Les Gilets jaunes à Paris le 1er décembre ? Oui, mais pas avec n’importe quelles revendications !

 


Les Gilets jaunes à Paris le 1er décembre ? Oui, mais pas avec n’importe quelles revendications !

Il est évident qu’après la réussite du 24 novembre (plus de 800 000 Gilets jaunes selon le Syndicat des Policiers en Colère, donc dans doute au moins le double, voire le triple, et plus encore peut-être dans la réalité) il serait absurde de baisser les bras et d’arrêter tout.

Tout ça pour ça ?

Non, surtout pas.

Mais… tout le monde veut négocier, Macron ( avec les syndicats qui n’ont rien à voir dans l’affaire, soit dit en  passant ), les préfets qui envoient des émissaires sur tous les barrages pour des réunions ce soir ou demain et… des autoproclamés gilets jaunes qui lancent des appels facebook ou youtube quelque peu étranges et inquiétants.

Les Gilets jaunes, c’est un mouvement spontané, d’anonymes, on est bien d’accord.

Mais quand il s’agit de négocier, le minimum est que le vulgum pecus sache qui parle et d’où il parle.

Or, je vois circuler des appels de gens qui prétendent parler au nom des Gilets Jaunes sans que l’on sache qui parle au nom des GJ… C’est gênant.

Ça sent la récupération politique à plein nez. On s’y attendait, il leur a fallu quelques jours pour qu’ils commencent à apparaître sur les barricades et les voici en ébullition au lendemain du 25 novembre.

Ne les suivez pas, ne les écoutez pas, refusez qu’ils vous engagent vous qui ne les avez pas choisis. 

S’il doit y avoir des « négociations » avec le pouvoir, il faut que chaque sensibilité soit représentée, il est hors de question que ce soit les plus culottés, les plus formés à la lutte politique, les plus cultivés, les plus « intellos », les plus engagés politiquement qui représentent, seulement au bout d’une semaine, un mouvement parti de la base et qui doit rester proche de la base.

C’est pourquoi je vous mets en garde contre deux appels ( au hasard, il y en a sans doute d’autres ) contenant de drôles de revendications…

Certes, nous savons tous que cette crise devra se terminer par des changements majeurs et pas seulement par une baisse de 10 centimes sur le prix de l’essence, mais les demandes doivent être consensuelles et, forcément identitaires. Il n’y a que des Français d’origine sur les barricades, des Sans dents, non politisés, il est donc juste que ce soit eux qui fassent leur programme.

Le Premier est cette page facebook avec son « communiqué officiel »

 

 

 Ça commence bien… Il est question de l’origine, de la couleur, de la race… Cela sent les gauchistes à plein nez.

Des Sans dents, des Français moyens auraient simplement parlé du droit de tout Français, majeur et électeur de protester, de demander, de négocier…

Pourquoi donc évoquer les nationalistes et autres fascistes appartenant aux extrêmes ( les gauchistes visés ? Vous et moi savons bien que non, les « fascistes » ce sont pour les gauchistes les patriotes avec leur bon sens…  patriotes pourtant majoritaires pourtant dans les rangs des Gilets jaunes…) ?  Bref, tout le monde a le droit de l’ouvrir sauf les nationalistes et les patriotes revendiqués.

Et ensuite c’est le gloubi-boulga des gauchistes, l’attaque, bille en tête, des « plus riches », opposés aux plus pauvres. Ce n’est pas faux, bien sûr, sauf que pour les gauchistes le petit patron artisan qui bosse 70 heures par semaine est un patron, donc un riche, donc un gars à qui il faut couper le cou…

Dénoncer l’Etat répressif ? Est-il question des limites à la liberté d’expession, de la 17ème Chambre, des manoeuvres pour que facebook, twitter, youtube… ne laissent passer que le politiquement correct et la doxa officielle, de la liberté de dire non à l’immigration ? PAS DU TOUT. Il est question des « violences policières »… Cela ne vous rappelle pas un certain Theo ?

