17 février 2016

LA GUERRE EN SYRIE : NOUVELLES DU FRONT SYRIEN CE MOIS DE FEVRIER 2016

PLUS PERSONNE EN PARLE SILENCE RADIO DU CÔTE DES OCCIDENTAUX : DES NOUVELLES DU FRONT EN SYRIE OU L'ARMEE SYRIENNE ECRASE LES REBELLES DE L'ETAT ISLAMIQUE !

allepo

LA BATAILLE FINALE. Syrie (Alep): l’armée arabe syrienne encercle les zones terroristes
SOURCE : En savoir plus sur

Les choses vont basculer dans les heures, les jours qui viennent. pas dans deux semaines, selon des experts militaires russes et syriens. L’étau s’est considérablement resserré autour des zones tenues par les terroristes à Alep. De nombreux se sont rendus à l’armée, et d’autres résistent, prenant en otage les populations civiles. DE violents combats sont attendus. Alep risque de devenir le Dresde de Syrie mais, ça va être pour la bonne cause hélas…

Les troupes syriennes sont prêtes pour une bataille décisive, afin de reprendre entièrement la deuxième plus grande ville de Syrie, Alep donc, dont de grands pans sont entre les mains des terroristes. Les troupes syriennes, appuyées par l’aviation russe, ont bouclé l’encerclement de la ville et prépare activement l’offensive terrestre.

Les autorités syriennes affirment que les terroristes reçoivent un soutien constant du président turc Recep Tayyip Erdogan, qui tentent de faire entrer en Syrie de nombreux terroristes pour faire échec à l’offensive russe. Hélas, les avions russes contrôlent désormais la frontière syro-turque, d’où l’énervement et les accusations fantaisistes turques contre les Russes.

Ces avancées ont fait plier Washington, obligé de négocier avec Moscou pour la coordination des vols dans le ciel syrien. Néanmoins, les autorités syriennes, qui sont en coordination étroite dans leurs actions avec la Russie, ont déclaré qu’elles n’ont aucun contact avec le commandement de la coalition menée par les USA.

 

FRAPPES RUSSES. Syrie: Plus de 300 terroristes tués près de la frontière avec la Turquie

alep


SOURCE : MamAfrika TV | Par Allain Jules

C’est un nouveau coup mortel donné aux terroristes et à ceux qui les soutiennent en Syrie. En effet, nourris et entraînés en Turquie, près de 300 terroristes, probablement venus de Turquie, s’apprêtaient à prêter main forte à leurs amis en grande difficulté en Syrie.

Repérés par l’aviation russe et l’aviation syrienne sur la toute de la ville nouvellement libérée de Tel Rifat et Azaaz, Les avions de chasse russes et syriens, dans une opération conjointe, sont entrés en action et ont donc éliminé le convoi de ce groupe de terroristes.

Plus de 300 de ces takfiri, qui avaient déjà traversé la frontière entre la Syrie et la Turquie pour rejoindre les groupes terroristes opérant à Tel Rifat et ses environs, ont donc été ciblés et éliminés.

Dans la foulée, le Gouvernement syrien a averti l’Arabie saoudite, par la voix du vice-ministre de l’Economie, Hayan Salman. Ce dernier a déclaré que, si d’aventure l’Arabie saoudite, qui a précisé que le président Assad partira de gré ou de force, envoyait des soldats en Syrie, ces derniers rentreront en Arabie saoudite dans des cercueils.

 

SYRIE. Alep: L’armée arabe syrienne donne l’assaut et reprend 3 points importants aux terroristes

alep2

Ils nous avaient dit que grâce / à cause des frappes russes, Daesh était au porte d’Alep. Vous en avez encore entendu parler ? Mais, aujourd’hui, la reconquête de la partie perdue de la ville a commencé côté sud. L’aviation russe poursuit ses merveilles en Syrie.

