(L’Imprécateur)

La vidéo ci-dessous révèle le plan du Système mondialiste pour réaliser l’unité internationale des Peuples par des méthodes Totalitaires.

Nous venons de le voir avec le refus de la Cour Suprême des États-Unis d’examiner les preuves de fraude massive du parti démocrate. Puis la trahison de Mike Pence, vice-président soi-disant républicain et chrétien d’une honnêteté en acier que de nombreux américains soupçonnent pourtant d’avoir été acheté par la Chine, comme la famille Biden.

PAUVRE MERDE MONDIALISTE

Kathryn Austinfield est une spécialiste reconnue des monnaies et des investissements. Auteur d’une étude sur l’état de nos monnaies, elle a réalisé que les Banques centrales ont commencé à remplacer le système monétaire fondé depuis presqu’un siècle sur le dollar (qui, malgré ses défauts, est encore solide), par un système de transactions monétaires entièrement numériques. Elles en accélèrent actuellement la mise en œuvre dans le plus grand secret pour éviter que les peuples comprennent ce à quoi nous conduit ce système.

À partir de faits réels, elle extrapole parfois de façon un peu « complotiste » ou politique-fiction, mais vraisemblable. Pensez au paiement sans contact, aux puces RFID dans le cou des gardes de certaines sociétés de sécurité pour les localiser instantanément, ou à la base du pouce des suédois qui peuvent payer ou être identifiés en passant leur main devant un lecteur de cartes…

L’Imprécateur, dans son résumé, n’a rien enlevé. A vous de juger.

La vidéo Youtube originale a été très vite retirée par les censeurs de Youtube, mais des blogueurs l’avaient déjà copiée sous un autre lien.
Voici ci-dessous celui du site Quadrillage.
Cliquez avant de lire les explications de l’Imprécateur.

https://rumble.com/vcdb6w-la-porte-nest-pas-ferme-ragissez-quadrillage-traduction.html

BB12CoJA

Donald TRUMP dénonce avec des preuves à l'appui le complot des mondialistes soit disant démocrates mais en réalité totalitaristes !

 

FIN DES MONNAIES FIDUCIAIRES : COVID FACILITE LES CHOSES

Ce système numérique signifie la fin des monnaies fiduciaires, pièces et billets. Il permettrait aux Banques centrales d’utiliser tout l’argent de la planète à leur profit alors qu’actuellement une grande partie, stockée dans des coffres ou sur des comptes, ou circulant de main en main, échappe à leur contrôle et à celui du fisc. Alors que le paiement par carte bancaire ou virement donne lieu à un petit prélèvement à chaque opération.

La crise sanitaire Covid leur facilite les choses, « pour faire rentrer tous les moutons à l’abattoir sans qu’ils résistent« .

Pour cela, il faut un vecteur de peur parfait parce qu’invisible. Le virus est idéal. Il pousse les gens à penser que seul le gouvernement pourra les protéger. Mais il faut éviter qu’ils aient la possibilité de se regrouper pour réagir, donc le Système mondialiste se sert des médias (qu’il a achetés et contrôle) pour diviser et monter les uns contre les autres – les femmes contre les hommes, les noirs contre les blancs, les musulmans contre les autres religions, la population indigène contre les migrants, les écolos contre les scientifiques, etc.

COVID : IDÉAL POUR TESTER LES MÉCANISMES DE CONTRÔLE

De plus, Covid permet de mettre en place les mécanismes de contrôle de la population : pas de rassemblements, fin des contacts physiques (baisers, poignées de main…), distance sociale, confinement.

À cela s’ajoute le traçage des individus et leur contrôle, il faut savoir qui parle à qui. Les GAFAM y jouent un grand rôle en écoutant et enregistrant tout ce qui se dit dans des clouds. Les naïfs croient y échapper en s’équipant de logiciels de confidentialité qui trop souvent ne sont que des leurres, comme sur Facebook.

La transaction numérique, à l’origine conçue comme une monnaie plus rentable, s’est transformée en système de contrôle total au service du système global. Le Conseil constitutionnel a validé il y a quelques jours l’enregistrement par les forces de police de vos préférences politiques, religieuses et sexuelles, de vos relations personnelles, etc.

Le pays le  plus développé dans ce domaine est la Chine où les ressortissants sont surveillés nuit et jour et tout ce qu’ils font est enregistré. Un système de points permet de les évaluer et l’administration et les banques peuvent sévir en les privant de services sociaux, d’emploi, d’argent, de voyages.

La vaccination avec injection de nanoparticules va permettre de combiner le système avec le transhumanisme.