Manifestation dans le centre ville de Nantes du collectif  » Nantes Révolté  » en soutien à Théo victime de viol présumé et violences policières à Aulnay sous Bois.

Après l’affaire Théo, le cas d’Alexandre requalifié en « viol » : le parquet de Bobigny fait appel

Nous voulons un droit de regard sur comment sont dépensés nos impôts… Sous quelle forme ? Qui, quand, quoi, comment, où ? Des comités théodules ici ou là, payés pour longuement discuter de la moindre décision la fumette à la bouche ? Pour décider de vider les prisons et de recruter des grands frères dans les quartiers ?

Ah ! L’appel de Coluche. Ces « gilets jaunes » là jouent la démagogie.. Comme si la France de Macron avait quoi que ce soit à voir avec celle de Coluche ! Désolée, mais je n’ai pas vraiment envie de laisser les crasseux, les drogués, les voleurs, les violeurs, les assassins et les étrangers décider de mon sort, décider du sort de la France. Tout ne se vaut pas. Un homme n’en vaut pas un autre parce qu’il est humain. Il y en a qui méritent moins que d’autres le qualificatif d’êtres humains.Il y en a qui n’ont pas le droit de décider des lois et des règles d’un pays, s’ils n’en ont pas la nationalité. C’est notre loi, ça s’appelle la Déclaration Des Droits de l’Homme et du Citoyen...

De véritables services publics ? Des privatisations ?  Ce qui se passe actuellement est lié à la sujétion de la France à des personnes et à des puissances non élus, non choisies, l’UE, l’ONU, la mondialisation. Pas un mot pour les dénoncer ? 

Tout cela est bien ambigu, messieurs les Gilets jaunes -mouvement citoyen... Je crains fort que vous ne soyez que des gauchistes pleins d’Utopie désireux d’avoir le pouvoir pour nous imposer VOTRE vision du monde, celle d’un Mélenchon, pas si loin que ça de celle d’un Macron….

 

Quant à la video ci-dessous, pfff ! Là aussi, les auteurs de la video s’auto-proclament représentants des Gilets Jaunes. « Notre action commune ». Ils n’ont rien à voir avec ceux du texte ci-dessus, ça commence bien…

Sous la video le texte en italique de cette dernière, avec mes remarques en bleu.

Chers amis et concitoyens qui avez rejoint l’action des « Gilets jaunes »,

L’heure est venue de clarifier aux acteurs politiques et aux médias nos conditions sine qua non pour mettre un terme à notre action sans quoi tous nos efforts seront décrédibilisés et délégitimés faute d’avoir su nous mettre d’accord sur nos revendications.

J’aimerais savoir qui est ce « nous ». Résistance républicaine a lancé un appel à rejoindre le mouvement des Gilets Jaunes et a expliqué pourquoi. Notre appel est signé, chacun sait qui nous sommes et comprend quelles sont les revendications, les nôtres… pas celles de tous les GJ, forcément.

En effet, les raisons qui ont poussé chaque participant à prendre part à ces actions sont très nombreuses, souvent personnelles et contradictoires. En effet, bien que le mouvement soit apolitique et doive le demeurer, beaucoup de revendications traduisent inévitablement nos sensibilités politiques et devront être soumises au processus démocratique pour être légitimées. C’est à ce prix que toute récupération pourra être évitée.

Qui dit processus démocratique dit élections, qui dit élections dit démission du Président, dissolution de l’Assemblée Nationale… S’agit-il d’une revendication majoritaire chez les GJ ? 

Ce message est une invitation à nous focaliser sur les revendications qui font l’objet d’un consensus entre nous et dont nous pourrons objectivement exiger la mise en œuvre immédiate.`

Jusque-là ça va.

