FMIUKtJX0AQw8mU

PUBLIÉ PAR DREUZ INFO LE 17 FÉVRIER 2022
Région de Kharkiv

Mise en garde : Malheureusement, nous avons dû modifier le titre de fil information, qui devient – merci au pacifiste Biden et l’idéologie de gauche de son entourage – « la guerre russo-ukrainienne de 2022 ».

Une partie de cette guerre se porte sur la propagande, elle existe des deux cotés. Des fausses vidéos, des fausses images et des fausses déclarations vont être diffusées, et dans le flot en continu, il se peut hélas, malgré toutes nos précautions pour les éliminer, que cela se produise ici.

Il n’est pas possible à la fois de publier un fil en continu, et de confirmer et valider toutes les informations. Nous avons choisi le fil en continu, car nous nous fions à des sources extrêmement solides et fiables, avec qui nous avons une expérience depuis longtemps, des sources que n’ont pas les grands médias (ils attendent les dépêches de l’AFP), mais nos sources peuvent elles-aussi recevoir des informations inexactes. Nous prions nos lecteurs de nous en excuser par avance. Encore une fois, nous faisons toujours le maximum pour valider auprès de plus sources les informations que nous vous rapportons.

Jeudi 24 février

  • 21h15 : Les troupes russes ont pris le contrôle de la ville de Sumy. Ceci a été confirmé par le membre du parlement ukrainien Goncharenko.
  • 21h10 : Le ministre ukrainien de la Défense affirme que le Kremlin prépare une nouvelle vague d’attaques, y compris des frappes aériennes.
  • 21h00 : Les autorités ukrainiennes confirment que Snake Island est entièrement sous le contrôle de la Russie. Elle sera probablement utilisée comme point de rassemblement pour un assaut sur Odessa.
  • 21h00 : Les forces russes ont sécurisé Melitopol et établissent des points de contrôle. Des rapports non confirmés indiquent que les troupes russes se sont déplacées au-delà de Melitopol jusqu’à la périphérie de Zaporizhzhia, et que les forces de l’ordre locales ont en grande partie déserté.
  • 21h00 : Le maire de Melitopol s’adresse à sa ville (en russe). Aucune mention de l’invasion, dit que tous les services municipaux et les services publics continueront normalement et qu’il n’y a pas de bombardement de la ville. Cela semble confirmer que Melitopol a été prise par les forces russes sans combat.
  • 21h00 : Les forces russes de Crimée auraient atteint Melitpol.
  • 20h50 : Un avion de transport s’écrase en Russie, l’équipage a été tué.
  • 20h50 : Une vidéo montrerait des systèmes de roquettes à lancement multiple (MLRS), probablement des BM-21 GRAD, frappant près de Kharkiv ce soir, ciblant probablement des positions ukrainiennes avancées.
  • 20h50 : L’ambassade de Chine en Ukraine prépare des vols pour évacuer ses citoyens.
  • 20h45 : Ministère ukrainien de la santé : 57 personnes ont été tuées et 169 blessées le premier jour de l’attaque russe.
  • 20h45 : Marioupol sous un bombardement intense, de nombreuses explosions sont signalées par les habitants. La ville est l’un des plus grands ports ukrainiens sur la mer d’Azov.
  • 20h15 : Les Etats-Unis sanctionnent les banques, l’industrie de la Défense et les responsables de la Sécurité biélorusses pour leur soutien à l’invasion russe en Ukraine.
  • 20h10 : « Sur ordre du Président, le secrétaire à la Défense Austin a ordonné le déploiement en Europe d’environ 7000 militaires supplémentaires », déclare un haut responsable.
  • 20h10 : Des rapports circulent selon lesquels les forces ukrainiennes ont repris l’aéroport d’Hostomel aux forces russes. L’Ukraine a depuis publié une correction indiquant que le combat est toujours en cours.
  • 20h10 : Les chaînes de télévision russes, dont RT, auraient été interdites en Pologne.
  • 20h00 : Le chef d’état-major des FDI, Kohavi, et d’autres responsables militaires israéliens ont participé à une évaluation de la situation dirigée par le Premier ministre Bennett ce soir, au cours de laquelle ont été discutés les efforts continus pour évacuer les Israéliens d’Ukraine et les préparatifs pour apporter une aide humanitaire, si nécessaire.
  • 20h00 : La Russie cherche à rassembler une « force écrasante » autour de Kiev : un responsable du renseignement occidental.
  • 20h00 : Biden déclare que les États-Unis et leurs alliés bloquent les actifs de quatre grandes banques russes, imposent des contrôles à l’exportation et sanctionnent les oligarques.

    Biden : « Tous les actifs qu’ils ont en Amérique seront gelés ».

