Benalla aux Africains mécontents : « Soyez cohérents, rentrez chez vous ! »

Publié le 23 décembre 2019 - par  

1037496370

Je n’aurais pas imaginé un jour dire du bien d’Alexandre Benalla, l’ami du triste et pitoyable Emannuel Macron, le Président d’une France qu’il injurie en permanence dès qu’il est en visite à l’étranger.

Sa sortie sur la colonisation est excellente et rejoint la mienne, et finalement l’ensemble des Français qui en ont assez de se faire traiter de fils d’esclavagistes, de descendants de colons, d’enfants de criminels contre l’humanité.

Non, la colonisation n’a pas été une mauvaise chose : infrastructures éducatives, de transports, de communication, de santé, augmentation de l’espérance de vie… Elle a été une chance pour les pays colonisés ; le problème c’est la manière dont on a décolonisé (abandonné) !(Source)

Assez de voir une minorité de gauchistes blancs, mal instruits, déculturés, prêter main-forte à des immigrés de fraîche date comme Houria Bouteldja, naturalisée il y a peu, qui vomit contre un pays qu’elle déteste ! Qu’elle retourne à Alger faire ses discours et pour participer aux manifestations d’une jeunesse qui veut réaliser ses rêves, et est condamnée par des oligarques, des sangsues du FLN à quémander des visas ou crever la gueule ouverte !

Si vous en voulez tant au pays dans lequel vous êtes et aux descendants de ceux qui selon vous ont pillé, violé, tué, torturé… soyez en cohérence avec vous-mêmes, « Rentrez chez vous » ! Vous pourrez profiter des infrastructures ultra-modernes, des hôpitaux dernier cri (Source)

Assez de lire sous la plume de Rokhaya Diallo des horreurs sur mes ancêtres, de l’entendre cracher sur un pays qui lui a tout donné, au moins les possibilités d’être ce qu’elle est, de s’instruire, d’étudier, d’écrire et de mettre ces qualités au service de femmes et d’hommes qui en auraient assurément le besoin, elle qui préfère, au lieu de remercier, ou simplement de vivre sa vie de femme libre, agonir la France d’insultes et d’injures !

Soyez en cohérence avec vous-même, « Rentrez chez vous »Madame Rokhaya Diallo puisque pour vous, la France n’est pas votre pays ! Vous pourrez y retrouver vos grands-parents, y pratiquer votre religion, y vivre comme vous le souhaitez, entre vous, entre femmes noires soumises à vos maris, engrossée chaque année, et voilée si vous le voulez ! Personne ne vous dira rien pour ce retour aux sources !

Soyez en cohérence avec vous-même, « Rentrez chez vous »Madame Danielle Obono, retrouvez vos parents, vos amis d’avant, faites-vous une place dans ce monde si riche de votre pays d’Afrique et tentez de devenir députée, de vous faire entendre dans votre société africaine si développée, si féminine, si proche de votre idéal de socialiste insoumise !

Soyez en cohérence avec vous-même, « Rentrez chez vous » Madame Sibeth Ndiaye, vous qui insultez la France par vos étourderies, vos habits, vos remarques imbéciles, votre stupidité, vos mensonges pour couvrir Emmanuel Macron ! Vous êtes pourtant une nantie de la société sénégalaise, issue d’une famille de la haute bourgeoisie. Votre mère était une haute magistrate sénégalaise. Il est vrai que tout comme vous, elle a fait une carrière dans un pays qui n’était pas le sien (Source) Il semble que le mot patrie ne signifie pas grand-chose pour vous non plus !

Soyez en cohérence avec vous-mêmes, « Rentrez chez vous » ! Combien êtes-vous de ces femmes et de ces hommes nés à l’étranger et qui vous plaignez en permanence d’un pays qui vous a accueillis et que vous remerciez en l’insultant !

Où sont les Maliens qui vivent à Montreuil, la Bamako de France, alors que nos soldats meurent au Sahel ? Nos soldats font la guerre au Mali. Ils sont présents partout en Afrique pour soutenir des intérêts économiques et politiques avouables, et d’autres beaucoup moins, comme en Côte d’Ivoire dernièrement. Ils font la guerre contre les islamistes et meurent tandis que des Africains vivent d’allocations braguettes et autres aides sociales en France et vivent de la « solidarité » des Français.

Ils font la guerre pour soutenir des gouvernements incapables de se défendre, d’assurer la sécurité de leur pays, incapables de fonder une société économique viable, une industrie performante, une élite intellectuelle capable de construire et d’établir une société compétitive !

