Un sondage disqualifie Macron

 

et ouvre un boulevard à Zemmour

 

Publié le 8 septembre 2021 - par  - 242 commentaires - 12 234 vues
Traduire la page en : 

https://fl24.net/wp-content/uploads/2020/05/macron_zemmour_telephone-696x464.jpg

C’est un sondage plutôt réconfortant qui vient de tomber :

Selon une étude Via Voice pour Libération, 59 % des Français ne veulent plus que Macron se représente en 2022. Un désaveu cinglant de sa politique mondialiste dévastatrice et de sa façon de traiter le peuple français, qu’il a toujours méprisé.

https://www.bfmtv.com/politique/elections/presidentielle/presidentielle-2022-59-des-francais-ne-souhaitent-pas-qu-emmanuel-macron-se-represente_AN-202109070442.html 

71 % des sondés estiment que le monarque de l’Élysée ne les représente pas bien et 67 % jugent qu’il n’est pas proche des gens.

C’est le moins qu’on puisse dire après les torrents d’insultes que notre Président a déversés sur ceux qui ne sont rien.

Mais le pire est que 55 % de ces gueux qui ne sont rien estiment qu’il n’est pas crédible et 56 % le jugent incompétent pour nous sortir du bourbier.

Quand on se prend pour le nombril du monde et qu’on est jugé incompétent par la plèbe, la pilule est dure à avaler.

Il est vrai que Macron n’a cessé de mentir et de retourner sa veste, disant tout et son contraire en fonction de l’auditoire du moment. Un beau parleur certes, mais à la langue fourchue. Plus personne ne le croit, plus personne ne lui fait confiance, tant il détruit le pays avec ses délires mondialistes.

Mais tout cela n’est pas nouveau.

Dès l’été 2017, soit 100 jours après son arrivée, il s’effondrait dans les sondages, comme aucun Président avant lui.

https://www.aa.com.tr/fr/monde/france-macron-le-pr%C3%A9sident-le-plus-mal-aim%C3%A9-de-la-ve-r%C3%A9publique-/879765

Il faut dire que la façon dont il a traité son chef d’état-major des armées dès son arrivée ne laissa planer aucun doute sur l’arrogance de l’orgueilleux personnage.

À la fois odieux, grotesque et puéril, son comportement à l’encontre du général Pierre de Villiers, sèchement recadré publiquement, reste un monument d’ignominie.

“Je suis votre chef” avait osé hurler le gamin Président immature, qui n’était pas encore né quand le Cema intégrait l’armée ! C’est dire l’orgueil du monsieur.

Un quinquennat qui démarrait très mal et qui s’achève en laissant la France dans le pire état depuis 1945.

3000 milliards de dettes, un déficit chronique démentiel, une industrie laminée, une agriculture asphyxiée par une concurrence déloyale et des normes UE intenables, une balance commerciale déficitaire de 70 milliards, un chômage toujours aggravé par une immigration de masse ruineuse.

Ajoutons à ce sinistre tableau les pires chiffres de l’insécurité, qui font de la France le pays le plus dangereux d’Europe.

Sans oublier l’islamisation galopante qui disloque la nation, avec une menace terroriste omniprésente.

Les mini-califats prospèrent sur la lâcheté d’un État qui n’a plus aucune autorité et a peur des minorités qui imposent leur loi.

Naufrage sécuritaire, fracture identitaire béante, faillite économique, dictature sanitaire et capitulation face à l’islam politique conquérant, tel est le bilan de ce quinquennat. Le pire de tous les temps.

Avec Macron, il n’y a plus qu’à attendre le face-à-face imminent annoncé par Gérard Collomb !

On comprend donc l’abîme qui se creuse entre le peuple et celui qui est censé le protéger.

En fait, ce sondage Via Voice traduit une réalité que  la Macronie refuse de voir, mais qui peut représenter le salut pour le pays.

D’une part, les 3/4 des électeurs ne veulent plus d’un duel Macron/Le Pen qui reconduirait l’illuminé de la mondialisation à l’Élysée.

D’autre part, depuis l’été 2017, Macron se traîne à 35 % d’opinions favorables.

Mal aimé et se complaisant dans la culture de l’échec, Macron espère néanmoins tromper le peuple pour être réélu. Le Machiavel de l’Élysée est capable de tout.

Zemmour : Macron sait-il qui il est vraiment ? - Riposte LaïqueRiposte Laïque

Mais rien ne prouve qu’il aura de son côté la finance, le grand patronat, la presse et les juges pour le réinstaller sur le trône comme en 2017.

Cette situation politique est favorable à Éric Zemmour.

Un électorat désabusé qui ne croit plus en ceux qui ont détruit le pays, qui ne veut ni Macron ni Marine, mais qui entend ne pas se laisser déposséder de son pays par les mondialistes et l’islam conquérant, peut très bien trouver en Zemmour le candidat salvateur qu’il attend depuis 20 ans.

Un vrai patriote aux commandes, qui ne jure que par le peuple en clamant “la France d’abord”, ce serait enfin le bout du tunnel et le retour de la France souveraine.

Zemmour peut compter sur la sphère patriote et sur les millions de Français qui pensent en majorité comme lui. L’immense vivier des abstentionnistes n’attend que lui pour retourner aux urnes.

Puisse ce sondage réaliste se traduire dans les urnes, en balayant ceux qui ont échoué et trahi, en portant au pouvoir du sang neuf, dont la seule ambition n’est pas le pouvoir mais le redressement de la France.

Mais attention ! 

Primo, la façon éhontée dont la presse a couvert la monstrueuse fraude électorale aux États-Unis prouve que ce fléau peut très bien sévir en France. Avec les machines à voter et le vote par correspondance que certains veulent rétablir pour raison sanitaire, le pire est possible.

Secundo, il faut s’attendre à des coups bas venus de l’establishment, peu disposé à partager son fromage. Zemmour ne traînant aucune casserole, il vont tout essayer pour le barrer, comme il l’ont fait avec Fillon.

Les mondialistes, ce sont ceux qui ont barré Norber Hofer en Autriche, qui ont torpillé Fillon, Salvini  et Trump. Ils sont capables de tout.

https://www.lemonde.fr/europe/article/2016/06/08/autriche-recours-de-l-extreme-droite-contre-le-resultat-de-l-election-presidentielle_4942879_3214.html

Tous les patriotes sont les ennemis des mondialistes, donc des cibles à abattre.

C’est donc au peuple de déjouer toute machination antidémocratique.

En attendant, dès demain, le temps de parole d’Éric Zemmour à l’antenne sera décompté. Telle est la décision du CSA qui juge que le journaliste est dorénavant un acteur politique.

https://www.lefigaro.fr/medias/le-temps-de-parole-d-eric-zemmour-va-etre-decompte-20210908

Jacques Guillemain

FAciaM4XMAQg-L7