    Les sanctions visent des organisations et des banques dont les actifs se chiffrent en milliers de milliards de dollars US. Limitation de la capacité de la Russie à faire des affaires dans diverses devises, dont le dollar américain, la livre sterling et l’euro. Sanctions visant d’autres banques russes, dont la deuxième banque de Russie, VTB.
  • 20h00 : De violents combats sont entendus à Odesa, un port important sur la côte ukrainienne de la mer Noire.
  • 19h15 : A ce stade, l’Allemagne et l’Italie sont les principaux opposants à la déconnexion de la Russie de Swift et cette « clé de décision » dépend d’eux. Et l’UE fait pression sur eux pour qu’ils acceptent.
  • 19h05 : Le Canada évacue son ambassade en Ukraine

    Le personnel de l’ambassade part pour la Pologne alors que le gouvernement annonce qu’il imposera des sanctions supplémentaires à la Russie travaillant avec ses partenaires et alliés de l’OTAN.
  • 19h00 : L’Ukraine annonce que la Russie a pris le contrôle de la centrale de Tchernobyl
Les ukrainiens se sont précipités dans les stations de métro pour trouver refuge
  • 16h30 : Le maire de Kiev déclare le couvre-feu à l’approche des forces russes

    «Le couvre-feu durera de 22h00 à 07h00» précise le maire de Kiev Vitaly Klitschko.
  • 15h55 : Des combats sont en cours à Tchernobyl, près du dépôt de déchets nucléaires
  • 15h50 : 4 morts dans une frappe russe contre un hôpital à Donetsk
  • 15h30 : CNN rapporte que les forces militaires russes ont pris le contrôle de l’aéroport international d’Antonov près de la capitale ukrainienne de Kiev.
  • 15h28 : La Russie affirme avoir détruit 74 bases de l’armée ukrainienne

    Le ministère russe de la Défense a déclaré : « Nous avons jusqu’à présent détruit 74 bases de l’armée ukrainienne, dont 11 aérodromes. Au moins deux avions militaires ukrainiens ont été abattus depuis ce matin »
  • Des F-35 américains ont été observés tournant au-dessus de l’Europe et des hélicoptères d’attaque et des véhicules de combat blindés se déplacent vers les États baltes : Les États-Unis repositionnent leur puissance de feu pour rejoindre les 4 700 parachutistes déployés en Europe de l’Est.
  • 13h30 : Le Royaume-Uni veut prendre des mesures contre les bénéficiaires de « visa d’or » liés au gouvernement russe
  • 13h15 : L’Ukraine demande à la Turquie de fermer le détroit aux navires de guerre russes
  • 12h30 : Gazprom a confirmé les livraisons de gaz à travers l’Ukraine.

    Gazprom transporte du gaz à travers l’Ukraine en mode normal, conformément aux demandes des consommateurs européens, qui s’élèvent aujourd’hui à 83 millions de mètres cubes, a déclaré le représentant officiel de la holding aux journalistes.
  • 12h30 : Confirmé par les autorités ukrainiennes. Grande opération d’assaut aérien avec des hélicoptères Mi-8 sur l’aéroport international Antonov à Hostomel. Le ministère de l’Intérieur dit que la Russie en a pris le contrôle. C’est à 15 minutes à l’ouest du périphérique de la capitale.
  • 13h00 : Avion de transport abattu :
  • 12h20 : La principale base des services de renseignements ukrainiens bombardée à Kiev.
  • 12h20 : 7 avions russes abattus depuis ce matin. A Lozova sur la route de Kharkiv où 4 tanks russes auraient été détruits, un type fait du vélo en tenue de cycliste comme si de rien n’était.
  • 12h00 : Plus de 40 morts et des dizaines de blessés en Ukraine jusqu’à présent, selon l’assistant de Zelensky
  • 10h30 : Vidéo de l’explosion du dépôt de munitions de l’armée ukrainienne à Vinnytsia.
  • Odessa :
  • 10h05 : La Lituanie a déclaré l’état d’urgence
  • 10h00 : La Moldavie a annoncé l’introduction de l’état d’urgence en relation avec l’opération russe en Ukraine.
  • 10h00 : Le président de la République de Biélorussie Lukashenko a déclaré que les troupes biélorusses ne prennent aucune part à l’opération russe en Ukraine.
  • 10h00 : Ukraine, des images qui font flipper, d’autres de pure propagande :
  • La frontière ukraino-slovaque près d’uzhgorod :
  • Vidéo de propagande : pendant un conflit, les avions ne passent pas alignés comme pour un défilé aérien :
  • Image qui n’est pas de la propagande : des files de voitures quittent la capitale, Kiev vers l’ouest et la sécurité dans des régions du pays plus proches de la Pologne et des troupes de l’OTAN.
  • Qui dit vrai : L’Ukraine affirme avoir abattu cinq avions à réaction russes ; la Russie affirme avoir neutralisé la défense aérienne de son voisin :
https://twitter.com/tulga2001us/status/1496773494041808899
  • Les parachutistes russes envahissent :
  • 09h40 : Le ministre ukrainien de la Défense déclare que toute personne prête et capable de tenir une arme peut rejoindre les rangs des forces de Défense territoriale.
  • 09h39 : Les tirs d’artillerie se font entendre à Kharkov.
  • 09h30 : attention, vidéo graphique après le bombardement russe sur Ouman.
  • 09h07 : Je suis à la gare de Kharkiv : des centaines de personnes font la queue pour acheter des billets et fuir l’Est.
  • 08h40 : Le système de lance-flammes lourd russe « Solntsepek » entre dans le poste de contrôle « Senkovka-Veselovka » entre le Belarus et l’Ukraine. La vidéo provient du côté ukrainien de la frontière.
  • 08h40 : Les premiers rapports sur les victimes ukrainiennes arrivent : Une attaque aérienne russe contre une unité militaire à Podilsk, dans la région d’Odessa, a tué au moins 6 soldats et en a blessé au moins 7, et 19 autres sont portés disparus.
  • 08h00 : A Kiev, l’hymne national est diffusé dans toute la ville
  • 06h30 : L’armée ukrainienne déclare que l’armée de l’air ukrainienne repousse une attaque aérienne de l’envahisseur
  • 06h30 : Les rapports indiquent que les gardes-frontières ukrainiens ont été attaqués par les forces russes et biélorusses.
  • 06h15 : Zelensky s’adresse à la nation. Il dit qu’il a déclaré la loi martiale et demande aux Ukrainiens de rester chez eux.

