L'Immigration de masse non seulement nous ruine mais nous tue aussi ... il faut stopper de toute urgence cette invasion migratoire massive de l'Europe Occidentale ! Basta ! 

migrants-europe

 

Publié par Rosaly le 20 août 2017

 

La CIA avait prévenu les services secrets espagnols sur les risques d’attentat à Barcelone. En février déjà, l’EI avait menacé de commettre des actions terroristes dans les zones fréquentées par les touristes et le risque était si élevé, que certains voyagistes avaient recruté en secret plus de 100 ex-membres des troupes spéciales britanniques, afin de surveiller des sites sensibles comme les plages d’Ibiza.

Vu le très haut niveau de risque, aurait-il été si difficile de sécuriser les Ramblas au moyen de protections anti-intrusion ?

Il est grand temps de débusquer l’oxymore derrière lequel s’abritent les Autorités après de tels actes terroristes. Le refrain est toujours le même : sentiments d’horreur suite aux attaques, mais nous sommes les meilleurs, nous ne devons pas avoir peur, nous devons continuer à maintenir nos frontières ouvertes et à accueillir les migrants musulmans. Paradoxalement, à ce jour, cette approche a été gagnante, mais rationnellement, elle ne tient pas debout. Même le dernier attentat en Finlande a été perpétré au cri d’Allah Akbar.

Et ce faux angélisme conduit à des formes d’autocensure inacceptables.

Regardez ces deux photos :

 

  • la première, vous la connaissez tous. Les médias n’eurent aucun scrupule à montrer l’image du petit Aylan, mort noyé, suite à l’inconscience de son propre père, car elle servait à culpabiliser l’Occident pour son immense égoïsme et à justifier moralement l’immigration de masse.
  • la seconde, signalée sur twitter, ne deviendra pas un « hit mondial » la plupart des citoyens ne la verront sans doute jamais et pourtant, elle montre un autre enfant de trois ans, assassiné avec sa maman par les terroristes islamistes sur les Ramblas. Photo censurée sur les médias officiels, car si elle avait été publiée, elle aurait suscité une autre vague d’émotion, mais dans le sens contraire à celui souhaité par le « mainstream » multiculturel et globalisant. Il s’agit d’une hypocrisie, mais elle est révélatrice, de la façon dont est gérée l’opinion publique de nos jours par la manipulation des images, la désinformation et la censure des photos et termes politiquement incorrects.

Ce fut aussi le cas pour les photos du Bataclan, massivement occultées, car « indécentes », celles de Londres, de Suède, du Caire, comme si les attentats commis par les islamistes étaient des attentas propres : pas de cadavres, pas de gens estropiés à vie, pas de traces de sang

Cette souriante petite fille suédoise fut démembrée lors de l’attentat terroriste islamiste au camion-bélier qui ensanglanta Stockholm en avril dernier. Elle rentrait de l’école, quand elle fut fauchée par le camion-bélier, conduit par un soldat d’Allah. Elle s’appelait Ebba Akerlund, mais qui publia son nom ? Qui pleura sur elle ? Tout le monde connaissait et connaît encore le nom du petit Aylan. Merkel, Mogherini et autres âmes sensibles versèrent des larmes en voyant la photo, mais pour Ebba, ce fut le silence total de la part des médias officiels et des politiques, comme si cette fillette suédoise, assassinée par un fou d’Allah, n’avait jamais existé.

Pour les manipulateurs médiatiques, la photo du petit Aylan devait être diffusée à des milliers d’exemplaires, culpabilisant de facto l’Europe de ne pas accueillir les « adolescents « musulmans de 30 ans et plus ; celle de la petite Ebba, victime de la haine islamique à l’égard des koufars, devait disparaître dans le néant, car même dans l’horreur, tous les enfants ne se valent pas.

Les images étant plus fortes que n’importe quel mot, celles de nos morts en deviennent « indécentes » et posent problème pour les journalistes et la gauche. Ils ne montrent pas les photos de nos enfants tués par les islamistes, afin d’anesthésier le ressentiment légitime, que nous pourrions éprouver à l’égard d’une « religion » de tolérance, de paix et d’amour, qui prône la mort des non musulmans depuis 14 siècles

Qu’importe le nombre de morts d’attentats terroristes islamistes les médias islamophiles continueront à clamer : « Cela ne prouve rien ». « Ce sont des déséquilibrés ». « L’islam est une religion de paix dévoyée par des gens qui n’y connaissent rien. »

Quant aux mosquées et autres imams qui prêchent explicitement notre soumission ou notre mort en citant les textes et les hadiths, « ce sont des radicaux ». « S’il y a des attentats, c’est la faute à Internet, à l’islamophobie, aux discours de haine des Occidentaux. » Jamais, ces défenseurs de la secte mahométane ne se posent la question de savoir, pourquoi les gens ont peur de l’islam, par crainte sans doute d’entendre la réponse, politiquement incorrecte.

