Coronavirus : une stratégie

 

mondialiste pour détruire

 

les sociétés occidentales

arton12115-829b8

SOURCE  :Publié le 2 avril 2020 - par  

FacebookTwitterLinkedInVKWhatsAppSMSFacebook Messenger

Le Coronavirus, la pandémie, qui occupent l’actualité mondiale depuis deux mois, et celle de notre pays depuis un mois environ, ont suscité, dans nos colonnes, de nombreuses réactions, souvent contradictoires. Dans l’esprit de Riposte Laïque, nous avions ainsi publié une interview de Patrick Ledrappier, qui, le 2 mars, annonçait la fin du virus pour le mois d’avril. 

https://ripostelaique.com/pas-de-panique-dici-avril-plus-personne-ne-parlera-de-ce-virus.html

Il nous avait fait ensuite parvenir un autre article, intitulé « Le confinement généralisé sans dépistage, une décision criminelle. »

https://ripostelaique.com/le-confinement-generalise-sans-depistage-une-decision-criminelle.html

Spécialiste de médecine chinoise, auteur du livre « La médecins chinoise, médecine de l’avenir », ce contributeur, nous le savons, ne fera pas l’unanimité, par ses écrits, auprès de nombre de nos lecteurs, qui n’hésiteront pas à nous reprocher de publier des thèses jugées conspirationnistes. Pour autant, nous l’avons sollicité, un mois après sa première interview, pour savoir s’il persistait dans ses propos. Nous assumons le fait de mettre à la disposition de nos abonnés une approche, certes fort éloignée de ce qu’on lit dans les journaux ou de ce qu’on entend sur les plateaux de télévision. Certains la jugeront discutables, et sur certains points elle peut l’être, mais elle a le mérite de nous obliger à réfléchir sur les dessous de ce qui nous arrive. Bien évidemment, nos colonnes seront ouvertes à ceux qui ne partagent pas cette vision, et souhaitent y répondre…

Première partie : réduire discrètement la population mondiale

Il n’y a pas de pandémie et nous ne risquons pas plus pour notre santé et notre vie que les autres hivers.

C’est le coup de massue donné sur la tête des partisans du confinement général des populations par le directeur de l’Institut National des allergies et maladies infectieuses US, Antony Fauci.
Cet expert en immunologie, de renommée mondiale, déclare le 26 mars 2020 dans un article intitulé « Naviguer dans l’inconnu » (Navigating the Unchartedle), que le Covid-19 aura un taux de létalité d’environ 0,1 %, comme avec les grippes saisonnières habituelles.

Cet article n’a pas été publié dans n’importe quelle revue, non, il l’a été dans le célèbre The New England Journal of Medicine et vous pouvez le lire en cliquant sur ce lien « Une grippe saisonnière ».

https://www.nejm.org/doi/full/10.1056/NEJMe2002387

Pourtant, rien ne change en France et en Italie où les gouvernants refusent toujours de tester leurs populations et de soigner avec des médicaments efficaces les malades, qu’ils préfèrent laisser mourir dans un cirque médiatique sans nom qui ne vise qu’à nous terroriser et à nous faire accepter ce que nous n’accepterions pas en temps normal.

La première attaque mondiale d’envergure de Deep State, afin d’anéantir les démocraties occidentales pour imposer le Nouvel Ordre Mondial

Nous assistons à une attaque mondiale, contre les systèmes politiques dits démocratiques et contre les nations européennes et ce qu’ils appellent, avec le mépris qui caractérise la caste des êtres qui se croient génétiquement supérieurs aux autres, « les populistes ».

Cette guerre totale qui est déclarée ne l’est pas contre notre santé par un virus et cette fausse pandémie de Coronavirus, mais par ce qui est appelé l’État profond, « Deep State », qui est financé par nos impôts et par un conglomérat d’intérêts à la fois idéologiques et commerciaux.

L’idéologie est celle qui est véhiculée par les mondialistes qui sont intrinsèquement esclavagistes, génocidaires et de « gauche », c’est-à-dire dans la continuité politique des démocrates US, dont l’administration Obama-Clinton reste le sémaphore.