    « Nous travaillons. L’armée travaille », dit-il. « Ne paniquez pas. Nous sommes forts. Nous sommes prêts à tout. Nous vaincrons tout le monde. Parce que nous sommes l’Ukraine. »
  • 06h00 : De nouvelles explosions ont été signalées à Kiev au cours des dernières minutes.
  • 06h00 : Des missiles hypersoniques sont utilisés pour attaquer Kramatorsk.
  • 06h00 : Zelensky : « Restez calme, restez chez vous, l’armée fait son travail ».
  • 06h00 : Ministère russe de la Défense : « L’infrastructure militaire, les installations de défense aérienne, les aérodromes militaires et les avions des forces armées ukrainiennes sont mis hors d’usage par des moyens de destruction de haute précision. »
  • 06h00 : Le ministère ukrainien de l’Intérieur déclare que les attaques ont fait des centaines de victimes dans tout le pays selon CNN
  • 06h00 : Des explosions sont signalées dans toute l’Ukraine, de Kharkiv à l’est à Odessa sur la mer Noire, en passant par Kiev. Tout cela quelques minutes seulement après le début de la diffusion du discours de Poutine.

Mercredi 23 février

  • Tard dans la soirée, le président russe Vladimir Poutine a annoncé le lancement d’opérations militaires dans la région de Donbas, dans l’est de l’Ukraine. Les Ukrainiens décrivent cette opération comme une invasion à grande échelle.

    « Le but de l’invasion », a déclaré M. Poutine dans une allocution télévisée, « est de protéger le peuple qui est soumis aux abus, au génocide du régime de Kiev depuis huit ans, et à cette fin, nous chercherons à démilitariser et à dé-nazifier l’Ukraine, et à traduire en justice ceux qui ont commis de nombreux crimes sanglants contre des personnes pacifiques, y compris des ressortissants russes », selon l’agence de presse russe TASS.

Mardi 22 février

  • 20h50 : Le président américain Biden annonce des sanctions contre la Russie et indique que l’invasion de l’Ukraine a commencé.
  • 18h39 : Le ministère russe des Affaires étrangères a annoncé qu’il évacuerait le personnel de l’ambassade d’Ukraine
  • 18h15 : Le chef de l’OTAN : « Tout indique » que la Russie planifie une attaque à grande échelle contre l’Ukraine
  • 18h00 : La chambre haute russe donne au président Vladimir Poutine la permission d’utiliser la force militaire à l’extérieur du pays.
  • 15h45 : Poutine demande au Sénat l’envoi de militaires en soutien aux séparatistes en Ukraine
  • 15h00 : L’Allemagne se dit prête à déployer plus de soldats en Lituanie
  • 14h00 : Washington « salue » la suspension de Nord Stream 2 et annoncera ses « propres mesures » ce mardi
  • 13h23 : L’Otan convoque une réunion d’urgence mardi avec l’Ukraine
  • 12h50 : Londres sanctionne cinq banques et trois oligarques russes
  • 9h00 : Londres va annoncer des sanctions économiques « qui frapperont la Russie très fort« 

A l’issue d’une réunion de crise à Downing Street, le Premier ministre britannique a indiqué que seraient présentées au Parlement dans la journée des sanctions visant non seulement des entités précises mais aussi « les intérêts russes le plus fort possible« . « Elles vont frapper la Russie très fort et nous ferons bien plus en cas d’invasion« 

