4ème FESTIVAL DU CINÉMA

 

RUSSE DE NICE

 

titre_6016816

 

 

Du 20 septembre 2016 au 24 septembre 2016
CINÉMATHÈQUE - CINÉMA PATHE NICE - MASSÉNA
Projection de films originaux, issus des archives du Fonds d’État des Films de la Russie - Gosfilmofond.

4e-festival-du-cinema-russe-de-nice_350

La ville de Nice s'apprête à accueillir la 4e édition du Festival du film russe.

Le festival a été lancé en 2013, à l’initiative du Gosfilmofond de Russie et de la Ville de Nice, et sous le parrainage de Gérard Depardieu.

Le 4e festival du film russe de Nice se déroule l’année du cinéma russe, il est dédié au 120 ans du cinéma russe. Le 4 mai 1896, dans le jardin d’été « Akvarium », à Saint-Pétersbourg s’est tenue la première séance de cinéma en Russie.

Les Niçois pourront de nouveau voir les trésors du Gosfilmofond de Russie : des chefs-d’œuvre du cinéma soviétique ainsi que de nouveaux films russes dont les séances se tiendront en présence des réalisateurs, acteurs et spécialistes du cinéma.

Au programme : 11 films et 2 documentaires, mais aussi 2 dessins animés long-métrage.

La projection de l’épopée cinématographique de Sergueï Bondartchouk Guerre et Paix dédiée aux 50 ans de la sortie de ce film qui est entré dans le Livre Gunness des records et a reçu plusieurs récompenses dont un Oscar sera sans doute un point fort de ce 4e festival. 

Selon la tradition, le festival célèbre les anniversaires des cinéastes  russes remarquables: les 80 ans de Stanislav Govorukhin, les 65 ans d’Alexandre Sokourov, également il commémore les 80 ans d’Emile Loteanu, et les 30 ans de la disparition d’Andreï Tarkovski.

Au programme Le Gosfilmofond, pour le jeune public  deux dessins animés long-métrage sont prévus. Ils sont créés au studio Soyuzmultfilm qui, cette année, fête ses 80 ans.

Parmi les invités : Alexandre Sokourov,  Stanislav Govorukhin, Nikolaï Bourliaïev, Nikolaï Lebedev, Radik Koudoiarov, Viktoria Solovieva, et d’autres.

Les séances ont lieu au cinéma Pathé Masséna et dans la Cinémathèque de Nice.

L’entrée des séances est gratuite.

**********************************************************************************************

Films vidéo du réalisateur Gérard Diaconesco

Cocktail de la Cérémonie d'ouverture du 4e Festival du Cinéma Russe de Nice 2016 à la Villa Masséna

 

SOIRÉE DE CLÔTURE 4ème FESTIVAL DU CINÉMA RUSSE DE NICE 2016

**********************************************************

Gouvernement de la Fédération de Russie

Fonds d’Etat des films de la Russie – 

Gosfilmofond

Ville de Nice

Projection de films originaux, issus des archives du Fonds d’État des Films de la Russie – Gosfilmofond. Les films seront projetés en version originale avec des sous-titres français. Les projections auront lieu avec la participation de comédiens, réalisateurs, producteurs et filmologues russes.

Parmi les invités : Alexandre Sokourov, Stanislav Govoroukhine, Nikolaï Bourliaïev, Nikolaï Lebedev, Radik Koudoïarov, Viktoria Solovieva et d’autres...

L'ENTRÉE EST GRATUITE

LE PROGRAMME DES PROJECTIONS DE FILMS RUSSES A NICE

 

Mardi 20 septembre

18h00 – Cinémathèque de Nice

En présence de Radik Koudoïarov

Charles de Gaulle. Sa majesté Monsieur le Président

degaullepresident2

Réalisation : Radik Koudoïarovь 2010, 45 min, documentaire

Les détails biographiques du général de Gaulle, peu connus du grand public, sont à l’origine de ce documentaire. Il y a une histoire du « cadeau » de John Kennedy. Le président américain amènera des documents compromettants sur le proche entourage du général. Ils montrent que pratiquement tous les amis du général, dits « barons du gaullisme », sont des agents de Moscou. Comment cela s’est-il produit, et comment le général a réagi après la rencontre avec Kennedy, constitue une des histoires les plus saisissantes.

 

20h00 – Cinéma Pathé Masséna

Cérémonie d’ouverture en avant-première en présence de Nikolaï Lebedev.