Pour le moment, les nanoparticules sont en principe uniquement destinées à savoir qui est vacciné ou pas. Mais les chercheurs travaillent déjà sur des nanoparticules plus sophistiquées qui permettront de relier directement la personne au système de contrôle politique et économique. Celui-ci est de plus en plus centralisé et n’aime pas la dispersion des individus surveillés.

Pour cela, il décrète que des milliers de petites entreprises ne sont pas essentielles, et autorise Amazon et d’autres grandes entreprises d’achat en ligne à les remplacer et à prendre leurs marchés et leur clientèle. Puis on envoie les commandos d’Antifas, de Black Live Matters et autres néo-nazis détruire les vitrines dans certaines rues ciblées. On pousse les compagnies d’assurances à réduire les indemnisations et  à trainer pour les remboursements. Pour survivre, les propriétaires s’endettent en espérant un déconfinement qui ne vient pas ou est à éclipses. Ils finissent par accepter une offre d’achat à bas prix par un organisme immobilier filiale d’un grand groupe commercial. « Covid permet d’excellentes opérations immobilières ».

QUAND ILS COMMENCENT À COMPRENDRE, LES PEUPLES VOTENT POUR LES POPULISTES

Les peuples finissent par comprendre que quelque chose ne va pas et que mondialistes et socialistes les ont trahis puisque leurs leur niveau de vie baisse et leurs libertés sont gravement réduites ou disparaissent. Ils votent pour les « populistes ».

Donald Trump a réduit les impôts et le chômage, augmenté le niveau de vie, commencé à nettoyer la corruption, toutes choses qui déplaisent au lobby mondialiste et contrarient leur plan.
Il fallait qu’il disparaisse.

L’alliance gauche mondialiste, plus GAFAM, plus presse, plus banques, plus Chine, a, en achetant des juges et des élus à coups de millions de dollars (1), obtenu que soit validée l’énorme fraude électorale des démocrates, afin de faire gagner Biden leur employé gâteux. Les banques qui soutenaient Trump ont cessé de le faire et coupent les vivres en les empêchant de travailler à ceux qui, indépendants financièrement, soutenaient Trump.

« C’est une guerre économique« , poursuit K. Austinfield, et pour le moment elle est gagnée par les milliardaires mondialistes dont la valeur des actifs a augmenté de 27 % entre avril et décembre 2020, alors que les peuples ont perdu en moyenne 10 %.

« La classe dite capitaliste mondiale n’est pas capitaliste, elle s’est convertie au totalitarisme mondial…  Elle a fait main basse sur les revenus de la classe moyenne pour consolider ses entreprises financières« .

De même, les nations technologiquement les plus avancées, notamment sur l’I.A. (2) et la robotisation consolident leur pouvoir économique sur les nations les plus faibles et le centralisent de plus en plus dans les pays les plus riches et les plus puissants.

COVID SERT UN COUP D’ÉTAT POLITIQUE ET FINANCIER

Covid leur sert à convertir la planète de la démocratie à la technocratie, ainsi qu’à mettre au point le système de contrôle global sur le modèle chinois.

« Plus qu’un virus, Covid est un coup d’état politique doublé d’un coup d’état financier« .

De plus, aux États-Unis, l’argent des fonds de pension, du gouvernement et de la santé a été donné à gérer à des organismes comme Goldman Sachs ou BlackRock qui l’ont sorti du pays et il est maintenant difficile de le récupérer ! Un énorme hold-up sur l’argent public.

image

Les nanoparticules de Microsoft, Bill Gates et autres, auront pour but d’injecter un système d’exploitation et un récepteur pour que tout le monde se retrouve sur un Cloud géré par Microsoft. Ils seront identifiés, suivis, et leur comportement et relations analysés. En Chine, la surveillance est installée dans les rues, les voitures, les smartphones et bientôt dans les corps. Elle s’exerce 24 h sur 24 et 7 jours sur 7. Les sanctions sont très variées, sociales, financières, pouvant aller jusqu’au camp de rééducation.

En résumé, il faut :

=> Des techniciens pour les clouds et les télécoms

=> Des militaires pour les satellites de surveillance

=> Des labos pour les nanoparticules et les vaccins à ARNm qui modifient le génome

=> Des médias aux ordres pour la propagande

=> Des banques centrales pour la cryptologie (3)

CE SYSTÈME EST ESCLAVAGISTE

« Ce système est esclavagiste. L’esclavage est l’activité la plus rentable. Mettre en esclavage sept milliards de gens sera extrêmement rentable. Les autres, 500 millions, seront l’élite« .