  • 8h52 : L’Ukraine exige des « sanctions sévères » contre la Russie
  • 8h50 :  L’Iran appelle la Russie et l’Ukraine à la « retenue« 
  • 8h45 : L’Union européenne va décider mardi de premières sanctions contre la Russie
  • 8h40 : Moscou toujours « prête » aux négociations avec Blinken​
  • 8h35 : La Chine appelle toutes les parties « à la retenue« 
  • 8h30 : Les États-Unis vont imposer de « nouvelles sanctions » contre la Russie

Les États-Unis ont annoncé qu’ils allaient imposer de nouvelles sanctions contre la Russie mardi après une première réponse prudente à l’ordre du président Vladimir Poutine de déployer des troupes russes dans deux zones séparatistes d’Ukraine.

« Nous prévoyons d’annoncer de nouvelles sanctions contre la Russie demain en réponse aux décisions et actions de Moscou aujourd’hui. Nous nous coordonnons avec nos alliés et partenaires pour cette annonce« 

  • 8h00 :  L’Ukraine dénonce une violation de sa souveraineté

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a dénoncé mardi dans une adresse à la Nation une violation de la « la souveraineté et l’intégrité territoriale » de l’Ukraine après la reconnaissance l’indépendance des deux « républiques » séparatistes du Donbass par Moscou, dont il affirme ne pas « avoir peur« .

Lundi 21 février

  • 19h30 : Le président Poutine a informé le président français Macron et le chancelier allemand Scholz qu’il était sur le point de déclarer la reconnaissance des républiques de Lougansk et de Donetsk.
  • 19h00 : Un civil tué par un bombardement séparatiste dans l’Est 

Sur le terrain, dans l’est de l’Ukraine, les affrontements se poursuivent. Kiev fait état de 14 bombardements des rebelles prorusses, dans lesquels un soldat a été blessé. Les séparatistes accusent Kiev de préparer une offensive généralisée et ont décrété une mobilisation générale, alors que l’armée ukrainienne dit rester sur ses positions.

Les rebelles ont fait, eux, état de trois civils morts dans des bombardements ces dernières 24 heures et soutiennent que 21 000 personnes sont privées d’eau à cause de bombardements ukrainiens.

  • 17h30 : Vladimir Poutine estime que le processus de paix dans le conflit en Ukraine n’a « aucune perspective »
  • 16h20 : Le ministre russe de la Défense Sergueï Choïgou prévient que l’Ukraine a mis en place des « forces sérieuses » près de Donetsk et lougansk
  • 15h29 : Des civils ukrainiens se préparent à d’éventuels bombardements
  • 15h27 : Le ministre russe des Affaires étrangères Lavrov a déclaré rencontrer le secrétaire d’État américain Blinken jeudi à Genève
  • 15h23 : Le président russe Vladimir Poutine a déclaré lundi qu’il étudierait avec le Conseil de sécurité la demande de reconnaissance faite par les républiques autoproclamées de l’est de l’Ukraine.
  • 15h16 : Kamala Harris reconnaît la « possibilité réelle d’une guerre » en Europe
  • 15h14 : Les chefs rebelles des deux républiques autoproclamées de l’est de l’Ukraine demandent à Poutine de reconnaître leur indépendance
  • 15h06 : Des nazis ukrainiens, dans leur bastion de Dnipro (anciennement connu sous le nom d’Ekaterinoslav), crient des menaces de mort contre les Russes
  • 15h01 : Les séparatistes du Donetsk et du Lougansk appellent Poutine à les reconnaître et à signer un accord de coopération en matière de défense avec Moscou
  • 15h00 : l’Union européenne « prête » à imposer des sanctions « dévastatrices » en cas d’invasion russe
  • 14h54 :  Le Pentagone affirme que la Russie pourrait attaquer l’Ukraine aujourd’hui, dit qu’il est encore temps pour la diplomatie
  • 14h30 : airindiain a annoncé qu’il effectuerait trois vols au départ de Kiev la semaine prochaine pour sauver les Indiens bloqués en Ukraine, avec des vols supplémentaires prévus en raison de « demandes massives »
  • 14h00 : L’armée russe a annoncé lundi avoir tué cinq saboteurs venus d’Ukraine en territoire russe et que deux véhicules militaires ukrainiens avaient également tenté de franchir la frontière, ont rapporté les agences russes.

« Lors de combats, cinq personnes appartenant à un groupe de saboteurs et de renseignement ayant violé la frontière de la Russie ont été éliminés« , a indiqué l’armée, assurant que l’incident a eu lieu dans la région de Rostov à 06H00 du matin (03H00 GMT), près de la localité Mitiakinskaïa. 