Des sources gouvernementales et militaires syriennes dignes de foi rapportent que, de violents combats ont éclaté dans la région du Djebel Azzan, à une dizaine de kilomètres au sud d’Alep, ce matin, à 10h. La faiblesse des « rebelles » des Occidentaux est qu’ils sont multiples et ne peuvent se coordonner. Cet avantage fera certainement l’affaire et ici, pour sûr, il y aura de nombreux civils qui seront tués. C’est le prix à payer pour retrouver la paix. Il y a eu auparavant Dresde, en Allemagne et, ce ne sont pas les responsables de ce drame passé qui viendront donner des leçons…

SOURCE : image:

http://www.mamafrika.tv/wp-content/uploads/2015/10/sytiza.jpg

Entrée de l'arme syrienne à Al-Vazihi dans la campagne d'Alep dans des affrontements féroces avec les terroristes Takfiri.
Entrée de l’armée arabe syrienne ce vendredi à Al-Vazihi dans la campagne d’Alep dans des affrontements féroces avec les terroristes Takfiri.

La région ciblée par l’armée arabe syrienne, l’aviation russe et le Hezbollah libanais est située près de l’autoroute qui relie Alep à Damas. Forte des renseignements, les combats se sont déroulés sur trois fronts au sud d’Alep. Nous pouvons avec certitude vous confirmer que, les forces armées syriennes et de la résistance libanaise ont capturé 3 nouveaux sites des terroristes de Jabhat Al-Shamiyah, de Harakat Ahrar Al-Sham et de l’Armée syrienne libre (ASL), qui réapparaît subitement.

Des armes américaines ont été saisies et, l’opération a permis de tuer des dizaines de terroristes tandis que les autres prenaient la fuite. Informé de ces succès sur le terrain, le président russe Vladimir Poutine a évoqué vendredi des «progrès dans la lutte contre l’Etat islamique». Il a déclaré que Moscou, allié à l’Iran chiite au Proche-Orient, discutait également de «coopération antiterroriste» avec plusieurs pays arabes sunnites et avec Israël pour la lutte contre le terrorisme. Un vrai poker menteur car Poutine sait très bien les « qui » financent ce terrorisme-là…

Le président russe disqualifie de facto les Etats-Unis avec maestria. L’autre information du jour confirmant tout ceci est que Moscou vient également d’établir à Bagdad un centre de renseignement commun avec l’Irak, l’Iran et la Syrie, dont les informations ont déjà servi à mener des frappes aériennes contre l’EI en.. Irak, selon le gouvernement irakien. Qui a dit que la Russie ne bombardait pas Daesh ?

 

ALERTE INFO ! FRAPPES RUSSES. Les forces kurdes syriennes, appuyées par les Russes, libèrent le nord d’Alep ( Tel Rifat)

assad-moscou-5-681x504

SOURCE par MamAfrika TV | Par Allain Jules

TEL RIFAT (Alep), Syrie – Les terroristes sont en fuite. le nord d’Alep vient à l’instant d’être libéré par les forces kurdes appuyées par des bombardements russes. C’est la panique à bord, des gros bonnets capturés, et des centaines de terroristes tués.

La ville hautement stratégique de Tel Rifat, dans le nord d’Alep, vient donc d’être capturée ce lundi soir. Une victoire qui ouvre définitivement la route vers Alep. Les forces kurdes ont compris de quel côté il fallait combattre, en délaissant le soutien homéopathique de la coalition américaine, plus liée au terroriste qu’autre chose. N’ayons pas peur des mots…

Les Unités de protection du peuple kurde (YPG) qui jouissait de la protection de l’armée de l’air russe, ont surclassé les terroristes, tout d’abord du côté ouest, avant de donner la main à d’autres troupes kurdes, qui sont entrés dans la ville de Tel Rifat. Ceci sonne le glas des terroristes, d’où la gesticulation occidentale et ses accusations à l’emporte-pièce. Il est même probable qu’elle soit derrière des bombardements des hôpitaux, pour accuser la Russie et la Syrie…

L’armée arabe syrienne a envoyé plusieurs cargaisons d’armes aux troupes de l’YPG dans la province nord-est, à Hassaké (Hasakah) et formé le premier groupe des contingents de volontaires kurdes dans la ville capitale de la province de Hasakah, la semaine dernière. C’est cette coordination syro-kurde qui rend plus forte l’armée arabe syrienne..

