wordpress_home

VISITE DE L'AMBASSADEUR DES ETATS-UNIS DANS LES ALPES-MARITIMES
drapeau_fraUS_FLag
Communiqué de Presse du Président CG06 ERIC CIOTTI à Nice 18 mars 2010

J’ai reçu hier, Monsieur Charles H. Rikvin, Ambassadeur des États-Unis d’Amérique, en visite dans le département des Alpes-Maritimes.

DSC_20681Cette visite atteste de la dynamique et du développement international des Alpes-Maritimes. Elle a été l’occasion de présenter l’offre Côte d’Azur à travers deux « produits phares » : l’Opération d’Intérêt National de la plaine du Var – Eco Vallée (OIN), et Sophia Antipolis, première technopole d’Europe.

En effet, la Plaine du Var, à l’entrée de Nice, accueillera sur 10.000 hectares ce projet de grande envergure qui s’inscrit dans une démarche d’exemplarité en matière de gouvernance durable et qui ambitionne d’être un modèle mondial en matière d’aménagement du territoire répondant aux enjeux de développement durable sur un territoire : Eco Vallée.DSC_2009

En se fondant sur l’expérience de Sophia Antipolis, la mise en œuvre de cette opération pourra  entraîner de l’ordre de 1 000 à 1 500 créations nettes d’emplois chaque année en régime de croisière sur les 20 ans à venir.

D’autre part, le territoire azuréen dispose d’une importante capacité de recherche et de formation de niveau international au sein ou à l’extérieur de l’université. Sophia Antipolis est l’un des premiers parcs scientifiques d’Europe où se créent environ 1 000 emplois par an.

La Côte d’Azur est une valeur de référence pour les entreprises et activités mondiales à haute valeur ajoutée et à forte croissance : quelque 200 établissements à capitaux américains sont installés dans les Alpes-Maritimes.

DSC_2020Il s’agit des employeurs étrangers totalisant le plus important effectif dans le département. En 2009, les entreprises américaines ont été à l’origine de près de 20 % des décisions d’investissement en France représentant une centaine de projets dont les 2/3 se sont concentrés sur trois régions : l’Ile de France, Rhône-Alpes et PACA.

Les États-Unis sont le premier investisseur étranger en France, de manière quasi ininterrompue depuis 10 ans. Les Alpes-Maritimes ont ainsi accueilli – entre 2005 et 2009 – 23 nouveaux investissements américains générant environ 540 emplois.

DSC_2057DSC_2120

Photos Presse du Conseil Général 06 - Copyrights - CG06 -


In English

I received yesterday, Mr. Charles H.
Rikvin, Ambassador of the United States of America, visiting the Alpes-Maritimes.

This visit demonstrates the dynamism and international development of the Alpes-Maritimes. It was an opportunity to supply Riviera through two "flagship products" Operation National Interest of the plain of the Var - Eco Valley (ISO), and Sophia Antipolis, the first technology park of
europe.

Indeed, the Plaine du Var, Nice entry, will host over 10 000 hectares this major project which is part of an exemplary process for sustainable governance and aims to be a global model on land meeting the challenges of sustainable development on a territory: Eco Valley.

Based on the experience of Sophia Antipolis, the implementation of this operation will result in about 1 000 to 1 500 net new jobs annually in the cruise on 20 years.

On the other hand, the Riviera area has a large capacity for research and training internationally within or outside the university.
Sophia Antipolis is one of the first science parks in Europe which generate about 1 000 jobs a year.

The Riviera is a benchmark for companies with worldwide activities in high value added and fast growing: some 200 US-owned establishments are located in the Alpes-Maritimes.

These foreign employers totaling the largest workforce in the department. In 2009, U.S. companies were responsible for almost 20% of investment decisions in France representing a hundred projects with 2 / 3 focused on three areas: the Isle of France, Rhone-Alpes and PACA.

The United States is the largest foreign investor in France, an almost uninterrupted for 10 years. Alpes-Maritimes and were allowed - between 2005 and 2009 - 23 new U.S. investments generating about 540 jobs.