  • 13h22 : Une centrale électrique, un hôpital du centre-ville endommagé à Donetsk après des bombardements du côté ukrainien
  • 13h21 : Un poste de contrôle frontalier russe détruit par un projectile tiré depuis l’Ukraine
  • 13h20 : Alors que les affrontements continuent entre l’Ukraine et la Russie, la compagnie aérienne Air France a annoncé, ce lundi, l’annulation de ses deux vols prévus demain entre Paris et Kiev, « au regard de la situation sur place et à titre conservatoire ».
  • 13h14 : Moscou juge « prématuré » d’organiser un sommet Poutine-Biden
  • 13h12 : L’OTAN attend le retrait non seulement des troupes, mais aussi des armes lourdes de la Fédération de Russie des frontières de l’Ukraine
  • 13h10 : Les États-Unis déplacent l’escadron de F-16 de l’Allemagne vers la Roumanie alors que la tension monte au-dessus de l’Ukraine
  • 13h05 : Il n’y a pas de plan concret pour une réunion au sommet entre le président russe Vladimir Poutine et le président américain Joe Biden sur l’Ukraine – a déclaré le Kremlin aujourd’hui.
  • 13h01 : Bombardement de la station-service près de la centrale électrique de Lougansk dans la ville de Shchastya, en l’Ukraine
  • 13h00 : Les séparatistes pro-russes de Donbass ont demandé à la Russie une assistance militaire contre les « attaques ukrainiennes »
  • 08h11 : Le chef de la « République de Lugansk » a signé un décret sur la mobilisation des hommes de plus de 55 ans.
  • 08h00 : Les États-Unis ont envoyé une lettre aux Nations unies affirmant que la Russie a dressé une liste d’Ukrainiens « à tuer ou à envoyer dans des camps à la suite d’une occupation militaire ».

Dimanche 20 février

  • Juste avant 23 heures, l’ambassade de Russie à Washington a envoyé à des journalistes des emails contenant des pièces jointes censées confirmer les allégations de fosses communes dans la partie séparatiste de Louhansk soutenue par Moscou : Poutin rejoue le même scénario.
  • 17h45 : Les États-Unis disposent de renseignements selon lesquels les troupes russes ont reçu l’ordre de procéder à une invasion de l’Ukraine. « Les commandants sur le terrain élaborent des plans spécifiques sur la façon dont ils vont manœuvrer dans leur secteur du champ de bataille ».
  • 12h15 : Le ministre biélorusse de la Défense, M. Khrenin, a déclaré que l’inspection des forces biélorusses et russes se poursuivra en raison de « l’augmentation de l’activité militaire » près de la frontière et de la situation dans le Donbas. Il semble que les forces russes ne quitteront pas la Biélorussie demain.
  • 07h53 : La Russie continue de renforcer ses forces en Novoozerne. La comparaison des images satellites du déploiement des forces dans cette région indique une augmentation du nombre de véhicules militaires. Les dernières images montrent qu’une partie des forces est déployée en dehors de la zone des camps.
  • 06h55 : Systèmes de missiles balistiques à courte portée Iskander-M à Lipetsk. Compte tenu des déplacements récents des systèmes Iskander, il est possible que la Russie dispose de 5 brigades ou plus près de l’Ukraine.

Samedi 19 février

  • 23h06 : Des images satellites israéliennes montrent un renforcement rapide de l’armée russe en Crimée.
  • 23h00 : Un ministre ukrainien se met à l’abri des mortiers alors que la ligne de front avec la zone tenue par les rebelles se durcit.
  • 22h30 : Des bruits de combats peuvent être entendus depuis le centre de Donetsk. Bombardements près de l’aéroport/zone de Pisky.
  • 22h07 : Président Zelensky : « J’ai eu un appel urgent avec @EmmanuelMacron. Je l’ai informé de l’aggravation de la situation sur la ligne de front, de nos pertes, du bombardement de politiciens ukrainiens et de journalistes internationaux. »
  • 21h50 : L’OSCE a enregistré près de 2 000 violations du cessez-le-feu dans l’Est de l’Ukraine aujourd’hui.
  • 17h00 : Durant la conférence de Munich sur la Sécurité, le président ukrainien, M. Zelensky, a appelé son homologue russe, M. Poutine, à le rencontrer, déclarant : « Je ne sais pas quelles sont ses intentions. Dans son discours à la Conférence de Munich sur la sécurité, Zelensky a déclaré que les provocations à la frontière sont un « mensonge cynique » de la Russie et que l’Ukraine répondra et attaquera si nécessaire.
  • 16h45 : L’armée ukrainienne a fait une mise à jour des combats d’aujourd’hui : 2 soldats morts, 4 blessés.
  • 16h35 : Un groupe de législateurs et de médias étrangers visitant la zone de conflit dans l’est de l’Ukraine a essuyé des tirs et a dû être évacué vers un abri, a déclaré samedi la porte-parole du parti du président Volodymyr Zelensky.
  • 15h40 : Ukraine : « Nous défendrons notre territoire avec ou sans le soutien d’autres pays ».
  • 14h45 : Président de l’Ukraine : « Nous voulons un calendrier clair pour l’adhésion à l’OTAN ».
  • 12h21 : Déclaration de Marie-Agnes Strack-Zimmermann, présidente de la commission de la Défense du Bundestag :

