LA NOUVELLE FLOTTE MILITAIRE DE LA FÉDÉRATION DE RUSSIE VA SE MODERNISER 

1027855745

La Russie déploiera son groupe de porte-avions en Méditerranée

SOURCES : © Sputnik. Alexei Danichev

INTERNATIONAL 16:28 21.09.2016(mis à jour 17:14 21.09.2016) URL courte 254187881698 La Russie s'apprête à déployer en Méditerranée un groupe de porte-avions, avec le navire Amiral Kouznetsov en tête. La Russie va déployer son porte-avions lourd Amiral Kouznetsov en Méditerranée, a déclaré le ministre russe de la Défense Sergueï Choïgou. « Actuellement, le groupe de navires russes présents dans la partie orientale de la Méditerranée comprend au moins six bâtiments militaires et entre trois et quatre navires de soutien faisant partie de toutes les flottes », a affirmé le ministre. « Pour augmenter les capacités militaires du groupe, nous envisageons d'y inclure un groupe de porte-avions avec le porte-avions Amiral Kouznetsov. »

© PHOTO. US DEPARTMENT OF DEFENSE

La Russie sur le point d'élaborer de nouveaux porte-avions Intervenant lors de la réunion du ministère russe de la Défense, M. Choïgou a rappelé qu'« à des fins de réalisation des intérêts nationaux et de maintien la paix nous avons repris en 2013 la présence permanente des forces navales dans la partie orientale de la Méditerranée, abandonnée à la fin XXe siècle». « Je vous rappelle qu'en 1967, la présence dans cette zone du 5e escadron opérationnel a permis d'éviter l'escalade du conflit armé arabo-israélien et a été par la suite un facteur contraignant important pour les opérations ennemies contre l'Union soviétique. » Ainsi, le renouvèlement systématique des flottes favorisera la réalisation de la politique nationale navale dans les zones stratégiques ainsi que le maintien de la stabilité régionale et globale, a-t-il expliqué.

© SPUTNIK. VITALIY ANKOV

Avec quoi l’aviation navale russe est-elle armée? « Au cours des travaux, nous allons discuter la construction des navires des zones maritimes éloignées — navires porteurs d'armes à longue portée, tout comme le parachèvement des essais de la frégate Amiral Gorchkov », a poursuivi le ministre. Selon les informations provisoires, la mission du porte-avions Amiral Kouznetsov durera entre quatre et cinq mois et le navire sera accompagné par un grand bâtiment de lutte anti-sous-marine, un bateau-citerne et un remorqueur de sauvetage. Auparavant, le porte-avions Amiral Kouznetsov a été déployé à plusieurs reprises dans l'est de la Méditerranée pour accomplir différentes tâches.

En savoir plus: https://fr.sputniknews.com/international/201609211027855952-russie-porteavions-mediterranee/

1018844956

 

 

La Russie sur le point d'élaborer de nouveaux porte-avions © Photo. US Department of Defense

1028488267


DÉFENSE 15:23 17.01.2016(mis à jour 12:37 18.01.2016)

A l'issue de décennies d'efforts pour reconstruire son industrie navale après l'effondrement de l'URSS, la Russie s'apprête finalement à élaborer de nouveaux porte-avions et bâtiments de débarquement, dont la construction débutera provisoirement en 2019.

© AP PHOTO/ LAETITIA NOTARIANNI

Mistral, un jouet toujours plus coûteux pour Paris Actuellement, la Russie ne dispose que d'un seul porte-avions, l'Amiral Kouznetsov, conçu au chantier naval de Nikolaïev, en Ukraine. Après l'effondrement de l'Union soviétique, la Russie n'a plus pu se servir de ce chantier, et a été ainsi contrainte de se débrouiller pour construire ses navires sur son propre territoire. A la fin de l'année 2015, le président du Consortium unifié de construction navale (OSK) Alexeï Rakhmanov a déclaré que la Russie serait capable d'entamer la construction de porte-hélicoptères, ainsi que de porte-avions vers 2019. Même si le président du consortium n'a pas précisé où ces navires seront construits, il est très probable que l'entreprise JSC PO Sevmash, située dans la ville portuaire de Severodvinsk (nord de la Russie), soit utilisée à de telles fins, estime National Interest. C'est l'entreprise de construction navale la plus importante en Russie, la seule entreprise responsable de la production des sous-marins nucléaires du pays, ainsi que disposant d'une vaste expérience récente de construction de porte-avions. C'est là que la modernisation du porte-avions Amiral Gorchkov, de classe Kiev, avait été finalisée pour qu'il rejoigne la marine indienne sous le nom de Vikramaditya en 2013.