Les intérêts commerciaux sont principalement ceux du complexe industriel et financier qui associe l’industrie pharmaceutique, en particulier l’industrie pharmaceutique vaccinale, et l’industrie alimentaire.

Ils ont réussi à transformer une grande partie de la jeunesse occidentale en de parfaits « idiots utiles »

Les vaccins, les nouveaux médicaments, la nourriture industrielle et ses boissons énergisantes sont l’équivalent de l’agent orange utilisé par l’armée américaine lors de la guerre du Vietnam et qui, contrairement au napalm, ne tuait pas tout de suite.

Ces cocktails pathogènes perturbent gravement le développement physique et neurologique des enfants et, excepté avec les vaccins pour certains nourrissons, ils ne tuent pas immédiatement, mais à petit feu, en sourdine. Ils ne tuent pas tout de suite, mais ils altèrent les capacités cognitives des enfants, ce qui est ensuite amplifié par le lavage de cerveau qu’ils subissent dès leur entrée à l’école.

 

Femmes-volantes-3

 

Afin de séduire une jeunesse qui est déjà souvent physiologiquement et neurologiquement diminuée pour cause de mauvaise alimentation et de vaccins, ils utilisent les systèmes éducatifs occidentaux.

Ces derniers sont majoritairement aux mains de nombreux « gauchistes-socialistes-communistes-islamistes-écologistes », tous mondialistes convaincus, et ils enrobent leurs funestes objectifs mondialistes dans des idées nobles et généreuses auxquelles, par sensibilité naturelle, la plupart des jeunes enfants et des adolescents adhèrent.

 

a-human-brain-with-lightning-bolts

 

En France, cela explique l’existence électorale de tyrans comme Benoît Hamon, Yannick Jadot, ou encore comme ceux de la France islamiste du raciste anti-blond aux yeux bleus Jean-Luc Mélenchon, auteur du célèbre « Je ne peux pas survivre quand y a que des blonds aux yeux bleus ».

https://tvs24.ru/libre-consentement-eclaire-fr/watch/67/m-lenchon-raciste-et-antis-mite/?category=de-la-pourriture-tatique-fran-aise

Mais, surtout, cela explique en grande partie également, l’élection et le maintien au pouvoir du sanguinaire éborgneur en chef Emmanuel Macron – pour reprendre l’expression consacrée par Pierre Lefevre – qui n’aurait pas tenu si les lycéens et les étudiants étaient entrés dans l’incroyable danse inattendue et libératrice des Gilets jaunes.

Georges Soros, Bill Gates, le Groupe Bilderberg et la Commission trilatérale ont remplacé le Soviet Suprême

Depuis la fin des années 1980, au fil des ans, dans leur grande majorité, les jeunes Occidentaux semblent être devenus, pour reprendre une expression dont la paternité est attribuée à Lénine (1870-1924), des « idiots utiles ».

Mais aujourd’hui, ces millions d’idiots ne sont pas manipulés par le soviet suprême de l’ex-URSS, qui cachait ainsi les crimes du régime communiste, ils le sont par bien plus dangereux, par les membres du Groupe Bilderberg et de la Commission trilatérale, afin de cacher d’autres crimes, encore plus monstrueux que ceux des communistes.

Le Groupe Bilderberg et la Commission trilatérale sont les deux piliers fondateurs de l’Église mondialiste, le Nouvel ordre mondial auquel Nicolas Sarkozy, alors président de la République française, prédisait que personne ne pourrait s’opposer à sa domination, comme on peut le voir en cliquant sur « Personne ne pourra s’y opposer ».

https://tvs24.ru/libre-consentement-eclaire-fr/watch/85/le-nouvel-ordre-mondial/?category=mondialisation

Principal objectif des mondialistes depuis les années 1970 : réduire discrètement la population mondiale

Sans revenir sur la genèse de la lutte contre l’évolution démographique engagée principalement par les démocrates US et Robert McNamara (1916-2009) dès la fin les années 1960, rappelons simplement qu’aux yeux des puissances financières et politiques qui se retrouvent dans le Groupe Bilderberg et la Commission trilatérale, la surpopulation est la plus grande des menaces qui pèsent sur leurs existences (ils disent eux qu’elle pèse sur l’humanité).