« Le président Vladimir Poutine n’a pas peur de l’OTAN, il n’a pas peur de nos armes. »

  • 12h10 : La Maison Blanche attribue les attaques DDoS en Ukraine aux hackers russes du GRU
  • 12h10 : Le chef de l’OTAN exhorte la Russie à « cesser de se préparer à la guerre » et à rechercher une solution diplomatique au sujet de l’Ukraine.
  • 12h00 : Selon Washington, les troupes russes massées à la frontière de l’Ukraine « se déploient » et « s’apprêtent à frapper ». L’Otan se renforcera dans l’Est de l’Europe en cas d’attaque russe en Ukraine, a dit aujourd’hui Kamala Harris.
  • 11h35 : La Russie entame des exercices nucléaires stratégiques supervisés par Poutine
  • 11h00 : Un soldat ukrainien a été tué dans l’est de l’Ukraine ce matin après que des tirs d’artillerie aient touché leur position. De violents combats sont signalés par les deux parties le long de la ligne de contact.
  • 09h23 : Déclaration du général Ivashov :

« Utiliser la force militaire contre l’Ukraine met en question l’existence même de la Russie en tant qu’État. Cela fera des Russes et des Ukrainiens des ennemis mortels pour toujours. Les membres de l’OTAN pourraient être contraints de déclarer la guerre à la Russie ».

Pourcentage d’Ukrainiens pour qui le russe est leur langue maternelle
  • Les dirigeants des deux régions séparatistes d’Ukraine ont annoncé samedi une mobilisation générale, faisant craindre une nouvelle escalade des combats dans l’est du pays. Sauf que tout était prémédité et leurs messages enregistrés longtemps à l’avance.

    Vincent Glad, journaliste freelance explique que l’escalade des tensions a été préméditée par la Russie, et non, comme ils le soutiennent, déclenché en représailles. Pourquoi, parce que les appels des leaders séparatistes ont été enregistrés à l’avance, mercredi dernier :

Glad apporte les précisions suivantes :

« Les deux vidéos ont été postées sur Telegram. Pas de chance pour eux, on découvre à cette occasion que c’est un des rares réseaux qui laisse apparente les metadatas des vidéos. Permettant de voir que les vidéos étaient tout sauf une réponse spontanée aux tous derniers événements », et il ajoute : « Ces metadatas sont décidément très bavardes. Plusieurs comptes ukrainiens ont repéré que la vidéo aurait été stockée dans un dossier intitulé « Mongoose Throw », « Une référence à l’ « Operation Mongoose », célèbre mission secrète de la CIA pour faire tomber Fidel Castro ? »

Vendredi 18 février

  • 11h27 :  L’agence russe Interfax indique que le président russe Vladimir Poutine doit superviser samedi des exercices des forces nucléaires russes dans le cadre desquels sont prévus des tirs de missiles balistiques et de croisière.
  • 11h26 : Des bombardements sont en cours près de Stanytsia Louganska, une ville de l’est de l’Ukraine sous le contrôle des forces gouvernementales
  • 11h00 : RBC-Ukraine rapporte en se référant au siège de la JFO :

« Aujourd’hui, à 9 heures du matin, 20 violations du régime de cessez-le-feu ont été enregistrées par les troupes d’occupation russes, dont 15 avec l’utilisation d’armes interdites par les accords de Minsk », indique le rapport.

« Tout le cynisme de la situation réside dans le fait que l’ennemi tire de l’artillerie depuis des zones peuplées et place ses systèmes d’artillerie à proximité de bâtiments résidentiels », a déclaré la JFO

Il n’y a pas de pertes parmi les militaires des forces conjointes à la suite des actions.

  • 07h15 : Communiqué des opération des forces conjointes : « 60 violations du cessez-le-feu hier. Novozvanivka a été visé par des tirs d’artillerie de 152 mm. »
  • 07h05 : 3 compagnies de chars T-80 sont sortis de la gare de Tamarovka et tournant vers l’ouest en direction de l’Ukraine, à 26 km de la frontière, téléchargées il y a 13 heures, donc probablement depuis mercredi soir.
  • Deux responsables américains ont déclaré qu’il existait des renseignements indiquant qu’une manœuvre de la Russie impliquerait l’utilisation d’un agent chimique qui immobiliserait les civils, puis utiliserait des cadavres pour faire croire que les Ukrainiens ont gazé et tué des civils.