© "SEVMASH" La Russie prépare un drone sous-marin d'attaque de nouvelle génération Entre-temps, des systèmes similaires à ceux EMALS (acronyme de l'anglais Electromagnetic Aircraft Launch System), dont seront équipés par exemple les porte-avions américains de classe Gerald R. Ford, sont en cours de développement en Russie. Ces systèmes permettent le catapultage des aéronefs à bord d'un porte-avions à l'aide d'un moteur linéaire à induction. Le système de production russe est à l'heure actuelle en état de test par l'Institut central d'aérohydrodynamique (TsAGI), le plus important institut de recherche aéronautique en Russie. Outre les porte-avions, Moscou entend construire de nouveaux porte-hélicoptères qui pourraient embarquer une douzaine d'hélicoptères et 450 personnels d'infanterie de marine et aurait un déplacement d'environ 16.000 tonnes. Ces porte-hélicoptères pourraient très probablement remplacer les deux Mistral français.

En savoir plus: https://fr.sputniknews.com/defense/201601171021002247-russie-industrie-navale/

 

Décollages et atterrissages à bord du porte-avions Amiral Kouznetsov (VIDEO) © Sputnik. Sergey Eshenko

1028264653


DÉFENSE 21:21 01.11.2016

Le porte-avions Amiral Kouznetsov se trouve en Méditerranée depuis la semaine dernière. Une nouvelle vidéo montre ses avions et hélicoptères en action. Une vidéo représentant des chasseurs Sukhoi Su-33 et MiG-29KUB qui décollent et se posent sur le porte-avions russe Admiral Kouznetsov (Amiral Kouznetsov) fait un carton sur Internet. Le groupe aéronaval de la flotte russe du Nord, qui comprend entre autres le porte-avions Admiral Kouznetsov, le croiseur nucléaire lance-missiles Piotr Veliki (Pierre le Grand), deux destroyers et des navires de soutien, a quitté le port de Severomorsk le 15 octobre pour arriver en Méditerranée la semaine dernière. « La semaine dernière, notre groupe aéronaval dirigé par le croiseur lance-missiles Piotr Veliki a traversé l'Atlantique de l'Est pour arriver en Méditerranée. Les navires de soutien ont ravitaillé le groupe naval entre le 27 et le 29 octobre », a annoncé aux journalistes le ministre russe de la Défense Sergueï Choïgou.

© SPUTNIK. АЛЕКСАНДР ЛЫСКИН

Amiral US: les démarches russes dans l'Arctique sont défensives Selon la flotte du Nord, la mission du groupe est de « garantir la présence navale russe dans les régions importantes de l'océan Mondial ». L'Otan a exprimé sa préoccupation face à la possible participation des navires russes aux frappes contre Alep en Syrie. Le ministère russe des Affaires étrangères a pour sa part déclaré qu'il n'y avait rien à craindre puisque les navires russes avaient déjà effectué des missions en Méditerranée par le passé.

En savoir plus: https://fr.sputniknews.com/defense/201611011028488449-admiral-kouznetsov-chasseurs-decollent-video/

 

Syrie: la Russie déploiera une base militaire navale permanente à Tartous © Sputnik. Grigory Sysoev

1028116430

INTERNATIONAL 11:24 10.10.2016(mis à jour 12:57 10.10.2016) 