Ces mêmes médias mainstream, non seulement protègent et défendent l’islam, mais prétendent également que l’immigration musulmane enrichit l’Europe, collaborant ainsi à son islamisation.

Faire croire que ces migrants dévoués à Allah vont s’intégrer et respecter nos valeurs est une duperie. Occulter leurs crimes et/ou les minimiser est criminel.

Le sort atroce des Chrétiens en terre d’islam aurait dû être l’étincelle du réveil de nos dirigeants, tant il est explicite sur la grande tolérance de l’islam envers les non musulmans, mais cela les laisse de glace. Pour l’islam, la terre entière appartient à Allah et toute autre religion est à interdire, car impure, mais l’islam prône la paix…

Même Facebook, toujours lent à enlever les contenus obscènes et la propagande de l’EI, s’est empressé de faire précéder les images de l’attentat d’un avertissement « Attention ! Cette vidéo pourrait montrer des contenus graphiques violents ou du sang. » Non cher Facebook ! Ces vidéos montrent les images du cancer, qui est en train d ‘ôter la vie aux Occidentaux. Elles montrent notre sang. Elles ne doivent pas être censurées. Elles ne doivent pas être interdites par les adeptes de l’angélisme. Elles doivent être vues par tous.

« Ce n’est pas notre culture de montrer les images des victimes d’attentats par décence, par respect pour elles » se justifient nos médias. Ils n’eurent pourtant aucune pudeur à publier la photo du petit Aylan gisant sur une plage turque, car elle servait à la cause de l’immigration. Par contre, celle de l’enfant tué à Barcelone par les islamistes a été floutée, obscurcie, dans un seul but, celui d’ éviter de faire prendre conscience aux citoyens européens que nous sommes bel et bien en guerre et que l’ennemi est là dans nos murs. Il est sans pitié et frappe à l’aveugle, hommes, femmes et enfants. Mais chut ! Faites silence ! Ne le dites pas ! Erreur monumentale, car l’horreur doit être vue dans toute sa répugnance afin de pouvoir la combattre.

Tandis que les corps encore sanguinolents des victimes des terroristes islamistes gisaient sur les pavés des Ramblas de Barcelone, sur le Web, défilaient les photos d’adorables chaton.

« Diffusons des chatons, ne donnons pas d’information à ces terroristes« , explique un twitto. Il était alors environ 19 heures jeudi soir et une rumeur, démentie quelques heures plus tard, faisait état d’un suspect retranché dans un bar. Ces mignons chatons devaient donc empêcher celui-ci de se rendre compte de la situation à l’extérieur de l’établissement.

 

 

L’intention était certes louable, mais les photos de ces ravissants chatons visaient aussi d’ une manière à contrer l’horreur des images de l’attaque, publiées sur les réseaux sociaux peu de temps après le drame.

Il ne s’agit pas d’une mode idiote, ni d’images d’accroche (cela s’est déjà produit après d’autres attentats) mais une façon d’aseptiser l’horrible réalité, effacer la mort, exorciser la peur, croyant que la terreur peut se combattre avec un « mème internet, » une iconographie persistante au sein de la communauté virtuelle.

Pour certains esprits plus critiques, cette initiative est vue comme une tentative naïve de fuir la réalité, de ne pas montrer ce que nos yeux devraient voir : des dizaines de corps étendus sur les pavés, victimes de la furie islamique dans sa folie exterminatrice. Les médias, atteints d’une presbytie politiquement correcte, nous montrent les massacres, qui ensanglantent la planète à des milliers de kilomètres de chez nous, mais floutent les victimes d’attaques terroristes islamistes, dont le sang rougit nos places, nos rues, nos gares, nos aéroports, nos salles de concert.

Si l’Occident est en partie responsable de la déstabilisation du Moyen- Orient suite à certaines interventions non justifiées, il est indéniable que l’immigration incontrôlée à laquelle nous assistons depuis des mois soit la source d’une déstabilisation sociale de plus en plus violente. Elle est due à l’échec de l’intégration de masses énormes de migrants, à qui il est impossible de garantir un emploi et un accueil normal, d’où l’accroissement de phénomènes extrêmes, parmi lesquels l’augmentation de la violence, de la criminalité, de l’ extrémisme religieux et enfin du terrorisme.