En Asie, la Corée, le Vietnam, la Thaïlande, le Cambodge, tous se sont élevés et sortis de la misère ! La colonisation ? Ils en ont fait un point de départ ! Ils ont utilisé toutes les ressources et surtout humaines, et ils taillent des croupières aux Occidentaux, aux anciens « colons » à qui ils vendent leurs technologies (TV, voitures, écrans, portables, mobiles, etc.) ! Sans parler de l’inévitable Chine ! 

Où est la technologie africaine ? Où sont les industries ?  Où sont les savants, les inventeurs, les créateurs ? La plupart ont fui vos pays !  La plupart sont en Europe, aux USA et ne comptent pas revenir !

Soyez en cohérence avec vous-mêmes, « Rentrez chez vous«  et faites de l’Afrique un miracle économique, imitez l’Asie, créez, inventez, produisez, relevez vos manches, et si parmi vos dirigeants il y a des hommes et des femmes qui refusent, libérez-vous, faites la révolution, faites comme en Asie. Arrêtez de vous plaindre, d’accuser les colons, l’esclavage (vous l’avez pratiqué, vous y avez participé) ou de risquer de tomber dans les pattes de l’islamisme qui lui, vous laissera au VIIe siècle !

Non, la colonisation n’a pas été une mauvaise chose : infrastructures éducatives, de transports, de communication, de santé, augmentation de l’espérance de vie… Elle a été une chance pour les pays colonisés ! C’est vous qui n’avez pas su utiliser ces infrastructures, qui vous êtes endormis sitôt le Blanc parti !

Vous avez laissé les routes, les chemins de fer, les ports construits par les colons à l’abandon, et vous vous êtes contentés de vos coutumes tribales, de vos lopins de terre, de vos petits rois dans les tribus, vos coutumes, la cueillette, la chasse, la pêche, le braconnage, (tuer une richesse incroyable, une diversité animale extraordinaire), etc. Vous vous êtes endormis pendant que des « élites noires » dans les villes, se sont gavées sur votre dos !

Vous êtes responsables et tous ceux qui sont en France, qui crachent, invectivent, réclament au nom d’une prétendue dette, tout en lui suçant le sang, le savent bien !

La France a beaucoup donné. Nous sommes un peuple de Blancs, d’essences grecque et celtique, de culture judéo-chrétienne, et nous avons beaucoup souffert pour être ce que nous sommes en 1 500 ans d’existence. Nous ne voulons plus souffrir, et surtout pas à cause d’ingrats incapables de comprendre ce que nous avons apporté !

Le grand Léopold Sédar Senghor disait, à propos de la colonisation, (elle) a charrié de l’or et de la boue. Pourquoi retenir la boue et pas les pépites ?

Gérard Brazon

  • La fin du commerce des esclaves coïncide avec la conquête coloniale.
  • L’espérance de vie, (…) s’est néanmoins allongée de façon impressionnante. Entre 20 et 25 ans au début du xixe siècle, l’espérance de vie à la naissance était passée à 35 ans en 1950.
  • La population africaine en 1880 est estimée à 120 millions. Jusqu’en 1935, la progression démographique est estimée à 37,5 %, pour aboutir à une population de 165 millions de personnes. En 1935, l’Afrique est sur le point de franchir le cap de l’accroissement démographique rapide. La population globale passe à 200 millions à la fin des années 1940 ; ce chiffre atteint 300 millions vers le milieu des années 1960, puis 400 millions au milieu des années 1970. La colonisation semble avoir joué le rôle de catalyseur.
  • En 1960, au moment des indépendances, la France avait construit 18 000 kilomètres de voies ferrées215 000 kilomètres de pistes principales utilisables en toutes saisons, plus de 50 000 kilomètres de routes bitumées. Ces chantiers ont eu un coût humain terrible tant les conditions de travail étaient dures. Elle laisse également 63 ports équipés et 196 aérodromes.
  •  Source Gérard Brazon

L'auteur

Bonapartiste-Gaulliste - Passionné d'Histoire. Responsable SIEL. Ancien Syndicaliste, ex Conseiller Municipal et économique. "En ces temps d’impostures la vérité est révolutionnaire" ! disait Georges Orwell. "L’homme de l’avenir sera celui qui aura la plus longue mémoire". disait Frédéric Nietzsche N'oubliez pas les trahisons. Transmettez la mémoire.