STOP A L' INVASION DE L'EUROPE

PAR TOUTE L'AFRIQUE !

Lampedusa : un naufrage inespéré pour les mondialistes

Yves Darchicourt

 

naufrage-d-un-bateau-de-clandestins-22427-hd

Venu faire un petit tour à Lampedusa en compagnie de l'ineffable président de la commission européenne José Manuel Baroso,  le Président du Conseil italien Enrico Letta, larme politicienne et  tremolo appropriés, n'a pas hésité à donner dans le démesuré à propos du naufrage de la barcasse remplie de clandestins érythréens qui avaient jugé bon de la transformer en fanal histoire de se signaler aux gardes côtes et de se faire remorquer jusqu'à l'île déjà surpeuplée de "migrants" en tous genres pour la plus grande joie des autochtones on le devine. On apprend ainsi que ce drame européen (?) la pire tragédie humaine survenue en Méditerranée (?) devrait valoir aux victimes des funérailles nationales ! On frôle le sublime dans le bourrage de crâne ! En quoi des clandestins - par définition délinquants au regard de la législation du pays où ils comptaient entrer frauduleusement - qui ont perdu la vie au cours de leur pérégrination invasive méritent un hommage national et même un hommage tout court ? En rien bien entendu! et le spectacle de funérailles officielles que le politicien entend faire organiser soit disant au nom du peuple italien n'est qu'une lamentable manipulation de plus des esprits.

Alors que l'immigration allogène en général et l'immigration clandestine en particulier est de moins en moins supportée par les européens qui commencent à réagir de ci de là parfois virilement, la noyade de 3 à 400 "migrants" africains au large de l'Italie est pain béni pour les politiciens soumis au "nouvel ordre mondial". Les partisans du melting pot planétaire vont surfer sur l'émotion soigneusement entretenue par les médias dans les chaumières pour enfoncer les clous mondialistes de la (pseudo) responsabilité des européens dans le chaos africain, de la repentance obligée envers des peuples incapables de se prendre en main et d'oeuvrer à leur avenir au lieu de gémir sur leur présent, de l'obligation morale d'accueillir des surnuméraires improductifs et coûteux fusse au prix de bouleversements économiques, sociaux et civilisationnels sans précédent. La ficelle est grosse : l'engloutissement de trois ou quatre centaines d'Erythréens - dont il est probable que les ploutocrates mondialistes se contrefichent royalement - va servir de prétexte pour accélérer le processus de délitement des peuples indigènes d'Europe par l'invasion migratoire, la colonisation allogène et le métissage. Un quelconque commissaire européen vient d'avancer que, pour éviter d'autres drames de cette ampleur, il serait bon que l'immigration clandestine ne puisse plus faire l'objet de poursuites pénales dans les pays de l'Union "Européenne"...! L'avenir sera rude car c'est notre survie qui est en question, mais on sait bien que l'énergie du désespoir peut aboutir à de grandes choses : Rassemblement Résistance Reconquête ! 

45566_immigration-lampedusa-image1

 

Clandestins africains : la Sicile envahie !

Yves Darchicourt

 

immigration-clandestins-tunisiens-sur-l-ile-italienne-de-lampedusa-REUTERS-930620_scalewidth_630

Dans la seule dernière nuit, c'est 5 bateaux remplis de "migrants" africains qui ont été remorqués vers les ports siciliens de Syracuse, Empedocle et Trapani. On apprend à cette occasion que deux des cinq embarcations ont été remorqués jusqu'en Sicile alors qu'ils se trouvaient encore dans les eaux libyenne... on s'achemine sans doute doucement vers la mise en service d'une liaison permanente de taxi maritime pour les "migrants" exotiques : aller simple gratuit pour l'Italie ! Au total, les siciliens - à qui on n'a pas demandé leur avis, vont devoir accueillir et entretenir pour quelque temps 503 clandestins de plus dont on sait bien qu'ils ne seront jamais renvoyés dans leur pays d'origine - si tant est qu'on puisse d'ailleurs le définir - et qu'ils viendront bientôt, avec les 155 rescapés de Lampedusa, grossir les rangs déjà fort bien garnis des surnuméraires budgétivores désormais soigneusement répartis dans les pays européens.

Le naufrage de Lampedusa et ses 312 noyés répertoriés à ce jour n'a pas refroidi les candidats au passage vers l'Europe. Bien au contraire, les débordements de lamentations, les battages de coulpe et les déclarations ahurissantes de responsabilité collective des Européens depuis quasiment la nuit des temps dans toutes les misères du monde n' a pu que rassurer les postulants au passage vers les terres promises d'Europe où les doctrinaires du mondialisme, leurs politiciens collabos et leurs idiots utiles de l'angélisme reniflard les assurent qu'ils ont des droits. 

Il ne faut pas avoir peur des mots qui témoignent d'une réalité : l'invasion migratoire de l'Europe par des peuples allogènes n'est pas une vue de l'esprit, elle est en ordre de marche et ce qui vient de se passer cette nuit dans le canal de Sicile en est la parfaite illustration. Il est urgent de la stopper net ! 

2316198965_small_1

2316198965_small_1