Si les biotechnologies permettent aux globalistes de vivre 150 ans, si les robots rendent une grande part de la population inutile, il sera toujours temps de la réduire.

Le problème aux États-Unis, est que la population est armée. Un peuple armé en révolte peut tuer ses dirigeants. Donc il faut que Biden soit élu et interdise les armes.

L’Imprécateur
8 janvier 2021

1 : Dans les procès faits à Hunter Biden, il y a une enquête sur des versements par tranches pour, au total, 480 millions de $ de la Chine à des membres de la famille Biden, dont Joe, via les filiales de Genève et de New York de la banque suisse UBS. L’enquête sera-t-elle poursuivie si Biden est déclaré élu le 20 janvier ?

2 : I.A. = Intelligence Artificielle

3 : Cryptologie = Science du secret

 

***********************************************************************

 

PUBLIÉ PAR JEAN-PATRICK GRUMBERG LE 14 JANVIER 2021

Les Républicains de la Chambre des représentants vont déposer des articles d’impeachment contre Joe Biden le 21 janvier 2021.

La nouvelle représentante Républicaine Marjorie Taylor Greene pour la Georgie a annoncé mercredi soir qu’elle présentera des articles de mise en accusation contre Joe Biden le 21 janvier 2021 pour abus de pouvoir. Elle a déclaré qu’elle entend mettre en accusation le président élu Joe Biden pour abus de pouvoir dès qu’il aura prêté serment.

joe_biden_dollars_argent-1024x683

« Je veux annoncer au nom du peuple américain que le 21 janvier, je déposerai des articles de mise en accusation contre Joe Biden », a déclaré la députée sur NewsMax TV. « Les Américains veulent que nos dirigeants soient tenus de rendre des comptes » de leurs actes.

« Nous ne pouvons pas avoir un président des États-Unis qui est prêt à abuser du pouvoir de la présidence et qui peut être si facilement acheté par un gouvernement étranger, des compagnies énergétiques chinoises ou ukrainiennes. C’est pourquoi le 21 janvier, je déposerai des articles de mise en accusation contre Joe Biden ».

Si les médias daignent publier l’information – ce qui est moins que certain car ils sont tellement corrompus qu’ils ne cherchent même plus à informer les gens – des dizaines de millions de personnes dans le monde qui n’ont jamais entendu parler du scandale de corruption de la famille Biden, entendront parler de :

  • Joe et Hunter Biden et de leurs rapports troubles avec la Chine et l’Ukraine (1),
  • du contenu compromettant (2) de l’ordinateur portable de Hunter Biden qu’il a abandonné dans un atelier de réparation – alors qu’il était probablement trop drogué pour s’en souvenir,
  • et du témoignage de Tony Bobulinski (3), le dirigeant de leur société devenu lanceur d’alerte, société qu’ils avaient créée pour échanger l’influence du vice-président Biden contre espèces sonnantes et trébuchantes.

« Nous ne laissons pas des criminels servir notre pays »

Marjorie Taylor Greene a ajouté :

« Nous ne laissons pas des criminels servir notre pays… Nous n’avons pas besoin d’un homme à la présidence des États-Unis qui est coupable d’avoir commis le crime d’abus de pouvoir et qui fait l’objet d’une enquête ».

Le fils de Joe Biden, Hunter Biden, fait actuellement l’objet d’une enquête criminelle sur le contenu de son ordinateur portable qui a été remis aux enquêteurs fédéraux l’année dernière.

Le fisc américain enquête également sur des impôts non payés à hauteur de 400 000 dollars pour des commissions versées par une entreprise gazière ukrainienne, dont les dirigeants sont visés par une enquête pour corruption, et qui ont recruté Hunter Biden (qui n’a aucune connaissance dans le domaine énergétique) quelques jours seulement après la visite de son père Joe Biden, alors vice-président, en Ukraine.

SOURCE : Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Parce que Dreuz est censuré pour le crime de désaccord avec la gauche, suivez notre fil Twitter, et retweetez-nous. C’est un important geste de résistance pour faire circuler vos idées.

  1. https://www.americanthinker.com/blog/2020/09/a_huge_miasma_of_corruption_encircling_hunter_and_joe_biden.html
  2. https://nypost.com/2020/10/31/feds-reportedly-seized-second-hunter-biden-laptop-in-february/
  3. https://www.msn.com/en-us/news/politics/press-needs-to-turn-up-heat-on-biden-family-china-deal/ar-BB1cpkKG?ocid=uxbndlbing