 

macron_assoc49ce-97530

 

Nicolas Sarkozy résume très bien cette question cruciale lors d’une de ses interventions publiques qui est à regarder en cliquant sur « La surpopulation et Nicolas Sarkozy ».

https://tvs24.ru/libre-consentement-eclaire-fr/watch/98/la-surpopulation-vue-par-nicolas-sarkozy/?category=mondialisation

Utiliser la vaccination et les nouveaux médicaments

Le principal thuriféraire de l’Église mondialiste, du fameux Nouvel ordre mondial, est le milliardaire américain Bill Gates.
Sûr de sa toute-puissance et de son invulnérabilité, il n’a pas hésité à déclarer publiquement « Grâce aux vaccins et aux nouveaux médicaments, on peut réduire la population mondiale de 15 %, mais que ce n’est pas suffisant… »

https://tvs24.ru/libre-consentement-eclaire-fr/watch/83/bill-gates-et-emmanuel-macron-mieux-que-hitler/?category=mondialisation

Comme le précisait Pierre Lefevre dans une de ses lettres confidentielles, cette phrase n’a pas été inventée par des complotistes délirants. Bill Gates l’a prononcée publiquement.
Il n’était alors manifestement pas sous l’emprise de drogue ou d’alcool, tout comme il n’était pas soumis à une contrainte physique ou mentale.
Il l’a déclaré avec fierté et tout sourire aux lèvres.

Sa déclaration est simple et précise, il n’y a nul besoin d’explication de texte pour la comprendre :

« Grâce aux vaccins et aux nouveaux médicaments, on peut réduire la population mondiale de 15 %, mais ce n’est pas suffisant… ».

Imaginons un instant que ce soit Donald Trump qui ait fait cette déclaration, juste après avoir précisé « Je ne peux pas survivre quand y a que des Noirs aux yeux marrons » ?
Ce serait un tollé, une nouvelle procédure d’impeachment serait enclenchée par les représentants démocrates aux USA et Emmanuel Macron parlerait sans doute de saisir la Cour pénale internationale « pour incitation au génocide », etc.

Pourtant, Bill Gates peut continuer à se faire passer pour un expert en immunologie et en vaccinologie, ce qu’il est loin d’être le cas, et le raciste Mélenchon peut continuer à être entretenu par nos taxes et impôt et pérorer dans les médias.

Leurs crimes à eux sont du côté des idées nobles et généreuses du Nouvel ordre mondial auquel personne ne peut s’opposer.

Les vaccins et les nouveaux médicaments sont des armes létales silencieuses, avec effet retard

Les vaccins, par exemple, ne contiennent pas seulement le redoutable aluminium, mais également des métaux lourds, des mycoplasmes (bactéries sans paroi cellulaire), des fragments d’ADN humain ou animal, du formaldéhyde (formol) ou encore des hormones bêta humaines chorioniques (βhCG) qui provoquent la stérilité des femmes.

En tout, il a été dénombré jusqu’à 322 substances toxiques et neurotoxiques dans des vaccins qui sont injectés quotidiennement dans le corps de bébés de 8 jours.

Les articles publiés sur les sites de IPSN ou de Doctissimo font état des découvertes de l’équipe de biologistes italiens menée par le Pr Stefano Montanari. On apprend ainsi que sur 44 vaccins analysés, 1 seul ne contenait pas de métaux lourds, mais c’était un vaccin à usage vétérinaire.