Quelles que soient nos opinions politiques, nous avons tous des motifs de nous indigner d’être pris pour des idiots à qui :

– sous prétexte d’écologie, on exige de payer davantage pour nos carburants quand le prix du baril de pétrole diminue
– sous prétexte de sécurité, on limite la vitesse à un niveau dont l’efficacité est moins certaine en termes d’accidents évités qu’en termes de bénéfices engrangés par l’État suite à l’augmentation inévitable du nombre de contraventions

Le prix du carburant et le passage au 80 km/h constituent les deux principaux sujets de colère des citoyens, qui affectent directement leur pouvoir d’achat et leur qualité de vie et qui pourraient se résoudre dans l’heure sur simple décision du chef de l’état de diminuer les taxes sur les produits énergétiques et de restaurer les anciennes limitations de vitesse.

Je ne suis pas sûre que ces deux éléments soient les deux principaux sujets de colère. La hausse du carburant oui, la limitation de vitesse est un scandale, c’est vrai, mais je ne l’ai jamais entendue dénoncer sur les blocages depuis 10 jours… 

À ces conditions non négociables, il conviendra d’ajouter l’engagement de l’état à renoncer à toute poursuite ou sanction à l’encontre de nos concitoyens ayant participé à notre action ou l’ayant soutenue, y compris ceux appartenant aux forces de l’ordre ou à l’armée.

page1image34070448

Parmi les autres débats et commentaires ayant pu être lus ou entendus dans les médias ou sur les réseaux sociaux, la question de la légitimité du chef de l’état et/ou du gouvernement et/ou de l’Assemblée nationale était omniprésente, en raison :

– du faible pourcentage d’électeurs ayant contribué à porter Emmanuel Macron au pouvoir ;

– de la non-prise en compte des votes blancs et des abstentions dans les résultats électoraux ;

– des modes de scrutins qui privent une grande partie de la population de représentation démocratique ;

– de l’impossibilité de révoquer les élus qui trahissent leurs promesses de campagnes ;

– du train de vie extravagant du couple présidentiel et de l’exécutif à l’heure où la France s’enfonce dans la pauvreté ;

– des nouvelles taxes qui s’inventent inlassablement pour combler les déficits tandis que le Président vend les entreprises qui rapportent de l’argent à l’état, telle que la Française des jeux, les aéroports de Paris, etc. ;

– du mépris dont le Président de tous les Français fait preuve envers les laissés pour contre de la mondialisation : « ceux qui ne sont rien », les « Gaulois réfractaires » qui n’auraient qu’à traverser la rue pour trouver du travail.

Tout cela est juste, mais la solution-revendication proposée ne l’est pas :

La constitution protégeant le statut du chef de l’État, bon nombre d’entre vous sont arrivés à la conclusion que si les citoyens souhaitaient reprendre le contrôle de leur destin face au chemin qu’est en train d’emprunter la France et qui ressemble de plus en plus à une dictature, il est désormais urgent de modifier cette constitution et d’y inscrire le droit au référendum et de votation populaire selon le modèle suisse où chaque proposition de loi sera soumise au vote du peuple français, qui pourra également soumettre au référendum la révocation du Président de la République en cas de haute trahison, par exemple.

L’ensemble des revendications qu’il a été possible de lire ou d’entendre depuis le début de l’action pourra trouver dans ces systèmes de votations et de référendums la possibilité d’être adoptées ou refusées par le peuple souverain de France.

Encore faudrait-il faire d’abord un referendum pour savoir si les Français qui n’y connaissent rien dans l’immense majorité seraient d’accord pour modifier la Constitution… Il faudrait plusieurs mois de campagne, de débats… afin que les Français puissent décider ou pas d’inclure ce referendum d’initiative populaire dans la Constitution. Ce n’est pas à Macron de le faire, ce n’est pas à un collectif lambda de le demander. C’est une réforme lourde de la Constitution sur laquelle le peuple doit se prononcer.

Et puis, ce qui est possible dans un petit pays comme la Suisse l’est-il dans un pays de 65 millions d’habitants ? Ce qui est possible dans un pays avec une culture démocratique comme la Suisse l’est-il dans un pays où l’abstention atteint régulièrement des sommets ? Quid des campagnes faites par ceux qui ont l’argent et les medias avec eux pour faire adopter, sous alibi de referendum d’initiative populaire des lois contraires aux intérêts du peuple français ? 