L'EQUIPAGE

kinopoisk.ru

L'équipage 

Réalisation : Nikolaï Lebedev 

Scénario : Nikolaï Koulikov, Nikolaï Lebedev

Avec Danila Kozlovskiy, Vladimir Machkov, Agné Groudité, Katerina Chpitsa, Sergueï Chakourov, Sergueï Gazarov, Elena Iakovleva

2016, studio Trité, 138 min, couleur, drame, aventures

Le film raconte l’histoire d’un jeune pilote talentueux Alexei Guchtchin. Il ne reconnaît pas les autorités, préférant agir conformément au code d’honneur personnel. Pour un défaut d’ordre absurde il a été expulsé de l’aviation militaire, et seulement un miracle lui a donné une chance de voler sur les avions civils. Au carrefour de la vie et de la mort, lorsque le sol glisse sous les pieds et que tout autour il y a du feu et des cendres, et quand le sauvetage ne peut venir que du ciel, Guchtchin montre tout ce de quoi il est capable. L’équipage sera en mesure de réaliser l’exploit seulement ensemble et de sauver ainsi des centaines de vies.

 

Mercredi 21 septembre

14h00 – Cinémathèque de Nice

Les 50 ans de la sortie du film

kinopoisk.ru

 

Guerre et Paix – 1er épisode « André Bolkonski »

Réalisation : Sergueï Bondartchouk

Scénario : Sergueï Bondartchouk et Vassili Soloviov

Avec Sergueï Bondartchouk, Lioudmila Savelieva, Viatcheslav Tikhonov, Anastasia Vertinskaïa, Vassili Lanovoï

1966, studios Mosfilm, 140 min, couleur, drame

L’adaptation du roman éponyme de Léon Tolstoï est l’un des ouvrages les plus importants de Sergueï Bondartchouk et l’un des films les plus chers dans l’histoire du cinéma. Il est inscrit dans le Livre Guenness des records comme film avec le plus grand nombre de figurants : 120 mille. Autres chiffres impressionnants : 15 mille personnes pour la bataille de la Moskova, 9 mille divers costumes militaires et 3 mille autres costumes, 14 mille tonnes de poudre, un régiment de cavalerie de 1500 personnes spécialement créé aux studios de Mosfilm pour le tournage. 58 musées de l’URSS ont prêté les objets pour le tournage. La plupart des scènes ont été tournées dans les intérieurs d’époque et sur les lieux des événements historiques.

En 1966, le film a totalisé 58 millions d’entrées, un record en URSS ; selon le magazine « L’Ecran soviétique », Viatcheslav Tikhonov et Lioudmila Savelieva ont été nommés meilleurs acteurs de l’année. Le film a été projeté avec succès dans 117 pays du monde.

Grand Prix du Festival de film de Moscou, 1965,  Prix du conseil national des critiques des États-Unis, pour le meilleur film étranger, 1969, Prix Golden Globe pour le meilleur film en langue étrangère, États-Unis 1969, Oscar du meilleur film étranger, États-Unis 1969.

16h30 –    Guerre et Paix – 2 épisode « Natacha Rostova »

 

 

18h30 – Cinémathèque de Nice

Pour les 80 ans de Stanislav Govorukhin

Film inédit

En présence de Stanislav Govorukhin

LE JOUR DE L' ANGE

77271

Le Jour de l’ange

Réalisation : Stanislav Govorukhin

Scénario : Sergueï Tarassov

Avec Ivan Pereverzev, Nikolaï Krioutchkov, Evgueni Jarikov, Natalia Fateeva

1968, studio d’Odessa, 69 min, noir et blanc, drame

D’après la nouvelle de Boris Jitkov « Mécanicien Salerno ». En 1907, un paquebot de voyageurs, qui allait d’Amérique à Odessa, après plusieurs jours d’intempéries entre dans des eaux calmes. Le capitaine apprend soudain qu’un incendie s’est déclaré dans la soute. Pour éviter la panique, il ordonne à l’officier de garde de maintenir l’information secrète. Tout l’équipage essaie alors de sauver le bateau pratiquement condamné.

 

20h00 – Cinéma Pathé Masséna

Avant-première

LES CHAMPIONS

kinopoisk.ru

Les Champions

Réalisation : Alexeï Vakoulov, Artiom Aksenenko, Dmitri Dioujev, Emil Nikogossian

Scénario : Emil Nikogossian, Alexandre Markine, Leonid Margoline, Pavel Rouminov

Avec Svetlana Khodtchenkova, Alexeï Tchadov, Konstantin Krioukov, Andreï Smoliakov, Tatiana Arntgolts, Maxime Vitorgan

2014, Enjoy Movies et Renovatio ent., 94 min., couleur

Сinq histoires autheentiques, cinq victoires écaltantes de célèbres sportifs russes: le champion de biathlon Nicolaï Krouglov jr, les patineurs artistiques Éléna Berejnaïa et Anton Sikharoulidze, la snowboardeuse Ekaterina Ilioukhina, le hockeyeur Ilia Kovaltchouk et la patineuse de vitesse Svetlena Jourova.

