LA GUERRE DES DEUX "CHRISTIAN"

A NICE A-T-ELLE COMMENCE ?

front

Nice, le 6 Septembre 2010


Monsieur le Ministre-maire de Nice,

 Hier Dimanche, la police municipale, à votre service actuellement, est encore venue pour la Xième fois verbaliser les maîtres qui donnaient un instant de liberté à leur animal de compagnie sur la plage de Lenval à Nice.

 Vous savez parfaitement que le site de Carras-Lanterne, qui nous a été attribué par le précédent Maire Me Jacques Peyrat, est totalement inadapté, dangereux et probablement insalubre mais vous continuez votre politique de  verbalisation.

C'est sans doute votre façon de réduire la "délinquance"...

 Le combat pour moins de souffrance animalière et pour l'établissement d'un droit animalier, nous le gagnerons même sans vous parce qu’il est juste et qu'il ne doit plus être différé.


Le groupe des défenseurs des animaux est pour l'instant encore faible mais il se renforce de manière surprenante de jour en jour.

 Si vous faîtes partie de ceux qui laissent,

sans rien dire,

les animaux être égorgés, disséqués, commercialisés, exposés, verbalisés, en un mot maltraités..., vous n’êtes pas de notre bord.

 

    Le dialogue que nous avions cru pouvoir engager avec vous, vous n'en voulez plus !

    Aucune réponse à nos courriers, même après notre manifestation sur la Place Masséna !

 Encore quelques verbalisations comme cela, sur la plage et dans les jardins où la police municipale intervient maintenant en civil pour mieux surprendre et faire payer les personnes agées qui libérent quelques instants leurs "Bichons", et vous pourrez profiter pleinement et prochainement d'une retraite de Ministre-Maire.

          N'ayant pas de considération pour nous, veuillez croire, Monsieur le Ministre–Maire, a aucune considération de notre part.

Christian Razeau

Président de « Quartiers de Nice »

http://www.christian-razeau.fr/

front

MAIS QUI EST CHRISTIAN RAZEAU ?

Mes combats et mes convictions :

Amené tôt, par ma mère, à suivre la vie politique locale niçoise dirigée par la famille Médecin, Jean puis Jacques . La vie politique nationale y avait également toute sa place. Le journal Nice-Matin était déjà dans la boite aux lettres tous les jours.

Par l’intermédiaire du Parti Radical Valoisien, je cotoie l’incorruptible niçois Max Cavaglione, le Sénateur-Maire de Tende José Balarello et Pierre Laffitte, visionnaire et créateur de Sophia-Antipolis.
Je leur conserve, à tous trois, une grande estime et une réelle amitié.
Je conserve de très bon souvenirs de nos anciens Ministres Yves Galland, Didier Bariani et André Rossinot l’actuel Maire de Nancy ainsi que de J.J. Servan Schreiber, Françoise Giroud et Edgar Faure.
Je conserve également de très bons souvenirs du travail d’équipe que j’ai pu réaliser avec notre ancien Député-Maire de Nice  de 1993 à 1995 : Maître Jean Paul Barety.
Je remercie l’équipe de Nice-Plurielle, enmenée par Patrick Mottard, qui m’a demandé à plusieurs reprises de participer à la préparation des Conseils Municipaux, lorsqu’il y avait des thèmes que notre association défendait.
J’ai pu y apprécier la valeur de leur travail et la ténacité du regretté  Jean-François Knecht.

Luttant contre toutes les souffrances faites aux plus faibles, je me suis engagé également dans la défense animalière.
Je suis actuellement le Vice-Président de la SDA de Nice.
Je suis devenu végétarien-bio depuis plus de 20 ans et j’essaye d’appliquer les recettes du chef Jean Montagard que j’ai connu lorsqu’il était enseignant au lycée hôtelier à Nice.

En 1994, je crée l’Association « Quartiers de Nice », association à but non lucratif .
Elle a permis, avec le concours d’autres Associations et de personnalités de valeurs, de sauver l’intégralité de la Gare du Sud, d’y proposer des projets de grands intérêts dessinés par les architectes Mario Basso et Georges Buzzi.

Nous nous sommes opposés avec succès (avec un pool associatif de 22 associations au début, dont le Comité du port) et grâce à la venue de la Commission Nationale de Débat Public que nous avions alerté, à l’extension du port de Nice et au doublement de la grande digue-Sud ( projet anti-écolo au possible mais pourtant proposé par la CCI 06  et projet soutenu par la précédente municipalité de  Jacques Peyrat, et soutenu également par  le Conseil Général 06 ainsi que par l’Etat avec sa DDE) .

Nous avons réussi à convaincre les décideurs de faire passer la première ligne de tramway dans les deux centres urbains : l’Avenue de la République mais aussi l’Avenue Jean Médecin, Malausséna, Borriglione , ce qui n’était pas prévu au départ.
Nous avons pu permettre au tramway de rouler sur des rails et non sur des pneus. Ceci fut établi avec le concours d’associations dont celle en particulier des « Tramophiles » avec Paul Lebecque et Frédéric Giana.
Nous nous sommes opposés avec succès au passage de la ligne 2 du tramway sur la Promenade des Anglais et militons maintenant pour que cette ligne circule bien  dans sa totalité à l’air libre et non enterré sous forme de Tram-métro.

