au régime de Bachar al-Assad dès lors que ces mêmes armes sont revendues aux islamistes, information que le New York Times avait déjà donnée en 2013, révélant en cela que des « brigades fictives de l’Armée Syrienne n’étaient rien d’autre que des révolutionnaires qui revendaient ces armes »…

 

Dans-le-bastion-de-lEtat-islamique-la-ville-syrienne-de-Rakka-capture-écran

 

Pour accréditer cette thèse, le journal croate Jutarnji List, rapporte dans son édition du 9 mars 2014, qu’en l’espace de quelques mois, près de 3 000 tonnes d’armements les plus sophistiqués parmi lesquels, missiles, blindés, véhicules tout terrains ont été envoyées depuis Zagreb par 75 vols cargos opérés par des  compagnies turques  et  jordaniennes « pour lutter contre le régime d’Assad ».  C’est  l’Arabie  Saoudite  qui payait pour le transport de ces armes, organisé par les Etats-Unis…

 

a-ETAT-ISLAMIQUE-SYRIE-640x468

 

Mais il y a plus grave !... Des blindés de la société turque Otokar sont également livrés aux « rebelles syriens modérés » pour venir, au final, enrichir l’armement de l’Etat Islamique. L’agence de presse kurde DIHA a publié des témoignages sur le soutien militaire direct de la Turquie aux djihadistes de l’EI. Selon ses sources, l’armée turque a envoyé dans un train au moins dix tanks et une grande quantité d’armes et munitions. Le train aurait déposé sa charge dans le village arabe de Sibkiran, information reprise par le journal turc Cumhuriyet qui cite le commandant des YPG (branche armée du PYD, Parti de l’union démocratique du Kurdistan) Sipan Hamo : « La plupart des armes lourdes qui sont entre les mains de l’EI proviennent de la Turquie ». Quant au quotidien turc Birgun, il a révélé de son côté l’existence d’un hôpital djihadiste de 75 lits en plein Antep, une ville turque frontalière avec la Syrie… On comprend mieux désormais pourquoi la Turquie a refusé l’accès de ses bases aux avions de la coalition internationale qui mènent des frappes contre des cibles djihadistes en Syrie et en Irak et a assisté, indifférente, au massacre des peshmergas kurdes à Kobané, aux pillages et aux viols. L’Etat Islamique n’est ni sa priorité, ni son souci… Elle est en guerre contre les Kurdes et compte précisément sur les djihadistes –devenus alliés de circonstance- pour éradiquer ce problème et faire tomber du même coup Bachar El Assad.

Dans cet univers de contradictions, conspirations, palinodies, trahisons et lâchetés multiples, cette maxime de Valéry Larbaud « leur hypocrisie est un raffinement d’outrage à la vertu ! » nous rappelle à la triste réalité. Dans un tel contexte, l’EI a encore de beaux jours devant lui…

José CASTANO

Courriel : joseph.castano0508@orange.fr