Derrière chaque victoire, on trouve des histoires humaines où s’entrelaçent amour, trahison, amitié, respect, travail et confiance. Confiance en soi, foi en la victoire.

 

Jeudi 22 septembre

10h00 – Cinémathèque de Nice

Gosfilmofond de Russie, pour le jeune public

Les 80 ans du studio Soyuzmultfilm

Réservé aux scolaires sur réservation

Projection de dessins animés

Studio Soyuzmultfilm, couleur, doublage français

 

 

Jeudi 22 Septembre

14h00 – Cinémathèque de Nice

Les 50 ans de la sortie du film

Guerre et Paix – 3 épisode « 1812 »

Réalisation : Sergueï Bondartchouk

38898-564x800

16h00 – Cinémathèque de Nice

Les 50 ans de la sortie du film

Guerre et Paix – 4 épisode « Pierre Bezoukhov »

Réalisation : Sergueï Bondartchouk

 

 

18h00 – Cinémathèque de Nice

Commémoration des 80 ans d’Emile Loteanu

LES TSIGANES MONTENT AU CIEL

kinopoisk.ru

Les Tsiganes montent au ciel

Réalisation : Emile Loteanu

Scénario : Emile Loteanu

Avec Svetlana Toma, Grigore Grigoriou, Maria Kapnist, Borislav Brondoukov

1976, studios Mosfilm, 96 min, couleur, film musical, drame

Premier au box-office soviétique en 1976, le film a totalisé près de 65 millions d’entrées. L’interprète du rôle principal Svetlana Toma a été reconnue meilleure actrice de l’année selon le sondage des lecteur du magazine « L’Écran soviétique ». Au palmarès des films soviétiques les plus vus, il est en 13e position. Des copies ont été vendues dans 120 pays.

Adaptation des récits de Maxime Gorki. Une passion envoutante de Loïko Zobar, fameux voleur de chevaux, qui préfère la liberte à l’amour de Rada l’ensorceleuse.

Grand-prix Coquille d’or du Festival de Saint Sébastien  , 1976, Meilleur film de l’année au Festival international du film de Belgrade, 1977, Meilleur film au festival de Prague, 1977

 

 

20h00 – Cinéma Pathé Masséna

Pour les 80 ans de Stanislav Govorukhine

Avant-première

LA FIN D'UNE MAGNIFIQUE ÉPOQUE 

En présence de Stanislav Govorukhin

kinopoisk.ru

La Fin d’une magnifique époque

Réalisation : Stanislav Govorukhine

Scénario : Stanislav Govorukhine

Avec Ivan Kolesnikov, Fiodor Dobronravov, Sergueï Garmach, Svetlana Khodtchenkova, Dmitri Astrakhan

2015, studio Vertical, 98 min, noir et blanc, drame, comédie

Sous l’expression “époque magnifique”, l’auteur entend ces dix années qui ont suivi la mort de Staline. L’histoire d’une époque, où l’on créait malgré les interdictions, où l’on faisait l’amour, amors que les sexe “n’existait aps” et où l’on se battait pour être entendu, malgré le contrôle iniversel. Un époque, dont on craignait et attendait la fin …. Une époque qui, malgré tout, était magnifique.

Nouveau film de Stanislav Govorukhine, d’après le récit biographique de Sergueï Dovlatov « Le compromis », empreint des années 60.

Prix de l’académie du cinéma de Russie « l’Aigle d’or » pour la meilleure réalisation, 2015

 

Vendredi 23 septembre

10h00 – Cinémathèque de Nice

Gosfilmofond de Russie, pour le jeune public

Les 80 ans du studio Soyuzmultfilm

Réservé aux scolaires sur réservation

Projection de dessins animés

large_1394387700

Le Conte du Tsar Saltan

Réalisation : Lev Miltchine, Ivan Ivanov-Vano

1984, studio Soyuzmultfilm, 56 min, couleur, doublages français

Dessin animé long-métrage, d’après le conte éponyme du grand poète russe Alexandre Pouchkine.Les aventures du tsarevitch Gvidone, de la belle tsarevna Cygne et du tsar Saltan montrent que l’amour, la fidélité et la force d’esprit surmontent toutes les épreuves.

