La danse, va vraiment commencer, pour les ukros, attendons la suite ...

title-1645987280

 

Les forces ukrainiennes subissent des centaines de pertes sur les fronts de Kherson, Mikolaev et Kharkov
https://sana-sy.translate.goog/es/?p=252408&_x_tr_sl=auto&_x_tr_tl=fr&_x_tr_hl=fr&_x_tr_sch=http

Dans la région de Tcherkassy, ​​une frappe de haute précision des Forces aérospatiales russes a touché le point de déploiement d’une brigade d’infanterie motorisée des Forces armées ukrainiennes, où plus de 30 ultranationalistes ont été éliminés et du matériel et des véhicules ont été détruits.

Moscou, 12 septembre (SANA)  Rapport quotidien sur l’avancement de l’opération militaire spéciale sur le territoire de l’Ukraine (12/09/2022),

Le ministère de la Défense a indiqué que les forces aérospatiales, les troupes de missiles et l’artillerie continuent de lancer des frappes de précision contre des unités et des réserves des Forces armées ukrainiennes dans la région de Kharkov, où les pertes ennemies se sont élevées à 250 militaires et plus de 20 unités de matériel

Sur le front Nikolaev-Krivoy Rog dans la région de Kherson, des unités des 63e brigades mécanisées et 46e brigades aéromobiles ont été touchées par des frappes de missiles de haute précision, tandis que dans la région de Mikolaev, un dépôt de munitions où étaient stockées des munitions a été détruit.

Au total, au cours des dernières 24 heures dans cette direction opérationnelle, le régime de Kiev a perdu plus de 300 hommes et jusqu’à un millier de soldats ukrainiens blessés.

maxnewsfr753297

Dans la région de Tcherkassy, ​​une frappe de haute précision des Forces aérospatiales russes a été lancée contre le point de déploiement d’une brigade d’infanterie motorisée, où plus de 30 ultranationalistes ont été neutralisés et plus de 10 unités de militaires spéciaux, du matériel et des véhicules ont été détruits.

sukoi t-50 russe

D’autre part, l’aviation tactique et les forces de missiles et d’artillerie ont détruit, en une journée, quatre postes de commandement ukrainiens, 36 unités d’artillerie et 125 concentrations de troupes et sites militaires ukrainiens.

De même, trois dépôts d’armes et de munitions de MLRS et d’artillerie ont été détruits, ainsi qu’une station de guerre électronique et des usines de réparation et de restauration de systèmes de lance-roquettes. dans la région de Zaporozhye

Les systèmes de défense aérienne russes ont abattu cinq drones et intercepté huit roquettes HIMARS et Alder dans la région de Kherson.

Au total, depuis le début de l’opération militaire spéciale, 293 chasseurs ukrainiens, 153 hélicoptères et 1 938 drones ont été abattus, tandis que 374 systèmes de missiles anti-aériens, 4 891 chars et véhicules blindés, 831 lance-roquettes, 3 379 pièces d’artillerie et mortiers, et 5 499 unités de véhicules militaires spéciaux, ont été détruits.

 

La Défense russe annonce le

 

redéploiement de ses forces vers Donetsk.

 

Plus de 2000 combattants éliminés

 

image_pdfimage_print

Les forces russes se concentrent en direction de la République populaire de Donetsk, a annoncé le 10 septembre la Défense.

« Pour atteindre les cibles de cette opération militaire spéciale visant à libérer le Donbass, la décision a été prise de déplacer les troupes russes qui se trouvaient dans la zone de Balakleïa et d’Izioum. Ceci afin de renforcer les efforts en direction de Donetsk », a précisé Igor Konachenkov.

Dans сet objectif, l’armée russe a replié ses troupes depuis trois jours. Toujours dans le cadre de ce regroupement, les forces russes ont effectué une série de manœuvres de diversion de l’adversaire.

Pendant cette période de trois jours, plus de 2000 combattants ukrainiens et étrangers ont été éliminés, ainsi que plus de 100 unités d’équipement militaire et d’artillerie.

Les militaires du dispositif d’Izioum et Balakleïa ont également abattu les opérateurs qui pilotaient des Bayraktar, a ajouté la Défense russe.

Contre-offensive ukrainienne : Kiev revendique une «percée» sur plusieurs fronts

Dans le cadre d’une contre-offensive menée depuis une dizaine de jours, les autorités ukrainiennes revendiquent pour leur part une progression sur plusieurs fronts, dont la région de Kharkov, mitoyenne de la Russie.

Dans cette région, le président ukrainien Volodymyr Zelensky a affirmé le 9 septembre que les forces de Kiev avaient « libéré et pris le contrôle de plus de 30 localités ».

Kiev affirme désormais avoir repris le contrôle de la ville de Koupiansk, qui se trouve sur des routes d’approvisionnement de l’armée russe, selon l’AFP.

En ce qui concerne le sud de l’Ukraine, la porte-parole du commandement militaire ukrainien local Natalia Goumeniouk, a déclaré le 10 septembre que son armée avançait « dans plusieurs zones allant de deux à plusieurs dizaines de kilomètres ».

Dès le 8 septembre, les autorités ukrainiennes déclaraient avoir percé « profondément » les défenses russes dans l’est et dans le sud du pays.

Ces déclarations officielles étaient survenues au moment où le secrétaire d’État américain Antony Blinken se rendait à Kiev, avec la promesse d’une nouvelle aide militaire de 2,8 milliards de dollars.

Réagissant à ces annonces ukrainiennes le 8 septembre, le représentant permanent de la Russie auprès de l’ONU, Vassili Nebenzia, avait déclaré que « quelques villages périphériques [avaient] été pris », tout en affirmant qu’il ne s’agissait pas, alors, « d’une percée ».

Le diplomate russe avait également estimé que la contre-offensive ukrainienne avait surtout servi « d’arrière-plan médiatique » à la réunion de l’OTAN en Allemagne, permettant de justifier de nouvelles livraisons d’armes occidentales.

Bilan de l’opération militaire en Ukraine

En 24 heures, la Russie a utilisé des armes de haute précision contre les troupes de Kiev, a en outre indiqué le 10 septembre la Défense russe.

Environ 300 militaires ukrainiens, dont des membres du groupe nationaliste Kraken ont été éliminés.

De plus, 13 drones ukrainiens ont été abattus et cinq obus de lance-roquettes multiples HIMARS ont été interceptés.

Sept batteries ukrainiennes d’artillerie et un obusier M777 de 155 mm de production américaine ont été détruits en République populaire de Donetsk (RPD), ainsi que sept postes de commandements, 48 détachements d’artillerie et six entrepôts de munitions dans la région de Zaporijia. Une station radar a été mise hors service dans la région de Nikolaïev.

source : Al Manar

napoleon-berezina

Les Occidentaux ont déjà oublié les leçons de l'Hitoire avec la Bérésina sous Napoléon 1er vaincu par les Armées de l'Empire Russe !