• Dernière Minute suite à l'attentat islamiste des Champs-Elysées à PARIS

    P1260449

    Farid un vrai français musulman accuse tous les gouvernements de Droite comme de Gauche de laxisme politique en matière de sécurité et interpelle la maire de Paris Anne Hidalgo venue se montrer sur les lieux où le policier a été abattu par un terroriste islamiste et cet homme courageux a dit en peu de mots son écoeurement sur la situation catastrophique dans laquelle tous les politiques nous ont emmené jusqu'à ce jour.

    1:36

     hier · 6 M vues

    ATTAQUE TERRORISTE DES CHAMPS-ELYSÉES : MA DÉCLARATION À LA PRESSE

    21 avril 2017

     

    DÉCLARATION À LA PRESSE DU 21 AVRIL 2017

    Mesdames, Messieurs,

    Alors que Londres, Saint-Pétersbourg, Stockholm ont été touchées en quelques jours, après que des tentatives d’attentats ont eu lieu au Louvre, à Orly et qu’un attentat de grande ampleur a été déjoué à Marseille, notre pays la France a vécu une nouvelle fois la barbarie d’une attaque terroriste en plein cœur de notre capitale, sur cette avenue si symbolique pour la France et le monde entier que sont les Champs Elysées.

    Une nouvelle fois ce sont nos policiers qui ont été visés et qui ont payé le prix du sang dans la lutte contre l’islamisme radical, cette idéologie totalitaire monstrueuse qui a déclaré la guerre à notre nation, à la raison, à la civilisation.

    Les noms de ces nouvelles victimes s’ajoutent à la longue liste des martyrs du terrorisme islamiste, ces enfants, ces femmes et ces hommes dont la vie a été fauchée, a été broyée ou a été à jamais gâchée.

    Mes pensées vont à la famille du policier tombé en service, à ses camarades blessés et au-delà à toutes nos forces de sécurité, policiers, gendarmes militaires engagés, ici comme sur les théâtres d’opérations extérieures dans cette lutte pour nos libertés et notre sécurité.

    Nos policiers sont attaqués parce qu’ils sont les symboles de l’Etat. La France n’est pas visée pour ce qu’elle fait mais pour ce qu’elle est, et les Français pour la simple raison qu’ils sont Français.

    La guerre qui nous est menée est une guerre asymétrique, une guerre révolutionnaire, une guerre qui a pour objectif notre soumission à une idéologie meurtrière ; c’est une guerre où il n’y pas d’arrière puisque toute la population et tout le territoire sont exposés.

    Cette guerre nous est menée sans pitié et sans répit. Chacun comprend que nous ne pouvons pas la perdre.

    Or, depuis 10 ans, sous les gouvernements de droite et de gauche, tout a été fait pour que nous la perdions. Il faut une présidence qui agisse et qui protège.

    Puisque le pays est en état de guerre, la réponse doit être globale, totale, c’est-à-dire celle du pays tout entier.

    En ces circonstances, j’appelle tous les Français, quelles que soit leurs opinions, leurs convictions ou leur origine, à l’unité, une unité sans faille, une unité profonde comme celle qui unit les membres d’une même famille dans l’épreuve, une unité dans la compassion, mais aussi une unité dans la lucidité, dans la détermination à ne pas s’habituer comme certains voudraient nous y inviter, une unité dans le courage de combattre et bien sûr dans l’idéal commun de vaincre.

    J’en appelle à l’unité d’une nation, restaurée dans sa confiance en elle-même et dans ses valeurs.

    Une nation renforcée dans ses moyens d’Etat -humainement, moralement et matériellement- une nation qui choisit de renoncer à la naïveté, à l’excuse, à l’insuffisance, au laxisme.

    J’en appelle au réveil de l’âme millénaire de notre peuple capable d’opposer à la barbarie sanguinaire, une résolution que rien n’intimide, une énergie que rien ne brise, une fermeté que rien ne fait plier.

    A ce président notoirement défaillant, à ce gouvernement éphémère, usé par l’inaction, comme le sont tous les gouvernements de droite et de gauche depuis 10 ans, je ne demande que l’ultime sursaut, avant de quitter le pouvoir, je lui demande solennellement d’ordonner la restauration effective de nos frontières en vertu du traité de Schengen et le traitement administratif ou pénal immédiat des fichés S, c’est-à-dire de tous les individus présents sur notre sol, connus pour leur adhésion à l’idéologie de l’ennemi.

