COLLOQUE INTERNATIONAL SUR LES DEVENIRS ARTISTIQUES DE L'INFORMATION

image

Avec FRED FOREST L' ARTISTE HOMME MEDIA N°1


Le 10 et 11 JUIN UNIVERSITE PARIS 2
391 Rue de Vaugirard 75015 (métro convention)
 
https://devenirsartistiquesinformation.wordpress.com/artis

Sophie Lavaud en sa qualité d universitaire et Fred Forest l'Homme media N° 1  interviennent  à travers trois exemples significatifs de pratiques artistiques et critiques, utilisant la presse. Interventions prévues, entre 14h et 18h,  le 10 juin, salle des conférences au 3 eme étage.

Inscription auprès de carism@u-paris2.fr jusqu "Hau lundi 5 juin 2005

FRED FOREST EXPO EN LIGNE AU JEU DE PAUME


Medias en partage


http://espacevirtuel.jeudepaume.org/fred-forest-medias-en-partage-2549/


Le texte de Fred Forest pour le colloque ou il présente la BOURSE DE L’IMAGINAIRE


http://www.webnetmuseum.org/html/fr/expo-retr-fredforest/actions/23_fr.htm#text

F
AIRE PRENDRE CONSCIENCE

On ne pouvait pas imaginer sans doute pour l’illustration de ce colloque meilleure adéquation que ma pratique artistique s’il s’agit de traiter du devenir de l’information dans une perspective artistique. En effet, j’ai fait de l’information et d’une façon souvent critique non seulement le matériau mais également l’outil de ma propre pratique artistique. Elaborant en même temps une réflexion qui s’est traduite par la création deux mouvements artistiques dont je suis cofondateur : ceux de l’Art sociologique (1974) et de l’esthétique de la communication (1983), mais également en utilisant ses techniques, la plupart du temps en les détournant. Lesquelles
techniques, suivant le cours du temps, ont évolué, passant de la presse écrite (Space media journal Le Monde), à la vidéo légère (Sony portapack) au téléphone, au télétype, à la radio, à la TV, et aujourd’hui inévitablement à l’Internet. J’ai réalisé depuis plus d’une centaine d’oeuvres, ou si vous préférez d’actions, qui mériteraient pour chacune d’elles une analyse poussée. Vous en trouverez une liste partielle en ligne sur le lien suivant :


http://goo.gl/YaEdH6


Parmi ces actions, j’en ai sélectionné pour vous les montrer deux significatives. “ La Photo du téléspectateur “ réalisée en 1974 à la TV Belge et “ La Bourse de l’Imaginaire, la bourse de fait divers “réalisée en 1982 au Centre Pompidou.


Qu’est-ce qui m’a déterminé à abandonner le dessin et la peinture pour tenter d’initier une pratique spécifique et originale ayant trait au monde de l’information et de la communication ?

 

Tout simplement, la prise de conscience que notre environnement était de plus en plus conditionné par des facteurs relevant aujourd’hui de ces nouveaux critères. L’individu est plongé de plus en plus dans un bain d’information, conditionné par la vitesse, l’instantanéité, l’ubiquité. Sa perception du monde et du temps est devenu différente. L’artiste qui veut en exprimer la juste et essentielle quintessence, des objets et des situations, au-delà de leurs apparences visuelles, est obligé de recourir à de nouveaux outils.

Des outils qui appartiennent, ici et maintenant, à notre modernité intrinsèque. Et ce, non pas dans le sens induit par l’idéologie politique ou technophile reconnues de son temps mais en entrant en résistance contre elles. Ce qui l’engage à inventer de nouveaux langages, de nouvelles formes d’expression, pour donner à voir le monde autrement. Son but devient alors à la fois éthique, politique et pédagogique. Sa démarche n’est plus une recherche prioritairement du beau mais plus celle du vrai.


Et dans un monde conditionné par une information manipulée et formatée, à tous crins, je vous rassure, il a encore beaucoup d’ouvrage sur le chantier…


Fred Forest mars 2015