Publié par Sidney Touati le 12 juin 2017


Deux faits majeurs caractérisent ces élections. En tout premier lieu, un taux d’abstention record: 51, 50% des électeurs inscrits ne se sont pas rendus aux urnes. Rapporté aux français en âge de voter, c’est environ 60% des Français qui n’ont pas participé à ces élections.

La minorité des 40% restant, semble avoir plébiscité le parti du Président Macron lequel ne représentera au maximum que 25% des Français.

Jamais le divorce entre la France légale et la France légitime n’aura été aussi flagrant.

La victoire du Président Macron, imposée par l’ex-Président Hollande n’a été obtenue qu’au prix d’une série de manœuvres digne des Républiques bananières.

Que va faire le Président Macron et sa majorité écrasante?

Pour l’essentiel, c’est-à-dire au plan des fondamentaux civilisationnels, il va poursuivre la transformation du pays dans le sens initié par ses prédécesseurs mais en donnant à ce processus une ampleur inégalée à ce jour.

1-poursuivre la mise en œuvre d’une idéologie neo-païenne portée par l’écologie politique avec son culte de la Mère Nature propre aux civilisations pré-bibliques;

2-favoriser l’islamisation du pays.

Les deux idéologies marchent ensemble: le neo-paganisme-écologiste ouvrant la voie à l’Islam, lequel une fois solidement établi, élimine les idiots utiles de l’écologie.

Pour comprendre la mutation dont la France est le théâtre, nous allons prendre un exemple, celui de la firme Kodak.

On se souvient que cette multinationale florissante, jouissant d’un quasi-monopole dans le domaine de la photo et du cinéma…s’est brutalement effondrée,

Que s’est-il passé?

Les dirigeants, sûrs de leur toute puissance, n’ont absolument pas vu venir l’élément qui allait les ruiner d’un coup. Le numérique dans ses débuts était aux yeux de la puissante firme, ridicule et dérisoire.

Lorsque le numérique a atteint un certain niveau, il était trop tard pour réagir. Il a remplacé dans un laps de temps très court l’argentique. Résultats: la grande firme s’est effondrée, l’argentique marginalisé. Kodak dépose le bilan en janvier 2012.

Si les évolutions actuelles se poursuivent, si les idéologies neo-païennes et islamiques combinées continuent leur irrésistible avancée au détriment de la civilisation judeo-chrétienne, la France, tout comme la firme Kodak, entrera dans une période de crise grave.

Pourquoi ? Tout simplement parce que le logiciel islam est incompatible avec la complexité inhérente à la modernité.

Comme le remarque Claude Levi-Strauss à la fin de Tristes Tropiques, l’Islam possède l’art d’apporter des réponses hyper-simples à des problèmes hyper-complexes. Des réponses tellement simples qu’elles sont en réalité inopérantes. Autrement dit cette simplicité ne réglant en rien le problème dont il s’agit devient brutalité et terreur.

L’Islam et son corps de doctrines ne peut intégrer ni l’hyper-complexité de notre droit, ni l’hyper-complexité de la recherche scientifique et technologique, ni l’hyper-complexité de nos mœurs découlant de la liberté individuelle.

Lorsque la France sera pilotée par le logiciel Islam (ce qui semble répondre aux vœux du Président Macron et des castes bobos qui le soutiennent), toute cette civilisation de la complexité s’écroulera, cédant la place aux violences inhérentes à toute société dominée par l’Islam.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Sidney Touati pour Dreuz.info.

 

 

Publié par Bernard Martoia le 12 juin 2017
Pierre Corneille

Le raz-de-marée de LREM (la république en marche) au premier tour des élections législatives confirme le scénario qui semble joué d’avance avec un parti unique à la chambre basse et un totalitarisme sournois reposant sur l’inversion des valeurs.