    Le journaliste de guerre Lucian Kim, qui a couvert la guerre Russie-Géorgie de 2008, a déclaré que

    « les affirmations sans fondement du Kremlin concernant un ‘génocide’ précédent une invasion massive par des troupes russes qui venaient de terminer leurs exercices ne sont pas exactement une nouveauté ». Il ajoute que « la différence sera dans la façon dont Kiev réagira ».

    La Géorgie était dirigée par un leader qui a riposté en croyant que les États-Unis le soutiendrait, mais c’était Obama et Obama est de la même veine que Biden. « Les Ukrainiens ne se font guère d’illusions sur ce qui les attend s’ils mordent à l’hameçon de Poutine, » conclut Kim
  • Des images satellite à haute résolution montrent qu’une vingtaine d’hélicoptères sont déployés dans ce camp situé à moins de 20 kilomètres de l’Ukraine.

Jeudi 17 février

  • Une maison brûle ce soir à Stanitsya Luhanska, tenue par les Ukrainiens. Des bombardements intensifs ont eu lieu toute la journée.
  • 20h15 : L’Ukraine a convoqué l’ambassadeur d’Israël à propos du rapport de @BarakRavid selon lequel Israël demande l’aide de la Russie pour les évacuations si Poutine envahit le pays.
  • 20h03 : Il est difficile de comprendre à quel point les combats ont été violents dans l’est de l’Ukraine aujourd’hui si on ne les compare pas au reste de l’année. Le ministère ukrainien de la Défense a signalé plus de violations du cessez-le-feu aujourd’hui que pendant tout le mois de janvier.
  • 19h48 : Les bombardements russes ont repris de Louhansk. Rapports provenant des régions de Lysychansk et de Stanytsia Luhanska. L’armée ukrainienne riposte aux tirs.
  • 19h30 : @SecBlinken dit qu’il a proposé une rencontre avec le ministre russe des Affaires étrangères, M. Lavrov, en personne la semaine prochaine en Europe, et que cela pourrait conduire à un sommet entre les dirigeants.
  • 19h15 : L’analyse des médias sociaux et de l’imagerie satellite indique que les forces russes ont quitté les dépôts d’équipement et se sont déplacées vers de nouvelles positions nettement plus proches de la frontière ukrainienne.
  • 19h00 : Escalade dans le Donbass : 47 bombardements recensés aujourd’hui
  • 18h20 : Dernières images du Donbass
          jardin d’enfantslycée Vrubovsky de la communauté territoriale urbaine de Popasnyanskayalycée Vrubovsky de la communauté territoriale urbaine de Popasnyanskayamaison privée à Vrubovka.maison privée à Vrubovka.
  • 18h00 : Selon TSN.ua : « Dans le Donbass, des militants soutenus par la Russie ont violé le cessez-le-feu 34 fois depuis le début du 17 février. À la suite de bombardements par les envahisseurs, deux soldats ukrainiens et deux civils ont été blessés. Le quartier général de la JFO note que les défenseurs ukrainiens ont riposté pour arrêter l’activité de l’ennemi uniquement en cas de menace pour la vie des militaires.

Les troupes d’occupation russes ont tiré sur :

  1. Novotoshkovskoye – de l’artillerie de 122 mm, des mortiers de 120 mm et des lance-grenades antichars montés.
  2. Eau – à partir de mortiers de calibre 120 mm, de lance-grenades antichars montés et de lance-grenades automatiques montés.
  3. Trudovskoye – à partir de mortiers de calibre 82 mm.
  4. Starognatovka – à partir de mortiers de calibre 120 et 82 mm, de lance-grenades lourds automatiques, de mitrailleuses lourdes et d’armes légères.
  5. Old Aydar et Marinka – à partir de mortiers de 120 mm.
  6. Yuzhnoye et Mayorsk – à partir de mortiers de 82 mm et de lance-grenades lourds automatiques.
  7. Lobachevo – à partir de mortiers de calibre 82 mm.
  8. Novoselovka Second – des systèmes de missiles antichars.
  9. Luhansk – de l’artillerie de calibre 122 mm, des mortiers de calibre 120 mm.
  10. Marinka – des mortiers de calibre 120 mm, 82 mm, des lance-grenades antichars, des mitrailleuses lourdes et des armes légères.
  11. Svetlodarsk – à partir de mortiers de 120 mm et de mitrailleuses lourdes.
  12. Troitskoye – pour l’armement du char, des mortiers de calibre 120 mm et 82 mm.
  13. Popasnaya – des lance-grenades antichars à chevalet.
  14. Zaitsevo – des lance-grenades automatiques à chevalet.
  15. Avdiivka, Noises, Mayskoye, Nevelskoye et Donetsk – à partir de mortiers de 120 mm.
  16. Novozvanovka – de l’artillerie de calibre 152 mm.
  17. Stanitsa Lugansk – de l’artillerie de calibre 122 mm, des mortiers de calibre 120 et 82 mm, ainsi que des lance-grenades lourds automatiques.
  18. Sables – à partir de mortiers de calibre 82 mm et de lance-grenades antichars montés.
  19. Golmovsky – à partir de mortiers de calibre 120 mm et de lance-grenades lourds automatiques.
  20. Khryashchevka – de l’artillerie de calibre 122 mm.« 

Pour soutenir Dreuz.info, cliquez sur ce lien : Dreuz, et indiquez le montant de votre don.