Manifester sa révolte en clamant « Je n’ai pas peur » « Vous n’aurez pas ma haine » ne va pas effrayer l’ennemi, mais le faire rire aux éclats et renforcer sa détermination à continuer les massacres.

L’immigration incontrôlée, surtout l’islamique, n’est plus acceptable: nous avons suffisamment toléré, supporté, souffert. « Trop c’est trop !»

Seules des actions fortes pourront nous sauver de l’islam. Mais pour cela, nous avons besoin de courage, de fierté. Etourdis, drogués par le bien-être et ce sentiment illusoire d’une paix durable, nous oublions que nous sommes en guerre, une guerre certes larvée, mais bien réelle. L’islam nous a déclaré la guerre et les soldats d’Allah passent peu à peu à l’offensive.

L’Occident doit sortir de cette résignation, de cette soumission, de cette insouciante inconscience, il doit montrer ses griffes et ne plus enfouir la tête dans le sable. Si l’Occident persiste à croire, qu’il peut endiguer la violence avec les marches pour la paix, les veillées à la bougie, les petits dessins colorés, les fleurs, les divers « Je suis » et la même rhétorique moisie des « bras ouverts » et de l’accueil pour tous, il est perdu d’avance.

SOURCE :Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Rosaly pour Dreuz.info.

Sources :

. « Islam et terrorisme : ecco la foto che maschera l’ipocrisia dei media » Il Giornale.it

. « E facebook, lento con l’Isis, cenusra le immagini du Barcelona »Il Giornale.it

 

ob_f03216_peroqut-pas-d-amalgame

 

**********************************************************

 

migrants-invasion (1)

Immigration : rappel de quelques chiffres accablants, ignorés des Français

 

Publié le 22 août 2017 - par  

 

Combien d’immigrés en France ? Sujet tabou ( 10 à 12 millions d’extra-européens).

Combien de musulmans ? Sujet tabou (8 à 9 millions selon Jean-Paul Gourevitch).

Combien coûte l’immigration ?  Sujet tabou (voir ci-dessous).

Combien d’immigrés en prison ? Sujet tabou (2/3 de musulmans selon J. Lang).

Les gouvernements successifs n’ont qu’une obsession : empêcher les Français de connaître la vérité sur les ravages que cause l’immigration sur le pays.

Nivellement de l’école par le bas, explosion du chômage et de l’insécurité, fraude sociale et ruine de l’Etat, etc. Tout est orchestré pour noyer le poisson en interdisant les statistiques ethniques, ou en supprimant du site de la police les avis de recherche qui concernent des immigrés à 90%, ou encore en orchestrant le harcèlement judiciaire des sites identitaires et patriotes qui dévoilent la vérité.

Sous couvert de combattre le racisme, on a tué la liberté d’expression et le droit de savoir. Sauf pour les rappeurs, qui peuvent allègrement cracher sur la France avec la bénédiction des médias et des élus.

L’accueil des immigrés par millions se fait au détriment des Français de souche.

Cette volonté de taire les méfaits dévastateurs de l’immigration de masse, est bien la preuve que l’ampleur du désastre dépasse l’entendement et que le gouvernement a perdu le contrôle de la situation.

Il en est venu à installer des migrants à Neuilly et dans les quartiers chics, c’est tout dire ! A quand un bidonville dans les jardins de l’Elysée ?

Et comble de l’ignominie, en Alsace, des natifs sont contraints de quitter leur logement social pour céder la place aux migrants !! Et bien entendu, ces appartements seront rénovés aux frais du contribuable.

Selon les estimations d’ONU-Habitat, 200 millions de personnes en Afrique subsaharienne vivaient dans des bidonvilles en 2010, soit 61,7 % de la population urbaine de la région. Et 600 millions vivent sans électricité encore aujourd’hui.

Mais, chez nous, rien n’est trop beau pour nos migrants.

Nos élus, tels les bourgeois de Calais, donnent les clés de la France, la corde au cou.

 

http://alsace-actu.com/mertzwiller-forces-a-demenager-pour-loger-des-migrants/

 

Dire la vérité et ouvrir les yeux des Français, porterait le FN à 60% dès l’élection de 2022 ! C’est cela qui fait peur à establishment. C’est cela qui explique la haine des autorités envers les sites patriotes.

La vérité est que si tous les immigrés n’apportaient que du bien et voulaient s’intégrer, il n’y aurait ni FN, ni sites identitaires. Mais on préfère taxer les natifs de racisme et nier l’évidence.

Ce n’est pas parce que les immigrés sont noirs ou arabes que 70% des Français ne veulent plus d’immigration, mais parce que trop d’immigrés refusent de s’intégrer et enfreignent nos lois.