Pour conclure, j’attire votre attention sur le fait que notre adhésion à l’Union européenne et aux traités internationaux signés par les chefs d’État précédents depuis le passage en force du traité de Lisbonne prive le Président de son pouvoir de répondre favorablement à bon nombre de vos revendications qui dépendent désormais des institutions européennes et des cours de justice européennes. Le non-respect de nos engagements envers ces traités européens ou autres traités internationaux nous expose à des sanctions économiques auxquelles nous ne pourrons nous soustraire qu’en quittant l’Union européenne faute de pouvoir la réformer. Énoncer cette réalité n’a rien de populiste. C’est une réalité, dont il faut que nous tenions compte et que subissent tous les peuples européens à des degrés divers.

Oui, et alors ? Pas un mot sur la nécessité de quitter cette UE dans ce programme de modification de la Constitution ?  On baisse la tête et on se soumet, morts de trouille ? 

C’est pourquoi, à ce stade de notre action et afin d’éviter que ce mouvement ne finisse comme les « Nuits debout » faute de revendications structurées et cohérentes, je vous propose de faire parvenir à l’Élysée, et à Matignon, le message suivant :

Nuits debout, mouvement de gauchiste pour les gauchistes et les étrangers… ça c’est de la référence, coco ! 

Monsieur le Président, Monsieur le Premier ministre,

Par la présente, je tiens à vous faire part de mon engagement à ranger mon gilet jaune et à mettre un terme à ma participation aux divers blocages de l’espace publique dès lors que :

1) vous aurez réduit le taux de taxation des produits pétroliers à 30 % et que cette décision sera constatée sur les prix des carburants affichés par les stations de distribution d’essence ;

2) vous vous serez solennellement engagé dans une déclaration télévisée à maintenir le taux de taxation des produits énergétiques à 30 %, voire moins dès lors que le prix à la pompe dépassera le seuil de 1,45 EUR le litre (privilégier les circuits courts de production et de distribution fera davantage de bien à la planète que vos taxes abusives qui paralysent l’économie française et européenne) ;

3) vous vous serez engagé dans cette même déclaration télévisée à rétablir les limitations de vitesse antérieures au 1er juillet 2018 ;

4) vous vous serez engagé à ne pas poursuivre ou sanctionner nos concitoyens ayant participé à notre action ou l’ayant soutenue, y compris ceux appartenant aux forces de l’ordre ou à l’armée ;

5) vous vous serez engagé à inscrire dans la constitution dans un délai de 30 jours, le droit de référendum populaire à partir de 600 000 signatures et de votation sur le modèle suisse pour chaque nouvelle disposition jusqu’ici soumise au vote du parlement.

À défaut de votre engagement à répondre favorablement à ces cinq revendications, je me verrai dans l’obligation de poursuivre mon action jusqu’à ce que notre mouvement obtienne gain de cause ou que vous démissionniez.

Dans l’attente d’une décision prompte de votre part, je vous prie d’agréer, Monsieur le Président, Monsieur le Premier Ministre, l’expression de ma détermination à défendre l’avenir de mon pays et de nos concitoyens.

Signature.

Il y a trop de revendications, complexes et impossibles à mettre en oeuvre en l’état, et surtout trop discutables pour obtenir un consensus.

Et des propositions comme celles-ci, il va en tomber des dizaines chaque jour, et je frémis de ce qui va se dire dans les réunions de sous-Préfectures…

De deux choses l’une.