    Tout de suite, il faut mettre en œuvre :

    L’expulsion immédiate des fichés S étrangers ;
    L’engagement de procédures accélérées de déchéance de nationalité pour les fichés S binationaux et leur expulsion immédiate dans leur pays d’origine ;
    L’engagement de poursuites pour intelligence avec l’ennemi des fichés S de nationalité française ;

    Une réponse sécuritaire plus globale s’impose ensuite ; elle exige le recrutement de 15 000 policiers et gendarmes, la remise à niveau et la réorganisation de nos moyens de renseignement notamment par la coopération internationale, le renforcement de nos capacités militaires et leur utilisation effective contre tous les groupes terroristes, la mise en cohérence de notre diplomatie avec nos objectifs de guerre.

    Une coopération militaire et économique accrue doit être apportée aux Etats du monde qui luttent contre l’islamisme et combattent le terrorisme. Au contraire, une révision totale de nos relations doit être engagée vis-à-vis des promoteurs de l’obscurantisme islamiste que sont le Qatar et l’Arabie Saoudite qui ont bénéficié de la part des gouvernants français depuis 10 ans d’une bienveillance coupable.

    L’idéologie islamiste ne doit pas avoir droit de cité en France. Les organisations salafistes comme les branches des frères musulmans doivent être interdites. Je demande l’ouverture d’enquêtes en vue de la dissolution des structures associatives, culturelles ou cultuelles qui font la promotion ou financent l’idéologie du fondamentalisme, notamment l’une d’entre elles, l’UOIF. Cette organisation a pourtant été élevée au rang d’interlocuteur privilégié de l’Etat au cours des deux derniers quinquennats. Les prêcheurs de haine doivent être expulsés, les mosquées islamistes fermées. La laïcité doit faire l’objet d’une application stricte conformément à nos principes républicains qui contrecarreront ainsi les incessantes provocations et le prosélytisme sectaire des islamistes.

    Le communautarisme, terreau de l’islamisme, doit être combattu. Le financement des mosquées ne pourra en aucun cas être ni public ni de provenance étrangère.

    Dans ces domaines aussi, depuis 10 ans, l’aveuglement a présidé.

    Dans le strict respect de l’état de droit, la politique pénale et carcérale doit être adaptée à cette forme particulière de criminalité de même que le suivi des individus durant leur peine et à l’issue de leur incarcération. Nombre de prisons françaises sont devenues au fil des ans des « universités djihadistes ». Cet aveuglement et cette faiblesse doivent cesser. Et l’administration pénitentiaire doit être rattachée au ministère de l’Intérieur afin de l’intégrer pleinement à la communauté du renseignement.
    Enfin, des réformes de fond comme l’établissement de nouvelles régulations restrictives en matière d’immigration, d’asile ou d’accession à la citoyenneté s’imposent.

    Les guerres ne se gagnent que par la constance et la cohérence ; celle impitoyable que nous devons mener aujourd’hui contre l’islamisme n’échappe évidemment pas à ce principe immuable.

    Mais, nous ne pourrons gagner cette guerre, si nous ne mettons pas fin immédiatement au laxisme pénal inouï qui a permis au criminel Karim Cheurfi de réussir sa quatrième tentative d’assassinat contre les policiers.

    Les 3 premières n’ayant entrainé qu’une condamnation à 15 ans de prison.

    Si l’information de son audition en février et de sa libération par le Parquet se confirme, celle-ci deviendra le symbole de la défaillance de l’appareil judiciaire qui, privé d’ordres politiques clairs, ne se donne pas les moyens de protéger réellement les Français.

    – Perpétuité réelle pour les crimes les plus graves, dont les atteintes à la vie de nos forces de l’ordre ;
    – Suppression des remises de peine automatiques ;
    – Rétablissement des peines planchers ;
    – Rétablissement de la double peine supprimée par la droite ;
    – Abrogation des lois pénales ultra laxistes (Dati et Taubira) ;

    Toutes ces mesures sont aujourd’hui urgentes.