Moscou envisage de déployer une base navale permanente dans le port de Tartous, en Syrie. Actuellement, le port de Tartous abrite une station d'entretien technique des navires russes. « En Syrie, nous aurons de manière permanente une base militaire navale à Tartous. Les documents appropriés sont prêts. Ils sont en train d'être harmonisés et nous espérons que nous demanderons bientôt de ratifier (l'accord, ndlr) », a déclaré le vice-ministre russe de la Défense Nikolaï Pankov prenant la parole devant le Conseil de la Fédération (chambre haute du parlement russe).   Pour le moment, le port de Tartous abrite une station d'entretien technique des navires russes, créée en 1977. La base de Tartous est à ce jour le seul point d'appui logistique de la Marine russe en Méditerranée. Le service est assuré uniquement par les civils. La semaine dernière, la Douma d'État (chambre basse du parlement russe) a approuvé un accord intergouvernemental avec la Syrie sur le déploiement permanent des forces aérospatiales russes sur la base aérienne de Hmeimim (province de Lattaquié). La Russie a également livré en Syrie des systèmes antiaériens S-300 afin d'assurer la sécurité de la station de Tartous et des navires de la marine russe se trouvant dans la zone côtière. Rappelons que la Russie mène depuis le 30 septembre 2015 une opération militaire contre les terroristes en Syrie sur décision du président russe Vladimir Poutine et à la demande du président syrien Bachar el-Assad. 

En savoir plus: https://fr.sputniknews.com/international/201610101028114947-syrie-tartous-russie/

 

LES IMPRESSIONNANTS SOUS-MARINS D'ATTAQUES NUCLÉAIRES DE LA FLOTTE MILITAIRE RUSSE

1016974971

1016986067

1016986094

1016986122

1016986148

1016986175

1020382016

1019706467

**********************************************************

Cource à l'armement entre la RUSSIE et les Etats-Unis :

La Russie conçoit le premier missile hypersonique universel

© capture d'écran: YouTube

1027783482

LU DANS LA PRESSE 16:29 16.09.2016 (mis à jour 16:44 16.09.2016) Rossiïskaïa gazeta 38221161198

L'entreprise militaro-industrielle russe NPO Machinostroïenia travaille à la conception d'un nouveau missile qui volera à Mach 6, soit six fois la vitesse du son. C'est ce que suggère l'article d'un groupe d'ingénieurs de l'entreprise planchant sur la nouvelle arme.

© PHOTO. CAPTURE D'ÉCRAN: YOUTUBE

Armes hypersoniques : Russie et USA au coude-à-coude NPO Machinostroïenia et plusieurs autres organisations spécialisées travaillent activement pour créer des moteurs à réaction à flux direct à combustion dans le flux subsonique et supersonique pour atteindre une vitesse de croisière hypersonique d'au moins Mach 6. L'article parle également de l'intégration de moteurs à la structure du missile. Les auteurs de la publication précisent qu'ils cherchent non seulement à réduire le temps de vol jusqu'à la cible en augmentant la vitesse du missile, mais également à uniformiser les armes pour les adapter à tous les types de lanceurs — terrestre, naval et sous-marin — ainsi qu'à augmenter la stabilité en vol et la portée du nouveau missile. Il s'agira certainement d'un missile de croisière car la Russie a conçu et mène actuellement des tests sur le missile de croisière hypersonique Tsirkon.

La Russie lance les tests du missile hypersonique Zircon Le Tsirkon, conçu également par NPO Machinostroïenia, est censé remplacer les missiles de croisière Granit actuellement en service dans la marine russe. La première information sur son élaboration est apparue en février 2011 mais la plupart des caractéristiques techniques de ces missiles restent confidentielles. On sait seulement que sa vitesse dépasse également Mach 6 et que sa portée atteint 400 km. Il est prévu que les dispositifs ZS-14 capables de porter les missiles Oniks, Kalibr et Tsirkon, soient installés sur les sous-marins de nouvelle génération Khaski, sur le croiseur lance-missiles lourd Amiral Nakhimov et sur le vaisseau amiral de la Flotte du Nord: le croiseur Petr Veliki (Pierre le Grand) qui sera modernisé au chantier naval Sevmach après 2018. Il est fort probable que ces nouveaux armements soient également installés sur le porte-avions russe Amiral Kouznetsov.

En savoir plus: https://fr.sputniknews.com/presse/201609161027783285-russie-missile-hypersonique/