  • 15h34 : M. Biden, sont l’idéologie pacifiste nous a une fois de plus entraîné vers un conflit, déclare qu’il existe un risque « très élevé » d’invasion de l’Ukraine par la Russie dans « quelques jours » et qu’il n’a pas l’intention de parler à M. Poutine (il faut dire qu’il n’est pas très convainquant, le vieux bonhomme).
  • 15h12 : Ministère de la Défense britannique :

« La Russie a affirmé que certaines unités retourneront dans leurs bases après la fin des « exercices ».

Nous n’avons vu aucune preuve que les forces russes se retirent des régions frontalières ukrainiennes. La Russie pourrait mener une invasion sans autre avertissement. »

  • 15h12 : L’ambassadrice Linda Thomas-Greenfield, envoyée des États-Unis auprès des Nations unies, a mis en garde contre les preuves indiquant que la Russie se dirige actuellement vers une « invasion imminente » de l’Ukraine.
  • 15h10 : Réponse de la Russie aux États-Unis sur les garanties de sécurité, selon les médias locaux :

    « Il n’y a pas d’invasion de l’Ukraine en projet, la désescalade exige qu’elle respecte les accords de Minsk et plus aucune arme ne doit être livrée à l’Ukraine ».

    Russie : « la désescalade exige que plus aucune arme ne soit livrée à l’Ukraine ». Moscou Insiste sur le retrait de toutes les forces américaines d’Europe centrale et orientale et déclare qu' »en l’absence d’une volonté américaine de convenir de garanties fermes et juridiquement contraignantes pour notre sécurité […], la Russie sera contrainte de répondre, y compris en mettant en œuvre des mesures de nature militaro-technique ».
  • 15h09 : Selon un responsable occidental, un ponton militaire russe situé à 8 km de la frontière biélorusse avec l’Ukraine a été construit puis démonté par des troupes à plusieurs reprises ces derniers jours.

    « Cette activité est très inhabituelle et ne correspond à aucun exercice antérieur que nous ayons vu ».
  • 15h00 : M. Poutine a entamé plusieurs réunions, afin de préparer un message qu’il lira devant l’Assemblée fédérale russe (RIA).

 

  • 15h00 : La Russie expulse le vice-ambassadeur américain Gorman
  • 14h55 : Un officier des forces interarmées ukrainiennes a déclaré que ses soldats répondaient aux tirs d’artillerie dans l’est de l’Ukraine. L’officier a déclaré que l’échange de tirs était en cours à cette heure. L’officier a ajouté qu’un soldat ukrainien avait été blessé, ainsi que trois civils.
  • 13h15 : Le secrétaire général de l’OTAN, Jens Stoltenberg: La Russie a beaucoup d’agents de renseignement en Ukraine. La Russie veut mettre en scène un prétexte et trouver une excuse pour envahir l’Ukraine.
  • 12h40 : Des tirs d’artillerie ont été entendus près de l’aéroport de Donetsk et d’Elenovka, un village de la province de Donetsk.
  • 12h30 : Des bâtiments de la gare de Kondrashivska-Nova auraient été endommagé à la suite d’un tir d’artillerie. Selon les informations préliminaires, les employés des subdivisions structurelles des chemins de fer de Donetsk n’ont pas été blessés.
  • 12h20 : Dans le quartier Solomensky de Kiev, les habitants ont remarqué qu’une épaisse fumée blanche s’échappait de la cheminée de l’ambassade de la Fédération de Russie. Des témoins de l’événement ont laissé entendre que des documents auraient pu y être brûlés.
  • 11h10 : Le président ukrainien Zelensky se rend dans la zone de guerre
  • 11h00 : Des bombardements sont également entendus dans le centre de Donetsk, en Ukraine
Point d’impact sur le jardin d’enfants de Stanytsia Luhanska
  • 10h50 : L’OSCE a enregistré de nombreux bombardements le long de la ligne de contact dans le Donbass, ainsi que l’utilisation de systèmes d’artillerie.
  • Le jeudi 17 février, à 09h04, lors d’un bombardement , le bâtiment de l’école maternelle aurait été endommagé à la suite d’un tir direct par un obus. Deux femmes seraient blessées.

    L’électricité est coupée dans toute la ville et la population court dans les refuges.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Dreuz.info.