Trump annonce sa

réélection – oups! –

sa candidature pour

un second terme

 

images

Publié par Jean-Patrick Grumberg le 19 juin 2019
Les photos de la foule réunie à Orlando en Floride n’ont été diffusées par aucune télévision

120 000 inscrits, 40 heures de queue, 20 000 personnes dans un stadium qui peut en contenir 20 000, quatre fois plus à l’extérieur, pour assister à ce que les Républicains ont surnommé « la mère de tous les meetings politiques », le lancement officiel de la campagne pour un second terme de la présidence Trump.

Les images du Amway Center d’Orlando, en Floride, bourré à craquer, vous ne les verrez pas à la télévision. Les médias ont préféré montrer des gros plans du président. Les journalistes ne sont plus journalistes. Ils sont devenus les porte-parole du parti Démocrate. Et comme ils rabâchent que « l’enthousiasme a abandonné le parti Républicain », ils avaient besoin d’images qui ne les contredisent pas.

 

La guerre des images, où les médias contre Trump

  • La réalité est si loin de la propagande diffusée par CNN, MSNBC, le New York Times, le Washington Post, et en réalité, presque la totalité des médias, que je devais vous montrer les images (difficiles à trouver car Google fait partie intégrante de la campagne anti-Trump) de la foule réunie autour de Trump :
  • Voici les images (celles-là sont disponibles dès la première page de recherche de Google) que les journaux ont publiées dans leurs articles :
  • Les journaux n’ont bien entendu pas oublié les images (toujours présentées en gros plan) des « nombreuses » manifestations anti-Trump organisées autour du stade :
  • Je n’ai pas non plus pu résister à vous montrer ce que les médias ont caché, à savoir « la foule » des meetings politiques des concurrents de Trump, à commencer par les photos du candidat en tête, le vice-président d’Obama Joe Biden, que tous les sondages annoncent comme largement en tête pour la présidence, et celle de celui à qui Le Monde a consacré ses gros titres :
  • Beto O’Rourke, chouchou du Monde

Ce qu’a dit Donald Trump

Voici quelques courts extraits des meilleurs moments du discours du président Trump prononcé à Orlando il y a quelques heures.

images (2)

Victoire du populisme

2016 n’a pas été une simple élection pour quatre ans. Ce fut un moment déterminant dans l’histoire américaine.

C’était notre chance de récupérer notre gouvernement d’une classe politique permanente qui s’est enrichie à vos dépens.

Comme je l’ai déjà dit, lors de la magnifique journée de mon investiture, nous n’avons pas simplement transféré le pouvoir d’un parti à un autre, nous l’avons transféré à vous, fiers citoyens des États-Unis.

Nous avons mis fin à l’alliance impie des lobbyistes, des riches donateurs et des groupes d’intérêts spéciaux qui vivaient en saignant à blanc notre pays. C’est ce que nous avons fait.

Nous avons défoncé les portes des arrière-boutiques de Washington où des ententes ont été conclues pour fermer notre entreprise, céder vos emplois, fermer nos usines et abandonner votre souveraineté et votre mode de vie, et nous y avons mis fin. Nous nous sommes attaqués à une machine politique qui a essayé de vous enlever votre voix et votre vote.

Ils ont essayé de vous enlever votre dignité et votre destin, mais nous ne les laisserons jamais faire.

Nous avons souvent dit que nous drainerions le marais et c’est exactement ce que nous faisons en ce moment, nous le drainons, et c’est pourquoi le marais se défend avec tant de violence.

 

La plus grande chasse aux sorcières de l’histoire

Depuis deux ans et demi, nous sommes assiégés et, a montré le rapport Mueller, nous avons gagné. Et maintenant, ils veulent recommencer [l’enquête].

Ils veulent recommencer, parce que [Mueller et le hoax sur la Russie] n’a pas marché.

Aucun président ne devrait avoir à revivre ça. C’est extrêmement mauvais pour notre grand pays.

Nous avons connu la plus grande chasse aux sorcières de l’histoire politique. La seule collusion qui a été commise, elle l’a été par les Démocrates, les Fake News média et leurs agents, et les personnes qui ont financé le faux dossier russe : Hillary Clinton et le parti Démocrate. Il s’agissait d’une tentative illégale de renverser les résultats de l’élection, un espionnage électoral sur notre campagne – c’est ce qu’ils ont fait – et une tentative pour renverser notre démocratie.

Souvenez-vous de la police d’assurance [évoquée par deux des agents du FBI de la commission d’enquête de Mueller], au cas où Hillary Clinton aurait perdu.

• Ils [Mueller] ont nommé 18 Démocrates très en colère [les 18 avocats de l’équipe Mueller] pour essayer de mettre fin à notre incroyable mouvement.

• Ils ont produit quatre millions de pages de documents, [ont fait] cinq cents perquisitions, [fait comparaître] cinq cents témoins.

• [Ils ont adressé] 2 800 assignations à comparaître, et avaient 40 agents du FBI travaillant 24 heures sur 24.

Qu’ont-ils trouvé ?

Aucune collusion, et ce qui a amené notre grand procureur général [William Barr] à conclure qu’il n’y a eu ni obstruction, ni collusion.

• Ils ont dépensé 40 millions de dollars pour cette chasse aux sorcières, et probablement beaucoup plus que cela et, si vous regardez, personne n’a été plus dur avec la Russie que Donald Trump.

• En septembre [2016], juste avant les élections, le FBI a parlé au président Obama d’une possible ingérence russe [dans les élections], et il n’a rien fait parce qu’il pensait qu’Hillary Clinton, la fourbe Hillary, allait gagner.

