11 NOVEMBRE 2017
COMMUNIQUE DES GENERAUX PIQUEMAL ET MARTINEZ 

SOURCE : Publié le 12 novembre 2017 par MARC LE STAHLER

http://www.minurne.org/?p=12984

5ecb93_5f79e528e96b47fd87f7e6e462edf702_mv2

 


Communiqué du 11 novembre 2017 des généraux
Christian PIQUEMAL et Antoine MARTINEZ


Le rôle noble du politique et donc sa responsabilité première est d’assurer la sécurité et la protection de la nation dont il conduit la destinée. Cela consiste à garantir par tous les moyens la protection à l’extérieur et la concorde à l’intérieur.

Or, force est de constater, qu’en raison du laxisme, du manque de clairvoyance, de l’absence de vision, de la collaboration avec une idéologie mortifère, du déni de réalité manifestés par nos élites politiques depuis plusieurs décennies, ce rôle protecteur de la collectivité n’est plus assuré. Il faut bien reconnaître que depuis trop longtemps non seulement l’État néglige la première de ses missions régaliennes, mais il malmène, voire trahit – et cela s’est accéléré ces dernières années – l’âme de la France sérieusement menacée car aujourd’hui défigurée et martyrisée.

Malgré le sens du devoir, le professionnalisme, l’abnégation et le dévouement de nos soldats – à quelque niveau que ce soit – au service du pays, nos forces armées ne disposent plus des moyens nécessaires pour accomplir les missions assignées. Leur démantèlement depuis la fin de la Guerre froide a réduit de façon irresponsable et coupable les capacités et l’autonomie de notre outil de défense.

Quant à la concorde, nous en sommes bien loin et pour longtemps car, de l’aveu même de ceux qui ont récemment gouverné ou qui gouvernent aujourd’hui, nous sommes en guerre contre un ennemi qu’ils sont incapables de nommer mais qui est à l’origine en trois ans d’une vingtaine d’attentats ayant causé des centaines de morts et de blessés sur le sol français. Et le lien de l’aggravation de la situation et de la mise en danger des Français avec cette immigration hostile, massive, incontrôlée, injustifiée, aggravée par l’invasion migratoire depuis 2015 qui constitue une attaque sans précédent des peuples européens décidée par l’État islamique en décembre 2014, ne peut pas être occulté. Car cette immigration, modelée par une culture incompatible avec la démocratie et nos traditions, a démontré progressivement et sous le nombre son hostilité et elle devient à présent un danger mortel pour la nation et pour les nations européennes.

L’état d’urgence, en vigueur pendant deux ans et qui vient d’être levé, n’aura servi à rien puisque les mesures radicales et nécessaires qui auraient dû être appliquées ne l’ont pas été. La décision irresponsable et incompréhensible de la réouverture, avec la fin de l’état d’urgence, de quelques mosquées salafistes fermées récemment en est un exemple alors que plus d’une centaine de ces mosquées radicalisées auraient dû être fermées définitivement dès novembre 2015. Il serait, en effet, temps de soumettre l’islam en France à nos règles et de lui poser nos conditions. Et ceux qui ne les acceptent pas doivent partir.

Alors, face à une situation qui se détériore de jour en jour, nos gouvernants ne pourront pas se soustraire indéfiniment à ce dilemme pour la France : la survie qui nécessite un sursaut ou le suicide. Car l’ennemi, lui, poursuit sa marche. C’est pourquoi, après une réflexion et des discussions entamées il y a quelques mois, fidèles à l’héritage historique, spirituel et culturel de cette France charnelle que nous aimons et que nous continuerons à servir, conscients de la nécessité de défendre cette identité et de combattre ceux qui nous veulent du mal, nous avons décidé d’unir nos efforts en rapprochant nos deux organisations (Cercle de Citoyens Patriotes et Volontaires Pour la France). Cette alliance, de nature apolitique, est un appel à la résistance contre le renoncement et la démission de nos élites politiques face à une idéologie totalitaire et conquérante qui met en danger notre nation et doit constituer un signal pour tous les citoyens patriotes pour rejoindre en masse nos rangs et permettre la reconquête.