 

FRAPPES RUSSES. Alep: le dernier avertissement de l’armée syrienne avant l’assaut final

avion RUSSE ET SYRIENNE

SOURCE par MamAfrika TV | Par Allain Jules

ALEP, Syrie- Alors que les terroristes sont au plus mal, certains, qui prennent en otage les populations civiles savent très bien que la partie est presque perdue, que dis-je, quasiment perdue, malgré le cessez-le-feu qui ne concerne pas vraiment l’offensive contre les terroristes. pas de trêve avec la bête immonde.

Ce vendredi matin, l’armée de l’air syrienne a distribué des dépliants dans les parties Nord de la région d’Alep, à Hraytan, ville détenue par les terroristes encerclés, et qui n’ont pas d’issue de secours. Les terroristes takfiri sont sommés de déposer les armes et se rendre à l’armée pour s’en sortir vivants. Une chance qui risque de ne pas se prolonger longtemps.

 

FRAPPES RUSSES. La Russie s’engage un peu plus avec la mise sur pied d’une nouvelle base aérienne

su

SOURCE MamAfrika TV | Par Allain Jules

Alors que le bombardiers russes Su-34 déployé en Syrie fonctionne désormais avec des roquettes « air-air », de petite et de moyenne portée, des missiles pour l’auto-défense, la Russie ajoute une couche. Le  colonel Igor Klimov, porte parole de l’armée, a aussi affirmé que désormais, Moscou ira plus loin dans la guerre contre le terrorisme…

C’est ainsi que nous venons d’apprendre que Moscou est en train de mettre sur pied une deuxième base aérienne, à l’aéroport Shayrat, site situé à 35 kilomètres au sud-est de la ville de Homs. Il faut noter que dans cette ville, les terroristes ont définitivement été chassés. Cette offensive de Moscou devrait voir l’augmentation conséquente de la flotte russe sur place. Des indiscrétions notent le déploiement d’une centaine d’aéronefs supplémentaires.

D’après des témoins, la base n° 45 de Shayrat est en travaux. Il y a le renforcement de plusieurs hangars servant à protéger les aéronefs et sur les pistes de plus de plus de 3000 mètres dont dispose l’aéroport et pouvant accepter tous types d’avions.  Même la bande de secours est déjà prête à l’emploi mais est en cours de finalisation.

Selon des sources russes, venues des services de sécurité, l’utilisation de la base aérienne de Shayrat est nécessaire pour le développement des opérations dans le sud et l’est de la Syrie. Elle permettra de réaliser des offensives dans la région de Palmyr, et plus à l’est, c’est à dire à Deir ez-Zor. Ceci soulagera la base de Hmeymim, assez lointaine de ces zones.

Dans l’action, à proprement parler, les avions d’attaque et les hélicoptères russes auront plus de latitude, du temps pour des réactions rapides, aussi, pour mener à bien leur offensive, qui risquent de s’accentuer dans les heures qui viennent. Avec le déploiement des missiles S-400 en Syrie, la Russie s’y installe vraiment, pour le grand malheur de l’Occident qui a fait l’erreur de valider l’attaque turque contre le SU-24, ce qui a plutôt renforcé la Russie. D’ailleurs, l’armée de l’air russe a anéanti tous les terroristes qui ont assassiné le pilote russe.

Ce mercredi 2 décembre, nous en saurons un peu plus car, à 15h00 heure de Moscou (12h00 UTC), un point de presse sous le thème « Les Forces armées de la Russie dans la lutte contre le terrorisme international. Nouvelles données » se tiendra au Centre national russe de contrôle de la Défense à l’intention des représentants des médias russes et étrangers, annonce mardi le ministère russe de la Défense.

