J’étais au milieu de ceux qui préparent la guerre raciale contre les Blancs

Charles Demassieux-144

Publié le 14 juin 2020 - par  

Samedi 13 juin 2020 fera date dans les annales de la renonciation étatique française face à une conquête allogène décomplexée…

Ce fut aussi la journée des ultras et des anti-France, lorsque la veille quelques syndicats de police manifestaient gentiment devant la place Beauvau au lieu de se révolter une fois pour toutes et d’appeler leurs adhérents à ne plus se tromper de colère et foncer dans le tas raciste et antisémite qui devait hurler sa haine le lendemain, à Paris.

 

IMG_5671-200x300

 

IMG_5730-600x400

Des syndicats qui ne reconnaissent même pas l’un des leurs au prétexte qu’il n’a pas (je cite) « d’adhérents », comme me l’a franchement déclaré un commissaire que j’interrogeais à ce propos. Je veux parler de France Police-Policiers en colère, qui a dénoncé très tôt la réalité de la répression du mouvement des Gilets jaunes, tandis qu’on ordonnait à leurs collègues, dans le même temps, de baisser la tête devant l’engeance de la diversité des cités. Au moins, les syndicats de police commencent à comprendre que le pouvoir macronien les a entubés, pour être poli !


https://www.youtube.com/watch?v=UUTzc6Ea9Sg

Samedi, donc, émotion oblige comme dirait le gus de l’Intérieur, tout était permis, jusqu’à une haine ouverte des Juifs, orchestrée sans doute par les pro-Palestiniens qui trônaient alors fièrement. Même les Afghans étaient à la fête !

 

IMG_5728-600x400

IMG_5678-600x400

 

Pour le centième de ce qui s’est passé place de la République et aux alentours, les Gilets jaunes auraient été massacrés parce que sans doute un peu trop visages pâles. Et hier, comme j’en ai fait les frais, force était de reconnaître que les policiers bousculaient plus volontiers les Blancs que les spécimens de la diversité ; ceux-là libres d’appeler à détester la police avec un micro, de l’insulter en face sans aucune riposte et j’en passe ! Sans s’en rendre compte, la police se fait l’allié objectif de ces racailles qui ne visent rien d’autre que d’exterminer la France et, au-delà, la civilisation occidentale.


https://www.youtube.com/watch?v=e8-dKTJZhYQ

Malheureusement, des Gilets jaunes se perdent dans ces causes stériles qui ne sont pas les leurs. Des Gilets jaunes qui, à force d’être vilipendés, maltraités et mutilés, se laissent aisément séduire par des sirènes mortifères. Ça aussi on le doit à la politique d’Emmanuel Macron et sa bande malfaisante. Certains manifestants que j’ai rencontrés n’étaient pas non plus des violents mais plutôt des naïfs qui ne mesurent pas qu’on se sert d’eux pour faire triompher une idéologie raciste pour le coup, épaulée – en plus des petits-bourgeois anarchistes de tous âges – par des morpions politiques tels que La France Insoumise ou le NPA.

Parce qu’il faut bien savoir qui est le patron désormais : la diversité enragée, avec ses fidèles esclaves de l’ultragauche et autres progressistes biberonnés au dégoût de la France. Pour preuve de ce mariage atroce, un tag « ISLAM », avec le « A » entouré à la mode anarchiste, augmenté du symbole féminin, avait été inscrit en vert sur le monument de la place de La République. Les déjections idéologiques fleurissaient d’ailleurs un peu partout, jusqu’à l’absurde : « Black Trans Lives Matter » ; la palme revenant à celle-ci : « Le racisme est si français que quand on l’attaque ils pensent que l’on attaque la France »… Pourquoi rester dans un pays « raciste » ? Je vous le demande !

 

IMG_5722-600x400

 

IMG_5668-600x400

« On n’oublie pas, on pardonne pas », scandait régulièrement la foule en transe à propos d’Adama Traoré, sous le regard satisfait de sa sœur, juchée sur un camion. Et la populace de tendre le poing comme jadis d’autres tendaient le bras. Car, je me répète, c’était une atmosphère fanatisée et savamment organisée par le comité Traoré, qui compte dans ses rangs des types aux allures paramilitaires et franchement inquiétantes.

 

IMG_5738-600x400

 

Seule Génération Identitaire a eu le courage de défier cette marée écumeuse de rage en déployant sur les toits une grande banderole : « Justice pour les victimes du racisme anti-Blanc. » Ils ont eu le droit à des « sales Juifs » et autres « à mort les fachos ». Finalement, un excité est monté sur le toit pour retirer ladite banderole. Parce que chez ces gens-là on n’a pas le droit de ne pas être d’accord. Autre chose : quand les médias racontent que la manifestation a débuté calmement, c’est faux. Dès le départ, un groupe s’en est pris aux gendarmes, pourtant paisibles et extrêmement courtois.

la-banderole-des-identitaires-rapidement-arrachee-par-des-voisins-avant-d-etre-decrochee-par-un-manifestant-photo-thomas-samson-afp-1592154626



Ces furieux indigénistes nous préparent une guerre qu’il faudra bien mener un jour ou l’autre, à moins de vouloir crever comme des moutons qu’on emmène à l’abattoir. Pérorer sur les réseaux sociaux c’est une chose ; agir en est une autre. Nous sommes des millions, capables de rallier à notre juste cause l’armée et la police. Alors, quelle que soit notre origine, et pourvu que nous aimions la France dans son essence même, unissons-nous enfin et soyons nombreux à botter le cul de ces ennemis intérieurs…

Charles Demassieux

( SOURCE : Photos et vidéos : Charles Demassieux pour Riposte laïque)

***************************************************************

2-EMEUTE ANTI-FLICS A PARIS LE 13

 

21681063

 

B9723719023Z

 

EMEUTE DU 13 JUIN A PARIS

 

FLIC PARTERRE

7800602383_assa-traore-la-demi-soeur-d-adama-place-de-la-republique-le-13-juin

STOP A TOUTE CETTE HAINE ANTI-POLICIERS & ANTI-BLANCS ÇA SUFFIT NOUS LE PEUPLE ENCORE SOUVERAIN DE FRANCE ON SOUTIENT NOTRE POLICE ! 

 

je soutiens la police