*****************************************************************************

LE GÉNÉRAL PIQUEMAL APPELLE À

 

LA RÉSISTANCE ET AU COMBAT !

general-piquemal-se-desolidarise-de-pegida-un-groupe-dextreme-droite-presque-pro-nazi-youtube-thumbnail-e1509898766212

 

Le général Piquemal part en guerre. Comme un certain de Gaulle en juin 1940, il vient de lancer un tonitruant appel à la résistance, au combat. Ce sera l’appel du 21 octobre 2017. Un appel, bien entendu, passé inaperçu des médias mais dont on pourrait peut-être bien entendre parler dans les mois et années à venir. Tout comme un certain nombre de mouvements, de cercles ou de plates-formes, comme les Amoureux de la France ou les Volontaires pour la France sont en train de faire leur trou dans le paysage politique français, comme aussi le Cercle de citoyens-patriotes que le général Piquemal préside.

 

Pendant quarante minutes, dans un petit village d’Ardèche, ce vaillant général a décrit l’état de la France sous Macron en appelant les Français à se lever. « Car c’est debout que l’on écrit l’Histoire… Vous le savez, la patrie, c’est la terre des pères, la terre qui a vu des millions de Français de toutes époques, de toutes générations, souffrir, verser leur sang, des larmes et mourir de manière héroïque pour gagner et sauvegarder la liberté et l’identité de la France. » Et de rassurer son public sur ce qu’il est :« En ce qui me concerne, je suis un patriote apolitique et je n’appartiens à aucun parti. Mon seul parti, c’est la France. » La France qui, dit-il, a besoin de héros « car il faut pouvoir mourir pour quelque chose qui ne meurt pas, c’est-à-dire ce qu’il y a d’éternel dans l’esprit vivant d’un peuple ».

 

Il poursuit la lecture de son long exposé qu’il relira lors d’une conférence organisée par la Ligue du Midi à Palavas-les-Flots le 29 octobre. « N’oublions pas que la souveraineté appartient au peuple. Elle est une et indivisible. » Et de mentionner l’article 35 de la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen de 1789 :« Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs. »

 

Le général Piquemal, évoquant alors la formule du vainqueur de Verdun, s’écrie : « Non, sans courage, vous ne passerez pas, on vous aura. La France ne mourra pas ! » La France vivra, dit-il, malgré un avenir sombre, et il s’engage à mener « un combat contre la dégénérescence de notre pays, contre le déferlement migratoire, contre la perte de notre identité ».

« Oui, la France va mal à force de tout accepter, de tout tolérer, de tout admettre au nom des sacro-saints droits de l’homme, de la laïcité, de la repentance, du vivre ensemble. » Plus loin, il s’en prend à l’islam : « Aujourd’hui, on continue de tuer en France au nom d’Allah, pas au nom du Christ ou de Bouddha. La charia s’installe partout. Plus de trente ans d’une politique d’immigration suicidaire a mis la France en état de disparition. » Et de décrier les zones de non-droit acceptées par François Hollande. Mais c’est à Macron que le général en veut : « Le petit Néron sous tutelle joue au grand chef. » Il n’hésite pas à comparer Macron à un bonimenteur de foire. C’est pourquoi, selon lui, la résistance est légitime.

Citant la devise du maréchal de Lattre, il exhorte avec force de« ne pas subir et résister, car on est en guerre », et solennellement, il nous demande d’être des soldats. « Aux armes citoyens, formez vos bataillons. »

Car pour Christian Piquemal, les patriotes, terrifiés par une excommunication sociale, ne doivent pas accepter la valise, le cercueil ou la dhimmitude. « Levons nous ensemble comme l’ont fait nos aînés. L’identité de la France est en péril. La patrie en danger nous attend. »

Et de conclure d’une façon très déterminée : « Debout les patriotes, car c’est debout que l’on écrit l’Histoire. »

**********************************************************

 

31 octobre 2017
11:59

LE GÉNÉRAL CHRISTIAN

 

PIQUEMAL APPELLE LES

 

FRANÇAIS AU COMBAT

 

 

« Les Français sont des parias dans leur propre pays ! » Lors d'une rencontre des patriotes français le 21 octobre 2017, le Général Christian Piquemal a lancé un appel au peuple français pour passer à l'action de sa défense en regroupant toutes les forces du pays ! Le discours rappelle celui d'un autre général qui a lancé le combat pour la France libre et armé la résistance dans la France occupée. Ce discours fait suite au lancement d'autocollants – acte symbolique et acte de signalisation - sur la France par le site Riposte Laïque qui rappelle aussi les largages organisés par les troupes des FFI de tracts sur la France durant l'occupation.