 

FRAPPES TURQUES. Syrie: le silence assourdissant et complice de l’ONU

erdogan-et-ban-ki-moon

SOURCE : MamAfrika TV | Par Allain Jules

Voilà donc un pays qui, prenant ses aises, s’arroge le droit de bombarder un autre pays, sous prétexte que ces bombardements sont effectués pour sa sécurité. Le plus inquiétant dans cette affaire et que, après les envolées lyrique françaises et américaines, pour condamner cette violation flagrante de la souveraineté de la Syrie, plus rien. Pire, l’ONU se tait…

Il n’y  pas longtemps pourtant, ce même pays, la Turquie, dans des déclarations contradictoires, manipulatrices et surtout clownesques, bombardait un aéronef russe. Ses compères de l’Otan arguaient alors qu’il a le droit de se défendre. La Turquie d’Erdogan est-elle envoyée par ceux que vous savez pour que l’escalade se déclenche en Syrie, avec la complicité de l’ONU ? Il y a de quoi se poser cette question.

Erdogan, le tueur-menteur, ennemi juré des Kurdes, veut exterminer ces derniers, non seulement en Turquie, mais aussi en Irak et même en Iran. De quel droit ? Mais, pas seulement, les bombardements turques en Syrie visent aussi à apporter un soutien à Daesh, mal en point. En ces temps de comportements dégénérés, cherchez Erdogan, coupable de crimes contre l’humanité.

La Turquie oeuvre pour entraver tout règlement de la crise en Syrie. Il n’y a pas de doute possible. Alors que les accusations proférées contre les forces russes sont infondées, des sources fiables précisent même que, les hôpitaux bombardés récemment en Syrie sont le fait de la Turquie ou des Etats-Unis. La Russie a réclamé hier, au Conseil de sécurité, de mettre sur le tapis la question de l’agression turque contre les territoires syriens.

Que va dire l’ONU, ce machin ?

 

OPÉRATION « SAUVER DAESH » ? La Turquie et l’Arabie envisagent une opération terrestre en Syrie ( provocation et délire ! )

 

provoc

SOURCE : MamAfrika TV | Par Allain Jules

Alors que Daesh n’a plus pris un seul pan de terrain syrien, laminé par les frappes russes et l’offensive terrestre syrienne, que cache l’annonce turco-saoudienne ? En effet, la Turquie et l’Arabie saoudite pourraient mener une opération terrestre, disent-ils, contre le groupe Etat islamique (EI) en Syrie. Cette opération tardive est non seulement une provocation, mais aussi une violation flagrante du sol syrien. Le royaume dit vouloir déployer des avions de chasse sur une base turque, a annoncé samedi le ministre turc des Affaires étrangères Mevlut Cavusoglu.

« S’il y a une stratégie (contre l’EI), alors la Turquie et l’Arabie saoudite pourraient participer à une opération terrestre », a confirmé Mevlut Cavusoglu, cité par les quotidiens Yeni Safak et Haberturk. Ppur les vrais observateurs impartiaux, il s’agit bel de sauver Daesh pour l’Arabie saoudite, et de combattre les Kurdes pour Ankara. Voilà deux ^pays qui, sans même l’accord du Gouvernement syrien, se permettent de déclarer qu’ils entreront en Syrie. En espérant que la Russie n’acceptera pas un tel affront, attendons la réaction onusienne…

« L’Arabie saoudite envoie aussi des avions en Turquie, à Incirlik », la grande base militaire du sud du pays, a-t-il ajouté. « Certains disent que la Turquie est réticente à prendre part à la lutte contre Daech (acronyme arabe de l’EI, ndlr). Mais c’est la Turquie qui fait les propositions les plus concrètes », a ajouté le chef de la diplomatie turque.

Il a ajouté que l’Arabie saoudite, qui est devenue au cours des derniers mois l’un des plus proches alliés de la Turquie, allait déployer des avions de chasse sur la grande base militaire d’Incirlik, dans le sud de la Turquie; où se trouvent déjà des avions de la coalition conduite par les Américains.

Des responsables saoudiens « sont venus et ont effectué une reconnaissance de la base. Pour le moment, il n’est pas encore clair combien d’avions » seront déployés, a-t-il dit. Selon lui, l’Arabie saoudite a indiqué être prête à « envoyer des troupes quand le temps viendra pour une opération terrestre ».

Quel délire !