 

14h00 – Cinémathèque de Nice

30 ans de la mort d’Andreï Tarkovski

En présence de Nikolaï Bourliaïev

Иваново_детство_Фильм

L’Enfance d’Ivan

Réalisation : Andreï Tarkovski

Scénario : Vladimir Bogomolov, Mikhaïl Papava

Avec : Nikolaï Bourliaïev, Valentin Zoubkov, Evgueni Jarikov, Stepan Krylov, Nikolaï Grinko

1962, studios Mosfilm, 96 min, noir et blanc, drame

Сhef-d’œuvre du cinéma mondial, une histoire poignante de la paix, de la haine et de la mort.L’enfance d’Ivan, 12 ans, s’est treminée au moment où, sous ses yeux, les nazis ont fusillé sa mère et sa sœur. Son père est mort au front.  Devenu orphelin, Ivan rejiont une unité militaire et devient un éclaireur redoutable. Et c’est seulement dans ses rêves qu’Ivan peut retourner dans son enfance. Le Lion d’or à la Mostra de Venise, 1962, La Porte d’or au festival de San-Francisco, 1962, La Tête d’or Palenke au festival d’Acapulco, 1963

 

16h00 – Cinémathèque de Nice

Aux 30 ans de la mort d’Andreï Tarkovski

LE MIROIR

0220

Le Miroir

Réalisation : Andreï Tarkovski

Scénario : Alexandre Micharine, Andreï Tarkovski

Avec Margarita Terekhova, Oleg Iankovski, Philippe Iankovski, Alla Demidova, Iouri Nazarov

1974, studios Mosfilm, 107 min, couleur, drame

“Le Miroir”, film autobiographique d’Andreï Tarkovski, ressuscite le passé sous forme de fragments apparemment décousus, issuses de la vie personnelle du cinéaste et de l’histoire qui l’a traversée, surgies dans la mémoire sous le choc d’émotions disparates. D’abord, un afflux de souvenirs de son enfance : la mère, abandonnées de son mari, toujours présent à travers des poèmes; un violent orage, l’incendie d’une grange. Tente ans plus tard, en miroir, la vie d’ Andreï qui, malade, téléphone à sa mère: comme l’avait fait son père, il a quitté sa femme et son fils. Les tumultes de l’histoire défilent par fragments, par le biais de vieux films d’actualité: la guerre d’Espagne, la prise de Berlin, les fêtes de la victoire à Moscou….

Le comité du cinéma de l’URSS (Goskino) a promis à deux reprises d’envoyer le film au festival de Cannes, mais l’autorisation n’a finalement pas été obtenue. Les compagnies de distribution étrangères ont acheté le film malgré le prix exorbitant imposé par les fonctionnaires du Goskino. En Italie « Le Miroir » est devenu meilleur film étranger en 1980.

 

18h00 – Cinémathèque de Nice

Pour les 65 ans d’Alexandre Sokourov

ALEXANDRA 

kinopoisk.ru

Alexandra

Réalisation : Alexandre Sokourov

Scénario : Alexandre Sokourov

Avec Galina Vichnevskaïa, Vassili Chevtsov, Raïssa Gutchaeva, Evgueni Tkatchouk

2007, studio Proline-film, 91 min, couleur, drame

La République de Tchétchénie de nos jours, dans un campement de régiments russes. Alexandra Nikolaevna vient rendre visite à son petit-fils, l’un des meilleurs officiers de son unité. Elle passe ici quelques jours et découvre un autre monde. Il n’y a dans ce monde d’hommes, ni femmes, ni chaleur, ni confort. La vie quotidienne y est miséreuse ; les sentiments ne s’y expriment pas. A moins que les forces et le temps ne manquent pour ces derniers. Ici, chaque jour, à chaque minute, des questions de vie ou de mort se résolvent. Néanmoins, ce monde est peuplé d’êtres humains.

Participant du programme au 60e festival de Cannes, 2007, Prix L’Eléphant blanc, de la Guilde des critiques de Russie, pour la meilleure actrice, à Galina Vichnevskaïa, 2007, Prix pour la meilleure actrice au festival « Vivat kino Rossii », Saint-Pétersbourg, 2008, Grand-prix du festival international du film à Trondheim, Norvège, 2008, Prix The Time for Peace Film-Musik Awards pour le meilleur film, New York, 2008, Prix The Time for Peace Film-Musik Awards, pour le meilleur rôle féminin, à Galina Vichnevskaïa, New York, 2008, Prix Simurgh de cristal, pour le meilleur rôle, à Galina Vichnevskaïa, Téhéran, 2008.