Et tout s’aggrave à grande vitesse depuis 2 ans. Le terrorisme est devenu le lot quotidien des Européens, qui n’ont qu’un seul droit : se taire et laisser pourrir.

Les terroristes musulmans ? On les classe de plus en plus parmi les malades mentaux irresponsables.

Les immigrés délinquants ? Des victimes du racisme et du harcèlement policier.

Mais cette politique suicidaire va très vite se fracasser sur le mur des réalités.

Trois études sur le coût de l’immigration sont particulièrement intéressantes.

Maxime Lépante les avait répertoriées.

1) Yves-Marie Laulan : 73 milliards d’euros

Mensonge d’Etat à 70 milliards : La vérité sur le vrai coût de l’immigration en France

 

https://infocomnet.wordpress.com/2014/07/12/mensonge-detat-a-70-milliards-la-verite-sur-le-vrai-cout-de-limmigration-en-france/

 

2) André Posokhow : 84 milliards d’euros

84 milliards : coût budgétaire de l’immigration selon le rapport Posokhow

https://www.polemia.com/84-milliards-cout-budgetaire-de-limmigration-selon-le-rapport-posokhow/

Ce rapport très complet peut être téléchargé ici :

https://www.polemia.com/wp-content/uploads/2013/05/rapport-posokhow.D%C3%A9f.K.pdf

 

3) Gérard Pince : 115 milliards d’euros

« Les Français ruinés par l’immigration » de Gérard Pince

https://www.polemia.com/les-francais-ruines-par-limmigration-de-gerard-pince/

Si l’Etat refuse de chiffrer un tel coût, c’est tout simplement parce que cette dépense colossale est en train de devenir le premier budget du pays.

C’est l’omerta. Mais rappelons quelques exemples, parmi beaucoup d’autres, de cette société inique que nous imposent nos élus.

1)  Un migrant inactif coûte plus de 1000 euros par mois selon la Cour des Comptes.

Mais un paysan qui travaille 15 heures par jour et nourrit 50 personnes, gagne 350 euros par mois.

2) La France soigne 30.0000 sans papiers chaque année, sans limitation de dépenses, avec une couverture de 100%. Coût = 1 milliard.

Notre pays est l’hôpital du tiers-monde. L’ardoise des impayés laissés par les étrangers est de 120 millions, somme que nos élus n’osent pas réclamer.

Mais selon le 7e baromètre santé d’Europ Assistance, 33% des Français renoncent à se soigner ou reportent leurs soins, faute de moyens financiers. Proportion la plus élevée d’Europe.

3) Chaque soir, 35.000 personnes sont logées à l’hôtel, immigrées pour la plupart.

Coût : 200 millions par an.

Mais 1,7 million de Français attendent un logement social et 150000 SDF sont abandonnés.

4) La Cour des Comptes avait signalé en 2010 le cas de ces retraités algériens immortels, qui percevaient encore leur retraite bien que disparus depuis longtemps. Et tout étranger de 65 ans perçoit 800 euros de retraite par mois sans jamais avoir travaillé ni cotisé en France.

Mais nos propres retraités vont subir quant à eux, une ponction de CSG supplémentaire sans aucune contrepartie.

5) La France accueille 60000 étudiants étrangers chaque année. Chiffre que Sarkozy a fait passer de 30000 à 60000 sous son quinquennat.

Mais au 15 juillet 2017, 90.000 de nos bacheliers étaient encore sur le carreau faute de place dans les universités.

6)  Selon le Conseil national de l’ordre, le nombre de médecins nés à l’étranger et exerçant en France s’élevait à 54 168 en 2014, soit près de 20 % de l’ensemble des médecins officiant dans l’Hexagone.

Mais des dizaines de milliers de jeunes Français n’ont pu faire médecine à cause du numerus clausus.

C’est cela le mondialisme. C’est cela la société multiraciale paradisiaque.

Une inique préférence étrangère qui se fait au détriment des natifs.

La France est ruinée par son immigration qui coûte au bas mot 3% du PIB alors que la croissance est de 1,5%.

Les déficits s’accumulent, nous empruntons chaque année et nous coulons toujours plus.

L’immigration est la cause principale, avec les intérêts, de nos 2200 milliards de dettes. Elle nous entraîne par le fond.

C’est cette France ruinée et socialement disloquée que nous léguerons à nos enfants.

Jacques Guillemain

***********************************************************************************

La France des SDF en enfer de la misère !

 

52a32cb204ddc

 

http://www.sylvainleser.com/diaporama.php?id_reportage=29659

 

Le diaporama édifiant de l'enfer de la misère des Français dans nos rues :

http://www.sylvainleser.com/diaporama.php?id_reportage=29659