2748c276420102fc15fdf3643248a058

Tout faire pour garder la France libre et souveraine. Le Général Christian Piquemal appelle tous les Français à se réunir au-delà des partis politques. « L'avenir de la France, une France qui sombre, qui est en train de disparaître, doit être sauvée. Un combat contre la dégénérescence de notre pays, contre le déferlement migratoire, contre la perte de notre identité doit être mené ».  Faut-il rappeler que la seule sécurité sociale est une création réalisée par les résistants ? A Calais en février 2016 le Général Christian Piquemal avait été interdit de parole par la police française ! alors qu'il venait, comme un soldat français devait le faire, défendre les habitants de Calais contre les violences migratoires.

Le discours du Général Piquemal

Propos scandaleux de Macron à Alger. Le Général Christian Piquemal  a cité les propos de Macron à Alger en les qualifiant de « scandaleux »-Macron avait accusé l'aide de la France en Algérie de «  crime contre l’humanité » en Algérie- tout en signalant les anomalies sur les dernières élections à la présidence française.  « Les Français sont des criminels aux yeux de celui qui représente la France … le pantin rothschildien... croyant être un personnage important avec l'argent des autres  … avec sa férocité anti-Française. Le petit Néron sous tutelle joue au grand chef...  ». Piquemal  dénonce l'emploi des droits de l'homme pour briser la France en prenant la défense totale des migrants et de la migration dénonçant finalement un nazisme inversé.  « Aujourd'hui on continue de tuer en France au nom d'Allah » dit Piquemal en citant le meurtre des deux jeunes femmes à Marseille.

Zones de non-droit. « La France a toléré des zones de non-droit » dénonce Piquemal et dénonce la volonté de François Hollande d'avoir lancé la partition de la France.  Les socialistes soutenus par la politique mondialiste ont mis en place la fragmentation de la France en construisant ces zones de non-droit sur son sol, en validant la charia. L'objectif est politique et vise la destruction de l'entité France pour qu'une puissance étrangère prenne le pouvoir sur le pays en diluant sa civilisation, son armée, dans le purin de l'Histoire.

Quand l'injustice devient loi, la résistance est un devoir.  Piquemal cite l'article 35 de la déclaration des droits de l'Homme de 1793 « quand le gouvernement viole les droits du peuple, l'insurrectionest pour le peuple et pour chaque portion du peuple le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs ».

Olivier Renault

VOIR AUSSI SUR DIACONESCO.TV 

http://diaconescotv.canalblog.com/archives/2017/09/22/35697988.html

 

**********************************************************

CE QUINQUENNAT VA FAIRE MAL !

 

 

L'HOMME DE PAILLE DE BERLIN ET

 

 

DES BANQUES VEUT BRISER LES

 

 

PATRIOTES ET LA LIBERTÉ

 

 

 

DE LA PRESSE

 

SOURCE :

http://nrt24.ru/fr/news/ce-quinquennat-va-faire-mal-lhomme-de-paille-de-berlin-et-des-banques-veut-briser-les-patriotes

banniere-macron

Le 26 septembre dernier Macron - directeur général de la firme France -  soutenu par «  die Mutter »  a expliqué à la Sorbonne ces plans pour l'avenir de la France.  Pour Macron les patriotes – le peuple français - sont des obscurantistes. Macron dit, d'ailleurs, ce que Merkel a déjà dit sur les patriotes allemands. Déjà en mai dernier Macron se permettait dans un style arrogant et sidérant de dire que les journalistes de RT ne sont pas des journalistes mais des propagandistes. Merkel et son gouvernement ont aussi dit la même chose sur les média russes qui font pourtant, eux, un travail sérieux et journalistique contrairement aux média officiels et subventionnés par Berlin ou Paris où les « journalistes » apprennent à faire des courbettes. Le discours de Macron à la Sorbonne est aussi une courbette face à Berlin et aux volontés mondialistes de briser les Etats en Europe.