 

La Russie pourrait utiliser des armes atomiques pour s’opposer à l’invasion saoudienne en Syrie

1025766307-1728x800_c

Le Premier ministre Medvedev annonce la guerre mondiale si des troupes US et arabes envahissent la Syrie … tout d’abord en anéantissant la Turquie. Ce n’est difficile à comprendre pour personne

À la demande des USA, tandis que Turcs et Saoudiens s’avancent au plus près pour envoyer des forces sur le terrain en Syrie, le Premier ministre russe Dimitri Medvedev a prévenu que l’escalade du conflit pourrait déclencher la guerre mondiale.

Lors d’une interview avec le journal allemand Handelsblatt, Medvedev a averti des conséquences désastreuses si les USA et leurs alliés abandonnent les pourparlers de paix sur la Syrie pour déployer des forces terrestres.

ob_388009_nuclear-explosion-near-the-city-digita

Poudrière : Les Turcs planifient des manœuvres militaires avec les Saoudiens

« Toute opération au sol, en règle générale, conduit à des guerres permanentes, » a-t-il dit. « Voyez ce qui se passe en Afghanistan et dans un certain nombre d’autres pays. Je ne parle même pas de la malheureuse Libye. »

« Les Étasuniens doivent envisager – à la fois le président étasunien et nos partenaires arabes – si oui ou non ils veulent une guerre permanente. »

Tous les partis devraient plutôt se concentrer sur la mise en œuvre des pourparlers de paix.

« Nous devons faire que chacun s’asseye à la table de négociation, et nous pouvons le faire en utilisant, entre autres, les mesures sévères introduites par la Russie, les Étatsuniens, et même, avec toutes les réserves, les Turcs, au lieu de commencer encore une autre guerre dans le monde. »

« Équilibre de la terreur » : Expansion agressive de l’intérieur de l’OTAN sur les frontières de la Russie

Toute implication directe d’acteurs étrangers au nom de l’opposition syrienne ne fera qu’aggraver la violence.

« Nous pouvons avoir des opinions divergentes sur certains dirigeants politiques, mais ce n’est pas une raison suffisante pour lancer une intervention ou attiser des troubles à l’intérieur. »

Moscou insiste depuis longtemps sur la nécessité d’aider le gouvernement légitime du Président Bachar el-Assad à combattre le terrorisme. Travaillant aux côtés de l’armée arabe syrienne, les frappes aériennes russes ont eu un impact sévère sur Daesh, aussi connu sous le nom de EI, État islamique.

« … Nous devons nous asseoir à la même table, mais nos partenaires évitent cela, » a dit Medvedev. « C’est qu’il y a eu des réunions, des conversations et des contacts téléphoniques occasionnels entre nos militaires. Mais dans cette situation, nous devons créer une alliance de grande envergure pour combattre ce mal. »

L’UE devrait « construire des ponts » entre les communautés religieuses parmi l’afflux de réfugiés

Le Premier ministre a aussi critiqué la gestion par l’Europe de la crise des migrants. Le continent est confronté à un risque accru d’attentat terroriste à cause de la décision d’ouvrir les frontières, et cela ne fait que souligner la nécessité d’une coopération internationale contre le terrorisme.

Il a dit : « Certains de ces gens – et il n’y a pas juste quelques individus bizarres ou vauriens complets, mais des centaines, voire des milliers – entrent en Europe comme des bombes à retardement potentielles, et ils accompliront leur mission comme des robots quand on le leur dira. »

« Nous ne cherchons ni à dominer le monde ni à lui imposer nos lois, même si nous sommes accusés régulièrement d’avoir pareilles ambitions » a-t-il ajouté. « Ce n’est pas comme cela. Étant des gens pragmatiques, nous savons bien que nul ne peut endosser la responsabilité du monde entier, pas même les États-Unis d’Amérique. »

Veterans Today

Source Originale : www.veteranstoday.com/2016/02/11/russia-may-use-nukes-to-oppose-saudi-invasion-of-syria/

Traduction Petrus Lombard

 

à suivre ... à suivre ... à suivre ...

allepoavion RUSSE ET SYRIENNEsytiza3

Posté par DIACONESCO_TV à - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


Commentaires sur LA GUERRE EN SYRIE : NOUVELLES DU FRONT SYRIEN CE MOIS DE FEVRIER 2016

Nouveau commentaire