    Il s’agit donc de prendre la direction exactement inverse de celle prise par les 2 gouvernements, de droite et de gauche, qui se sont succédé au cours des 10 dernières années.

    Elue Présidente de la République, je mettrai en œuvre immédiatement et sans faiblesse ce plan de bataille contre le terrorisme islamiste et le laxisme pénal pour mettre en protection les Français et pour que…

    Vive la République et Vive la France

    Marine Le PEN

     

    *******************************************************

    DERNIER MESSAGE A LA NATION DU BUREAU DE CAMPAGNE DE MARINE LE PEN

    Mes chers amis,

    Cette fin de campagne de premier tour est sombre, elle souligne à quel point les enjeux sont immenses.

    Je veux rendre hommage à nos forces de l’ordre, à nos courageux policiers et en particulier à Xavier Jugelé, lâchement assassiné dans la force de l'âge hier soir par un terroriste. Qu'il repose en paix, après avoir servi la Nation jusqu'au sacrifice ultime, et que sa famille, ses proches, soient assurés de notre immense solidarité.

    Ce drame épouvantable nous rappelle combien la situation est grave, à quel point le cauchemar continue.

    J’ai souvent rappelé les mesures que je propose pour lutter contre le terrorisme et l’islamisme. J’en ai beaucoup parlé, seule et dans le désintérêt général de mes concurrents, dans chacune de mes réunions publiques, parce que je considère que c’est un sujet crucial pour l’avenir de notre pays, de nos enfants. La menace est réelle, constante, les politiques, de droite comme de gauche, sous les deux derniers quinquennats, n'ont rien fait. Cela doit changer. Il est temps d'agir. Nous devons prendre conscience de l’importance des enjeux et décider les mesures qui s'imposent. Je le ferai, sans faiblir, en accord avec vous.

    Dimanche, je vous appelle solennellement à aller voter et à faire voter tous ceux que vous connaissez. C'est important. Le vote est bien plus qu’un droit pour les citoyens, c’est un devoir. Et, dans la situation où se trouve notre pays, c’est un devoir vital. Chaque bulletin de vote a un poids immense. Chacun doit sentir la mission dont il est investi et l’importance du choix que notre peuple est amené à faire. Aucune voix patriote ne doit manquer à la seule candidature utile pour la France. Plus que jamais, les Français doivent s’unir pour défendre et protéger leur pays, leur modèle social, leur identité.

    Courage, restez unis, fiers, courageux, je compte sur vous comme vous pourrez compter sur moi, et bon vote !

    Marine Le Pen

    *******************************************************************************

    Dernier Grand meeting de fin de campagne de Marine Le Pen à Marseille le 19 Avril 2017

  •  1:57:16

    Grand meeting de fin de campagne de Marine Le Pen à Marseille (Direct du 19.04)

    • Diffusé il y a 1 jour
    • 16 429 vues
    La candidate frontiste à l’élection présidentielle, Marine Le Pen, tient le 19 avril son dernier grand meeting, sous haute sécurité, à Marseille, où deux hommes soupçonnés 

    C8amyd6XYAAIDl1

     

Grand meeting de Marine Le Pen

au Zénith de Paris le 17 avril 2017

 / 17 avril 2017 / Étiquettes :  /

Grand meeting de Marine Le Pen au Zénith de Paris (17/04/2017).

« Ce qui se joue dimanche prochain est un véritable enjeu de civilisation, un référendum pour ou contre la France, pour ou contre la mondialisation sauvage. Ne vous laissez pas voler la victoire : chaque patriote peut et doit convaincre un indécis ou un abstentionniste de voter pour ma candidature dimanche prochain, et nous pourrons ensemble écrire une nouvelle page glorieuse de l'Histoire de France ! »
 
Marine Le Pen

 

C10OjpqWQAEz1tH

 

 1:16

 

L’ENGAGEMENT PRÉSIDENTIEL

 

DE MARINE LE PEN

 

« REMETTRE LA FRANCE EN ORDRE »

 

EN CINQ ANS

L’année 2017 sera décisive puisqu’elle engagera, peut-être de manière irrémédiable, l’avenir de la France et de son peuple.