Le suspense n’a pas duré une seconde sur les chaînes de télévision

Au lieu de se contenter de donner les premiers résultats définitifs, les journalistes aux ordres de l’oligarchie ont annoncé une chambre uniformément jaune à l’issue du second tour. Le jaune est la couleur du parti ex-nihilo de la république en marche (LREM) L’objectif est annoncé : assommer les adversaires en annonçant par avance leur défaite au second tour.

La propagande vise à donner l’impression aux électeurs indécis que cela ne sert à rien qu’ils se mobilisent pour le second tour. Avec une abstention de 51% des électeurs au premier tour, l’oligarchie se méfie toutefois des veaux qui résistent à leur lavage de cerveau. Elle n’a pas hésité à violer la constitution française et l’État de droit avec l’avancement des élections législatives des Français à l’étranger. Pourquoi ? Parce que ces derniers constituent la quintessence de LREM et que la victoire certaine de ce parti ex-nihilo devait semer le doute et le désespoir dans l’opposition.

LREM emprunte fidèlement la méthodologie de la Propagandastaffel. L’escadron de la propagande allemande était chargé du contrôle de la presse et de l’édition française pendant l’occupation (1940-1944). Français ne résistez point, vous êtes vaincu ! Avez-vous entendu une seule plainte à cette modification du calendrier électoral ?

Les veaux de l’étranger ne sont pas plus intelligents que leurs homologues de la métropole

Les expatriés se pâment d’avoir des diplômes, une situation professionnelle meilleure qu’en France et de faire partie de la mondialisation heureuse. Mais le résultat de la première circonscription de l’Amérique de Nord prouve qu’ils sont autant décervelés que les ploucs restés au pays. Roland Lescure du parti ex-nihilo a récolté 57% des voix alors que Frédéric Lefebvre des républicains n’a obtenu que 14% des voix.

Pour ceux qui ne connaissent pas Frédéric Lefebvre, il est le seul député français à reconnaître la fin du monopole de la sécurité française après la décision de la Cour de Justice de l’Union européenne du 3 octobre 2013 (1). Dans cet arrêt capital, la cour a dit que l’interdiction des pratiques commerciales déloyales s’applique également aux caisses de maladie du régime légal. La Sécurité sociale est un régime légal fondé par les ordonnances des 4 et 19 octobre 1945 rédigées par Pierre Laroque. Comme la Sécurité sociale est soumise à la concurrence, son monopole est illégal.

Comment ces Français de l’étranger qui s’acquittent des cotisations de la Sécurité sociale, de la contribution sociale généralisée (CSG) et de la contribution pour le remboursement de la dette sociale (CDRS) peuvent-ils voter pour un candidat qui leur promet d’accroître leurs cotisations alors qu’ils ont la possibilité de s’assurer auprès d’une compagnie étrangère à moindre frais et pour une meilleure couverture que celle de la France ?

C’est à désespérer de ces Français qui ne comprennent pas leur intérêt personnel et s’accommodent de la camisole de force incarnée par la Sécurité sociale. Ils ne connaissent ni Frédéric Bastiat (2) ni Thomas Jefferson, le troisième président des États-Unis (1801-1809). Ce dernier disait : Un gouvernement qui est suffisamment grand pour vous accorder tout ce que vous désirez, peut vous ôter, en retour, tout ce que vous possédez. (3) C’est ce que s’apprête à faire le gouvernement d’Édouard Philippe en augmentant la CSG des retraités alors qu’ils ont cotisé toute leur vie professionnelle à la Sécurité sociale sans qu’on leur demande leur autorisation.

Les journalistes français sont plus abjects que les politiques

Sur les plateaux de télévision, il n’y avait que les journalistes à se féliciter de la victoire du parti unique et de l’abstention record. Après avoir léché les bottes des socialistes pendant un quinquennat, ils étaient contents de prendre leur revanche en les humiliant publiquement. Anne-Claire Coudray sur TF1 a pris un malin plaisir à remuer le couteau dans la plaie de ses invités masochistes. Ce spectacle était consternant et dégradant pour la démocratie française. Contrairement aux élections précédentes, les caciques des partis traditionnels étaient mystérieusement absents des plateaux de télévision. N’avaient-ils pas été invités ou préféraient-ils éviter l’humiliation qui les attendait ? Qui peut savoir ce qui se trame derrière les coulisses avec l’oligarchie qui tire toutes les ficelles ?