Pour lire ces articles, cliquez sur « IPSN » et sur « Doctissimo ».
https://www.ipsn.eu/des-nanoparticules-dans-les-vaccins/
https://www.doctissimo.fr/medicaments/news/meningitec-R-des-metaux-lourds-detectes-dans-le-vaccin

Au sujet des vaccins, précision également qu’ils ont été utilisés sous l’égide de l’OMS pour stériliser des centaines de milliers de femmes en Afrique, voir à ce sujet la vidéo « L’OMS stérilise les femmes africaines avec des vaccins contre le tétanos ».
https://tvs24.ru/libre-consentement-eclaire-fr/watch/96/l-oms-st-rilise-les-femmes-en-afrique/?category=oms

Trois vidéos méritent le visionnage au sujet de l’utilisation des vaccins comme armes de limitation de la population :

Reportage de Jesse Ventura

https://tvs24.ru/libre-consentement-eclaire-fr/watch/99/le-programme-de-d-population-du-groupe-bilderberg/

Passage spécifique sur les vaccins

https://tvs24.ru/libre-consentement-eclaire-fr/watch/102/les-vaccin-comme-arme-de-destruction/

La CIA impliquée

https://tvs24.ru/libre-consentement-eclaire-fr/watch/101/vaccins-et-puces-pour-contr-ler-la-population-mondiale/?category=mondialisation

Patrick Ledrappier

***********************************************************************

Le grossier chantage à

 

« l’union nationale »

 

du pouvoir macroniste

4630756-emmanuel-macron-lors-de-son-allocution-d-article_media_image-1

SOURCE : Publié le 2 avril 2020 - par  

Début octobre 2019, soit avant la « crise » sanitaire actuelle,  Le Monde pouvait indiquer :

« À Mulhouse, les urgences s’enfoncent dans la crise. Après le départ de nombreux médecins pendant l’été, avec seulement sept praticiens titulaires à la rentrée contre vingt-six quelques mois plus tôt, c’est au tour des dix-sept internes en formation de se mettre en arrêt maladie (…) » .

Un exemple parmi mille… qui imposerait plutôt quelques paroles humbles emplies de contrition car s’ajoute à cela la volonté, entêtée, de confiner à tout prix (quoi qu’il en coûte...) le protocole du professeur Didier Raoult qui avait pourtant appelé, dès 2003, on le sait de mieux en mieux maintenant, à se préparer, méthodiquement, à l’encontre de ces nouvelles formes, récurrentes, de « virus mutants » s’intégrant à ceux tuant des centaines de milliers de personnes dans le monde annuellement. Dans l’indifférence auparavant (chinois).

 

20200321_1_6_1_1_0_obj22396007_1

 

Cette drôle de guerre larvée, asymétrique, contre le rebelle chevelu Didier Raoult et son équipe s’effectue en tenant des propos acerbes complètement contradictoires (voir cette vidéo les relatant sur LCI datant de vendredi dernier) doutant en particulier (et sans entrer dans les détails) sur la capacité de son protocole (associant deux éléments) à diminuer bien mieux la charge virale (indépendamment d’éventuelles complications respiratoires à partir du 6e ou 7e jour) que ne le feraient nos défenses immunitaires).

Débat surréaliste s’il en est car de deux choses l’une : soit nous n’avons pas besoin de traitement en réalité, hormis les 5 % de cas et leurs 2 % nécessitant une intubation (donc à quoi bon le confinement sinon pallier les incuries d’un système de santé vermoulu, voir supra) soit ce protocole s’avère bel et bien nécessaire, prévient Raoult, ainsi que son équipe, si et seulement si cependant cela s’effectue au moment précis où la charge virale s’avère la plus forte et non pas après ; tout en associant, d’entrée, comme le protocole le préconise, un traitement anti-bactérien ; n’oublions pas que la fameuse grippe « espagnole » avait tué principalement à cause d’une surinfection bactérienne non traitée à l’époque comme l’indique cet article publié sur le site de l’IRSEM. Alors que son lien avec la « grippe » et aussi le Coronavirus semble de plus en plus avéré comme viennent de le démontrer des chercheurs de l’institut Pasteur basé à Lille.