L’ALTERNATIVE DE LA NATION

L’élection présidentielle de 2017 met en effet en jeu un choix de civilisation avec une alternative simple :

Soit la dilution de la Nation dans une société fragmentée par le multiculturalisme et le communautarisme, une entité sans unité, ouverte à tous les vents de la mondialisation sauvage et de l’Union européenne, du laisser-aller, du laisser-faire, du laisser passer, une France appauvrie où prédominera la loi du plus fort ;

Soit la Nation française, ce qui suppose la reconquête de notre indépendance, de nos territoires, de nos valeurs, de nos libertés, de notre fierté nationale, ce qui suppose également un Etat stratège au service de la prospérité et de la protection de tous. Il s’agit en somme de la reprise en main de notre existence en tant que peuple, de la réaffirmation de la France comme une communauté de destin mue par un grand projet collectif.

LA CONFIANCE DANS LES FORCES DE LA FRANCE

La France souffre non pas d’un manque d’intelligence, d’énergie ou d’atouts. La France pâtit, avant tout, de sa mise sous tutelle par l’Union Européenne, de la désorganisation générale qui s’est installée d’abord dans les esprits de prétendues élites puis dans les rouages de l’Etat pour atteindre progressivement des parts entières du pays.

Comme à chaque fois dans l’histoire mouvementée de la France, le sursaut viendra du peuple, c’est-à-dire du cœur du pays.

MARINE LE PEN PROPOSE DE REMETTRE LA FRANCE EN ORDRE EN CINQ ANS :

  • Retrouver l’indépendance territoriale, monétaire, économique et législative ;
  • Restaurer un État fort et rétablir l’ordre républicain partout ;
  • Réaffirmer les valeurs françaises et les règles de la laïcité ;
  • Valoriser le travail, défendre le pouvoir d’achat et développer l’emploi français ;
  • Organiser la justice fiscale et l’efficacité dans la gestion de l’argent public ;
  • Sauver la Sécurité sociale et garantir les retraites ;
  • Promouvoir une école et des formations de grande qualité ;
  • Retrouver une diplomatie influente au service de la puissance du pays.

« AU NOM DU PEUPLE »

Cette remise en ordre sera conduite « au nom du peuple », c’est-à-dire avec lui et pour lui. Elle sera mise en œuvre dans le cadre d’une République renforcée par le recours au référendum qui permettra aux citoyens, tout au long du quinquennat, de valider de grandes étapes de l’action présidentielle. Elle sera respectueuse des équilibres, conditions nécessaires à la cohésion et donc à la réussite du redressement de la Nation :

  • L’indépendance nationale, tout en nouant des coopérations avec tous les autres peuples et Etats du monde ;
  • La sécurité, en préservant les libertés individuelles et collectives par l’application stricte de l’Etat de droit ;
  • L’Etat, en garantissant l’initiative par une synergie intelligente entre les acteurs publics et privés ;
  • L’encouragement des plus entreprenants, tout en protégeant les plus vulnérables ;
  • L’attachement à la paix, tout en défendant nos intérêts vitaux par exemple dans la lutte contre le terrorisme ;
  • L’innovation, sans sacrifier la responsabilité écologique ;

Vous, patriote, quelle que soit votre condition, quel que soit votre parcours, vous pouvez servir votre Nation, en rejoignant la candidature de Marine Le Pen, et en apportant tout votre soutien à cette belle ambition.

 

Marine Le PEN

C5IIiqVWAAA7uGM

 

**********************************************************

Attentat sur les Champs-Elysées, 1 policier tué, 2 policiers gravement blessés : seule Marine peut nous sauver

Publié le 20 avril 2017 - par Christine Tasin 

 

youssouf-al-osri

Illustration, l’un des deux assaillants, Youssouf El Osri arrivé depuis la Belgique par le Thalys ce matin serait recherché par la police.  L’autre homme abattu, Karim Cheurfi serait fiché S… tiens donc !  Il paraît même  que cet individu de 40 ans était connu par la DGSI pour ses intentions de tuer des représentants des forces de l’ordre… Mais il faut laisser les fichés S en liberté, disent-ils.

Au moment où le policier mourait,  Macron en direct à la télé n’a rien trouvé à dire que :

« Ce qui vient de se passer fera partie du quotidien des Français dans les prochaines années » !

