ADIEU L'AMI 

10441110_1478717869029994_998255032158470354_n

par Gérard Diaconesco

Pour ceux qui ne connaissaient pas encore le célèbre peintre niçois Jean-Louis CARINA, moi son ami de longue date je vais me faire un plaisir de vous en parler ici longuement.

Cet artiste niçois qui approchait ses 81 ans était marié à une autre artiste peintre suisse qui ont eu deux beaux enfants, il était devenu l'une des figures incontournables des grands peintres impressionnistes restant encore vivant de nos jours à Nice sur la Côte d'Azur, mais disparu depuis subitement emporté par la maladie en ce jour funeste du samedi 6 novembre 2016. 

Il faut dire que c'est dans des circonstances assez exceptionnelles que j'ai pu approcher cet homme toujours aussi affable et chaleureux envers tous ses semblables et qui au fil du temps je suis devenu son grand ami et son confident.

Car Jean-Louis était un cas unique, il était encore la mémoire vivante de la vie culturelle de la Riviera Côte d'Azur ayant connu tous les plus grands artistes au siècle dernier qui ont vécu ici sous le soleil de notre belle région méditerranéenne, aussi bien dans les arts, la peinture, mais aussi la sculpture, la musique, le cinéma, sans oublier les artistes de l'Ecole de Nice et même les politiques, c'est dire...

Que vous dire encore de lui, c'était un puits de sciences ayant une très grande culture et connaissance universelle dans de nombreuses disciplines autant artistiques, culturelles que scientifiques, de son vivant vous auriez pu l'interroger sur n'importe quel sujet, il avait en général réponse à tout !

Mais cet homme universel était aussi un grand humaniste, il aimait les gens et ceux qui ont eu la chance de le connaître comme moi le lui rendaient bien. Car quand vous rentriez dans l'antre de son commerce dénommé "LE MOULIN DE PROVENCE" situé dans la rue de France une des nombreuses zones piétonnes de la ville de Nice, vous ne pouviez que rester stupéfait et avait l'impression de rentrer dans la caverne "d'Ali-Baba" ... sans ses quarante voleurs !

Dans ce bazars d'objets insolites accumulés du sol au plafond s'entassent toujours divers bibelots de toutes sortes qui sont le véritable "MUSEE NISSART CARINA" de souvenirs recueillis par l'artiste peintre tout au long de son parcours artistique, objets personnels qui sont là uniquement pour la décoration et qui ne sont malheureusement pas à vendre. 

Votre regard se perdra aussi sur cet amoncellement de choses de toutes sortes, statuettes religieuses, livres anciens et neufs, poteries provençales, assiettes peintes, médailles, insignes et armoiries de tous pays, carte postales neuves et anciennes, affiches d'artistes, vieux moulins à café, cougourdes niçoises et provençales, tableaux encadrés du Maître des lieux, reproductions de peintures, fanions... et j'en passe.

Au fin fond de son magasin dont l'entrée est interdite au public et fermée par une grande cloison, vous devinez que se tient encore plus de choses insolites qui constituent la réserve de son Musée, et où notre grand artiste peintre Jean-Louis CARINA se mettait à l'abri parfois avec ses deux enfants, un garçon et une grande fille qu'il chérissait, pour s'occuper d'eux en leur faisant faire correctement leurs devoirs de classe.

Voilà un tout petit peu de la vie de cet artiste issu d'une ancienne grande famille "nissart" qui est resté humble et discret malgré un passé d'artiste prestigieux où la main du Maître a peint des œuvres qui resteront comme un trésor inestimable une fois que malheureusement comme nous tous, homme mortel que nous sommes, auront disparu, mais le plus tardivement possible pour notre bonheur je l'espère.

Pour toi mon ami

Gérard Diaconesco

amis2

10325148_1478720449029736_18236124830231166_n

181_002

781_001

781_002

ba9fa0cc6bac8f664da42ab1004558e51850db9c

e5600948b4a4724211224b591a74df78e4e2a985