Par ailleurs, et rapidement dit, on sait bien désormais que Didier Raoult et son équipe avaient préconisé, dès le début, une méthodologie épidémiologique à la coréenne et à l’allemande plutôt qu’à la chinoise ou à l’italienne : dépistage systématique précoce (comme d’ailleurs à Vo’ en…Italie) doublé d’un fort renforcement immédiat, et bien en amont, de services dédiés aux complications respiratoires, le tout en articulant offres publiques et privées (alors que le responsable du privé à Mulhouse s’était plaint il y a dix jours ne n’avoir guère été sollicité).

Tout un dispositif multimodal ne nécessitant donc pas de confinement global à « l’ancienne » pour ce qui s’apparente somme toute à ces « pandémies grippales parfois très meurtrières (qui) peuvent survenir, en moyenne tous les 20 à 30 ans » notent ces mêmes auteurs de l’ISERM (supra) ;  alors que mondialement nous sommes encore, répétons-le, depuis bientôt quatre mois maintenant, bien en deçà du nombre de morts annuels lié aux infections respiratoires (650 000 pour la « grippe », 3 millions et quelques pour les autres) n’en déplaise à tous ceux qui font chauffer leurs projections en tablant sur « 40 millions » (qui dit mieux ?) du moins si… rien n’est fait bien sûr (ouf !)…

Par exemple si les médicaments en préparation par « Big Pharma » ne sont pas pris… Nous y voilà !… Ou comment faire peur pour que l’on se rue bientôt et plutôt sur leur potion, luxueuse, mais validée (tout en faisant miroiter un vaccin en septembre…) alors que celle préconisée par Raoult semble kitch, voire un brin néo-colonial avec son ambiance de « quinine » façon Tintin au Congo (pouah !…)

TINTIN AU CONGO HERGE

On peut alors bien mieux comprendre qu’au lieu de monter sur ses grands chevaux anti-complotistes, il eût plutôt fallu apparaître d’entrée de jeu de plus en plus humble et, surtout, efficace – d’autant que la réelle cause de la débâcle sanitaire actuelle a, décidément, de moins en moins à voir avec la virulence singulière de ce virus ; or, les « dirigeants », et ce de par le monde (hormis quelques exceptions déjà citées) en viennent à montrer du doigt telle ou telle paille, en France surtout « raoultienne » ou alors liée aux « factieux » (mais n’est pas Madison qui veut) au lieu de s’en prendre à leur impéritie chronique (voire corrompue…) si bien mise en scène naguère dans Les sentiers de la gloire (avec l’excellent Kirk Douglas) lorsque d’aucun(e)s, pour gagner une étoile, envoient les « sans-dents » au casse pipe sans tests, sans traitements adéquats, y compris anesthésiques (quand le curare vient à manquer) on croit rêver (mais l’Iran sera aidé par contre…).

Doit-on mettre tout cela sous le boisseau en attendant, l’heure étant à « l’union » martèle menton haut notre « Président le bien-aimé » (il caracole dans les sondages) alors que son tout premier geste à sa prise de fonction fut d’en briser le bras armé en refusant à ladite Grande Muette la reconduction de ses crédits ; il vaut mieux en effet mendier son équipement à l’armée américaine, au Mali et ailleurs, et fermer les yeux lorsque ses dirigeants politiques, apeurés par des experts sanitaires en mal de notoriété, en viennent à « voler » des masques en les négociant au prix fort à même le tarmac des aéroports chinois.

Nous en sommes hélas là : une course vertigineuse vers le chaos s’enclenche, bien moins sanitaire en réalité (hormis quelques endroits bien sûr) que politique et théorique ; ainsi toute une génération (formatée Agent Smith dans Matrix) imbue de pseudo-techniques et bardée de démagogies multiformes, danse avec les chiffres, certains macabres, pendant que le paquebot coule, le peuple toujours en troisième classe.

Heureusement l’amour, la générosité, le système D, persistent comme bouées.

Lucien Samir Oulahbib

 

EUltLAwUcAEjlJg

 

 

***********************************************************************