Au moment où nos policiers meurent pour nous défendre, le salopard de Poutou disait sur France 2 qu’il fallait les désarmer.

Si les policiers avaient été désarmés ce soir, non seulement il y aurait plus de d'un policier mort parmi eux et deux blessés mais il y aurait combien de décédés parmi les badauds et clients sur les Champs-Elysées ?

On n’oubliera pas que Mélenchon a régulièrement dénoncé la prétendue militarisation de la police, qu’il a accusé de viol les policiers et s’est fait remettre à sa place par un policier lui rappelant la présomption d’innocence, qu’il n’a pas eu honte d’affirmer qu’il y avait dans la police des éléments malsains... et qu’il était présent aux côtés des islamo-racailles qui manifestaient pour Théo et surtout contre les policiers.

On n’oubliera pas non plus que Macron veut une France passoire, ouverte au monde entier, il faut que les biens et les hommes circulent sans entrave. Sans AUCUNE entrave. Et tant pis pour les courageux policiers qui meurent. Et tant pis pour les victimes du Bataclan ou de Nice.

Macron veut une immigration débridée, il a chaudement félicité Merkel pour avoir ouvert les vannes de l’invasion islamique en Europe. Seule la main d’oeuvre docile qui va faire tomber les salaires et la protection sociale, augmenter l’âge de départ à la retraite et le nombre d’heures hebdomadaires travaillées compte. Et tant pis pour les courageux policiers qui meurent. Et tant pis pour les victimes du Bataclan ou de Nice.

Salauds. Tous des salauds.

de-manifestants-contre-un-meeting-de-marine-le-pen-le-16-avril-2017-a-aubervilliers-en-seine-saint-denis_5863303-300x169

Et ces salauds étaient de cœur avec ceux qui, le week-end dernier, en appelaient à la disparition des Blancs avec leur slogan de guerre « Pour une France Black, Block, Beur » en manifestant contre Marine.

Quant au minable maire socialiste du 4ème arrondissement parisien… soutien de Macron, il ose. Les salauds ça ose tout, c’est à ça qu’on les reconnaît. Il faut reconnaître qu’en France, depuis 3 ans, il n’y a d’attentat qu’au moment des élections… Pauvre type. Sale type.

Seule Marine a parlé de l’importance et du risque majeur que nous courons. Seule Marine a donné des pistes pour lutter efficacement contre le terrorisme. Pendant ce temps, Macron promet aux voilées de pouvoir se pavaner en niqab dans les entreprises. Pendant ce temps Mélenchon promet de supprimer le porc dans les cantines scolaires.

Pourtant c’est le risque majeur, et avec un Macron et un Mélenchon, il y a en aura sans cesse, des attentats et des morts. Afin de faire peur, afin que la France et les Français acceptent de transformer notre pays en pays musulman.

Avec Macron ou Mélenchon, les scènes de panique ne sont pas terminées…

Seule la force peut contraindre les terroristes, les intimider, les empêcher d’agir.

Seule la sortie de l’UE qui nous impose « migrants » et immigrés peut mettre un frein à l’entrée de terroristes mêlés aux clandestins.

Seule l’expulsion des fichés S étrangers, des délinquants étrangers peut empêcher le passage à l’acte des serpents que nous nourrissons dans notre sein.

Seule la fermeture des mosquées, salafistes notamment, peut mettre un terme à la radicalisation…

Seuls le retour à nos frontières et la sortie de Schengen peuvent limiter les entrées d’indésirables chez nous.

Et la liste n’est pas limitative. Nous avons déjà donné tant de pistes, Marine a donné tant de pistes, a un programme si clair, si efficace…

Il n’y a plus qu’à le mettre en application. Pour cela il faut qu’elle soit élue.

Christine Tasin

http://resistancerepublicaine.eu/2017/04/20/attentat-sur-les-champs-elysees-2-policiers-tues-seule-marine-a-la-solution/

L'auteur

Présidente de Résistance Républicaine

 

Capture-d’écran-2017-04-21-à-08

 

DIMANCHE, VOUS VOTERZ YOUSSOUF EL

OSRI, MOHAMED LAHOUAIEJ,

CHERIF KOUACHI, SALAH ABDESLAM

OU MARINE LE PEN ?