Soit on se focalise tous sur le strict minimum, à savoir la défense de la voiture, liberté absolue de l’individu et outil lui permettant de travailler, de participer à la vie et à la richesse de ce pays… 

Dans ce cas on demande la baisse des taxes ( en Espagne, actuellement, l’essence est à 0,74 euro….), le retour en arrière aux 90 km heure,  le retour à l’ancien contrôle technique ( le nouveau va vous obliger très vite à changer votre vieille voiture ), la fin de la chasse à l’automobiliste avec la multiplication des radars et notamment le scandale des voitures-radars…

Soit on surfe sur la vague du mécontentement pour demander la démission de Macron et on exige en tout cas  qu’il ne signe pas le terrible ( pour nous ) Pacte Mondial pour des migrations sûres, ordonnées et régulières à Marrakech les 9 et 10 décembre prochain.

Si on l’obtient… Alors, le Président du Sénat gèrera, le temps d’organiser de nouvelles élections, avec la Constitution actuelle, forcément. Il y aura une campagne, des élections, les Gilets jaunes devront être sur tous les fronts pour obtenir l’égalité de parole sur les medias et éviter la fraude… Et il y aura un nouveau Président et, dans la foulée un nouvelle Assemblée Nationale… avec, peut-être des députés adeptes du Referendum d’Initiative Populaire qui pourront demander à ce que le Parlement soit réuni en Congrès à Versailles pour le voter éventuellement après une campagne d’information et de débats de plusieurs mois… Mais on n’en est pas là…

Et, pour Résistance républicaine, le referendum d’initiative populaire ne servirait pas à grand-chose. La Suisse qui le pratique pourtant est tout autant envahie et islamisée que la France et son Conseil fédéral, bien que la Suisse ne fasse pas partie de l’UE lui fait allégeance, au point de refuser de signer les décrets d’application des referendum d’initiative populaire qui vont contre l’UE, la concurrence libre et non faussée, la libre circulation des biens et des personnes, la protection des minorités…

Pour Résistance républicaine, il est évident que si nos militants participent aux discussions officielles, au-delà de la hausse ds prix de l’essence, c’est le refus de l’islamisation et de l’immigration qui priment, parce que ce sont, pour nous, les plus grands dangers qui nous menacent. Et qu’il nous faut un gouvernement ferme, avec des gens forts et déterminés comme un Salvini ou un Orban pour nous défendre. 

En attendant, on ne lâche rien. On continue la mobilisation, la lutte, et on se retrouve à Paris le Premier Décembre.

Christine Tasin

 

Ds3c_DnWwAAvlfY

********************************************

 

3 Français sur 4 ne veulent plus de Macron, de sa clique prébendière et méprisante !

 

 

Publié le 23 novembre 2018 - par

 

FacebookTwitterLinkedInVKWhatsAppSMSFacebook Messenger

 

77 % des Français consultés ce jour approuvent les motivations des « Gilets jaunes »… [1]

L’action du « freluquet de l’Élysée » n’est satisfaisante que pour moins de 25 % des citoyens de notre pays… [2]

Des sondages sur les futures élections européennes donnent la liste « macronienne » à moins de 20 %… [3]

Certes, ce n’est qu’une photographie « instantanée » de l’opinion publique (et de ce que ressent le peuple de France dans son ensemble), mais la conjonction de ces résultats montre bien que le squatteur actuel du pouvoir n’attire personne au-delà de son score du premier tour de la présidentielle (24 % des exprimés)…

… et que sa politique – comme son penchant pour les « selfies » douteux et son mépris de ceux qui travaillent et qui tiennent à l’identité française – ne passent plus !

Aussi, aux abois, tente-t-il de rallier ses troupes prébendières et mafieuses, de multiplier les mensonges et les manipulations, les fausses promesses et les menaces, d’ouvrir la porte à toutes les raclures politiciennes restant dans les fonds de tiroir comme Ali Juppé, Raffarin, Moscovici… [4]

Tenez… L’occupant provisoire de Matignon, dont la virilité essaie de s’afficher sur le visage « embarbé » comme pour montrer qu’il en a, à défaut de compétences (les millions d’euros de dettes du Havre quand il y était maire [5] ?) et de droiture (et le scandale « Areva » [6] ?) multiplie les cadeaux à grands coups « d’usines à gaz » ridicules : ne veut-il pas aider « les contribuables » à changer de voiture ou de chaudière après les avoir grevés de taxes (sur l’essence, certes, mais aussi sur l’électricité…) comme si leur extorquer 50 euros pour leur en rendre 3 ou 4 allait changer quelque chose ?