 

20h00 – Cinéma Pathé Masséna

Avant-première

En présence de Nikolaï Lebedev

LE LÉGENDAIRE N°17

kinopoisk.ru

Le Légendaire N°17

Réalisation : Nikolaï Lebedev

Scénario : Mikhaïl Mestetski, Nikolaï Koulikov, Nikolaï Lebedev

Avec Danila Kozlovski, Oleg Menchikov, Vladimir Menchov, Roman Madianov, Svetlana Ivanova, Boris Chtcherbakov

2013, studio Trité, 134 min, couleur

Le film est basé sur des faits réels et raconte la carrière glorieuse de Valeri Kharlamov, légendaire joueur de hockey sur glace soviétique, ainsi que l’histoire du premier match de la «Série du siècle», les huit matchs qui opposent les meilleurs hockeyeurs de l’URSS aux professionnels canadiens en septembre 1972. Après le match du 2 septembre 1972, avec le score de 7 à 3, Valeri Kharlamov, le N°17, est entré dans la légende.

Prix du public, Kinotavr, Sotchi, 2013, Prix de l’académie des arts du cinéma de Russie « L’Aigle d’or », dans 6 catégories : meilleur film, meilleur second rôle masculin, meilleur second rôle féminin, meilleure musique, meilleur scénario, meilleur montage, 2014, Prix d’État de la Fédération de Russie, 2014

 

Samedi 24 septembre

14h00 – Cinémathèque de Nice

Gosfilmofond de Russie, pour le jeune public

Les 80 ans du studio Soyuzmultfilm

Projection de dessins animés

a5f680f7db59

Les aventures de Bouratino

Réalisation : Ivan Ivanov-Vano, Dmitri Babitchenko

1959, studio Soyuzmultfilm, 64 min, couleur, doublé en français

Un long-métrage, d’après le conte éponyme d’Alexeï Tolstoï. Les aventures d’une marionnette en bois Bouratino et de ses amis : Pierrot, Malvina et Artémon.

 

16h00 – Cinémathèque de Nice

Nominé aux Oscars en 1943

LA GUERRE DEVIENT MONDIALE

cover_th0363_2_scale_380x750

La bataille de Russie

Réalisation : Frank Capra et Anatole Litvak

1943, 77 min, noir et blanc, documentaire

C’est le cinquième volet de la série documentaire en 7 parties « Pourquoi nous combattons » dont l’objectif est de décrire et d’expliquer les événements qui ont poussé les États-Unis à entrer dans la Seconde Guerre mondiale. La bataille de Russie présente aux Américains leurs nouveaux alliés soviétiques ; ce film décrit aussi les batailles de Leningrad et de Stalingrad, symboles de la résistance russe face à l’invasion nazie. Il parle aussi de la première défaite de la Wehrmacht dans la bataille de Moscou, considérée avec la bataille de Stalingrad comme un des affrontements stratégiques sur le front de l’Est. Dans cet épisode sont largement utilisés des fragments du documentaire « La Défaite des envahisseurs nazis près de Moscou » qui est devenu le premier documentaire étranger à avoir reçu un Oscar. En découvrant les images d’horribles scènes filmées sur le territoire libéré des nazis, les Américains comprenaient pourquoi combattaient les Russes.

Nominé aux Oscar pour le meilleur documentaire, 1944

 

 

18h30 – Cinéma Pathé Masséna

Cérémonie de clôture

Film inédit

En présence de Viktoria Solovieva

COUP DE SOLEIL 

61838bec4f3eac9768b5b24c55b6c176

Coup de soleil

Réalisation : Nikita Mikhalkov

Scénario : Nikita Mikhalkov, Vladimir Moïsseenko, Alexandre Adabachian

Avec Martinch Kalita, Viktoria Solovieva, Alexandre Adabachian, Edouard Artemiev, Avangard Leontiev

2014, studio Trité, 175 min, couleur, fiction, drame

Le sujet du film est basé sur les œuvres du classique russe Ivan Bounine, telles que sa nouvelle éponyme et l’autobiographie Jours maudits.

L’action se déroule en Russie pendant la Terreur rouge  en 1920 et sous l’époque tsariste, en 1907. C’est l’histoire de l’amour entre un lieutenant et une belle inconnue, amour qui les a brûlés comme un coup de soleil. Après s’être rencontrés sur un bateau, les deux héros descendent dans une petite ville de province, Pavlino, où ils passent une unique nuit ensemble dans un hôtel. Le matin la femme disparaît : son mari et sa fille l’attendent à la maison. Et le lieutenant, des années après, ne peut oublier cette aventure amoureuse qui l’a bouleversé.

