Où va notre Monde ?

GLOBE1

 

Déjà j'écrivais le 12 décembre 2008 : 

 

Editorial de Gérard Diaconesco

 

Notre Humanité est malade et va aller de plus en plus mal car nous allons vivre dans un monde de plus en plus fou, de plus en plus instable, de plus en plus dangereux dans les années à venir.

 

Pourquoi me diriez-vous ?

 

La réponse est toute simple, nous devenons trop nombreux et notre vaisseau la Terre ne pourra pas supporter dans tout juste une décennie prochaine plus de 12 à 15 milliards d’humains alors que nous sommes déjà plus de 7 milliards en 2008 et que plus d’un tiers de nous n’arrivent même plus à se nourrir, se vêtir, se loger ou trouver un travail digne de ce nom pour subsister !

 

A qui la faute me diriez-vous ?

 

La réponse est toute simple, à celle des Nations du Monde entier qui n’ont pas réussi à mettre en place un vrai « planning familial » pour essayer d’endiguer raisonnablement les naissances depuis l’explosion démographique des pays du tiers monde dits depuis émergents, mise à part la Chine qui elle applique fermement une telle mesure indispensable pour sa survie avec ses plus de 1,3 milliards d’humains sur son vaste territoire de 9.550.000 Km2.

 

Autre conséquence catastrophique pour notre Humanité, celle de croire à un développement durable et illimité de nos économies planétaires qui nous ont emmené à la « MONDIALISATION ET AU LIBRE ECHANGE » foutaise de la part de nos technocrates et économistes de tout bord qui nous ont fait croire qu’il y aurait de la richesse et du bien être pour tout le monde, si cela n'a été le cas que pour une poignée de privilégiés et de spéculateurs en tout genre, un vrai scandale.

 

Hors ce n’est plus le cas en ce début de XXI° siècle car notre Monde a changé complètement depuis un demi-siècle en se radicalisant de plus en plus chaque jour, la compétition entre pays et blocs devenant de plus en plus rude, les affrontements entre nations et individus de plus en plus violents ; les religions, les intégrismes et les idéologies exacerbant en cela tous les esprits.

 

Ce qui fait que nous commençons à ressentir en nous-même un sentiment d’insécurité qui nous emmène tout droit à un sentiment d’angoisse permanent, de peur du lendemain pour notre survie.

 

Car au train où nous emmènent les événements qui ne font que s’accélérer dans un espace-temps en progression géométrique ( 2-4-8-16-32…) et non plus en progression arithmétique ( 1-2-3-4-5…) il est bien évident que si rien n'est fait pour stoper et freiner un tel phénomène, nous allons tous nous casser la ( G. ) figure pour être poli.

 

Alors me diriez-vous comment allons nous faire pour nous en sortir, là est toute la question ?

 

A mon avis pas grand chose si ce n'est que celle de changer radicalement nos comportements de vie de tous les jours et d'essayer d'imposer aux autres humains une nouvelle discipline draconienne de vie, ce qui ne sera pas une mince affaire à mettre en place à cause de l'indiscipline de nous tous !

 

Comment y arriver pour nous sauver d'une situation catastrophique de « dos au mur » dans laquelle l'humanité s'est mise ?

 

Quitte à me répéter, il faudra commencer par réguler le nombre des naissances et en priorité dans tous les pays surpeuplés où les « plannings familiaux » devraient êtres mis en place pour aider ces populations affamées à faire moins d'enfants qui eux aussi risqueront de mourir de faim car toutes les «  aides humanitaires » ne suffiront pas à elles seules à tous les nourrir, les soigner, leur donner un toit, une éducation, une formation ou un emploi, vu leur surnombre !

 

De plus ces populations doivent être aidées en priorité chez elles par les Grandes Nations dites riches qui en ont les moyens tant humains, matériels, médicaux que financiers, pour les sortir de l'ornière dans laquelle elles s'enfoncent depuis ces dernières décennies, le monde doit être beaucoup plus solidaire qu'il ne l'est aujourd'hui avec ses semblables humains.

 

Quand à nous Pays dits riches, arrêtons ce gaspillage indécent de produits de Luxe, de cette surconsommation effrénée qui nous ont emmené vers une crise économique sans pareille depuis 1929, redevenons plus raisonnables en consommant modérément, en arrêtant aussi notre boulimie d'énergies fossiles qui sont elles aussi en voie de disparition, en respectant notre environnement et notre nature, en bétonnant beaucoup moins nos ensembles urbains qui souvent défigurent nos villes, nos campagneset nos montagnes, en revenant à une agriculture beaucoup plus BIO en banissant les produits chimiques et toutes sortes de pesticides qui tuent tant d'animaux et d'insectes non nuisibles comme nos abeilles, en revenant aussi à un élevage plus naturel pour nos animaux domestiques et non pas industriel, en un mot pour un retour salutaire aux vraies valeurs plus près de Dame Nature, comme nous l'ont enseigné nos anciens depuis des siècles.

 

C'est donc bien aux Etats et aux Nations du monde entier de prendre ces mesures dans l'immédiat, car notre Terre est comme nous, elle souffre, elle est malade des mauvais traitements que les hommes lui font subir chaque jour avec ses pollutions en tout genre, ses Guerres à répétitions qui durent et perdurent et qui ne servent que les intérêts des « Puissants » de ce monde, de cette déforestation massive de Continents entiers, de cette surexploitation de nos ressources minières et fossiles qui vont vers un épuisement certain de nos matières premières dans très peu de temps.

 

En conclusion il est encore temps de remettre nos pendules à l'heure en traitant efficacement et durablement tous ces problèmes, si nous voulons que nos générations futures survivent et gardent l'espoir dans un avenir plus serein.

 

Gérard Diaconesco

**********************************************************************************************