Fusillade dans une église au Texas 26 morts et 20 blessés : les témoins oculaires révèlent de nouveaux détails

texas

La Baptist church in Sutherland Springs, Texas

Fusillade dans une église au Texas: les témoins oculaires révèlent de nouveaux détails

© AP Photo/ Darren Abate
INTERNATIONAL
07:51 06.11.2017(mis à jour 07:53 06.11.2017)

Un homme armé d'un fusil d'assaut a ouvert le feu dimanche dans une petite église baptiste du Texas, faisant 26 morts et 20 blessés. Au lendemain de la tragédie, les témoins oculaires rompent le silence.

Un «jeune homme blanc âgé d'une vingtaine d'années», «tout de noir vêtu», armé d'un fusil d'assaut et portant un gilet pare-balles, a ouvert le feu dimanche sur la First Baptist Church de Sutherland Springs, un hameau rural du Texas de 400 habitants. Les victimes sont âgées de 5 à 72 ans, a indiqué la police lors d'une conférence de presse. Parmi les morts, figure la fille du pasteur, âgée de 14 ans.

Jeff Forrest, un ancien combattant âgé de 36 ans qui habite à un pâté de maisons de l'église, a déclaré avoir entendu ce qui lui a semblé être des tirs d'une arme semi-automatique de gros calibre.

Un autre témoin oculaire a de son côté assuré que la fusillade a duré environ 15 secondes à l'intérieur de l'église, en plein office religieux, avant d'être pris à partie par un habitant qui a saisi son fusil. L'homme a réussi à prendre la fuite mais a été retrouvé mort dans son véhicule peu après, sans que l'on sache s'il s'est suicidé ou si quelqu'un lui a tiré dessus.

 

DN7fGsGU8AABGpc (2)

 

Les autorités n'ont pas communiqué son identité, et ses motivations restent inconnues à ce stade. Selon plusieurs médias américains, il s'agit d'un ex-militaire de 26 ans, renvoyé de l'armée de l'air après un passage en cour martiale en 2014, qui vivait en périphérie de San Antonio, une des grandes villes du Texas, à une cinquantaine de kilomètres de là.

En juin 2015, Dylann Roof, un partisan de la suprématie blanche, a tué neuf paroissiens dans l'église de l'Emanuel à Charleston (Caroline du sud), symbole de la lutte des Noirs contre l'esclavage. Il a été condamné à la peine capitale en janvier.

fusillade au Texas

Ce que l’on sait sur le tireur de la fusillade au Texas, selon les médias

© AP Photo/ KSAT via AP
INTERNATIONAL
07:07 06.11.2017(mis à jour 07:30 06.11.2017)

Un individu a tiré dimanche plusieurs coups de feu dans une église de Sutherland Springs, au Texas, tuant au moins 26 personnes et en en blessant une vingtaine d’autres. Bien que les autorités restent muettes, des médias US révèlent quelques détails sur son identité.

Dimanche vers 11H20 (17H20 GMT), un «jeune homme blanc âgé d'une vingtaine d'années», «tout de noir vêtu», armé d'un fusil d'assaut et portant un gilet pare-balles, a ouvert le feu sur la First Baptist Church de Sutherland Springs, un hameau rural du Texas de 400 habitants, ont rapporté les autorités locales.

Il a ensuite poursuivi son carnage à l'intérieur de l'église, en plein office religieux, avant d'être pris à partie par un habitant qui a saisi son fusil. L'homme a réussi à prendre la fuite mais a été retrouvé mort dans son véhicule peu après, sans que l'on sache s'il s'est suicidé ou si quelqu'un lui a tiré dessus.

Les motivations du tireur n'ont pas été révélées par les autorités, pas plus que son identité.

Selon le New York Times et d'autres médias qui ont interrogé des enquêteurs sous le couvert de l'anonymat, il s'agirait d'un certain Devin Patrick Kelley, un blanc âgé de 26 ans.

DN7y1XRXkAAR_nY

LE TUEUR DEVIN PATRICK KELLEY S'ETAIT-IL RADICALISE AU VU DE SA NOUVELLE BARBE QU'IL S'ETAIT LAISSE POUSSER ... NUL NE LE SAIT POUR LE MOMENT ?

Des documents sur internet montrent qu'un homme du nom de Devin Patrick Kelley habitait à New Braunfels, au Texas, à une soixantaine de kilomètres au nord de Sutherland Springs.

Une source fédérale a révélé à l'Associated Press que Kelley ne semblerait pas s'être lié à une organisation terroriste.

Une porte-parole de l'Armée de l'air des États-Unis a dit que le suspect a déjà servi au sein de ses rangs. Il a été affecté au Nouveau-Mexique de 2010 à sa démobilisation. Il a été jugé en cour martiale en 2012 et chassé de l'armée deux ans plus tard.

1031830581

La page Facebook de Kelley a été effacée mais, sur une photo cachée, il apparaît en compagnie de deux petits enfants.

Ann Stefanek a indiqué que Devin P. Kelley avait été accusé de voie de fait contre son épouse et son enfant. Il a été exclu de l'armée pour mauvaise conduite, et a été emprisonné pendant 12 mois et déchu de son grade. La date et les raisons de son départ de l'armée n'ont pas encore été dévoilées.

Les enquêteurs étudient les messages publiés par l'individu sur les réseaux sociaux au cours des derniers jours. Il a notamment publié l'image d'un fusil d'assaut AR-15.

La fusillade a fait 26 morts et au moins 20 blessés. Les victimes sont âgées de 5 à 72 ans, a indiqué la police lors d'une conférence de presse. Parmi les morts, figure la fille du pasteur, a déclaré la famille aux chaînes de télévision. Elle était âgée de 14 ans.

Vladimir Poutine

Fusillade au Texas: Poutine dénonce un crime «cruel» et «cynique».

© Sputnik. Mikhail Klimentyev
INTERNATIONAL
10:55 06.11.2017(mis à jour 11:10 06.11.2017)

Le chef du Kremlin a présenté ses condoléances à son homologue américain suite à la mort de 26 personnes lors d’une attaque dans une église du Texas dimanche soir.

Vladimir Poutine a envoyé lundi un message de condoléances au Président américain Donald Trump après la mort 26 personnes, tuées par un homme qui a ouvert le feu dimanche dans une église du Texas, dans le sud des États-Unis.

«Veuillez accepter nos plus sincères condoléances pour la tragédie du Texas. Il est difficile d'imaginer un crime plus cruel et plus cynique qu'un meurtre perpétré lors d'un office», stipule le document publié sur le site officiel du Kremlin.

 

Le chef de l'État a ajouté que la Russie partageait le deuil de ceux qui avaient perdu leur famille et leurs proches, et espérait un prompt rétablissement des blessés.

Cette tuerie, l'une des pires de l'histoire récente des États-Unis, intervient cinq semaines seulement après celle de Las Vegas, la fusillade la plus meurtrière jamais perpétrée dans le pays avec 58 morts, qui avait relancé une fois de plus le débat sur la réglementation des armes à feu.

***********************************************************************************************