Prix de l’académie des arts du cinéma de Russie « L’Aigle d’or » dans 5 nominations : meilleur film, meilleure caméra, meilleurs décors, meilleure musique, meilleurs costume, 2015

4e-festival-du-cinema-russe-de-nice_350

 

 *********************************************************

INFORMATIONS PRATIQUES :

Capture d’écran 2016-09-01 à 16.01.53

  • Cinémathèque de Nice, 3 Esplanade Kennedy, 06300 Nice

Tél : 04 92 04 06 66

 

http://www.cinematheque-nice.com

 

Capture d’écran 2016-09-01 à 16.05.41

 

  • Cinéma Pathé Masséna, 31 Avenue Jean Médecin, 06200 Nice

**************************************************************************************************

Reportage exclusif photos de la Cérémonie d'ouverture du 4ème Festival du Cinéma Russe de Nice - Agency Press International DIACONESCO.TV - 20.09.2016 - Nice

P1160997

P1170001

P1170002

P1170003

P1170006

P1170009

P1170014

 

PHOTOS DE LA PROJECTION A LA CINEMATHEQUE DE NICE DU FILM " CHARLES DE GAULLE, SA MAJESTE MONSIEUR LE PRESIDENT" AVEC SON REALISATEUR RADIK KOUDOÏAROV SUR LES PHOTOS DE Gérard Diaconesco.

**************************************************************************************************

P1170019

P1170020

P1170024

P1170025

P1170031

P1170032

P1170046

P1170050

P1170054

P1170057

P1170058

P1170059

P1170061

P1170062

P1170067

P1170075

P1170077

P1170078

P1170082

P1170084

P1170087

P1170089

P1170095

P1170097

P1170099

P1170101

P1170106

P1170107

P1170109

P1170117

P1170118

P1170120

P1170121

Photos Presse Gérard Diaconesco - C. Copyrights and all Rights - Agency Press International DIACONESCO.TV - 20.09.2016 - Nice -

***********************************************************************************

SOIRÉE DE CLÔTURE DU 4ème FESTIVAL DU CINÉMA RUSSE DE NICE  2016

Photos Presse AGENCY PRESS INTERNATIONAL DIACONESCO.TV

1-P1170148

1-P1170151

1-P1170160

1-P1170164 

1-P1170171

1-P1170185

1-P1170191

1-P1170202

1-P1170211

1-P1170215

1-P1170220

1-P1170222

1-P1170226

1-P1170233

1-P1170239

1-P1170246

1-P1170260

1-P1170266

1-P1170282

1-P1170293

1-P1170302

1-P1170310

1-P1170341

1-P1170343

1-P1170371

1-P1170373

1-P1170394

1-P1170401

1-P1170458

1-P1170477

1-P1170478

1-P1170480

1-P1170492

1-P1170493

1-P1170495

1-P1170497

1-P1170513

1-P1170514

1-P1170515

1-P1170523

1-P1170528

1-P1170530

1-P1170533

1-P1170545

1-P1170558

1-P1170559

1-P1170560

1-P1170564

1-P1170566

1-P1170568

1-P1170570

1-P1170571

1-P1170572

1-P1170582

1-P1170584

1-P1170586

1-P1170587

1-P1170593

1-P1170596

1-P1170600

1-P1170607

1-P1170612

1-P1170613

1-P1170615

1-P1170617

1-P1170618

1-P1170625

1-P1170626

1-P1170629

1-P1170647

1-P1170648

1-P1170650

1-P1170651

1-P1170657

1-P1170658

1-P1170659

1-P1170683

1-P1170684

1-P1170697

1-P1170716

1-P1170720

1-P1170732

1-P1170734

Presse Gérard Diaconesco - C. Copyrights and all Rights - Agency Press International DIACONESCO.TV - 20.09.2016 - Nice 

**************************************************************************************************************

LE CHEF-D'OEUVRE DU

CINÉMA RUSSE 

GUERRE ET PAIX 

 

 

Extraits du film russe

 

Guerre et Paix de Sergueï Bondartchouk

 

Natasha and Andrei's Waltz: War and Peace (Война и мир)

 

 

 

Bondarchuk's War and Peace (1967): An Epic Among Epics

 

 

 

Entrance of Tsar Alexander I - Прибытие царя Александра я HD ToddAO

 

 

 

 