… Et c’est la même bibine qu’il vient de servir aux maires en leur promettant que la TH (supprimée par la démagogie du freluquet élyséen) serait compensée (20 milliards d’euros quand même) par le budget de l’État ! En un moment où la dette atteint 100 % du PIB, où le budget général est déficitaire (maintenu artificiellement au dessous des 3 % européens compatibles…), on comprend qu’il a bien, derrière la tête, le projet d’ajouter des lignes supplémentaires aux 266 taxes et impôts qui nous écrasent !

Pendant ce temps, l’ex-joueur de poker-menteur  « Zampa » compatible – on se demande par quelle aberration obscène il a été installé à Beauvau – menace les Français qui manifestent, s’active en sous-main pour agiter les supplétifs du ministère de l’Intérieur, l’extrême gauche fascisante, notamment, afin de provoquer les incidents et les drames qui lui permettraient de salir (et de réprimer) le mouvement général, spontané et inexpérimenté des « Gilets jaunes »… Gageons que ceux-ci vont s’apercevoir bien vite que tout est fait par le gouvernement minoritaire qui dirige indûment pour les dissuader, les déprécier, les empêcher d’agir… les écraser !

Ds7SYNHWwAA1bao

Le « chefaillon » hystérique qui donne la becquée à la valetaille des « godillots » qui forment sa « majorité parlementaire » n’est pas en reste dans l’enfumage et l’ineptie… « Il faut accompagner la transition énergétique »… Mort de rire !

Ce n’est pas en multipliant les taxes qu’on obligera chacun à ne pas se déplacer ! La France, c’est 0,9 % du CO2 mondial… Même si chacun réduit de moitié ses déplacements personnels (et cela est impossible), le résultat « carbone » sera insignifiant… D’ailleurs, les « zélites » de toutes sortes (politiques, économiques, sportives, artistiques, culturelles, médiatiques…) ne sont-elles pas à la pointe de la consommation « carbonée » qu’il faudrait prétendument diminuer en multipliant déplacements et séjours à l’étranger, en entassant bien immobiliers et véhicules de toutes sortes, en sillonnant la planète pour leur seul plaisir, en consommant « un max », en spéculant partout et en alimentant les « paradis fiscaux » ?

Tenez, le Hulot, qui vient bavasser sottement dans les médias « aux ordres », n’est-il pas le premier individu « pollueur » avec ses voyages en avion et en « hélico », ses 7 ou 8 véhicules thermiques, son bateau, ses maisons multiples… Et il voudrait, le bougre, nous réduire à la « portion congrue », nous, les manants obligés de nous déplacer pour aller travailler ou bénéficier de nos congés !

Quant à nous imposer les éoliennes pour favoriser la « transition énergétique », c’est à se tordre de rire, sauf que les industriels concernés se frottent les mains en s’enrichissant des aides et des chantiers dont ils vont bénéficier… [7] Éoliennes qui, par parenthèse, imposeront des centrales thermiques pollueuses, comme c’est le cas en Allemagne qui pollue 3 fois plus que la France !

Pour ce qui est de la « voiture électrique » présentée par le pouvoir en place comme « LA solution », il faut savoir que, globalement, par sa construction, son utilisation, sa destruction, elle nuit tout autant à l’environnement que la voiture actuelle, et qu’elle dépend, par sa batterie, de la mise en œuvre des « terres rares » dont l’extraction et l’affinage sont terriblement néfastes… et qui sont sous le contrôle de la Chine !

Ce Macron et sa clique de prébendiers inutiles et méprisants ne sont forts que de notre faiblesse… et de la léthargie, jusqu’à ce jour, du peuple de France.