La morgue des journalistes se permettant de donner des leçons aux battus alors qu’ils ont passé leur temps à approuver leur délétère politique socialiste, l’ignorance des battus qui ne comprennent toujours pas ce qui leur arrive, alimentent ma rage et mon désespoir.

 

Ô Rage ! Ô Désespoir !
Faut-il de votre éclat voir triompher le Comte,
Et mourir sans vengeance, ou vivre dans la honte ?
Le Cid, Corneille

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Bernard Martoia pour Dreuz.info.

Sources
(1) https://curia.europa.eu/jcms/upload/docs/application/pdf/2013-10/cp130126fr.pdf


(2) http://bastiat.org/fr/l_etat.html


(3) https://www.monticello.org/site/jefferson/government-big-enough-give-you-everything-you-wantspurious-quotation

unnamed-9

OUI MAIS LE ROI UBU EST NU ! 

 

Publié par Jean-Patrick Grumberg le 5 juin 2017

 

Mise à jour : Les chiffres suivants ne sont pas encore définitifs.

  • Dans la première circonscription (Amérique du Nord), Roland LESCURE (REM) arrive en tête avec 57.53% des SE et 10.90% des inscrits (donc insuffisant pour se qualifier dès le premier tour), et pourra affronter au second tour Frédéric LEFEBVRE (LR), député sortant, qui recueille 14.53% des SE et 2.68% des inscrits. Clémentine LANGLOIS (FI) arrive en troisième position avec 9.01% des SE et Yan CHANTREL (SOC) en quatrième avec 8.44% des SE. La participation est en baisse: 18.64% contre 20.40% en 2012. 
  • Dans la deuxième circonscription (Amérique centrale et du Sud), Paula FORTEZA (REM) arrive en tête avec 43.17% des SE, et pourra affronter au second tour le député sortant Sergio CORONADO (ECO), qui recueille 23.61% des SE. Pascal DROUHAUD (LR) arrive en troisième position avec 11.18% des SE et Charles-Henri CHENUT (UDI) en quatrième avec 8.28% des SE. La participation est en baisse : 15.3% contre 15.95% en 2012.
  • Dans la troisième circonscription (Europe du Nord et Scandinavie), Alexandre HOLROYD (REM) arrive en tête avec 57.80% des SE et 12.15% des inscrits (donc insuffisant pour se qualifier dès le premier tour), et pourra affronter au second tour Axelle LEMAIRE (SOC), députée sortante, qui recueille 9.83% des SE. Laurence AZZENA-GOUGEON (LR) arrive en troisième position avec 8.82% des SE, Olivier TONNEAU (FI) en quatrième avec 7.19% des SE. La participation est en hausse: 22.66% contre 20.79% en 2012.
  • Dans la quatrième circonscription (Benelux), Pieyre-Alexandre ANGLADE (REM) arrive en tête avec 52.27% des SE et 11.78% des inscrits (donc insuffisant pour se qualifier dès le premier tour), et pourra affronter au second tour Sophie RAUSZER (FI) qui recueille 10.95% des SE. Perrine LEDAN (ECO) arrive en troisième position avec 9.78% des SE, Valérie BROS (LR) en quatrième avec 9.08% des SE et Philip CORDERY (SOC), député sortant, en cinquième avec 6.28% des SE. La participation est en baisse : 21.12 % contre 24.06% en 2012.
  • Dans la cinquième circonscription (Espagne, Portugal, Andorre et Monaco), Samantha CAZEBONNE (REM) arrive en tête avec 50.36% des SE et 7.96% des inscrits (donc insuffisant pour se qualifier dès le premier tour), et pourra affronter au second tour François RAILLE-ANDREOLI (FI) qui recueille 15.52% des SE. Laurence SAILLIET (LR) arrive en troisième position avec 15.11% des SE, Gabrielle SIRY (SOC) en quatrième avec 8.13% des SE et Natacha BARRAL (FN) en cinquième avec 5.66% des SE. La participation est en baisse : 20.19% contre 20.39% en 2012.