20131118-115744

Le film du réalisateur russe Sergueï BONDARTCHOUK sorti en 1966

Guerre et Paix (film, 1967)

Guerre et paix (en russe : Война и мирVoïna i mir) est une adaptation cinématographique russe du roman de Léon TOLSTOÏ réalisée par Serge BONDARTCHOUK de 1965 à 1967. Avec un budget de 8 291 712 roubles soviétiques en 1967 (9 213 013 $) c'est le film le plus cher jamais réalisé en URSS.
Le film est réparti en deux volumes comportant chacun deux parties (soit au total : quatre comme le roman de Tolstoï). La version actuellement visible en France dure 7 heures 10 (4 heures pour le premier volume, 3 heures 10 pour le second).

En France, il totalisera 1 236 327 entrées de cinéma.

Synopsis

En 1805 les hostilités entre la France d'un côté, l' Autriche et la Russie sont déclenchées, mais pour l'aristocratie, dans les grandes villes et à la cour, la vie continue avec ses mondanités et ses petits scandales. Le prince André Bolkonski rêve de gloire et s'engage dans l'armée du Tsar. Il est gravement blessé à la bataille d' Austerlitz gagnée par l'Empereur de tous les Français Napoléon Bonaparte...

En 1812 la Grande Armée de Napoléon Bonaparte envahit la Russie. La bataille de la Moskova est un carnage épique. La capitale de la Russie Impériale Moscou est incendiée. La retraite en hiver soumise aux attaques des Cosaques russes deviendra un vrai calvaire pour la Grande Armée de Napoléon 1er.

Œuvre cinématographique monumentale, le film, d'une durée totale de 6 heures 42, est construit en quatre parties où tous les thèmes seront abordés (analyses psychologiques, éthiques, esthétiques, métaphysiques, géopolitiques, historiques) :

  1. André Bolkonski
  2. Natacha Rostova
  3. 1812
  4. Pierre Bezoukhov

Le film est réputé pour la hardiesse de sa forme, la richesse des thèmes abordés et la complexité de son architecture.

Production

Les préparatifs de tournage commencèrent au milieu de 1961 et le tournage démarra en septembre 1962.

Selon le Livre Guiness des Records, la scène de la bataille de Borodino inclut environ 120 000 figurants/soldats, ce qui en fait une des plus grandes scènes de bataille jamais filmées. Par leurs conseils beaucoup de musées participèrent à la conception des costumes, ce qui en fait un des films les plus élaborés jamais conçus.

Dans la narration complexe de Tolstoï pour décrire l'invasion de la Russie par Napoléon 1er, le réalisateur Bondartchouk a filmé quelques-unes des scènes de bataille les plus graphiques et les plus longues jamais vues auparavant ; pour l'une d'elles la scène dure 45 minutes. Par réalisme beaucoup de chevaux furent tués dans les scènes de guerre. Par conséquent, certaines villes américaines boycottèrent le film sous la pression de l' ASPCA. 

Guerre et Paix fut filmé et diffusé en 70 m/m. Le procédé était appelé Sovscope 70 en Union Soviétique et en Europe. Aux Etats-Unis le procédé technique s'appelait Todd-AO, c'était une caméra grand format avec 6-canaux avec le son stéréophonique. Les scènes d'action rapides furent difficiles à tourner avec une caméra 70 m/m. Pour pallier ce handicap, plusieurs caméras spéciales légères furent créées pour les besoins du film (celles-ci peuvent être vues dans le Bonus DVD du film - Éditions Montparnasse 2011). Certaines caméras étaient suspendues sur des câbles pour traverser le champ de bataille. D'autres sur des bras articulés télécommandés.

1024041470

 