Attaque grave contre l'intégrité de la France.  Berlin souhaite diviser les pays européens entre les pays riches (zone germanique) et les pays pauvres et soumis (les pays du Sud de l'Europe) reléguant donc la France à l'Afrique. Gauland chef du parti AfD a déclaré que l'Allemagne devait exclure la France et la placer parmi les pays du Sud de l'Europe afin de constituer une zone commerciale avec la Suède, le Danemark, les Pays-Bas, la Finlande, la Suède et l'Autriche.

Les différences entre la CDU et l'AfD ne se font pas sur ce point, sur le rôle de la domination allemande en Europe.  Macron applique simplement les plans commerciaux et politiques allemands dont l'objectif est de briser la puissance de la France. Nous avons vu ce que la Grèce a enduré déjà. Il fallait briser l'économie grecque et la solidité d'un peuple pour installer les camps de réfugiés avant de commencer l'importation de ces illégaux et de prendre les ressources du pays.

Quand Macron dit « il faut relancer le projet européen » cela veut dire « il faut favoriser le pouvoir de Berlin et de l'ONU et de l'OTAN sur l'Europe ». Macron a déjà à plusieurs reprises révéler son admiration pour « Die Mutter » (nom donné à Merkel par le peuple allemand). L'actuel président français ne défend pas les intérêts de la France et de son peuple mais les intérêts de puissances étrangères ce qui est une trahison envers le peuple français. Le discours de la Sorbonne tenu par Macron est révélateur de sa mission de soumission envers des puissances étrangères et des cultures étrangères en décidant de continuer l'importation de millions de migrants en France, des migrants qui ne possèdent pas de visas.

Les nouveaux instruments de la soumission de la France à Berlin cités par Macron sont les créations suivantes : une « force commune d’intervention » européenne pour 2020 ; un budget de défense commun et une « doctrine commune » pour agir ; une académie européenne du renseignement pour « assurer le rapprochement de nos capacités de renseignement » ; un parquet européen contre le terrorisme. Les juristes non français – des lois non françaises-, par exemple, auront ainsi le pouvoir de juger sur le sol français. Macron a d'ailleurs montré sa position en mai dernier en insultant les organes de presse russes devant le président russe.

Attaque grave contre la liberté de la presse. C'était du jamais vu en France pays de Voltaire. Macron a attaqué le bon travail des média russes en France et ses journalistes en déclarant le 29 mai 2017 à Versailles, "en vérité, Russia Today et Sputnik ne se sont pas comportés comme des organes de presse et des journalistes, mais comme des organes d'influence, de propagande et de propagande mensongère, ni plus ni moins. Quand des organes de presse répandent des contre-vérités infamantes, ce ne sont plus des journalistes, ce sont des organes d'influence". 

Pourtant le peuple français sait, lui, que les organes de propagande et qui produisent des mensonges -die Lügenpresse- sont les média officiels en France. Ce qui explique, justement, l'engouement des auditeurs français mais aussi francophones pour les média russes et pour les média alternatifs.

Macron attaque les média libres et les patriotes car ils sont les éléments qui dérangent ses commanditaires. Plus que jamais les rédactions russes en France et l'existence des patriotes sont un obstacle aux plans de Macron pour soumettre la France. Heureusement, donc que la France a les média russes pour pouvoir s'informer.  Les média russes sont comme la BBC durant l'occupation...

Dire « vouloir une Europe à deux vitesses »  et de rajouter « c’est déjà le cas, donc n’ayons pas peur de le dire », cela montre le choix du président Français de couler la puissance de la France et de briser le peuple français tout en observant favorablement que d'autres citoyens européens puissent vivre dans la pauvreté dans l'Europe. Un scandale pour un président français où les valeurs de la France ont pour objectif de répandre les droits fondamentaux, en France, dans le monde et de protéger l'humanité et les valeurs fondamentales et le travail des résistants français durant la Seconde Guerre mondiale. Comme le dit « Jim » sous l'article du Monde présentant la conférence de Macron à La Sorbonne, « On donne Alsthom aux Allemands, STX aux italiens; Macron donne l'industrie française aux étrangers tout comme il donne l'espace public à l'islamisme. Ce quinquennat va faire mal ! »

Olivier Renault