  • Dans la sixième circonscription (Suisse et Lichtenstein), Joachim SON-FORGET (REM) arrive en tête avec 63.55% des SE et 12.76% des inscrits (donc insuffisant pour se qualifier dès le premier tour), et pourra affronter au second tour la député sortante Claudine SCHMID (LR), qui recueille 15.76% des SE. Jean ROSSIAUD (ECO) arrive en troisième position avec 7.96 % des SE, Emmanuelle BOUDET (FI) en quatrième avec 5.48% des SE. La participation est en baisse : 15.94% contre 21.92% en 2012.
  • Dans la septième circonscription (Europe centrale et Balkans), Frédéric PETIT (MDM) arrive en tête avec 54.03% des SE et 13.55% des inscrits (donc insuffisant pour se qualifier dès le premier tour), et pourra affronter au second tour le député sortant Pierre-Yves LE BORGN’ (SOC), qui recueille 13.88% des SE. Anna DEPARNAY-GRUNENBERG (ECO) arrive en troisième position avec 9.95% des SE, Philippe GUSTIN (LR) en quatrième avec 8.16% des SE et François-Jérôme LALLEMAND (FI) en cinquième avec 7.20% des SE. La participation est en hausse: 25.44% contre 23.67% en 2012.
  • Dans la huitième circonscription (Italie, Grèce, Chypre et Turquie), le député sortant Meyer HABIB (UDI) arrive en tête avec 36.54% des SE, et pourra affronter au second tour Florence DRORY (REM) qui recueille 35.55% des SE. Hélène PANOUSSIS(FI) arrive en troisième position avec 7.43% des SE, Daphna POZANSKI-BENHAMOU (DIV) en quatrième avec 6.08% des SE. La participation est en baisse : 9.2%
  • Dans la neuvième circonscription (Maghreb, Afrique de l’Ouest), Leila AICHI (DVD) arrive en tête avec 20.34% des SE, et pourra affronter au second tour M’Jid EL GUERRAB (DIV) qui recueille 18.99% des SE. Erwan BORHAN DAVOUX (LR) arrive en troisième position avec 12.55% des SE, Didier LE BRET (SOC) en quatrième avec 12.46% des SE, Patrice FINEL (FI) en cinquième avec 9.30% des SE. La participation est en baisse : 14.22% contre 17.72% en 2012.
  • Dans la dixième circonscription (Moyen-Orient et reste de l’Afrique), Amal Amélia LAKRAFI (REM) arrive en tête avec 59.99% des SE et 11.52% des inscrits (donc insuffisant pour se qualifier dès le premier tour), et pourra affronter au second tour le député sortant Alain MARSAUD (LR) qui recueille 18.89% des SE. William GUERRAICHE (DVG) arrive en troisième position avec 6.64% des SE, Stéphane SAKOSCHEK (FN) en quatrième avec 5.56% des SE. La participation est en baisse : 19.45% contre 23.28% en 2012.
  • Dans la onzième circonscription (Europe de l’Est, Asie et Océanie), Anne GENETET (REM) arrive en tête avec 54.11% des SE et 14.80% des inscrits (donc insuffisant pour se qualifier dès le premier tour) et affrontera au second tour le député sortant Thierry MARIANI (LR) qui recueille 18.78% des SE et 5.14% des inscrits. Florian BOHEME (SOC) arrive en troisième position avec 7.13% des suffrages exprimés, suivi de Dimitri SAWOSIK (FI) avec 6.51% des SE et de Francis NIZET (DVD) avec 5.89% des SE. La participation est en légère baisse dans cette circonscription: elle est de 27.62% contre 27,94% en 2012.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.