L’ Association « Quartiers de Nice » défend la vie de quartier et donc tout particulièrement le « Commerce de proximité », en luttant contre toute extension et création de « Grandes Surfaces » qui développent le mal vivre et qui propage les métastases de la « Grande Distribution » : produits importés d’Asie avec un maximum de CO2, perte de l’outil de travail régional, perte des compétences, agriculteurs français étranglés, diminution des emplois, perte des commerces de proximité, bas salaires, insécurité…
A ce titre nous sommes, avec beaucoup d’autres, aux cotés d’André Aschiéri pour lutter contre toute implantation d’Ikéa dans notre département.

Pour la même raison notre Association s’est opposée, pour l’instant avec succès puisque pas encore bâti, à la création d’un Multiplex ( qui devait être le plus grand d’Europe ) dans le quartier excentré de l’Arenas. Cela permet ainsi la survie des cinémas de centre ville : Rialto, 2 Pathé sur l’Av. Jean Médecin, Variétés et Mercury, les autres ayant déjà disparus.

Notre Association fait le lien entre la production locale, les commerces de proximité, la qualité de vie et la sécurité dans les quartiers.

Actuellement nous nous sommes prononcés, lors de la « Concertation Publique », contre la destruction de la Halle Spada, magnifique friche industrielle, et nous proposons son réaménagement en un grand musée du Carnaval.
Cette année en 2010 les Carnavaliers pourront l’utiliser. C’est un premier pas vers la sauvegarde.

Nous sommes tout à fait favorable à la reconstruction d’un grand Musée de Sciences Naturelles avec l’intégralité des collections de J.B. Barla.

Depuis longtemps déjà nous demandons la fin d’un « racket ».
En effet, le péage de l’autoroute A8 dans le quartier niçois de St Isidore est scandaleux.
Les Niçois ne devraient pas payer pour passer des quartiers Ouest (de St Augustin et de St Isidore) aux quartierx Nord de Nice (St Sylvestre, Gairaut, Dunant) .
Il faut savoir que le trajet Aix-Marseille est gratuit de même que le Lyon-Vienne, ainsi que l’ensemble du réseau périphérique parisien.
Nous souhaitons que la municipalité de notre Ministre-Maire prenne ce dossier à bras le corps.

Nous étions et sommes toujours contre un nouveau port à l’aéroport ( port de croisière et port de fret ) et donc contre toutes les nouvelles études qui pourraient être proposées à ce sujet et qui engloutiraient l’argent du contribuable.
Construit au bord d’un canyon marin, à proximité des pistes de l’aéroport, port de fret et port de croisière il contribuerait, en plus de sa dangerosité, à l’augmentation de l’effet de serre, à l’augmentation de la pollution de l’air sur Nice, St Laurent du Var et sur la plaine du Var.
Les bateaux de croisière et les ferries brûlent à quai chaque jour entre 100 et 200 tonnes de fuel. Nous qui avons déjà 75 jours de pollution à Nice contre 21 à Paris, nous n’avons vraiment pas besoin de ça .
Ce port serait un déni de plus aux promesses du Grenelle de l’Environnement.

Qu’est ce qu’un port de fret : ce sont des milliers de m2 de quais pour stocker des containers en provenance d’Asie.
Que ces containers continuent d’ aller à Algésiras, à Marseille ou à Vestri ( près de Gènes).
La Côte d’Azur n’a pas vocation à concurrencer ces villes.
Nous avons d’autres objectifs, d’autres façon de commercer.

Nous venons d’apprendre que les conclusions de nouvelles études (malgré tout entreprises..,) montrent l’infaisabilité du projet de port à St Laurent du Var.

Quand à créer un nouveau port de Croisière : la rade de Villefranche, les ports de Nice, Cannes, Monaco, tels qu’ils sont ces ports font très bien l’affaire.

Visons avec Edgar Morin le qualitatif et non le quantitatif.

Sur le plan politique, j’adhère toujours aux idées que l’ETAT ne peux pas tout faire : je ne peux donc être socialiste.
Je pense également que la mondialisation, ne réduit et ne réduira ni les inégalités sociales ni le partage des richesses, je ne peux donc être UMP.

Ecologistes de coeur et de raison nous suivons, avec mon épouse et mes enfants, les travaux de Jean- Marie Pelt depuis plus de 20 ans, ceux des Verts, ceux d’Antoine Waechter.
C’est avec bonheur que je me retrouve dans le nouveau Parti créé par François Bayrou : le Mouvement Démocrate, dit le MoDem et dans celui de Corinne Lepage CAP 21 .

Je suis depuis longtemps adhérent de Greenpeace,  je suis également Vice-président de la Société de Défense des Animaux de Nice  et Membre de la Compagnie des Commissaires Enquêteurs des Alpes-Maritimes .