Fiche technique

  • Titre original: Война и мир
  • Titre français: Guerre et Paix
  • Réalisé par Serge Bondartchouk   
  • Assistant réalisateur : Vladimir Dostal
  • Scénario: Serge Bondartchouk et Vassili Soloviov d'après le roman éponyme de Léon Tolstoï   
  • Photographie: Yu-Lan Chen (comme Iolanda Chen), Anatoli Petritski et Alexandre Chelenkov
  • Son: Iouri Mikhaïlov et Igor Ourvantsev
  • Décors: Guennadi Miasnikov, Mikhaïl Bogdanov et Alexandre Borissov
  • Création des costumes : Nadejda Bouzina, Mikhaïl Tchikovani, V. Vavra
  • Musique : Viatcheslav Oytchinnikov qui de plus dirigeait chœurs et orchestre
  • Montage : Tatiana Likhatchiova, Ielena Sourajskaïa
  • Pyrotechnicien: Vladimir Likhatchov
  • Distribué par Kultur International Films et Mosfilm
  • Sortie : 28 avril 1968 Drapeau des États-Unis Etats-Unis, 1967 Allemagne de l'Ouest Allemagne de l'Ouest, septembre 1968 Drapeau de la Grèce Grèce, 1974 Drapeau du Canada Canada, 2006 Drapeau du JaponJapon
  • Produit par Goskino
  • MOSFILM Studios
  • Budget : 100 000 000 $ (700 000 000 $ après inflation en 2005)
  • Pays d'origine: Drapeau de l'URSS Union Soviétique
  • Langues : Russe et français
  • Format: Couleur - Film photographié en 70 m/m 
  • Genre : Drame, histoire, Guerre, Romance
  • Durée : Italie 2 partie de 263 min; Royaume-Uni 401 min; U.S.A : 390 min

guerre-paix-tolstoi-sur-cinq-L-U3jrqb

 

Distribution

Le film comporte 300 rôles

  • Lioudmila Savelieva ( V.F. : Marina Vlady ) : Natacha Rostov  
  • Sergueï Bondartchouk ( V.F. : Jean Berger )  : Pierre Bezoukhov
  • Viatcheslav Tikhonov : prince André Bolkonski
  • Victor Stanitsyne : comte Ilya Rostov
  • Kira Golovko : comtesse Rostov
  • Oleg Tabakov : Nicolas Rostov
  • Boris Smirnov : prince Kouraguine
  • Vassili Lanovoï : Anatole Kouraguine
  • Irina Skobtseva : Hélène Kouraguine Bezoukhov
  • Anastasia Vertinskaïa : Liza Bolkonski
  • Boris Zakhava : général Koutouzov
  • Vladislav Strjeltchik : Napoléon Bonaparte 
  • Nikolaï Rybnikov : Vassili Denissov
  • Boris Khmelnitsky : aide de camp du père de Pierre Bézoukhov
  • Vassili Soloviov : un canonnier
  • Nonna Mordioukova : Anissia Fiodorovna
  • Gueorgui Milliar : Morel

3909770638_4a74c83c29

Autour du film

  • Une adaptation, américaine, du roman était sortie en 1956 : Guerre et Paix de King Vidor après celle tournée par Vladimir Gardine en 1915.
  • Le coût de production fut supérieur à 100 millions de dollars de l'époque. Selon Forbes, si l'on prend en compte l'inflation, il coûterait plus de 700 millions de dollars à leur cours moyen de 2005, ce qui en fait le film le plus cher jamais réalisé.
  • Lioudmila Savelieva qui interprète le rôle de Natacha Rostova était danseuse à Léningrad.
  • À Teriaïevo, un petit village proche de Volokolamsk, d'après les esquisses des décorateurs Guennadi Miasnikov et Mikhaïl Bogdanov, les décors de la séquence de l'incendie de Moscou furent installés.
  • Une caméra télécommandée fut utilisée pour tourner au cœur de l'action lorsque ce n'était pas possible avec les moyens habituels.
  • Dans un pavillon de plus de 1.000 m² furent installés les décors de la demeure du seigneur d'Ekaterinbourg.

Récompenses et nominations

  • 1965: Grand prix au 4Festival International du film de Moscou.
  • 1965: Prix de IFF Moscou Lyudmila pour la meilleure actrice.
  • 1967: Sélection hors compétition au Festival de Cannes.   
  • 1968: New York Film Critics Circle Award pour le meilleur film étranger.
  • 1969: Oscar du meilleur film étranger.
  • 1969: Golden Globe pour Meilleur film en langue étrangère.
  • 1969: Prix de National Board of Review pour le meilleur film en langue étrangère.

**********************************************************

ob_c5a11c7d2cd5cfe836bd11e20c238c05_nice12titre_6016816ob_c5a11c7d2cd5cfe836bd11e20c238c05_nice12

titre_6016816ob_c5a11c7d2cd5cfe836bd11e20c238c05_nice12titre_6016816

NOTA : Comme l'année dernière en 2015 lors du 3 ème FESTIVAL DU CINEME RUSSE DE NICE nous sommes invités officiellement à participer à cet événement majeur du 7eme Art Cinématographique du film russe et nous tenons tout particulièrement ici à en remercier leurs organisateurs pour cette invitation en tant que Média qui couvrira ces 5 journées de la Culture Russe dans notre bonne ville de Nice.

Diaconesco Gérard

**************************************************************************************************