Aujourd’hui, dans notre pays, la question posée est celle d’une vraie alternance politique… Et celle-ci ne peut nullement venir de l’ancienne « gôche » qui, européiste et mondialiste, à l’origine de tous les traités européens qui nous ont conduits dans « le mur actuel », a trahi les salariés, les couches moyennes, les artisans, commerçants et agriculteurs, les retraités, bref, toutes celles et tous ceux qui sont l’essence de notre peuple…

Et cette « gôche » finissante a trahi aussi parce qu’elle est devenue immigrationniste et islamophile, apportant ainsi à Macron et au CAC 40 qui le téléguide l’appui idéologique et sociétal leur permettant de tuer notre peuple à petit feu par l’invasion migratoire et l’islamisation rampante, et notre identité historique par le reniement de notre Histoire et de nos valeurs fondatrices. La France prétendument « Insoumise » de Méluche ne sert qu’à cela !

Dans cette voie, l’ancienne « gôche » (du moins, ce qu’il en reste, car une large part broute déjà dans la « mangeoire Macron ») est rejointe par sa filière « écolo » qui ajoute à toutes ces perversions celle de vouloir nous ramener au « tas de fumier moyenâgeux » sur lequel finissaient le serf et sa famille à force de disettes et d’épidémies.

Il faut espérer que ce mouvement, venant des entrailles de notre peuple et conduit par lui-même pour lui-même, amènera ses participants à comprendre que la seule finalité positive à viser est celle de la victoire d’un projet politique novateur et transformateur, en rupture avec 40 années de trahison du « Peuple », alliant la question centrale de l’immigration (à arrêter) à celle de notre identité historique et de la souveraineté nationale, et à celle de l’équité sociale basée sur la valorisation du travail et la juste récompense des efforts de chacun dans un espace social sécurisé.

La poutre maîtresse de ce combat à venir et à conduire à la victoire ne peut être que le Rassemblement national, autour duquel tous ceux qui veulent rompre avec 40 ans de récession politique, sociale, sociétale et identitaire doivent s’organiser… ou, tout au moins, avec lequel ils doivent s’allier.

Jean des Entamures

[1] https://www.valeursactuelles.com/politique/le-mouvement-des-gilets-jaunes-gagne-en-soutien-101066
[2] https://www.ouest-france.fr/politique/emmanuel-macron/sondage-la-cote-de-popularite-d-emmanuel-macron-et-edouard-philippe-en-chute-libre-6075922
[3] https://www.linternaute.com/actualite/politique/1447387-elections-europeennes-2019-date-sondages-candidats-tout-savoir/
[4] http://www.lefigaro.fr/politique/le-scan/2018/11/21/25001-20181121ARTFIG00163-europeennes-macron-a-secretement-dine-avec-juppe-raffarin-et-moscovici.php
[5] https://www.capital.fr/economie-politique/la-gestion-tres-depensiere-d-edouard-philippe-a-la-mairie-du-havre-1228811
[6] http://www.observatoire-du-nucleaire.org/spip.php?article330
[7] http://www.bvoltaire.fr/les-taxes-sur-lessence-financent-les-mega-profits-des-consortiums-eoliens/

 

********************************************

LES DERNIERES PHOTOS SUR LES MANIFS DES GILETS JAUNES EN FRANCE

5bf9a253488c7bd47c8b4567

5bf92ace09fac2a9468b4567

5bf92eb909fac2f2488b4567

5bf924dc488c7b62388b4567

5bf934c709fac2874c8b4567

5bf9210509fac20e418b4567

5bf9283309fac22f458b4567

5bf9350309fac2b04c8b4567

5bf9357609fac2d94c8b4567

5bf9933609fac2eb028b4567

5bfb9618488c7b800b8b4568

Ds1JZzvXQAA9uKg

Ds3c_DnWwAAvlfY

Ds21DQJU4AACSx5

fIs3i3IE

********************************************