Ils s’en sont pris à ma famille, à mon entreprise, à mes finances, à mes employés, à presque tous ceux que j’ai connus ou avec qui j’ai travaillé, mais en réalité, ils en ont vraiment après vous.

C’est de ça qu’il s’agit, pas de moi. C’est contre vous.

Ils veulent vous détruire et ils veulent détruire notre pays tel que nous le connaissons. Ce n’est pas acceptable…

SOURCE  : Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

 

images (1)

 *******************************************

Vous rêvez d’un Trump qui expulse massivement les clandestins ? Affichez vos convictions et votez Marine !

 


Vous rêvez d’un Trump qui expulse massivement les clandestins ? Affichez vos convictions et votez Marine !

.

Et hop ! La grande expulsion des clandestins va commencer aux Etats-Unis !

Deux décisions concomitantes et indispensables qui nous montrent le chemin. Quand on  veut, on peut.

Le pays ne fournira pas de nouvelles aides financières aux pays d’Amérique centrale tant qu’ils ne mettront pas en oeuvre des actes pour réduire le nombre de migrants clandestins.

Les États-Unis vont commencer la semaine prochaine le processus d’expulsion «des millions» de sans-papiers arrivés illégalement, a affirmé lundi 17 juin Donald Trump sur Twitter. «La semaine prochaine l’ICE (la police migratoire, NDLR) va commencer à expulser les millions d’étrangers illégaux qui sont entrés de manière illicite aux États-Unis», a indiqué le président américain. «Ils seront renvoyés aussi rapidement qu’ils arrivent».

Lire la suite ici :

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/les-etats-unis-vont-commencer-a-expulser-des-millions-de-sans-papiers-20190618

Trump va donc supprimer les aides financières aux pays d’Amérique centrale qui ne gèrent pas les clandestins arrivant donc aux Etats-Unis en passant par chez eux. 370 millions de dollars prévus sont donc réaffectés en attendant !

Loin des prétendus accords internationaux, loin des prétendus droits de l’homme qui ne profitent qu’aux étrangers, loin des campagnes médiatiques anti-Trump, un bras d’honneur à Soros et sa clique.

Trump est un homme libre qui libère les USA.

Et chacun, en France, de crier : « et nous, et nous, et nous » ?

Et nous, on a Macron. On a Schengen On a Amsterdam. On a la déclaration de 1848 sur les droits de l’homme qui bafoue la nôtre, la vraie, la seule, celle de 1789. On a Soros. On a Juncker et son successeur. On a Méluche, Hamon et Brossat qui à eux trois ont fait moins de 12% aux Européennes.. On a la LDH, la Licra, le CCIF. On a des écolos et des syndicats qui ne s’occupent en fait que de l’immigration et de l’organisation du Grand Remplacement.

Et alors ? Stop aux pleureuses, stop aux apôtres du « qu’est-ce qu’on peut faire  » ? Stop aux apôtres du « on est foutus » !

Dimanche dernier, je dédicaçais mes livres à la fête de Radio Courtoisie, j’ai rencontré énormément de gens sur nos positions, effarés, révoltés… Mais je me souviens d’une discussion avec un monsieur qui m’a abordée avec ces 3 mots : « on est foutus« . Et de décliner les raisons qu’il avait de le penser, de le dire. Raisons que je connais sur le bout de doigts, hélas.

Mais…

Mais quand je lui demande s’il tient ce discours à ses collègues à sa famille… il me dit que non, que c’est difficile, qu’il a peur de passer pour un facho.

Quand je lui demande s’il lit nos sites et les fait connaître, afin d’avoir des exemples et des arguments pour convaincre ses interlocuteurs, en sus du sentiment de ne pas être seul pour ne pas, justement, désespérer, il me dit « à quoi bon ? « 

Quand je lui  demande s’il veut adhérer à RN, faire des dons aux sites patriotes, acheter leurs livres… pour les aider à exister, à informer, bref à participer à la bataille. Il se sauve…

Et je n’ai pas demandé pour qui il votait ni s’il votait.

Quant une autre de ces personnes lucides sur la situation qui est venu se vanter devant moi de ne plus voter depuis 20 ans… vous pouvez imaginer comment il a été reçu !

Comment voulez-vous qu’un Trump puisse émerger, avoir le pouvoir et changer les choses avec de tels comportements ? 

On me dira sans doute que Marine n’est peut-être pas la personne qu’il faut. Peut-être, mais pour le moment c’est la seule qui incarne l’opposition et qui ait un programme contre l’immigration. Et en attendant qu’émerge quelqu’un d’autre qui fera peut-être davantage l’unanimité qu’elle, il faut se ranger derrière elle, parce qu’elle est la seule à répéter « la France d’abord ».  Certes, on a Nicolas DUPONT AIGNAN mais il devrait comprendre que son seul intérêt et celui de la France c’est de se ranger sous la bannière du RN, de renoncer à son rêve de devenir De Gaulle. Manque de stature ? Erreurs ? Quelles qu’en soient les raisons, il doit comprendre que ce n’est pas en démultipliant les têtes d’affiche que la France gagnera, au contraire.

Alors, tous au boulot, plus que jamais ! Les petits actes quotidiens, l’imposition de nos idées partout, dans la famille, chez les commerçants, dans la rue, c’est comme ça que commencera la "Reconquista".

Un Trump est possible en France. L’expulsion des clandestins est possible en France. On va y arriver, grâce à Macron qui, en accélérant le Grand Remplacement autoritairement, ouvre les yeux de nombreux citoyens français qui jusqu’alors jouaient aux autruches. 

D’ailleurs, la première mesure que nous pourrions prendre, après l’expulsion des clandestins, ce serait de supprimer toute aide aux pays qui permettent à leurs ressortissants de quitter leur pays sans autorisation…

 Christine TASIN

***********************************************************************